Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'orgue baroque en Allemagne du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:01

 Smile Un sujet dédié à l'orgue baroque d'Allemagne du nord : son esthétique sonore, sa facture, ses compositeurs, son répertoire, sa discographie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:02

1) L'esthétique sonore, la facture

1.1) Spécificités de l'esthétique sonore

1.2) Arp Schnitger

1.3) les autres facteurs baroques nord-allemands

1.4) autour de l'Allemagne, la facture hanséatique

1.5) les instruments récents, inspirés de la facture originale

[contenu à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:02

2) les compositeurs, le répertoire

[contenu à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:03

3) les interprètes, la discographie

[contenu à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:04

 Smile Dans les mesages suivants, quelques illustrations, tirées de mes playlist, sans autre ordre que la chronologie d'une série de mes écoutes dominicales :

De ma playlist du 23 mars :


Portfolio n°1 :




Johann Nicolaus Hanff (1665-1711) :

Préludes de Choral :

Ach Gott vom Himmel
Wär Gott nocht mit uns
Helft mir Gott's Güte preisen


= Wolfgang Baumgratz, Orgue Schnitger de la vieille église de l'île de Pellworm

(MDG, septembre 1998)



********************************************************************************



Nicolaus Bruhns (1665-1697) :

Prélude en sol mineur

= Wolfgang Baumgratz, Orgue Hoyer de l'église Saint-Nicolas d'Eckernförde

(MDG, septembre 1998)



********************************************************************************



Johann Christian Schieferdecker (1679-1732) :

Magnificat Meine Seele erhebet den Herren

= Wolfgang Baumgratz, Orgue Busch de l'église Sainte-Marie de Kahleby

(MDG, septembre 1998)



********************************************************************************



Johannes Lorentz (1610-1689) :

Prélude de Choral

Vater unser im Himmelreich


= Wolfgang Baumgratz, Orgue de choeur Marcussen de la cathédrale de Haderslev

(MDG, septembre 1998)



********************************************************************************



Dietrich Buxtehude (1637-1707) :

Toccata en ré mineur BuxWV 155

= Martin Rost, Orgue Herbst de l'église de Basedow

(MDG, juin 1991)

drunken Ahhhh ces vrombissantes anches de pédale...



********************************************************************************



Johann Christoph Schmügel (1726-1798) :

Ouverture en si majeur

= Martin Rost, Orgue Kersten de l'église de Belitz

(MDG, juin 1991)

On quitte le baroque, on nage en plein rococo, mais très plaisant...



********************************************************************************



Nicolaus Hasse (1617-1672) :

Prélude de Choral

Jesus Christus, unser Heiland


= Martin Rost, Orgue Schmidt de l'église Sainte-Marie de Rostock

(MDG, juin 1991)



********************************************************************************




Petrus Heydorn (1660-1720) :

Fugue en sol mineur

= Wolfgang Baumgratz, Orgue Stellwagen de l'église Saint-Jacques de Lübeck

(MDG, 2000)

drunken Quelle onctuosité, quelle suavité du vent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:05

De ma playlist du 30 mars :

Portfolio n°2 :

Smile Le week-end dernier, nous en étions resté à la ville de Lübeck. Reprenons là.




Franz Tunder (1614-1667) :

In dich hab ich gehoffet, Herr

= Arvid Gast, Orgue Stellwagen de l'église Saint-Jacques de Lübeck

(Audiomax, mai 2008)



********************************************************************************

Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Fantaisie et Fugue en sol mineur BWV 542

= Arvid Gast, Grosse Orgel de l'église Saint-Jacques de Lübeck

(Audiomax, mai 2008)



********************************************************************************



Andreas Kneller (1649-1724) :

Praeludium en sol majeur

= Wolfgang Baumgratz, Orgue Brunner de l'église Saint-Martin de Tellingstedt

(MDG, 2000)



********************************************************************************



Jakob Kortkamp (1615-1665) :

Te Deum laudamus

= Wolfgang Baumgratz, Orgue de l'église Sainte Catherine de Probsteierhagen

(MDG, 2000)



********************************************************************************



Nicolaus Hasse (1617-1672) :

Allein Gott in der Höh' sei Ehr

= Wolfgang Baumgratz, Orgue Klapmeier de l'église du Saint Esprit de Barmstedt

(MDG, 2000)



********************************************************************************



Johann Steffens (1560-1616) :

Veni Redemptor gentium

= Wolfgang Baumgratz, Orgue de l'église Saint Jean de Neukirchen

(MDG, 2000)



********************************************************************************



Petrus Hasse (1585-1640) :

Praembulum en fa majeur

= Wolfgang Baumgratz, Orgue de l'église de la Trinité de Neuendorf-bei-Elmshorn

(MDG, 2000)



********************************************************************************



Dietrich Buxtehude (1637-1707) :

Herr Christ, der einig Gottes Sohn

= Harald Vogel, Orgue Richborn de l'église Sainte Marie de Buttforde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:07

De ma playlist du 6 avril :


Portfolio n°3 :




Johann-Nicolaus Hanff (1663-1711) :

Chorals :

Ach Gott, vom Himmel sieh darein
Auf meinen lieben Gott
Ein feste Burg ist unser Gott
Erbarm dich mein, o Herre Gott
Helft mir Gott’s Güte preisen
Wär Gott nicht mit uns diese Zeit


= Bernard Coudurier, Orgue Schnitger de l'église Saint-Ludgéri de Norden

(BNL, 1988)

Smile Ce célèbre instrument frison est une des stars de ce répertoire.



********************************************************************************


Ville de Stade : vue du quai du Marché aux poissons

Diderik Buxtehude (1637-1707) :

Te Deum laudamus BuxWV 218

= Jean-Charles Ablitzer, Orgue Huss/Schnitger de l'église St. Cosmae et Damiani de Stade

(Harmonic Records, mai 1988)



********************************************************************************



Martin Radeck (c1640-1684) :

Jesus Christus, unser Heiland, der von uns den Gotteszorn wandt

= Friedlhelm Flamme, Orgue Vater de l'église St. Cosmae et Damiani de Bockhorn

(CPO, septembre 2006)



********************************************************************************



Diderik Buxtehude (1637-1707) :

Auf meinen lieben Gott BuxWV 179

= Wolfgang Baumgratz, orgue Richborn de l'église St. Nikolaus de Møgeltønder

(MDG, septembre 1998)



********************************************************************************



Diderik Buxtehude (1637-1707) :

Auf meinen lieben Gott BuxWV 179

= Martin Rost, Orgue Schnitger de l'église de Blankenhagen

(MDG, juin 1991)



********************************************************************************

Johann Gottfried Müthel (1720-1788) :

Herzlich tut mir verlangen

= Martin Rost, orgue Schmidt de l'église du village de Neukirchen

(MDG, juin 1991)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:07

De ma playlist du 13 avril :

Portfolio n°4 :




Johann Adam Reinken (1623-1722) :

Am Wasserflüssen Babylon

= Bernard Foccroulle, orgue Schnitger de l'église Saint-Jacques de Hambourg

(Ricercar, février 1999)

Smile Pour commencer ce programme, un choral-fleuve de la littérature baroque (plus d'un quart d'heure), joué sur le pape des instruments nordiques.



********************************************************************************



Andreas Kneller (1649-1724) :

Praeludium en ré mineur
Nun komm, der Heiden Heiland


= Friedhelm Flamme, orgue Hagelstein de l'église Saint-Georges de Gartow

(CPO, juin 2006)



********************************************************************************



Melchior Schildt (1592-1667) :

Magnificat primi Modi : versets I-V

= Friedhelm Flamme, Orgue Holy de l'église St. Bartholomaüs de Dornum

(CPO, avril 2007)

Smile Le village se situe à la pointe de la Frise orientale, près d'Aurich, au bord de la Mer du Nord.



********************************************************************************



Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Toccata et Fugue en ré mineur BWV 565

= Kay Johannsen, orgue Schnitger de l'église Saint-Pierre & Paul de Cappel

(Hännsler, mars 1999)

Smile Pour terminer le programme de ce jour, voici une oeuvre célébrissime jouée sur un orgue emblématique. C'est dans ce village maritime à la pointe nord-ouest de la Basse-Saxe, comptant à peine sept cents âmes, que l'on trouve un instrument star de ce répertoire, puisque c'est là que l'illustre organiste Helmut Walcha enregistra une bonne partie de sa discographie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:08

De ma playlist du 20 avril :


Le phare de Westerhever (Frise septentrionale)


Portfolio n°5 :




Georg-Dietrich Leyding (1664-1710) :

Praeludium en mi bémol majeur

= Hans-Jürgen Küsel, orgue Röder de l'église Sainte-Marie de Wesenberg

(MDG, septembre 2000)

brilsmurf Datant de 1717, l'instrument passerait aujourd'hui pour le plus ancien de la ville de Berlin, où il avait été originellement installé. Abandonné à l'incurie au début du XIX° Siècle, il a été transféré à Wesenberg en 1836, à l'initiative du pharmacien du village. L'orgue venait de connaître une fondamentale restauration, menée depuis cinq ans avant l'enregistrement.



*********************************************************************************



Johann Ludwig Krebs (1713-1780) :

Fugue en si bémol majeur sur B.A.C.H.

= Martin Rost, orgue Kindten de l'église Saint-Michel de Sagard

(MDG, octobre 2004)

Surprised Etonnante pièce, très chromatique, qui pourrait avoir été composée un siècle et demi plus tard...



*********************************************************************************



Dietrich Buxtehude (1637-1707) :

Magnificat I Toni BuxW 203

= Christiane Werbs, orgue Hantelmann de l'église Saint-Laurent de Cammin

(MDG, octobre 2004)



*********************************************************************************



Samuel Scheidt (1587-1654) :

Magnificat IX Toni

= Markus Johannes Langer, orgue Baumann de l'église Saint-Jean de Neukalen

(MDG, octobre 2004)



*********************************************************************************



Dietrich Buxtehude (1637-1707) :

Chaconnes, en ut mineur et mi mineur BuxWV 159 & 160

= Harald Vogel, orgue Schnitger de l'église luthérienne de Grasberg

(MDG, 1993)

Surprised Il ne paie pas de mine cet instrument, mais sa puissance et la variété de ses timbres idiomatiques sont un enchantement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:09

De ma playlist du 27 avril :


L'embouchure de Fördeblick


Portfolio n°6 :




Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Praeludium und Fuge en sol majeur BWV 541

= Eberhard Kienast, orgue Schmidt de l'église de Dreverskirchen

(MDG, septembre 2000)

brilsmurf Construit en 1754-55, on pense qu'il s'agit du quatrième instrument sorti de l'atelier de Paul Schmidt, facteur à Rostock. Seulement quinze jeux, répartis entre un seul clavier et pédalier. Il venait de bénéficier d'une complète restauration juste avant l'enregistrement.




*********************************************************************************



Johann Ludwig Krebs (1713-1780) :

Choral Wir glauben all in einen Gott

= Jan von Busch, orgue Schmidt de l'église de Petschow

(MDG, septembre 2000)

brilsmurf Encore un instrument construit par Paul Schmidt, mais beacoup plus tardif, puisqu'il fut achevé en 1783, quelques années après le chantier de l'église Sainte-Marie de Rostock qui constitue le chef d'oeuvre de ce facteur.
Ici, un orgue petit mais robuste (comme à Dreveskirchen : quinze jeux sur un seul clavier et pédalier), qui sonne sous les peintures médiévales de sa voûte.




*********************************************************************************


Le célèbre phare de Pilsum

Dietrich Buxtehude (1637-1707) :

Praeludia en la mineur, en sol majeur BuxWV 152 et 147

= Harald Vogel, orgue Grotian de l'église de Pilsum

(MDG, 1993)



brilsmurf Datant de 1694, voilà un des plus importants instruments de Frise orientale qui ne soit pas sorti des ateliers Schnitger. Belle boiserie en chêne, et tuyaux de montre en plomb à la feuille d'étain. Accord au même tempérament inégal qu'à la Ludgerikirche de Norden, ce qui garantit les sonorités très typées émanant des seize jeux sur deux claviers et pédale accouplée.



*********************************************************************************



Vincent Lübeck (1654-1740) :

Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ

= Michel Chapuis, orgue Klapmeyer de l'église Saint-Nicolas d'Altenbruch

(Astrée, août 1969)

 brilsmurf Pour conclure le programme d'aujourd'hui : un des plus prestigieux instruments baroques de Basse-Saxe, ici dans un enregistrement ancien, réalisé juste après la restauration par les ateliers Beckerath, et avant celle menée par la manufacture Ahrend voilà une dizaine d'années.
Rappelons que ce Choral de Lübeck, structuré en douze sections qui durent un petit quart d'heure, est un des chefs-d'oeuvre du répertoire nord-allemand.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:13

Portfolio n°7 :

[à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:13

Portfolio n°8 :

[à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:37

Portfolio n°9 :

[à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 2 Mai 2014 - 3:37

Portfolio n°10 :

[à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1520
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Jeu 8 Mai 2014 - 14:29

Est-ce que tu as des interprètes pour découvrir ce pan là du répertoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15264
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Jeu 8 Mai 2014 - 15:35

Mélomaniac, in « découvrir l’orgue par le disque » a écrit:
2) Pour le versant nord-allemand

On peut d'abord récolter des conseils sur le fil Buxtehude : http://classik.forumactif.com/t6768-dietrich-buxtehude-1637-1707-oeuvres-pour-orgue

Pour Nicolaus Brühns et Vincent Lübeck, on doit connaître Bernard Coudurier :
Spoiler:
 

Pour Johann Adam Reinken, Georg Böhm et Heinrich Scheidemann, on doit connaître Bernard Foccroulle :
Spoiler:
 

Chez CPO, Friedhelm Flamme (au jeu plus probe qu'enthousiasmant) s'est engagé dans une longue aventure incluant les deux Praetorius (Johann et Hieronymus) :
Spoiler:
 

Mais aussi des noms plus rares (Tunder, Hasse, Kneller, Geist, Leyding, Radeck, Brunckhorst, Steffens, Erich, Ritter, Hanff, Brunckhorst, Schildt, Morhard, Saxer, Nittauff, Hintz, Schieferdecker, Neunhaber, les Düben), pour qui veut approfondir l'étude de cette école :
Spoiler:
 

On retrouve certains de ces compositeurs hanséatiques dans quelques prioritaires anthologies :
Spoiler:
 

 Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Jeu 8 Mai 2014 - 15:47

cheers Merci Yamo !

Ce panorama que j'avais brossé dégage en effet un tableau discographique assez significatif de ce répertoire.

Pas de doute : j'avais fait du bon boulot  Mr. Green 

J'ajouterai d'autres pistes dans le chapitre III, en tête du topic.

Depuis plusieurs jours, je travaille d'ailleurs pour alimenter ces chapitres introductifs, je posterai et compléterai au fur et à mesure...

Mais chacun peut venir ici nous dire ici ce qu'il connaît, ça enrichira les échanges !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 9 Mai 2014 - 1:41

Smile A signaler cette nouveauté, que je n'ai pas encore commandée, mais qui offre une intéressante anthologie du répertoire :

http://www.amazon.fr/LEcole-du-Nord-Buxtehude-Dietrich/dp/B00I65234M

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 21 Juin 2014 - 14:17

Smile Un petit coup de projecteur sur ce compositeur qui régna sur la vie musicale de la ville de Braunschweig (Basse-Saxe) durant tout le XVII° Siècle, ce que lui autorisa sa notable longévité.
Géographiquement et esthétiquement, on se situe là au sud de l'école nordique. Pas de grand geste péremptoire, le style reste sage, énonciatif, peu démonstratif, mais non moins inventif ou audacieux.
Parmi ses quelques pièces conservées, aucun spectaculaire Praembulum ou Praeludium typiques de la frange septentrionale. Mais quelques Chorals plaisants et ingénieusement troussés.
L'écriture fait penser à Scheidemann, Scheidt, voire se ressent du génial Sweelinck.
On doit absolument entendre la vaste Toccata ad manuale duplex, qui se distingue par une prolixité ornementaliste (un véritable cortège de variations imitatives et effets d'écho), des détours harmoniques provocants, et quelques stupéfiantes prestidigitations (dont une ahurissante série de bourrasques de triple-croches en sextolets !)



Mélomaniac, in Playlist, a écrit:



Delphin Strunck (1601-1694) :

Ich hab mein Sach Gott heimgestellt
Lass mich dein sein und bleiben
Ecce Maria genuit nobis
Surrexit pastor bonus
Tibi laus, tibi gloria
Verbum caro factum est

Magnificat IX. toni
Toccata ad manuale duplex


= Friedhelm Flamme, orgue Schweimb de l'église St Abdon und Sennen de Salzgitter-Ringelheim

(CPO, avril 2013)



Dernière édition par Mélomaniac le Dim 22 Juin 2014 - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 21 Juin 2014 - 15:34

Mélomaniac a écrit:
L'écriture fait penser à Scheidemann, Scheidt, voire se ressent du génial Sweelinck.

Beaucoup plus original que tous ceux-là, à mon avis. Il y a pas mal de petites audaces dans le détail, et le tout dans une veine mélodique bien supérieure aux autres.

Personnellement, un organiste qui m'exalte bien plus que Pachelbel, Bach ou même Buxtehude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 21 Juin 2014 - 15:48

DavidLeMarrec a écrit:

Personnellement, un organiste qui m'exalte bien plus que Pachelbel, Bach ou même Buxtehude.


Son legs est trop ténu pour qu'on puisse avancer une telle comparaison avec ces poids lourds. Et sylistiquement il ne chasse pas sur les mêmes terres que les deux derniers.

La vocalité de l'écriture le rapproche d'ailleurs davantage des maîtres du Sud, ou plutôt il se situe encore dans l'héritage transversal de la Renaissance comment le révèle son goût pour l'intavolatura.
Son génie repose à mon sens dans son art de plier son imagination mélodique (digne d'un Pachelbel) dans des formules rhétoriques très personnelles, et captivantes.
Son chef d'oeuvre, la grande Toccata dont j'ai parlé, se ressent d'une pratique manualiter (le pédalier en soutien reste bien peu actif) qui renvoie à la virtuosité de Sweelinck et Frescobaldi.
Et sa faconde se montre digne des grandes fresques oratoires de Scheidemann et Reincken.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 80874
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 21 Juin 2014 - 16:05

Mélomaniac a écrit:
Son legs est trop ténu pour qu'on puisse avancer une telle comparaison avec ces poids lourds.

Je ne parle pas de legs historique (qui me semble bien établi pour les autres), mais de mon goût personnel, tout simplement.


Citation :
Et sylistiquement il ne chasse pas sur les mêmes terres que les deux derniers.

Tout à fait, c'est d'ailleurs pour ça que j'aime davantage... mais il est beaucoup plus extraverti que ceux que tu citais, avec un intérêt pour l'harmonie qui le rapproche des « miens » au style plus tardif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 21 Juin 2014 - 16:14

Effectivement, du point de vue harmonique, il se passe dans ces pièces, et spécialement la Toccata, des cheminements et des audaces assez stupéfiants.

La démarche encyclopédique de Friedhelm Flamme n'honore pas toujours des compositeurs exaltants, mais dans le cas de Delphin Strunck, on s'étonne que ce (petit ?) maître baroque ne soit davantage exploré par les organistes.
Peu d'autres disques à se mettre sous la dent, hélas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 6 Juil 2014 - 0:23

Radnam-Armand, in Playlist, a écrit:

Delphin Strunck / Nicolaus Adam Strunck : Complete Organ Works (Friedhelm Flamme)

Spoiler:
 

drunken

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 8 Nov 2014 - 0:01

Very Happy A paraître : intégrale de l'oeuvre d'orgue de Matthias Weckmann (1616-1674) enregistrée par Bernard Foccroulle :

http://www.amazon.fr/LOeuvre-dOrgue-Int%C3%A9grale-Matthias-Weckmann/dp/B00NGSCMFY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xoph
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1479
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Lun 10 Nov 2014 - 23:44

Mélomaniac a écrit:
De ma playlist du 27 avril :

brilsmurf Datant de 1694, voilà un des plus importants instruments de Frise orientale qui ne soit pas sorti des ateliers Schnitger. Belle boiserie en chêne, et tuyaux de montre en plomb à la feuille d'étain. Accord au même tempérament inégal qu'à la Ludgerikirche de Norden, ce qui garantit les sonorités très typées émanant des seize jeux sur deux claviers et pédale accouplée.


Pourtant comme un air de famille avec ce Schnitger là
Uithuizen Hollande septentrionale (à un trait de rame de la Frise orientale)
Jacobikerk
Orgue Arp Schnitger 1699


Dans les deux cas on se demande comment les voûtes et bas côtés n'éclatent pas sous la pression de ces orgues posés là en toute humilité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Mar 11 Nov 2014 - 13:13

thumright Effectivement, les buffets d'Oberwerk se ressemblent -à Pilsum, on remarque latéralement d'amusantes extensions en oreille (composées de tuyaux muets) flanquées de fines dentelles de boiseries ajourées.
Néanmoins, une différence criante dans l'aspect et l'ambition de ces deux orgues : à Pilsum seulement un pectoral qui parle au deuxième clavier, alors que l'instrument d'Uithuizen est doté d'un Rugpositief en saillie de la tribune (on y observe aussi la disposition symétrique entre le corps principal et le positif : pour chacun, trois tourelles et quatre plate-faces en losange).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 22 Nov 2014 - 15:01

Jof, in playlist, a écrit:

Bruhns:- Prélude en sol mineur / Mehl
- Petit prélude en mi mineur
- Grand prélude en mi mineur
- Prélude en sol majeur
- Nun komm der Heiden Heiland

Ton Koopman

Vraiment le digne héritier de Buxtehude ! Par contre Koopman n'est certainement pas la meilleure adresse, bien qu'il ait trouvé un adversaire à sa taille : encore plus foisonnant que Buxtehude, laissant possibilité à moult ornementations, ultra virtuose (passages à 6 voix, dont 2 au pédalier, et pas en blanches !).

Mais c'est vraiment le même qui a écrit le prélude en sol mineur ?  On est déjà beaucoup plus vers Bach, c'est très étonnant.



cheers Enfin tu découvres Bruhns !

Oui là on est clairement dans le polyptyque stylus fantasticus, avec ces volets édifiants, ses cortèges fugués...
C'est à la fois démonstratif et plein de sensibilité.
Faut voir ce que Bach avait déjà écrit à cet âge.
Nul doute que Bruhns aurait enrichi ses constructions, et aurait peut-être évolué vers les grands retables comme en témoigna Bach dans sa maturité.
Essaie en priorité Coudurier à Norden (j'écoute en ce moment le "grand" mi mineur : une tuerie !), Foccroulle (Norden aussi), Jensen (resplendissant, à Toulouse)...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 22 Nov 2014 - 15:17

Tu m'as devancé, je m'apprêtais à transférer mon message pour glaner quelques conseils discographiques. Surprised

Mélomaniac a écrit:
Nul doute que Bruhns aurait enrichi ses constructions, et aurait peut-être évolué vers les grands retables comme en témoigna Bach dans sa maturité.

Et le Prélude en sol mineur en serait la preuve : les trois autres préludes transpirent l'influence de Buxtehude, tandis que celui-ci évoque tout de suite les diptyques de Bach.
A moins qu'il ait été composé vers la fin de la vie du compositeur (mort à 31 ans), je me demande si ce morceau n'est pas apocryphe. Enfin, il figure dans les trois intégrales que tu viens de citer (pas chez Koopman, en revanche, qui l'a peut-être écarté par soucis de cohérence avec le programme Buxtehude du CD que j'ai écouté).

J'ai découvert le petit en mi mineur avec Forcroulle, et l'interprétation ne m'a pas trop plu, mais à réessayer. Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 22 Nov 2014 - 15:21

plenum, dans Playlist, a écrit:
Jof a écrit:
Mais c'est vraiment le même qui a écrit le prélude en sol mineur ? Shocked  On est déjà beaucoup plus vers Bach, c'est très étonnant.

Bien-sûr, son fils Carl-Philip-Emmanuel a témoigné que son père avait profondément étudié les oeuvres de Bruhns.

Tentes de retrouver la version Vernet au bel orgue Aubertin de Saint-Louis de Vichy du label REM, tu seras peu intéressé aux autres versions, je te le garanti. Wink

Merci du conseil.  Wink

Je vois que Coudurier joue sur un Schnitger, c'est très alléchant ! Je vous en dirai des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 22 Nov 2014 - 15:22

Smile Oui si tu dois te munir d'un seul disque Bruhns aisément disponible, dirige-toi vers Coudurier, tout est là : panache, lisibilité, chaleur, émotion, sens de la construction, cela sur un orgue emblématique et magnifiquement capté, qui remplit tout l'espace. Une perle !








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 23 Nov 2014 - 18:37

plenum a écrit:
Jof a écrit:
Bruhns: Préludes en mi mineur (petit et grand), sol majeur et sol mineur / Coudurier

Euuh... Confused  Les mixtures manquent cruellement de rondeur, la prise de son un peu dure n'arrange rien (bien que ce soit son seul défaut), et l'interprète s'est senti obligé de rajouter un rossignol et des carillons. Pas ce que je recherche.

L'orgue de Norden sonne comme tous les autres ayant passés entres les mains du facteur Arhend, sonnent ''vert''. Le fait aussi qu'ils soient
accordés avec des tempéraments inégaux, ajoutent à ce résultat. Mais Coudurier est un des meilleurs pour ce genre de répertoire. Par contre, je réitère ma suggestion, tentes de te procurer l'album de Vernet à Vichy.

Jof a écrit:
Bah oui mais c'est moche. Neutral
J'ai essayé d'écouter Vernet sur le net mais je n'ai rien trouvé.

plenum a écrit:
Jof, à défaut d'écouter Vernet pour Bruhns ce chef-d'oeuvre discographique, il y a la récente parution sur Brillant, de l'organiste italien Adriano Falcioni, qui ma foi, est très convaincant, touchant un instrument qui sonne pas vert au surplus. Wink

Bruhns
L'oeuvre pour orgue
Adriano Falcioni
Brillant 2014


Dispo via Deezer:http://www.deezer.com/album/7518327
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 23 Nov 2014 - 21:08

Surprised Les mixtures de Norden restent typiques de la facture nord allemande.

Même si tu aimes la rondeur, on va quand même pas jouer Bruhns sur un orgue bavarois pour te faire plaisir ? Mr.Red

Moi non plus je ne goûte guère le recours aux accessoires (rossignol, carillon), mais c'est peccadille quant à la qualité de l'interprétation.

Dommage que ce disque ne te plaise pas plus que ça Crying or Very sad

Déjà que t'avais pas aimé Foccroulle sur le même instrument (un des papes du patrimoine frison).

Essaie peut-être Jansen sur l'orgue du Musée des Augustins : la prise de son est plus réverbérée, la sonorité est agréablement plastique (quoiqu'un peu criarde), avec des registres bien discernés.
Et c'est complété par deux pièces jouées en l'église de Saint-Pierre des Chartreux, dont le Nun komm der Heiden Heiland -intéressant d'entendre ce sublime choral s'exprimer sur les jeux classiques français.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 29 Nov 2014 - 20:50

Jof, dans Playlist, a écrit:
Lübeck: - Préludes en ré mineur, do mineur, sol majeur, mi majeur, sol mineur, fa majeur et do majeur
- Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ
- Nun lasst uns Gott, dem Herren

Bernard Coudurier (orgue Schnitger de l'église St-Ludgeri, Norden)

Ça aussi c'est chouette !  Very Happy  Moins affolant que Buxtehude mais très séduisant et bien écrit.

Et Coudurier m'a convaincu ici, même si on doit pouvoir trouver quelque chose de plus débridé (et malgré l'utilisation d'anches amères dans certains passages fugués).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3442
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Lun 1 Déc 2014 - 3:12

Mélomaniac a écrit:
Surprised Les mixtures de Norden restent typiques de la facture nord allemande.

Même si tu aimes la rondeur, on va quand même pas jouer Bruhns sur un orgue bavarois pour te faire plaisir ? Mr.Red

Moi non plus je ne goûte guère le recours aux accessoires (rossignol, carillon), mais c'est peccadille quant à la qualité de l'interprétation.

Dommage que ce disque ne te plaise pas plus que ça Crying or Very sad

Déjà que t'avais pas aimé Foccroulle sur le même instrument (un des papes du patrimoine frison).

Essaie peut-être Jansen sur l'orgue du Musée des Augustins : la prise de son est plus réverbérée, la sonorité est agréablement plastique (quoiqu'un peu criarde), avec des registres bien discernés.
Et c'est complété par deux pièces jouées en l'église de Saint-Pierre des Chartreux, dont le Nun komm der Heiden Heiland -intéressant d'entendre ce sublime choral s'exprimer sur les jeux classiques français.


Rolling Eyes  Hélas, l'orgue de Norden, de même que celui de Saint-Jacob de Hambourg, ne sonne pas totalement comme ça sonnait en Allemagne du nord au XVIIe et XVIIIe siècles. Écoutes plutôt très atttentivement les orgues de Saint-Jacob de Lübeck et de Straslund, qui sont du facteur Stellwagen. Là tu auras véritablement la sonorité de l'Allemagne du nord et Schnitger. Le seul instrument de sonorité Schnitger qui s'en raproche aujourd'hui est celui de Kappel. Arhendt hélas s'est gouré dans sa conception de Schnitger, mais son prédécesseur Beckerath
l'a très totalement assimilé comme il se doit. Suffirait juste d'accorder une de ses restaurations comme à Saint-Jean de Lüneburg au tempérament inégal du type Kinberger pour en avoir la totale idée juste. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3442
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Lun 1 Déc 2014 - 3:39

Jof a écrit:
Jof, dans Playlist, a écrit:
Lübeck: - Préludes en ré mineur, do mineur, sol majeur, mi majeur, sol mineur, fa majeur et do majeur
- Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ
- Nun lasst uns Gott, dem Herren

Bernard Coudurier (orgue Schnitger de l'église St-Ludgeri, Norden)

Ça aussi c'est chouette !  Very Happy  Moins affolant que Buxtehude mais très séduisant et bien écrit.

Et Coudurier m'a convaincu ici, même si on doit pouvoir trouver quelque chose de plus débridé (et malgré l'utilisation d'anches amères dans certains passages fugués).

Fais des effors pour mettre la main sur un cd de Vernet à Vichy. Aubertin a hamonisé cet orgue vraiment comme ça sonnait en Allemagne du Nord, contrairement à Ahrendt. Ce dernier a sans le vouloir (je l'espère) renaissancisé le baroque Schnitger (L'orgue de Vincent Lübeck à Stadte est aussi un exemple éloquent en plus de Norden). Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Lun 20 Avr 2015 - 21:24

Jof a écrit:
J'ai découvert le petit en mi mineur avec Foccroulle, et l'interprétation ne m'a pas trop plu, mais à réessayer. Merci ! Very Happy

Finalement c'est vachement bien ! Je préfère cette prise de son à celle de Coudurier pour le même orgue.
Et le Reinken en complément est sympa. Very Happy

J'ai aussi écouté les Bruhns de Jansen sur un Ahrend et un Delaunay (tous deux à Toulouse).
Ce dernier est utilisé pour le Petit prélude en mi mineur et Nun komm der Heiden Heiland. La fantaisie chorale est d'ailleurs enregistrée 2 fois sur le disque : une fois "à la française" sur le Delaunay et une autre sur le Ahrend.
Interprétation absolument flamboyante, que je place en number one (à défaut d'avoir entendu Vernet, et avec Foccroulle juste derrière).
Le tout est complété par des cantates du même auteur, un disque sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Lun 20 Avr 2015 - 23:26

Jof a écrit:

un disque sublime.


thumright Absolument.
Je trouve que l'orgue du musée des Augustins manque un chouïa de densité dans le grave, mais en revanche quelle chatoyance, quelle pyrotechnie.
Magnifique complément de programme joué à Saint-Pierre-des-Chartreux sur un instrument classique français dont les jeux solistes apportent au choral une palette de couleurs dont l'individualité tranche avec la facture nord-allemande.
Et dans le Praeludium, les anches à la française vrombissent avec une gouaille que j'adore.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 24 Avr 2015 - 1:24

Petite comparaison de la discographie de Vincent Lübeck, compositeur contemporain de Bach et héritier de Buxtehude (mort moins jeune que Bruhns, il a plus composé que ce dernier : Praeludiums et Chorals typiques du stylus phantasticus, mais aussi musique pour clavecin et cantates).

Tout d'abord il y a Coudurier sur le Schnitger de St-Ludgeri à Norden, recommandé par Mélo plus haut. Bonne prise de son, quoiqu'un peu proche : on peut disséquer à l'oreille nue ce qui se joue.
Coudurier a ici un jeu parfois sec et cassant. Il use parfois des carillons et rossignols (qui n'apportent strictement rien à mon sens), et utilise beaucoup les anches manuelles (notamment pour les fugues).
Il est cependant parfaitement lisible, et ne manque certes pas de panache.
L'orgue, comme dit plus haut, ne me plaît pas des masses du fait de sa sonorité un peu aigre et tranchante.
Si l'on combine la prise de son, le jeu et l'aspect de l'instrument, le résultat est bien un peu amer et dur, mais ça reste une excellente version.

Ensuite, dans une toute autre optique, Flamme sur le Treutmann de St-Georg à Grauhof. L'instrument est complètement différent du précédent : presque gras, il présente des sonorités bien plus massives, d'autant que l'interprète n'hésite pas à mettre les anches manuelles en plus du 32' de pédale !
Ici, le jeu est plus souple, moins incisif, mais aussi moins froid : Flamme fait preuve de majesté (sur le tutti, ça fait son effet) mais aussi d'enthousiasme (la virtuosité de l'organiste n'est d'ailleurs pas en reste) et de poésie.
La prise de son est un peu moins nette que pour Coudurier, et l'on entend quelques bruits de mécaniques, mais cela relève du détail.
C'est pour ainsi dire l'exact opposé de Coudurier, mais cette vision interprétative donne un résultat tout aussi bon, sinon meilleur !

Entre ces deux, nous avons l'indémodable Chapuis au Klapmeyer de St-Nicolai à Altenbruch. Interprétation comme le nom de l'organiste la laisse supposer : propre, intelligente, et vive. Les passages brillants sont menés de main de maître, avec fougue et théâtralité, les fugues sont éloquentes, le tout combiné avec la lisibilité et l'équilibre caractéristiques du monsieur !
La prise de son a bien évidemment vieilli, mais elle reste très bonne. Rien à redire sur l'instrument.
Legs encore une fois très réussi que nous a ici fait Chapuis !


Il existe aussi les disques de Berben à St-Jakob de Hambourg et Bocker sur 2 orgues de Stade (Schnitger et Bielfeldt) avec l'oeuvre pour clavecin en prime pour ce dernier ; CDs que je n'ai pas écoutés, mais qui sont assez attirants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Ven 24 Avr 2015 - 21:53

Jof, in playlist, a écrit:

Et moi qui en restais à Coudurier, faisant confiance à Mélo... siffle


Mr.Red Pfff, j'ai jamais dit que Coudurier était la référence ultime pour Lübeck. Je crois surtout que tu n'aimes pas trop le superbe instrument de Norden, et que tu as du mal avec la facture nord-allemande.
De fait, comme tu l'as très bien résumé ci-dessus, voilà trois versions aussi intéressantes que complémentaires.
C'est un des plus beaux disques qu'a enregistrés Friedhelm Flamme, qui se spécialise dans ce répertoire hanséatique.
Très bien aussi Chapuis, mais la prise de son s'avère un peu aigre.

Parmi les albums monographiques, y a aussi celui de Kelemen chez Oehms : http://www.allmusic.com/album/vincent-l%C3%BCbeck-das-orgelwerk-mw0001414766

Plus ancien, l'intégrale en trois LPs par Wolfram Syre chez Motette (sur l'orgue de Stade) : http://collectorsfrenzy.com/details/290780946345/VINCENT_LBECK_Complete_Works_FIORI_MUSICALI_OXFORD_BOYS_CHOIR_MOTETTE_3_LP_NM

Le disque d'Harald Vogel, également à Stade : http://www.rootsvinylguide.com/ebay_items/vincent-lubeck-complete-organ-works-harald-vogel-organa-lp-nm-w-program-lubeck

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 27 Sep 2015 - 21:44

Smile Vient de paraître chez MDG : un programme Bruhns / Brunckhorst, par Ingo Duwensee sur le Klapmeyer de l'église Saint-Nicolas d'Altenbruch

http://www.amazon.fr/Complete-Organ-Works-Nicolaus-Bruhns/dp/B00XKBPAK6

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3442
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 27 Sep 2015 - 22:03

Je l'ai reçu vendredi dernier. C'est une très belle version de l'oeuvre pour orgue de Bruhns. La prise de son de cet instrument historique est
excellente. Seul tout petit bémol, est la tendance de l'organiste à être un peu métronomique pour ces praeludiums qui demande beaucoup
de passion comme approche. Le summum des versions reste encore pour moi la version de Vernet à Vichy du label REM.

Pour ceux qui désirent écouter des extraits: http://www.dodax.fr/shop/detail/5562742ce4b06bde72c9751c/Ingo%20Duwensee-Bruhns:%20Complete%20Organ%20Works.xhtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandryka
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 03/04/2010

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 4 Oct 2015 - 17:59

Pour Bruhns, mon disque préferé est par William Porter. Helmut Winter est aussi très bien. Pour Lubeck, j'aime les disques de Martin Böcker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3442
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Dim 4 Oct 2015 - 18:10

Oui Porter que je connais, c'est aussi très bien, mais il manque la flamme du stylus phantasticus. C'est un peu sage comme approche, mais très propre en effet. Wink Tentes de trouver la version Vernet, mais hélas dans l'usagé, car les cd REM sont épuisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Lun 18 Avr 2016 - 23:30


Smile A paraître, un programme Bruhns/Hanff/Kneller par Olivier Vernet à l'abbaye de Marienmünster.

Et une nouvelle intégrale Tunder : chez Brilliant, par Emanuele Cardi à l'église Sante Maria de Battipaglia.


https://www.amazon.fr/dp/B01CGT775I



https://www.amazon.fr/dp/B01B71617Q
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Mer 8 Juin 2016 - 23:42

Smile A paraître, réédition en coffret des enregistrements de Joseph Kelemen dédiés au répertoire hanséatique (Sweelinck, Praetorius, Scheidemann, Weckmann, Bruhns, Schildt, Lübeck) :

https://www.amazon.fr/gp/product/B01AVPVTSU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21484
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Jeu 30 Juin 2016 - 1:04

Benedictus, in playlist, a écrit:

Au fait, le disque d'Ablitzer intitulé L'École du Nord (Sweelinck, Praetorius, Scheidemann, Weckmann, Tunder, Buxtehude, Böhm), chez Ligia, tu me le recommandes? L'organiste, le répertoire, c'est tout ce que j'aime, mais quid de l'orgue belfortain de facture récente qui y est employé?


Smile De construction récente mais tout à fait adapté au répertoire abordé, et somptueusement enregistré.
Le programme alterne pièces de virtuosité et chorals, le tout servi avec une poésie coutumière d'Ablitzer, sans les excès de rigueur hautaine qu'on peut parfois lui reprocher.
En tout cas, je suis à peu près sûr que tu vas adorer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3019
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Jeu 30 Juin 2016 - 1:24

Merci, Mélo! cheers

Mélomaniac a écrit:
les excès de rigueur hautaine qu'on peut parfois lui reprocher.
Pourquoi «reprocher»? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3019
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Jeu 30 Juin 2016 - 21:50

Mélomaniac a écrit:
En tout cas, je suis à peu près sûr que tu vas adorer.
Bien vu!

Benedictus, en Playlist, a écrit:
L'École du Nord
Sweelinck:
Toccata in a. H. Praetorius: Christe qui lux es et dies. Scheidemann: Preambulum in d. In dich hab ich gehoffet Herr. Jesu wolltest du uns weisen. Herzlich lieb hab ich dich, o Herr. Weckmann: Ach mich armen Sünder. Tunder: Praeludium in g. Canzona. Jesus Christus unser Heiland. Buxtehude: In dulci jubilo, BuxWV 197. Praeludium in g, BuxWV 149. Böhm: Vom Himmel hoch da komm ich her. Praeludium in d. Partita sur le choral «Ach wie nichtig, ach wie flüchtig».
Jean-Charles Ablitzer (orgue Garnier du Temple Saint-Jean de Belfort)
Belfort, X.2013
Ligia

Magnifique anthologie de mon répertoire organistique de prédilection. L'instrument n'est pas le plus coloré, mais il a une belle sonorité assez galbée, plutôt fine et aérée. Le jeu d'Ablitzer est vraiment excellent, avec beaucoup de sobriété dans les chorals, et dans les pièces relevant de l'esthétique Stylus Phantasticus, il évite les excès démonstratifs au profit d'un beau déploiement de timbres et d'accents variés, plus dans les nuances que dans les contrastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3019
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   Sam 2 Juil 2016 - 15:32

Mélo en a parlé plus haut, je viens d'écouter:

Bruhns / Hanff: L'Œuvre d'orgue
Bernard Coudurier (orgue Schnitger de l'église St Ludgeri de Norden)
Norden, 1988
BNL

Pas forcément les compositeurs de l'École du Nord dont je me sens le plus proche (c'est parfois un peu décoratif, virtuose et foisonnant à la façon du Buxtehude que j'aime le moins - en particulier les gazouillis et le carillon, hum...) Mais l'instrument (déjà repéré dans l'intégrale Buxtehude de Foccroulle) est vraiment très chouette avec ses timbres très verts, ses textures variés et son acoustique très peu réverbérée, et Coudurier joue ça avec beaucoup de naturel et une certaine poésie.
Du coup j'ai commandé le Lübeck de Coudurier à Norden.

(Je me doute bien que ça ne deviendra jamais mon cœur de répertoire, mais bon, il faut quand même découvrir un minimum - et là au moins, j'ai à faire à une plomberie qui me convient.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orgue baroque en Allemagne du Nord   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orgue baroque en Allemagne du Nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'orgue baroque en Allemagne du Nord
» Keith Jarrett on the Karl Joseph Riepp Baroque Organ
» Le baroque français avant Lully (premier XVIIème siècle)
» L'école d'orgue française au XVIIème et au XVIIIème siècle
» Avant la guitare : luth, théorbe, archiluth, guitare baroque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: