Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
47.99 €

 

 Osvaldo Golijov (1960- )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 15:09

Je viens de découvrir ce compositeur via ce disque absolument magnifique:

Osvaldo Golijov (1960- ) 51PrW41AYfL

Il comprend trois de ses œuvres:

- OCEANA (1996, révisé en 2004), cantate sur un poème de Pablo Neruda, pour voix, chœur d'enfants, double chœur et orchestre
interprété par: Luciana Souza, les Gwinett Young Singers, l'Atlanta Symphony Chorus and Orchestra (plus plusieurs musiciens solistes), sous la direction de Robert Spano

- TENEBRAE (2002, révisé en 2003), pour quatuor à cordes
interprété par le Kronos Quartet

- THREE SONGS (2001/2002) pour soprano et orchestre, sur des textes de Sally Potter ("Night of the Flying Horses"), Rosalia de Castro ("Lua descolorida") et Emily Dickinson ("How Slow the Wind")
interprété par Dawn Upshaw et l'Atlanta Symphony Orchestra, toujours sous la direction de Robert Spano.

Osvaldo Golijov, qui est né (de parents originaires d'Europe de l'Est: mère ukrainienne, père roumain), et a grandi, en Argentine, puis s'est installé quelques années en Israël et à présent aux Etats-Unis, définit sa vie comme l'histoire d'une "constante migration"... et sa musique, telle que je la découvre dans ce disque, en porte la marque. Elle est irriguée par de multiples sources, issues de la tradition "classique" - baroque, romantique, contemporaine (etc.) - comme de traditions populaires - juive, hispanique, latino (etc.) -, que Gojilov synthétise de façon originale pour les incorporer à son œuvre: il "ramasse" en quelque sorte toutes ces voix venues du monde entier (ou presque) et les fond dans un "tout" - supérieur à la somme des parties, comme on dit - particulièrement profond et intense. Oceana me rappelle par moments le Maurice Ohana d'Avoaha et de l'Office des Oracles, tandis que dans le magnifique Tenebrae on perçoit aussi bien des échos de Couperin que des inflexions klezmer. Quant au cycle des Three Songs, je le compte parmi les choses les plus émouvantes que j'ai pu découvrir depuis ... longtemps.

J'ai repéré un opéra de ce compositeur dans la boutique de disques d'occasion où j'ai déjà trouvé celui-là (ça c'est l'un des énormes avantages de mes séjours à Paris), selon le prix je crois bien que je vais me laisser tenter.

Y en a-t-il ici qui connaissent d'autres œuvres de lui?
(...ou celles dont j'ai parlé et qui veulent donner aussi leur avis, bien sûr!)


Dernière édition par Octavian le Jeu 19 Juin 2008 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 15:22

tu as inversé dans ton titre de sujet...
je ne connais pas ce disque: j'ai écouté Ainadamar, son opéra sur Garcia Lorca et c'était tout à fait agréable et bien fait. Maintenant pour en dire plus il faudra que je m'y replonge.
je connais aussi Dreams and Prayers of Isaac the blind. J'en ai un souvenir de mélange de musique Kletzmer et classique, mais c'est un peu flou aussi dans ma mémoire.
On trouve un de ses concertos dans une compilation Naxos (Kletzmer concertos and encores)
Il y a un site officiel
http://www.osvaldogolijov.com/
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 15:32

sud273 a écrit:
tu as inversé dans ton titre de sujet...
Argh!! Oui j'ai du mal à retenir son nom avec le L et le J dans le bon ordre. Confused
Bon, ben, euh... j'en appelle aux modérateurs du forum quand ils passeront par là pour rétablir le nom correct dans le titre. Avec toutes mes confuses.

Citation :
j'ai écouté Ainadamar, son opéra sur Garcia Lorca et c'était tout à fait agréable et bien fait.
C'est cet opéra que j'ai repéré. Décidément, je crois que je vais aller y voir de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 15:34

Pour le titre, tu peux le faire toi-même. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 15:37

Fait ! Merci. J'ignorais.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10773
Date d'inscription : 21/01/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 15:46

Merci Octavian de nous avoir présenté ce compositeur, que personnellement je ne connaissais pas.
Je vais m'y intéresser de plus prêt....surtout l'opéra. Wink Dont je suis en train d'écouter des extraits. (ça m'a l'air d'être très "exotique"! Original en tout cas.) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyJeu 19 Juin 2008 - 16:10

C'est très beau, un peu planant et naïf, mais dans le genre, très séduisant. Bien plus que du Pärt (à de rares exceptions près chez Pärt).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyVen 20 Juin 2008 - 15:12

Je viens d’écouter l'opéra AINADAMAR.

Osvaldo Golijov (1960- ) 51hfEj4fX3L

Dawn Upshaw, Kelley O'Connor, Jessica Rivera
Atlanta Symphony Orchestra and Chorus
direction Robert Spano


Il s'agit d'un opéra relativement court (1h20 environ), en trois tableaux, chanté en espagnol. Une première version a été créée en 2003 au Tanglewood Festival, avant que l'œuvre ne soit révisée en 2005 en collaboration avec le metteur en scène Peter Sellars (si j'ai bien compris) lors de sa production à l'Opéra de Santa Fe. C'est cette version qui a été enregistrée l'année suivante.

« Ainadamar » (fontaine de larmes) est le nom d'une source près de Grenade où le poète et dramaturge Gabriel Garcia-Lorca fut exécuté par les phalangistes en août 1936, dans les premières semaines de la Guerre d'Espagne. L'opéra, dont "l'action" proprement dite se passe en Uruguay trente-trois ans plus tard, met en scène l'actrice Margarita Xirgu, hantée par le souvenir de Lorca. Malgré les exhortations de son élève Nuria, qui lui dit qu'elle continue de «maintenir en vie» sur les scènes d'Amérique latine l'œuvre de l'écrivain, interdite en Espagne par le régime franquiste, Margarita est rongée par l'échec de sa tentative de "sauver" Lorca en l'entraînant loin des troubles de l'Espagne dans une tournée théâtrale à La Havane. Dans une suite de visions, elle revit sa rencontre avec lui, leur discussion à propos de la figure révolutionnaire du XIXe siècle Mariana Pineda (héroïne de la pièce éponyme de Lorca que Margarita s'apprête à interpréter), le refus du poète de partir pour Cuba, préférant rester en Espagne, «parmi les morts», pour chanter «le chant des sans-voix, le chant de ceux qui meurent». A Grenade, Lorca est arrêté; avec deux autres prisonniers, il est conduit à l’écart, forcé de confesser ses "crimes", puis abattu. Margarita est elle aussi à l’article de la mort, mais s'obstine à vouloir monter sur scène, en dépit de l'opposition de Nuria. L'esprit de Lorca apparaît alors. Lui, Margarita et Nuria chantent ensemble un hymne à la liberté au terme duquel Margarita meurt, apaisée. De l'au-delà, sa voix reprend les derniers mots prêtés à Mariana Pineda par Lorca: «Je suis la liberté, / la fontaine où tu te désaltères. / Je suis la source. / Je suis la liberté, / blessée et saignant de l'espoir».

Si le livret est, je trouve, une réussite, musicalement, je ne suis pas tout à fait aussi enthousiaste concernant cette œuvre qu'après la "révélation" du disque cité plus haut - mais cela reste une très belle découverte, et puis j'ai comme le pressentiment que mon intérêt va se renforcer assez fortement au fil des réécoutes. Les différentes influences du compositeur, ici les musiques "classique" et latino-américaine (en particulier le flamenco), s'y mêlent m'a-t-il semblé de façon moins harmonieuse, moins fusionnelle. La seconde donne parfois l'impression de saturer un peu l'œuvre, surtout dans la première moitié (j'ai eu l'impression qu'on rebasculait majoritairement vers du lyrisme plus "traditionnel" à partir de la lamentation de Lorca qui précède son assassinat); mais après tout, est-on si loin que ça des espagnolades de Carmen?... Golijov utilise également à deux reprises l'intervention d'un récitant, chargé de la "voix" de la radio phalangiste, qui lit des textes réellement publiés à l'époque dans les journaux par des officiers franquistes et qui font plutôt froid dans le dos («Nous détruirons la semence de la révolution jusque dans l'utérus des mères. Vive la mort!»). A noter, enfin, la réutilisation, en ouverture de chaque tableau et à la fin de l'opéra, du chœur - sur un texte tiré également de la pièce de Lorca - «O quel triste jour à Grenade...», dont l'interprétation musicale est à chaque fois retravaillée en fonction de l'atmosphère à ce moment-là. Voilà, ce sont un peu en vrac toutes les remarques qui me viennent à l'esprit après découverte de l'œuvre. Si Sud se replonge dedans, il pourra sans doute y rajouter des choses.
Revenir en haut Aller en bas
benny
Mélomane du dimanche
benny

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 14/11/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 16 Nov 2008 - 2:08

La passion de Saint-Marc (La Pasion Segun San Marcos) de O. Golijov, Orquesta La Pasion, Schola Cantorum de Caracas, Cantoria Alberto Grau, Maria Guinand dirige.

Golijov utilise à la percussion des rythmes de danses sud-américaines --samba, salsa, tango, flamenco, rhumba-- pour accompagner une histoire religieuse chantée en une langue espagnole "africanisée". Mais, si l'oeuvre est religieuse, il s'agit aussi d'une "passion" que le compositeur veut pertinente aux grands personnages culturels de l'histoire de l'Amérique latine, dont Che Guevara, une passion religieuse politisée qu'il voit comme un aspect bien caractéristique de la religiosité en Amérique du Sud.

Golijov excelle dans la fusion des genres musicaux. Pour lui, c'est la musique classique qui doit s'adapter aux diverses cultures de ce monde de plus en plus "globalisant" et non vice versa. Je trouve très convaincante cette façon de concevoir la musique classique au XXIe siècle.
Citation :
Track 1 Visión: Bautismo en la Cruz Baptism on the Cross
Track 2 Danza del Pescador Pescado Dance of the Ensnared Fisherman
Track 3 Primer Anuncio First Announcemet
Track 4 Segundo Anuncio Second Announcement
Track 5 Tercero Anuncio En Fiesta No Not on the Feast Day
Track 6 Dos Días Two Days
Track 7 Unción en Betania The Anointment in Bethany
Track 8 ¿Por Qué? Why?
Track 9 Oración Lucumí (Aria con Grillos) Aria with Crickets
Track 10 El Primer Dia The First Day
Track 11 Judas; El Cordero Pascual Judas; The Paschal Lamb
Track 12 Quisiera Yo Renegar I Forswear This World
Track 13 Eucaristía The Eucharist
Track 14 Demos Gracias We Give Thanks
Track 15 En el Monte de los Olivos On Mount of Olives
Track 16 Cara a Cara Face to Face
Track 17 En Getsemaní In Gethsemane
Track 18 Agonía Agony
Track 19 Arresto The Arrest
Track 20 Danza de la Sábana Blanca Dance of the White Sheet
Track 21 Ante Caifás Before Caiaphas


CD 2
Track 1 Soy Yo (Confesión) I Am (Confession)
Track 2 Escarnio y Negación Scorn and Denial
Track 3 Desgarro de la Túnica The Rending of the Robe
Track 4 Lúa Descolorida Cololess Moon
Track 5 Amanecer: Ante Pilato Morning: Before Pilate
Track 6 Silencio Silence
Track 7 Sentencía Sentence
Track 8 Comparsa Soldiers
Track 9 Danze de la Sábana Porpura-Manto Sagrado Dance of the Holy Purple Robes
Track 10 Crucifixión Crucifixion
Track 11 Muerte Death
Track 12 Kaddish Kaddish


Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 37
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 16 Juin 2009 - 15:39

Je relance ce sujet car j'ai découvert ce compositeur très récemment grâce à la BO de L'Homme Sans Age, de Francis Ford Coppola.
J'ai adoré ce film (bien qu'un peu déstabilisé à la première vision) pour son côté onirique et sa très belle histoire d'amour comme hors du temps. Et je me suis rendu compte que la musique y était pour beaucoup alternant entre mystère et mélancolie.
A noter, l'utilisation récurrente du cymbalum (à confirmer, je ne connais pas bien cet instrument).

Je crois que Coppola et lui ont poursuivi leur collaboration sur le dernier film Tetro.

D'autres ont entendu cette BO ? Et si oui, est-ce comparable aux autres oeuvres de Golijov (type Oceana) ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 6 Déc 2009 - 17:04

Tenebrae, œuvre de la semaine

Cette œuvre pour quatuor à cordes se compose de deux mouvements d'environ 6 minutes chaque. L'interprétation proposée, la seule existante au disque, est celle du Kronos Quartet, dans la version révisée de 2003 (une première version ayant été créée l'année précédente au Festival de Spoleto, Caroline du Sud), sur le disque dont la découverte m'avait poussé à créer ce fil. J'espère que son écoute provoquera chez autant de participants que possible les émotions que cette œuvre m'a fait ressentir à cette occasion et à plusieurs autres depuis.

« Je l'ai écrite, dit Golijov, après avoir été le témoin de deux réalités contrastantes au cours d’une brève période en septembre 2000. J'étais en Israël au début d'une nouvelle vague de violence... et une semaine plus tard j'emmenais mon fils au nouveau planétarium de New York, où l'on voyait la Terre comme un beau point bleu dans l'espace. Je voulais écrire une œuvre qu'on puisse écouter selon différentes perspectives. » Il expliqua par la suite aux musiciens, répétant pour la création, que cette pièce a « pour thème la douleur, mais une douleur vue de l'intérieur et d'une certaine distance ».

Les Leçons de ténèbres de Couperin pour la Semaine Sainte (1714) font également partie des influences revendiquées par le compositeur pour cette œuvre, qui mêle cette inspiration baroque ainsi que des éléments issus de la musique klezmer à un langage proprement actuel.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 6 Déc 2009 - 17:24

Octavian a écrit:
Tenebrae, œuvre de la semaine

Cette œuvre pour quatuor à cordes se compose de deux mouvements d'environ 6 minutes chaque. L'interprétation proposée, la seule existante au disque, est celle du Kronos Quartet, dans la version révisée de 2003 (une première version ayant été créée l'année précédente au Festival de Spoleto, Caroline du Sud), sur le disque dont la découverte m'avait poussé à créer ce fil. J'espère que son écoute provoquera chez autant de participants que possible les émotions que cette œuvre m'a fait ressentir à cette occasion et à plusieurs autres depuis.

« Je l'ai écrite, dit Golijov, après avoir été le témoin de deux réalités contrastantes au cours d’une brève période en septembre 2000. J'étais en Israël au début d'une nouvelle vague de violence... et une semaine plus tard j'emmenais mon fils au nouveau planétarium de New York, où l'on voyait la Terre comme un beau point bleu dans l'espace. Je voulais écrire une œuvre qu'on puisse écouter selon différentes perspectives. » Il expliqua par la suite aux musiciens, répétant pour la création, que cette pièce a « pour thème la douleur, mais une douleur vue de l'intérieur et d'une certaine distance ».

Les Leçons de ténèbres de Couperin pour la Semaine Sainte (1714) font également partie des influences revendiquées par le compositeur pour cette œuvre, qui mêle cette inspiration baroque ainsi que des éléments issus de la musique klezmer à un langage proprement actuel.

Merci pour cette belle découverte, c'est très beau et émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 6 Déc 2009 - 17:40

Et c'est le même Octavian qui vient de me dire que Tavener est "creux ou superficiel" ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 6 Déc 2009 - 17:49

C'est joué par le Kronos, forcément, ce sont les plus grands défenseurs de Golijov et de la musique contemporaine planante en règle générale.

L'oeuvre elle-même fait partie du meilleur Golijov : une harmonie simple, qui parle directement aux émotions, la capacité (dont on parlait justement...) d'une joie pure, d'une grande luminosité, de belles mélodies, des emprunts aux folklores (ici on entend des mélodies juives un peu inquiètes).
D'une manière générale, j'aime beaucoup son oeuvre pour quatuor.

Après ça, cela reste extrêmement décoratif et anecdotique : de la bonne tonalité bien grasse, presque niaise par moment.

Dans les deux mouvements cependant, la contemplation est doublée d'irrégularités rythmiques qui donnent du relief au propos, j'ai entendu bien plus superficiel et vain dans les musiques attardées des anciennes républiques soviétiques (du type Nurymov).


Premier mouvement lumineux et plein de confort harmonique qui s'assombrit un petit peu, tandis que le suivant opère le chemin inverse, avec un début tendu, parcouru de palpitations, qui se termine dans une atmosphère de mouvement lent de Vivaldi.

J'aime beaucoup, une sorte d'Adagio de Barber optimiste. Ca n'a rien d'essentiel, mais c'est beau et ça s'écoute bien.


Edit : Comme le dit justement Emmanuel, il faut aussi louer le son, le fondu, la clarté et la lisibilité des Kronos.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 6 Déc 2009 - 18:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 6 Déc 2009 - 18:09

Je suis séduit par la beauté sonore des Kronos, comme d'habitude, et par la variété de leurs attaques. L'œuvre, je la trouve très anecdotique, du méditatif au kilomètre dans une tonalité très frustement utilisée (mais c'est volontaire), heureusement troublée par quelques glissades klezmer et quelques bariolages du violoncelle. Vraiment pas convaincu, mais je rate peut-être quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyLun 7 Déc 2009 - 12:59

J'ai trouvé le premier mouvement superbe. Very Happy

Le deuxième m'a moins plu, la méditation commence à tourner en rond, impression qu'il réutilise avec un peu trop de complaisance la même recette. Mais vraiment le premier, obtenir ces sonorités d'un quatuor, chapeau ! On croit entendre un orchestre à cordes. Les interprètes y sont sans doute pour beaucoup : sonorité, fondu, etc.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 8 Déc 2009 - 10:44

J'ai écouté la version de l'Odeonquartet, filmée en concert.
Le son n'est pas mauvais, mais j'imagine que les Kronos en studio font quelque chose de bien plus charnel.
Je ne suis pas très emballé par cette pièce, c'est un style presque classico-pop tel qu'on l'entend parfois dans les BO... au moins, c'est le genre d'oeuvre qui a le mérite de pouvoir séduire des gens qui n'écoutent pas de musique classique. On attend l'entrée de la chanteuse... Sinéad O'Connor par exemple ? Surprised

Le découpage en deux parties m'a semblé presque artificiel, puisque la vaste méditation initiale sur les touches blanches est reprise à la fin de l'oeuvre : on a plutôt une arche avec deux piliers paisibles encadrant une suite de petites sections plus mobiles et plus troublées.
C'est vrai qu'on entend une petite référence à des duos vocaux baroques quand les violons se mettent à dialoguer en valeurs longues au-dessus des bariolages.

Je ne suis pas du tout touché. J'ai un peu l'impression d'avoir zappé sur MTV et d'être tombé sur un clip plein d'images ralenties en hommage aux victimes du 11 septembre, quelque chose dans le genre. hehe
Revenir en haut Aller en bas
tudel
Mélomane averti
tudel

Nombre de messages : 229
Date d'inscription : 24/05/2009

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 8 Déc 2009 - 22:47

je suis en train d'écouter le premier mouvement. Je trouve ca relaxant, très paisible et facile à écouter. Dans les comparaisons avec des BO de films, comme je suis en train aussi d'écouter les bo des films de miyazaki, je trouve qu'on est un peu dans le même genre d'atmosphère, mais les glissades violoncelles apportent cette touche klezmer un peu "exotique"
je continue l'écoute
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 8 Déc 2009 - 23:03

tudel a écrit:
cette touche klezmer un peu "exotique"

Cette touche est agréable. Par contre je ne vois pas le rapport avec Couperin...
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12378
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMer 9 Déc 2009 - 8:52

WoO a écrit:
tudel a écrit:
cette touche klezmer un peu "exotique"

Cette touche est agréable. Par contre je ne vois pas le rapport avec Couperin...
Je l'ai entendu dans une ou deux formules de cadences qui font très "baroque français", ainsi que dans quelques marches harmoniques, mais bon.

Bon, j'aime bien mais je me sens très coupable d'aimer ça en étant bien conscient qu'il n'y a pas de matériau bien exaltant, juste du do majeur...hehe
C'est très agréable à écouter, même si anecdotique.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMer 9 Déc 2009 - 11:56

Bon, quelques remarques à mi-parcours. Smile

Pour ce qui est du rapport à la musique de film, on rejoint un peu la question posée par Resigned qui n'avait malheureusement pas trouvé de réponse: Golijov a également composé des B.O. (quatre à ce jour, je n'ai vu aucun des films concernés). "Night of the Flying Horses", la première des "Songs" pour soprano et orchestre qui suit Tenebrae sur le disque mentionné est d'ailleurs un développement autonome à partir d'un thème de la bande originale du film de Sally Potter The Man who cried. (On en trouve une version purement instrumentale, mais à peu près identique sans cela, sous le titre Lullaby and doina, sur le disque contenant également Yiddishbbuk et The Dreams and Prayers of Isaac the Blind, disque que je n'ai pas [encore] commenté ici.) Et de fait, si l'on écoute le disque à la suite, l'enchaînement se fait très naturellement entre les deux. Cela étant dit, je ne vois pas en quoi ce serait péjoratif.

Sur la structure en deux "faux mouvements" cachant plutôt une unique structure en arche, je suis assez d'accord. On pourrait s'interroger sur le choix du compositeur de présenter la chose ainsi, mais comme je n'ai pas d'info sur la question, je n'ai rien à ajouter.

Enfin sur le rapport aux Leçons de ténèbres, David, Jérôme et Era ont signalé les réminiscences de baroque qu'ils entendaient mêlées au reste de la partition. Ça m'avait beaucoup plus frappé au moment de mes premières écoutes, je les "retrouve" moins spontanément maintenant, c'est bizarre. En tout état de cause, je pense qu'au-delà de ces résurgences c'est peut-être plus une atmosphère générale ou un propos qui sont évoqués ici.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMer 9 Déc 2009 - 16:31

Era a écrit:
Bon, j'aime bien mais je me sens très coupable d'aimer ça

C'est terrible d'écrire une chose pareille ! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptySam 12 Déc 2009 - 16:48

C'est le genre de musique que je peux écouter en boucle, un peu comme Silvestrov... (Silvestrov, c'est ça, mais en encore moins mouvant)...C'est un bonheur immédiat... (Je n'ai pu écouter que le deuxième mouvement pour l'instant)... Les réminiscences baroques sautent aux oreilles... J'attends de pouvoir écouter le début...
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 13 Déc 2009 - 14:17

Je viens donc d'écouter ce Tenebrae, et malgré quelques sonorités assez intéressantes notamment dans le tout début du 1er mouvement, je n'ai pas aimé, ce qui s'explique par ma réticence à ce genre de baroque contemporain en général. Je ne saurais dire pourquoi, mais cette musique me donne le sentiment de l'hypocrisie, de quelque chose de malhonnête, de faux sentiments...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 13 Déc 2009 - 14:46

Bon, pour ne pas être trainé au pilori Osvaldo Golijov (1960- ) 208753 par M. DavidLeMarrec, notre tyran bien-aimé, j'ai donc écouté ces Tenebrae.

Je n'ai pas trop aimé ; je trouve ça assez creux, voire superficiel. Ca n'avance pas, et même si il y a de belles harmonies, on s'ennuie quand même à force...

Merci tout de même Rofrano. Osvaldo Golijov (1960- ) 451742
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 13 Déc 2009 - 16:40

J'ai sincèrement cru que j'aimerais cette oeuvre dès les premières secondes. Les Kronos au son si chaleureux sont sans doute responsables.
Mais rapidement, les répétitions et la simplicité harmonique peu compensée par un discours original m'ont lassé. Les liens avec la musique baroque me semblent assez ténus, quelques rappels de lignes mélodiques qu'on trouverait dans un opéra de Haendel... Et je trouve qu'on est plus proche de Pärt en fait. Pas concluant pour moi non plus. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12378
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 13 Déc 2009 - 16:48

Ah non, Pärt c'est plus intéressant
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 13 Déc 2009 - 16:51

A peine.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyDim 13 Déc 2009 - 18:00

Mêmes impressions pour moi. Un bonne tonalité gentille, pourquoi pas, mais même pas d'instrumentation originale, d'ambiance particulière qui fasse dresser l'oreille... rien.
C'est toutefois le genre de musique qu'on serait ravi d'entendre au fond d'un restaurant un peu chic. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyLun 14 Déc 2009 - 0:13

J'aime assez cette œuvre, cette ambiance, ce son (je ne saurais qualifier ça). Ça pourrait très bien accompagner un film un peu mou et contemplatif, du genre Le Nouveau Monde ou une scène de duel d'un western de Clint Eastwood Mr. Green . C'est vrai qu'il y a des baisses de tension, le second mouvement m'intéresse beaucoup moins, mais quand même, ces 4 premières minutes du 1 Very Happy
Ce que font les Kronos est vraiment magnifique, c'est clair.

Oceana commence bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyLun 14 Déc 2009 - 13:38

Pardon pour ce retard.

Je suis séduit. Difficile de ne pas l'être, c'est simple et touchant. C'est un peu trop simple justement, il n'y a pas vraiment de développement, les séquences s'enchaînent sans vraiment se départir de la précédente. Si c'était le mouvement lent d'une oeuvre plus vaste j'éprouverais moins de culpabilité à apprécier.

Le deuxième "mouvement" est gentiment planant. J'ose : on pense un peu à Glass dans l'atmosphère et à Pärt dans le vocabulaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyLun 14 Déc 2009 - 21:26

Ophanin a écrit:
J'ose : on pense un peu à Glass dans l'atmosphère et à Pärt dans le vocabulaire.
C'est pas faux, en même temps. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 1:03

Oui mais attention je te rappelle que de la part d'Ophanin la comparaison avec Glass n'est pas infamante. keuf
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 18:01

Pas du tout, ça me paraît juste assez objectif comme rapprochement, indépendamment de la qualité intrinsèque de ces musiques.

Ce que je pense de Glass, je crains que ça ait commencé à filtrer, pas la peine que je le martèle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 22:51

Wolferl a écrit:
Mêmes impressions pour moi. Un bonne tonalité gentille, pourquoi pas, mais même pas d'instrumentation originale

En même temps les oeuvres pour quatuors laissent généralement peu de place à une instrumentation originale...

Glass et Pärt pourquoi pas, mais le deuxième mouvement est vraiment en trop pour moi. Tout est dit dans le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 22:53

WoO a écrit:
Wolferl a écrit:
Mêmes impressions pour moi. Un bonne tonalité gentille, pourquoi pas, mais même pas d'instrumentation originale

En même temps les oeuvres pour quatuors laissent généralement peu de place à une instrumentation originale...

Pour quatuor, si. Pas pour quatuor à cordes. rabbit

Le chipotage, il n'y a que cela de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 22:58

Ce qui est le cas ici...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 22:59

Mais quand on voit ce dont sont capables les compositeurs du XX° siècle dans le traitement des timbres des quatuors, ici ça reste très gentil quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:01

WoO a écrit:
Wolferl a écrit:
Mêmes impressions pour moi. Un bonne tonalité gentille, pourquoi pas, mais même pas d'instrumentation originale

En même temps les oeuvres pour quatuors laissent généralement peu de place à une instrumentation originale...
Ah, si : Debussy, Ravel, Bartok, Koechlin (avec un piano en rab')...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:02

...Ligeti, Kurtàg...
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:03

WoO a écrit:
Ce qui est le cas ici...

Je sais bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:07

natrav a écrit:
...Ligeti, Kurtàg...
....Stockhausen... Osvaldo Golijov (1960- ) G-helicopter
hehe
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:12

hehe
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:39

natrav a écrit:
Mais quand on voit ce dont sont capables les compositeurs du XX° siècle dans le traitement des timbres des quatuors, ici ça reste très gentil quand même.

Au niveau du traitement des timbres peut-être, mais côté instrumentation j'aimerais savoir en quoi tous ceux que tu as cités sont plus originaux que Haydn ou Mozart (violoncelle x1, alto x1, violons x2) L'instrumentation d'un quatuor de cordes est rarement originale, c'est juste ce que je me bornais à souligner, le reproche peut difficilement porter sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:42

Tu joues sur les mots là, évidemment que ce sont les mêmes instruments, tu as bien compris que je parlais du traitement instrumental... Smile
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:48

Wolferl a écrit:
Tu joues sur les mots là, évidemment que ce sont les mêmes instruments, tu as bien compris que je parlais du traitement instrumental... Smile

Ben non justement... C'est plus clair maintenant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:49

Ça y est ça se chamaille. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMar 15 Déc 2009 - 23:59

Dites, vous comptez pas me pourrir mon bô fil Golijov par hasard?...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMer 16 Déc 2009 - 7:46

WoO a écrit:
Glass et Pärt pourquoi pas, mais le deuxième mouvement est vraiment en trop pour moi. Tout est dit dans le premier.
Je trouve, pardon, que proposer cela est un vrai contresens : l'oeuvre est justement bâtie sur cette écriture en miroir, c'est le passage (pas trop traumatisant hehe ) d'un affect à l'autre qui est intéressant et réussi. Si on supprime un mouvement, on a juste une bête progression. Et puis le début du II est quand même chouette, il y a des textures (un peu plus) tourmentées sympas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) EmptyMer 16 Déc 2009 - 16:27

Ah mais je ne propose rien, je dis juste que je préfère le premier mouvement et que je peux me passer du second (qui me semble quand même donner légèrement dans la redite).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Osvaldo Golijov (1960- ) Empty
MessageSujet: Re: Osvaldo Golijov (1960- )   Osvaldo Golijov (1960- ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Osvaldo Golijov (1960- )
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: