Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-16%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence Extrême VU2630F0
58.91 € 69.99 €
Voir le deal

 

 George Onslow (1784-1853)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2047
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyMer 13 Nov 2019 - 11:08

DavidLeMarrec a écrit:
Le mouvement lent du 7 et le final du 33, en priorité !

Spoiler:
 

Tu veux dire que même toi, tu n'as pas une connaissance encyclopédique des 87 opus de musique de chambre d'Onslow? hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 737
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyMer 13 Nov 2019 - 11:32

Je sais que j'ai écouté quelques oeuvres d'Onslow il y a quelque temps (dont certains quintettes, puisque c'est pour ça qu'il est le plus "connu" mais j'avais aussi testé des symphonies), j'en ai gardé un assez bon souvenir (musique toujours bien construite, agréable, assez fraiche, même si ça manque de renouvellement et de moments vraiment marquants), mais je serais moi aussi très honnêtement incapable de te dire lesquelles, ce qui ne va évidemment pas beaucoup t'avancer hehe .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2047
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyMer 13 Nov 2019 - 11:38

Je vais essayer les symphonies, tiens !
Je n'ai tenté que les quintettes, le grand septuor (rigolo) et les sonates pour violoncelle (remarquable).
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyMer 13 Nov 2019 - 13:53

Les symphonies sont bien, un peu comme les quintettes. (Dans un goût voisin, je trouve Gouvy plus marquant.) Les trios sont chouettes. (Dans un goût voisin, je trouve Gouvy plus marquant. Mr. Green )

J'aime beaucoup Onslow en général, mais je n'ai toujours pas trouvé d'œuvre marquante qui me fasse y retourner avec ivresse.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2047
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyMer 13 Nov 2019 - 13:57

DavidLeMarrec a écrit:
Les symphonies sont bien, un peu comme les quintettes. (Dans un goût voisin, je trouve Gouvy plus marquant.)  Les trios sont chouettes. (Dans un goût voisin, je trouve Gouvy plus marquant. Mr. Green )

J'aime beaucoup Onslow en général, mais je n'ai toujours pas trouvé d'œuvre marquante qui me fasse y retourner avec ivresse.

Navré, mais par principe je n'écouterai pas un compositeur qui n'a écrit que 7 quintettes.

En vrai, je ne connais (je crois, j'ai du écouter ça d'une oreille) que quelques quatuors. Je vais essayer le reste !
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyDim 14 Juin 2020 - 11:48

George Onslow (1784-1853) - Page 2 George10

George Onslow / Gentleman compositeur / Viviane  Niaux

Je  suis en  train de lire cette somme faite par une passionnée du compositeur George Onslow,première biographie française  et carrément premier ensemble, essayant de faire le point sur ce compositeur mystérieux,fils d'un lord anglais expatrié en France et d'une grande bourgeoise  de la noblesse auvergnate.On sait dès le départ qu'Onslow n'a pas vraiment eu a souffrir pécunièrement sa vie durant, ce qui lui a permis de se lancer dans la composition à l'âge de  23 ans,après quand même avoir reçu des leçons de compositions de Dussek et de Reicha.C'est après avoir entendu  l'ouverture de l'opéra de Méhul ,Stratonice, que sa vocation se serait décidée.Il commence par de la musique de chambre, sonates et trios,et l'on voit bien dans ce très bon bouquin, qu'il y avait plein de compositeurs, maintenant oubliés qui écrivaient ce genre de musique ,musique concertante ,ou chaque partie était égale qui était surtout jouée en famille ou entre amis.Bon je n'ai lu que 100 pages et merci à Viviane  Niaux de s'être penchée sur ce compositeur assez particulier dont Berlioz a dit le plus grand bien.Cest vrai qu'Onslow introduit une musique plus complexe pour l'époque et commence à être connu.Je lis ce livre tout en écoutant du Onslow et c'est vrai que ce n'est pas facile de se faire une idée précise de sa musique, ses modèles étant Haydn   et Beethoven,c'est sûr,sans parler de Schubert, mais la première pensée qui me vient à l'esprit, c'est que ces quatuors en question, respiraient la douleur, la tristesse, la nostalgie et même   la joie, bref  leur existence et pour l'instant ,chez Onslow  malgré de beaux passages , ça reste une musique fine et racée ou plutôt romantique, ça conviendrait mieux à sa musique et ne dépasse pas la forme elle-même pour ce que j'en ai écouté, et j'ai du mal à m'introduire dans sa musique,mais je connais très mal Onslow, c'est pour ça que j'ai acheté ce bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 EmptyLun 15 Juin 2020 - 7:04

Tout en poursuivant la grande et sérieuse biographie de Viviane Niaux et aussi tout en écoutant sans cesse du Onslow,j'avoue que je reste assez réservé,mais c'est sans doute le fait que toutes les créations se situent pour l'instant  dans les années 1830 et qu'on a du mal aujourd'hui, à évaluer la musique de cette époque.Par exemple au point de vue symphonique,qu'y a t'il de grand? a part la symphonie fantastique, Chérubini ayant renié sa propre symphonie, pareil pour la musique de chambre,quels sont les grandes œuvres françaises de cette époque Boeldieu,Gossec etcc.La création à Paris en 1828 par Baillot des quatuors de Beethoven,opus 131 et opus 135  et racontée par Berlioz  ,est assez significative, les 200 personnes présentes dans la salle,écoutant religieusement, puis au bout d'un moment commencèrent à traduire leur incompréhension et finir par se lever et quitter la salle.Onslow lui-même n'est pas à l'abri de l'incompréhension de ses derniers quatuors,les traitant de "folies,d'absurdités ou de rêveries d'un génie malade.bon ",c'est facile aujourd'hui de se moquer,mais ça situe bien le fossé entre la musique française et la musique allemande.
Bref, comme tout bon grand compositeur de l'époque , malgré des succès dans sa musique de chambre, on ne jure que par l'opéra,Berlioz encore lui, raconte avec justesse qu'il est assez  difficile pourtant en France, de passer d'une case à l'autre, tellement on est vite catalogué.Pour Onslow, ses 3 essais d'opéras resteront très mitigés,même si Le duc de Guise ou les états de Blois reçoit bon accueil. Faut dire que les conditions de l'époque,étaient assez difficiles, entre le librettiste qui faisait tout et parfois le plus important,faisant tomber un  opéra , les chanteurs qui ont des problèmes ou de santé, ou de voix,sans parler du lieu ou l'on jouait l'œuvre, bref c'était pas le pied pour Onslow ou pour tout compositeur d'opéra.Une chose intéressante à noter , c'est que sa musique de chambre, avait plus de succès à l'étranger  ,en Allemagne,sans doute aussi par le syndrome Schubert, faire souvent  de la musique ensemble avec ses amis ou s'amuser en famille.
J'écoute moi-même sa musique en permanence et j'ai du mal à m'investir intérieurement dedans, pour ses symphonies,elles restent pour moi,très haydainiennes et n'ont pas ce plus qui fait la diférence   ,mais ça reste très très qualitatif. Peut être que j'attends trop de sa musique? Sa musique de chambre, fait qu'on est  peu perdu et d'après Viviane Niaux, il semblerait que des œuvres de jeunesse soient bien plus attachantes que des œuvres de lafin.Bref je reste toujours dans le flou et pas l'Afflelou artistique pour l'instant.
Il y a de belles choses, en musique, il faut être mesuré, sa 4ème symphonie ,adaptée en quintette a du peps, quelqu'un le compare au quintette de Schumann,  je sais pas si j'irais jusqu'à là? Il faudrait aussi parler des nombreuses reprises adaptations,arrangements, et refonte permanente de ses œuvres,ce qui était aussi très courant pour l'époque…...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: George Onslow (1784-1853)   George Onslow (1784-1853) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
George Onslow (1784-1853)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: