Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Donizetti-La Favorite/La Favorita

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 18 Sep - 15:19

Est-ce que certains d'entre vous connaissent le live du Met du 11 mars 1978 sous la direction de López-Cobos de la version italienne? Voici le cast des 4 rôles principaux :
Leonora : Shirley Verrett
Fernando : Luciano Pavarotti
Alfonso : Sherrill Milnes
Baldassare : Bonaldo Giaiotti

Ce live m'intéresserait avant tout pour Verrett et pour Milnes. C'est une bonne période pour Pavarotti mais je ne pense pas que ce personnage puisse lui convenir sur le plan dramatique en me basant uniquement sur le livret. Vocalement, cela doit être superbe en revanche. Giaiotti est une bonne basse. Il est très solide vocalement.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 18 Sep - 18:32

Il n'y a pas beaucoup de versions en français trouvables ou qui étaient trouvables dans le commerce :
_studio 1912 François Ruhlmann dirige l'Orchestre de l'Opéra-Comique de Paris, avec Ketty Lapeyrette (Léonore), Robert Lassalle (Fernand), Henri Albers (Alphonse), Robert Marvini (Balthazar) et Georges de Poumayrac (Ines) (édité par Pathé en LP puis repris en CD par Marston)
_extraits pour un film visiblement de 1984, Jacques Pernoo est à la tête de l'Orchestre du Centre National de Musique de Chambre d'Aquitaine, avec Hélène Jossoud, Jean-Luc Viala, Jean-Marc Ivaldi et Lionel Sarrazin (édité en LP par Erato et repiqué en CD pour Apex)
_live 1991 Festival de Bergame sous la direction de Donato Renzetti qui dirige l'Orchestre de la RAI de Milan avec Gloria Scalchi, Luca Canonici, René Massis, Giorgio Surjan, Marilena Laurenza et Ernesto Gavazzi (Don Gaspard)
_version studio 1999 Marcello Viotti dirigeant le Münchner Rundfunkorchester avec Veselina Kasarova, Ramón Vargas, Anthony Michaels-Moore, Carlo Colombara, Abby Furmansky, Francesco Piccoli et Lorenz Fehenberger II (Un seigneur)

Je pense inévitablement que la version par laquelle je découvrirai l'oeuvre en français est celle de Viotti.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 18 Sep - 20:37

http://www.musicme.com/#/Gaetano-Donizetti/albums/La-Favorite-0743216622924.html

La version Viotti n'est disponible à l'écoute visiblement que sur musicme, ce qui n'est pas génial. Par ailleurs, il manque une piste.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31126
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 18 Sep - 20:54

Dispo sur musicme c'est déjà pas mal tu sais ... à mon avis ça te plaira, c'est une belle version.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 18 Sep - 20:55

Cololi a écrit:
Dispo sur musicme c'est déjà pas mal tu sais ... à mon avis ça te plaira, c'est une belle version.

Dommage qu'il manque un petit passage.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 18 Sep - 21:03

Ma version préférée de la Favorita (version italienne ) est le live de Gênes avec Alfredo Kraus, Viorica Cortez, Renato Bruson et Cesare Siepi. (Je ne sais pas si c'est encore disponible chez MYTO).

J'ai aussi la version Pernoo (extraits choisis en français). Viala et Jossoud sont remarquables. Ivaldi très en voix, mais un peu inhibé (il était quasi débutant). Sarrazin, par contre n'est pas à la hauteur (timbre laid, vibrato envahissant).

Dans la version avec Pavarotti et Cossotto, Bacquier est inécoutable!...
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 12:36

http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/art/Gaetano-Donizetti-La-Favorita/hnum/3079749

Myto édite un enregistrement jamais paru en disque à ma connaissance. Il s'agit d'un enregistrement de la RAI de Turin de 1960 sous la direction de Nino Sanzogno avec une mezzo qui a beaucoup chanté le rôle de Leonore : Fiorenza Cossotto. Voici le reste de la distribution d'après les infos que j'ai :
Fernando : Luigi Ottolini
Alfonso : Piero Guelfi
Baldassare : Ivo Vinco
Don Gasparo : Virginio Assandri
Ines : Tina Toscano

Sur le papier, ce n'est pas forcément très engageant car en dehors de Cossotto, il n'y a pas de grand nom. Il y a Vinco et même si c'est une basse correcte, c'est loin d'être une grande basse. Je ne sais pas jusque quelle année Cossotto a chanté ce rôle mais le dernier témoignage que je trouve d'elle dans celui-ci sur le site operadis est celui de la version studio de Bonynge de 1974. Il faut noter qu'entre 1960 et 1974, elle l'a chanté très régulièrement, presque tous les ans.

Si je donne cette info, c'est parce que certaines personnes s'intéressent aux parutions discographiques et aux parutions en DVDs.

Otello, en tant qu'amateur de la musique de Donizetti, j'aimerais savoir s'il te plaît quelles sont tes versions préférées. D'autres personnes peuvent répondre également.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 12:51

aurele a écrit:
Otello, en tant qu'amateur de la musique de Donizetti, j'aimerais savoir s'il te plaît quelles sont tes versions préférées. D'autres personnes peuvent répondre également.
pour La Favorite:

Donizetti-La Favorite/La Favorita L67295fjfi7

pour La Favorita:

Donizetti-La Favorite/La Favorita L807840nkw4Donizetti-La Favorite/La Favorita L45138d0ynxDonizetti-La Favorite/La Favorita L45775ee2y1
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 12:53

Otello, connais tu le live du Met dont je parle plus haut? Cela m'intéresserait d'avoir des commentaires. Merci d'avance.
Merci pour ta réponse rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 12:56

aurele a écrit:
Otello, connais tu le live du Met dont je parle plus haut? Cela m'intéresserait d'avoir des commentaires. Merci d'avance.
Merci pour ta réponse rapide.
une splendeur qui mériterait une édition CD. Tout le monde est au sommet de ses moyens et donne une version électrisante de l'oeuvre. Un véritable âge d'or disparu hélas!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 12:59

Otello a écrit:
une splendeur qui mériterait une édition CD. Tout le monde est au sommet de ses moyens et donne une version électrisante de l'oeuvre. Un véritable âge d'or disparu hélas!

Pour découvrir l'oeuvre en italien, je ferai en fonction de ce que je trouve parmi les versions que tu m'as recommandé. Il y a une version avec Simionato, Bastianini et Poggi qui doit être plutôt bien je pense. Que penses tu de la version Bonynge?
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:00

Je n'ai pas du tout accroché à La Favorita (version Luisi) : j'ai trouvé ça d'un ch****... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:02

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Otello, en tant qu'amateur de la musique de Donizetti, j'aimerais savoir s'il te plaît quelles sont tes versions préférées. D'autres personnes peuvent répondre également.
pour La Favorite:

Donizetti-La Favorite/La Favorita L67295fjfi7

pour La Favorita:
Tout à fait d'accord pour Viotti, en revanche Queler, c'est quand même du massacre, comme d'habitude : l'orchestre est prosaïque et sans esprit que ça gâche tout, même Verrett (d'ailleurs pas spécialement inspirée par rapport à d'habitude).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23255
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:02

David, dans un autre topic, tu m'a dit que tu n'accroches qu'à la version en français.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:08

Exact... mais il n'empêche que Queler opère véritablement un travail de sape, comme sur la plupart des oeuvres où j'ai pu l'entendre, depuis Robert jusqu'au Cid.

C'est peut-être le seul chef que j'ai entendu capable de diminuer une partition, de la faire sonner moindre que ce qui est écrit. Quasiment un mystère pour moi, même les chefs amateurs ne me font pas cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:16

aurele a écrit:
Que penses tu de la version Bonynge?
Ben elle serait très bien s'il n'y avait pas Bacquier qui n'a rien à faire là!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:22

DavidLeMarrec a écrit:
Exact... mais il n'empêche que Queler opère véritablement un travail de sape, comme sur la plupart des oeuvres où j'ai pu l'entendre, depuis Robert jusqu'au Cid.

C'est peut-être le seul chef que j'ai entendu capable de diminuer une partition, de la faire sonner moindre que ce qui est écrit. Quasiment un mystère pour moi, même les chefs amateurs ne me font pas cet effet.
ah pas du tout d'accord! Je défends Eve Queler car au contraire, elle est l'une des chefs d'orchestre à donner une vraie pulsation et un relief dramatique aux partitions qu'elle défend, sans compter qu'elle est de ceux qui ont progressivement réhabilité de trop nombreuses coupures. Enfin elle est un soutien infaillible aux chanteurs.


Dernière édition par Otello le Dim 19 Sep - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 19 Sep - 13:24

Je suis heureux que quelqu'un la défende, parce que ce n'est pas fréquent... et que je suis si désespéré par ce que j'entends que je suis content qu'on puisse me donner tort. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyMer 19 Juin - 13:56

J'ai découvert La favorite l'hiver dernier à l'occasion de la Nouvelle Production du TCE. J'avais eu une réaction assez mitigée et j'espère que le TCE ne fera pas l'erreur de sortir un CD ou un DVD car ça ne mérite pas autant d'honneur. Voici ce que j'avais écrit après la 1ère :


Gaetano Donizetti (1797-1848) a composé soixante-et-onze opéras pendant sa carrière ce qui ne peut que laisser songeur face à un tel abattage. Même Gioacchino Rossini, malgré une retraite précoce dûe à une fatigue très forte liée à une activité intense, s'est arrêté à quarante opéras. S'il y a des joyaux (Lucia di Lamermoor, La fille du régiment par exemple), il y a aussi des oeuvres qui, sans être des chefs d'oeuvre, se posent là et la favorite en fait partie. Certes il y a de belles pages, mais le livret est loin d'être d'une grande qualité et le sujet est somme toute assez banal et Donizetti a fait ce qu'il a pu avec ce qu'il avait. En ce qui concerne la présence de La favorite à Paris toutes salles confondues, il faut remonter à vingt ans pour voir une production de l'oeuvre. C'est donc un retour très attendu que fait cet opéra au Théâtre des Champs Élysées après une absence de deux décennies. 

Malgré la relative faiblesse du livret on aurait pu s'attendre à une mise en scène correcte et à une direction d'acteur minimale; or Valérie Nègre, même si elle remplace Rita de Letterlis initialement prévue, nous livre une vision de l'oeuvre assez indigente doublée d'une direction d'acteurs inexistante servie dans des décors peu engageants. Quant aux costumes ils sont au mieux corrects respectant au moins l'époque ou l'action est censée se dérouler. Ceci étant dit la metteure en scène a au moins le mérite de ne pas céder à la tentation de la modernisation à tout crin dont tant d'oeuvres ont récemment fait les frais (la Médée de Chérubini récemment donnée dans ce même TCE après avoir été créée à Bruxelles et littéralement massacrée par Kristoph Warlikowski; Macbeth revu et corrigé par Dimitri Tcherniakov à l'Opéra National de Paris en 2010 ou Don Giovanni donné à Aix en Provence en 2011). Les efforts des chanteurs sont certes louables mais insuffisants; ceci dit la représentation de Jeudi était la première de la série et il y a forcément des imperfections tant sur le plan scénique (encore eût il fallu que Négre se donne la peine de vouloir nous donner quelque chose à voir) que vocal (beaucoup d'hésitations dans les aigus, des attaques pas toujours très nettes …)

Vocalement justement, chapeau bas à Alice Coote qui chante le rôle titre. En effet la mezzo anglaise revenait tout juste de maladie ayant été victime de l'épidémie de grippe qui frappe actuellement la France, et particulièrement la capitale, elle avait encore bien du mal à assumer le rôle de Léonore. La mezzo anglaise est cependant courageusement monté sur scène et fait au mieux de ses capacités dans l'état de faiblesse dans lequel elle se trouvait encore jeudi soir. Face à Alice Coote, se tenait le Fernand de Marc Laho qui a remplacé Celso Albelo initialement prévu quinze jours avant la première. La aussi le ténor belge fait au mieux; si les départs sont peu nets ce sont surtout les aigus qui posent problèmes, notamment dans le premier acte. D'autre part je ne suis pas certaine que Marc Laho ait la voix et surtout le coffre nécessaires pour assumer un rôle qui est, malgré tout et comme tout rôle belcantiste, écrasant. S'il est possible de chanter Arthur (Lucie de Lamermoor, Lyon 2002) à 200% le rôle de Fernand demande des moyens autrement plus importants et surtout une présence scénique plus forte mais que pouvait il faire de plus avec une telle mise en scène? Marc Laho a au moins le mérite de faire au mieux avec les moyens qu'il a. Souhaitons lui de redescendre sur terre et de revenir à des rôles moins écrasants et taillés sur mesure pour lui. C'est le baryton français Ludovic Tézier qui s'y colle pour incarner Alphonse XI, roi de Castille; la voix est la, chaude, ronde, chaleureuse mais curieusement, la grippe qui s'est abattue sur Alice Coote et Judith Gauthier semble avoir eu comme effet secondaire de tétaniser Ludovic Tézier qui est pourtant un comédien consommé et qui connait bien Donizetti (Lucia di Lamermoor/Lucie de Lamermoor notamment ou il campe Enrico/Henry); il n'en domine pas moins la scène de toute sa hauteur. Initialement c'est Giacomo Prestia qui devait chanter le rôle du prêtre Balthazar; ayant déclaré forfait le Théâtre des Champs Élysées a fait appel à Carlo Colombara pour remplacer Prestia défaillant. La basse bolognaise parle peu le français mais il le comprend parfaitement et la diction reste tout à fait correcte voire même excellente. Balthazar n'est pas un simple prêtre, c'est le légat pontifical et, en tant que tel, c'est lui qui maudit et menace des sanctions ecclésiastiques les plus graves Alfonse et Léonore dont la liaison adultère (Alfonse envisage de répudier la reine pour épouser sa maitresse) scandalise la cour et le peuple. Judith Gauthier (Inès) a aussi été victime de l'épidémie de grippe et a fait au mieux, limitée qu'elle était par la maladie plus que par le rôle ou la mise en scène. Musicalement, j'apprécie que la direction musicale ait été confiée àPaolo Arrivabeni plutôt qu'à Evelino Pido. Je rappelle en effet que le second a oublié la signification du mot nuances; et même si la direction est énergique, elle est plutôt bruyante (cf article Les Puritains du mois de novembre 2012). Arrivabeni, lui, propose une direction certes placide mais qui a au moins le mérite d'inclure des nuances. Le problème viendrait plutôt de l'orchestre lui même qui semble peu motivé par la musique de Donizetti. Venant de musiciens professionnels cela pose question d'autant que La favorite propose quand même de belles pages même si ce n'est pas un chef d'oeuvre. Déjà ébranlée par de multiples changements (changements de cast (trois chanteurs sur six) et de metteur en scène) et par la maladie (la grippe n'a épargné personne) cette nouvelle production aurait mérité, surtout pour la 1ère, d'être soutenue avec plus de conviction par les musiciens. 

Si la volonté de faire revenir La favorite à Paris est tout à fait louable, il aurait sans doute été préférable de confier la mise en scène à quelqu'un d'autre qu'une Valérie Nègre peu inspirée. Alors, bien sur les circonstances se sont liguées contre La favorite entre les désistements en cascades et l'épidémie de grippe qui a frappé deux des artistes, mais on peut quand même se demander s'il n'y avait pas moyen de faire mieux qu'une production qui va disparaitre des mémoires, non à cause des chanteurs qui ont fait ce qu'ils ont pu comme ils ont pu mais à cause du reste.

Paris. Théâtre des Champs Élysées, le 7 février 2013. Gaétano Donizetti (1791-1848) : La favorite, opéra en quatre actes sur un livret d'Alphonse Royer et Gustave Vaëz. Alice Coote, Léonore di Gusmàn; Marc Laho, Fernand; Ludovic Tézier, Alfonse XI de Castille; Carlo Colombara, Balthazar; Judith Gautier, Inès; Loïc Félix, Don Gaspar; Orchestre National de France; Choeur de Radio France, Choeur du Théâtre des Champs Élysées. Paolo Arrivabeni, direction. Valérie Négre, mise en scène, Aurore Popineau, costumes, Bertrand Couderc, lumières.

Revenir en haut Aller en bas
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1128
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 2 Nov - 18:09

Donizetti-La Favorite/La Favorita Poch_310

Quelqu'un connaît ?

J'adore Viala, mais je ne connais personne d'autre ; je n'ai aucune idée de ce que ça peut valoir.
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 2 Nov - 19:13

Tiens, j'avais fait à l'époque un petit CR de la version de concert de Marseille, je la colle ici si ça peut intéresser quelques amateurs...

La Favorite de Donizetti, Opéra de Marseille, samedi 21 octobre 2017

Marseille fait encore la part belle au bel canto avec une version concertante de La Favorite à la distribution alléchante, devant un public clairsemé  (à vue de nez, je dirais que les deux tiers de la salle étaient remplis) ; il est vrai qu'il s'agissait de la quatrième  et dernière représentation. Deuxième incursion de Donizetti dans le domaine du grand-opéra français, La Favorite est une oeuvre magnifique et la version originale française est bien supérieure à l'adaptation italienne que l'on donne d'ailleurs de moins en moins. Comme le dit le maestro Arrivabeni dans le petit programme du spectacle, "l'écriture de Donizetti y est reconnaissable entre mille : impulsion rythmique, veine mélodique et instrumentation magistrale". Les monumentaux concertati qui terminent le deuxième et le troisième actes étaient d'ailleurs parfaitement exécutés, et il faut à ce propos signaler l'excellence de l'orchestre et des chœurs marseillais ; leur performance était tout à  fait brillante.

On attendait beaucoup de la prise de rôle du ténor sicilien Paolo Fanale, mais un refroidissement ne lui a pas permis de donner toute la mesure de ses moyens dans cette série de représentations ; pour la dernière, il était en bien meilleure forme, mais on le sentait toujours tendu et précautionneux dans la romance du premier acte ("Un ange, une femme") ; il s'est libéré par la suite, avec notamment de fort beaux aigus, mais l'ensemble manquait de puissance et de projection ; il faut également noter l'attention constante du maestro Arrivabeni qui, le sachant en difficulté, s'est efforcé de contrôler le volume de l'orchestre pour ne jamais le couvrir. Cela dit, au-delà des problèmes vocaux conjoncturels, c'est la conception globale du rôle de Fernand que je n'ai pas trouvée convaincante chez Fanale : cela reste trop joli, très tenore di grazia, avec le style élégant et la diction soignée auxquels le chanteur nous a habitués, mais sans l'élan héroïque, le slancio et le squillo qui sont également nécessaires dans ce rôle. Fernand n'est pas seulement un jeune novice amoureux, il est aussi un guerrier fougueux qui a lutté victorieusement contre les Maures, et Donizetti exprime ce versant de sa personnalité dans l'air martial de la fin du premier acte ("Oui, ta voix m'inspire"), où il faut de la tenue et de la vaillance, qui n’étaient pas vraiment perceptibles dans l'interprétation de Fanale, plus à l'aise évidemment dans l'air élégiaque du dernier acte, "Ange si pur", couronné d'ailleurs d'un joli contre-ut piano sur la phrase "Envolez-vous".

Jean-Francois Lapointe campe un roi de Castille de belle allure, avec l'autorité qui sied au rôle ; la voix est belle et puissante, mais il adopte en permanence un ton emphatique et déclamatoire qui donne à son chant si châtié un côté vieillot qui devient vite lassant : quand on se souvient de ce que faisait Tézier dans ce même rôle, la comparaison est accablante pour Lapointe ; on pourrait par exemple citer la manière naturelle et posée avec laquelle Tézier lance le grand concertato qui clôt le troisième acte ("O ciel de son âme / la noble fierté") alors que Lapointe le fait de façon lourde et ampoulée. C'est un très bon chanteur dont il faut saluer la diction toujours impeccable, mais j'avoue que ce manque de naturel a été pour moi rédhibitoire...

Le Balthazar de Nicolas Courjal est un des points forts de la soirée : magnifique timbre de basse, avec une belle ligne de chant et une impressionnante présence scénique : pour moi, c'est vraiment l'idéal dans ce rôle !

Dans des rôles secondaires, Loïc Felix et Jennifer Michel ont su se faire remarquer par leurs grandes qualités : des comprimari de grand luxe...

J'ai gardé pour la fin ma favorite, la perle de cette soirée : la Leonor de Clémentine Margaine, la meilleure que l'on puisse entendre en ce moment dans ce rôle complexe. Celle qui est déjà une Carmen d'exception sur les plus grandes scènes montre qu'elle maîtrise parfaitement ce rôle de falcon, comme elle le démontre dans son grand air "O mon Fernand", aussi à l'aise dans le legato du cantabile que dans la véhémence et les sauts de registre de la cabalette : le public marseillais ne s'y est pas trompé et lui a fait une ovation mémorable. Le timbre est cuivré, la présence scénique remarquable (même en version de concert) et la chanteuse a beaucoup travaillé la diction, qui restait jusque là son point faible : tout était parfaitement intelligible !

Bref, encore une grande soirée à l'Opéra de Marseille, surtout quand on est comme moi un amateur de versions concertantes ; après certains délires de "génies" de la mise en scène, ça nous fait de belles vacances...


Dernière édition par Stefano P le Sam 2 Nov - 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 2 Nov - 19:23

Adalbéron a écrit:
Donizetti-La Favorite/La Favorita Poch_310

Quelqu'un connaît ?

J'adore Viala, mais je ne connais personne d'autre ; je n'ai aucune idée de ce que ça peut valoir.

En fait, il s'agit juste d'extraits (une heure à peu près) tirés d'une émission de télévision (réalisée par Jacques Bourgeois, mais c'est vraiment cheap à tous points de vue). Dans mon souvenir (très lointain), ça n'a qu'un intérêt très anecdotique, Viala est le seul à se distinguer de la grisaille environnante...
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7055
Age : 53
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 2 Nov - 21:26

Adalbéron a écrit:
Quelqu'un connaît ?
J'adore Viala, mais je ne connais personne d'autre ; je n'ai aucune idée de ce que ça peut valoir.
Donizetti-La Favorite/La Favorita 1el8
En 1985 Jacques Bourgeois a décidé, en partenariat avec France Musique et ERATO de promulguer de jeunes chanteurs français! De là est née cette Favorite abrégée qui a également servi de support à un enregistrement vidéo télévisé diffusé sur France 3. Si l'intention était admirable, le résultat fut assez décevant. Certes, rien d'indigne dans ce disque mais rien d'extraordinaire non plus!


Dernière édition par Otello le Dim 3 Nov - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptySam 2 Nov - 22:35

Adalbéron a écrit:
Donizetti-La Favorite/La Favorita Poch_310

Quelqu'un connaît ?

J'adore Viala, mais je ne connais personne d'autre ; je n'ai aucune idée de ce que ça peut valoir.

Pas très tentant orchestralement.

Jossoud, une voix de mezzo profond, tu dois absolument découvrir ça (elle a aussi fait la Nourrice d'Ariane chez Dukas et Geniève dans Pelléas, elle chante aussi dans la Pénélope de Dutoit il me semble…).

Quant à Sarrazin, c'est l'ancien prof de Barbeyrac… et Uria-Monzon !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 3 Nov - 9:10

DavidLeMarrec a écrit:
Adalbéron a écrit:
Donizetti-La Favorite/La Favorita Poch_310

Quelqu'un connaît ?

J'adore Viala, mais je ne connais personne d'autre ; je n'ai aucune idée de ce que ça peut valoir.

Pas très tentant orchestralement.

Jossoud, une voix de mezzo profond, tu dois absolument découvrir ça (elle a aussi fait la Nourrice d'Ariane chez Dukas et Geniève dans Pelléas, elle chante aussi dans la Pénélope de Dutoit il me semble…).

Quant à Sarrazin, c'est l'ancien prof de Barbeyrac… et Uria-Monzon !

On peut entendre O mon Fernand sur YT (je ne sais pas si on peut donner le lien, il suffit de rechercher Hélène Jossoud Favorite) : grandes qualités de diction, belle prestance, mais ça reste très appliqué et le médium manque de consistance.

Il y a aussi l'Ange si pur de Viala (en noir et blanc) : c'est vraiment très bien chanté, mais là aussi le contexte (un tournage télévisé, un orchestre très plan plan) fait que ça ne "décolle" pas vraiment...

Le Balthazar de Sarrazin est aussi très bien chantant, mais ça manque vraiment de profondeur dans les graves.

Belle ligne de chant (et belle allure) d'Ivaldi dans Pour tant d'amour, mais là aussi, ça reste beaucoup trop figé.


Dernière édition par Stefano P le Dim 3 Nov - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87965
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 3 Nov - 12:16

De toute façon, Ivaldi est surtout connu comme le compositeur de la grande fresque sacrée Loria, non ?

(et du concerto dédié à l'automne l'Âtre-saison)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1026
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 3 Nov - 12:35

A ma connaissance, la deuxième réalisation de "La Favorite" en français fut un LP d'extraits (#45 minutes), un enregistrement publié par le label Pléiade, réalisé en 1954 sous la direction artistique de Guy Dumazert (1922-2004), avec Simone Couderc (Leonor), Guy Fouché (Fernand), Charles Cambon (Alphonse) et le chef Jean Allain. Cet enregistrement fut, ultérieurement, publié par le label Véga (Un LP Vega 28000).
Il fut également transféré sur CD par le label Accord :
https://www.amazon.fr/Favorite-Grand-Opera-Romantique-USA/dp/B000004CEY/ref=sr_1_69?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=36ZDLMEACYE75&keywords=donizetti+la+favorite&qid=1572780035&s=music&sprefix=Donizetti%2Cpopular%2C162&sr=1-69

Après avoir été donnée dans sa version italienne, La Favorita, on revient à la version originale française depuis la dernière décennie du XXème siècle et le début du XXIème siècle. C'est la une heureuse initiative car, en général, les représentations italiennes "réduisaient" drastiquement le rôle de Fernand (Fernando): une seul couplet de la cavatine et pas d'air final à l'Acte I. Pour ma part, j''aurais aimé entendre Alfredo Kraus dans la cavatine complète et dans l'air final de l'Acte I.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1128
Age : 1000
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 3 Nov - 18:46

Merci à vous !

J’ai trouvé « Ange si pur » par Viala, c’est d’une beauté absolue, à tirer les larmes ; mais le timbre et le style de ce chanteur me séduit tant que je suis sans doute - assurément - peu objectif. Et c’est en effet très convenu orchestralement...
Je me dis, en passant, que Donizetti soigne toujours magnifiquement les airs cantabile des ténors ; que ce soit celui-ci, « Una furtiva lagrima » ou l’air final dans Lucia, on a là des merveilles de lyrisme...
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita EmptyDim 3 Nov - 19:04

Adalbéron a écrit:
Je me dis, en passant, que Donizetti soigne toujours magnifiquement les airs cantabile des ténors ; que ce soit celui-ci, « Una furtiva lagrima » ou l’air final dans Lucia, on a là des merveilles de lyrisme...

Ou Come uno spirto angelico dans Roberto Devereux...
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty
MessageSujet: Re: Donizetti-La Favorite/La Favorita   Donizetti-La Favorite/La Favorita Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Donizetti-La Favorite/La Favorita
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Favorita (Donizetti, 1840)
» Gaétano Donizetti (1797 1848)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: