Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Opéra de Marseille, 2015-2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 24 Avr 2015 - 14:44

La saison est en ligne : http://opera.marseille.fr/saison-15-16/opera .
Bel équilibre entre répertoire (Manon, Butterfly, Macbeth) et raretés (L'Aiglon enfin repris même si la production et celles et ceux qui l'ont vue seront marqués à vie par la prestation d'Alexia Cousin, Madame Chrysanthème). Des plateaux excitants comme peu de théâtres savent en proposer encore, fourbis avec acuité et cette sensation de plaisir qui sourd dès la consultation du programme : Due Foscari, Semiramide.
Déception, pour moi : que Madame Chrysanthème n'ait pas d'autre chance que d'accrocher le chaland de passage l'unique soir de représentation, en (milieu de) semaine. Idem (plus ou moins : ça a le mérite d'être "couplable" avec Manon en week-end) pour le Portrait de Manon.
Pour moi, ça sera Manon ; et ça n'étonnera personne. Et j'ai bien peur que ce soit tout, à l'heure (cruciale) du choix (cornélien) Sad .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 24 Avr 2015 - 14:49

Personnellement le choix est difficile...
Manon me tenterait bien... mais Sébastien Guèze! (Il aurait été intéressant à mon avis de proposer le Portrait en préambule à Manon, dans le foyer par exemple... Là je ne vois pas trop qui ira voir expressément cette oeuvre qui reste quand même assez faible Confused)
Semiramide bien sûr... sauf que en version de concert, c'est long! Et on a perdu Daniela Barcelona. Ténor et basse étant inconnus à mes oreilles, il va falloir que je me renseigne.
L'Aiglon pourquoi pas! A voir en fonction du reste de la saison.
Pour Madame Chrysanthème, j'ose espérer qu'il y aura une captation! Parce que représenter ça une fois un mercredi soir, c'est franchement pas possible!

De toute façon, il faudra aussi prendre en compte la saison d'Avignon avant de choisir définitivement pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 24 Avr 2015 - 14:58

Polyeucte a écrit:
Manon me tenterait bien... mais Sébastien Guèze!

Des dernières où je l'ai entendu, je ne garde absolument pas le souvenir de sa Bohème "laxiste" de Saint-Etienne, par exemple ; je crois qu'il y a eu un vrai travail sur la tenue/retenue de la voix et sur le style. Même si le rôle ne permettra pas de tirer de conclusions définitives, on verra avec son Laërte à Avignon.

Polyeucte a écrit:
Et on a perdu Daniela Barcelona.

Mad Moi, c'était a priori ce qui m'aurait fait déplacer.

Polyeucte a écrit:
Pour Madame Chrysanthème, j'ose espérer qu'il y aura une captation! Parce que représenter ça une fois un mercredi soir, c'est franchement pas possible!

Mad Mad C'est même carrément crétin, voire cruel ; comme de se déplacer avec un gros carton de choux à la crème dans les rues de Brides-les-Bains (pour celles et ceux qui connaissent tongue ).

Polyeucte a écrit:
De toute façon, il faudra aussi prendre en compte la saison d'Avignon avant de choisir définitivement pour moi!

Si ça n'est pas déjà le cas, tu peux te faire une idée ici : http://operabase.com/diary.cgi?lang=fr&code=wfav&season=2015 (Stuarda, évidemment Wink ; Lakmé qui sait, au moins pour les fabuleuses images du III, et "accessoirement" pour Sempey & Borras ; Carmen à la rigueur si je passe dans le coin, mais après celle de Lyon que je vais revoir dans quelques jours...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Sam 26 Sep 2015 - 17:19

La représentation de Manon du 02/10 sera retransmise en direct sur Radio Classique : http://www.radioclassique.fr/evenements/concerts-en-region.html (la distribution, ici : http://opera.marseille.fr/saison-15-16/opera/manon ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Sam 26 Sep 2015 - 18:25

bAlexb a écrit:
La représentation de Manon du 02/10 sera retransmise en direct sur Radio Classique : http://www.radioclassique.fr/evenements/concerts-en-region.html (la distribution, ici : http://opera.marseille.fr/saison-15-16/opera/manon ).


Chouette! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Sam 26 Sep 2015 - 19:25

Par contre, pas de captation de Semiramide il semblerait. Je pensais qu'on aurait comme l'année dernière pour Moïse et Pharaon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Sam 26 Sep 2015 - 20:22

Polyeucte a écrit:
Par contre, pas de captation de Semiramide il semblerait. Je pensais qu'on aurait comme l'année dernière pour Moïse et Pharaon.

Thumb down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mar 6 Oct 2015 - 10:17

Pour mémoire, Radio Classique diffuse ce soir à 20h le Portrait de Manon capté à Marseille en marge de l'autre (Manon) ; il y a fort à parier que l'occasion d'entendre l'oeuvre ne se renouvellera pas de sitôt : http://opera.marseille.fr/saison-15-16/opera/le-portrait-de-manon .


Dernière édition par bAlexb le Mer 7 Oct 2015 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mer 7 Oct 2015 - 12:16

bAlexb a écrit:
Pour mémoire, Radio Classique diffuse ce soir à 20h le Portrait de Manon capté à Marseille en marge de l'autre (Manon) ; il y a fort à parier que l'occasion d'entendre l'oeuvre ne se renouvellera pas de sitôt : http://opera.marseille.fr/saison-15-16/opera/le-portrait-de-manon .

Une recension ici, http://www.forumopera.com/le-portrait-de-manon-marseille-les-absents-ont-eu-tort .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mar 20 Oct 2015 - 10:48

Semiramide : 18/10/2015

Direction musicale : Giuliano Carella

Semiramide : Jessica Pratt
Arsace : Varduhi Abrahamyan
Assur : Mirco Palazzi
Idreno : David Alegret
Le fantôme de Nino / Oroe : Patrick Bolleire
Mitrane : Samy Camps

Orchestre et Choeur de l'Opéra de Marseille

Grandiose prestation à l'Opéra de Marseille!
L'oeuvre est impressionnante mais tous les participants ou presque ont relevé le défit avec brio voir plus pour certains!

Les petits rôles sont assez biens tenus, avec notamment un Patrick Bolleire toujours aussi impressionnant dans ce registre noble. La voix est sonore, sombre et puissante. Parfait.
David Alegret semble un peu perdu dans Idreno... la voix manque un peu d'assise et d'arrogance. Chanter Idreno avec charme est bien. Mais où est le chef ici? Les aigus sont bien menés, mais manquent d'impact. Mais le chant reste propre.

Jessica Pratt faisait sa prise de rôle et c'est plutôt réussi. La chanteuse s'impose facilement dans son grand air qu'elle connaît manifestement très bien. Le reste de la prestation est un peu plus scolaire et manque d'impact dans le bas de la tessiture, mais la chanteuse se montre tout de même très bien dans le rôle et la technique est impressionnante!

Le problème est que les deux autres voix graves se montrent un gros cran au dessus en terme d'adéquation au rôle et d'investissement!
Varduhi Abrahamyan campe un Arsace sidérant! Quelle noblesse, quelle chaleur dans la voix, quelle vélocité! On y croit d'un bout à l'autre, la chanteuse se lançant dans des variations sidérante sans que jamais la voix ne perde de sa rondeur et de son timbre de bronze! Tout bonnement parfait!
Et Mirco Palazzi fait renaître le fantôme de Ramey en Assur! Là aussi on trouve une voix puissante et sombre, avec un grave superbe et un aigu assez aisé... et quelle facilité dans la vocalise... il doit s'aider un peu par des petits mouvements un peu étranges, mais la résultat est diablement efficace.

Choeur et orchestre sont très bien dirigés, mais parfois sonnent un peu trop fort... cela aurait peut-être demandé un peu plus de nuances de la part du chef.

En tout cas une représentation magique!! Very Happy


Dernière édition par Polyeucte le Mar 20 Oct 2015 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mar 20 Oct 2015 - 11:48

Polyeucte a écrit:
Et Mirco Palazzi fait renaître le fantôme de Ramey en Assur! Là aussi on trouve une voix puissante et sombre, avec un grave superbe et un aigu assez aisé... et quelle facilité dans la vocalise...

Palazzi, on n'en parle pas assez mais c'est un chanteur à la fois d'une probité stylistique totale et d'un aplomb assez sidérant ; tout ça sans esbroufe (oui, c'est tout hehe ) !
Un entretien ici : http://www.forumopera.com/actu/cinq-questions-a-mirco-palazzi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mar 27 Oct 2015 - 19:45

Quelques miettes : /watch?v=1PdYYI8QXCU

Et Palazzi dans la grande scène de folie (sans le final par contre Rolling Eyes) : /watch?v=mPdwQKhXMnE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Jeu 29 Oct 2015 - 23:37

J'ai assisté à la dernière mardi.

Une soirée bien plus agréable que celle, désastreuse, du TCE l'année dernière.

Public clairsemé-de nombreuses personnes ont quitté la salle dés l'entracte-mais  qui a réservé un bel accueil à l'oeuvre ( de chaque côté, mes voisins découvraient), au plateau et au chef.

Je n'en suis pas sorti ébloui, mais je dois  admettre que cette version s'élevait sans peine au-dessus de la routine désespérante des exécutions rossiniennes serie actuelles.

La distribution:

Jessica Pratt: il s'agit, selon moi, de la meilleure belcantiste actuellement en circulation (si l'on exclut les restes de Devia, qui, même en son temps,  n'a jamais été une fuoriclasse).  Ce constat n'est pas très enthousiasmant; Pratt est un  soprano très correct, mais pas plus. L'émission est relativement bien positionnée, le son est bien supporté, la projection satisfaisante, la zone aiguë/suraigüe est  sonore et  bien conduite, le legato est bien tenu et les dynamiques réussies (beau Al mio pregar t'arrendi), signes d'un chant bien organisé sur le souffle. C'est déjà exceptionnel aujourd'hui et cela lui suffit  pour surclasser ses rivales. MAIS, la grande modestie de l'instrument la prive de tout slancio dans le médium, faiblard, et elle est inexistante dans le mediograve et le grave.  Logiquement,  elle est en difficulté  dans l'agitato et le sublime lorsque l'accent réclame autorité, noblesse, et sévérité tragique.  Ce qui est à peu près systématique dans l'écriture Colbran. L'agilité est satisfaisante, quoiqu'un peu scolaire et aiguë, mais elle est incapable de l'exécuter de  force, avec mordant . C'est donc trop léger pour une Semiramide , d'autant qu'elle n'a pas les talents de  mystificatrice que possédait sa maîtresse de chant dans ses meilleures soirées. Pratt est incontestablement plus à l'aise dans les rôles Manfredini Guarmani, son Adelaïde et son Amira étaient autrement plus excitantes. Quoiqu'il en soit, je ne vois pas qui  pourrait aujourd'hui lui ravir la vedette, même dans ce rôle où son exécution est loin d'être complète. Surement pas une Ciofi suffocante et bancale que nous entendrons bientôt dans Zelmira, par exemple.

Varduhi Ahbramayan. Très applaudie. On sent une nature généreuse, c'est évident, mais pour la technique et le style, ça se gâte… C'est une représentante supplémentaire de cette vocalité que je ne supporte pas, présentant une première octave artificiellement gonflée, opaque et excessivement sombrée. Arsace/Ninia n'est pas un terminator babylonien, et dispenser des sons gras et viriloïdes  pour figurer sa pugnacité, c'est simplement hors style. Mais enfin, on ne va pas refaire le monde. Je peux comprendre que sa prestation ait plu, dans son genre, c'était assez efficace. Etrangement, je l'ai trouvée plus légère et claire dans le deuxième duo avec Semiramide, un peu tard.

Mirco Palazzi. Visiblement très ému après sa Folie. Un vrai effort de caractérisation à saluer. Pour le chant, c'est quand même un peu fade et léger. L'émission est globalement correcte, quoiqu'il positionne un peu en en arrière dans le haut de tessiture et l'extrême bas manque de support et d'homogénéité. L'agilité est  propre mais, encore une fois, manque de mordant. Toutefois, rien d'indigne, ça se laissait écouter et on lui souhaite une belle évolution.

David Alegret. Très, très mauvais. Minuscule voix engorgée, sans aucune forme de résonance ni  de support. Même Mitrane dans ses trois phrases était plus sonore et pénétrant. Il est incapable de vocaliser et sombre totalement dans ses deux airs qui ne tolèrent pas la faiblesse technique tant ils sont stratosphériques. Dans ces conditions, on ne peut pas lui demander d'interpréter.

Belle direction de Carella, trouvant un  équilibre de bon aloi entre le sublime et l'intime , attentif aux chanteurs et laissant de l'espace à leurs épanchements obligés. Un bonheur après avoir subi les horreurs de ce rustaud de Pido l'an passé.
La justesse des choeurs est aussi à signaler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 8:23

Colbran a écrit:
Quoiqu'il en soit, je ne vois pas qui  pourrait aujourd'hui lui ravir la vedette, même dans ce rôle où son exécution est loin d'être complète. Surement pas une Ciofi suffocante et bancale que nous entendrons bientôt dans Zelmira, par exemple.

D'ailleurs ça n'est pas prévu, que je sache ; un indice, non, Sherlock Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 10:16

Colbran a écrit:
Une soirée bien plus agréable que celle, désastreuse, du TCE l'année dernière.

Faut dire qu'en dehors d'un Idreno amputé d'un air, c'était un peu tristounet cette Semiramide du TCE Confused

Sinon, par curiosité, qui pour toi a réuni toutes les caractéristiques nécessaires pour la distribution de Semiramide?
Parce que quand je lis tes avis sur Ahbramayan et Palazzi, je me dis que ça doit être difficile pour toi même d'écouter une version qui te convienne Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 10:21

Polyeucte a écrit:
Sinon, par curiosité, qui pour toi a réuni toutes les caractéristiques nécessaires pour la distribution de Semiramide?

Oh ! Allez, comme ça je dirais Bonynge en studio ; Conlon au MET ; peut-être Zedda à Pesaro ; Norrington à Pesaro en 94 ?
(EDIT : tout ça absolument sans polémique Wink ...)


Dernière édition par bAlexb le Ven 30 Oct 2015 - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 10:23

bAlexb a écrit:
Oh ! Allez, comme ça je dirais Bonynge en studio ; Conlon au MET ; peut-être Zedda à Pesaro ; Norrington à Pesaro en 94 ?

Ben oui, mais bon... Bonynge Studio on a Rouleau en Assur...
En fait c'est surtout avoir des noms pour les rôles, que j'essaye de pouvoir comparer un peu le rendu parce que bon, des fois je ne vois pas trop à quoi correspondent certains termes (je dois dire que le coup de mediograve par exemple... hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 10:25

Polyeucte a écrit:
je ne vois pas trop à quoi correspondent certains termes (je dois dire que le coup de mediograve par exemple... hehe)

Je passe mon tour ; mais je ne condamne pas, étant moi-même une forme de néologisant à peu près aussi compulsif qu'obscur pour qui me lit (si on me lit, d'ailleurs Embarassed ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 10:26

bAlexb a écrit:
(si on me lit, d'ailleurs Embarassed ).

Mais oui tu es lu!! calimero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 12:17

Polyeucte a écrit:
des fois je ne vois pas trop à quoi correspondent certains termes (je dois dire que le coup de mediograve par exemple... hehe)

Medio grave = médium grave (en italien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 12:47

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
des fois je ne vois pas trop à quoi correspondent certains termes (je dois dire que le coup de mediograve par exemple... hehe)

Medio grave = médium grave (en italien).  

Je m'en doutais un peu pour ça. Mais c'est plus par moments où je n'entends pas trop la description faite. Du coup avec des exemples de ce qu'il faut faire, ça pourrait me permettre de voir les différences Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2524
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 20:53

Polyeucte a écrit:
Colbran a écrit:
Une soirée bien plus agréable que celle, désastreuse, du TCE l'année dernière.

Faut dire qu'en dehors d'un Idreno amputé d'un air, c'était un peu tristounet cette Semiramide du TCE Confused

Sinon, par curiosité, qui pour toi a réuni toutes les caractéristiques nécessaires pour la distribution de Semiramide?
Parce que quand je lis tes avis sur Ahbramayan et Palazzi, je me dis que ça doit être difficile pour toi même d'écouter une version qui te convienne Confused

A part Jessica Pratt qui n'a que des éloges méritées (je n'ai pas vu ni écouté cette Sémiramide) mais je l'ai vu en Gilda (Rigoletto) à Parme en 2012, personne AMHA. Sinon colbran ne démolirait pas les autres chanteurs comme il le fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Ven 30 Oct 2015 - 23:24

Polyeucte a écrit:
En fait c'est surtout avoir des noms pour les rôles, que j'essaye de pouvoir comparer un peu le rendu parce que bon, des fois je ne vois pas trop à quoi correspondent certains termes (je dois dire que le coup de mediograve par exemple... hehe)

Mr. Green Désolé, ma vie passée au delà des Alpes a laissé des traces. C'est un des nombreux italianismes douteux que je case  dans mon verbiage, sans vraiment y prêter attention!  Merci David pour la traduction, je penserai au glossaire pour mes prochaines interventions...

Je n'ai jamais entendu une distribution idéale dans cette oeuvre qui demande quatre immenses chanteurs en grande forme, plutôt difficiles à réunir . Par ailleurs, pour le rôle titre, comme pour toute les autres reprises de rôles Colbran, je ne connais pas d'exécution vocalement complète. La  réalisation la plus satisfaisante reste à mon sens l'Armida de la Callas, et encore, ce n'est pas parfait et l'enregistrement est médiocre. Je ne pourrai donc pas te citer une version en particulier  dans ce qui existe, mais si tu veux des noms alors:

Pour Semiramide:  Sutherland, en live: Disons en 71 à Chicago, ou 69 à Londres à la rigueur. Cuberli, en 1982 à Trieste aussi. Pour l'une comme pour l'autre, ce n'est pas exempt de fragilités. Sutherland, bien qu'elle présente sur le vif un slancio supérieur dans  les zones centrale et grave et une meilleure diction si l'on compare au studio mollasson et mal articulé, reste quand même assez timide dans l'accent ( le premier final, par exemple). Sa gloire est définitivement dans le medio-acuto ( Laughing ) l'aigu et le suraigu, dans l'agilité de force superlative également. Néanmoins, elle présente toujours une première octave moins a fuoco et l'expression reste un peu lâche, ce qui est tout de même problématique dans une partition écrite pour  Colbran. Cuberli,  j'ai beau grandement l'apprécier, c'est quand même une voix d'une très très grande modestie. Son génie est de compenser ces carences par un raffinement  stylistique assez exceptionnel, et un contrôle magnifique sur l'instrument (homogénéité, chant sur le souffle, agilités, nuances…). En 82, la fraîcheur vocale lui permet d'offrir une interprétation très convaincante. Cependant, En 89/90, Semiramide, naturellement trop grande pour elle, accentue son déclin.

Pour Arsace: Horne est splendide des années 60 au début des années 70, ensuite, trop de gutturalités et de gonflements dans le grave. Mais ça reste quand même d'un haut niveau. Sinon, j'ai vraiment beaucoup d'admiration pour l'Arsace du Dupuy. Enfin une chanteuse présentant une émission naturelle et fluide, un son limpide et clair sans obscurcissements grossiers. Ce n'est pas un authentique mezzo rossinien c'est sur (tout comme Horne  d'ailleurs),  mais elle ne s'est jamais fourvoyée dans une interprétation vocale caricaturant  la virilité du personnage . J'aime particulièrement ses récitatifs, leur spontanéité, leur justesse et leur poésie. Après, on a moins de fantaisie dans les variations que Horne, c'est vrai.
Tu ne comprenais pas ce que je décrivais pour Abrahamyan... Je pense que le plus efficace est de comparer ce qu'elle a fait à Marseille  et ceci: /watch?v=ImcOSs3T0c4. Voici le type de vocalité et de style que j'estime mieux convenir à cette musique.

Bon, ensuite, si on veut jouer à la distribution "de mes rêves" pour les femmes, il faut faire un bond dans le temps et spéculer. Pour Semiramide, j'imagine la voix (et par forcément le style bien sur)  d'une Russ, d'une Lilli Lehmann, d'une Litvinne, d'une Steber, une Callas 49-52 et d'autres vraies dramatiques d'agilité début de siècle type Raisa ou pourquoi pas Boninsegna (dont il subsiste un bel raggio: /watch?v=A1h-RpOCCwg) etc etc...
Pour Arsace, ce serait Stignani, qui l'a interprété en 1940 et dont on a que 2 enregistrements absolument somptueux de son air de Sortie (en voici un: /watch?v=4Las8gjRmyg). Il y aurait aussi et surtout la toujours magnifique Onegin. Et encore, ces deux là ont toutes les notes et la versatilité nécessaires pour chanter Semiramide.

Pour Idreno et Assur, je serai bref, Blake et Ramey. Je ne vois pas mieux dans ce qui existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18945
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Sam 31 Oct 2015 - 0:00

Ok, merci pour ta réponse...
Je ne dois pas être assez marqué par Rossini parce que entre ce que j'ai entendu à Marseille et Dupuy, j'entends bien une différence, mais rien de vraiment marquant et qui pourrait être disqualifiant.
C'est plus haut placé, plus clair... mais j'entends des graves tout aussi "artificiels" dans le sens où on sent que ce sont des graves un peu hors de la voix, mais construits.

En tout cas j'imagine que tu ne dois pas être très fan d'un Podles dans Rossini non? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mer 4 Nov 2015 - 1:47

Nous écoutons tous différemment, tant mieux d'ailleurs…
Pour moi, le chant de Dupuy est l'antithèse de ce que nous avons entendu à Marseille.
Et tu en as toi même exprimé la raison. Pour toi, elle n'est pas disqualifiante, mais pour moi, c'est une condition primordiale lorsque l'on aborde ce répertoire: la hauteur d'émission. Une position plus haute signifie une plus grande clarté du son , sa fluidité, sa légèreté, une meilleure diction, une meilleure résonance, un  focus accru dans toutes les zones de la voix,  un équilibre des registres, un legato aérien… Chez Abrahamyan, tout est fourré à l'arrière. On l'entend correctement en salle car sa nature est généreuse, mais la première octave est boursouflée, excessivement sombrée et rendue volontairement "grasse". La zone centrale  reste également opaque et pâteuse et elle ne se rétablit pas dans l'aigu. Chez Dupuy, non. Je trouve justement que c'est l'une des seules lors de cette " Rossini Renaissance" à ne pas s'être égarée dans une organisation vocale de cette sorte, et qu'il se dégage de son chant un naturel, une luminosité, presque une liquidité, résultat du placement antérieur de la voix. Même dans son registre de poitrine, définitivement moins trafiqué et outré que celui de ses consoeurs. Dans le fond, c'est presque une voix de soprano court, donc forcément construite pour un emploi mezzosopranile (comme Horne), mais son choix d'émission l'oppose en tout à Abrahamyan, ou, effectivement,  Podles ( en effet, tu as bien visé, je n'ai aucune attirance pour Podles dans Rossini, pas plus pour Valentini Terrani pour rester dans le tubé et l'arrière).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colbran
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   Mer 4 Nov 2015 - 1:58

bAlexb a écrit:
D'ailleurs ça n'est pas prévu, que je sache ; un indice, non, Sherlock Wink !

Non, non. Pas de Semiramide pour Ciofi, enfin à ma connaissance (je ne suis pas son agenda et ses projets assidûment) ... Mais de nos jours, tout est possible! Twisted Evil
Je voulais simplement dire que Pratt, au delà de toutes ses limites, restait quand même plus idoine dans ce type d'écriture et de style que cette interprète, sensible je veux bien, mais complètement dépassée par ses immenses fragilités vocales ... et respiratoires Mr. Green .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opéra de Marseille, 2015-2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéra de Marseille, 2015-2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opéra de Marseille, 2015-2016
» Tournée 2015/2016 de johnny "RESTER VIVANT " Dates de tournée et Part 1 les festivals
» Tournée 2015/2016 - Premières dates - Info ou intox
» Opéra National de Paris - Saison 2015-2016 (programmation)
» Opéra de Versailles — saison 2015-2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: