Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Jeu d’ambiance Dobble
7.12 € 9.99 €
Voir le deal

 

 Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyMar 24 Juin 2008 - 11:50

Pas grand chose de Tiessen n'a été enregistré, mais j'ai quand même pu entendre la 2è symphonie et c'est vraiment un chef d'oeuvre. J'ignore de quand date cette pièce d'une demi-heure au lyrisme captivant, mais vraiment, c'est épatant, d'une inspiration sensible, et surtout d'un souffle visionnaire qui me touche beaucoup. Tiessen me semble se situer dans une veine assez post-romantique en ce qui concerne la thématique, qui alterne moments fiévreux et cuivrés et épisodes lyriques un peu dégoulinants, mais au moment des effets d'orchestration comme de certaines expériences harmoniques, il dépasse largement ce schème réducteur et s'ancre dans une perspective très XXè siècle. Voilà le genre d'oeuvre difficile à décrire et à définir, faute d'un "programme" descriptif ou d'une "signification" très arrêtée; mais à coup sûr, c'est une très grande symphonie, riche, très nourrissante, variée, jamais ennuyeuse, aux contrastes subtils, toujours intéressante. Le lyrisme n'a rien de larmoyant, une forte tension se fait entendre ici et l'oeuvre me parle beaucoup, malgré l'absence de détails signifiants. Que dire d'autre? C'est superbe, émouvant, plein de force, à la façon des grandes pages de Walton (mais en plus "romantique" que ce dernier) ou de Hanson (mais en plus "moderne" par contre). Très belle oeuvre. Je donne la parole à sud.


Dernière édition par Spiritus le Mar 24 Juin 2008 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyMar 24 Juin 2008 - 12:00

Il y a beaucoup de force dans cette symphonie, c'est prenant. Je ne trouve pas ça dégoulinant du tout, ou alors on taxera beaucoup de choses ainsi… La seule chose qui m'interpelle, c'est la date de composition. C'est tout de même très "classique" pour un auteur de la seconde moitié du XXème, mes oreilles ne sont pas heurtées…
Revenir en haut Aller en bas
Stanlea
Mélomane chevronné
Stanlea

Nombre de messages : 5374
Age : 62
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyMar 24 Juin 2008 - 12:00

Deux points importants :

- il n'est pas anglais, donc la musique produite est de qualité supérieure
- il est également l'inventeur du ketchup
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyMar 24 Juin 2008 - 14:34

Je finis la 1ère symphonie d'Erdmann, l'élève de Tiessen, et là par contre je suis pas convaincu du tout. C'est tapageur, on retrouve bien le style cuivré et la richesse d'écriture de Tiessen, mais là, ça me semble ne rien vouloir dire du tout... il y a du bruit, mais creux, et la violence mise en jeu ici n'a pas l'impact émotionnel de la symphonie de Tiessen. Certes, c'est sans doute bien écrit, mais beaucoup moins subtil que Tiessen, beaucoup plus cuivré, chargé et spectaculaire, sans véritable profondeur à mon sens. Une déception.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyMar 24 Juin 2008 - 14:42

écoute la deuxième...
Pareillement pour Tiessen, je trouve ses musiques adaptées de musiques incidentales encore supérieures à la deuxième symphonie. La Hamlet suite notamment est vraiment très au-dessus de ce qu'on trouve dans la musique allemande de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyJeu 26 Juin 2008 - 9:56

J'écoute maintenant la 2è symphonie d'Erdmann. Surprenant: sauf erreur, ça n'a pas grand chose à voir avec la Première... Le langage d'Erdmann a acquis ici une personnalité et une hauteur de vue remarquables. Il s'inspire de sources aussi variées que Bruckner (on en entend certains échos) ou Mahler (pour le côté un peu bacchique de certains passages), tout en sublimant ces inspirations par un souffle lyrique très convaincant. Reste que les 27 minutes de l'oeuvre me paraissent assez diffuses, l'unité est difficile à concevoir. Il me semble plus entendre ici une succession de (très beaux) épisodes plus ou moins lyriques ou dramatiques, qu'une symphonie, terme qui sous-tend une logique interne que je n'ai pas vraiment saisie ici. Peut-être qu'il me faut réécouter pour comprendre. Enfin bon, déjà ça me plaît beaucoup, il y a de superbes moments de lyrisme (la coda, très émouvante, en est un, pas le seul), même si sur ce plan Erdmann me semble aller moins loin que son maître Tiessen dans son oeuvre homonyme. D'autres moments, plus cuivrés, plus violents, sont un peu creux mais ne manquent ni de charme ni d'un certain souffle épique puissant.
Difficile de parler d'une révélation, mais une oeuvre assurément réussie et intéressante qu'il me convient de creuser, pour y chercher le "sens", pas programmatique mais logique, qui m'a jusque là échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyLun 21 Juil 2008 - 22:40

je viens de retrouver l'enregistrement de la Hamlet suite par Celibidace (avec l'ouverture Marionnettes de Rosenberg), je ne me souvenais absolument plus que j'avais ça, j'ai même failli recommander.
Le son n'est pas terrible, mais ô surprise, dans cette version l'introduction comporte la présence d'un choeur utilisé discrètement sans texte, comme instrument d'orchestre, ce qui ne fait qu'ajouter à la noirceur de cette page. La direction est remarquable, même si le parti-pris plutôt classique tend à gommer les dissonnances. Le tempo curieusement est plutôt rapide, même dans la marche funèbre finale.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17775
Date d'inscription : 25/11/2012

Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) EmptyDim 1 Sep 2013 - 23:31

je suis en train de mettre l’index à jour ; j’en profite pour faire un peu de tri quand ça se présente :

sud273, dans le sujets « Mouvements décadents », a écrit:
bien, un autre sans étiquette fixe, un expressioniste peut-être serait le terme le plus approprié si tant est que ce courant artistique ait un sens en musique (déjà qu'impressionisme me parait vide de sens)

Je découvre (hélas c'est un cd Koch et je crains que ça n'existe plus mais peut-être CPO pourrait-il faire un effort) Heinz Tiessen (1887-1971) avec sa deuxième symphonie de 1917, et je suis très étonné: une musique brillante, remarquablement orchestrée, qui fait penser aux débuts de Krenek, flirte avec l'atonalité, d'une expressivité tout à fait spectaculaire.
Quoique prussien et non juif, Tiessen a été poursuivi et réduit au silence par les nazis, par confusion avec un avant-gardisme pro-révolutionnaire sans doute. On a l'impression de trouver chez lui quelque chose de Schulhoff, une illustration de ce que pourrait être dans le dessin la patte d'un George Grosz, avec une sensibilité à l'air du temps assez typique des années 20, hésitant entre un post-romantisme lyrique et un machinisme agressif, tel qu'on en rencontre chez les compositeurs bolchéviques.
Après la deuxième guerre mondiale, il est à peu près tombé dans l'oubli.
L'essentiel de sa musique semble se concentrer sur des partitions de musique incidentale pour le théâtre, et la liste de ses oeuvres telle qu'on la trouve sur Wikipedia ne référence aucune création entre 1936 et 1961.
Il semblerait qu'il ait été le professeur de Celibidache et un ardent défenseur de Rudi Stefan.
Son "prélude à un drame révolutionnaire" anticipe de façon troublante le style d'un John Williams. On croirait y reconnaître la musique de Jaws!
Plus agressif que Wellesz, moins sentimental que Strauss, on pourrait peut-être trouver une certaine influence de ses partitions des années 20 chez certains musiciens nordiques guère plus connus qu'il ne l'est lui-même, comme Rosenberg ou Nyström.
Sa suite d'Hamlet, ironique et désolée, comportant des relents de valse et d'harmonie militaire fait penser à Wozzeck ou à la dernière des trois pièces de Berg.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty
MessageSujet: Re: Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)   Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Heinz Tiessen (1887-1971) & Eduard Erdmann (1896-1958)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: