Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 17 Mai 2010 - 8:52

Citation :
L'attitude musicale postmoderne

Jonathan Kramer énonce l'idée (à la suite d'Umberto Eco et Jean-François Lyotard), que le postmodernisme (y compris en musique ) est moins un style en apparence ou une période historique (c'est-à-dire, une condition) qu'une attitude. Kramer énumère 16 "caractéristiques de la musique postmoderne, voulant signifier que la musique est comprise d'une manière postmoderne, ou qu'elle appelle des stratégies d'écoute postmoderne, ou qu'elle offre des expériences d'écoute postmoderne, ou qu'elle présente des pratiques de composition postmoderne». Selon Kramer (Kramer 2002, 16-17), la musique postmoderne:

-n'est pas simplement un rejet de la modernité ou sa continuation, mais a des aspects à la fois de rupture et d' extension.
-est à un certain niveau et d'une certaine façon, ironique.
-ne respecte pas les limites entre les sonorités et les procédés du passé et du présent
-remet en question les barrières entre style «élevé» et «faible»
-montre un dédain pour la valeur incontestable de l'unité structurelle
-questionne l'exclusivité réciproque des valeurs élitiste et populiste
-évite les formes totalisantes (par exemple, ne veut pas des pièces comme des entités tonales, sérielles ou façonnées dans un autre moule)
-ne considère pas la musique de manière autonome, mais relevant de contextes culturels, sociaux et politiques
-inclut des citations ou des références de musiques provenant de nombreuses traditions et cultures.
-considère la technologie pas uniquement comme une manière de préserver et de transmettre la musique, mais aussi comme profondément impliqué dans la production et --l'essence de la musique
-englobe les contradictions
-se méfie des oppositions binaires
-inclut des fragmentations et des discontinuités
-contient le pluralisme et l'éclectisme
-présente plusieurs significations et de multiples temporalités
-situe la signification et même la structure chez l'auditeur, plus que dans les partitions, les interprétations ou les compositeurs

Perçue comme une réaction contre la complexité et le radicalisme post-sériel, l'attitude postmoderne se veut une revendication vers des formes métissées, par l'emploi du collage et de la citation de musiques d'origines diverses

(source : wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_postmoderne)

Je fais le lien entre rock des années 80 et musique post-moderne pour des tas de raisons que nous pourrons démontrer à travers les interventions des participants à ce nouveau sujet, s'il y en a. C'est un peu ce qu'il faudra montrer en quelque sorte…

Il est couramment admis que le post-modernisme est un retour à la tradition pour mieux la détourner en peinture, et c'est un peu le cas aussi en musique.

Les années 60 et 70 furent les décennies de la maturité du rock : les groupes extraordinaires qui les ont animé et qui ont façonné les bases de ce vocabulaire aujourd'hui universel, énoncé dans l'après guerre, laissent la place dans les années 80 à des jeunes gens cultivés, remplis de cette culture "rock" maintenant largement diffusée, qui sortent des universités pour beaucoup, et qui vont avoir une attitude destructive mais respectueuse envers leurs ainés : parce qu'en dialogue avec le passé, je pense que les meilleurs artistes des années 80, par une pratique exigeante et informée, critique et cultivée de la musique, et en tachant d'être toujours en prise avec la société devenue plus dure et plus individualiste, sont dans une attitude post-moderne, à l'instar des compositeurs des années "60" de musique dite "savante" qui balayent ce qu'ils estiment être un nouvel académisme (la musique sérielle). Le rock progressif étant en quelque sorte l'apogée d'un genre devenu en quelque sorte indépassable, la suite sera d'autant plus basique et brutale, simple et dépouillée, parodique et presque cruelle.

Donc :

Qu'est-ce qui caractérise tous ces artistes ?
Qu'est-ce qui a fait qu'ils ont changé la manière de faire de la musique aujourd'hui ?
Quels sont les incontournables ?
Est-ce une période si médiocre que cela en matière de création musicale ?


et tout d'abord pour commencer à débattre :

Quel est le groupe qui annonce les années 80 ?

J'hésite entre Suicide de Martin Rev et Alan Vega, qui reviennent aux fondamentaux du rock'n roll des années 50 en terme de construction et d'accords mais dans une approche répétitive et industrielle du son, avec une diction et des textes mis au centre de la performance musicale : déjantées, crues ou poétiques.

Brian Eno et les Talking Heads ?

ou les

New-York Dolls et les Stooges… ?

ou faut-il remonter au

Velvet Underground des années 60 ?

en tous cas il n'est pas certain qu'elles s'annoncent avec le "punk" britannique comme on pourrait le croire, en tous cas c'est mon avis : l'attitude est peut-être davantage New Yorkaise ? ... On va donc éviter de confondre la genèse de l'esthétique des années 80 avec le très médiatique mouvement cité.


Après le riche topic sur le rock progressif des années 70, au plaisir de vous lire, chers brillants mélomanes ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 17 Mai 2010 - 9:26

C'est une question assez ardue s'il en est car les années 80, à l'instar de la décénie précédente, recèle une foule de styles disparates (j'étais ado à cette époque et je me souviens encore des débats stériles entre les funky et les métaleux, par exemple)

Il me semble (bien que je ne sois pas très calé dans cette époque) que les années 80 se caractérisent par une sorte de fatalisme face à la grande crise annoncée, avec un retour à des choses plus basiques comme les boucles rythmiques, le son synthétique (et l'avènement du fameux DX7 et du Fairlight CMI). Dans le mixage des albums, on retrouve un goût pour les fréquences aigues et pour une utilisation plus systématique des machines.

Ainsi, je suis d'accord pour trouver dans les Talking Heads et Brian Eno (qui les a produit d'ailleurs) une certaine annonce de cette décénie. Je ne connais pas assez les new yorkais pour te suivre dans ta réflexion, c'est d'ailleurs pourquoi je trouve aussi un point de départ dans la musique des Punks anglais. Je trouve d'ailleurs le London Calling des Clash (ce n'est plus vraiment punk, je l'accorde) assez annonciateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 17 Mai 2010 - 10:01

Oui, d'ailleurs Brian Eno est anglais. Bien sûr que le punk fait partie de ce qui annonce les années 80 : mais il me semble que ce n'est qu'un mouvement très influencé par la scène New-Yorkaise (Les Stooges, les Dolls ou les Ramones). Les Clash font partie de cette tendance à décloisonner les genres, et apportent dans leurs disques des influences très diverses, surtout dans London Calling. Reggae, dub, rock et même quelques ambiances jazzy. Ils jouent de mieux en mieux - sans être des virtuoses - et apportent à leur musique des textes engagés à visée internationale. C'est une démarche réflechie et cohérente, pas vraiment punk du coup.
Les années 80 commencent donc avant 1980. Et se terminent peut-être avant 1988 (les années 90 s'annoncent-elles pas avec le "summer of love" techno de l'été 1987 ) ?

Quant aux recours à des sonorités plus aigües je te suis parfaitement, et j'ajoute accompagnées d'une ligne de basse très accentuée, par contraste, répétitive et hypnotique. C'est le cas de la section rythmique très particulière des Talking Heads (Veymouth et Frantz) qui donne un contrepoint remarquable à la guitare acide de Byrne. Une esthétique du contraste, avec une attention très particulière aux balances : tout est très audible, les instruments très détachés, il n'y a plus cette impression de fusion un peu informe des instruments noyés dans la masse orchestrale qu'on entend dans les musiques rock progressives. Cette esthétique est très difficile à gérer d'ailleurs : il faut être très précis et un pain à côté se remarque tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Duck Feeling
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 0:11

Effectivement, je pense aussi que les années 80 démarrent en fait en 1977 et l'élément déclencheur principal reste, pour moi, Low - puis "Heroes" - de Bowie. Les deux albums jumeaux présentent tous les éléments qui seront repris par la new-wave ensuite, ce genre fourre-tout où à peu près la majorité des groupes des années 80 peuvent rentrer. Il y a la synthèse funk pop passée à la moulinette mécanique des machines et le chant désabusé.

D'ailleurs la période qui me passionne le plus dans ces années 80 est justement celle qui réadapte les apports de Low et "Heroes" à l'autre langage fondateur de la décennie : le punk. Les groupes comme Magazine, Joy Division, PiL, Wire, Talking Heads ou Siouxsie & The Banshees gardent l'ambition et le mélange des genres de Bowie pour le transformer en lui intégrant l'urgence punk. Bref, c'est le post-punk. Mr.Red

Et ce que je trouve intéressant, c'est que malgré le développement de cette pop froide et synthétique - après le post-punk à partir de 1981 en gros -, certains groupes décident de se concentrer sur une musique plus instinctive, réelle au sens où ils reprennent les instruments traditionnels du rock (guitare électrique, basse, batterie), voire animale dans la violence qui les anime. Cette contre-culture peut rassembler Sonic Youth, Nick Cave ou Einstürzende Neubauten.

Sonic Youth reste pour moi le groupe qui a le plus révolutionné le jeu de guitare électrique en les désaccordant, en jouant sur les micro-intervalles et la fausseté comme langage de base. Une chanson comme Bortherjames, et sa mélodie en demi-tons parallèles, donnerait envie de s'éclater les membres sur les murs à n'importe qui. Mr. Green

Nick Cave, lui, reprend le blues originel pour le transformer à la sauce Captain Beefheart décadent. Il lui insuffle un malaise froid, cinglant mais profondément européen qui en font une nouvelle musique passionnante. From Her To Eternity fait preuve d'un romantisme noire où se juxtaposent élégance absolue et sauvagerie la plus primitive.

Einstürzende Neubauten - dont le chanteur/guitariste Blixa Bargeld est également musicien pour Nick Cave d'ailleurs - révolutionne l'utilisation des percussions en incorporant des éléments de récupération à son instrumentation : bidons d'essence, bétonneuse, scie circulaire, caddy, tout ça pour taper dessus et créer des rythmiques hypnotiques et particulièrement puissantes. Et puis un groupe qui intitule l'une de ses chansons Der Tod ist ein Dandy est forcément génial. Mr. Green

Si jamais vous ne connaissez pas, je vous conseille les albums Sister de Sonic Youth, From Her To Ternity de Nick cave donc et Halber Mensch de Einstürzende Neubauten. C'est d'une rare intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntingbears.free.fr/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6924
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 0:17

il y avait une chanson de Das Ich que j'adorais avant :
/watch?v=Q2tQ63L7mi0
pété de rire

en tout cas il gère le mec sur scène :

/watch?v=7bzIUCJLD5c

pété de rire pété de rire pété de rire

C'est dans ce style aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
Duck Feeling
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 0:25

Quoi donc, Einstürzende Neubauten ?

Hum. Disons que dans l'absolu leur musique est plus proche de celle de Das Ich que de Vivaldi, mais il y a de nettes différences dans les sons et surtout dans la qualité. En gros Einstürzende Neubauten évite avec brio tous les pires clichés gothiques et teutons des années 80. Et quand je parle de percussions originales, je parle de vraies bétonneuses, de vrais bidons, de vraies tôles de métal utilisées comme matériau sonore. Ce n'est pas juste du gimmick comme chez Das Ich, c'est une véritable remise en cause du matériau musical et de la notion de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntingbears.free.fr/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6924
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 0:34

ah oui un peu comme les Blue man group qui reprennent les Who :

/watch?v=Y_Y26JNd3g4&feature=related

Plus sérieusement, j'ai du mal avec les derniers groupes que tu cites : ça manque de chanson tout ça.

Par contre, j'aime beaucoup Siouxsie et Joy Division
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 16:16

Duck Feeling a écrit:
Effectivement, je pense aussi que les années 80 démarrent en fait en 1977 et l'élément déclencheur principal reste, pour moi, Low - puis "Heroes" - de Bowie. Les deux albums jumeaux présentent tous les éléments qui seront repris par la new-wave ensuite, ce genre fourre-tout où à peu près la majorité des groupes des années 80 peuvent rentrer. Il y a la synthèse funk pop passée à la moulinette mécanique des machines et le chant désabusé.

Oui, c'est vrai que Bowie s'installe et travaille à Berlin dès 1977 et s'influence des sonorités Krautrock qui vont être sûrement déterminantes pour la génération qui suit. Il est suivit de près par Lou Reed (Berlin, un chef-d'oeuvre enregistré dès 1972) et l'iguane (The Idiot, idem) nan en 77 ? Je sais plus mais l'allemagne attire tout ce beau monde dès le milieu des années 70…

Citation :
D'ailleurs la période qui me passionne le plus dans ces années 80 est justement celle qui réadapte les apports de Low et "Heroes" à l'autre langage fondateur de la décennie : le punk. Les groupes comme Magazine, Joy Division, PiL, Wire, Talking Heads ou Siouxsie & The Banshees gardent l'ambition et le mélange des genres de Bowie pour le transformer en lui intégrant l'urgence punk. Bref, c'est le post-punk. Mr.Red

Mis à part Talking Heads, tous tes groupes sont anglais. J'avais émis l'hypothèse qu'enfin il y avait un autre épicentre. Quelques villes allemandes en sont d'autres. Sinon, entièrement d'accord : ces groupes me suivent encore aujourd'hui, avec une nette préférence pour Juju et non Kaleidoscope de S&B - un diamant noirWink… en y incluant (en autres)… Killing Joke. Twisted Evil

Citation :
Sonic Youth reste pour moi le groupe qui a le plus révolutionné le jeu de guitare électrique en les désaccordant, en jouant sur les micro-intervalles et la fausseté comme langage de base. Une chanson comme Bortherjames, et sa mélodie en demi-tons parallèles, donnerait envie de s'éclater les membres sur les murs à n'importe qui. Mr. Green

Tout à fait d'accord : Sonic Youth nous a appris à jouer avec cet instrument. Il y a un avant et un après "Evol"


Citation :
Einstürzende Neubauten - dont le chanteur/guitariste Blixa Bargeld est également musicien pour Nick Cave d'ailleurs - révolutionne l'utilisation des percussions en incorporant des éléments de récupération à son instrumentation : bidons d'essence, bétonneuse, scie circulaire, caddy, tout ça pour taper dessus et créer des rythmiques hypnotiques et particulièrement puissantes. Et puis un groupe qui intitule l'une de ses chansons Der Tod ist ein Dandy est forcément génial. Mr. Green

Un autre groupe séminal que tu oublies (ou que tu dois découvrir) : Test Department. A mon avis, leur meilleur album (paradoxalement, le plus mélodique) est celui réalisé avec Brith Gof, une troupe de théâtre gaelique : http://www.testdept.org.uk/td/discography/gododdin.html. Du pur industriel des années 80. Ecossais. Je crois qu'ils ont tapé sur des tas d'objets industriels avant même Neubauten. A côté les Tambours de Bronx (qui peuvent être assez chouette sur scène et dont les compos sont pas piqués des hannetons parfois) sont des comptines pour nouveau-nés comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 16:43

Sinon il y a assez peu d'amateurs des années 80 ? Surprised
Art Zoyd ? Une attitude artistique exigeante dans la ligne de Magma et Gong…
Laibach ? Une formation culte qui renversa presque le régime slovène dans les années 80 à coups d'enclumes ?
Et Japan ? (moumoute culte ayant joué avec Fripp)

Personne n'aime ce disque ? Elle a sauvé les Crimson de ses fans aux cheveux longs cette galette de blé dur ! Twisted Evil Argh ! Belew !!


King Crimson - Discipline - 1981

Zut, c'est pas des babas prog 70 ça, c'est du lourd !
Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 16:47

Très bonne idée d'avoir crée ce topic phAx. Very Happy
J'ai enfin pu mettre le doigt sur ce qui me posait problème concernant les manifestations artistiques de cette decennie 80.
Je crois que c'est vraiment une question de sensibilité personnelle:j'ai vraiment du mal avec cette esthétique froide, urbaine, distanciée, un brin mecaniste(et je mets dedans le King Crimson des années 80) ça ne correspond pas aux emotions que je recherche j'ai l'impression.
Finalement les groupes des années 80 que tu cites(pour le peu que j'ai pu en ecouter) Duck Feeling sont paradoxalement plus intellectuels et cérébraux dans leur demarche que ceux des 70's.
Dans le prog 70's malgré la sophistication de la prose musicale il y avait une exteriorisation très nette du discours, une volonté manifeste de prendre l'auditeur en main afin de l'elever, de le faire planer,de le faire penetrer dans un monde onirique (Yes), enchanteur (Genesis) ou plus terrifiant et torturé (Magma, King Crimson, VDGG).
A contrario, j'ai l'impression dans que dans les groupes que tu cites il y a une espece de mise à distance de l'auditeur au moyen d'une sorte de dandysme froid et desincarné.David Bowie etant l'emblème et le symbole absolu de cette demarche.
Mais il est possible que je me fourvoie completement et que de ton point de vue les groupes que tu cites distillent une chaleur et une sensualité brûlante. Mr. Green

@Phax:ton dernier post montre bien que mon souci ne se situe pas tant au niveau de l'exigence artistique (Art Zoyd... faut pas deconner quand même si c'est pas exigeant ça Laughing ) que du rendu esthétique:froid,clinique, distancié et desincarné à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duck Feeling
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 18:08

phAx a écrit:
Oui, c'est vrai que Bowie s'installe et travaille à Berlin dès 1977 et s'influence des sonorités Krautrock qui vont être sûrement déterminantes pour la génération qui suit. Il est suivit de près par Lou Reed (Berlin, un chef-d'oeuvre enregistré dès 1972) et l'iguane (The Idiot, idem) nan en 77 ? Je sais plus mais l'allemagne attire tout ce beau monde dès le milieu des années 70…

Exact je n'avais pas pensé à Lou Reed ! Au sujet de The Idiot, l'album est en fait composé, arrangé et enregistré par... Bowie ! Donc ceci explique cela.

phAx a écrit:
Un autre groupe séminal que tu oublies (ou que tu dois découvrir) : Test Department. A mon avis, leur meilleur album (paradoxalement, le plus mélodique) est celui réalisé avec Brith Gof, une troupe de théâtre gaelique : http://www.testdept.org.uk/td/discography/gododdin.html. Du pur industriel des années 80. Ecossais. Je crois qu'ils ont tapé sur des tas d'objets industriels avant même Neubauten. A côté les Tambours de Bronx (qui peuvent être assez chouette sur scène et dont les compos sont pas piqués des hannetons parfois) sont des comptines pour nouveau-nés comme on dit.

Génial je ne connais pas du tout, merci !

arnaud bellemontagne a écrit:
Mais il est possible que je me fourvoie completement et que de ton point de vue les groupes que tu cites distillent une chaleur et une sensualité brûlante. Mr. Green

Non, je crois que tu as parfaitement raison. Et même mieux : je ne m'étais pas forcément rendu compte de ce que tu dis mais ça résume certainement pourquoi je suis tant fan de certains artistes de ces années 80 - à partir de 1977 donc !

Cela étant dit, je trouve, malgré tout, que certains groupes - Sonic Youth en tête - ramènent une sorte d'instinct animal dans la musique. Il y a une émotion directe, même si l'ambiance est souvent désenchantée, voire carrément sombre. Ce qui me plaît beaucoup là-dedans, c'est que j'y entends du danger et je crois qu'une musique a absolument besoin de tensions pour exister !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntingbears.free.fr/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mar 18 Mai 2010 - 19:26

[quote="arnaud bellemontagne"]

Citation :
j'ai vraiment du mal avec cette esthétique froide, urbaine, distanciée, un brin mecaniste(et je mets dedans le King Crimson des années 80) mon souci ne se situe pas tant au niveau de l'exigence artistique (Art Zoyd... faut pas deconner quand même si c'est pas exigeant ça Laughing ) que du rendu esthétique:froid,clinique, distancié et desincarné à mes oreilles

C'est au contraire ce qui m'enchante. J'aime les trucs tristes froids qui font peur. Les mélodies joyeuses et les chants patriotiques m'ennuient. Smile Smile Mais ces groupes froids comme de la glace polaire (Joy Division ou Bauhaus par exemple) ne sont pas les seuls représentants des années 80. Il y a aussi une masse sonore foutraque mais chaude et toujours inquiétante qui nous viendra des expériences bruitistes et néo dada des Throbbing Gristle, DNA ou Nurse With Wound, et surtout les prémices d'un l'apocalypse remplit de flammes que seront Swans et surtout Foetus, avec son génial créateur J.G.Thirlwell. Twisted Evil


Citation :
Finalement les groupes des années 80 que tu cites(pour le peu que j'ai pu en ecouter) sont paradoxalement plus intellectuels et cérébraux dans leur demarche que ceux des 70's.

Qu'est ce qui est paradoxal la dedans ? Tu trouves la musique moins sophistiquée ? Encore faut il le démontrer Wink Smile
C'est vrai qu'ils en ont parfois moins dans le hum.. mais plus dans le crâne… disons
Le rock est devenu réflexif. Et plus sophistiqué par la même occasion. Moins j'écrase tout. Et leur technique est parfaitement adaptée au discours.


Citation :
j'ai l'impression dans que dans les groupes que tu cites il y a une espece de mise à distance de l'auditeur au moyen d'une sorte de dandysme froid et desincarné.David Bowie etant l'emblème et le symbole absolu de cette demarche.

C'est la partie la plus emergée de l'iceberg : Bowie engendrera malgré lui le pire des années 80, c'est à dire la musique commerciale de cette décennie… qui en matière de bouse sonore n'a rien à envier au disco des 70… Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 19 Mai 2010 - 12:05

Super topic en effet.

J'ai laissé passer un round d'observation tant le caractère un peu prise de tête du message d'ouverture et la profondeur des connaissances de phAx, Duck Feeling et Arnaud m'ont donné le sentiment que je n'avais rien de notable à ajouter. Puis, je tombe sur ceci:

arnaud bellemontagne a écrit:
j'ai vraiment du mal avec cette esthétique froide, urbaine, distanciée, un brin mecaniste
... il y a une espece de mise à distance de l'auditeur au moyen d'une sorte de dandysme froid et desincarné. David Bowie étant l'emblème et le symbole absolu de cette demarche.

... et je me rends compte que c'est précisément pour ça que musicalement je préfère les années 80 aux années 70. Accessoirement, je suis aussi d'accord pour faire remonter le début de la décennie à 1977 et à la diffusion des synthétiseurs. Certes on en avait déjà utilisé avant mais il me semble que c'est à ce moment-là que certains comme Kraftwerk non seulement les substituent complètement aux guitares mais bâtissent ainsi une esthétique futuriste de l'artificiel qui n'est plus dévalorisé mais franchement vu comme un idéal. Pas étonnant dès lors que les plus fûtés aient rapidement compris qu'il y avait des terres prometteuses par là (Bowie, Eno). Plus tard, des groupes comme Nitzer Ebb et Front 242, le premier Depeche Mode s'y engouffrent.

A côté de cela, il y a les derniers relents du punk, aboutissement de l'esprit du rock des années 50: guitares, sueur, urgence, rebellion.

L'union de ces deux genres à priori complètement opposés va être fertile. Elle explose dans tous les sens le post-punk, le gothique, la dark wave et l'industriel avec Bauhaus, Joy Division, The Cure, Einstürzende Neubauten, Siouxsie and the Banshees, The Sisters of Mercy, Gary Numan... etc. C'est dans ce mariage contre nature, dans cette esthétique glacée, plastique mais tourmentée par de violents courants souterrains, que je trouve le plus mon compte.


Dernière édition par Cello le Mer 19 Mai 2010 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 19 Mai 2010 - 13:38

Cello a écrit:
le caractère un peu prise de tête du message d'ouverture

Citation :
en tachant d'être toujours en prise avec la société devenue plus dure et plus individualiste, sont dans une attitude post-moderne

C'est un peu prise de tête comme ça mais si ce topic avance en qualité dans les participations (et c'est la cas, en partie grace à toi ! Smile )on devrait voir venir peu à peu les textes des chansons citées (et là je pense que tout va s'éclaircir…) et on pourra sans doute trouver que la musique est "froide", pauvre" ou ce qu'on veut d'autre (ce que je ne pense pas) mais on constatera aussi que le discours derrière tout ça est bien plus cohérent et pertinent qu'il n'y parait et que ces années là sont vraiment effervescentes à côté de ce qui a précédé et de ce qui va suivre. Mais ce n'est aussi que mon avis. … Very Happy Twisted Evil Wink

Donc, quant au rapport au Post-Modernisme et à la relation "contenant/contenu" dans une esthétique proche de la perfection, un album suffit :


The Residents Commercial Album

Ecoutez ça et dîtes que vous n'aimez pas : c'est fait pour.

Il n'y a que les années 80 pour nous avoir servi autant de trucs malins comme ça…
Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 19 Mai 2010 - 13:44

phAx a écrit:
C'est un peu prise de tête comme ça ...:

Ca n'était pas vraiment une critique, c'est juste que je me suis demandé comment rebondir après ça. J'ai préféré laisser d'autres aller au charbon et j'ai bien fait: comme tu le dis, ce fil avance.

Et encore une fois chapeau pour tes connaissances dans le domaine mains .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 19 Mai 2010 - 14:53

Ce sont des groupes assez connus mais merci quand même ! (on va pas se renvoyer des fleurs mais question "spécialiste" vous vous posez là… Mr.Red

Au fait mon dernier post était censé éclaircir une chose (suite aux reproches des uns et des autres sur la "qualité" de cette musique: elle ne cherche pas à séduire, et même parfois, au contraire, et se place dans une attitude "anti-commerciale" non pas pour ne pas se vendreau soit-disant méchant marché "capitaliste" (ce ne sont pas des imbéciles, on commence à le comprendre), ou se complaire en se revendiquant "incompris", ce qui serait aussi idiot, mais pour proposer une nouvelle esthétique (c'est à dire une réflexion sur la question du "beau") d'une part et une reflexion sur ce qu'est devenu et ce que pourrait-être une musique populaire d'autre part, en tous cas sur leurs propres pratiques, marquées aussi par un retour aux fondammentaux du rock'n'roll

Ce qui est vraiment là paradoxal puisqu'ils ne cherchent pas à satisfaire l'auditeur : c'est d'ailleurs, du coup, d'une façon réflexive que celui-ci prend son plaisir, par un retour sur soi. Une musique "sceptique" qui autorise la lutte des consciences-de-soi (théorie un peu Hegelienne je le reconnais) mais favorise par la même occasion le ressenti psychique, l'ascèse, par le jeûne et la prière. pig

Soit, écoutez le disque cité (si vous ne le connaissez pas déjà, c'est culte : The Residents, Commercial Album, 1980) sur MusicMe, Yout'entube ou Deezer (moins le quart) et on en reparle… cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 19 Mai 2010 - 15:04

phAx a écrit:
pour proposer une nouvelle esthétique (c'est à dire une réflexion sur la question du "beau") d'une part et une reflexion sur ce qu'est devenu et ce que pourrait-être une musique populaire d'autre part, en tous cas sur leurs propres pratiques, marquées aussi par un retour aux fondammentaux du rock'n'roll.

Voilà, c'est ce que j'essayais de dire plus haut en parlant des groupes qui ont réussi à fusionner le côté plastique et distancié de l'électronique naissante et l'énergie du rock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duck Feeling
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 19 Mai 2010 - 23:45

phAx a écrit:
Soit, écoutez le disque cité (si vous ne le connaissez pas déjà, c'est culte : The Residents, Commercial Album, 1980) sur MusicMe, Yout'entube ou Deezer (moins le quart) et on en reparle… cheers

Je vais l'écouter avec plaisir. Je connais déjà Meet The Residents qui est excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntingbears.free.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 20 Mai 2010 - 15:08

Tres interessant Phax ton parallélisme avec le post-modernisme.
En plus ça à l'air d'être operant sur tous les points. study
Donc si je te comprends bien, le rock progressif a été au rock ce que la musique sérielle a été à la musique savante?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 20 Mai 2010 - 20:37

arnaud bellemontagne a écrit:
Tres interessant Phax ton parallélisme avec le post-modernisme.
En plus ça à l'air d'être operant sur tous les points. study
Donc si je te comprends bien, le rock progressif a été au rock ce que la musique sérielle a été à la musique savante?

Je ne developpe pas, j'ai des trucs sur le feu, ça va être short pendant quelques jours. En gros, oui… coucou
N'hésitez pas à citer des groupes sympas de ces années là en attendant !

A++ Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 20 Mai 2010 - 22:09

Et ben moi, j'adore The Police. Il y a un mélange qui me plaît là-dedans. Alors, c'est vrai que l'extérieur peut paraître un peu creux mais qu'est-ce que ça joue bounce . Leurs fusions de reggeapunkdancemachineunpeubarréquandmême me laisse des souvenirs énormes. J'ai appris beaucoup des riffs de Andy Summers et le jeu de Copland (mais non, pas Aaron) me laisse toujours sur le c..
J'ai réécouter récement Reggata de Blanc, cet album est vraiment une réussite selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 20 Mai 2010 - 22:15

Tiens tu me donnes envie: je vais essayer cet album ce week end histoire de voir ce que vaut ce Stewart Copeland dont tout le monde s'ingénie à louer le génie. bounce


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Ven 21 Mai 2010 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 20 Mai 2010 - 22:17

Je ne dirais pas génie, mais plutôt grand malade.....
Tout repose sur son jeux en fait car les plans basse/guitare sont assez aérés. Il utilise aussi beaucoup de Delay (dans walking on the moon par exemple). On peut aussi trouver chez lui des analogies avec Brufford dans les manières de subdiviser le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 20 Mai 2010 - 22:47

Bruford carrément!!! Very Happy

On va voir ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arsen6203
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 21 Mai 2010 - 9:21

D'après Ian Anderson (Jethro Tull) The Police est le dernier vrai groupe de rock progressif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 21 Mai 2010 - 21:51

Je viens d'ecouter.
Musique tres agréable.Seduction immediate.Melange punky/reggae tres groovy.Beaucoup de vitalité.Bons musicos.

Quant à Copeland, il a un jeu très tranchant et roboratif....au delà de ça... la, je me passe the Heart of the Sunrise de Yes et je crois qu'on va laisser Bill Bruford là où il est. Mr.Red

Blague à part, ce qui me seduit le plus ce sont les textures du guitariste Andy Summers(influence evidente sur le Rush des années 80), qui donne du relief à une musique qu'on est en droit de trouver un peu superficielle tout de même(ça manque un peu de fond).

Ca reste très potable pour un truc des 80's. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kegue
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3774
Age : 46
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 22 Mai 2010 - 10:30

arsen6203 a écrit:
D'après Ian Anderson (Jethro Tull) The Police est le dernier vrai groupe de rock progressif...

On peut effectivement comprendre cette citation dans le sens où The Police ont réfléchi sur une rencontre des différents éléments musicaux de la fin des années 70 pour essayer de progresser dans la création artistique, sans oublier aussi le fait que la musique peut avoir une dimension commerciale par la facilité de son approche d'un public assez large (mélodies faciles, côté dansant, textes basiques), d'où la présence de beaucoup de Tubes dans leurs chansons.

Agé de 10 ans de plus ques les deux autres membres du groupe, Andy Summers était musicien de studio avant de remplacer le premier guitarsite du groupe (un Français d'ailleurs...). Le son de ce guitariste est reconnaissable entre 1000, par l'utilisation du flanger et du delay et c'est vrai que Alex Lifeson utilise aussi ce genre de sonorité dans les années 80 (on peut penser à New world man dans l'album Signals)

@Arnaud : ne me fais pas non plus dire ce que je n'ai pas dit. Bruford et Copland ne sont pas franchement comparable. On peut trouver certaines démarches communes dans les subdivisions du temps (walking on the moon, bring on the night ou murder by numbers dans leur dernier album), ou dans leur frappe (notament le son de caisse claire). Je pense aussi que Bruford a eu une influence notoire sur le petit Stewart, bien que ce dernier possède un jeu beaucoup plus basique et tranchant (comme tu le remarques très justement). Cela dit, Copland reste une des bêtes noires de tous les batteurs que je connais, quand ils doivent faire des relevés de ses plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 22 Mai 2010 - 18:38

D'ailleurs si je ne m'abuse Summers et Copeland ont un background Prog.


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Lun 7 Juin 2010 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 7 Juin 2010 - 14:45

Bon, poursuivons… puisqu'un autre topic m'a fait ressortir 2 tueries de ces années glorieuses :

Donc, Police est un groupe prog : la boucle est bouclée c'est ça ? rambo
Mais oui c'est trèèès bien Police !! très bon exemple d'ailleurs : une musique épurée dans sa texture, clinique dans son instrumentation, assez agressive tant du point de vue des sonorités que des tempos et des paroles et en rupture avec les grosses machines du prog. Une attitude post-moderne en gros…

Mais ils sont bien peu de chose à côté des Residents, des Talking Heads ou des… Skeleton Crew !

Skeleton Crew, c'est un groupe formé par Frith (déjà présenté) et Tom Cora, compositeur et violoncelliste fréquentant à l'époque la scène allumée new-yorkaise aux côtés de John Zorn et … d'Eugene Chadbourne (dont chaque concert est un événement en soi et pour lui… c'est un joueur de guitare et de banjo complètement dézingué, élève du génial Derek Bailey alors un peu le gourou d'une génération de guitariste en ayant marre du prog sûrement… Wink ).

Leur musique, sorte de world funky rock noisy décalée, aux 1000 trouvailles à l'heure, et qui ne se prend jamais au sérieux est typique de ces années 80 très sous-estimées (parce que ce sont les années fluos des premiers synthés numériques au son moche ? C'est un mystère tous ces gens qui se forcent à écouter ce qu'il y a de pire…) : un mélange très personnel de toutes sortes de choses parce que c'est vrai, si nous le voulons, nous sommes libres, et si nous ne le voulons pas, c'est pas la peine de prouver quoi que ce soit à personne.

Le côté démonstratif du prog est abandonné pour une forme épurée, mais par pour un abandon quelconque de la complexité musicale. Skeleton Crew est un groupe très exigeant, hein, c'est pas la soupe des années 80 ça ! : complexe et … décomplexé en gros ! Post-moderne, quoi !

Changement de tempo, décalages intempestifs, bruitages en tous genres, paroles désopilantes (et engagées), culture musicale très ouverte, trouvailles instrumentales, utilisation de bandes magnétiques… rien n'est debout et rien ne s'éffondre jamais… et en plus, ça groove ! Les concerts étaient en grande partie improvisés, mais sur disque ça reste très écrit et… très jubilatoire.

It's fine ! It's fine ! It's fine ! It's fine !





Skeleton Crew - Learn To Talk / The Country Of Blinds (1984-86)

J'échange tous les disques de Police contre ces 2 là sans problème.... Mr.Red

La suite, moins glorieuse, mais tout aussi recommandable, fut un groupe nommé "News From Babel" avec la nouvelle venue Zeena Parkins (déjà officiante sur Country of Blind) dont on entendra beaucoup parler dans les années… 90 ! (avec sa sœur Andrea, ce sont deux personnalités tout à fait remarquables mais on va pas tout dire d'un coup je laisse faire d'autres connaisseurs…)

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 7 Juin 2010 - 15:18

Puisqu'on y est : un autre disque indispensable :



http://en.wikipedia.org/wiki/Gravity_(Fred_Frith_album)

Un article sur Frith :
http://www.sanderis.com/Fred_Frith_Story.html

Il faudrait ouvrir un topic sur le bonhomme.

fleurs afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Juin 2010 - 10:39

phAx a écrit:

J'échange tous les disques de Police contre ces 2 là sans problème.... Mr.Red

Bon, ma petite provocation n'aura pas provoqué les réactions escomptées... scratch

C'est formidable Police ! Je les garde tous !
D'ailleurs c'est un des rare groupe qui fait souvent l'unanimité...
Pas de fans d'XTC pour rester dans le "post-prog" 80's ?

Bon, poursuivons :





Talk Talk - Spirit of Eden / Laughing Stock (1988 et 1991)

Encore deux petites perles des années 80. Une respiration Miles Davisienne pour une musique toute en retenue et en délicatesse, inspirée du blues rugueux pour en donner une forme sombre et, il faut bien le dire, un peu autistique. Des arrangements de toute beauté... C'est écoutable sur MusicMe ou Deezer.


Le premier disque de Talk Talk a avoir commencé à élever le niveau des premières productions un peu formatées fut " The Color of Spring". A 13 ans à l'époque de sa sortie, j'avais été sous le charme. Je me suis mis le vinyle il y a peu sur le tourne disque : c'est franchement, et encore aujourd'hui, très bien.

Le disque de Mark Hollis seul (l'homme derrière Talk Talk avec Tim-Friese Greene) est aussi à conseiller : une merveille de délicatesse et de noirceur qui évoque un peu l'univers de Scott Walker... en plus anorexique encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Juin 2010 - 10:51

Citation :
Bon, ma petite provocation n'aura pas provoqué les réactions escomptées...

Faut que tu nous laisses le temps d'ecouter si tu veux qu'on reagisse. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Mer 9 Juin 2010 - 11:34

arnaud bellemontagne a écrit:
Citation :
Bon, ma petite provocation n'aura pas provoqué les réactions escomptées...

Faut que tu nous laisses le temps d'ecouter si tu veux qu'on reagisse. hehe

Tu ne connais pas Skeleton Crew ?

Ca risque d'être difficile de trouver ça "légalement" sur le web...

http://www.youtube.com/results?search_query=skeleton+crew+fred+frith : on ne tombe que sur des extraits (peu brillants par ailleurs) d'un concert de 1983.

http://www.google.com/search?hl=en&source=hp&q=skeleton+crew+country+of+blind&aq=f&aqi=&aql=&oq=&gs_rfai= : des téléchargements illégaux... dont on peut profiter si on achète les disques après !


Wââhh y a du Massacre d'époque par contre sur Youtube :

watch?v=JpY3pt63mlY

Râhh, excellent Massacre !!
Autre indispensable d'ailleurs :

Massacre : Killing Time, 1981.
Fred Frith, Bill Laswell, Fred Maher


Plus rude par contre, difficile de rentrer dans ce "(math-)rock" entre musique "déglinguée" et "arithmétique"... I love you

Mais son côté low-tech jusqu'au boutiste un peu punk ne laisse pas indifférent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 17 Juin 2010 - 14:43

Les 80's c' est mon époque, et ado j' ai tenté tant bien que mal, depuis mon trou provincial, de suivre ça peut-être pas de très près mais avec assez d' interret, surtout pour ce qui était un peu en marge. A postériori, j' ai trouvé qu' un des points importants de ces années a été d' être principalement décomplexant puisque sans nécessairement être chevronné musicalement, avec un peu d' imagination et de créativité, tout le monde pouvait s' y mettre. Il était permis de sortir des albums où l' absence de virtuosité instrumentale n' empêchait pas l' intensité émotionnelle. (mais tous n' y sont pas parvenus, c' est un fait ! hehe )

Personnellement, j' étais fou des Virgin Prunes, autant pour le raffinement romantique et le dandysme à la Oscar Wilde sur l' album The Moon looked down and Laughed (et je pense également à "Ulakanakulot", la très belle intro de l' album If I die, I die avec sa basse très présente, ses percussions tintinabulantes et sa guitare façon sitar. Que c' est beau !) qu' à la bestialité gutturale et sauvage qui nous ramène aux origines du monde du très intense "Beast" du concept-album A new form of beauty (tout est dans le titre !!!) de leur début.

Petite aparté: phAx, c' est ton:
Citation :
(...)et dîtes que vous n'aimez pas : c'est fait pour.(...)
et ton:
Citation :
(...)pour proposer une nouvelle esthétique (c'est à dire une réflexion sur la question du "beau") d'une part(...)
Qui m' y ont fait penser. Wink


Rozz Williams (paix à sa pauvre âme de torturé !) fut un autre acteur important à mes yeux de ces années, de part son groupe Christian Death avec Catastrophe ballet et surtout Ashes. Je n' en dirais pas plus sur la suite de son... heu... oeuvre, puisqu' elle se situe à l' orée des 90's.
Death In June: Bien sur, très ambigüe la personnalité de Douglas Pearce mais quel son !!!... Glacial et envoutant, morbide et sibyllin, obscur et profond...
Il a déjà été question ici de Nick Cave mais pas encore de son premier groupe: Birthday Party. Si le chaos porte un nom, c' est bien celui-ci. (Est-il permis de dire qu' on a eu l' équivalent en France avec le groupe Rennais Marquis de Sade ? A force de ne jamais avoir lu ou entendu ce rapprochement, je suis tenté de croire que je suis le seul à le penser !)
Einstürzende Neubauten :, c' est fait, merci ! Smile
Ils y en a bien sur énormément d' autres et qui ont été un choc pour moi à une période de ma vie où je me construisais ! Smile Neutral Confused Sad pale affraid

Sinon, de The Residents je ne connais aussi que "Meet the Residents": bien foutraque, très plaisant ! jocolor
Les deux derniers Talk Talk et le Mark Hollis solo sont vraiment trois petites merveilles d' élégance et de raffinement, très épurées, et qui préfigure un peu ce que seront, dans une certaine mesure, les 90's. Personnellement, ils m' ont conduit tout droit à Gastr del Sol, des deux comparses Jim O'Rourke et David Grubbs. Mais ceci est une autre histoire ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 17 Juin 2010 - 16:24

Salut, Hein? ça faisait un bail! coucou

Je ne savais pas que tu avais été bercé par les 80's.

Merci pour ce Post tres instructif. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 17 Juin 2010 - 18:44

Cordiales salutations à toi aussi ! Smile

Et oui, dans les années 80, j' écoutais de la musique des années 80... c' est seulement après que je suis devenu "has been" (au dire de certain !) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 17 Juin 2010 - 19:15

Merci, les interventions ici sont encore rares, mais si c'est pour avoir de chouettes commentaires comme ça, ça vaut le coup d'attendre ! Very Happy Very Happy
Oui, Marquis de Sade, Cabaret Voltaire ou Pere Ubu, tous ces groupes qui empruntent leurs noms à la littérature et à la poésie absurde, Dada, romantique ou pataphysique seront sans doute au cœur du topic, laissons faire les intervenants comme toi ! Le but étant avant tout de montrer que les préjugés sur cette décennie sont erronés. cheers
Mon adolescence étant plutôt la transition avec les années 90 (16/17 ans en 90), j'ai inclus Talk Talk qui, tu as raison, fait davantage partie de cette décennie caractérisée par une production plus étouffée et ... étoffée avec des groupes majeurs (qui commencèrent à se produire à la fin des années 80 justement) comme Swans, Coil, Foetus...
Je n'ai par contre qu'un vague souvenir des "Virgin Prunes", c'est à ranger du côté Jesus and Mary Chain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 17 Juin 2010 - 21:07

Non, rien à voir avec Jesus & M.C qui est très "garage" et gros rock qui tache ! Leur Kill surf city, un genre de parodie destroy des chansons de surfeurs californiens est une merveille ! --> watch?v=J8ZKUPQDzX8

Pour Beast des Virgin Prunes, c' est ici --> http://www.deezer.com/fr/music/result/all/virgin%20prunes%20beast#music/result/all/virgin%20prunes%20beast (Y en a pour 10 min. mais ne vous infligez pas une souffrance inutile si ça vous reste en travers de la gorge. Avancez régulièrement le curseur ou coupez carrément... mais c' est dommage ! Mr. Green )

Beaucoup plus accessible, Ulakanakulot, une longue intro qui précède le très beau Decline and Fall --> http://www.deezer.com/fr/music/result/all/virgin%20prunes%20beast#music/virgin-prunes/-if-i-die-i-die-300351 (Les deux premier morceaux de l' album... laissez vous bercer ! drunken ) Vous pouvez poursuivre, du même album, avec Theme for thought très intense aussi.

On passe ensuite à The moon looked down and Laughed --> http://www.deezer.com/fr/music/virgin-prunes/the-moon-looked-down-and-laughed-307662#music/virgin-prunes/the-moon-looked-down-and-laughed-307662 On est très loin des début, plus sage, plus posé. On soigne également les compos, l' ambiance est plus mélancolique, plus "cabaret". Essayez ici Alone, Betrayal, et Deadly Sins.

Voilà un petit tour d' horizon pour les curieux ! Smile


Effectivement, J' ai oublié "Pere-Ubu" qui m' avait beaucoup marqué avec The modern Dance, le seul album que je connaisse... pas évident pour moi de m' en procurer à l' époque, de même que "Cabaret Voltaire" que je ne connais pas du tout, juste de nom, faute de pouvoir en dénicher chez les copains ou même les grands frères des copains ! Confused

Un autre album qui m' a beaucoup marqué Ocean rain de Echo & the Bunnymen: Beaucoup de lyrisme. Le titre "The Killing moon" --> http://www.deezer.com/fr/#music/echo-and-the-bunnymen/ocean-rain-92292 qui est leur morceau de référence, c' était une valeur sûre de l' époque pour plaire aux filles ! Mr.Red


P.S:
Je reviens un petit moment sur Rozz Williams pour les fans des 70's qu' il y a ici (et je sais qu' il y en a ! Wink ) pour leur proposer une reprise glaciale de In every dream home a heartache de Roxy Music: --> watch?v=Z3Y3LHf0iF4
Moi elle me fiche le frisson et j' adore sa voix ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 27 Sep 2010 - 16:51

Je m'adresse aux fans des 80's "creatives" ( donc plutôt branchés Post-Punk si j'ai bien suivi) comme Phax ou Duck Feeling(mais je suis sûr qu'il y en a d'autres sur le forum)... coucou

Existe-t-il des groupe de cette mouvance qui ont recours à la recurrence thématique (c'est à dire des motifs ou des themes musicaux qui reviennent d'un morceau à l'autre sur la durée d'un album)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
avatar

Nombre de messages : 6924
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 27 Sep 2010 - 17:15

Les Havrais - Départ du Havre : le thème de l'aventurier (premier morceau) revient sous différentes formes (instruments, rythmes, tonalités différentes....) dans la plupart des morceaux de l'album. Aussi, on y retrouve certains thèmes en clin d'oeil au premier album des Havrais.

A part ça je sais que Michael Jackson fait ça aussi, tout comme Pink Floyd, Dream Theater ou Symphony X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/decapitum
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Lun 27 Sep 2010 - 22:43

arnaud bellemontagne a écrit:
Je m'adresse aux fans des 80's "creatives" ( donc plutôt branchés Post-Punk si j'ai bien suivi) comme Phax ou Duck Feeling(mais je suis sûr qu'il y en a d'autres sur le forum)... coucou

Existe-t-il des groupe de cette mouvance qui ont recours à la recurrence thématique (c'est à dire des motifs ou des themes musicaux qui reviennent d'un morceau à l'autre sur la durée d'un album)?

C'est plutôt typique du prog, la récurrence, avec ses thèmes, ses ouvertures et ses développements… Les années 80 se sont construites sur la destruction de ces schémas pompeux (dont je ne dénigre pas les qualités : Gentle Giant, Magma, le RIO, Crimson, Yes, Genesis, Floyd etc, sont des groupes extraordinaires, mais avoue que c'était devenu pathétique à la fin des 70's). Donc je ne vois pas. Des missives courtes, indépendantes, l'ère du "tube", quoi, pour les groupes "mainstream" formatés "radio"… Ca n'empêche pas certains groupes d'avoir fait des disques un peu "concept-album", et je pense à Foetus, Coil, Current 93, Swans, Cardiacs, enfin plein… je vais y réflechir tiens. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Jeu 11 Nov 2010 - 21:40

Bon, comme la question d'Arnaud est restée sans réponse (je cherche, mais Duck pourrait peut-être plus te renseigner, car le "post-rock" revient davantage dans ses albums sur des constructions très thématiques. Muse, par exemple, avec ses "symphonies", pour prendre un exemple célèbre, groupe qu'il ne doit sans doute pas plus apprécier que moi… sauf que moi j'y ait droit grâce à ma fille ado, avec Coldplay et consorts…)

Bref, je me suis replongé dans les merveilles des années 80, les premiers disques de Fœtus par exemple, dont "Nail" (1985) pourrait être l'apogée : un mélange étrange et dérangeant de rock industriel et de big band jazz déjanté.



Fœtus - Nail

JG Thirlwell peut agacer, sa voix et son côté minet gominé peut même énerver (en concert il pouvait être imbuvable, j'avoue même que je me suis cassé une fois). Mais ce type est quand même un peu génial. Trop génial pour ceux qui ne s'intéressent qu'à la médiocrité qui compose les trois quart de la musique populaire…

Ecoutez les extraits de son dernier disque sur son site : c'est vraiment très bien foutu… argh ce côté épique gargantuesque ! Ces cœurs…

http://foetus.org/shop/digishop/hide/index.html
Shocked

Ces derniers disques furent énormes, sous ses différents projets (Manorexia et Steroid Maximus essentiellement, très "big band jazz barré" :

-Manorexia: The Mesopelagic Waters, par un orchestre de chambre, est tout simplement superbe,

-JG Thirlwell: The Venture Bros., une BO d'un dessin animé complètement barré digne d'un Lalo Schifrin du XXIè S…

-Manorexia: The Radiolarian Ooze : une musique électro-acoustique presque aussi bien que du Franck Vigroux… (je ne sais pas pourquoi Franck Vigroux, c'est sorti comme ça, il faut un topic Vigroux de toutes façons…)

-et surtout, Foetus: Flow, en 2001, le sommet du groupe/collectif du même nom àmha…, … après Nail, des grandes années…

http://musicvideoswiz.com/artist/J.G.%20Thirlwell
http://reinspired.wordpress.com/2010/06/03/jg-thirlwell-foetus-1996/
http://brainwashed.com/index.php?option=com_content&view=article&id=8307%3Ajg-thirlwell-shithead&catid=74%3Ainterviews&Itemid=91&limitstart=1



Dans un tout autre registre, je me suis replongé aussi dans ce groupe fabuleux qu'est Dead Can Dance. Composé de deux membres et couple en privé (aujourd'hui séparés), ils ont produit une musique très raffinée, un croisement de folk ethnique (d'influence celtique ou gaelique qui s'orientalisera au fur et à mesure de leur carrière) et de pulsations d'abord Cold Wave ensuite presque tribales et enfin complètement éthérées avec une instrumentation (et des musiciens) très originale. L'opposée d'un Fœtus ou d'un Nick Cave, en somme…
Quand on y pense… qui oserait dire que le champs d'exploration des années 80 n'est pas très vaste… Wink


http://fr.wikipedia.org/wiki/Dead_Can_Dance

On Pourra écouter :
-Dead Can Dance - (1983) : très cold wave, mais dans le bon sens du terme, c'est à dire très rock n' roll, et très étrange aussi. Culte.
-Spleen and Ideal (1985, 4AD) : alors là ce fut un choc, et il y eut quelques dizaines de fans habillés de noir qui ne lisaient que du Lautréamont ou du Sade…
Within the Realm of a Dying Sun (1987, 4AD) : de plus en plus éthéré, j'ai commencé à décrocher là où beaucoup ont accroché. Mais c'est très beau…
et
Toward the Within (live, 1994, 4AD) : LE live de DCD. Des moments de pure lévitation. D'autres un peu poussifs, mais pour les passages les plus réussis (Rakim, Yulunga, American Dreaming…), indispensable.



watch?v=3Xjq2eTE6GY


Dead Can Dance - Spleen and Ideal - 1985

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5462
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 12 Nov 2010 - 12:11

phAx a écrit:
Dans un tout autre registre, je me suis replongé aussi dans ce groupe fabuleux qu'est Dead Can Dance. Composé de deux membres et couple en privé (aujourd'hui séparés), ils ont produit une musique très raffinée, un croisement de folk ethnique (d'influence celtique ou gaelique qui s'orientalisera au fur et à mesure de leur carrière) et de pulsations d'abord Cold Wave ensuite presque tribales et enfin complètement éthérées avec une instrumentation (et des musiciens) très originale. L'opposée d'un Fœtus ou d'un Nick Cave, en somme…
Quand on y pense… qui oserait dire que le champs d'exploration des années 80 n'est pas très vaste… Wink

Ca me rappelle que j'ai toujours voulu découvrir ce groupe. A force de sans cesse remettre ça à plus tard, je ne suis pas sûr que cela me plaîrait autant maintenant qu'il y a 20 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 12 Nov 2010 - 12:36

Merci pour toutes ces pistes, Phax. Very Happy
Je vais essayer d'explorer tout ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Ven 12 Nov 2010 - 19:50

Essaye Fœtus et les différents projets de Thirlwell Arnaud.

Les derniers disques de DCD n'ont pas vraiment vieillis. Mais j'ai encore une petite préférence pour les trois premiers. Le "son" cold wave du premier surtout, c'était vraiment très original pour l'époque (découvert un peu plus tard, j'avais 10 ans en 83…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 20 Nov 2010 - 7:41

Pour rester dans les grands groupes de rock industriel des années 80, qui n'ont pas pris une ride contrairement à leurs ainés des années 70 (qui sonnent très datés aujourd'hui contrairement à ce qu'en dit Arnaud, vraiment désolé…), voici un concert d'

Einstürzende Neubauten
enregistré à la Cité de la Musique le 16 novembre 2010
Accessible jusqu'au 16 mars 2011


http://www.citedelamusiquelive.tv/Concert/0952911.html

Ce n'est pas un "retour" de cette formation essentielle des années 80, ils ont toujours été en activité depuis.

3 décénies de Neubauten, eh oui, déjà !

Bonne écoute, en espérant vous inciter, pour ceux qui ne connaissent pas, à plonger dans leur longue et passionnante carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 20 Nov 2010 - 16:27

Tu as raison, Einstürzende Neubaten n'a pas pris une ride:l'inexpressivité pathologique de leur musique ne peut être soumise aux variations du temps. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duck Feeling
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 20 Nov 2010 - 21:47

phAx a écrit:
Pour rester dans les grands groupes de rock industriel des années 80, qui n'ont pas pris une ride contrairement à leurs ainés des années 70 (qui sonnent très datés aujourd'hui contrairement à ce qu'en dit Arnaud, vraiment désolé…), voici un concert d'

Einstürzende Neubauten
enregistré à la Cité de la Musique le 16 novembre 2010
Accessible jusqu'au 16 mars 2011


http://www.citedelamusiquelive.tv/Concert/0952911.html

Ce n'est pas un "retour" de cette formation essentielle des années 80, ils ont toujours été en activité depuis.

3 décénies de Neubauten, eh oui, déjà !

Bonne écoute, en espérant vous inciter, pour ceux qui ne connaissent pas, à plonger dans leur longue et passionnante carrière.

Dans la salle même, c'était absolument magique ! C'est la deuxième fois que je les vois et c'est vraiment une grande expérience. Visuellement en plus, l'installation de leurs percussions détournées est particulièrement impressionnante. J'étais particulièrement heureux d'entendre et de voir Headcleaner et Silence Is Sexy, cette dernière devenant quasiment un happening en live.

Étonnant que tu parles "d'inexpressivité" Arnaud. Pour moi, Einstürzende Neubauten fait partie des groupes les plus intenses que je connaisse. Certes, leurs albums les plus récents sont plus sobres et moins directs, il n'en reste pas moins un grand lyrisme et un sens de la narration hors du commun. Et c'est d'autant plus vrai dans leurs albums des années 80 qui demandent une adhésion totale tellement ils ne laissent aucun compromis, j'y entends du danger, de la création pure et l'expression d'une vision artistique forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huntingbears.free.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16045
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Sam 20 Nov 2010 - 22:13

J'entends bien ce que tu dis, mais le fait est que je trouve leur musique totalement dénuée d'affect. Neutral
Cette esthétique froide, bruitiste, machinique et déshumanisée ne me fait aucun effet.
C'est même pas que je deteste... leur musique n'a tout simplement aucun impact sur moi, je ne ressens absolument rien.


J'ai bien evidemment conscience de la subjectivité de mes propos... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pHax
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   Dim 21 Nov 2010 - 1:43

La subjectivité, oui, mais il y a aussi des constats objectifs dans pas mal de critiques

arnaud bellemontagne a écrit:
Je ne ressens absolument rien.

Je pense que, et sans vouloir te vexer ou te provoquer, que tu ne comprends absolument rien, plutôt.
J'ai eu une longue discussion avec des amis, plus ou moins agés que moi, qui portait sur le contexte historique des musiques, savantes ou "populaires", ou les deux à la fois, et on estimait, tous, que la compréhension d'une musique (mis à part le fait d'aimer ou pas) ne peut se faire si on l'exclue de son contexte. On ne peut comprendre la techno si on n'a pas connu la musique industrielle ou le post-punk, comme on ne peut comprendre Mendelssohn si on a pas déchiffré du Bach un jour, si on veut…
Je ne comprenais moi même absolument rien à pas mal de groupes qu'ils estimaient très intéressants ou importants, donc.
hum... Enfin tout ça doit s'inscrire dans notre culture et nos affects propres pour y "résonner".
On peut donc trouver Neubauten mauvais musicalement ou artistiquement, en s'y plongeant comme ça, à brûle pourpoint, en 2010… mais on ne juge qu'une partie émergée, pauvre, un résidu de création, si on le sépare du contexte.

Bref, j'aurais aimé être là, moi aussi, cher Duck ! Veinard ! bounce Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phorme.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[rock] Les années 80 : l'âge post-moderne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne
» (Rock) Le rock progressif des années 70
» Rock allemand, rock planant (Arte ce soir à 22h25)
» Rock 'n' roll - les années 50
» Le Numéro 1: L'année 1985 - Rock 'n' roll attitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Autres musiques :: Autres styles-
Sauter vers: