Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -56%
Trottinette électrique pliable – GO RIDE ...
Voir le deal
110 €

 

 Jean Gilles (1668-1705)

Aller en bas 
AuteurMessage
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 26 Mai 2008 - 16:10

Jean Gilles (1668-1705) 51zWcnSm2sL._

Ici la version d' Herreweghe avec la superbe Mellon et le géantissime Howard Crook.
Je suis enchanté, mais plus qu'un requiem j'entends des motets ici Confused.
La diction des voix est de haut niveau. Une musique à la frontière d'un charpentier et de lully. Très dansant :bounce:même par moment et très élégant . Ce qui est surprenant pour un requiem. Un ensemble très harmonieux de la qualité du concert spirituel ou des arts florissants .
Des morceaux pas très médiatifs et rien d'austère pour une oeuvre religieuse une messe des morts de surcroit. Mais de jolies airs vraiment très agréables, légers ou émouvants et parfois très touchants Sad .

Très beau cd .
Atom Content
hehe

Si quelqu'un a des suggestions a faire à propos de ce Jean Gilles.
Je suis preneur
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMar 27 Mai 2008 - 23:01

Je suis en train d'écouter la version Niquet. Ca commence franchement mal (extrêmement faux, quasiment insupportable même pour moi), et et ce Requiem pris tout guillerettement, on est loin de la profondeur de Herreweghe.

Ensuite, toujours beaucoup de variété dans les différentes interventions, ça demande une fin d'écoute avant de porter un avis. L'attention doit beaucoup mieux se soutenir sur la longueur, avec beaucoup de danse et de présence des solistes.

Mais c'est tout de même extrêmement faux, à l'orchestre (c'est entre les cordes et les vents que ça 'frotte'), pour un orchestre pro, pire que le Malgoire des mauvais jours car en permanence.

(Tiens, il y a Gens ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMar 27 Mai 2008 - 23:16

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis en train d'écouter la version Niquet. Ca commence franchement mal (extrêmement faux, quasiment insupportable même pour moi), et et ce Requiem pris tout guillerettement, on est loin de la profondeur de Herreweghe.

Celui de Campra est aussi pris trop légèrement. Lumineux, rapide et dansant. Pour un requiem c'est assez étonnant... Gardiner en donne une vision plus conforme à ce qu'on peut attendre d'une messe des morts : une vision funèbre et apaisée, mais ses solistes sont moins brillants et moins en style. J'aime ces deux versions. Pour en revenir au Requiem de Gilles je n'ai pas trouvé que ça sonnait faux et je crois qu'Atom aussi a été très séduit, mais c'est vraiment le côté trop lumineux qui m'a dérangé. Ce n'est pas propre à Niquet, même si c'est encore plus frappant chez lui, c'est aussi cet aspect qui m'avait interpellé et déplu chez Herreweghe. C'est l'oeuvre en elle même, plus que les choix d'interprétation, qui me pose problème ou ne me convainc pas totalement. Le problème de Niquet c'est peut-être qu'il a tendance à jouer ces messes des morts exactement comme s'il s'agissait de grands motets.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMar 27 Mai 2008 - 23:20

Niquet dans le Campra passe mieux pour moi. J'aime autant les deux lectures Gardiner/Proms et Niquet.

Là, vraiment, réécoute les premières mesures, soit je délire atrocement, soit c'est vraiment horriblement faux. Les solistes ne se laissent pas démonter, bravo.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMar 27 Mai 2008 - 23:42

Jean Gilles (1668-1705) Gillesniquetpk3


Du requiem de niquet je ne me suis attardé que sur l' Offertoire ( plage 4,5 et 6 )ou les voix me semblent bien supérieures a la version d'hereweghe .Qui donnent un sens plus profond ici peut être moins austère aussi
Pour le reste j'y entends rien de choquant . scratch . Je l'écouterais dans son intégralité avec attention .

Edit le 06/06/08

Dans l'ensemble même si quelques piste sont dignes des plus grandes interprétation de niquet force est de constater que la version d'Herreweghe est un ton plus austère ce qui sied dans l'ensemble plus à l'oeuvre . c'est aussi mené un peu plus tambour battant.
+1 donc pour Herreweghe


Dernière édition par atomlegend le Ven 6 Juin 2008 - 22:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMar 27 Mai 2008 - 23:56

DavidLeMarrec a écrit:
Niquet dans le Campra passe mieux pour moi. J'aime autant les deux lectures Gardiner/Proms et Niquet.

Je ne connais pas la version Gardiner/Proms. Je parlais de sa vieille version multi-rééditée qui date de 1981 avec Judith Nelson, Dina Harris, Jean-Claude Orliac, Wynford Evans et Stephen Roberts. Une production contemporaine des disques qu'Herreweghe a eu le bon - et parfois le mauvais - goût de consacrer au baroque français. Le Monteverdi Choir est brillant et profond et le climat, au risque de me répéter, tour à tour funèbre et apaisé, y est merveilleusement bien rendu. Mais les solistes de Niquet c'est autre chose.

DavidLeMarrec a écrit:
Là, vraiment, réécoute les premières mesures, soit je délire atrocement, soit c'est vraiment horriblement faux. Les solistes ne se laissent pas démonter, bravo.

J'entends que le début est effectivement plus réussi chez Herreweghe (peut-être à cause de l'ambiance plus grave et solennelle) mais de là à dire que ça sonne horriblement faux chez Niquet, ça ne me choque toujours pas plus que ça hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMer 28 Mai 2008 - 0:25

WoO a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Niquet dans le Campra passe mieux pour moi. J'aime autant les deux lectures Gardiner/Proms et Niquet.

Je ne connais pas la version Gardiner/Proms. Je parlais de sa vieille version multi-rééditée qui date de 1981 avec Judith Nelson, Dina Harris, Jean-Claude Orliac, Wynford Evans et Stephen Roberts. Une production contemporaine des disques qu'Herreweghe a eu le bon - et parfois le mauvais - goût de consacrer au baroque français. Le Monteverdi Choir est brillant et profond et le climat, au risque de me répéter, tour à tour funèbre et apaisé, y est merveilleusement bien rendu. Mais les solistes de Niquet c'est autre chose.
Les solistes de Gardiner/Proms sont parfaitement en style, ce sont des baroqueux aguerris.


Citation :
J'entends que le début est effectivement plus réussi chez Herreweghe (peut-être à cause de l'ambiance plus grave et solennelle) mais de là à dire que ça sonne horriblement faux chez Niquet, ça ne me choque toujours pas plus que ça hehe
Oui, l'ambiance est plus réussie chez Herreweghe, mais je veux juste dire que les instrumentiste jouent faux, pas juste, à côté des notes exactes, je ne sais pas comment le dire ! Ce n'est pas une question de degré d'interprétation, mais d'exactitude technique.
Ca me dérange très peu d'habitude, mais là, soit je suis totalement à la masse, soit c'est vraiment pas terrible du tout...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyMer 28 Mai 2008 - 1:01

En tout cas je découvre avec beaucoup de plaisir ce Requiem et Herreweghe n'en rajoute pas il me semble dans le pathos. C'est une pièce surprenant par son caractère élégiaque parfois. Rien qui sente vraiment la mort. C'est même voluptueux, digne quand même, parfois des envolées italiennes qui me rappellent certains motets de Haendel en mieux comme Dolores infernis ailleurs des couleurs très versaillaises lulliennes comme dans le Kyrie.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12378
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyDim 1 Juin 2008 - 10:26

Je suis en train d'écouter ce Requiem de Gilles par Herreweghe, et je n'ai pas grand chose d'autre à rajouter sur le fait que je sois aussi plus plongé dans une atmosphère de motets que dans un Requiem. Mais après tout : pourquoi pas ? C'est une autre vision de la mort, très paisible et "champêtre". Très agréable, et j'irais même à dire que ça pousse un peu à réfléchir Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyVen 6 Juin 2008 - 15:55

Jean Gilles (1668-1705) Jeangillesmotets001lz8

Je continue sur ma lancée "Jean Gilles "
Composé du motet à saint Jean baptiste et de trois lamentations .
En ce qui concerne le Motet mon avis est relativement partagé. Selon les pistes.
Le Ut Nunciatus ou ténors baryton et soprano se mélangent dans un tempo élancé vraiment impréssionant presque
cacophonique et rarement entendu ici en ce qui me concerne. Mélange dramatique inquiétant vraiment admirablement rendu par le concert spirituel. Surprenant!!!.
D'autres plus cérémonieux à la De Lalande me touche moins. Mais j'insiste sur le fait que les voix y sont extraordinaires.
Le point fort. Les Lamentations:
Un rendu solennel, très austère, l'entrée des lamentations du jeudi soir est absolument divine, médiatique à souhait. Un Paya jean louis aux basses impressives, une sonorité grave parfaite .

Lamentation Du Jeudi Soir : Teth : Un Fouchécourt et une V. gens d'une légèreté poignante . je croirais entendre Sophie Daneman ici .

Niquet a fait ici une oeuvre majeure, parfaite dans son genre . Une interprétation ou j'entends rien à redire. Mais il est vrai que la distribution est d'un tel niveau

Véronique Gens
J.P Fouchécourt
Douglas Nasrawi
J.L Payat
Choeur . Concert spirituel


sunny
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyVen 6 Juin 2008 - 16:17

Il faudrait que je réécoute ce motet à Saint Jean-Baptiste et ces Lamentations mais j'en garde aussi un très bon souvenir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyVen 6 Juin 2008 - 22:36

Y a t-il d'autres oeuvres majeures de Jean Gilles à découvrir d'urgence ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyVen 6 Juin 2008 - 22:43

Je ne connais pas d'autres œuvres de Gilles. Par contre je crois avoir compris (mais ça n'est pas très clair, côté indications), que dans la version du Requiem que je possède, dirigée par Joël Cohen, des passages de musique plus ancienne ont été insérés, ce qui doit déstabiliser pas mal l'équilibre global. Il y a un "Dies Irae" dans la version dirigée par Herreweghe?
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyVen 6 Juin 2008 - 23:07

Octavian a écrit:
Il y a un "Dies Irae" dans la version dirigée par Herreweghe?

Non et dans la version de niquet non plus .
Revenir en haut Aller en bas
Guyercoeur
Mélomane averti
Guyercoeur

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 12:38

Eragny a écrit:
Je suis en train d'écouter ce Requiem de Gilles (..............) C'est une autre vision de la mort, très paisible et "champêtre". Très agréable, et j'irais même à dire que ça pousse un peu à réfléchir Embarassed

mains mains
Je ne peux rien ajouter .... c 'est le compositeur que je choisissais le plus souvent lors de mes randos à la campagne. Musique lumineuse , très "champêtre" et apaisante. Les 3 CDs de Niquet (chez ADDA à l 'époque) sont de purs joyaux .
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 13:06

C'est quoi ces 3 Cd ? !!!
Revenir en haut Aller en bas
Guyercoeur
Mélomane averti
Guyercoeur

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 13:25

atomlegend a écrit:
C'est quoi ces 3 Cd ? !!!

vol 1 : Motet st jean Baptiste / 3 lamentations
vol 2 : Requiem / motet "beatus quem elegisti" (mon favori)
vol 3 : Te Deum / motet "diligam te domine"

et voilà .....service rapide ! siffle
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 13:36

Les 3 disques du Concert Spirituel parus chez ADDA ont été réédités chez Accord :

- Volume 1 : Le motet à Saint Jean-Baptiste et les Trois Lamentations

Jean Gilles (1668-1705) 41SBTZ33VXL

- Volume 2 : Le Requiem et le motet Beatus quem elegisti

Jean Gilles (1668-1705) 4130P9R8GFL

- Volume 3 : Le Te Deum et le motet Diligam Te Domine

Jean Gilles (1668-1705) 41E5XT9YBCL


Tous les trois sont excellents et indispensables.

On peut aussi trouver cet enregistrement récent des Festes d'Orphée paru chez K617 :

Jean Gilles (1668-1705) 51rAmuTKGfL

Je n'ai malheureusement pas encore écoute ce disque Sad

Sinon il y a aussi ce disque, plus ancien, du Requiem paru initialement chez Erato (on peut encore le trouvé dans cette édition) et dirigé par Joel Cohen :

Jean Gilles (1668-1705) 51DY8PPQDRL

Instinctivement je me dirigerai vers le disque des Festes d'Orphée chez K617 qui doit être plus en style.
Sagittarius est plutôt un bon ensemble mais le nom des solistes (Azema, Nirouet, etc...) ne me dit rien du tout.

Avec le disque du Requiem par Herreweghe qui ouvre le sujet et qui a connu de multiple réédition, parfois couplé avec d'autres compositeurs que Gilles je crois que nous avons fait le tour complet de la discographie de Jean Gilles. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 13:49

Attention: l'enregistrement dirigé Joel Cohen est bien celui que j'ai en ma possession (réédité dans une collection spécialisée en musique sacrée). Les réponses que j'ai obtenu plus haut confirment que Cohen y mêle, en "remplacement" de certaines pièces "manquantes", des passages en plain-chant dont j'aurais tendance à soupçonner qu'ils modifient considérablement l'économie de l'ensemble. (Et pour ce que je peux en juger dans ces conditions, l'interprétation des pages propres à Gilles ne me transcende pas particulièrement...)
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 13:53

Octavian a écrit:
Attention: l'enregistrement dirigé Joel Cohen est bien celui que j'ai en ma possession (réédité dans une collection spécialisée en musique sacrée). Les réponses que j'ai obtenu plus haut confirment que Cohen y mêle, en "remplacement" de certaines pièces "manquantes", des passages en plain-chant dont j'aurais tendance à soupçonner qu'ils modifient considérablement l'économie de l'ensemble.

Merci de faire ce rappel. Finalement c'est intéressant, ça peut-être une sorte de version alternative (et peu orthodoxe). Est-ce que tu pourrais nous dire quand cela a été enregistré c'est la question que je me pose. Les tempi ne sont-ils pas trop traînant ? Comment est-ce que tu décrirais l'oeuvre ? Niquet mène le Requiem tambour battant dans une atmosphère de motet presque "guillerette", j'imagine que ce n'est pas le cas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 14:20

WoO a écrit:
Finalement c'est intéressant, ça peut-être une sorte de version alternative (et peu orthodoxe).

Oui, c'est ce que j'ai failli ajouter. L'expérience peut en effet être intéressante pour ceux qui connaissent déjà cette œuvre et veulent tenter une approche... différente. Maintenant, pour la découvrir (comme ça a été mon cas), il vaut peut-être mieux éviter.

(J'ai oublié de dire, car je l'avais oublié tout court, mais la réécoute me rafraîchit la mémoire: il y a aussi, régulièrement, quelques brèves interventions d'un Ensemble de Tambours Provençaux, très impressionnantes, mais qui là encore, à mon avis, ne doivent guère avoir de lien avec la partition originale...)

WoO a écrit:
Est-ce que tu pourrais nous dire quand cela a été enregistré c'est la question que je me pose. Les tempi ne sont-ils pas trop traînant ? Comment est-ce que tu décrirais l'oeuvre ? Niquet mène le Requiem tambour battant dans une atmosphère de motet presque "guillerette", j'imagine que ce n'est pas le cas ici.
Ah non, pas vraiment le cas, en effet.
Côté tempi, on ne peut pas dire que ça soit la grande allégresse, sauf peut-être pendant quelques minutes à la fin de l'Introït et à la toute fin du disque, après la communion.
Quant à la date d'enregistrement, ça n'est pas très clair. Je trouve dans le livret la mention suivante:
Citation :
Recorded 16-17 July 1989, 8 August 1992, Saint-Sauveur Cathedral, Aix-en-Provence, France, during Festival of Aix-en-Provence (Directors: Louis Erlo, Jean-Louis Pujol).
Un enregistrement étalé sur trois ans, pour une œuvre d'un peu plus de trois quarts d'heures (66 minutes en ajoutant les parties en plain-chant), ça fait quand même un peu fort de café. A moins que Cohen ait d'abord enregistré des passages de l'ordinaire grégorien, et que, ne sachant trop qu'en faire, il les ait ensuite intégrés à un enregistrement du Requiem de Gilles?? Je n'ose imaginer cela...
Enfin, concernant ma perception de l'œuvre telle que je peux m'en saisir à travers cet enregistrement, je dirais... euh... ennuyeuse. Comme il semble que ce sentiment ne soit pas partagé par tous ceux qui se sont exprimés ici après avoir écouté les versions Herreweghe et/ou Niquet, je soupçonne que c'est vraiment cette version qui est en cause...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 15:00

Octavian a écrit:
Un enregistrement étalé sur trois ans,
Questions de disponibilité, ce n'est pas rare. Mais comme tu le supposes, les séances ont peut-être eu lieu avec deux ensembles différents, et le plain-chant a été fait en une seule journée deux ans et demi plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 15:08

Octavian a écrit:
WoO a écrit:
Finalement c'est intéressant, ça peut-être une sorte de version alternative (et peu orthodoxe).

Oui, c'est ce que j'ai failli ajouter. L'expérience peut en effet être intéressante pour ceux qui connaissent déjà cette œuvre et veulent tenter une approche... différente. Maintenant, pour la découvrir (comme ça a été mon cas), il vaut peut-être mieux éviter.

Oui les tambours provençaux ça doit paraître un petit peu curieux ! hehe

J'imagine la tête d'Atom s'il avait écouté cette version en premier pété de rire

Bien sûr ça n'est sûrement pas écrit sur la partition. En fait ils ont sans doute voulu recréer une atmosphère spécifique à cette région du sud de la France, qui s'appuie peut-être sur des témoignages historiques spécifiques ou des pratiques qui ont perdurées dans le temps. Jean Gilles a été maître de musique à Toulouse après avoir exercé à Aix, Agde et Avignon. Il a exercé toute sa carrière dans le sud avant de s'éteindre prématurément à l'âge de 37 ans. Ils ont donc voulu donner à cette musique un caractère plus local, plus "provincial", loin de la chapelle royale de Versailles, celui qu'il aurait pu avoir lors de la célébration des obsèques du compositeur à Toulouse en 1705, puisqu'il fut joué à cette occasion. J'espère qu'ils n'ont pas poussé cette "restitution" imaginaire un peu trop loin, allant jusqu'à faire chanter les solistes avec l'accent du Sud de la France hehe

Nous avons donc droit à la version "parisienne", celle qui a été jouée par Le Concert Spirituel - celui du XVIIIème siècle - à Paris dans les disques d'Herreweghe et de Niquet, et la version "provençale" dans le disque de Cohen. Je doute fort que pour les funérailles de Louis XV à Paris et au cours desquelles on joua ce Requiem, les tambours provençaux aient été conviés hehe


Dernière édition par WoO le Sam 7 Juin 2008 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 15:12

WoO a écrit:
J'espère qu'ils n'ont pas poussé cette "restitution" imaginaire un peu trop loin, allant jusqu'à faire chanter les solistes avec l'accent du Sud hehe
C'est un problème ? What the fuck ?!?

Ne compte plus que je t'adresse un jour la parole, toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 15:42

DavidLeMarrec a écrit:
Ne compte plus que je t'adresse un jour la parole, toi !

Tant que tu m'écris c'est bon ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 7 Juin 2008 - 15:47

WoO a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ne compte plus que je t'adresse un jour la parole, toi !

Tant que tu m'écris c'est bon ! Cool
Mais même quand j'écris, j'ai de l'assân, tu ne passeras pas par maille. cat
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:06

Une amie m'a fort obligeamment prêté la version Niquet du Requiem et ...

euh...

wow...

Shocked

j'ai eu du mal à croire qu'il s'agissait bien de la même œuvre que celle que je connais par l'enregistrement de Joel Cohen...

D'un coup je comprends beaucoup mieux le sens et le contenu de toutes les notations laudatives qui ont été faites sur ce Requiem à la page précédente. Il m'apparaît de façon évidente que le gros point noir de la version que j'ai en ma possession depuis des années n'est pas tant l'ajout d'éléments étrangers à la partition originale que la façon plombante (sans que cela ne donne accès à une quelconque "profondeur") dont sont interprétées les pages qui sont belles et bien (censées être) de Gilles !

Dans cette nouvelle version je découvre, exactement de la même façon que si je n'en avais jamais rien entendu auparavant, une pièce tout à fait remarquable du répertoire musical ! Joie ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89391
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:09

Quand on répète que l'interprétation est d'une importance capitale dans ce répertoire... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:17

DavidLeMarrec a écrit:
Quand on répète que l'interprétation est d'une importance capitale dans ce répertoire... Smile
En cette occurrence précise, c'est vraiment le jour et la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:23

Octavian a écrit:
En cette occurrence précise, c'est vraiment le jour et la nuit.

Tout ça me donne quand même envie d'entendre ces fameux tambours provençaux hehe

Si un jour tu veux te lancer dans Delalande ou d'une manière générale aborder d'autres compositeurs baroques français évite les disques de Jean-François Paillard : tu y retrouveras cette atmosphère "plombante" et ce manque de vitalité et de dynamisme qui t'avait déçu à l'écoute de ce disque.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:44

Octavian a écrit:
Une amie m'a fort obligeamment prêté la version Niquet du Requiem et ...

euh...

wow...

Shocked

j'ai eu du mal à croire qu'il s'agissait bien de la même œuvre que celle que je connais par l'enregistrement de Joel Cohen...

D'un coup je comprends beaucoup mieux le sens et le contenu de toutes les notations laudatives qui ont été faites sur ce Requiem à la page précédente. Il m'apparaît de façon évidente que le gros point noir de la version que j'ai en ma possession depuis des années n'est pas tant l'ajout d'éléments étrangers à la partition originale que la façon plombante (sans que cela ne donne accès à une quelconque "profondeur") dont sont interprétées les pages qui sont belles et bien (censées être) de Gilles !

Dans cette nouvelle version je découvre, exactement de la même façon que si je n'en avais jamais rien entendu auparavant, une pièce tout à fait remarquable du répertoire musical ! Joie ! cheers

cheers cheers cheers Bienvenue . Moi je vis ça depuis six mois et presque tous les jours
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:45

[quote="WoO"]
Octavian a écrit:


Tout ça me donne quand même envie d'entendre ces fameux tambours provençaux hehe


Je te les laisse . hehe
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyLun 9 Juin 2008 - 23:32

atomlegend a écrit:
Je te les laisse . hehe

C'est mon côté pervers. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan

Nombre de messages : 859
Date d'inscription : 20/01/2009

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptySam 16 Mai 2009 - 20:47

Je lis beaucoup de bien ici de la version Herreweghe, mais je ne parviens pas à la trouver en médiathèque. Par contre, celle-ci figure au catalogue :

Jean Gilles (1668-1705) Gillesrequiem

Avec Herreweghe toujours, accompagné ici de Anne-Marie Rodde, Jean Nirouët, Martyn Hill, Ulrich Studer, Peter Kooy, le Collegium Vocale Gent et l'ensemble Musica Antiqua Köln jouant sur instruments d'époque. Enregistré en 1981, visiblement.

Diapason d'or (je sais pas trop ce que vaut ce critère)

Quelqu'un connait ? Ça vaut le coup que je me déplace ?
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyDim 17 Mai 2009 - 0:06

Pulcino a écrit:
Quelqu'un connait ? Ça vaut le coup que je me déplace ?

J'ai bien peur que non. Sa deuxième version reste tout à fait recommandable, mais Herreweghe en 1981... Confused
Revenir en haut Aller en bas
entropie
Muet ventriloque
entropie

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) EmptyDim 17 Mai 2009 - 0:27

WoO a écrit:
C'est mon côté pervers. Confused


C"est quoi tes autres cotés ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Jean Gilles (1668-1705) Empty
MessageSujet: Re: Jean Gilles (1668-1705)   Jean Gilles (1668-1705) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Gilles (1668-1705)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: