Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pianistes de la nouvelle génération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 18:10

Je suis étonné qu'un tel sujet n'existe pas encore.

Embarassed Si c'est le cas : désolé, j'ai pas trouvé

Comme son nom l'indique : voilà un topic pour signaler et discuter des pianistes en herbe, en formation, au tout début de leur carrière, plus ou moins connus, qui mériteraient de l'être, qui feront causer d'eux, dont on parle déjà trop, qu'on aura oublié demain, qui ne valent pas la peine d'en discuter autant, dont on se souviendra dans un siècle...
Et dont on dira, quelle que deviendra leut notoriété, « au moins ils en avaient parlé sur le Forum Autour de ma musique classique ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 18:11

En général ? Mr. Green Je déplace dans la bonne rubrique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 18:22

Smile Pour commencer, quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de celui-ci ? :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 18:30

Nion nion...

(Désolé, pas pu m'empêcher)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 18:45

néthou a écrit:
Nion nion...

(Désolé, pas pu m'empêcher)

Mr.Red nié nié...

Bon, voilà un sujet qui démarre dans la joie et la bonne humeur hehe

tutut attention, on peut rire mais on ne se moque pas...

Il m'a l'air fort jeune sur la couverture de ce disque à paraître.
A voir le programme, et le label chez qui il enregistre, il doit être déjà très doué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 20:04

connais pas niu niu

je vais voir lui bientôt



il s'appelle sunwook kim

je l'ai déjà entendu lors d'un récital de musique de chambre de brahms à pleyel, il m'avait impressionné par son côté force tranquille dans la sonate pour violoncelle no 2 et le trio op 8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 22:18

Kentaro Noda, parce qu'il joue avec ses pieds !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 13 Jan 2013 - 22:45

Mélomaniac a écrit:
tutut attention, on peut rire mais on ne se moque pas...

Il m'a l'air fort jeune sur la couverture de ce disque à paraître.
A voir le programme, et le label chez qui il enregistre, il doit être déjà très doué...
Vu ce que tu as dit (avec raison, hein) sur la politique des majors, ton message sonne quand même étrangement comme un appel au lynchage collectif. Mr. Green Car il y a de bonnes probabilités pour que :
1) ce ne soit pas extraordinaire au point de mériter une gloire qui le place sur le même pied que tant d'artistes qui nous ont ébloui (justement en rapport avec la politiques de ces labels) ;
2) ceux qui vont l'écouter seront motivés par un désir encyclopédique qui les rendra d'autant plus sévères - considérant le nombre de pianistes vertigineux écoutés auparavant dans ces mêmes oeuvres.

Et puis il y a aussi la pression de groupe, le désir de ne pas être vu comme la dupe de l'industrie (qui ne prend pas toujours ses clients au sérieux). Je dis ça tout en ayant de l'intérêt pour Ott, Wang ou La Salle, que je trouve très bien (et certainement pas sujettes à des reproches "gustatifs" comme Li ou Lang). Je ne suis pas certain en revanche qu'elles soient forcément les meilleures pianistes qu'un grand label puisse sélectionner, en tout cas pour les deux dernières (j'ai très peu écouté Ott, mais trouvé ça vraiment très bien).

Ton CD doit être disponible sur MusicMe, j'aurais bien jeté une oreille pour partager mon opinion, mais je suis peu enthousiaste à la perspective de réécouter une scie alors qu'il y a tant à découvrir a fortiori une scie pour piano.


Cela dit, je suis assez intéressé par vos propositions, je n'ai pas de très jeunes pianistes que j'admire beaucoup, les miens sont plutôt des quinquas qui n'ont jamais fait carrière solo et sont tellement désespérés qu'ils finissent par enregistrer pour Timpani (ce qui ne les empêche pas d'être les meilleurs, mais c'est une autre histoire...).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 1:08

Et cette pianiste, qui connaît, qui a entendu en concert ou au disque ?

On en a peut-être parlé dans le Fil des Sonates de Beethoven (?)

Je me souviens même pas avoir lu la critique dans la presse...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 8:36

Mélomaniac a écrit:
Et cette pianiste, qui connaît, qui a entendu en concert ou au disque ?

On en a peut-être parlé dans le Fil des Sonates de Beethoven (?)

Je me souviens même pas avoir lu la critique dans la presse...

Spoiler:
 

HJ Lim a été critiquée dans la presse spécialisée. Médiocrement autant qu'il m'en souvienne...

Un très bon "jeune pianiste" : Duanduan Hao dans des sonates de Scarlatti (Naxos). Il est à mon sens beaucoup plus difficile pour un jeune de se distinguer dans Scarlatti que dans Liszt, ou Rachmaninov, Schumann, Mendelssohn, etc. Mlle Ott aurait entamé une intégrale des sonates de Beethoven : autrement plus risqué que de jouer du Liszt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schubi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 11:11

Paul Badura-Skoda ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 13:09

Schubi a écrit:
Paul Badura-Skoda ?

C'est une blague ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 13:10

Schubi a écrit:
Paul Badura-Skoda ?
C'est pas ce que j'appellerais un pianiste de la nouvelle génération... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schubi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 13:34

Mariefran a écrit:
Schubi a écrit:
Paul Badura-Skoda ?

C'est une blague ? Laughing

Oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schubi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/10/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 13:35

Mariefran a écrit:
Schubi a écrit:
Paul Badura-Skoda ?

C'est une blague ? Laughing

Oui ! Bien qu'il soit toujours très jeune d'esprit... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horatio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4031
Age : 23
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 17:08

Mélomaniac a écrit:
Et cette pianiste, qui connaît, qui a entendu en concert ou au disque ?

On en a peut-être parlé dans le Fil des Sonates de Beethoven (?)

Je me souviens même pas avoir lu la critique dans la presse...

Spoiler:
 

On peut entendre quelques extraits sur le tube. Mais, à mon avis, tu peux t'épargner cette peine Neutral ...

_________________
Si Titus Andronicus avait compté six actes, Shakespeare s'en serait pris aux spectateurs des premiers rangs du parterre et les aurait fait périr dans d'atroces souffrances.
(Jan Kott, Shakespeare, notre contemporain)

La vérité est si vraie, la force si forte, la finesse si fine, la profondeur si profonde et la philosophie si universelle dans ce texte qu'il vaut bien la peine d'y passer un instant.
(Un journaliste américain, 1894)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 17:59

Il faut quand même aller voir ça pour se rendre compte des horreurs que produisent aujourd'hui les majeurs (c'est mis en ligne par EMI) :
http://www.youtube.com/watch?v=sFcrTycJlD0

Avec bien sûr tout le fatras philosophico-littéraire mis en avant pour justifier ces interprétations inconséquentes (mis en ligne par qobuz) :
http://www.youtube.com/watch?v=m9ejlaH_PG4


Les pianistes de la nouvelle génération sont dans les salles de concert, le disque est devenu totalement insignifiant pour les remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 16669
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 14 Jan 2013 - 18:32

Il y a quelques mois, je suis allé voir un récital du dernier Concours Reine-Élisabeth (ceci est une métonymie) : Kozhukhin. Surprised

Je ne sais pas vous en dire grand-chose. Neutral

( hehe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PS4
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 04/03/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Mar 15 Jan 2013 - 10:55

Celui-ci est un peu...agité, mais les qlq enregistrements que j'ai pu écoutés sont assez intéressants (il est passé à Paris en début de mois). Energique en tout cas.

http://www.youtube.com/watch?v=AAu6BRWL8p8


Dernière édition par PS4 le Ven 18 Jan 2013 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Mer 16 Jan 2013 - 21:18

Mélomaniac a écrit:
Et cette pianiste, qui connaît, qui a entendu en concert ou au disque ?

On en a peut-être parlé dans le Fil des Sonates de Beethoven (?)

Je me souviens même pas avoir lu la critique dans la presse...

Spoiler:
 


Inconnue et déjà une intégrale Beethoven - ils n'ont pas peur chez EMI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Mer 16 Jan 2013 - 22:41

LeKap a écrit:

Inconnue et déjà une intégrale Beethoven - ils n'ont pas peur chez EMI
Barenboïm était aussi très jeune lors de sa première intégrale.

A tout prendre, même si l'entreprise semble aussi orgueilleuse que risquée, je préfère encore un impétrant qui ose se mesurer à un corpus majeur comme galop d'essai (quitte à être comparé aux plus grands) plutôt que ces agaçants récitals carte de visite et ces programmes fast-food sur des concepts neuneus tels qu'ils fleurissent chez quelques majors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Sam 19 Jan 2013 - 21:31

Mélomaniac a écrit:
LeKap a écrit:

Inconnue et déjà une intégrale Beethoven - ils n'ont pas peur chez EMI
Barenboïm était aussi très jeune lors de sa première intégrale.

A tout prendre, même si l'entreprise semble aussi orgueilleuse que risquée, je préfère encore un impétrant qui ose se mesurer à un corpus majeur comme galop d'essai (quitte à être comparé aux plus grands) plutôt que ces agaçants récitals carte de visite et ces programmes fast-food sur des concepts neuneus tels qu'ils fleurissent chez quelques majors...


Oui mais c'était l'époque des vaches grasses
On n'arrête pas de dire que les majors vont mal, alors quand on voit ce genre de prise de risque on est en droit de se poser des questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Sam 19 Jan 2013 - 21:49

LeKap a écrit:

Oui mais c'était l'époque des vaches grasses
On n'arrête pas de dire que les majors vont mal, alors quand on voit ce genre de prise de risque on est en droit de se poser des questions
On doit alors d'autant saluer la témérité de ce type d'entreprise. Un courage certes tout relatif car l'internationalisation du marché et la variété des goûts ont peut-être permis à cette intégrale de rencontrer son public. Les services marketing des majors savent ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Sam 19 Jan 2013 - 22:33

Je découvre ce pianiste macédonien (né en 1979) par cet enregistrement de juillet 2006, qui avait reçu une très haute récompense de la presse.
L'interprétation du Lento de la Sonate n°2 m'a laissé sur ma faim : en lévitation et apaisé mais un peu trop dilué. En revanche, les accès de fougue des trois autres mouvements annoncent des qualités qui s'expriment ensuite dans les quatre Scherzos : un jeu plastiquement très varié, qui marie d'onctueuses coulées de legato avec une poigne très nette et percussive, mais pas brutale car la dynamique reste magistralement gérée, au gré d'une agilité qui semble toutefois un peu trop capricieuse pour assurer une totale fluidité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Mar 29 Jan 2013 - 10:26

J'avais découvert Favorin grâce à l'anthologie du piano russe qu'enregistre Melodiya, et je viens d'écouter les 3 sonates de Brahms qu'il a joué lors d'un même récital le 28.XII.2012 à Moscou (ce qui déjà pose un pianiste), et malgré un son assez mauvais, on se rend compte de moyens extrêmement importants et c'est très très bien interprété.
/watch?v=_WZA4Z7ANGc

La vidéo de la 1ère sonate de Brahms jouée lors du même concert, avec une qualité de son nettement meilleure : /watch?v=VSFB39GLBZ0

La cadence du IV de la 1ère sonate est très impressionnante, même en studio il n'y a pas beaucoup de pianistes qui ont pris autant de risques.
Revenir en haut Aller en bas
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Sam 2 Fév 2013 - 21:32

Yuri Favorin me semble depuis quelques années être un des dix, et maintenant plutôt des cinq pianistes de moins de 30 ans avec qui il faudra compter, et ce superbe récital Brahms le confirme.
C'est un pianiste discret, manifestement une personnalité réservée, difficilement vendable et "marketable", qui joue principalement le grand répertoire germanique (davantage que le russe) avec un grand sens de la tradition, un goût pour le classicisme et la simplicité dans tout le répertoire du XIXe, un grand sens de l'intégrité pianistique, de la maîtrise sans effets de manche.
Je l'avais découvert dans la D568 de Schubert au concours Reine-Elisabeth 2009, j'avais été émerveillé. Il avait ensuite donné, notamment, une Hammerklavier de très belle tenue. J'ai vu également entre autres une 1e de Schumann extrêmement maitrisée (ça situe en soi son homme), qui aurait sans doute gagné un peu à l'être moins, mais cela faisait plaisir quand même. Une ouverture de Tanhauser sans aucune esbrouffe, remarquable. Et cet été à La Roque d'Anthéron il a remplacé au pied levé Ciccolini, en rejouant son Schubert, un Bouchourechliev impressionnant et de magnifiques Harmoniques poétiques et religieuses.
Un de ses anciens condisciples de Moscou m'a dit qu'il était un des élèves préférés de Virsaladze, ce qui n'est guère étonnant.

On a mentionné Kozhukin plus haut, que j'ai vu aussi trois fois en récital (dans du lourd, 3e de Chopin, Etudes symphonies, Tableaux, intégrale des Transcendantes...), avant et après son prix Reine-Elisabeth (où il n'avait devancé que... Favorin). C'est très bien, solide, je retournerai régulièrement l'écouter, mais je pense que c'est moins fort que Favorin tout en étant plus évidemment brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 3 Fév 2013 - 22:57

wahoo Théo B. est ressucité! Alleluiah
Revenir en haut Aller en bas
sergio
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 9:24

Alice Sara Ott au Théatre de la Ville.

La pianiste aux pieds nus ça vous dit quelque chose ??

Déjà plusieurs disques chez Deustche Grammophon à 24 ans et le monde à ses pieds !

Le concert démarre assez mal mais on lui pardonne car le premier mouvement de la Sonate en ré de Schubert est difficile à réussir d'ailleurs ca s'améliore ensuite et on a droit à quelques échantillons de sa principale qualité : des pianissimi extatiques où on a l'impression que le temps va s'arrêter.

Elle nous refait le coup au moins une dizaine de fois dans des Tableaux de Moussorgski hyper lents.

Bon, pour mon compte, je ne sais pas comment sont les disques mais au concert ce n'est pas encore la schubertienne du siècle et elle est à la peine dans les moments de puissance et de virtuosité des Tableaux.

Attention, ce n'est pas nul non plus, c'est genre bonne élève de 3° cycle au CNSM.

Une question me taraude : la mignonne est elle devenue aussi célèbre uniquement parce qu'elle joue du piano sans chaussures ?


Dernière édition par sergio le Dim 10 Fév 2013 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 12:09

sergio a écrit:
Attention, ce n'est pas nul non plus, c'est genre bonne élève de 3° cycle au CNSM.

Une question me taraude : la mignonne est elle devenue aussi célèbre uniquement parce qu'elle joue du piano sans chaussures ?
Je l'ai très peu écoutée (jamais en vrai), mais ce que j'ai entendu m'a paru très beau. Son peut-être un peu lisse, mais beaucoup de goût dans les phrasés. Je découvre par toi cette histoire de pieds, mais évidemment, qu'elle soit jeune et pieds nus, ça fait un argument de vente considérable par rapport à d'autres pianistes plus intéressants.

[Edit : En regardant sur Google Images, je ne vois quasiment aucune photo en pied d'elle. Les seules où l'on voit tout son corps sont avec des robes longues, donc pas si sûr finalement que ce soit un argument mis en valeur.]

De toute façon, la sélection des pianistes est peut-être le secteur où le choix est le plus arbitraire : contrairement à la plupart des autres instruments, il n'y a pas de timbre personnel puisque l'instrument le fournit, seulement des variations de textures (qui peuvent être importantes, mais qui ne s'entendent pas immédiatement pour le grand public) et de phrasé. Donc pourvu que les notes soient là (et il y a des dizaines de milliers de pianistes dans le monde qui peuvent mettre toutes les notes au plus haut niveau), ça donne toute latitude aux maisons de disque pour choisir des gens qui non seulement jouent bien, mais font vendre. Même si ce ne sont pas les meilleurs.

Quand on voit les pianistes fantastiques qui peuvent sortir des conservatoires, ou officier comme répétiteurs, accompagnateurs, etc., et qu'on entend Lang Lang ou Yundi Li (sans vouloir tirer sur des ambulances déjà largement servies), on se dit qu'il y a bel et bien d'autres motivations que l'art. Même quelqu'un comme Yuja Wang, remarquable... a-t-elle une personnalité si singulière qu'elle justifie un album DG par an ?

Donc oui, comme les autres, Ott n'est pas forcément LE choix incontournable. Mais par rapport à d'autres, ce que j'ai entendu est vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 15:49

@ Sergio :

La pianiste aux petons nus ? J'ignorais cette anecdote. Est-elle célèbre car elle jouerait sans chaussures (ça doit faire mal pour appuyer sur les cornes de laiton, non ?), je l'ignore. Mais se servir d'un signe distinctif permet aux artistes de trouver un positionnement. L'image fait partie de la stratégie de communication.

En regardant les pochettes, je me suis aperçu que cette jeune femme ne souriait jamais sur les photos. Elle affecte toujours un air détaché, voire un peu potiche sur la couverture des Valses de Chopin.
Une nonchalance, une cool attitude qui s'éclaire d'un visage empreint de sensibilité à fleur de peau dans son récent album Pictures (oeil humide, bouche entrouverte, regard évasif).

Confused Tu lui accordes le niveau d'une étudiante de 3° cycle au CNSM, et en même temps elle aurait le monde à ses pieds ? Paradoxe ?

Je ne la connais qu'au travers un disque d'Etudes de Liszt, que j'ai écouté sans le moindre frémissement. Jeu lisse, anodin, inoffensif, aseptisé. Voire pauvre d'idées. Conforme à l'image que j'évoquais ci-dessus.

@ David :

Je reste perplexe quant à te voir écrire que les pianistes n'auraient pas de timbre personnel (mais des textures différentes) en raison de l'instrument même. Je ne pratique pas le piano comme toi, et ma remarque restera donc humble, mais je crois que les ressources de toucher, d'attaque, de pédale, offrent une réelle capacité à moduler le timbre.
Le problème vient peut-être qu'en écoutant un enregistrement, ces nuances disparaissent.
Un bon système hifi est nécessaire pour restituer ces nuances, mais aujourd'hui avec la généralisation du MP3, et peut-etre des auditeurs qui écoutent sur des mini-enceintes raccordées à leur ordi, ces jeux de couleurs passent inaperçus.

D'accord : on trouve certainement foison d'excellents pianistes, et l'on voudrait bien connaître les raisons qui motivent les majors à choisir tel plutôt qu'un autre. Là encore, l'image, le potentiel de communication extra-musical, doivent influer beaucoup.
Rien que le physique, ce doit être un critère discriminant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergio
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 16:19

La stratégie de com est effectivement trop voyante.

Les majors cherchent des pianistes asiatiques donc j'imagine que Japon-Allemagne ca faisait l'affaire.

L'histoire des pieds nus est jouée avec une certaine discrétion, mais c'est néanmoins présent même si ce n'est pas le plan hippie.

Elle est trés jolie et arrive dans une robe longue rouge glamour avec les pieds qui dépassent à peine, comme si elle sortait de sa salle de bains avant d'aller à un gala de l'AROP.

Je pense que pour moi ce sera la dernière fois mais il me semble qu'elle se trompe de répertoire.

Elle est très attirée par la grande virtuosité et même si elle joue les notes, elle n'a pas les moyens d'y faire des étincelles. Le Liszt en bis était presque scolaire...

Ce truc des pieds nus ça rappelle un peu les loups de Grimaud même si ça a moins de sens. Mais les media sont tellement peu imaginatifs que cela suffit à générer interviews et invitations aux émissions radio et télé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 16:43

Mais peut-être sont-ce les médias qui s'emparent aussi de ces signes distinctifs, sachant qu'un certain public est friand de ce genre de billevesées.
Rien de nouveau sous le soleil : les tics et le toc plutôt que l'éthique.

On verra comment elle mûrit avec le temps.

Quand une major engage un nouveau pianiste, on s'attend à de l'exceptionnel. Un interprète qui a quelque chose à dire. Ou qui va défricher un répertoire. Hélas, ces attentes sont souvent déçues.

Entre les stars qui en rajoutent dans l'esbroufe, et ceux qui jouent les mijorées, on guette les véritables tempéraments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 16:54

Mélomaniac a écrit:
Rien que le physique, ce doit être un critère discriminant.
Tu veux plutôt dire le contraire ?
Tout ce qui sera joli minois féminin sera nécessairement mis en avant, le reste devenant d'une certaine façon secondaire.
Dans notre monde actuel, c'est même moins une pratique de marketing que devenu un mode de pensée. La forme a pris le pas sur le fond.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 17:19

Mélomaniac a écrit:
(ça doit faire mal pour appuyer sur les cornes de laiton, non ?)
Non, pour avoir déjà pratiqué, comme beaucoup de pianistes je suppose, ça ne fait pas mal. Mais c'est un peu froid au début. Après, le plaisir dépend de la propreté du sol - je ne suis personnellement pas enthousiaste, sauf à disposer d'un sol vraiment immaculé. Mais rien qui entrave significativement le jeu.

Citation :
Je reste perplexe quant à te voir écrire que les pianistes n'auraient pas de timbre personnel (mais des textures différentes) en raison de l'instrument même.
C'est assez simple : le pianiste n'a pas la maîtrise du "grain" et de l'attaque comme pour un violon ou un hautbois. On peut parler de timbre si l'on veut, et dans les cas extrêmes, oui, cela existe ; mais pour l'immense majorité des pianistes, on entend davantage des différences de texture et d'attaque que de couleur timbrale à proprement parler, à mon sens.

Une voix, tu l'identifies dans la seconde ; un son de violon, tu peux le retrouver en étant un peu crincringeek ; un son de piano, à part quelques cas emblématiques, ça me paraît difficile, même pour de très grands pianistes. Quand on les identifie, c'est davantage sur des questions de phrasé (attaques, legato, pédale, largeur ou profondeur du son) que sur une couleur spécifique.


Citation :
Le problème vient peut-être qu'en écoutant un enregistrement, ces nuances disparaissent.
Pourquoi, tu es capable d'identifier le timbre d'un claveciniste ou d'un organiste en l'écoutant en vrai, toi ? Le piano n'en est pas là, mais ce qu'on entend, ce sont essentiellement des variations dynamiques. Il serait intéresser de mesurer scientifiquement les fréquences émise par deux pianistes différents et d'en comparer les variations avec celles d'autres instruments.


Citation :
Un bon système hifi est nécessaire pour restituer ces nuances, mais aujourd'hui avec la généralisation du MP3, et peut-etre des auditeurs qui écoutent sur des mini-enceintes raccordées à leur ordi, ces jeux de couleurs passent inaperçus.
Il se trouve que j'adore écouter sur des systèmes pourris et que simultanément je vais beaucoup au concert. On n'entend pas tout à fait la même chose (du fait des choix de la prise de son, et de certaines fréquences qui disparaissent systématiquement au disque, même sur le meilleur matériel), mais j'entends tout à fait les mêmes timbres en passant de l'un à l'autre. Smile L'histoire de la hi-fi qui serait le seul moyen de goûter la musique est une vaste fumisterie entretenue par les marchands de bibelots sonores et les mélomanes qui, à défaut de goût, peuvent se prévaloir d'une installation qui fait tomber les meubles chez les voisins du dessus. Basketball

Comme par hasard, sur un enregistrement des années 30 écouté en mp3, il est très facile d'identifier une voix, pour n'importe quel néophyte. Pourtant il n'en va pas de même avec les pianistes sur des enregistrements récents, même chez des mélomanes confirmés. Smile


Citation :
D'accord : on trouve certainement foison d'excellents pianistes, et l'on voudrait bien connaître les raisons qui motivent les majors à choisir tel plutôt qu'un autre. Là encore, l'image, le potentiel de communication extra-musical, doivent influer beaucoup.
Rien que le physique, ce doit être un critère discriminant.
Complètement. D'ailleurs, je suis très souvent frappé, en entendant en vrai les pianistes, du fossé assez considérable qui peut séparer deux musiciens qui évoluent pourtant dans des catégories considérées comme très différentes - j'ai entendu des chefs de chant dans des CRR vraiment meilleurs (même techniquement) que des accompagnateurs qui ont enregistré des centaines de disques, ou que des chefs de chant de maisons d'Opéra.

Vu la masse de prétendants, il y a semble-t-il une part d'aléatoire assez importante dans la sélection. Il y a bien des paliers de virtuosité entre accompagnateur d'une classe de chant et soliste international spécialisé dans Liszt, mais la qualité du son n'est pas garantie, et les choses sont très mêlées dans les niveaux intermédiaires. (Certains chambristes sont meilleurs que des solistes qui évoluent dans le répertoire "facile" digitalement, du type Mozart-Schubert). On va forcément me rétorquer que Mozart et Schubert sont atrocement difficiles, et je suis d'accord, difficiles à rendre à la fois propres et intéressants... mais beaucoup plus de pianistes sont capables de le jouer correctement (même si c'est plus ou moins ennuyeux) que de jouer simplement les notes des Préludes-Poèmes de Tournemire ou de Brasil sem fin de Lauba (qui sonnent en revanche beaucoup plus facilement "tout seuls").

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 17:30

néthou a écrit:
Dans notre monde actuel, c'est même moins une pratique de marketing que devenu un mode de pensée. La forme a pris le pas sur le fond.
Discussion eue il y a quelques années avec des copains, qui, bien que profondément antiracistes, trouvaient inconcevable d'aborder une femme qui ne soit pas jolie. . Et je crois que beaucoup de gens qui ne l'avouent pas tout aussi uniment sont dans ce cas, à voir le monde comme il va. Smile

Je crois que cela date depuis l'aube de l'humanité, la beauté est injuste, mais elle attire irrémédiablement. Il faut beaucoup d'autres atouts pour se passer de celui-là.

Je suis d'accord, c'est scandaleux, mais notre société de surexposition ne fait que mettre en évidence ce qui appartient manifestement à notre espèce.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sergio
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 18:20

Certes, ce ne sont que les vieilles recettes de la variétoche.

L'époque où toutes les pochettes Philips étaient photographiées par Steiner est révolue...

Mais en même temps, ça tire vers le bas quand les jeunes pianistes s'efforcent de jouer les bimbo girls en mettant en avant leur côté sexy.

J'aimais beaucoup Buniatishvili avant qu'elle soit connue mais ça a jeté un froid quand je l'ai vue arriver maquillée à la truelle, avec une minijupe et perchée sur des talons de 15 cm de haut.

Ott en parle librement dans ses interviews et dit qu'elle peut jouer d'atouts que Volodos et Sokolov ne possèdent pas.

Certains s'imaginent amener les jeunes au classique avec ce genre de recettes ...

Mais Tharaud a joué aussi cette corde en se faisant photographier absolument sous toutes les coutures.

Clara Haskil aurait du mal aujourd'hui et de grands talents comme Planena Mangova ou Sofia Gulak restent sur le bord du chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 18:21

Basketball Quel sophiste ce David !

Il s'ingénierait à ce qu'autrui comprenne ce qu'on n'a pas voulu dire ni même écrit.

Effectivement, les ressources interprétatives reposent essentiellement sur le phrasé (attaques, dynamiques, tempo...).

Pour une hauteur de note définie, la richesse et la nature des harmoniques dépendent de l'attaque et du jeu de pédales (qui maîtrise la résonance, l'étouffement, l'épanouissement) mais jouer ainsi sur le timbre est subtil.
Je n'ai toutefois jamais pensé ni dit qu'on pouvait aisément reconnaître les pianistes par leur jeu sur le timbre, ce qui impliquerait pour cela qu'ils emploient certains procédés systématiques.

Affirmer qu'on entend les mêmes timbres au concert ou sur un matériel hifi (si fidèle soit-il) serait une aberration. Mais au-delà du strict stimulus auditif, notre perception est capable de reconstituer une bonne partie du spectre manquant pour engendrer une impression de vraisemblance.
Toutefois, plus le matériel de reproduction est vérace, moins notre cerveau doit s'efforcer à s'imaginer ce spectre tronqué.
Je dispose de plusieurs chaines à la maison, et la différence de fidélité se fait surtout sur la richesse d'information dans le médium-aigu.
Plus cette restitution est riche et précise, moins on est tenté de hausser le volume (un leurre quant à la densité et l'acuite du message sonore).
Certains marchands de hifi sont clairement des imposteurs mais pour autant la quête de fidélité de la restitution s'explique par des résultats incontestablement audibles.

On peut certes plus aisément reconnaître une voix sur un 78tours qu'un pianiste sur un SACD & une installation high-tech, justement car la voix se concentre sur les fréquences medium. Et que le timbre d'un piano, comme nous en sommes d'accord, ne varie qu'au prix de nuances subtiles.

Comme quoi, avec un peu de bonne foi, on est capable de se comprendre sans caricaturer les opinions Mr. Green Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22875
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 18:32

sergio a écrit:

Clara Haskil aurait du mal aujourd'hui et de grands talents comme Planena Mangova ou Sofia Gulak restent sur le bord du chemin.

On citerait bien Maria... ne citera aucun nom mais on se demande si certain(e)s pianistes au physique peu avantageux réussiraient aujourd'hui à percer sur la scène médiatique par la seule qualité artistique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 18:45

DavidLeMarrec a écrit:
Discussion eue il y a quelques années avec des copains, qui, bien que profondément antiracistes, trouvaient inconcevable d'aborder une femme qui ne soit pas jolie.
Ben "aborder", ça dépend pour quoi quand même... Là il est censé s'agir de musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 19:09

sergio a écrit:
J'aimais beaucoup Buniatishvili avant qu'elle soit connue mais ça a jeté un froid quand je l'ai vue arriver maquillée à la truelle, avec une minijupe et perchée sur des talons de 15 cm de haut.
Tant qu'elle joue bien, franchement, on ne va pas lui interdire de faire un effort vestimentaire. Le problème est plutôt quand on en vient à redouter que les talons ont été la cause de l'embauche. Mr. Green

Citation :
Certains s'imaginent amener les jeunes au classique avec ce genre de recettes ...
Ce n'est pas forcément faux d'ailleurs, les produits grand public mènent (une petite minorité) à explorer ensuite. Après, s'il s'agit de rivaliser avec Rihanna ou Beyoncé, les symphonies de Mahler, même avec Laurence Equilbey en petite tenue, n'auront jamais le même attrait pour faire danser les gens dans les clubs.

Mélomaniac a écrit:
Je n'ai toutefois jamais pensé ni dit qu'on pouvait aisément reconnaître les pianistes par leur jeu sur le timbre, ce qui impliquerait pour cela qu'ils emploient certains procédés systématiques.
C'est pourquoi je ne suis pas certain qu'on puisse parler à proprement parler de timbre pour le piano, à quelques très rares exceptions près.

Citation :
Comme quoi, avec un peu de bonne foi, on est capable de se comprendre sans caricaturer les opinions
Ca n'a pas été le moins du monde mon intension. Les exemples extrêmes que j'ai pris ne t'étaient pas attribués, ce sont des tests pour vérifier si ce que je dis n'est pas fantaisiste.

Golisande a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Discussion eue il y a quelques années avec des copains, qui, bien que profondément antiracistes, trouvaient inconcevable d'aborder une femme qui ne soit pas jolie.
Ben "aborder", ça dépend pour quoi quand même... Là il est censé s'agir de musique...
Aborder une inconnue pour parler. Pas pour forcément aborder pour toucher, où effectivement l'argument esthétique est recevable (à défaut d'être juste).

En gros, on me disait que dans le bus, on n'irait jamais parler "gratuitement" à une femme qui n'est pas un peu attirante. (Je précise que cette conversation, je ne l'ai pas eu quand j'étais collégient, hein. Mr. Green )

C'est un peu caricatural, et j'ai été le témoin qu'eux-mêmes ne rechignaient pas à faire la conversation à une vieille dame seule, mais ça traduisait avec une ingénuité violente ce réflexe qui est très profondément en nous vis-à-vis de la beauté. Spontanément, elle nous touche : une belle pianiste, on va se demander si vraiment elle joue bien, mais on a envie d'écouter. Une pianiste qui ne se remarque que par son piano, on écoutera si on a le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 706
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 19:17

DavidLeMarrec a écrit:
Laurence Equilbey en petite tenue,

je ne sais pas pourquoi, cette évocation me fait froid dans le dos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 23:31

DavidLeMarrec a écrit:
Discussion eue il y a quelques années avec des copains, qui, bien que profondément antiracistes, trouvaient inconcevable d'aborder une femme qui ne soit pas jolie.
On peut être sincèrement anti-raciste, et rester pour autant un peu macho...
Le charme (et la séduction qui peut en découler) ne passe pas nécessairement par un joli minois. Je ne dénombre plus le nombre de femmes qui n'étaient pas "jolies", au sens conventionnel du terme, mais avaient au-delà une beauté anti-conventionnelle et qui me séduisirent autrement qu'une jolie fille telle qu'on en croise couramment. Et je suppose qu'une femme pourrait en dire autant de certains hommes. Charme qui peut agir en partant simplement de 2 beaux yeux, d'un ton de voix, d'une démarche, que sais-je encore...

DavidLeMarrec a écrit:
Je crois que cela date depuis l'aube de l'humanité, la beauté est injuste, mais elle attire irrémédiablement. Il faut beaucoup d'autres atouts pour se passer de celui-là.

Je suis d'accord, c'est scandaleux, mais notre société de surexposition ne fait que mettre en évidence ce qui appartient manifestement à notre espèce.
Mais ce qui est malheureux et ce que je voulais dénoncer, c'est qu'on en fasse une norme dont on ne peut plus ensuite s'affranchir. Ce qui est d'autant plus désolant quand on entend A.-S. Ott elle-même dire ensuite qu'elle a d'autres atouts que Sokolov ou Volodos n'ont pas. Et si ses disques ne se vendent pas, elle pousserait ses "atouts" jusqu'où pour rester dans la lumière ? dénuder plus haut que ses pieds en pochette de couverture ?
Certes il faut bien vivre, mais j'ai l'insigne faiblesse de penser que pour un musicien artiste ou qui se veut tel, vendre des disques n'est pas une finalité en soi.
J'espère qu'Ott (ou Buniatishvili, ou d'autres) sauront mener leur carrière autrement que sur ce seul critère, un peu comme Hélène Grimaud est passée de ses premières poses en jupette et soquettes (tout juste si elle ne mettait pas le doigt à sa bouche en une pose lascive façon Playboy) à une certaine forme de maturité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 23:45

néthou a écrit:
Charme qui peut agir en partant simplement de 2 beaux yeux,
Ou même un seul, à la limite (j'ai des exemples).

Joli(e) ne signifie pas nécessairement conventionel(le), bien sûr. Ce terme est systématiquement déprécié, réduit à exprimer quelque chose de fade ou tiède, à mon avis à tort (comme en musique d'ailleurs - et dans d'autres domaines).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 23:50

néthou a écrit:
On peut être sincèrement anti-raciste, et rester pour autant un peu macho...
Evidemment, mais être indigné par la ségrégation et ne parler par principe qu'aux femmes qu'on trouve attirantes, il y a quelque chose qui m'avait paru fortement contradictoire.

Citation :
Le charme (et la séduction qui peut en découler) ne passe pas nécessairement par un joli minois. Je ne dénombre plus le nombre de femmes qui n'étaient pas "jolies", au sens conventionnel du terme, mais avaient au-delà une beauté anti-conventionnelle et qui me séduisirent autrement qu'une jolie fille telle qu'on en croise couramment. Et je suppose qu'une femme pourrait en dire autant de certains hommes. Charme qui peut agir en partant simplement de 2 beaux yeux, d'un ton de voix, d'une démarche, que sais-je encore...
Mais on est bien d'accord, simplement je souglinais que la beauté est arbitraire : elle n'est pas une vertu.

Citation :
Certes il faut bien vivre, mais j'ai l'insigne faiblesse de penser que pour un musicien artiste ou qui se veut tel, vendre des disques n'est pas une finalité en soi.
Franchement, c'est une question assez complexe. On ne peut pas exiger de l'artiste qu'il consacre sa vie instable à son art et simultanément qu'il ne se préoccupe pas d'être aimé ou payé. C'est une question plus difficile qu'il n'y paraît.

Citation :
J'espère qu'Ott (ou Buniatishvili, ou d'autres) sauront mener leur carrière autrement que sur ce seul critère, un peu comme Hélène Grimaud est passée de ses premières poses en jupette et soquettes (tout juste si elle ne mettait pas le doigt à sa bouche en une pose lascive façon Playboy) à une certaine forme de maturité.
Je ne suis pas si sûr que Grimaud (mais je ne vois pas les pochettes dont tu veux parler) soit un produit marketing : c'était dès le début une excellente pianiste, et elle ne s'est pas amusée à vivre dans un coin oublié du monde et peuplé de mangeurs d'hommes simplement pour faire vendre ses disques. On peut considérer que les pieds nus requièrent un investissement moindre, et sont donc plus aisément suspectables. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 23:56

Ce qui est certain en tout cas, c'est que de jolis pieds nus ça peut être charmant, y compris au piano, mais que lorsque j'écoute de la musique je me fous totalement des pieds de celle (ou celui) qui la joue. Et tout autant de sa tête.
Ce qui n'est pas le cas de tout le monde, apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80671
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Dim 10 Fév 2013 - 23:58

En plus, encore faudrait-il une preuve qu'elle a vraiment enregistré le CD pieds nus hein, sinon c'est de la publicité mensongère. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5021
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 11 Fév 2013 - 0:06

Ils ont peut-être mis un micro à côté des pédales pour qu'on entende le bruit sensuel de ses plantes de pieds sur le métal. Parce que sinon, en effet, on ne peut pas savoir. What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
néthou
JazzAuNeth
avatar

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 11 Fév 2013 - 8:09

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne suis pas si sûr que Grimaud (mais je ne vois pas les pochettes dont tu veux parler) soit un produit marketing : c'était dès le début une excellente pianiste, et elle ne s'est pas amusée à vivre dans un coin oublié du monde et peuplé de mangeurs d'hommes simplement pour faire vendre ses disques.
Je pensais à celle-ci:



(mais je reconnais qu'on peut très bien n'y voir aucune malice: c'est affaire d'interprétation personnelle, et même si quelques images de promo ont à mon sens exploité le côté "bobby-soxer", ça n'a effectivement pas duré).
Pour ce qui est du produit marketing, notons tout de même qu'on a largement communiqué sur son amour des loups, qui n'est effectivement pas si courant.
Pour le reste, qu'elle soit une excellente pianiste, j'en suis tout à fait convaincu (même si son disque de Brahms tant loué par toi ne m'a pas si emballé que ça).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 11 Fév 2013 - 9:14

DavidLeMarrec a écrit:
De toute façon, la sélection des pianistes est peut-être le secteur où le choix est le plus arbitraire : contrairement à la plupart des autres instruments, il n'y a pas de timbre personnel puisque l'instrument le fournit, seulement des variations de textures (qui peuvent être importantes, mais qui ne s'entendent pas immédiatement pour le grand public) et de phrasé.

Non. C'est le contraire. C'est bien parce que l'instrument fournit sa propre sonorité que la « sélection des pianistes est peut-être le secteur où le choix est le plus moins arbitraire ». Où le talent de l'auditeur est mieux à même de s'exercer, c'est-à-dire d'écarter au moins en partie ce qui au plus profond de lui-même fera qu'il sera plus sensible (à la merci) d'un timbre de voix ou au son d'un violon, d'un violoncelle, d'une clarinette, etc. plutôt qu'à un autre.
Citation :
Donc pourvu que les notes soient là (et il y a des dizaines de milliers de pianistes dans le monde qui peuvent mettre toutes les notes au plus haut niveau), ça donne toute latitude aux maisons de disque pour choisir des gens qui non seulement jouent bien, mais font vendre. Même si ce ne sont pas les meilleurs.

Bien sûr. Si un instrumentiste possède quelque talent, encore faut-il que l'auditeur en possède également peu ou prou pour le reconnaître. C'est-à-dire de la culture, du savoir lui permettant de reconnaître le génie du compositeur (s'il existe) par-delà l'interprétation qui en est donnée...
Citation :
Quand on voit les pianistes fantastiques qui peuvent sortir des conservatoires, ou officier comme répétiteurs, accompagnateurs, etc., et qu'on entend Lang Lang ou Yundi Li (sans vouloir tirer sur des ambulances déjà largement servies), on se dit qu'il y a bel et bien d'autres motivations que l'art. Même quelqu'un comme Yuja Wang, remarquable... a-t-elle une personnalité si singulière qu'elle justifie un album DG par an ?
Donc oui, comme les autres, Ott n'est pas forcément LE choix incontournable. Mais par rapport à d'autres, ce que j'ai entendu est vraiment bien.

Ce qui fait l'intérêt de la pianiste Ott, à mon avis — mais pas automatiquement un supposé talent —, c'est qu'elle s'attaque apparemment à une intégrale des sonates de Beethoven. Beaucoup plus difficile à mon avis que de s'attaquer aux compositeurs purement romantiques comme Liszt, Schumann, ou même Chopin — bien qu'il soit ardu de dire autre chose, aujourd'hui, que tout ce qui a déjà été dit dans les Nocturnes de Chopin, et pourtant Yundi Li y parvient, encore faudrait-il se donner la peine de l'écouter à partir des mêmes critères que d'autres pianistes de "culture européenne". C'est loin d'être le cas. Autre exemple : Lang Lang qui possède des dons techniques ébouriffants, mais aussi un certain talent d'interprète pour certaine musique, remarquable hier soir dans le troisième concerto de Prokofiev sur Arte, p.ex.
Trop de fausses vérités polluent la musique dite classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   Lun 11 Fév 2013 - 9:20

Un bon "pianiste de la nouvelle génération" : Javier Perianes. Tout est bon, il n'y a rien à jeter. Il n'est pas russe et bien vivant, mais bon... Son disque de sonates de Beethoven sort facilement du lot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pianistes de la nouvelle génération   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pianistes de la nouvelle génération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pianistes de la nouvelle génération
» canette d’aluminium nouvelle génération
» Les chevaliers d'Emeraude, de Anne Robillard
» Brodur Seb Charlier nouvelle génération
» ECMA au CNSM : une nouvelle génération de chambristes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: