Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal

 

 Alexandre Borodine

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 19:17

Bien que son oeuvre soit réduite (2 quatuors à cordes, 2 symphonies, un poeme symphonique et un opéra) ce compositeur m'interesse...

Notamment son opéra "Prince Igor" et son poème symphonique "Dans les steppes de l'asie centrale".

Quelqu'un en sait-il un peu plus sur ces oeuvres (indications discographiques bienvenues aussi!)?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 19:27

De la très bonne musique, à la fois sévère et généreuse. Je n'ai plus les références en tête pour la musique instrumentale.

Pour Kniaz Igor. L'opéra des danses polovstiennes, et le règne des trois voix graves.

La version Tchakarov qu'on trouve aisément en gros coffret (Sony) comporte le livret traduit, mais ce n'est pas follement enthousiasmant : Martinovic/Ghiuselev/Ghiaurov, il faut aimer les grosses voix floues.

J'imagine que les amateurs de vieilles cires suggèreront la seconde version d'Alexandr Melik-Pashaev (1951, jadis chez Melodiya puis Chant du Monde), à cause de la double présence Ivanov/Reizen. Existe aussi une version Semkov de 66 chez EMI avec Christoff.

Sinon, on peut s'amuser avec les versions exotiques : Dominguez/Taddei/Christoff en italien (Armando La Rosa Parodi, Melodram) ou Zadek/Malaniuk/Wächter/Hotter/Frick en allemand (Lovro Von Matacic, Gala). Satisfaction non garantie. Laughing

Sur le papier, c'est le seconde version Gergiev qui est la plus appétissante : Gorchakova/Borodina/Putilin/Vaneev (DVD Philips, 2003).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
ju_13
Mélomane du dimanche
ju_13

Nombre de messages : 99
Age : 37
Localisation : nancy
Date d'inscription : 25/06/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 19:48

Jorge a écrit:
Bien que son oeuvre soit réduite (2 quatuors à cordes, 2 symphonies, un poeme symphonique et un opéra) ce compositeur m'interesse...

Notamment son opéra "Prince Igor" et son poème symphonique "Dans les steppes de l'asie centrale".

Quelqu'un en sait-il un peu plus sur ces oeuvres (indications discographiques bienvenues aussi!)?

je crois qu'au minimum 3 symphonies relevent de Borodine. a mon gout la premiere est au-dessous, nettement, la deuxieme me semblant la plus inspirée
pour ce qui est des "steppes de l'asie centrale", je n'ai qu'une version par bernstein avec le N Y phil mais elle me satisfait amplement

Borodine était avant tout un scientifique important, medecin et chimiste
Borodine est egalement un peu atypique, car toutes ses oeuvres ont été retouchées ou modifiées (souvent du vivant de Borodine) par le groupe des 5 parmi lesquels Balakirev, son maitre, Rimski-Korsakov et Glazounov
l'opéra "le prince igor" qui s'avera etre une charge plus qu'autre chose etait encore a l'etat de fragment a sa mort et glazounov dut y travailler enormement apparemment.
pour chaque piece qu'ils ont retouchée, le groupe des 5 s'est inspiré des improvosations de Borodine
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 19:48

A part quelques "tubes" ci-dessus cités, j'aime beaucoup le quatuor à cordes numéro 2, oeuvre intimiste traversée de thèmes nostalgiques, très beau. A connaître pour les amateurs de musique de chambre!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 20:38

Une ancienne critique que je remets ici:

Alexandre Borodine B0000AKGUX.08.LZZZZZZZ

Un incontournable que je ne connaissais pas vraiment jusqu'ici, et que j'ai bien apprécié même si j'y ai trouvé quelques longueurs dans l'acte 2 et l'acte 4, un peu conventionnel; pas mal de redites également.
Mais une puissance, un souffle épique irrésistible.

La distribution est irréprochable, tout comme Gergiev et son orchestre; c'est moins le cas pour le choeur.

Mise en scène traditionnelle sympathique, avec toiles peintes et décors cartons-pâte. Laughing

Oeuvre: 7,5/10
Interprétation: 8,5/10
Mise en scène: 7,5/10
Technique: 7,5/10
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 20:42

Autrement, j'ai un bon souvenir du 2è quatuor, plus moyen pour la 2è symphonie.

Par contre, Dans les steppes de l'Asie centrale est une vraie merveille.
Il y a pléthore d'excellentes versions.
Revenir en haut Aller en bas
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 21:19

Xavier a écrit:
Autrement, j'ai un bon souvenir du 2è quatuor, plus moyen pour la 2è symphonie.

Par contre, Dans les steppes de l'Asie centrale est une vraie merveille.
Il y a pléthore d'excellentes versions.

Une bien vivante, qui ne s'alanguis pas trop, avec de la verve et des beaux vents par exemple?
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyDim 19 Nov 2006 - 21:30

Xavier a écrit:
Autrement, j'ai un bon souvenir du 2è quatuor, plus moyen pour la 2è symphonie.

Par contre, Dans les steppes de l'Asie centrale est une vraie merveille.
Il y a pléthore d'excellentes versions.

Le problème c'est qu'il y a justement pléthore de versions tout court.

Sinon l'opéra est l'un des premiers que j'ai écouté. J'étais fan des danses polovtziennes quand j'étais gosse qui, si elles ne me font plus tant frémir, restent malgré tout une bien belle page de musique orchestrale et chorale.
Je me rappelle aussi en bien d'un aria de Yaroslavna. Un bel opéra pas indispensable mais assez beau ma foi.
Revenir en haut Aller en bas
quintette op.57
Mélomane averti
quintette op.57

Nombre de messages : 110
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 20/04/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyLun 20 Nov 2006 - 11:24

Jorge a écrit:
Bien que son oeuvre soit réduite (2 quatuors à cordes, 2 symphonies, un poeme symphonique et un opéra) ce compositeur m'interesse...

J'aime aussi ça 3è symphonie, inachevée.

Je viens de commander 2 quintettes et une sonate pour violoncelle et piano.
J'en parlerai si c'est bon
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMar 3 Juil 2007 - 19:46

J'ai acheté les symphonies 1 & 2 par Svetlanov. Vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMar 3 Juil 2007 - 21:35

excellent choix, je crois qu'on ne peut pas faire mieux du point de vue de l'interprêtation (il doit y avoir un second disque Borodine par Svetlanov avec le reste des oeuvres orchestrales si ça te plaît). J'attends avec impatience ton avis sur le final "western" de la deuxième symphonie et comment tu vois Borodine parmi les grands symphonistes russes de son temps (par rapport à Rimsky, Tchaïkovsky, Glazounov).
Borodine avait le plus grand mal à écrire, sans cesse sollicité qu'il était pour diverses bonnes oeuvres: son appartement était un hall de gare peuplé de quêteurs, de dames patronnesses, et d'une multitude de chats qu'on lui apportait de toutes parts.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 13:56

Voilà ! Avec six semaines de retard (je suis parti en vacances quelques jours après avoir écrit mon dernier message, et j'ai oublié d'emporter le disque que je n'écoute que maintenant), je peux enfin te donner mon avis sur ces deux symphonies de Borodine.

J'ai pour l'instant écouté la Première, oeuvre assez courte (moins de 35 minutes, c'est peu pour une symphonie romantique !) et remarquablement accessible. Première remarque sur l'interprétation : bien sûr, je n'ai pas de point de comparaison, mais je pense effectivement qu'on ne peut pas faire mieux dans cette musique : l'orchestre soviétique sonne remarquablement bien, l'aération de la prise de son permet d'entendre la qualité de chacun des pupitres et la bonne cohésion de l'ensemble, et les tempi de Svetlanov me paraissent témoigner d'une prise de risques appréciables.

Concernant l'oeuvre en elle-même, je dois dire que la facilité d'écoute de cette 1ère symphonie se paie en contrepartie par un manque de profondeur évident. On est là en présence d'un divertissement sans prétentions et pas d'un maelström bouleversant comme il m'arrive de les préférer. Cependant, cette oeuvre me semble d'une qualité indéniable. Le tout évoque à mon avis la nature russe, avec ce qu'il faut de pastoral et de bucolique, et se rapproche en terme de thématique de la 2e symphonie de Tchaïkovski (chacun de leurs mouvements respectifs présentent d'ailleurs une similitude assez frappante). Le premier mouvement est partagé entre des épisodes rapides, en forme de marches guillerettes et entraînantes scandées aux basses et aux timbales, et des moments plus poétiques, où les bois (excellent travail de l'orchestre soviétique) murmurent des chants bucoliques très tchaïkovskiens. Le second mouvement est un scherzo fourmillant (proche de celui de la Symphonie Héroïque de Beethoven) qui contraste avec une section centrale apaisée où on retrouve les douceurs des bois de la première page. Le tout, je dois dire, est très expressif et assez plaisant, très immédiat en tous cas. L'épisode le plus intéressant de l'oeuvre vient juste après : un Andante calme, serein, là encore proche de Tchaïkovski, où se font entendre des sonorités orientales. Ce mouvement est une charmante évocation des paysages steppiques, dont la thématique est séduisante. Une baisse de tension est en revanche indéniable dans le finale dansant, un peu martial et sans grand intérêt malgré des effets d'orchestration assez étranges (on entend des staccatos de trombone étonnants).

Le tout me semble assez réussi même si l'oeuvre a peu de profondeur et que le finale est décevant. Dans un langage proche de Tchaïkovski (mais évidemment un cran en dessous), Borodine développe une thématique pastorale, bucolique et tout ce qu'il y a de plus "gentillement" romantique. Evidemment favorisée par une interprétation irréprochable, cette Première symphonie n'aura pas mis plus d'une écoute à me conquérir.

J'ai hâte d'entendre la Deuxième, qui me semble d'un autre acabit ! Je vous en ferai le récit.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 21:46

J'ai écouté la 2 et je suis séduit !

Je posterai mon article demain... mais tout le monde s'en fout ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 21:49

Spiritus a écrit:
mais tout le monde s'en fout ? hehe

Ben... Borodine... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 21:50

Qu'est-ce que tu as contre lui?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 21:52

lol!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 21:53

J'ai entendu des choses de lui au collège je crois, ça me gonflait assez.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 21:55

Ouais donc ça fait plus de 80 ans, tu peux t'y remettre au lieu de troller. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 29 Aoû 2007 - 22:02

merci Spiritus de ce joli compte-rendu sur la première symphonie de Borodine.
Je suis tenté d'ajouter quelques mots: j'ai du mal à concevoir qu'il s'agisse précisément d'une symphonie "romantique" (mais c'est parce que ce mot me semble inévitablement diminuer la musique et la réduire à quelque chose de forcément pompeux, lourd et brumeux) car l'oeuvre est remplie d'une clarté solaire, et son orchestration transparente bénéficie d'un traitement qui me fait penser à Haydn et même aux subtilités d'un Ravel dont on sait qu'il aimait beaucoup cette musique.
La comparaison avec la deuxième symphonie de Tchaïkovsky est intéressante, mais elle jouerait plutôt en faveur de Borodine, puisque la symphonie de Borodine précède de trois ans la deuxième de Tchaïkovsky et suit presque immédiatement la première, dont on connait aujourd'hui surtout la révision de 1872. Il s'agit d'ailleurs d'une des premières symphonies russes (précédée uniquement par la première de Rubinstein en 1850, et les premières de Rimsky et de Balakirev).
Si la coda du 1er mouvement (13 minutes tout de même donc pas si brêve que ça cette oeuvre) peut faire penser à Tchaïkovsky, on y trouve quand même des éléments d'un modernisme étonnant, entre autre la mélodie de timbale qui introduit un premier thème très syncopé, tant qu'on pourrait le prendre pour une phrase de Jazz. C'est une caractéristique qu'on retrouve souvent chez Borodine, ces rythmiques qui se rapprochent (par quel biais? je me le suis toujours demandé) de la musique folklorique américaine et des ambiances de square danse (dont le scherzo n'est pas exempt non plus).
Brillant scherzo en effet, comme Glazunov plus tard les recommandera à ses élèves, quelquechose de vid et de surprenant. Ce n'est que dans le trio qu'on trouve un mélodisme assez typiquement slave à mon avis, et l'influence de Balakirev peut-être. Mais quelle fraîcheur, et l'apparition déjà en pizzicati de ce motif descendant aux sauts harmoniques étranges, quasi cyclique qui prend toute son importance dans le final. On imagine presque un Bruckner sautillant.
Il est intéressant aussi de constater que Borodine choisit la sucession plus inhabituelle, intro+forme sonate monothématique-scherzo-andante.
Ce nocturne me paraît le moment le plus faible de l'oeuvre, malgré les délicats chants de cordes sur la ponctuation des timbales en sourdine qui introduisent la section centrale. Le thème est mélodiquement assez minimal (bien qu'il préfigure les danses polovtsiennes) et la structure me paraît moins solide.
Evidemment c'est sur le final que se concentre mon intérêt. On y retrouve ces contre-temps si curieux, une forme de danse certes, mais pas si russe que ça, enfin aussi espagnole que russe, bien différente en tout cas de la veine russe rendue obligatoire par Balakirev chez la plupart de ses élèves et dans ses propres symphonies. Et ce thème descendant des cuivres, amplifié par les cordes, qui devient presque le motif principal et évoque par ses sauts de quarte les moments les plus inquiétants de Moussorgsky, tout celà est d'une originalité qu'on ne retrouve que chez les Français de la génération suivante.
Une maîtrise bien étonnante, surtout qu'il semble que personne d'autre que Borodin n'ait mis la main à l'orchestration ni au contrepoint, tellement plus savant que chez ses contemporains. Bref, une oeuvre beaucoup moins légère qu'il n'y parait, juste étonnament économe, comparable aux réussites d'Arensky dans le genre. Et puis il n'y a malheureusement que deux symphonies et demi de Borodin à se mettre sous la dent, donc je crois que ça vaut le coup de s'y repencher de temps en temps. Comme souvent chez Mozart, les traces de mélancolie sont toujours estompées par un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 0:13

Addenda:
Il serait bon de comparer aux symphonies de Borodin l'ouverture du Prince Igor, et particulièrement comment on y entend cette même marche harmonique que la suite de quartes descendantes de la première symphonie superposée au thème du final de la 2ème, et de tenter de déterminer en quoi Borodine lui-même en est responsable.

Borodin, comme Moussorgsky, est plus que lui-même, ses successeurs n'ont eu de cesse de travailler à la réalisation de son génie: Glazounov y trouve son unique opéra, Rimsky y ajoute sa pâte. De plus tous ces gens y compris Liadov ont travaillé ensemble à la réalisation d'oeuvres partagées, Mlada et combien de morceau de musique de chambre?
Même ensuite Ippolitov et Chostakovich. On ne peut pas envisager Borodin comme un personnage singulier écrivant dans son coin, il collabore à la constitution d'une bibliothèque collective, mais celà l'occupe moins que les aldéhydes, les chatsmalheureux, ou les associations de défense des droits de la femme à l'éducation (1862) ou la recette du pain noir pour les pauvres.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 0:18

Xavier a écrit:
Ouais donc ça fait plus de 80 ans, tu peux t'y remettre au lieu de troller. siffle

Borodine était encore vivant, c'est vrai. geek
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 3:19

oui je reconnais, sinon c'est bien triste que ça n'intéresse que des marginaux, mais il faudra s'y faire
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 8:28

Intéressant, Sud. Cette Première symphonie serait donc beaucoup plus profonde et intéressante que je ne l'ai vu moi-même ! Je m'y repencherai donc, particulièrement sur le finale, où tu as perçu des choses que je n'ai absolument pas remarqué, ne voyant que dans ce mouvement des thèmes bruyants et sans attrait...

Passons donc à la Seconde. (Ben oui, il n'y a pas de troisième...). Cette oeuvre est apparemment surnommée "héroïque", peut être pas de la main même du compositeur, mais cette indication a en tous cas été portée sur le boîtier du disque. On s'attend donc à trouver une oeuvre épique, torturée, beethovénienne. Je dois dire qu'on est pas déçu. Les accents héroïques se font entendre dès l'ouverture du premier mouvement, qui me fait immédiatement songer à l'ouverture Egmont de Beethoven, avec qui elle partage ces sonneries de cuivres lentes et grandioses, dialoguant avec de lourds accords aux cordes graves martelés avec vigueur. Toutefois, ce à quoi je m'attendais moins, Borodine fait de ce "thème" très funèbre la substance même de son mouvement. Des scansions s'introduisent rapidement et donnent à cette marche un aspect hoquetant plutôt inquiétant. Dans le développement qui s'ensuit, les épisodes "militaires" où le motif initial est répété à de nombreuses reprises, encadrent des épisodes plus pathétiques, où les bois font entendre des gémissements tragiques pour le moins éloquents. Evidemment le mouvement culmine en un climax d'une intensité qui rappelle Bruckner (sa troisième symphonie par exemple) où des hurlements de cuivres se déchaînent pour mon plus grand plaisir. Ce qui me semble génial là-dedans, c'est qu'avec rien (une orchestration très cuivrée qui n'a rien d'original, un motif court et répétitif...), Borodine arrive à tirer une richesse de langage et une qualité d'expression surprenantes.

Le scherzo qui suit m'a étonné : son thème m'évoque en effet celui du troisième mouvement de la Pathétique, qui n'a été écrite que bien après. Les pizzicati introduisent un motif entraînant, moins ravagé que le mouvement précédent, tandis que la section centrale est marquée par un thème à la flûte repris par un cantilène de violons qui m'évoque une sorte de choral apaisé et serein.

C'est d'ailleurs ce caractère plus calme qui marque le début du magnifique Andante, le plus beau moment de la symphonie à mon avis. Le thème, murmuré par le cor, repris successivement par les autres pupitres, d'une beauté épatante. Tout ça n'est plus très héroïque mais ménage au contraire un calme, une pause bienvenue. L'introït de cet Andante rappelle d'ailleurs, avec ses intonations orientales, le mouvement lent très bucolique de la Première (que sud n'a pas aimé, moi si). Cependant, rapidement l'atmosphère s'alourdit et devient douloureusement funèbre. Des moments d'espoir, où les violons chantent avec expression, alternent alors avec des épisodes noirs où le basson joue un rôle intéressant (cf le début de la Pathétique, encore une fois). Borodine me joue encore un tour à la fin du mouvement, semblant lancer sa coda sur un cantilène héroïque aux violons, puis se ravisant et achevant plutôt le mouvement sur une reprise du joli thème initial à la flûte. Le tout me paraît fort bien goupillé.

C'est le finale qui m'a causé le plus de problèmes. Je m'y repencherai car il est plutôt déroutant. Le thème récurrent de ce court épisode me semble authentiquement russe, avec bois et ornamenti omniprésents ; une percussion que je n'identifie pas accompagne bruyamment l'orchestre tout au long du mouvement et semble le souligner d'un trait sarcastique. C'est cela qui me trouble le plus: au premier degré, ce finale est visiblement triomphal, mais je crois que c'est de l'ironie : en lieu et place des thèmes victorieux habituels, on nous sert un truc assez difforme qui déroute nos oreilles, pour mieux se payer notre tête ? Commencée dans un climat très sérieux, cette oeuvre s'achèverait donc dans la dérision.

Musicalement, ce finale est en tous cas passionnant. L'instabilité qui le caractérise, ce côté dansant sans l'être vraiment, est hyptonisant. Je voudrais bien que sud m'en dise plus sur ce qu'il en pense. Quant à moi, il ne me reste qu'à réécouter l'oeuvre. Première approche réussie.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1230
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 12:44

Bravo, Spiritus, pour les analyses de ces deux symphonies, qui m'ont fait découvrir des choses que je n'avais même pas remarquées. Il est vrai que j'ai bien du mal à "décortiquer" une oeuvre. Embarassed

Je voudrais préciser que Borodine a composé 3 symphonies, la troisième ayant été ébauchée quelques mois avant sa mort, en 1886. Bien que sur papier il n'avait laissé que des esquisses, elle était complète dans sa tête, et il l'a joué au piano devant Glazounov. Celui ci, avec sa mémoire musicale phénoménale, a reconstitué, en partant des esquisses, deux des quatre mouvements : un moderato et un scherzo.

C'est une symphonie qui aurait été moins "épique" que la deuxième, mais tout aussi russe, avec des thèmes populaires, en particulier le premier mouvement. Une partie du scherzo avait connu une première version pour quatuor à cordes, dans un recueil collectif intitulé "les vendredis de Saint Petersbourg";
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 30 Aoû 2007 - 13:53

J'ai été un peu déçu par la 2ème Symphonie. Le thème du 1er mouvement est assez impressionnant mais j'ai trouvé que cela tournait un peu en rond, que ça devenait un peu répétitif. Le reste de la symphonie ne m'a pas particulièrement intéressé. Même chose pour la Petite Suite orchestrée par Glazounov. Je n'en garde aucun souvenir. J'ai trouvé ces deux oeuvres agréables mais sans plus, vraiment. J'ai eu une meilleure impression des Danses Polovtsiennes. Mais encore une fois je ne vais pas me précipiter pour les acheter.

En fait, c'est surtout le Quatuor à Cordes qui m'intéresse mais comme ma Médiathèque ne l'avait pas, je me suis rabattu sur ces oeuvres. Ceci explique peut-être cela.


Dernière édition par Cello le Mer 10 Fév 2010 - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMar 8 Jan 2008 - 18:33

J'ai écouté la 2e par Kondrashine avec le Concertgebouw. C'est tout simplement excellent, l'orchestre sonne merveilleusement et la direction du chef est très inspirée, avec des tempi pourtant bien plus rapides que Svetlanov (l'Andante perd trois bonnes minutes). Le finale pérore dans une bonne humeur communicative. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMar 8 Jan 2008 - 22:27

Dans un catalogue de Sotheby's (vente du 4-12-07) il y avait une lettre de Borodine, datée St-Petersbourg, 29 juin 1884, dans laquelle il dit "Quant à la deuxième symphonie (en si-mineur), la partition et les parties sont encore inédites... Ne trouveriez Vous pas prudent de commencer par la première (en mi-bémolle), qui porte un cachet plus européen? Elle est plus facile à comprendre, et puis elle a déjà une certaine réputation en Allemagne. (...) Franz Liszt en parle beaucoup et bien. La partition et les parties d'orchestre en sont déjà gravées."

Personellement j'adore les deux mouvements de l'inachevée troisième, mais là on ne sait pas qui a écrit quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Julien
Mélomaniaque
Julien

Nombre de messages : 650
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/09/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 10:58

Hello,

Je suis dans l'école russe en ce moment.

Mon prof m'a joué une partie de clarinette des Danses polovtsiennes ; j'ai crû comprendre que c'était tiré du Prince Igor, quelqu'un peut me confirmer ça ? Et si oui, c'est juste une partie ?

Et dans ce cas, je cherche une bonne version ...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 11:51

Julien a écrit:

Mon prof m'a joué une partie de clarinette des Danses polovtsiennes ; j'ai crû comprendre que c'était tiré du Prince Igor, quelqu'un peut me confirmer ça ?

Tout à fait.
Oui je me souviens d'un solo de clarinette assez important...
Revenir en haut Aller en bas
Julien
Mélomaniaque
Julien

Nombre de messages : 650
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/09/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 17:29

Cool : )

Est ce que quelqu'un connaît ce dvd ?

Alexandre Borodine 313THY2879L._SS400_

Par rapport au dvd de Xavier ? Ca vaut quoi ?

Lequel vaut-il mieux choisir en fait ... Je pense que la version de Xavier pourrait me convenir mais je préfére demander par acquis de conscience ...

ju
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 22:55

Si tu peux nous dire les interprètes... Mais en tout cas je n'ai pas vu ce DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:04

je vais sans doute encore intervenir à contre-temps mais je me demande s'il est bien opportun d'écouter Prince Igor en entier quand on a été impressionné par un solo de clarinette des Danses Polovtsiennes, ce morceau se trouvant à peu près dans la discographie de tous les meilleurs chefs.
Si c'est pour découvrir Borodine, il est peut-être préférable de commencer par Dans les steppes de l'Asie centrale et les deux premières symphonies, tout le reste étant orchestré et achevé par Glazunov (auteur de plus de la moitié de Prince Igor, dont l'ouverture)
Enfin, c'est très bien Prince Igor, mais ce n'est que tr'ès partiellement du Borodine.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:08

Je suis assez d'accord, j'ai bien aimé le Prince Igor, mais ce n'est pas non plus immanquable de bout en bout...
C'est néanmoins louable de préférer écouter l'oeuvre en entier. thumleft (en plus c'est très souvent joué sans les choeurs et ça c'est nul)
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:11

Xavier a écrit:
Je suis assez d'accord, j'ai bien aimé le Prince Igor, mais ce n'est pas non plus immanquable de bout en bout...
C'est néanmoins louable de préférer écouter l'oeuvre en entier. thumleft (en plus c'est très souvent joué sans les choeurs et ça c'est nul)

Ah bon ? Shocked Je suppose que les parties en question sont coupées parce que sinon...

J'aime bien le Prince Igor, un opéra très sympathique mais que je re-découvre à chaque fois car je ne retiens jamais rien de significatif.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:12

Elvira a écrit:
Xavier a écrit:
(en plus c'est très souvent joué sans les choeurs et ça c'est nul)

Ah bon ? Shocked Je suppose que les parties en question sont coupées parce que sinon...

Non non, c'est pas coupé, c'est joué sans les choeurs, tout simplement... (comme la 2è suite de Daphnis, souvent jouée sans les choeurs... oui c'est abominable)
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:13

Surtout que si je ne me trompe pas, il y a un choeur assez connu...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:15

Elvira a écrit:
Surtout que si je ne me trompe pas, il y a un choeur assez connu...
Vous ne parlez pas de la même chose : Xavier parle justement de ce choeur qui est souvent joué, isolé, à l'orchestre seul. Toi tu parles de l'opéra intégral (où l'on n'omet jamais les choeurs, bien entendu).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:17

Ah ok. Enfin tout de même. Il est beau ce choeur, assez puissant. Alors seulement instrumental. Confused
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:50

Pour en revenir à ce qu'en dit Glazunov, voici une citation d'une lettre de lui, du 8 avril 1887: "J'ai été fort occupé de l'instrumentation de la première partie de la symphonie inachevée en la min. de feu Borodine. Il n'a eu le temps de développer que deux premières parties, la troisième (variations) et le finale n'existent qu'en thèmes seuls, et il n'y a aucun moyen de les restaurer. Cette symphonie est composée dans le style russe d'une pureté excessive, que l'on peut rencontrer dans quelques fragments de l'opéra Igor. Surtout le scherzo en 5/8 (la deuxième partie) est un vrai chef d'oeuvre de notre grand maître."
(ceci est écrit d'origine en français, donc pas une traduction).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 7 Mai 2008 - 23:57

oui, mais le scherzo auquel il fait allusion n'est-il pas aussi une pièce rapportée, l'orchestration d'un scherzo pour quintette avec piano écrit quelques années plus tôt pour une oeuvre collective? (je dis ça de mémoire donc je me trompe peut-être).
Peut-on faire confiance à Glazounov qui n'a eu de cesse de démontrer que tout était de Borodine, alors qu'il prétendait avoir restauré de mémoire l'ouverture et les deux derniers actes du Prince Igor que Borodine lui aurait joué plusieurs fois au piano? Même avec une excellente mémoire, ça parait peu crédible.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyJeu 8 Mai 2008 - 0:39

Il n'y a pas de coupure dans les texte que je cite, il parle donc de la troisième inachevée.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMar 13 Mai 2008 - 15:25

Au passage sud, connais-tu pour la 2è le live de Kondrashine avec le Concertgebouw? C'est très chouette, une belle alternative à Svetlanov, avec une conception très différente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMar 13 Mai 2008 - 15:29

non, je ne pense pas avoir ça, mais c'est sans doute intéressant, j'aime beaucoup les derniers enregistrements de Kondrashin avec cette formation, particulièrement les danses symphoniques de Rachmaninov (avec la 4ème suite de Tchaïkovsky je crois) et les 6 et 9 de Chostakovich
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyLun 23 Juin 2008 - 10:17

Cello a écrit:
J'ai été un peu déçu par la 2ème Symphonie. Le thème du 1er mouvement est assez impressionnant mais j'ai trouvé que cela tournait un peu en rond, que ça devenait un peu répétitf. Le reste de la symphonie ne m'a pas particulièrement intéressé. Même chose pour la Petite Suite orchestrée par Glazounov. Je n'en garde aucun souvenir. J'ai trouvé ces deux oeuvres agréables mais sans plus, vraiment. J'ai eu une meilleure impression des Danses Polovtsiennes. Mais encore une fois je ne vais pas me précipiter pour les acheter.

En fait, c'était surtout le Quatuor à Cordes qui m'intéressait mais comme ma Médiathèque ne l'avait pas, je me suis rabattu sur ces oeuvres. Ceci explique peut-être cela.

Je viens enfin de l'écouter ce 2ème quatuor à cordes et alors là, oui, c'est autrement plus convainquant en ce qui me concerne. Pas étonnant qu'il soit si connu, il est vraiment très beau en particulier la premier mouvement avec son thème imparable, très délicat et tendre.
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyMer 23 Juil 2008 - 14:37

J'écoute la symphonie n°2 et j'aime beaucoup. Il a écrit d'autre choses dans ce style ?
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyVen 25 Juil 2008 - 16:24

*Niko a écrit:
J'écoute la symphonie n°2 et j'aime beaucoup. Il a écrit d'autre choses dans ce style ?

Les Steppes un peu oui.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyLun 13 Oct 2008 - 15:25

Je viens de saluer la modernité des deux quatuors de Borodin, sur un fil Tchaikowski, et j'espère lire beaucoup de réactions positives sur ces quatuors, écrits par un physicien.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyLun 13 Oct 2008 - 15:31

felyrops a écrit:
Je viens de saluer la modernité des deux quatuors de Borodin, sur un fil Tchaikowski, et j'espère lire beaucoup de réactions positives sur ces quatuors, écrits par un physicien.
Est-ce une invitation à y voir un lien de cause à effet?... scratch

D'ailleurs il me semblait qu'il était chimiste, pas physicien.
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyLun 13 Oct 2008 - 20:36

Peu importe, il a écrit de très beaux quatuors.
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine EmptyLun 13 Oct 2008 - 21:22

Je ne connais que le quatuor n°2, dont on a parlé souvent sur le forum, qui est un chef d'oeuvre, et un sommet dans la production de Borodine.
Pour éviter de choisir entre les amirables quatuors de Borodine et Tchaikovsky (le premier), cette excellente version regroupe les deux.


Alexandre Borodine 5136WTY6YAL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Alexandre Borodine Empty
MessageSujet: Re: Alexandre Borodine   Alexandre Borodine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandre Borodine
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: