Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 André CAMPRA (1666-1744)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 14 Fév 2010 - 19:58

Généralités

=> Compositeur du baroque français, que je classe dans la deuxième école de tragédie lyrique, celle qu'on trouve entre LULLY et Rameau.

=> Il se fait surtout connaître pour la réussite éclatante de l'Opéra-Ballet L'Europe Galante en 1697, le plus grand succès depuis la mort de LULLY.

=> Il a exercé dans tous les genres : tragédie lyrique, opéra-ballet, oeuvres dramatiques plus légères, cantates, musique religieuse.

=> Son style se caractérise par un certain hiératisme hérité de Lully, presque anguleux parfois, avec des lignes vocales peu ductiles, un peu cassantes ou aplaties.
C'est un véritable avantage pour le style épique qui se manifeste dans Tancrède ou son grand motet Exaudiat te, Dominus.

--

Qu'écouter ?

=> Pour la tragédie lyrique, Tancrède par Malgoire étant épuisé, il ne reste plus qu'Idoménée par Christie, mais qui se trouve aussi de plus en plus difficilement.
L'Europe Galante par Leonhardt, d'un genre galant un peu plus standard à mon avis (quoique infiniment moins tape-à-l'oeil que les Indes Galantes), doit toujours se trouver en couplage avec la musique de LULLY pour le Bourgeois Gentilhomme.

Tancrède comporte des moments extraordinaires, en particulier la fin (il en existe trois versions, Malgoire a choisi l'une des deux bonnes), et puis la lutte contre les enchantements à l'acte III, la captivité à l'acte IV ("Sombres forêts, asile redoutable")...
Pour Idoménée, malgré des sections plus décoratives, la fulgurance de l'action est très bien servie par la musique, récitatifs admirables en particulier.
Dans les deux cas, Campra est servi au mieux par le texte d'Antoine Danchet, sombre et très intense, assez agréablement versifié par ailleurs.

Ses multiples évocations vénitiennes sont plus galantes, presque ramistes, mais très réussies également.

=> Pour le Requiem, on trouve plusieurs versions, dont la plupart sont excellentes, mais je trouve Exaudiat te dominum plus spectaculaire et plus prenant. Avec un très beau duo de ténors en son centre, difficilement oubliable. Pas sûr que ça se trouve au disque, mais il existe bel et bien des motets en tout cas, et c'est prioritaire par rapport au Requiem pour moi.

=> Il existe par ailleurs des versions des cantates, qui à cause de son ton rectiligne habituel, n'ont pas la séduction de Clérambault ou de Blamont, à mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 14 Fév 2010 - 20:04

Je suis bien d'accord le Benedictus Dominus et le Miserere sont de toute beauté, j'ai beaucoup plus apprécié que son Requiem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 14 Fév 2010 - 20:15

Je n'en demandais pas tant, mais maintenant que c'est servi, c'est volontiers que je mets les pieds sous la table: merci David!

Pour ce qui est de recommandations, elles figurent effectivement bien sur mon plan de route. C'est rassurant.

Pour répondre à une question de Hidraot dans le fil playlist, j'ai écouté les cantates suivantes:
Didon, Arion, Hebe, Achille oisif, Daphné.
Comme le dit David, une certaine linéarité, d'une beauté homogène. J'ai bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 14 Fév 2010 - 20:17

Et voici ce qui a été dit dans le fil fourre-tout :

Romain a écrit:
Je suis en train d'écouter le " De profundis" de Campra par William Christie...Tout simplement merveilleux!
Je ne sais que dire face à ces belles pages de musique, aux passages dramatiques, touchants et joyeux...
Un compositeur sur lequel je vais faire quelques recherches surle catalogue de ses Grands Motets, comme WoO avait fait pour Delalande

Octavian a écrit:
Dans la poursuite de mon exploration des "oubliés" du XVIIIe, découverte ce soir de la Messe des Morts de Campra, dans la version Gardiner ('79). Dieu que c'est beau! pale



Assurément un des plus beaux Requiem du siècle: je le place devant celui de Gilles avec lequel on ne cesse visiblement de le rapprocher, sur ce forum (au début de ce fil et dans le fil Jean Gilles) comme ailleurs. Et puis l'un des plus beaux de l'histoire de la musique, n'ayons pas peur des mots.

On ne sait apparemment pas grand chose sur la composition de cette œuvre. Le très-succinct livret du disque (j'ignore si on a fait des découvertes ou avancé des théories plus précises depuis sa rédaction) semble pencher en faveur d'un remaniement effectué par Campra au milieu des années 1720, d'une première version antérieure datant de la fin du XVIIe siècle. Je ne sais pas dans quelle mesure je suis influencé par cette vision, mais j'ai en effet l'impression d'entendre une musique aux confluents de celle du Siècle de Louis XIV et de celle de l'aube du suivant. David disait trouver cette œuvre austère, c'est un adjectif qui va assez bien même si je ne le prendrai pas en mauvaise part ( Mr. Green ). Peu de place pour l'exubérance ou les débordements de pathos ici, une atmosphère de pénombre funèbre, "tenue" fermement dans une noble solennité, traversée de brusques percées de lumière.

Je ne connaissais jusque là ce compositeur que de nom, encore un dont il va falloir explorer la production plus avant. Very Happy

franchom a écrit:
Octavian a écrit:

On ne sait apparemment pas grand chose sur la composition de cette œuvre. Le très-succinct livret du disque (j'ignore si on a fait des découvertes ou avancé des théories plus précises depuis sa rédaction) semble pencher en faveur d'un remaniement effectué par Campra au milieu des années 1720, d'une première version antérieure datant de la fin du XVIIe siècle. Je ne sais pas dans quelle mesure je suis influencé par cette vision, mais j'ai en effet l'impression d'entendre une musique aux confluents de celle du Siècle de Louis XIV et de celle de l'aube du suivant. David disait trouver cette œuvre austère, c'est un adjectif qui va assez bien même si je ne le prendrai pas en mauvaise part ( Mr. Green ). Peu de place pour l'exubérance ou les débordements de pathos ici, une atmosphère de pénombre funèbre, "tenue" fermement dans une noble solennité, traversée de brusques percées de lumière.
Very Happy

D' après le Guide de la musique sacrée tome 1 Fayard.
La date de composition est comprise entre 1732 et 1742
Selon certaines sources il aurait été écrit en collaboration avec Gilles
à Campra reviendrait Introit, Graduel et Offertoire........
Je ne sais pas sur quelle étude elle se base; le texte est signé Sylvie Boussiou.

Octavian a écrit:
C'est très bizarre ce que dit cette dame. Parce que quand même, si le Requiem de Campra a été écrit entre 1732 et 1742, c'est-à-dire à peu près la dernière décennie de la vie de ce compositeur, je vois mal comment Gilles aurait pu y être pour quelque chose, celui-ci étant mort en 1705. J'allais te demander de quand datait l'écriture du "Guide" que tu cites, comme explication possible de cette divergence entre nos versions, mais devant une telle énormité... Confused

D'après le livret que j'ai sous les yeux (je cite et souligne): "Les musicologues hésitent à la dater: certains penchent pour la la dernière période de la vie de Campra mais l'esthétique de la Messe laisse penser qu'elle fut plutôt composée à la fin du XVIIe, peut-être en parallèle avec celle de Gilles, et sans doute remaniée à Versailles après 1722" [date à laquelle Campra succède à Delalande à la Chapelle Royale et renoue avec l'écriture d'œuvres religieuses]. Pour moi le "en parallèle" n'implique pas collaboration mais simple (possible) coïncidences des dates de composition. Campra n'était d'ailleurs plus en Provence au moment où Gilles composait son Requiem.

(Enfin, quoi qu'il en soit, je te recommande vivement d'écouter la chose.)

atomlegend a écrit:
Octavian a écrit:
version Gardiner ('79). Dieu que c'est beau! pale
Assurément un des plus beaux Requiem du siècle:

sunny
J'ai la version de niquet
Benedictus Dominus - Requiem

Avec

Veronique Gens, dessus
Anne Gotkovsky, dessus
Jean-Paul Fouchécourt, haute-contre
Peter Harvey, basse taille
Joseph Cornwell, taille

J' avais fait l'impasse sur le Benedictus, et à l'instant ou je me le ré écoute seul le requiem retient encore mon intention.
Fourchécourt est, sous la baguette de Niquet, superbe, la version de Gardiner m'interpelle.
Tu peux me donner le détail des solistes ?
Gardiner dans un requiem!!!!!!!!!! ça doit être très allant déjà que la version de niquet est assez raide pour ce genre d'interprétations !!!!!
Mais oui, dieu que c'est beau


Edit: C'est commandé bounce

Octavian a écrit:
Alors les solistes:
- Judith Nelson et Dinah Harris, sopranos
- Jean-Claude Orliac et Wynford Evans, ténors
- Stephen Roberts, basse

A priori, l'interprétation ne m'a pas particulièrement frappé par son caractère "allant", non, mais il faut voir ce que tu entends par là. C'est plutôt Niquet que j'imagine privilégier cette option-là. Mais je peux me tromper. Smile

atomlegend a écrit:
Octavian a écrit:
C'est plutôt Niquet que j'imagine privilégier cette option-là. Mais je peux me tromper. Smile


Niquet à une main raide et sèche, Gardiner c'est toujours virevoltant, enivrant, étourdissant, exaltant, grisant. ( enfin de ce que j'en possède
Dans un requiem Exclamation Question , vivement que mon cd traverse l'atlantique.

Merci pour la distribution

Judith Nelson sunny

Octavian a écrit:
J'essaierai de trouver un moyen de prêter l'oreille à la version Niquet pour me faire un avis. Smile


(Par contre pourquoi l'avoir commandé outre-Atlantique, le CD se trouve aux alentours de 10€ en France, c'est quasiment le coût des seuls frais de port pour la traversée? scratch )

DavidLeMarrec a écrit:
Spoiler:
 

DavidLeMarrec a écrit:
@ Octavian :

Enfin, austère, il y a quand même beaucoup de décorum, mais je parlais surtout des lignes vocales 'plafonnées', comme souvent chez Campra.

A part ça, il est très beau, mais je ne suis pas sûr que ce soit tellement supérieur à Gilles ou, puisque tu veux généraliser, à Cherubini (I & II), Dvorák ou Ropartz...

atomlegend a écrit:
Octavian a écrit:



(Par contre pourquoi l'avoir commandé outre-Atlantique, le CD se trouve aux alentours de 10€ en France, c'est quasiment le coût des seuls frais de port pour la traversée? scratch )

6 euros fdp inclus Wink

DavidLeMarrec a écrit:
Spoiler:
 

Un message codé ?

DavidLeMarrec a écrit:
Non, l'enseigne de ton fournisseur probable. Wink

franchom a écrit:
Octavian a écrit:
C'est très bizarre ce que dit cette dame. Parce que quand même, si le Requiem de Campra a été écrit entre 1732 et 1742, c'est-à-dire à peu près la dernière décennie de la vie de ce compositeur, je vois mal comment Gilles aurait pu y être pour quelque chose, celui-ci étant mort en 1705. J'allais te demander de quand datait l'écriture du "Guide" que tu cites, comme explication possible de cette divergence entre nos versions, mais devant une telle énormité... Confused

D'après le livret que j'ai sous les yeux (je cite et souligne): "Les musicologues hésitent à la dater: certains penchent pour la la dernière période de la vie de Campra mais l'esthétique de la Messe laisse penser qu'elle fut plutôt composée à la fin du XVIIe, peut-être en parallèle avec celle de Gilles, et sans doute remaniée à Versailles après 1722" [date à laquelle Campra succède à Delalande à la Chapelle Royale et renoue avec l'écriture d'œuvres religieuses]. Pour moi le "en parallèle" n'implique pas collaboration mais simple (possible) coïncidences des dates de composition. Campra n'était d'ailleurs plus en Provence au moment où Gilles composait son Requiem.

(Enfin, quoi qu'il en soit, je te recommande vivement d'écouter la chose.)

Il doit sans doute y avoir des éléments dans


l' édition a été rev et corrigée en 1993.

Hidraot a écrit:
J'ai comme notion une composition entre 1716 et 1722 avec des remaniements à partir de 1730.

Wolferl a écrit:
Après écoute de l'Idoménée de Campra :

Je dois avouer que je suis un peu déçu, la musique est magnifique, avec ce Prologue ça s'annonçait très bien, mais ça n'en finit plus de ballets, de divertissements... Je retrouve cette disproportion qui m'agace chez Rameau, et même parfois chez Lully.
Le livret est plutôt bon pourtant, bien meilleur que celui de Varesco - j'aime bien cette introduction d'une rivalité entre le fil et le père, ainsi que l'issue surprenante - même les ballets sont plutôt bien intégrés à l'intrigue. Mais non, il y en a trop pour moi, ça ramollit complètement la tension. Et puis, hormis Idamante, les personnage ne sont pas très sympathiques, même Ilione (faut dire que j'ai pas été emballé par Zanetti ).
Prosodiquement non plus j'ai pas trouvé ça inoubliable, il y a des étrangetés, et les récitatifs sont un peu fades comparé au modèle lullyste.

J'essaierai tout de même de réécouter par passages, en musique pure peut être !

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, il y a beaucoup de ballets, tout n'est pas d'égale inspiration, mais quel souffle général tout de même... Si tu veux du lullyste, écoute plutôt Tancrède si ce n'est fait.

WoO a écrit:
Récitatifs un peu fade, tout à fait : de grands blocs à peu près tous de la même longueur

Tancrède c'est autre chose, c'est vrai Smile

DavidLeMarrec a écrit:
WoO a écrit:
Récitatifs un peu fade, tout à fait : de grands blocs à peu près tous de la même longueur
Ah. Surprised

Citation :
Tancrède c'est autre chose, c'est vrai Smile
Certes, mais à lire, quel ennui ! J'ai été très déçu à la lecture de la partition : il n'y a rien d'écrit. Mr. Green

WoO a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah. Surprised

Oui, de grands blocs de textes monotones.

L'histoire d'Idoménée ne m'a jamais passionné non plus : que ce soit chez Campra ou chez Mozart...

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai été très déçu à la lecture de la partition : il n'y a rien d'écrit. Mr. Green

Malgoire serait donc un génie ?

DavidLeMarrec a écrit:
Non, en fait c'est écrit aussi pauvre que ça sonne chez lui. Mr. Green

Wolfgang a écrit:
Eh bien les baroqueux, je ne vous félicite pas. Un seul fil pour trois compositeurs, un sacré fouillis, et pas une petite présentation!

Bref...
J'écoute les cantates françaises de Campra, et j'aime beaucoup. C'est très inspiré.

Wolfgang a écrit:
Il y a tout de même quelque chose pour me chagriner, c'est de ne pas connaître - et reconnaître - les instruments baroques. C'est extrêmement désagréable de ne pas savoir dire quel instrument intervient. Il faut absolument que je m'y mette au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 14 Fév 2010 - 21:17

Je viens de finir L'Europe galante, et cela m'a drôlement bien plu. C'est plus varié que les cantates, et il y a d'excellents moments: l'Ouverture, le début de l'Espagne.
A réécouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 14 Fév 2010 - 22:49

C'est carrément génial Tancrède! A la scène 3 de l'Acte 4, l'orchestre joue carrément les soupirs, les tristes accents des arbres: "J'entends les arbres qui gémissent".
J'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 19:23

Wolfgang a écrit:
C'est carrément génial Tancrède! A la scène 3 de l'Acte 4, l'orchestre joue carrément les soupirs, les tristes accents des arbres: "J'entends les arbres qui gémissent".
J'adore!

D'ailleurs je me faisais la réflexion David, cela ne serait-il pas un exemple bien plus précoce de musique subjective?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1512
Age : 31
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 20:07

Wolfgang a écrit:
Wolfgang a écrit:
C'est carrément génial Tancrède! A la scène 3 de l'Acte 4, l'orchestre joue carrément les soupirs, les tristes accents des arbres: "J'entends les arbres qui gémissent".
J'adore!

D'ailleurs je me faisais la réflexion David, cela ne serait-il pas un exemple bien plus précoce de musique subjective?

Pas touche à Grétry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 20:47

Quel plaisir d'être lu si attentivement ! Very Happy

Cela dit, je vais vous contredire tous les deux. Embarassed

@ Moander : Tancrède est amplement plus frappant qu'Andromaque. Beaucoup moins novateur (c'est du LULLY tardif plus qu'autre chose), mais en termes d'impact dramatique !

@ Wolfgang : D'accord pour dire que c'est génial, en revanche, le gémissement des arbres n'entre pas dans ce que j'avais appelé la 'musique subjective' (raccourci pour la musique de scène perçue de façon subjective) : il n'y a pas de musique de scène, même s'il y a de la subjectivité.
Ca arrive très tôt, ce type de figuralismes. Par ailleurs, l'interprétation joue beaucoup ici, parce que la musique est vraiment dépouillée, essentiellement de la déclamation efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 21:07

DavidLeMarrec a écrit:
il n'y a pas de musique de scène, même s'il y a de la subjectivité.

Ah mince, il manque ça.
J'étais si fier d'avoir découvert quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 21:12

DavidLeMarrec a écrit:
@ Moander : Tancrède est amplement plus frappant qu'Andromaque. Beaucoup moins novateur (c'est du LULLY tardif plus qu'autre chose), mais en termes d'impact dramatique !
Ça se discute, à mon avis. Tancrède ne m'a pas fait tant d'effet que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 21:56

Wolfgang, t'as qu'à faire comme moi : invente-toi des concepts sur mesure. Mr. Green

@ Octavian : Mais toi, tu aimes les studios tout figés et tu collectionnes les Klemperer et les Solti. drapeau Plus sérieusement, c'est ton côté XVIIIe qui ressort, ton méchant penchant lisse. Tu n'y peux rien, tu es comme ça, comme le scorpion qui traverse la rivière à dos de grenouille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 21:57

L'interprétation Malgoire est limitée, aussi, ça peut expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 21:59

Peut-être en effet. Mais c'est vrai qu'après ce que tu en avais dit (+ ma découverte du Requiem), j'ai trouvé ça bien, mais pas excessivement génial non plus. J'ai préféré son Idoménée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Lun 15 Fév 2010 - 22:34

Octavian a écrit:
Peut-être en effet. Mais c'est vrai qu'après ce que tu en avais dit (+ ma découverte du Requiem), j'ai trouvé ça bien, mais pas excessivement génial non plus. J'ai préféré son Idoménée.
C'est très différent, Idoménée est plus chatoyant, plus dansant et aussi plus noir.

J'ai d'ailleurs une bande Malgoire dans les mêmes années, et la différence est flagrante avec Christie : extrêmement lent, et des voix pas toutes belles, exactement comme pour Tancrède. Quasiment inécoutable à la suite de l'autre, mais ça marche quand même très bien tout seul.

Bref, si le Rousset de la grande époque avait enregistré Tancrède, tu ne te serais plus senti de joie. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Jeu 18 Fév 2010 - 23:58

Le Requiem et moi...

Ma raison vacille... Ecouté trois fois en deux jours dans trois versions différentes (version préférée pour le moment: Gardiner), je suis bouleversé. C'est sûrement symptomatique de ma passion grandissante pour le baroque qui cristallise ici, alors qu'il ne semble pas avoir écouté une chose pareille de toute ma vie. Un requiem multiple, contrasté, à différents visages. Un requiem métaphysique, au-delà de la douleur subjective.
J'adore, c'est fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utnapištim
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3330
Age : 54
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 0:13

Wolfgang a écrit:
Le Requiem et moi...

Ma raison vacille... Ecouté trois fois en deux jours dans trois versions différentes (version préférée pour le moment: Gardiner), je suis bouleversé. C'est sûrement symptomatique de ma passion grandissante pour le baroque qui cristallise ici, alors qu'il ne semble pas avoir écouté une chose pareille de toute ma vie. Un requiem multiple, contrasté, à différents visages. Un requiem métaphysique, au-delà de la douleur subjective.
J'adore, c'est fabuleux.

La version Gardiner est très belle en effet et malgré ses défauts, prononciation du latin, une certaine lenteur, c'est aussi ma préférée.
J'ai découvert ce requiem en le chantant dans une chorale.
J'aime bien aussi la version Niquet, plus satisfaisante du point de vue musicologique mais moins prenante tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 0:32

Utnapishtim a écrit:
La version Gardiner est très belle en effet et malgré ses défauts, prononciation du latin, une certaine lenteur, c'est aussi ma préférée.
J'aime bien aussi la version Niquet, plus satisfaisante du point de vue musicologique mais moins prenante tout de même.

Tout à fait d'accord avec toi ! mains

Et puis aussi avec ça :

Octavian a écrit:
Assurément un des plus beaux Requiem du siècle. Et puis l'un des plus beaux de l'histoire de la musique, n'ayons pas peur des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 21:36

Wolfgang a écrit:
Un requiem multiple, contrasté, à différents visages. Un requiem métaphysique, au-delà de la douleur subjective.
Dans le genre, le premier de Cherubini est autrement plus abouti.

Bien, je laisse là la provocation et je suis ravi que cette musique te parle autant ! Very Happy Pas étonné en revanche, après les chocs du vingtième, que le côté très intense de la version Gardiner te plaise plus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 21:50

DavidLeMarrec a écrit:
je suis ravi que cette musique te parle autant ! Very Happy

Oui, moi aussi. Je viens de terminer ma découverte de Campra donc, enfin, j'imagine que j'y reviendrai plus tard pour approfondir.
Maintenant, j'attaque Charpentier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 21:54

Tu fais par ordre alphabétique ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 22:15

jerome a écrit:
Tu fais par ordre alphabétique ? Shocked

Ben quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 22:21

Ah non, il aurait quand même passé sous silence Blamont et Brossard, ce qui serait inqualifiable.

Mais il a parlé de Boësset et on a évoqué Blamont récemment. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Ven 19 Fév 2010 - 22:25

DavidLeMarrec a écrit:
Ah non, il aurait quand même passé sous silence Blamont et Brossard, ce qui serait inqualifiable.

Mais il a parlé de Boësset et on a évoqué Blamont récemment. affraid

Non, mais je fais un premier tour de découverte, où je vois plus ou moins "les plus connus".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 19:17

La Messe des morts de Campra, œuvre de la semaine

La version est celle dirigée par John Eliot Gardiner. Il a déjà été question de l'œuvre et de cette interprétation dans les passages cités en première page de ce fil.

Écoute possible sur MusicMe : http://www.musicme.com/#/Andre-Campra/albums/Requiem-(Messe-Des-Morts)-0825646984800.html/

(Désolé, apparemment il y a un problème avec les balises URL)

L' "œuvre de la semaine" concerne les deux premières parties, Introïtus et Kyrie. Bien évidemment ceux qui le souhaitent sont libres d'écouter (et de commenter) la suite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 21:32

Issu du fil playlist :


Froberger a écrit:
Hidraot a écrit:
Campra : Requiem, Gardiner
Je me demande si je confonds, mais je pense que la version qui me plaît le plus du Requiem de Campra est celle de Herreweghe. Incroyablement dynamique, et contrastée (ce qui est ultra-important, convenons-en, dans l'intro), et moelleux quand il le faut...

Et puis les voix, le choeur, sont plus beaux.

Mais bien sûr Herreweghe n'est pas disponible en streaming car c'est chez Harmonia Mundi, et que ce sont des emmerdeurs...

DavidLeMarrec a écrit:
Herreweghe, c'est pas plutôt pour Gilles ?

Pour Campra, il y a Malgoire aussi qui est très bien, et puis d'autres versions moins réussies, mais Herreweghe ?

Hidraot a écrit:
Je ne connais pas Herreweghe dans le requiem non plus ... J'ai Malgoire et Niquet. Les 2 sont très bien d'ailleurs, j'aime un peu moins Gardiner mais j'en dirai un mot dans le fil.

DavidLeMarrec a écrit:
Niquet a donc été publié ? Oui, c'est très différent, j'aime un peu moins que les deux autres, mais c'est très beau.

Hidraot a écrit:
Oui, en 2009

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 21:33

Ceci-dit je viens de trouver ça sur amazon :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 21:40

Ce qui prouve que Froberger peut avoir raison de temps en temps.

Bien, il faut qu'il nous en parle à présent, parce que ça fait super envie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 21:41

Ca oui alors bounce
J'aime beaucoup Herreweghe dans tout ce qui est religieux en général ! Là les extraits proposés ne suffisent pas à se rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 21:59

Hidraot a écrit:
Ceci-dit je viens de trouver ça sur amazon :


J'ai ça par Gardiner. C'est bien la même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:02

Oui, mais pas par le même orchestre.

Je t'explique.

Dans la musique classique, il y a souvent des gens différents qui interprètent les mêmes morceaux. Ecrit en gros, tu as Campra. C'est le compositeur, pas le chanteur du groupe. Et en petit Herreweghe. C'est le chef, une sorte de leader qui ne joue de rien mais qui touche plus de fric que les autres - le manager, quoi.

Tu vois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
avatar

Nombre de messages : 6307
Age : 29
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:10

J'ai ça en rayon si ça intéresse quelqu'un... Je réécoutais pour vous en dire plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:10

Oui, vas-y ne te gêne surtout pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:11

Qu'il est drôle, ce David... spiderman spiderman spiderman
drink
Il m'est venu l'idée, saugrenue peut-être, que Campra avait fait comme Cherubini : Requiem I et Requiem II.

Bon, demain matin, couvre-toi. Il fait frais. rambo

Et moi qui m'apprêtais à ressortir de la pile de revues posée dans les toilettes une partition de Meyerbeer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:13

Zeno a écrit:
Et moi qui m'apprêtais à ressortir de la pile de revues posée dans les toilettes une partition de Meyerbeer...
Il faudra que tu la lâches un jour, il n'y a pas que Meyerbeer dans la vie, je ne dors pas avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:18

On appelle ça un ancrage. Mais larguons les amarres ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:23

S'il vient à quelqu'un l'idée de parler de l'œuvre elle-même, faites-moi signe hein. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidraot
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:23

Oui oui, ne t'inquiètes pas Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:38

Je ne comprends pas, Herreweghe a écrit une messe des morts? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 48
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 22:50

Je vais en parler un peu de ce requiem.
J'ai d'abord été frappé par le ton adopté, l'introït est plutôt allant. Cela m'a bien plu d'ailleurs. Sur le plan de l'écriture vocale, je me sens plus ému à l'écoute de la messe des morts de Charpentier. Même si cette découverte de Campra a été plaisante, je n'ai pas trouvé les tensions polyphoniques qui me plaisent dans la musique sacrée de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Dim 20 Juin 2010 - 23:27

Merci pour cette superbe découverte!
Grande claque pour moi. Il va falloir que je ré-écoute, mais j'aime beaucoup l'économie de moyens dans les grands ensembles, la noblesse.
Je vois clairement de quoi s'est inspiré Gounod dans ses compositions religieuses.

J'y reviendrais en tout cas pour vous en dire plus! Merci! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 13:22

Il me semblait que c'était plutôt Palestrina le modèle de Gounod, non ?

Ce requiem est vraiment beau, pas si recueilli que ça et pourtant d'une grande économie de moyen. Il est toujours appréciable d'y revenir pour prendre une bonne bouffée d'air frais. Very Happy Et la partition est jolie à lire comme souvent avec lui. Tout est bien à sa place. (qui a dit "maniaque" ?)

Dans l'Introit, j'ai le sentiment que Gardiner est souvent tenté par la grandiloquence mais il se réfrène juste ce qu'il faut. On ne passe pas loin.

Le Kyrie, par contre, est tout ce qu'il y a de plus subtil et versaillais, une beauté simple (sans être simpliste) et touchante. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 13:32

Ophanin a écrit:
Il me semblait que c'était plutôt Palestrina le modèle de Gounod, non ?

En effet, Palestrina est son grand modèle en musique religieuse. Mais je trouve tout de même un petit quelque chose de commun chez Campra aussi...
Il ne faut pas oublier qu'il connaissait assez bien la musique baroque (il n'y a qu'à écouter l'ouverture du Médecin Malgré Lui, de très forte inspiration Lullyste...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 30
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 13:36

Polyeucte a écrit:
Ophanin a écrit:
Il me semblait que c'était plutôt Palestrina le modèle de Gounod, non ?

En effet, Palestrina est son grand modèle en musique religieuse. Mais je trouve tout de même un petit quelque chose de commun chez Campra aussi...
Il ne faut pas oublier qu'il connaissait assez bien la musique baroque (il n'y a qu'à écouter l'ouverture du Médecin Malgré Lui, de très forte inspiration Lullyste...)

Contrairement à ce que disent, et disaient beaucoup plus autrefois, les Baroqueux ça n'est pas exceptionnel du tout. Wink (Tu as lu la Grandeur de Bach de Fauquet et Hennion ? Ils parlent de Gounod justement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19406
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 13:43

Ophanin a écrit:
Contrairement à ce que disent, et disaient beaucoup plus autrefois, les Baroqueux ça n'est pas exceptionnel du tout. Wink

Je ne dis pas le contraire bien entendu...

Citation :
(Tu as lu la Grandeur de Bach de Fauquet et Hennion ? Ils parlent de Gounod justement)

Non... je ne connais pas...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 14:50

Polyeucte a écrit:
Merci pour cette superbe découverte!
Grande claque pour moi. Il va falloir que je ré-écoute, mais j'aime beaucoup l'économie de moyens dans les grands ensembles, la noblesse.
Je vois clairement de quoi s'est inspiré Gounod dans ses compositions religieuses.

J'y reviendrais en tout cas pour vous en dire plus! Merci! Very Happy

+1

Pas grand chose à dire de plus... une grande claque, oui, c'est le mot juste ! C'est magnifique ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 15:07

Elvira a écrit:
Polyeucte a écrit:
Merci pour cette superbe découverte!
Grande claque pour moi. Il va falloir que je ré-écoute, mais j'aime beaucoup l'économie de moyens dans les grands ensembles, la noblesse.
Je vois clairement de quoi s'est inspiré Gounod dans ses compositions religieuses.

J'y reviendrais en tout cas pour vous en dire plus!
Merci! Very Happy
+1

Pas grand chose à dire de plus...
une grande claque, oui, c'est le mot juste ! C'est magnifique ! Shocked
Faudrait savoir ! hehe

Bon, content de lire de telles réactions en tout cas. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30125
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 15:09

Arrêtez tous ces éloges, je vais être obliger d'en dire du mal, pour contre-balancer sinon rabbit

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 15:22

C'est quand même différent de Lully, qui sait ?, tu aimeras peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   Mar 22 Juin 2010 - 16:42

Bien, j'ai réécouté, et je me permets d'auto-citer un de mes messages (page 1 de ce fil).

Percy Bysshe a écrit:
Le Requiem et moi...

Ma raison vacille... Ecouté trois fois en deux jours dans trois versions différentes (version préférée pour le moment: Gardiner), je suis bouleversé. C'est sûrement symptomatique de ma passion grandissante pour le baroque qui cristallise ici, alors qu'il ne semble pas avoir écouté une chose pareille de toute ma vie. Un requiem multiple, contrasté, à différents visages. Un requiem métaphysique, au-delà de la douleur subjective.
J'adore, c'est fabuleux.

What else? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: André CAMPRA (1666-1744)   

Revenir en haut Aller en bas
 
André CAMPRA (1666-1744)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» André CAMPRA (1666-1744)
» André Campra (1660-1744)
» Le Requiem
» André Chénier - Bastille - Décembre 2009
» André Messager: Opéras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: