Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Klaus Tennstedt (1926-1998)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyVen 13 Jan 2012 - 22:43

Klaus Tennstedt (1926-1998) Portrait_tennstedt_emi Klaus Tennstedt (1926-1998) Klaus-Tennstedt_BW

Biographie

Tiré de la version en anglais de Wikipedia (l'article en français fait pitié) :

Spoiler:
 

Discographie

Mahler

On retient avant tout Tennstedt dans Mahler où il a laissé (en studio) une des 3 ou 4 intégrales qui valent vraiment le coup de A à Z avec le LPO, ainsi que Das Lied von der Erde (1982 & 1984, avec Agnes Baltsa et Klaus König) et Das Knaben Wunderhorn (1985 & 1986, avec Lucia Popp et Bernd Weikl), et une tripotée de concerts qui sont presque tous des moments de bonheur absolu et dont voici la liste complète :

Spoiler:
 

À connaître en priorité :

Klaus Tennstedt (1926-1998) 51OXe90JrpL._SL500_AA300_
Intégrale studio + Lied von der Erde + lives EMI 5-6-7

Klaus Tennstedt (1926-1998) 51Pe-hgSO7L._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51EqZ2JXkuL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51WU4SWI6kL._SL500_AA300_

Autres

Dans le legs de Tennstedt on trouve une grosse proportion d'enregistrements de concert, là aussi souvent assez formidables. C'est dans ces concerts que Tennstedt déploie le mieux sa conception toute verticale des partitions qu'il dirigeait. Cela a notamment justifié qu'on l'oppose souvent au grand classiciste qu'était Günter Wand, les deux chefs ayant eu des trajectoires relativement parallèlles, s'étant succédé à la NDR, et ayant dirigé à la même époque deux des principaux orchestres londoniens, le LPO pour Tennstedt et le BBC SO pour Wand (il paraît aussi qu'ils ne s'entendaient pas trop).

Le coffret EMI Great Recordings est idéal pour embrasser d'emblée presque tout le répertoire de Tennstedt, très vite on remarque que c'est à 90% germanique, avec Beethoven (3-6-Cool, Brahms (S1 + Requiem allemand), Bruckner (4&Cool, Mahler (live de la Titan avec Chicago), Schumann (3&4), Strauss (Zarathustra + Don Juan + Tod und Verklärung) ; Mendelssohn (4e) et Schubert (9e), des extraits de Wagner, de Prokofiev, de Kodaly, la Grande de Schubert, la 9e de Dvorak...

Klaus Tennstedt (1926-1998) 51iGIcQbMSL._SL500_AA300_

Ensuite on peut compléter avantageusement par ses deux 9e de Beethoven en live qui par leur grandiloquence et leur positivité rappellent même Furtwängler. Live BBC Legends capté aux Proms de 1985 et live LPOlive de 1992.

Klaus Tennstedt (1926-1998) 51Un9f5BBML._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 511zvlVEDDL._SL500_AA300_

Et puis par ses Bruckner live, presque toujours les mêmes symphonies :

Klaus Tennstedt (1926-1998) 414xXJK8qsL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51y2xGHKuZL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51dbCEn7NjL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 414xXJK8qsL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51Y%2BEcoPHiL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51BZlAOFHRL._SL500_AA300_

Enfin quelques autres trucs qui valent le détour (mais j'ai pas tout entendu) :

Klaus Tennstedt (1926-1998) 41o1TtYKMfL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51XDQXJSJ2L._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51dgh4KK2bL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 41pQthuDqKL._SL500_AA300_ Klaus Tennstedt (1926-1998) 51SDl5ySUCL._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4044
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyVen 13 Jan 2012 - 22:52

cheers Merci Discobole !

Un chef que j'adore, toujours habité par ce qu'il joue. Dommage que l'exactitude orchestrale ne soit pas son fort - d'ailleurs, quand on le regarde diriger, on se demande comment l'orchestre réussit à le comprendre et à le suivre... ce qui suppose un magnétisme extraordinaire !

Je me permets de rajouter une recommandation concernant ses Mahler (le coffret est indispensable), un live de la 6e :

Klaus Tennstedt (1926-1998) Images?q=tbn:ANd9GcQdW0Hi8tylXU_b-qVXGMsCJZT72b6JJ324Xb4ewDVeJowZ61GrezsJDQ

J'y avais déjà fait allusion : c'est titanesque, les mots me manquent pour décrire cette version drunken .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyDim 26 Jan 2014 - 23:52

Je viens d'écouter sa version des 4 derniers lieder de Strauss : magnifique et envoûtant. Certes, la présence de Lucia Popp n'y est peut-être pas complètement étrangère  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 653
Age : 33
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyDim 3 Jan 2016 - 18:57

Un grand chef en effet, que Karajan aurait surement aimé voir à la tête de "son" Berliner Philarmoniker après lui.
Le décès de Kurt Masur et la vision de nouvelles sorties discographiques chez LPO me font remonter ce fil.

Kurt Masur été le cadet d'un an de Tennstedt et ils étaient trés amis. Ce n'était d'ailleurs pas sans émotions dissimulées que Masur évoquait son collègue, à qui il n'avait cessé de lui reprocher son trop grand penchant pour la cigarette.

LPO vient d'éditer un ensemble de live malhériens, avec notament la 2é et la 6é citées plus haut.
Il y a aussi eut l'édition de deux nouvelles symphonies de Beethoven : la 5é et la pastorale.
Il serait intéressant d'espérer entendre une intégrale Beethoven par ce chef bounce ...qui en matière d'intégrale n'a laissé qu'une intégrale Malher que nous connaissons bien.

Dommage que nous ne puissions l'entendre dans des intégrales Brahms, Schumann ou même Bruckner!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5495
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyLun 4 Jan 2016 - 2:37

Horatio a écrit:

quand on le regarde diriger, on se demande comment l'orchestre réussit à le comprendre et à le suivre... ce qui suppose un magnétisme extraordinaire !


Klaus Tennstedt (1926-1998) Tennst11

Cette image illustre bien ce magnétisme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
néthou

Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/03/2011

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyMar 5 Jan 2016 - 10:38

Coïncidence, j'ai été très content d'acheter (chez Mélomania) à Paris pendant les vacances son enregistrement des suites "Hary Janos" de Kodaly et "Lieutenant Kijé" de Prokofiev avec le LSO. Et j'ai été très déçu par les deux; j'ai trouvé ça très mou (les tempos sont lents), sans rythme ni couleur orchestrale (et Dieu sait si ces deux oeuvres -que j'adore- en sont pourvues).
Ici, le magnétisme conduit les musiciens plus à l'hypnose qu'à l'électrisation !

Klaus Tennstedt (1926-1998) Uemi_d10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnasse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 28/02/2014

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyMer 6 Jan 2016 - 23:03

ojoj a écrit:
Un grand chef en effet, que Karajan aurait surement aimé voir à la tête de "son" Berliner Philarmoniker après lui.
Je doute que Herbie ait imaginé quiconque lui succéder vu tous les bâtons qu'il a mis dans les roues à ses principaux rivaux de l'époque, Solti et Bernstein en tête ! Et Tennstedt avait sans doute le talent mais pas le mental (son gros point faible) pour diriger une machine comme le BPO.
Après le style Tennstedt on aime ou pas... un peu trop emphatique et lourd à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) EmptyJeu 7 Jan 2016 - 8:11

Parnasse a écrit:
Après le style Tennstedt on aime ou pas... un peu trop emphatique et lourd à mon goût.

J'aurais dit : empathique ; et on peut également ne pas aimer.
Je m'explique : des chefs peuvent porter une philosophie (générale, du son, etc.), une agogique particulière ou, au contraire, une vision objective (ou supposée telle) des partitions qu'ils jouent mais rares sont ceux qui, comme Tennstedt, paraissent se placer humainement entre la partition et l'auditeur. C'est en tout cas comme ça que je l'ai toujours perçu et c'est, sans doute, pourquoi sa direction qui est plutôt très unanimement appréciée m'est souvent restée interdite (ou laissé interdit : littéralement incapable d'en dire quoi que ce soit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty
MessageSujet: Re: Klaus Tennstedt (1926-1998)   Klaus Tennstedt (1926-1998) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Klaus Tennstedt (1926-1998)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lisa Gerrard Klaus Schulze
» 1926 MARTIN 000-45...GRuhn's
» Klaus Schulze: Irrlicht
» Rob Zombie
» Grand Théâtre de Genève - 09/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: