Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tournemire-L'Orgue Mystique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 1:08

A mon avis, mérite largement un sujet spécial, indépendant de celui sur Tournemire où l'on peut aller "piquer" des commentaires bien sûr.

(note rapide pour ceux qui ne connaissent pas : composé par Charles Tournemire pour l'orgue entre 1928 et 1933 je crois, employant et magnifiant les thèmes grégoriens qu'il avait sélectionnés, adapté aux offices catholiques de tous les dimanches de l'année, 15 heures de musique, tient en 12 CD dans la version Delvallée).

Je ne suis guère qualifié pour parler de cette oeuvre sur un plan technique ou musicologique, mais je peux en faire la présentation générale (pas ce soir, j'ai piscine).

J'ouvre ce sujet du fait de mon ressenti particulièrement intense de cette musique (interprétée par G Delvallée pour le moment). Bien souvent en ce moment, le reste de la musique classique me parait fade, mais je garde le moral car je peux toujours me dire que je vais me passer un petit office ou deux........

Pour commencer je dirais que ce qui est parfois évoqué comme quoi c'est une sorte d'homologue de l'oeuvre pour orgue de Bach travaillant la matière sonore à d'autres niveaux, sur d'autres plans, et à partir de matériaux différents (chorals versus grégorien) rend justice à ce que juge être l'incroyable qualité du travail de Tournemire, tant du point de vue technique sans doute que de l'inspiration et de l'expression de l'indicible, des profondeurs de l'"âme" (plus que de ce que l'on nomme la spiritualité pour moi). Le compositeur "snobait" ses contemporains confrères semble-t-il, et bien moi je lui donne à moitié raison !

Après, faut-il avoir hérité d'un fond mystique (ce qui ne veut pas obligatoirement dire être croyant) pour pleinement être accroché par l'oeuvre ? Peut-être, je ne sais pas, c'est à discuter. Le fond mystique prélude-t-il à l'attrait pour la musique d'orgue de manière générale ? Peut-être également !

Ce n'est pas la musique des sphères, pas la musique des salons, pas la musique des célébrations, c'est plutôt initiatique. Avec l'Orgue Mystique je me sens entre la séance de psychanalyse, le rêve éveillé, l'introspection, la plongée vers les profondeurs du moi et ses images mentales, et c'est très émouvant..........alors qu'avec Mahler (ça peut être émouvant aussi mais nettement plus primaire)....., mais passons.

Merci aux divers contributeurs s'il y en a.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 11:50

Quel "public" peut-il être particulièrement réceptif à cette oeuvre ????
Des gens un peu spéciaux certainement.

MOI (mesdames, du calme).
Homme, grand, beau et fort
L'âge de commencer à se connaître un peu.
Relativement introverti mais sans aucun excès.
"Sensibilité" : yessss, sensibilité élevée pour un homme. Chez les jungiens, on parle d'homme-anima.
Créatif sans aucun doute.
Passionné assurément.
Fasciné par l'inconscient (note : l'inconscient n'est pas une poubelle comme on peut le croire en lisant Freud qui ne fut qu'un débutant ne l'oublions point) et fasciné par la psychologie des profondeurs en général.
Mystique mais peu croyant.
Aucun don pour les relations humaines ni la compétition humaine (quoique....).
Adore se recueillir dans les Eglises. Se recueillir sur quoi ? Je n'en sais rien !
Adore les lieux solitaires et la nature sauvage en général.
Passe sa vie à creuser : la terre, les faux-semblants, les non dits, les techniques, les statistiques des playlists, la musique, les .....ça fait beaucoup et ça m'épuise
A tendance à voir beaucoup de choses que les autres ne voient pas. Capte beaucoup de choses en peu de temps sur n'importe quelle situation.
A la limite de la médiumnité, mais n'ai jamais souhaité tenter de travailler/développer cette chose.

Conclusion : les enregistrements ciblant ce type de profil devraient logiquement se vendre au moins à 100 exemplaires, donc messieurs/mesdames les éditeurs, n'éditez plus n'hésitez plus.......

J'amerais assez que les amateurs de n'importe quoi ouvrent des messages afin d'écrire leurs profils. On s'amuserait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5822
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 12:01

petite précision discographique ( on verra plus tard pour le profil psychologique Mr. Green ). Il y a donc Georges Delvallée et ...
Ce cher monsieur est-il tout seul ? ou avons-nous le choix, et peut-être un mieux ailleurs ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5009
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 12:04

Apparemment, il y en a d'autres moins bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15473
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 12:21

du moins c’est ce qu’a dit David, et tout le monde lui a fait confiance. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5822
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 12:26

Si David le dit, alors moi ça me va  Mr. Green !
De toute façon je n’ai que Delvallée sous le coude. Cette oeuvre à vraiment l’air sublime, je comprends les paroles de Shushu, déjà après quelques extraits ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28443
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 13:06

Rav-phaël a écrit:
petite précision discographique ( on verra plus tard pour le profil psychologique Mr. Green ). Il y a donc Georges Delvallée et ...
Ce cher monsieur est-il tout seul ? ou avons-nous le choix, et peut-être un mieux ailleurs ? Smile

Beh il y a en a une autre intégrale ... mais c'est plus dispo depuis longtemps (et apparement pas terrible). Bon maintenant Delvallée n'est plus dispo non plus ...
Il y a Boucher qui avait commencé une intégrale de Tournemire (donc pas seulement l'Orgue Mystique), mais il s'est pour le moment arrêté à 3 volumes.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Rav-phaël
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5822
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 13:11

Cololi a écrit:

Il y a Boucher qui avait commencé une intégrale de Tournemire (donc pas seulement l'Orgue Mystique), mais il s'est pour le moment arrêté à 3 volumes.


Oui je viens de voir ça effectivement. Je suis en train d’en écouter le volume I , Petites Fleurs musicales : Office 'Dominica Resurrectionis’ .

... c’est beau Very Happy drunken .
Et merci pour vos réponses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 13:21

Rav-phaël a écrit:
petite précision discographique ( on verra plus tard pour le profil psychologique Mr. Green ). Il y a donc Georges Delvallée et ...
Ce cher monsieur est-il tout seul ? ou avons-nous le choix, et peut-être un mieux ailleurs ? Smile

Non, Delvallée reste, a priori, indétrônable : poésie, registration, phrasé, choix des instruments... Seule peut-être la prise de son (qui manque de précision, mais sans être mauvaise, entendons-nous) pourrait lui faire défaut.

En autre intégrale gravée, il y a celle de Sandro R. Müller : soporifique aux dires de Plenum, et je veux bien le croire à en juger par les extraits que j'ai entendus.
Ensuite, il y a Tjeerd van der Ploeg (dont l'intégrale est en cours je crois), sur de beaux orgues (principalement le Mutin de St-Pierre de Douai), et très bien joué. Notons qu'il a enregistré quasiment l'intégralité de l'oeuvre pour orgue : certainement la meilleure alternative à Delvallée. http://www.tjeerdvanderploeg.nl/nl/disco.html

Une autre intégrale a été commencée il y a peu par Vincent Boucher. Les 3 premiers disques sortis sont vraiment à éviter du fait du choix des orgues et de la prise de son (le manque de réverbération et l'aspect mat inhibent l'ambiance mystique). Plenum, qui connait Boucher, m'a assuré que les prochains disques devraient être enregistrés sur le Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph de Montréal, un très bel orgue : des disques prometteurs donc, que j'attends avec impatience !

Du côté des anthologies, il y a le double CD de Delvallée bien sûr (mais, comme les autres CD du musicien, très dur à trouver), mais aussi, dans les bonnes choses, un disque de Susan Landale (Office de l'Assomption + 5 Improvisations reconstituées par Duruflé, le tout avec alternance de chant grégorien), deux de Harald Feller (là encore des Offices avec alternance de grégorien), ou encore un LP (qu'on trouve en dématérialisé) de Pierre Moreau à Notre-Dame (divers extraits de l'Orgue).

Voilà, j'espère avoir fait le tour. Pour plus de précisions sur ces disques, je vous renvoie dans le fil général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 14:50

Jof a écrit:
Pour plus de précisions sur ces disques, je vous renvoie dans le fil général.

scratch  On est dans le chapitre général. Mais tu voulais parler du sujet "Tournemire" certainement.

J'avais ouvert un sujet ici dans le chapitre général pour que justement ça soit plus l'oeuvre qui soit abordée que ses interprètes/prophètes, mais c'est tout le contraire qui s'est passé au niveau des premiers messages.

Mais je vais vous dire quelque chose : ça n'est pas grave !   coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 14:56

Oui, je parlais du fil sur le compositeur.

Raphael a posé une question dont les réponses pourraient être utiles à d'autres ; maintenant cette question réglée on peut parler de l'oeuvre (ce qui ne nous empêche pas, à l'avenir de parler à nouveau discographie). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5009
Age : 42
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 14:57

Du moment qu'on parle du Gros Moustique de Tournebroche... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 11 Avr 2015 - 16:40

Sur Amazon USA : double CD de l'Orque Mystique, et là je dis : cétacé ! (en général les gens ne la comprennent pas celle-là, il faut regarder toutes les lettres bien attentivement, et je n'invente rien, c'est bien sur Amazon USA).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28443
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 18 Avr 2015 - 11:08

Ce postlude-choral :

watch?v=LgXMLjGNwbk

est je trouve d'une modernité et d'une liberté totalement sidérante. Je trouve que là on entend bien la filiation avec Messiaen. Ce n'est pas forcément la pièce de Tournemire qui me touche le plus cela dit.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 18 Avr 2015 - 11:21

Comme la présentation de Shushu se fait désirer, je recopie celle que j'avais faite (à l'adresse de Shushu justement) dans le fil Tournemire :

Tournemire sait faire autre chose des orgues symphoniques. Quand Widor et Vierne mettent tous les fonds pour les mouvements lents, ou les mixtures et bombardes pour en mettre plein les oreilles dans les finals, Tournemire se contente parfois de 2 ou 3 jeux, installe différents plans sonores et joue avec les textures et les ambiances.

Ceci est valable pour l'Orgue Mystique encore plus que pour les Chorals-poèmes.


51 Offices, chacun divisés en 5 pièces : Prélude à l'Introït (1 à 2 mn), Offertoire (plus développé, autour de 4 mn), Élévation (1 à 2 mn de même), Communion (là aussi environ 4 mn) et Pièce terminale (de 5 à 12 mn). Les pièces sont basées sur les thèmes grégoriens de l'office correspondant.

=> Les 4 premières pièces développent toujours des procédés nouveaux les unes par rapport aux autres, quasiment toujours sur des fonds et des anches. Un art de la miniature parfaitement maîtrisé, et une musique tout de suite parlante (pour peu qu'on soit sensible à cette musique). On sent vraiment l'influence de l'expérience que Tournemire a acquis en improvisation : la liberté d'écriture est totale.

=> Ce dernier point est aussi valable dans les pièces terminales, qui se finissent souvent sur le plein jeu. Mais pas le plein-jeu romantique un peu lourdaud, plutôt des guirlandes de notes dans les aigus de l'orgue (comme dans la Paraphrase de Noël, par exemple, ou la célèbre Paraphrase-Carillon de l'Assomption).
Il y a aussi le cas du final sur des jeux doux, assez étrange pour une sortie a priori, mais très séduisant aussi (l'austère et magnifique Choral n° 1 du 10ème dimanche après la Pentecôte, ou les Préludes et Louanges de la Nativité de la Vierge, une méditation d'une sublime profondeur).

Le langage : On trouve beaucoup de "guirlandes", comme je le disais, mais aussi des trilles, des arabesques et autres motifs qui s'entrecroisent. Du côté de l'harmonie, beaucoup de modal, de polytonal (voire atonal), harmonies de tritons et quintes augmentées, gamme par tons, utilisation abondante des quintes à vide, etc. ; quant au rythme, il est traité assez librement (récurrence de l'indication senza rigore), et on trouve aisément des quintolets, septolets et compagnie, changements d'indication de mesure fréquents, de même que des passages (sortes de monodies ou récitatifs) sans mesure.
A noter que l'école d'improvisation française d'aujourd'hui (et d'il y a un siècle) utilise certains procédés que l'on trouve dans l'Orgue.


Au final, une musique planante, élévatrice et sublime ! Méditation, joie, austérité, exaltation, extase, triomphe, tristesse et plénitude se succèdent dans ces pièces. Je sens vraiment une spontanéité qui me touche beaucoup, et si je veux me ressourcer c'est assurément dans cette musique que je vais chercher.
L'Orgue Mystique est un puits de lumière(s).

Alors, oui, 15h c'est beaucoup, mais 1 ou 2 Offices de temps en temps c'est très agréable. Very Happy


Dernière édition par Jof le Sam 18 Avr 2015 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 18 Avr 2015 - 11:24

Si jamais il me reprend l'envie de faire une écoute intégrale avec partition, j'essaierai de faire une présentation de chaque Office (mais je ne pense pas que ce soit pour tout de suite).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Ven 1 Mai 2015 - 1:10

Jof a écrit:
Une autre intégrale a été commencée il y a peu par Vincent Boucher. Les 3 premiers disques sortis sont vraiment à éviter du fait du choix des orgues et de la prise de son (le manque de réverbération et l'aspect mat inhibent l'ambiance mystique). Plenum, qui connait Boucher, m'a assuré que les prochains disques devraient être enregistrés sur le Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph de Montréal, un très bel orgue : des disques prometteurs donc, que j'attends avec impatience !

Jof, cette nouvelle te fera plaisir sans doute: Vincent Boucher officiellement le titulaire des grandes orgues Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph depuis le 19 avril (Il a joué entre autre une Toccata, la première pièce de l'Office de la Trinité et l'impro sur le Victimae Paschali laudes) a pour projet prochainement l'enregistrement pour ATMA des Sept Paroles du Christ du compositeur sur le prestigieux Beckerath
de l'Oratoire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Ven 1 Mai 2015 - 1:19

Jof a écrit:
Du côté des anthologies, il y a le double CD de Delvallée bien sûr (mais, comme les autres CD du musicien, très dur à trouver), mais aussi, dans les bonnes choses, un disque de Susan Landale (Office de l'Assomption + 5 Improvisations reconstituées par Duruflé, le tout avec alternance de chant grégorien), deux de Harald Feller (là encore des Offices avec alternance de grégorien), ou encore un LP (qu'on trouve en dématérialisé) de Pierre Moreau à Notre-Dame (divers extraits de l'Orgue).

Les deux volumes avec Harald Feller sur le superbe orgue Yann de quatre claviers 91 jeux de la Cathédrale de Münich, valent totalement
ce que Delvallée a fait. J'ai toujours trouvé que l'oeuvre d'orgue de Tournemire sur de gros instruments néoclassiques de qualité, avec une réverbération au-delà de 5 secondes est totalement magnifiée.

Enfin, n'oublies pas non plus le très beau volume double par Marie-Bernadette Dufourcet-Hakim aux superbes grandes orgues du Sacré-Coeur
de Montmartre (un de mes orgues préférées) et de la Trinité à Paris pour le label Priory:

Dispos via Deezer Mr. Green http://www.deezer.com/album/2050221
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Ven 1 Mai 2015 - 14:07

plenum a écrit:
Jof, cette nouvelle te fera plaisir sans doute: Vincent Boucher officiellement le titulaire des grandes orgues Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph depuis le 19 avril (Il a joué entre autre une Toccata, la première pièce de l'Office de la Trinité et l'impro sur le Victimae Paschali laudes) a pour projet prochainement l'enregistrement pour ATMA des Sept Paroles du Christ du compositeur sur le prestigieux Beckerath
de l'Oratoire. Wink

Ah, chouette ! Very Happy
Pour les Chorals-Poèmes sur les 7 Paroles, Delvallée I a à peu près réglé la question (à St-Quentin, pas à St-Sulpice), mais c'est quand même une bonne nouvelle ! Surprised

plenum a écrit:
Enfin, n'oublies pas non plus le très beau volume double par Marie-Bernadette Dufourcet-Hakim aux superbes grandes orgues du Sacré-Coeur
de Montmartre (un de mes orgues préférées) et de la Trinité à Paris pour le label Priory

Ah, ça je connais pas ! Merci pour la référence. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Ven 1 Mai 2015 - 21:07

Jof a écrit:
plenum a écrit:
Jof, cette nouvelle te fera plaisir sans doute: Vincent Boucher officiellement le titulaire des grandes orgues Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph depuis le 19 avril (Il a joué entre autre une Toccata, la première pièce de l'Office de la Trinité et l'impro sur le Victimae Paschali laudes) a pour projet prochainement l'enregistrement pour ATMA des Sept Paroles du Christ du compositeur sur le prestigieux Beckerath
de l'Oratoire. Wink

Ah, chouette !  Very Happy
Pour les Chorals-Poèmes sur les 7 Paroles, Delvallée I a à peu près réglé la question (à St-Quentin, pas à St-Sulpice), mais c'est quand même une bonne nouvelle !  Surprised

Il y aura un +, ne serait-ce qu'à cause de L'instrument, car celui de Saint-Quentin, orgue entièrement de Haerpfer et Herman, les mixtures
sont dégueulasses. puker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mer 3 Juin 2015 - 22:02

Jof a écrit:


En autre intégrale gravée, il y a celle de Sandro R. Müller : soporifique aux dires de Plenum, et je veux bien le croire à en juger par les extraits que j'ai entendus

C'est assez nul, il faut oser le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mer 3 Juin 2015 - 22:22

Je veux bien vous croire, toi et Plenum, même si je n'en ai jamais écouté que des extraits... En quoi c'est tellement nul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Jeu 4 Juin 2015 - 0:01

Oh, c'est un peu comme si on jouait l'Orgue mystique sur des verres à moutarde.

Arriver à produire autant de vide avec ces notes jouées sur un orgue, c'est fort, il faudrait un prix spécial pour ça. Mais c'est sans doute la faute de l'instrument, ou alors de ceux qui l'ont choisi, on ne sait pas très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Dim 21 Juin 2015 - 15:46

Je pense que beaucoup de ceux qui s'intéressent à L'Orgue Mystique (à savoir une bonne centaine de personnes dans l'univers) pourront ressentir une certaine dose de sensualité sublimée dans beaucoup de ces pages, mais on entend ça chez Frank aussi parfois. Les grands mystiques sont de grands sensuels, c'est bien connu........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Jeu 25 Juin 2015 - 10:20

L'orgue Mystique n'est pas fait :

1) pour les chiens

2) pour être absorbé par CDs entiers tel un opéra-fleuve (le Rhin comme fleuve, bien sûr)

Car l'épuisement des sens dû au ravissement mystique guette !

Je dirais même plus : je conseille fortement de marquer une pause entre les différentes pièces d'un office (Prélude, Offertoire, Elévation, Communion, Postlude). C'est vraiment l'oeuvre qui me fait regretter de ne pas disposer d'une télécommande en état de marche Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28443
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Jeu 25 Juin 2015 - 10:33

Je ne suis que partiellement d'accord : un CD entier ça me va parfaitement, c'est la bonne durée ! Plus court c'est moins fort, plus long on est plus assez réceptif.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Ven 10 Juil 2015 - 22:45

Finalement, je n'ai pas dit grand chose qui ressemblerait à une vague analyse de l'oeuvre.

Qui d'ailleurs ne m'intéresse pas. L'Orgue Mystique (au moins dans la sublime interprétation qu'en donne Delvallée) est une musique tripale pour moi, pour le moment ça ne se dément pas. Et ça me pénètre tellement le ciboulot que je confirme que j'ai beaucoup de mal à m'imprégner de plus d'un office (5 morceaux*) à la fois. Jamais aucune musique ne m'a autant transporté ailleurs en si peu de notes. C'est pour moi une profonde méditation à chaque fois (ou presque, faut pas me prendre pour un cinglé, hein ?   Laughing ), qui démarre quasiment instantanément, avec l'arrivée d'images mentales de nature "métaphysique" à foison. Je ressens bien que ça n'a pu être écrit que par un vrai mystique (dont le dehors bourru confirme l'intérieur....particulier).


*avec la notable exception de l'office du Samedi Saint (dans l'op.56), qui n'en comporte que 3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mar 11 Aoû 2015 - 23:16


Pas d'analyses patentés ?

J'ai plutôt tendance à devoir me forcer pour écouter autre chose maintenant (sauf Bach), histoire de maintenir une connaissance élargie, mais le coeur n'y est pas souvent.

Une pensée légèrement obsédante : cette oeuvre serait d'après moi à peu près la seule innovation sérieuse de la musique à partir du 20 ème siècle. je veux dire par là, employer un langage radicalement nouveau, tout en véhiculant un capital d'émotions au moins aussi important au kilonote que le nec plus ultra de la musique romantique et en en balayant les scories trop humaines; on arrive évidemment vers l'absolu sensible.

Et tout ça, ça résiste éventuellement à l'analyse, comme toute grande musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6410
Age : 19
Localisation : Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mar 11 Aoû 2015 - 23:38

shushu a écrit:
Une pensée légèrement obsédante : cette oeuvre serait d'après moi à peu près la seule innovation sérieuse de la musique à partir du 20 ème siècle. je veux dire par là, employer un langage radicalement nouveau, tout en véhiculant un capital d'émotions au moins aussi important au kilonote que le nec plus ultra de la musique romantique et en en balayant les scories trop humaines; on arrive évidemment vers l'absolu sensible.
Et Ravel, Debussy, Stravinsky, Prokofiev, Bartók, Schöneberg, Webern, Berg, Messiaen, Dutilleux, Boulez, Stockhausen ?  Shocked


Dernière édition par Emeryck le Mer 12 Aoû 2015 - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
lucien
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 15473
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mer 12 Aoû 2015 - 0:06

des émotions, on a dit, et pas de scories !

merdre, je suis en train de flooder un sujet sur Tournemire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Jeu 27 Aoû 2015 - 13:03

Pour revenir à l'analyse froidement cartésienne, on peut tenter par soi-même de discerner les ponts jetés entre les antiennes grégoriennes et les Offices, les enregistrements de grégorien ne sont pas rares. Ou les partitions, mais je ne sais pas si c'est très accessible. J'ai fait ça un tout petit peu au moyen de CD des moines de Solesmes. A mon niveau, dans certains cas, le rapport peut être difficile à établir.
Il y a eu également l'enregistrement de Susan Landale en 2000 sur label Arpège/Calliope qui a inclus les grégoriens correspondant à l'Office de l'Assomption et aux improvisations de Tournemire avec l'interprétation de ces oeuvres sur un Cavaillé Coll de Caen. Je ne l'ai pas, et ça me semble bien difficile à trouver maintenant à un prix décent, mais on peut supposer qu'il y a un côté pédagogique qui doit permettre de mieux s'y retrouver qu'en bricolant dans son coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Jeu 27 Aoû 2015 - 18:52

Toutes les partitions sont trouvables légalement sur le site de l'IMSLP. Smile
Cependant, Tournemire n'a pas laissé note des chants sur lesquels il s'est basé pour ses Offices. Heureusement, on en trouve la liste pièce par pièce dans le livret de l'intégrale Delvallée.

J'avoue avoir écouté les chants grégoriens correspondants pour très peu de pièces, et à chacun de mes essais (même les disques de Feller sus-cités, qui alternent aussi les Offices avec le plain-chant), j'ai eu un peu de mal à les repérer dans ce qu'en a fait Tournemire. Bien sûr, il y a toujours un rapport, mais il n'est pas toujours évident.

L'exercice est en revanche intéressant, et permet de mieux cerner comment Tournemire agence le plain-chant avec sa musique si particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 29 Aoû 2015 - 13:04


Pour tenter un rapprochement ou un éloignement par rapport à Bach, il me semble que chez Bach le choral luthérien est cité sans grosses modifications ou je me trompe ?
Chez Bach, ça reste du choral, alors que chez Tournemire, ça n'est plus du grégorien. Néanmoins, l'inspiration grégorienne a été recherchée initialement pour renforcer la valeur sacrée de ces pièces, selon l' analyse de musicologues (je me réfère simplement à la présentation de l'édition Delvallée).

Assez difficile à suivre le Charles, c'est à ça que l'on reconnait les grands artistes Very Happy

D'autant plus difficile à suivre pour moi que j'y retrouve parfois des citations d'oeuvres de ses contemporains organistes comme j'avais déjà signalé dans le fil Tournemire. J'en ai trouvé deux, mais il y en a peut-être d'autres.

ex.1

Dans Paraphrase et double choral de l'Office de Pâques, on retrouve très clairement le thème de la Symphonie Romane de Widor.
D'après Mélomaniac, ""la Symphonie romane emprunte à des motifs plain-chantesques (Haec Dies, Victimae paschali laudes...) propres à la circonstance pascale"".
Mais est-ce que Tournemire, connaissant la source d'inspiration de Widor, n'aurait pas tout simplement trouvé ce qu'en faisait Widor intéressant pour son oeuvre dédiée "à la circonstance pascale" ?? (Widor qu'il semblait mépriser par ailleurs, mais qui ne méprisait-il pas ?)

ex. 2

Dans la Rapsodie sacrée du 2ème dimanche de Pâques, je retrouve le thème de la Fugue du Prélude et Fugue op.7 n.1 de Marcel Dupré (1912).
(il méprisait aussi copieusement Dupré).




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 29 Aoû 2015 - 13:47

Ce n'est pas vraiment comparable : Bach adapte un choral traditionnel vers un choral plus musical, alors que Tournemire n'utilise les thèmes grégoriens (qui ne sont pas du tout aussi mélodiques, d'ailleurs) qu'à l'état de matériau.

Je doute fort qu'il ait emprunté quoi que ce soit à ses confrères : de même qu'un organiste réformé maîtrise son psautier et ses cantiques, un organiste catholique dispose de toute la gamme des motifs grégoriens fondamentaux, et en fait usage à son gré, sans doute avec une symbolique très intéressante, en lien avec l'office (ou le sujet, si c'est une pièce de concert)… Ça réclame un travail de grande précision que je n'ai pas fait, mais qui doit être très satisfaisant une fois qu'on a décelé le principe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 29 Aoû 2015 - 18:05


Hum...ce qui voudrait dire que plusieurs organistes arriveraient au même résultat mélodique en s'inspirant de la même source ? Peut-être, en effet, je ne suis pas assez érudit pour affirmer ou infirmer. Mais la thèse de l'emprunt direct n'est pas pour moi éliminée complètement.

Le thème de la Romane (et donc une des "mélodies" de la paraphrase de Pâques) a en effet un lien de parenté évident (filiation directe on va dire) avec le Haec Dies tel que trouvé sur Ton Tube C'est Charlie. Le Haec Dies est en plus bien cité dans le livret de l'enregistrement Delvallée pour l' office de Pâques, 5ème pièce (avec d'autres sources).

Pour le deuxième dimanche après Pâques, on est ramené à "Ad regis Agni dapes", et d'accord pour y trouver des analogies avec à la fois le thème de la fugue de Dupré que j'ai citée et bien sûr la pièce terminale de Tournemire, puisque que, comme j'ai dit, on retrouve complètement Dupré dans cette pièce.

Je me suis posé la question : est-ce que moi, simple amateur/consommateur de musique reproduite j'aurais pu saisir vers quoi pouvait m'amener ces chants grégoriens pour les magnifier, et la réponse est évidente : non. Il faut tout l'imagination d'un Widor, d'un Dupré ou d'un Tournemire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 29 Aoû 2015 - 21:25

shushu a écrit:
Mais est-ce que Tournemire, connaissant la source d'inspiration de Widor, n'aurait pas tout simplement trouvé ce qu'en faisait Widor intéressant pour son oeuvre dédiée "à la circonstance pascale" ??

Je ne pense pas. Tournemire était trop orgueilleux pour emprunter. Mr.Red

Comme l'a expliqué David, les organistes de cette époque maîtrisaient le grégorien et l'incorporaient librement dans leurs oeuvres (Duruflé, Dupré, Demessieux, Langlais...), et même si Tournemire utilise le plain-chant en tant que matériau, on retrouve assez souvent des incises directement issues du grégorien. C'est donc normal qu'on retrouve certains thèmes d'une oeuvre à l'autre.

Après, peut-être que ta théorie est la bonne, mais Tournemire exécrait vraiment Widor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Dim 30 Aoû 2015 - 0:20


Oui, OK pour le cas Widor, le début du Haec Dies est vraiment très proche des mélodies mises en exergue par les deux, donc on doit pouvoir écarter l'idée d'un emprunt.
Disons que les deux ont trouvé ce thème grégorien particulièrement inspirant et l'ont utilisé presque tel quel, ou alors l'idée en a quand même été instillée à Tournemire après une lecture ou une audition de la Romane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81033
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mer 2 Sep 2015 - 11:26

Partir du principe que s'il y a un thème parent, c'est que Tournemire a été marqué par Widor, ça n'a pas plus de sens que de dire que Huppertz utilise la Marseillaise dans Metropolis parce qu'il aime les Deux Grenadiers de Schumann… évidemment qu'il utilise le thème original, et pas une récupération ultérieure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
shushu
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Dim 6 Sep 2015 - 16:10


Je sais bien que frère Cololi arborait fut un temps une photo de Fritz Lang comme avatar, mais je ne pense pas que ça soit un motif pour commettre un rapprochement entre Huppertz/Metropolis et l'Orgue Mystique !!!!

Au delà de ça, les assertions affirmatives appuyées engagent la responsabilité de leurs auteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mar 23 Fév 2016 - 2:07

Ces derniers temps, après la réécoute de plusieurs offices par Delvallée, partition sous les yeux, j'en viens à remettre l'intégrale du monsieur en cause sur un critère assez sensible : le choix des orgues.


Tournemire était titulaire du Cavaillé-Coll de Ste-Clotilde à Paris, l'ancienne tribune de Franck. A l'arrivée de Tournemire en 1898, la composition de l'orgue était la suivante : composition en 1859 (typique de Cavaillé-Coll, nombreux fonds de 8', anches à tous les claviers et jeux de mutations en très petit nombre).
Tournemire compose l'Orgue mystique de 1927 à 1932, et dans chacun des offices, il détaille minutieusement la registration qu'il souhaite pour ses pièces. Parallèlement, il enclenche dès 1930 la transformation de son orgue, profitant de son mauvais état pour le faire restaurer et agrandir. Les travaux sont confiés à la firme Beuchet-Debierre.
En 1933, l'orgue nouvellement modifié est inauguré, et sa nouvelle composition reflète les idées de Tournemire en matière de facture d'orgue : en effet, on peut lire dans ses Mémoires (éditées par Marie-Louise Langlais, trouvables sur le net) que son grand intérêt pour la musique d'orgue ancienne (celle de Bach et de ses prédécesseurs) le mène aux considérations historiques suivantes :

Journal du 24 mai 1933, extrait des Éclats de Mémoire publiés par M.-L. Langlais :
 

Pour lui, il s'agit donc de jouer la musique ancienne sur des instruments pouvant reproduire la disposition des orgues baroques allemands pour lesquels elle a été pensée. Or, l'orgue symphonique, avec ses fonds de 8' et ses anches manuelles, ne colle guère à l'esthétique hanséatique. Outre ce souci de fidélité, Tournemire a probablement voulu changer son orgue pour qu'il puisse servir sa propre musique, qu'il a écrite en pensant déjà à un instrument post-symphonique, voire néoclassique.

Extrait de la notice de l'inauguration de 1933 :
 


Voici donc l'étendue l'étendue des changements apportés à l'orgue de Ste-Clotilde : composition en 1933. Ces modifications n'ont rien de fondamental (allongement de l'étendue des claviers et du pédalier, agrandissement du récit, ajout de mixtures et jeux de mutations), mais elles suffisent pour faire de cet orgue un instrument nouveau (celui qui servira la musique de Duruflé et Messiaen notamment).

Et en découle l'archétype de l'orgue tournemirien idéal tel qu'on peut le déduire de ses annotations quant à la registration dans l'Orgue mystique :

  • Instrument à 3 claviers et pédalier de large étendue
  • Instrument à 2 boîtes expressives
  • Disposition des jeux de fonds façon Cavaillé-Coll (bourdons, gambes et flûtes harmoniques à tous les claviers, avec principaux au grand-orgue et voix céleste au récit)
  • Disposition des jeux d'anche façon Cavaillé-Coll (batterie 16'-8'-4' au grand-orgue, 8'-4' aux autres claviers avec cromorne ou clarinette au positif et basson/hautbois et voix humaine au récit)
  • Nombreux jeux aigus et de mutations (4' et 2' à chaque clavier, tierce et nasard aux positif et récit, avec un piccolo, cornet au grand-orgue et mixtures à chaque clavier)
  • Jeux de pédale en nombre (fonds - bourdon de 32' - aussi bien qu'anches : un basson de 16' est souvent demandé en plus de la bombarde)
  • Accessoires en masses (tous accouplements et tirasses, octaves graves, appels d'anches)

Cet archétype colle presque parfaitement à l'orgue de Ste-Clotilde transformé (la seule divergence est que le positif n'est pas expressif).


Ce modèle établi, observons maintenant la composition des instruments utilisés par Delvallée.
Nous avons d'abord le Cavaillé-Coll de la Cathédrale d'Orléans pour le Cycle de Noël, op. 55. Ici, le choix semble assez judicieux, notons tout de même l'absence de deuxième clavier expressif, de tierce au positif, et de nasard, tierce et plein-jeu au récit : les jeux de mutations pèchent, sans surprise.
Ensuite, le Cavaillé-Coll de St-Ouen de Rouen a été choisi pour le Cycle de Pâques, op. 56. Comme pour le précédent, le manque se fait ressentir du côté des mixtures (il n'y en a même pas au grand-orgue !) et petites mutations, en plus de l'unique boîte expressive.
Devallée joue le Cavaillé-Coll de St-Sernin de Toulouse dans la première partie du Cycle après la Pentecôte, op. 57, et une fois encore, on ne trouve ni nasards, ni tierces, ni deuxième boîte expressive.
Enfin, c'est le Puget de Notre-Dame la Dalbade de Toulouse qui est enregistré dans la deuxième partie de l'op. 57. Nous avons là un positif expressif, en revanche, mêmes constatations que les précédents quant aux mutations.

Ainsi donc, les instruments choisis par Delvallée répondent parfaitement aux indications de Tournemire quant aux fonds et anches, mais pèchent presque systématiquement par l'absence de deuxième boîte expressive, de petites mutations et pleins-jeux.
Ces manques me semblent d'assez grande importance : en effet, pour les 4 premières pièces des offices, Tournemire joue la plupart du temps sur les deux boîtes expressives, et demande très régulièrement des tierces et nasards. Delvallée, ne disposant pas de ces jeux, les remplace par un octavin, un carillon ou un cornet, ou alors se contente de fonds, et s'il se débrouille pour cela sonne bien, le résultat n'est probablement pas très fidèle à l'idée que Tournemire devait avoir.
Outre ces bidouillages, il arrive que Delvallée ne respecte pas les indications du compositeur alors qu'il en a la possibilité : étonnamment, j'ai entendu plus d'une fois des passages avec jeux aigus là où Tournemire ne les demande pas, ou alors utilisation de bourdons à la place de gambes...
Quant aux mixtures de récit, elles manquent vraiment dans les paraphrases ou fantaisies qui jouent sur les plans sonores...


Ces remarques faites, je ne compte pas crier à l'hérésie et ne remets pas en cause la qualité globale de cette intégrale, qui reste un sommet de poésie. Delvallée a donné la primauté sur la patte sonore Cavaillé-Coll, et cela se défend.
Je pense simplement que cette version n'est pas insurpassable, et j'attends avec impatience l'interprète qui enregistrera ça sur l'orgue adéquat (je pense que je vais attendre un moment...).

D'ailleurs, malgré de nombreuses recherches, je n'ai pas encore vraiment trouvé d'orgue parfait pour l'Orgue mystique : celui de Ste-Clotile a été méchamment ammoché depuis Tournemire. Le meilleur choix d'instrument est pour l'instant celui de Marie-Bernadette Dufourcet, qui a enregistré une anthologie aux orgues du Sacré-Cœur et de la Trinité (tribune de Messiaen) à Paris. Ni l'un ni l'autre ne sont totalement parfaits pour le corpus entier, mais Dufourcet a judicieusement choisi ses pièces.


Voilà. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28443
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mar 23 Fév 2016 - 8:24

Je suis très loin d'avoir ton expertise en la matière, mais il y a 2 points que me paraissent contradictoires dans ce que tu dis :

-> tu dis que l'idéal voulu par Tournemire c'est un orgue allemand XVIII° (c'est à dire ce qu'il y a de moins intéressant Mr. Green ), or tu veux absolument 2 pédales expressives Laughing Un orgue baroque avec, même une seule pédale expressive, je crois que ça s'appelle un orgue ... du XIX° siècle Mr.Red

-> Tu dis : "Cavaillé-Coll, cela se défend". (à condition d'avoir les 2 pédales et les jeux). Donc pourquoi parler du XVIII° avant comme idéal ? L'extension des claviers et du pédalier ... c'est aussi évidemment sur les instruments XIX°/XX°, pas sur les baroques.

D'une façon plus générale, la musique de Tournemire a une composante sonore importante (autant que la composante harmonique ou rythmique ... ou celle de reprise de thèmes grégoriens) ... donc avec un instrument baroque on est totalement HS.

Quant à une autre intégrale c'est sûr que ... tu peux attendre hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mar 23 Fév 2016 - 21:52

Cololi a écrit:
-> tu dis que l'idéal voulu par Tournemire c'est un orgue allemand XVIII°

Ah non, je ne voulais pas dire ça ! En fait l'instrument idéal selon Tournemire est un orgue qui permette de jouer la musique baroque allemande (donc un orgue avec assez de jeux de mutation) mais aussi le reste (et en particulier sa musique à lui) !
Les Schnitger ou Silbermann ne constituent pas un modèle, mais Tournemire veut intégrer leur disposition (qu'il décrit dans l'extrait de son journal que j'ai cité plus haut) dans son orgue pour jouer ce répertoire de façon un minimum adéquat. A cette époque, Bach se jouait sur les anches du grand jeu classique français, t'imagines le truc...
En fait, Tournemire est le précurseur de l'esthétique néo-classique : vouloir tout jouer sur un seul instrument (avec évidemment des concessions puisque les fonds sont d'esthétique symphonique contrairement aux pleins-jeux).

D'où le choix de Delvallée de prendre des Cavaillé-Coll : on ne retrouve pas vraiment la pâte sonore des fonds dans les orgues construits ultérieurement par Gonzalez, Danion, Beuchet-Debierre... (les flûtes harmoniques sont remplacées par des flûtes passe-partout, les gambes se font rares et les fonds de 8' moins nombreux de manière générale)

En réalité, l'idéal, c'est un orgue symphonique augmenté ultérieurement avec des mutations, comme Ste-Clotilde. Le problème, c'est qu'il n'y en a pas des masses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 21651
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mar 23 Fév 2016 - 22:41

Jof a écrit:

Et en découle l'archétype de l'orgue tournemirien idéal tel qu'on peut le déduire de ses annotations quant à la registration dans l'Orgue mystique


Very Happy Ça c'est pas mal non ?
Bon ok, il manque les anches 4' aux claviers, le deuxième manuel n'est pas en boîte expressive.
Mais pour le reste ça colle, notamment pour jouer Bach à la sauce romantique...

https://de.wikipedia.org/wiki/Thomaskirche_%28Leipzig%29#Sauer-Orgel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mer 24 Fév 2016 - 0:42

Non non non Mélo, tu as mal appris ta leçon : où sont les tierces ? tutut
Et puis les clairons aussi, Tournemire les demande parfois explicitement.

Sinon, c'est sûr qu'avec des instruments aussi gros que ça, on doit pouvoir se débrouiller (presque 10 fonds de 8' à chaque clavier !). hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 27 Fév 2016 - 15:19

En effet, cet orgue Sauer de Saint Thomas de Leipzig, n'est pas l'idéal, heureusement qu'il fut amélioré dans son harmonisation.

L'orgue Jann de la Cathédrale de Münich par contre est l'idéal, les deux cd d'Harald Feller le démontre.

En fait, l'orgue idéal pour Tournemire en France est celui de la Cathédrale de Reims restauré et agrandi par Victor Gonzalez aidé de Rudolph
von Beckerath qui devait quitter la France et son poste de directeur tonal de son patron à cause de l'imminence de la guerre. Tournemire
fut ravi de ce projet, véritable instrument néo-classique de grande envergure, mais Tournemire mouru en ce moment là.

En voici la composition:

I. Grand-Orgue                            
Montre 16'                
Bourdon 16'                  
Diapason 8'                  
Grosse Flûte 8'                  
Bourdon 8'                  
Prestant 4'                  
Flûte à cheminée 4'          
Quinte 2 2/3'          
Doublette 2'                  
Tierce 1 3/5'          
Grande Fourniture 2 2/3 VI              
Petite Fourniture 1 1/3' V  
Cymbale 2/3' IV          
Cornet 8' V                  
Bombarde 16'                  
Trompette 8'                  
Clairon 4'
Trompette en chamade 8'
Clairon en chamade 4'

II. Positif
Bourdon 16'
Montre 8'
Flûte II
Bourdon 8'
Salicional 8'
Prestant 4'
Flûte bouchée 4'
Nazard 2 2/3'
Doublette 2'
Tierce 1 3/5'
Larigot 1 1/3'
Fourniture IV
Cymbale III
Trompette 8'
Cromorne 8'
Clairon 4'

III. Récit                                      
(expressif / enclosed)

Quintaton 16'                
Montre 8'                
Flûte harmonique 8'            
Bourdon 8'                
Dulciane 8'                
Voix céleste 8'        
Prestant 4'                
Flûte creuse 4'        
Quinte 2 2/3'        
Doublette 2'                
Tierce 1 3/5'
Septième 1 1/7'
Flûte 1'
Fourniture IV
Cymbale III
Bombarde 16'
Trompette 8'
Hautbois 8'
Voix humaine 8'
Clairon 4'
Tremblant

IV. Echo
Cor de nuit 8'
Quintaton 8'
Bourdon 4'
Viole 4'
Flûte 2'
Sesquialtera II
Cymbale V
Ranquette 16'
Chalumeau 8'
Musette 4'



PÉDALE
Principal 32'
Principal 16'
Flûte 16'
Soubasse 16'
Principal 8'
Flûte 8'
Bourdon 8'
Principal 4'
Flûte 4'
Nasard 2 2/3'
Doublette 2'
Tierce 1 3/5'
Grande Fourniture VI
Petite Fourniture VI
Contrebombarde 32'
Bombarde 16'
Trompette 8'
Basson 8'
Clairon 4'
Buccine 2'

C'est avec cet instrument qu'une intégrale de l'Orgue Mystique devrait voir le jour, car historiquement, de par son année de construction, son lieu étant le pays de Tournemire, sa sonorité de qualité l'impose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 27 Fév 2016 - 17:59

Moui, pas mal, mais une seule boîte expressive, un seul jeu harmonique, peu de gambes, un principal de 32' au lieu d'un bourdon... Je ne pense pas que ça soit l'orgue parfait. Mr.Red

En fait, plus je cherche et plus l'orgue de Ste-Clotilde s'impose. Si on n'utilise pas l'immonde chamade ajoutée en 2005, et si on tolère un orgue à une seule boîte expressive, c'est vraiment l'instrument idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jof
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 27 Fév 2016 - 18:03

Sinon, j'ai récemment trouvé cette anthologie :



Adrien Gunnig au Cavaillé-Coll de ND d'Auteuil. Malgré un positif un peu petit, l'instrument est très complet ! De plus, l'organiste joue ça très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 27 Fév 2016 - 18:18

Jof a écrit:
Moui, pas mal, mais une seule boîte expressive, un seul jeu harmonique, peu de gambes, un principal de 32' au lieu d'un bourdon... Je ne pense pas que ça soit l'orgue parfait. Mr.Red

En fait, plus je cherche et plus l'orgue de Ste-Clotilde s'impose. Si on n'utilise pas l'immonde chamade ajoutée en 2005, et si on tolère un orgue à une seule boîte expressive, c'est vraiment l'instrument idéal.

Mais non, l'orgue de Reims sonne mieux que Sainte-Clotilde, ça parraît que tu ne l'as pas vraiment entendu Wink  De plus, Reims a tous les jeux
pour Tournemire. Enfin Sainte-Clotilde a possédé un Quintaton 32', réharmonisé récemment en Soubasse, donc adoucie, ce qui fait que le Principal 32' de reims est au contraire plus près du 32' de Sainte-Clotilde originel.

Réédition: J'ai oublié de mentionner que pour les jeux harmoniques, Reims en possède deux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plenum
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3470
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Sam 27 Fév 2016 - 19:08

Enfin, comme je l'ai mentionné plus haut, l'orgue Jann de la Cathédrale de Münich est aussi un instrument idéal pour Tournemire.

En voici la composition:
DISPOSITION



I Rückpositiv Ca3
Quintade 16'
Praestant 8'
Voce umana (ab c0) 8'
Rohrflöte 8'
Quintade 8'
Octave 4'
Hohlflöte 4'
Sesquialtera 2 2/3'
Superoctave 2'
Flautino 2'
Quinte 1 1/3'
Sifflöte 1'
Scharff IVVI1'
Cymbel III 1/3'
Trompette 8'
Cromorne 8'
Clairon 4'
Tremulant

II Hauptwerk Ca3
Praestant 16'
Gedeckt 16'
Octave III 8'
Gambe 8'
Flûte harmonique 8'
Quinte 5 1/3'
Octave III 4'
Flauto 4'
Terz 3 1/5'
Quinte 2 2/3'
Octave III 2'
Mixtur major VIVIII 2'
Mixtur minor IV 1'
Cornet V 8'
Trompete 16'
Trompete 8'
Horn (durchschlagend) 8'

III Positiv Ca3
Gemshorn 16'
Praestant 8'
Bourdon 8'
Octave 4'
Blockflöte 4'
Nazard 2 2/3'
Doublette 2'
Tierce 1 3/5'
Larigot 1 1/3'
Mixtur V 1 1/3'
Obertöne II 2/7'+ 8/9'
Dulcian 16'
Schalmey 8'
Clarinette 8'
Tremulant
Glockenspiel c1d3
Carillon Cf2

IV Schwellwerk Ca3
Gambe 16'
Bourdon 16'
Diapason 8'
Flûte traversière 8'
Bourdon 8'
Aeoline 8'
Salicional 8'
Unda maris (ab A) 8'
Octave 4'
Flûte octaviante 4'
Nachthorn 4'
Viola 4'
Quinte 2 2/3'
Octavin 2'
Tierce 1 3/5'
Piccolo 1'
Progressio harm. IIV 1 1/3'
Plein-jeu IV 2'
Basson 16'
Trompette harmonique 8'
Hautbois 8'
Vox humana 8'
Clairon harmonique 4'
Tremulant
Carillon Cf2

Chamadewerk Ca3
Chamade 16'
Chamade 8'
Tuba 8'
Trompeta quinta 5 1/3'
Clairon 4'

Pedal Cf1
Principalbass 32'
Violonbass 32'
Principal 16'
Violon 16'
Subbass 16'
Quinte 10 2/3'
Octave 8'
Bassflöte 8'
Cello 8'
Octave 4'
Offenflöte 4'
Bauernflöte 2'
Hintersatz IV 2 2/3'
Bassmixtur VI 2'
Bombarde 32'
Posaune 16'
Fagott 16'
Trompete 8'
Feldtrompete 4'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28443
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   Mer 6 Avr 2016 - 8:35

Encore un extrait totalement hallucinant de l'Orgue Mystique : Shocked

watch?v=WljwOU3kGJI

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tournemire-L'Orgue Mystique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tournemire-L'Orgue Mystique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tournemire-L'Orgue Mystique
» Charles TOURNEMIRE
» Symphonies pour orgue
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Orgue d'Urrugne (Pays Basque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: