Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 0:36

Sélection pas encore très originale je pense, et des goûts marqués par ceux qui m'ont guidé ici.




Herbie Hancock: Takin off
C'est un de mes premiers disques de jazz. Une porte.





Coltrane: Interstellar space
C'est un des derniers à écouter ans doute. Seul sur la grève à rêver d'un monde qui a disparu pour soi, peut-être en inventer un.





Coltrane: Stellar regions
Pour se résigner à la solitude.





Coltrane: Coltrane plays the blues
Avec nécessairement une ou deux caisses de bonnes bières pour écouter.





Chet Baker: Chet
Pour ne pas s'endormir seul.





Antonio Carlos Jobim et Elis Regina: Elis et Tom
C'est beau l'amour.





Coltrane: Olé Coltrane
Si on veut se faire du mal.





Eric Dolphy: Out to lunch
Comme on n'a plus ses Webern sous la main.





Horace Silver: Song for my father
On peut danser seul aussi.





Coltrane at the Village Vanguard
C'est ça ou l'Ethique, alors...





Bojan Z Trio: Transpacifik
Parce que même en caleçon déchiré de Robinson on garde la classe quoi qu'il arrive. Cool





Dexter Gordon: Clubhouse
Quand on est vraiment très seul.





Abraham Burton: Cause and Effect
Pour la folie.





McCoy Tyner: The real McCoy
Pour avoir 4 potes d'un seul coup.





Art Pepper: Three nights at The Village Vanguard
Sans doute celui dans lequel je crois me retrouver le plus.





Alan Shorter: Orgasm
Vendredi





Gonzalo Rubalcaba: Supernova
Parce que j'ai le rythme dans le sang ! Yeahhhhh ! geek





Stan Getz et Joao Gilberto: Getz/Gilberto
Pour attraper une indigène.



Dernière édition par natrav le Mer 25 Nov 2009 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambert
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 12:13

donc en jazz?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 12:17

Oui, j'avais oublié de préciser. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 12:29

J'en trouverai pas 18 parce que j'en écoute assez peu finalement (et ce sont souvent les mêmes qui reviennent), mais :

Pat Metheny Group: Travels
Souvenirs d'enfance, et puis, c'est juste génial.


Pat Metheny Group: Offramp
Pareil.


Pat Metheny Group: As Falls Wichita, So Falls Wichita Falls
Un énorme morceau aux influences diverses, toujours des souvenirs, toujours génial.


Pat Metheny Group: The Way Up
L'aboutissement du processus compositionnel Metheny/Mays, l'aboutissement d'une pensée du jazz, génial.


E. S. T. Trio: Tuesday Wonderland
Un style sonore unique.


Count Basie Orchestra: Atomic Basie
Tout simplement le meilleur disque de Big Band...



J'aurais pu mettre presque tout les Metheny mais bon je me suis retenu, j'ai trié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 15:04

Allez pour le petit jeu - très classique en ce qui me concerne Mr. Green

Parce qu'ils étaient ivres-morts et que c'est la plus délirante version de "It don't mean a thing"


Parce que j'adore Duke pianiste


Pour la douleur d'être


Pour la voix cassée et déchirante


Pour la joie de vivre


Parce qu'elle est inconnue ou presque


J'aurais pu mettre tous les albums de Billie… En jazz, je suis horriblement glottophile. Very Happy


La voix échappée de Chet, si fragile, sa trompette si tendre…


Le disque de mon enfance


Parce que la douleur de Billie avait un frère génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 15:46

Bonjour !

Bah, je serais bien malheureux de ne devoir prendre que l'essentiel…

Du cool, du hard-bop, du free…

Et heureusement que j'aurais aussi droit à la même dose en romantique, baroque, musique concrète, minimaliste, electro-accoustique, acousmatique, aphonétique, zarbibouzouk… enfin j'espère

Donc, pour varier les plaisirs, en "jazz" pur et dur, je ne me séparerai JAMAIS de :

Miles Davis , Kind of Blue

Miles Davis, Nefertiti

Miles Davis, ESP

Miles Davis, Miles Smiles

Miles Davis, Live in Plugged Nickel

John Coltrane, A Love Supreme

John Coltrane, Giant Steps

John Coltrane, First Meditations

John Coltrane, Impressions

John Coltrane, Live in Japan

Ornette Coleman, Free Jazz

Ornette Coleman, This is OUr Music

Ornette Coleman, Something Else

Ornette Coleman, the Shape of Jazz to Come

Ornette Coleman, Change of the century

Ornette Coleman, Chappaqua Suite

Ornette Coleman, At the Golden Circle

Art Blakey and the Jazz Messengers, Moanin'

Art Blakey and the Jazz Messengers, A Night in Tunisia


Bien à vous chers mélomanes ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 16:16

Eddie "Lockjaw" Davis featuring Shirley Scott : The Cookbook vol. 1
- le disque de mon enfance, le swing qui tue, Lady Shirley et ses doigts de fée, Lockjaw et son lyrisme farfelu qui fait pleurer et rire.

John Coltrane : Giant steps
- La claque inoubliable, les thèmes tous magnifiques, la hargne.

Oscar Peterson : My favourite instrument
- Oscar au piano dans un chalet suisse, le son nickel, le swing, les digressions harmoniques.

McCoy Tyner : The real McCoy
- Les compos superbes, le style McCoy encore classe et fin, la rythmique.

Wayne Shorter : Speak no juju
- Les thèmes, le son, la rythmique qui tue.

Bojan Z : Transpacifik
- Les thèmes, le jeu, l'originalité à bon escient.

Jackie McLean : A fickle sonance
- Le son de Jackie, le son de Jackie, le son de Jackie, les phrases de Jackie.

Dexter Gordon : Our man in Paris
- Le son de Dexter, le son de Dexter, le son de Dexter, les phrases de Dexter, et Kenny Clarke pour magnifier le tout.

Wes Montgomery : Full house
- L'ambiance, le mozerfuckin' style de Wes, et Johnny Griffin, Wynton Kelly.

Julien Lourau : The rise
- Les compos.

Lee konitz : Sound of surprise
- Le style de Lee Konitz et son pote ténor, l'abandon, la tristesse de ces phrases mâchonnées.

Herbie Hancock : Takin' off
- La perfection hard bop, et Dexter en prime.

Herbie Hancock : The prisoner
- Les vents, la rythmique.

Duke Pearson : The right touch
- Petit orchestre hard bop, les arrangements efficaces, la ballade au bugle.

Ella Fitzgerald : The gershwin songbook
- Ella, les thèmes, Ella et les thèmes.

Monk : Live at the It club
- Le swing.

John Coltrane : A love supreme
- Le désespoir.

Gonzalo Rubalcaba : Supernova
- Para gozar, para bailar, con Ignacio y Gonzalo.


Dernière édition par jerome le Mer 25 Nov 2009 - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambert
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 25 Nov 2009 - 16:54

Quelle bonne idée Very Happy

Lady & Pres Billie Holliday et Lester Young 1937-1941


The Complete Capitol Recordings Art Tatum 1949-1952
- Pas écouté mais probablement sympa avec Slam Stewart

Concert By The See Errol Garner 1955

Porgy and Bess Ella Fitzgerald et Louis Armstrong 1957

Blues and Roots Charles Mingus 1959


My favorite things Coltrane 1961

Monk’s Dream Thelonius Monk 1962


Song For My Father Horace Silver 1964
- Pas certain qu'il repasse les qualifications

Nina Simone Sings the Blues 1967


Ptah The El Daoud Alice Coltrane 1968


In A silent Way Miles Davis 1969

Head Hunters Herbie Hancock 1974


You must believe in Spring Bill Evans 1977
-pour se consoler dans la solitude

Doo-Bop Miles Davis 1991

- On rentre dans le jazz fusion bounce

Carnet de routes Trio Romano-Sclavis-Texier 1995


New-York Tango Galliano 1996

Minneapolis Michel Portal 2001


20 Standards Anthony Braxton 2003

-Pas écouté pour un peu de nouveauté sur l'île déserte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Jeu 26 Nov 2009 - 11:15

Pile 18!
 
Django Reinhardt: Quintette du Hot Club de France
Thelonious Monk: The Blue Note Years
Miles Davis: Kind of Blue
Miles Davis: My Funny Valentine
Miles Davis: E.S.P.
Sonny Rollins: Saxophone Colossus
Sonny Rollins: Volume 2
Cannonball Adderley: Somethin' Else
Art Blakey and the Jazz Messengers: Moanin'
Charles Mingus: Blues and Roots
John Coltrane: My Favorite Things
Stan Getz: Getz/Gilberto  
Dexter Gordon: Go
Bill Evans: At the Village Vanguard
Jim Hall, Bill Evans: Intermodulation
Herbie Hancock: Maiden Voyage
Pat Metheny: Bright Size Life
Kenny Wheeler, Lee Konitz, Dave Holland, Bill Frisell: Angel Song


Dernière édition par Cello le Mer 16 Mar 2016 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Jeu 26 Nov 2009 - 14:44

J'ai oublié celui-ci :

Pat Metheny: One quiet Night
Guitare sèche seule, enregistré en une nuit... pour la spontanéité I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Jeu 26 Nov 2009 - 14:45

T'es quand même sacrément mordu ! Shocked

Et tu ne retrouves pas ce plaisir chez d'autres guitaristes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Jeu 26 Nov 2009 - 14:49

Oui, complètement mordu hehe
Non, c'est vraiment quelque chose de propre à Metheny (et en général j'aime le Metheny qui travaille avec Lyle Mays pour les compos, pas le Metheny solo ou en autre formation, excepté pour ce disque.), c'est à dire l'harmonie (dûe souvent à la collaboration avec Mays, mais pas seulement, enfin je pense que les deux fusionnent bien) et surtout le son de la guitare... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Ven 27 Nov 2009 - 19:35

On va aboutir à une liste des cent disques les plus fameux! Que des belles choses ici.
Il manque un petit Ellington peut-être...



Et du coup, une merveilleuse relecture:



Hélas jamais réédité, mais on le trouve d'occasion.
Je n'ai pas vu signalé non plus le plus connu des disques de Mingus, Mingus ah hum et la bouleversante ballade Good bye pork pie hat en mémoire de Lester Young:
http://www.musicme.com/Charles-Mingus/albums/Mingus-Ah-Um-5099706551225.html
Merveilleux frottements des deux souffleurs pas tout à fait d'accord sur les notes du thème...
Un autre grand absent: Parker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lambert
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 28 Nov 2009 - 1:51

emmanuel a écrit:
Un autre grand absent: Parker.

Beaucoup des artistes cités se sont inspirés de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Lun 30 Nov 2009 - 14:31

Era a écrit:
J'ai oublié celui-ci :

Pat Metheny: One quiet Night
Guitare sèche seule, enregistré en une nuit... pour la spontanéité I love you

Guitare baryton, si je ne me trompe pas. Instrument relativement rare et c'est bien dommage.

J'ai voulu m'en acheter une il y a quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7066
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Lun 30 Nov 2009 - 14:37

En tout cas la pochette est superbe. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mar 1 Déc 2009 - 8:12

Cello a écrit:
Guitare baryton, si je ne me trompe pas. Instrument relativement rare et c'est bien dommage.
Oui car il permet d'énormes possibilités!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 2 Déc 2009 - 0:07

Oui, on en entendrais volontiers une lichée plus souvent. Lançon une pétition !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Schwark
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2761
Age : 40
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 2 Déc 2009 - 20:52

Miles Davis 'Round About Midnight
Miles Davis Milestones
Miles Davis Fille de Kilimanjaro
Miles Davis Bitches Brew
Miles Davis Water Babies
Herbie Hancock Mwandishi
Herbie Hancock Sextant
Sarah Vaughan With Clifford Brown
Sarah Vaughan After Hours
Louis Sclavis Napoli's Walls
Keith Jarrett Facing You
Weather Report Black Market
Ella Fitzgerald et Louis Armstrong Ella and Louis
Jan Garbarek In Praise of Dreams
Coltrane Plays the Blues
Joe Venuti Stringing the Blues (enfin... n'importe quel best of où on trouve ce morceau)
Elek Bacsik Guitar Conceptions
Django Reinhardt Swing from Paris (regroupe des enregistrements live avec entre autres Grappelli)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 876
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Lun 4 Jan 2010 - 9:22

Art Blakey and the jazz messengers : Mosaic
John Coltrane : Giant steps
John Coltrane : My favourite things
John Coltrane : Coltrane's sound
Miles Davis : Kind of blue
Miles Davis : In a silent way
Andy Emler megaoctet : Crouch, touch, engage
Bill Evans : Sunday at the Village Vanguard, 1961
Dexter Gordon : Go
Herbie Hancock : Cantaloupe island (Best-of blue note 1962-1965)
Pat Metheny group : The road to you - live
McCoy Tyner : The real McCoy
Jean-Luc Ponty : Enigmatic ocean
Henri Texier "Azur" quartet : An indian's week
Weather Report : Black market
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Mer 3 Fév 2010 - 16:48

Charles Mingus: The black saint and the sinner lady


Le grand Charles regarde du côté de la grande forme concertante ellingtonienne, avec thémes recurrents et arrangements chiadés.

Un disque beau à en pleurer Sad



Charles Mingus : Pithecantropus erectus

Le morceau titre est un veritable manifeste du jazz moderne.
Merveilleux "Profile to jackie" par jackie Maclean


Thelonious Monk :At town hall

Monk en big band.
Ses compositions prennent une autre dimension.

Thelonious Monk:Criss-cross


Grand disque avec le fidéle Charlie Rouse.

Sonny Rollins:Saxophone colossus

Le calypso de "Saint thomas"(le solo merveilleux de max roach), le poignant "You don’t know what love is"...bref, un indispensable de Sonny.

Don Cherry :Complete communion

Avec Gato Barbieri, une longue suite enchainée de thémes tous plus inspirés les uns que les autres.
Magique.

Eric Dolphy:Out to lunch

Un disque ovni de la planete Jazz alien
Avec un Tony Williams de 19 ans ahurissant de musicalité (un veritable klangfarbenmélodiste des fûts).

Miles Davis:Kind of blue

Le classique des classiques
Tout le monde l’a non ? Laughing

Miles Davis:Miles smiles

Un superbe temoignage du 2éme quintette de Miles.

Keith Jarrett:The survivors suite

Jarrett n’est jamais meilleur que lorsque il est en groupe à l’image de ce disque superbe.
Lyrisme planant et intense.

John Coltrane:Transition

Difficile de selectionner un disque du maître, ils méritent presque tous de figurer sur l’ile.
Je priviégie Transition car il présente toutes les facettes de la musique de Coltrane:
La transe :"Transition"
L’elegie :"Welcome"
La forme épique :"Suite"
La descente aux enfers :"Vigil"

Pharoah Sanders:Karma

Un disque au trip spiritualiste un rien naif mais tres envoûtant.

Wayne Shorter:Juju

Le disque le plus coltranien de shorter.
Intense !

Horace Silver:Song for my father

Un classique du hard-bop.
Les thémes sont magnifiques.
Silver plus « soul brother » que jamais.

Jazz Messengers:Moanin

Un autre incontournable du hard-bop.
Pour le tube absolu "Moanin" et l’epoustouflante "Drum thunder suite".

Anthony Braxton:Willisau (quartet) 1991

Le maître dans un disque bilan (4cds!!! Un double studio+un double live) avec un des ses meilleurs groupes.
Un sujet d’étude a vie.

Herbie Hancock:Maiden voyage


Grand classique !
Avec un dolphin dance idéal pour rêvasser jusqu’a la fin des temps...

Chick Corea:Now he sings now he sobs

Un trio magique pour des interventions étincelantes de l’ami Chick.

Chick Corea:Three quartets

Reunion de pointures (Mike Brecker,Eddie Gomez,Steve Gadd) et compositions a tiroirs.


Il y aurait peut un autre sujet à faire sur "les disques de jazz-rock pour l’ile deserte" si ç'est susceptible d'interesser des gens coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Ven 5 Fév 2010 - 15:26

On en a quelques-uns en commun thumleft .

En plus, il y a en un que j'ai failli citer avant de me raviser: Now He Sings, Now He Sobs.

Il faudrait que je me mette à Dolphy. Et que je réécoute sérieusement Mingus.


Dernière édition par Cello le Mer 16 Mar 2016 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Ven 5 Fév 2010 - 15:37

Cello a écrit:
On en a quelques-uns en commun thumleft .

En plus, il y a en deux que j'ai failli citer avant de me raviser: Now He Sings, Now He Sobs et Saxophone Colossus

Il faudrait que je me mette à Dolphy. Et que je réécoute sérieusement Mingus.

Oui, Dolphy ç'est inoui...Out to lunch est une excellente porte d'entrée...un disque de Jazz totalement unique!!!! thumright

Vraiment intriguant ce Dolphy...il a été à tellement de carrefours, a tellement de tournants...avec Mingus pour une collaboration essentielle, avec Coltrane (Olé,les sessions live du Village Vanguard), avec Ornette Coleman (pour Free Jazz) , il a egalement fricoté du côté du Third Stream avec Gunther Schuller (ce qui explique peut être le côté un peu musique contemporaine de Out To Lunch).

Reconnaissable en 2 notes sur chacun de ses instruments (flute,saxophone alto et clarinette basse) avec son jeu étrange qui privilégie les grands intervalles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thelonious
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 43
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Dim 29 Déc 2013 - 0:14

Si je devais choisir 18 disques Jazz pour m’accompagner jusqu’à la fin, sur une île déserte, je ne prendrai pas forcément tous mes préférés, mais plutôt un « assortiment » (oh, le vilain mot). Mes  préférés  sont tellement gravés dans ma mémoire que je peux me les jouer sans le disque.

Cartes postales :

Charlie Parker : Une fois n’est pas coutume, une bonne compil’ fera l’affaire. Bird's Best Bop On Verve ou l’on retrouve tout l’art de l’altiste accompagné de Dizzy, miles, Monk, Roach...
Miles Davis: Get Up With It. Tellement acide crrrrr.
Palatino: Chapter 3. Ca fait ça quand 2 italiens, 1 américain et 1 français jouent ensemble.
Carla Bley & Steve Swallow: Go Together. Y sont ti pas mignons ?
Michel Camilo : Rendez-vous. C’est bon pour le moral.
Bill Evans : Waltz For Debby. Indispensable.
Billie Holliday : Lady in Satin. La seule voix de cette liste. En souvenir de notre rencontre dans le Gers  Sad .
Duke Ellington & John Coltrane : Album éponyme. Juste monumental.
Ahmad Jamal, l’incompris ou le trop tard compris: Ahmad’s Blues.
Didier Lockwood : Globe-Trotter (2 CD) ; Si t’es coincé sur une île, ça te permet de voyager un peu. En souvenir de nos rencontres Normandes.
Pat Metheny : Bright Size Life. Un début plus que prometteur.
Michel Petrucciani & Eddy Louiss: Conférences de presse vol. 2.  Ah Michel, je t’ai raté de tellement peu. Regrets éternels.
Roland Kirk : The Inflated Tear. Quel tempérament ce souffleur.
Omar Sosa, le seigneur: Eggun. En souvenir de notre rencontre à Montgenèvre partagée avec mon ami Zed.
The Bad Plus: These are the vistas. En souvenir de mes amis Bordelais et des quelques quilles descendues.
Paul Motian: Trio 2000+One. Pas le meilleur batteur, mais tellement inspiré.
Wayne Shorter : Native Dancer. Emotions Brésiliennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Dim 29 Déc 2013 - 11:59

Si on met bout à bout tous les disques cités, ça doit faire largement plus que 18  Laughing 

Bref, la réponse est : pour un amateur de jazz, lui demander de choisir parmi tous les enregistrements qu'il aime revient à obliger un philatéliste à ne garder que 18 timbres de sa collection... Impossible  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thelonious
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 726
Age : 43
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Dim 29 Déc 2013 - 14:29

Citation :
Bref, la réponse est : pour un amateur de jazz, lui demander de choisir parmi tous les enregistrements qu'il aime revient à obliger un philatéliste à ne garder que 18 timbres de sa collection... Impossible  Wink

Tout ça pour pas se creuser la tête. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1522
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Lun 30 Déc 2013 - 19:38

Et pis d'abord, pourquoi 18 ?

Soyons sport: pourquoi pas 5 seulement ?

(Ça rigole déjà moins, hein les gars ?)



(ou 36 ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Lun 30 Déc 2013 - 19:41

Pourquoi pas un seul ??????  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3883
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Ven 6 Juin 2014 - 23:21

En dépit de tout ce que l'exercice comporte de frustrant et d'artificiel, voici la liste des dix-huit disques de jazz qui comptent le plus pour moi, du moins en ce moment, et sans autre ordre qu'alphabétique d'artiste:

- Art Ensemble of Chicago, Les Stances à Sophie
- Albert Ayler, Spiritual Unity
- Albert Ayler / Don Cherry, Vibrations
- Carla Bley, Escalator Over the Hill
- John Coltrane, Meditations
- Eric Dolphy, Out to Lunch!
- Eric Dolphy, Out There
- Bill Evans, Sunday at the Village Vanguard / Waltz for Debby (que j'ai du mal à considérer comme deux disques distincts)
- Gil Evans, Out of the Cool
- Stan Getz, Focus
- Jimmy Giuffre, Jimmy Giuffre 3 1961 (réédition de Fusion et Thesis chez ECM)
- Andrew Hill, Point of Departure
- Dave Holland, Conference of the Birds
- Charles Mingus, The Black Saint and the Sinner Lady
- Thelonious Monk, Brilliant Corners
- George Russell, Ezz-Thetics
- Sun Ra, Jazz in Silhouette
- Cecil Taylor, Conquistador!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Ven 6 Juin 2014 - 23:27

Personnellement je signe sans hésitation pour tous ceux de ta liste, mais si on peut emporter une clé usb sur l'île déserte (en même temps qu'un groupe électrogène), on n'est pas condamné à 18 albums, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3883
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 0:02

Alifie a écrit:
Personnellement je signe sans hésitation pour tous ceux de ta liste

 mains 

Alifie a écrit:
mais si on peut emporter une clé usb sur l'île déserte (en même temps qu'un groupe électrogène), on n'est pas condamné à 18 albums, non ? Smile

Certes. D’un autre côté, si l’on va par là, j’aurais dû écrire un post de deux ou trois pages (et je crois que je n’en aurais pas eu le courage...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22836
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 1:07

Benedictus a écrit:

- Sun Ra, Jazz in Silhouette


 affraid 

Alifie a écrit:

on n'est pas condamné à 18 albums, non ?


Bah, c'est un exercice comme un autre.

Dans les autre topics sur la musique classique, on se demande bien quels sont nos dix compositeurs ou dix oeuvres préférés.

Pour un néophyte comme moi, vos anthologies dessinent des pistes de découverte prioritaire, une sorte de jazzothèque idéale synthétisée d'après vos goûts  thumleft 

Je vous dirais bien quels sont mes 18 albums préférés, mais c'est impossible, vu que j'en connais moins de 18...  Mr.Red

Puis surtout l'avis d'un béotien ne saurait vous intéresser, non ?  Embarassed 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 1:24

Tant que tu ne dénigres pas Tom Jobim et la bossa jazz, ça va encore. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22836
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 4:01

Embarassed Bon, j'ai un peu honte de passer après tous les jazzophiles qui ont ouvert leur malle pour l'île déserte.

J'écoutais un peu de jazz quand j'étais étudiant, et je m'y suis remis l'an dernier. Autant dire que ma connaissance du répertoire reste embryonnaire.

Mais je me suis quand même amusé à dresser une liste de 18 disques qui m'ont marqué, pour répondre à ce plaisant exercice.

On y trouve à la fois des albums que je connais depuis quinze ans, et d'autres que j'ai découverts il y a quelques jours, mais dont je sais qu'au-delà du coup de coeur j'y reviendrai encore dans vingt ans.
Ca signifie aussi que cette liste risque d'évoluer dans le temps, à plus ou moins brève échéance.

Plusieurs styles, plusieurs époques, différentes configurations instrumentales (désolé, pas de vocal ici).

Aucun classement, ce qui suit apparaît dans un ordre arbitraire. N'hésitez pas à commenter. Moqueries acceptées.


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 8:35

Sad moi qui pensais y trouver...
Spoiler:
 

mais, d'après l'album que tu cites en tête de liste (à part les 17 que vient de te livrer le facteur cette semaine), je remarque que ta nouvelle passion est donc...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3883
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 13:11

Mélomaniac a écrit:
Benedictus a écrit:

- Sun Ra, Jazz in Silhouette


 affraid 


Pourquoi? On peut écouter Sun Ra sans adopter son style vestimentaire...

Sinon, plus sérieusement, Jazz in Silhouette, c’est un album qui ressemble moins à ses expérimentations free (même si j’aime beaucoup de choses dans The Heliocentric Worlds, The Magic City ou Atlantis) qu’aux Kenton les plus innovants (Showcase avec les arrangements de Holman et Russo ou New Conceptions) ou aux Gil Evans de la grande époque (comme The Individualism, que tu cites - à très juste titre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 13:16

Benedictus a écrit:
On peut écouter Sun Ra sans adopter son style vestimentaire...

tutut Il est beaucoup plus réjouissant d'écouter Sun Ra avec une corbeille à papier en guise de couvre-chef. Si on ajoute une couverture de survie, on est fin prêt pour danser sur les rythmes langoureux ou endiablés de l'Arkestra. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 13:21

Arrête de l'embêter avec Sun Ra.  Mr. Green 

Mélo, il manque des Mingus, un Dolphy(Out to lunch),un Don Cherry(Complete Communion) et bien evidemment des Coltrane et des Miles. Wink 
Ah oui j'oubliais la Far East Suite du Duke.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 13:23

arnaud bellemontagne a écrit:
Arrête de l'embêter avec Sun Ra. Mr. Green

Mélo porte déjà la robe, c'est un bon début. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3883
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 14:13

Mélomaniac a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque un Don Cherry (Complete Communion)  


 Confused Je sais pas qui c'est... Je vais pas partir pour l'île déserte avec un inconnu...


D’un autre côté, c’est peut-être un des meilleurs disques pour entrer dans le free (et puis, il y a le ténor de Gato Barbieri, qui est somptueux).

(A part ça, si tu est familier de la variétoche, tu le connais peut-être indirectement: c’est le père de Neneh et d’Eagle-Eye Cherry. )

Mélomaniac a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque [...] bien evidemment des Coltrane


 Smile A ce que j'ai lu cette semaine dans les bouquins, ce serait une figure majeure du saxophone, voire un génie. Au fil de sa carrière, sa musique verserait dans l'expérimental, ou le mysticisme. Ca m'intéresse, mais sa discographie est quand même abondante, je ne sais par quel bout le prendre. Vu l'importance de ce musicien, je peux d'emblée m'embarquer avec une grosse boîte de CDS. Laquelle conseilleriez-vous ?



Les grands chefs-d’œuvre parus chez Impulse sont peut-être d’un abord un peu rude pour commencer avec Coltrane (sauf Ballads).

L’idéal serait de commencer par l’intégrale des enregistrements Atlantic (réédités en coffret sous le titre de Heavyweight Champion lorsque je les ai achetés): c’est encore assez classiquement post-parkérien, même si Giant Steps et surtout My Favorite Things pointent déjà vers les expérimentations géniales qui mèneront à A Love Supreme, Ascension, etc.


Mélomaniac a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque un Dolphy (Out to lunch)


 Smile Ah j'avais entendu beaucoup de bien sur cet album. Je cherche des coffrets qui incluent ce disque.

Non, non, peu importe si on ne le trouve pas dans de gros coffrets économiques, c’est vraiment un album essentiel, et qu’il faut se procurer toutes affaires cessantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22836
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 14:24

Alifie a écrit:

à part les 17 que vient de te livrer le facteur cette semaine


J'en ai reçu bien davantage... Mr.Red

J'avais prévenu : dans ma liste, on trouve des albums que je connais depuis 15 ans et d'autres depuis hier. Mais ta gentille raillerie situe mal la proportion : c'est à peu près moit-moit.

Etablir une anthologie implique qu'on prenne de la distance, et ça peut donc sembler naïf d'ériger en fondement un disque qu'on connait depuis quelques heures.

Mais je suis à peu près sûr que les disques cités resteront pour longtemps dans ma liste de prédilection. Faut dire aussi que ces derniers temps je pioche dans des albums mythiques.

Alifie a écrit:

je remarque que ta nouvelle passion est donc...

Spoiler:
 


affraid t'es fou de crier ça sur les toits !

Imagine que David ou Cololi des esprits perfides passent par ici, ma réputation serait à jamais compromise...


arnaud bellemontagne a écrit:

Arrête de l'embêter avec Sun Ra.


cat Oui, je me sens comme harcelé. Je suspecte que par cet odieux moyen Alifie veuille me détourner du bon goût, sans doute par jalousie envers les grands disques que j'écoute...


arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque des Mingus [...] et des Miles.


Je ne connais qu'un album Mingus, pas encore reçu le coffret Columbia. Et j'attends aussi mon colis Miles Davis, dont je ne connais que quelques pièces éparses, piochées dans les quatre pavés de L'Histoire du Jazz.


arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque un Dolphy (Out to lunch)


Smile Ah j'avais entendu beaucoup de bien sur cet album. Je cherche des coffrets qui incluent ce disque.


arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque un Don Cherry (Complete Communion)


Confused Je sais pas qui c'est... Je vais pas partir pour l'île déserte avec un inconnu...


arnaud bellemontagne a écrit:

Mélo, il manque [...] bien evidemment des Coltrane


Smile A ce que j'ai lu cette semaine dans les bouquins, ce serait une figure majeure du saxophone, voire un génie. Au fil de sa carrière, sa musique verserait dans l'expérimental, ou le mysticisme. Ca m'intéresse, mais sa discographie est quand même abondante, je ne sais par quel bout le prendre. Vu l'importance de ce musicien, je peux d'emblée m'embarquer avec une grosse boîte de CDS. Laquelle conseilleriez-vous ?


arnaud bellemontagne a écrit:

Ah oui j'oubliais la Far East Suite du Duke.


Smile Je connais encore très peu de choses d'Ellington (and his mother called him Bill, les Carnegie des années 1940, Bal masqué, + des extraits), alors je n'ai pas voulu citer arbitrairement un seul album. Mais pour l'instant j'adore ce qu'il fait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 14:36

Mélo a écrit:
cat Oui, je me sens comme harcelé. Je suspecte que par cet odieux moyen Alifie veuille me détourner du bon goût, sans doute par jalousie envers les grands disques de bossa jazz que j'écoute...
siffle

Mingus, Dolphy, Coltrane (Don Cherry, c'est peut-être un peu tôt, arnaud) : te voilà donc prêt à faire le saut dans les années 60

également marquées par :
 

Pour Mingus, tu es déjà en cours d'équipement.

Je ne crois pas non plus qu'il existe de coffret incluant Out to Lunch, par contre personnellement je te recommande vivement ce double album live sunny de Dolphy, qui reprend 3 LP : www.amazon.fr/At-Five-Spot-Complete-Blackwell/dp/B006A9XRMI

Coltrane : www.amazon.fr/dp/B00E5R5TAA pour commencer (+1 avec Benedictus, voilà une recrue de choix pour le jazz-club du forum bounce , et pour Ballads aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 14:57

Pour Coltrane je te conseille de commencer par "Crescent"...un de ses disques les plus léchés de la periode Impulse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 16:42

Ça me paraît plus sensé pour Mélomaniac d'y aller chronologiquement, donc d'abord la période Prestige : les collaborations sur les albums de Miles, et les "grands" disques en solo, par exemple Blue train, Lush life.
Rapidement, passer aux Atlantic (Giant steps et My Favourite things en tête).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22836
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 16:46

jerome a écrit:

Ça me paraît plus sensé pour Mélomaniac d'y aller chronologiquement, donc d'abord la période Prestige : les collaborations sur les albums de Miles, et les "grands" disques en solo, par exemple Blue train, Lush life.
Rapidement, passer aux Atlantic (Giant steps et My Favourite things en tête).


 Neutral Dommage, je viens juste de commander le coffret Atlantic...

Y a un coffret avec les enregistrements Prestige ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1430
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 18:04

Bon, puisque toute la petite confrérie ou presque s’y est mise, j’y vais de ma petite sélection.
J’ai hésité longtemps, pas faute d’avoir essayé, mais je n’arrivais pas à faire une liste correcte à moins de trente ou quarante disques.
Ce constat faisant, je n’avais que trois choix :
1/ ne rien faire, ce que j’ai fait jusqu’à présent. Mr.Red 
2/ : ne mettre que des Miles Davis, car il est presque tout le jazz à lui seul, mais même pour ne trouver que 18 MD majeurs, ça m’aurait été difficile !
3/ Jouer le jeu et accepter de nombreuses amputations.

Exit donc à mon grand désarroi non seulement des disques mais des musiciens qui figurent pourtant dans mon panthéon, pas de Louis Armstrong, Sydney Bechet, Django Reinhardt, Coleman Hawkins, Ben Webster, Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Dexter Gordon, Stan Getz, Chet Baker, Paul Desmond, Sonny Rollins, Charles Mingus, Eric Dolphy, Anthony Braxton, Jan Garbarek, Cecil Taylor, Sun Ra, et même Ray Charles ou Nina Simone que j’aurai bien mis aussi dans ma liste, pour ne citer que les plus connus.

Et combien de disques essentiels oubliés laissés pour compte parmi la production des musiciens retenus, ah j’en suis malade tiens !


Donc 18 :
Bix Beiderbecke 1927 : un swing raffiné, tout en rêverie et délicatesse, un très grand vraiment, précurseur de Chet Baker et Miles Davis.
Duke Ellington 1927 – 1930 pour une poignée de titres somptueux, émouvants, sombres et/ou poignants : Creole love Call, East St Louis Toodle-Oo, Black and Tan Fantasy, The Mooche, Mood Indigo…
Duke Ellington 1940 : l’apogée : Ko-Ko, Chloé, Sepia Panorama, In a Mellotone, Concerto for Cootie, Warm Valley…
Cannonball Adderley : « something else », parce que j’ai une affinité particulière avec ce disque, ne me demandez pas pourquoi je n’en sais rien moi-même, je crois que ça s’appelle l’amour,  Embarassed  mais bon de toute façon c’est à la foi un des meilleurs disques de Miles Davis, et pour moi le meilleur de Hank Jones et de Cannonball Adderley, alors…
Miles Davis : « Ascenceur pour l’échafaud » : Miles nature, sans sauce, juste passé au grill
Miles Davis : « Sketches of Spain » pour la tragique « Saeta » et malgré le mièvre concerto de Aranjuez
Miles Davis : « ’58 Stella by Starlight » pour un « Fran Dance » à pleurer
Miles Davis : « ‘Round About Midnight », le sommet du premier quintet
Miles Davis : « Get up with it » parce-que j’aimerai qu’on me passe « he loved him Madly » à l’heure de ma mort, je dis bien à l’ heure de ma  mort, pas quand je serai mort.   
Miles Davis : « filles de Kilimanjaro » pour le titre éponyme, à écouter à 5h du mat, bouteille de whisky en main
Art Ensemble of Chicago : « The Third Decade » et la somptueuse « Prayer for Jimbo Kwesi », mais pas que…
Art Ensemble of Chicago : « Ancient to The Future », pour les surprenants et parfois décapants hommages à Duke Ellington, Jimmy Hendricks, Otis Redding et Bob Marley.
Gato Barbieri: « El Pampero » pour la jouissance que me procure ce live mythique
Archie Shepp : « Blasé », LE disque de free jazz qu’il faut posséder
John Coltrane : Olé : parce-que la plage titre est une des plus belles choses que le jazz ai produit (mis à part les albums de Miles Davis bien sûr)
John Coltrane : Kulu se Mamma : parce-que c’est une œuvre à part dans l’univers de Coltrane, c’est un cantique païen, d’une beauté incantatoire furieuse, violente et douloureuse.
Gil Evans : « The Individualism of… », pour me faire regretter de ne pas avoir choisi « Out of the Cool ».
Thelonious Monk : «  Brillant Corner », pour avoir en plus un peu de Sonny Rollins
Un Lester Young des années 50, pour la délicatesse du désespoir
Un Billie Holliday même époque et même raison, mais pas celui où ils sont ensemble, (plus ancien d’ailleurs), un seul disque pour ces deux géant(e)s c’est trop peu.
Albert Ayler : « Nuits de la Fondation Maeght », parce-que ce double album me fait pleurer de bonheur
Matana Roberts : « Coin Coin Chapter One » parce-que le jazz qui touche au génie se crée toujours aujourd’hui.

Hein ? y’en a encore 22 ? so what ? comme dirait Miles   Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 18:17

Mélomaniac a écrit:
jerome a écrit:

Ça me paraît plus sensé pour Mélomaniac d'y aller chronologiquement, donc d'abord la période Prestige : les collaborations sur les albums de Miles, et les "grands" disques en solo, par exemple Blue train, Lush life.
Rapidement, passer aux Atlantic (Giant steps et My Favourite things en tête).


 Neutral Dommage, je viens juste de commander le coffret Atlantic...

Y a un coffret avec les enregistrements Prestige ?

T'en fais pas t'as eu raison de commander le coffret Atlantic...les enregistrements prestige sont moins prioritaires...après Atlantic il faut aller voir le coeur nucléaire que constitue les enregistrements Impulse avec son quartet mythique (Tyner, Garrison,Jones)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 18:25

darkmagus a écrit:
Bon, puisque toute la petite confrérie ou presque s’y est mise, j’y vais de ma petite sélection.
J’ai hésité longtemps, pas faute d’avoir essayé, mais je n’arrivais pas à faire une liste correcte à moins de trente ou quarante disques.
Ce constat faisant, je n’avais que trois choix :
1/ ne rien faire, ce que j’ai fait jusqu’à présent. Mr.Red 
2/ : ne mettre que des Miles Davis, car il est presque tout le jazz à lui seul, mais même pour ne trouver que 18 MD majeurs, ça m’aurait été difficile !
3/ Jouer le jeu et accepter de nombreuses amputations.

Exit donc à mon grand désarroi non seulement des disques mais des musiciens qui figurent pourtant dans mon panthéon, pas de Louis Armstrong, Sydney Bechet, Django Reinhardt, Coleman Hawkins, Ben Webster, Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Dexter Gordon, Stan Getz, Chet Baker, Paul Desmond, Sonny Rollins, Charles Mingus ça c'est très très mal  rambo  , Eric Dolphy, Anthony Braxton, Jan Garbarek, Cecil Taylor, Sun Ra, et même Ray Charles ou Nina Simone que j’aurai bien mis aussi dans ma liste, pour ne citer que les plus connus.

Et combien de disques essentiels oubliés laissés pour compte parmi la production des musiciens retenus, ah j’en suis malade tiens !


Donc 18 :
Bix Beiderbecke 1927 : un swing raffiné, tout en rêverie et délicatesse, un très grand vraiment, précurseur de Chet Baker et Miles Davis.
Duke Ellington 1927 – 1930 pour une poignée de titres somptueux, émouvants, sombres et/ou poignants : Creole love Call, East St Louis Toodle-Oo, Black and Tan Fantasy, The Mooche, Mood Indigo…
Duke Ellington 1940 : l’apogée : Ko-Ko, Chloé, Sepia Panorama, In a Mellotone, Concerto for Cootie, Warm Valley…
Cannonball Adderley : « something else », parce que j’ai une affinité particulière avec ce disque, ne me demandez pas pourquoi je n’en sais rien moi-même, je crois que ça s’appelle l’amour,  Embarassed  mais bon de toute façon c’est à la foi un des meilleurs disques de Miles Davis, et pour moi le meilleur de Hank Jones et de Cannonball Adderley, alors…
Miles Davis : « Ascenceur pour l’échafaud » : Miles nature, sans sauce, juste passé au grill
Miles Davis : « Sketches of Spain » pour la tragique « Saeta » et malgré le mièvre concerto de Aranjuez
Miles Davis : « ’58 Stella by Starlight » pour un « Fran Dance » à pleurer
il y a surtout un Love For Sale absolument renversant
Miles Davis : « ‘Round About Midnight », le sommet du premier quintet
Miles Davis : « Get up with it » parce-que j’aimerai qu’on me passe « he loved him Madly » à l’heure de ma mort, je dis bien à l’ heure de ma  mort, pas quand je serai mort.   
Miles Davis : « filles de Kilimanjaro » pour le titre éponyme, à écouter à 5h du mat, bouteille de whisky en main
Tony Williams y est ébourrifant!!!
Art Ensemble of Chicago : « The Third Decade » et la somptueuse « Prayer for Jimbo Kwesi », mais pas que…
Art Ensemble of Chicago : « Ancient to The Future », pour les surprenants et parfois décapants hommages à Duke Ellington, Jimmy Hendricks, Otis Redding et Bob Marley.
Gato Barbieri: « El Pampero » pour la jouissance que me procure ce live mythique
Tu ne preferes pas the Thrid World ou Bolivia?  Smile 
Archie Shepp : « Blasé », LE disque de free jazz qu’il faut posséder
Je lui prefere nettement Fire Music
John Coltrane : Olé : parce-que la plage titre est une des plus belles choses que le jazz ai produit (mis à part les albums de Miles Davis bien sûr)
Oui c'est grand!
John Coltrane : Kulu se Mamma : parce-que c’est une œuvre à part dans l’univers de Coltrane, c’est un cantique païen, d’une beauté incantatoire furieuse, violente et douloureuse.
Oui un Coltrane atypique...peut être pas mon préféré d'ailleurs...mais y a Welcome sur le disque  sunny 
Gil Evans : « The Individualism of… », pour me faire regretter de ne pas avoir choisi « Out of the Cool ».
Thelonious Monk : «  Brillant Corner », pour avoir en plus un peu de Sonny Rollins
Et une des compos les plus tordues de Monk qui pourtant s'y connaissait en barres obliques
Un Lester Young des années 50, pour la délicatesse du désespoir
Un Billie Holliday même époque et même raison, mais pas celui où ils sont ensemble, (plus ancien d’ailleurs), un seul disque pour ces deux géant(e)s c’est trop peu.
Albert Ayler : « Nuits de la Fondation Maeght », parce-que ce double album me fait pleurer de bonheur
Du mal avec Ayler...ce mélange de naiveté et de bruitisme c'est pas pour moi.  Shit 
Matana Roberts : « Coin Coin Chapter One » parce-que le jazz qui touche au génie se crée toujours aujourd’hui.

Hein ? y’en a encore 22 ? so what ? comme dirait Miles   Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkmagus
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1430
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 18:49

Charles Mingus ça c'est très très mal
voui, je sais, mais j'en ai déjà 22, et puis y'en a trop que j'aime et qui sont pour moi sur le même plan: wonderland, blues roots, ah hum, tijuana, sinner lady, concert Paris 64 et 70, oh yeah, etc...

Miles Davis : « ’58 Stella by Starlight » pour un « Fran Dance » à pleurer
il y a surtout un Love For Sale absolument renversant, voui encore, mais je préfère mon Fran Dance, na !

Miles Davis : « filles de Kilimanjaro » pour le titre éponyme, à écouter à 5h du mat, bouteille de whisky en main
Tony Williams y est ébourrifant!!!
immense batteur, il m'est arrivé d'écouter "Miles Smile" rien que pour lui .

Gato Barbieri: « El Pampero » pour la jouissance que me procure ce live mythique
Tu ne preferes pas the Thrid World ou Bolivia? : non, j'aurai plutôt mis "Under Fire" en second, third world trop free, bolivia trop timide.

Archie Shepp : « Blasé », LE disque de free jazz qu’il faut posséder
Je lui prefere nettement Fire Music:
 mains  j'aime beaucoup aussi, ainsi que "Attica Blues"

John Coltrane : Olé : parce-que la plage titre est une des plus belles choses que le jazz ai produit (mis à part les albums de Miles Davis bien sûr)
Oui c'est grand!   kiss 

John Coltrane : Kulu se Mamma : parce-que c’est une œuvre à part dans l’univers de Coltrane, c’est un cantique païen, d’une beauté incantatoire furieuse, violente et douloureuse.
Oui un Coltrane atypique...peut être pas mon préféré d'ailleurs...mais y a Welcome sur le disque  
...et un très grand Elvin Jones  zen 

Thelonious Monk : «  Brillant Corner », pour avoir en plus un peu de Sonny Rollins
Et une des compos les plus tordues de Monk qui pourtant s'y connaissait en barres obliques  hehe 

Albert Ayler : « Nuits de la Fondation Maeght », parce-que ce double album me fait pleurer de bonheur
Du mal avec Ayler...ce mélange de naiveté et de bruitisme c'est pas pour moi.  
   réponse à suivre dans le topic "Albert Ayler" , mais je comprends qu'on puisse ne pas rentrer dans ses rêves et surtout ses cauchemars  pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13514
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   Sam 7 Juin 2014 - 19:38

arnaud bellemontagne a écrit:
Mélomaniac a écrit:
jerome a écrit:

Ça me paraît plus sensé pour Mélomaniac d'y aller chronologiquement, donc d'abord la période Prestige : les collaborations sur les albums de Miles, et les "grands" disques en solo, par exemple Blue train, Lush life.
Rapidement, passer aux Atlantic (Giant steps et My Favourite things en tête).

Neutral Dommage, je viens juste de commander le coffret Atlantic...

Y a un coffret avec les enregistrements Prestige ?

T'en fais pas t'as eu raison de commander le coffret Atlantic...les enregistrements prestige sont moins prioritaires...après Atlantic il faut aller voir le coeur nucléaire que constitue les enregistrements Impulse avec son quartet mythique (Tyner, Garrison, Jones)

Tu n'as que le mettre en dessous de la pile, Mélo, ce qui te laissera le temps d'écouter Coltrane avec Miles et Monk. jerome a raison, bien sûr, pour les deux albums qu'il cite, mais le Coltrane de la maturité prend son essor avec ces sessions Atlantic et tout n'est pas incontournable dans ce qu'il a signé de son nom auparavant, +1 avec arnaud (tu auras largement de quoi t'occuper avec Coltrane chez Impulse pour la suite). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte
» Black Jazz Records
» Le classement des 100 meilleurs albums de tous les temps !!
» Philip Catherine
» PIANO : vos dix interprétations pour l'île déserte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: