Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Valise rigide à roulettes pivotantes ...
Voir le deal
45.14 €

 

 Christian Sinding (1856-1941)

Aller en bas 
AuteurMessage
christian binot
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/11/2009

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyJeu 5 Nov 2009 - 16:08

Bonjour,

j'ai découvert ce compositeur en achetant une partition aux puces.

Vous le connaissez ?

Christian Binot
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyJeu 5 Nov 2009 - 16:08

Bienvenue!

Personnellement, je ne connais pas.

Tu peux peut-être dire deux mots sur ce que tu en sais pour lancer la discussion? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyJeu 5 Nov 2009 - 16:18

christian binot a écrit:
Bonjour,

j'ai découvert ce compositeur en achetant une partition aux puces.

Vous le connaissez ?

Christian Binot

Il y a des chances pour que tu aies acheté sa pièce pour piano la plus connue, Murmures du Printemps (Frühlingsrauschen ou Rustles of Spring selon la langue), une délicieuse pièce de salon très effective et qui a été un tube absolu dans la première partie du XXe siècle. Assez populaire aussi, sa Sérénade.
Il a beaucoup écrit pour l'orchestre, mais personnellement je trouve ça souvent ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1388
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyJeu 5 Nov 2009 - 23:30

Je ne connais pas sa musique, mais je connaissais son existence, car dès lors qu'on s'intéresse d'un peu plus près à Grieg, on tombe sur son nom.
C'était en effet un ami de Grieg, et ce qui le rend intéressant est qu'il a participé à certaines des "excursions" où Grieg allait collecter de la musique traditionnelle (comme plus tard Bartók en Hongrie et Roumanie), notamment dans la région du Hardanger, connue pour sa musique traditionnelle Norvégienne et sa tradition de hardingfele (le violon traditionnel norvégien).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Passage
De passage pour longtemps
Passage

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyJeu 5 Nov 2009 - 23:51

C'était également et malheureusement un collaborateur des nazis. On peut toujours se dire que sa collaboration est due à sa proximité culturelle avec l'Allemagne et à l'aveuglement de l'âge - je n'en sais pas assez pour confirmer ou infirmer cela.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyVen 6 Nov 2009 - 0:02

En prenant sa carte du parti à la fin de sa vie il s'est tiré une balle dans le pied, c'est sûr. Pas étonnant de ne plus l'entendre au concert. Certains tentent de mettre ça sur le compte de l'âge et d'une forme de gâtisme, ça ne me semble absolument pas crédible. Le chef Ari Rasilainen a enregistré pour le label Finlandia ses quatre symphonies avec l'orchestre de la radio norvégienne (elles sont ressorties sous l'étiquette Warner - Apex), c'est impeccablement dirigé comme toujours avec ce chef qui a signé d'excellents Atterberg pour CPO. On trouve aussi des oeuvres de musique de chambre chez Naxos et des mélodies chez Simax mais je n'ai écouté ni les uns ni les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyVen 6 Nov 2009 - 0:10

emmanuel a écrit:
C'était également et malheureusement un collaborateur des nazis. On peut toujours se dire que sa collaboration est due à sa proximité culturelle avec l'Allemagne et à l'aveuglement de l'âge - je n'en sais pas assez pour confirmer ou infirmer cela.

Oui, bon d'accord, il a adhéré au parti nazi norvégien en 1941, 8 semaines avant sa mort à l'âge de ... 95 ans ! Il avait déjà eu des crises de démence sénile, et cela faisait belle lurette qu'il ne composait plus. Je ne crois pas que ceci soit le moindrement significatif.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyVen 6 Nov 2009 - 0:12

Aujourd'hui, les vieux de 95 ans votent pour qui ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
eric7591
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/06/2015

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyMer 23 Sep 2015 - 21:46

pour rebondir sur ses symphonies cpo a aussi sorti une intégrale de ses symphonies j'ai les deux premières enregistré par se label les deux dernières je les ai chez apex , les deux premières sont un peu plus personnels (surtout la première en fait ) , les deux dernières influencer par Richard Strauss .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyMer 23 Sep 2015 - 21:53

Je n'entends vraiment pas Strauss dans les deux dernières, que je trouve très postromantiques-expansives, sorte de Brahms un peu plus ample et tempêtueux. On reste dans la lignée de Mendelssohn, vraiment pas dans le postwagnérisme.

Quoi qu'il en soit, corpus formidable, les 3 et 4 font même partie des plus belles du XIXe siècle, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
eric7591
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/06/2015

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyJeu 24 Sep 2015 - 17:45

j'ai eu se ressentis surtout avec la 3 , la 4 un peu moins c'est une sorte de rhapsodie pour orchestre , je parlais de richard Strauss de ses poèmes symphonique , la description du CD disais la même chose  , je ressens se coté aussi post romantique expensif je retiendrais le terme tout a fait ses symphonies sont pas vilaine du tout  en revanche j'aurais pas pensé a Brahms en écoutant ses deux dernières symphonique peut être ses premières que je connais depuis peu mais la description de la musique est subjectif et j'avoue je suis un amateur du dimanche
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptySam 26 Sep 2015 - 9:16

Disons que j'y vois plus, comme fondement, le langage germanique traditionnel que l'expansion désordonnée façon R. Strauss… Mais effectivement, ce n'est déjà plus du Brahms – ça ressemble beaucoup aux deux premiers d'Alfvén, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
eric7591
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/06/2015

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptySam 26 Sep 2015 - 11:29

c'est pas faux j'avais pas pensé a Alfven
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyMar 17 Déc 2019 - 23:36

DavidLeMarrec a écrit:
Quoi qu'il en soit, corpus formidable, les 3 et 4 font même partie des plus belles du XIXe siècle, à mon avis.

scratch Je viens de voir que ces symphonies datent respectivement de 1919 et 1936...

...ou c'était une boutade, ce qui à l'écoute de la 4 ne me semble pas vraiment justifié : en dépit du matériau harmonique de base (à peine post)romantique, il y a dans cette musique un jaillissement, une profusion et une sensualité dans l'utilisation des timbres et des couleurs de l'orchestre qui m'aurait tout de suite fait parier sur le XXe...
Par ailleurs c'est magnifique drunken (bien plus passionnant à mon avis que la 2e de Bowen que j'ai écoutée juste avant), avec notamment – dans certains passages qui ne constituent qu'un des aspects de l'œuvre – une capacité précieuse à "faire du Strauss" en éliminant tout le côté énervant et vaguement vulgaire dudit Richard... La dimension post-brahmsienne me touche moins directement (j'adore Brahms comme une comète isolée, le postbrahmsisme me gonfle), mais à aucun moment je n'ai ressenti le moindre ennui, la moindre baisse d'inspiration...
Et dire que j'ai failli passer totalement à côté à cause de vos commentaires (pas Strauss mais Strauss quand même, Brahms amélioré, plutôt Mendelssohn que Wagner, en fait plutôt Alfvén que Brahms...) Mad : je me rends compte qu'il vaut sans doute mieux ne pas tenir compte de ces rapprochements, qui m'apparaissent de plus en plus comme parfaitement subjectifs...

Cela dit, comme souvent (et comme dans la 2e de Bowen précédemment mentionnée et que je vais réécouter), le final – ou ce qui s'y apparente très nettement, puisque la symphonie est d'un seul tenant – m'intéresse tout de même beaucoup moins que ce qui précède, avec son optimisme sans frein qui fait presque penser à une version "raisonnable" (luthérienne ?) du Rondo de la 7e de Mahler...
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11022
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyMar 17 Déc 2019 - 23:53

Du coup, je recopie ici ce que j'écrivais il y a peu dans le fil «Votre top 10 des symphonies»:
Benedictus a écrit:
Christian Sinding (1856-1941) Sindin10
SINDING: Symphonie nº4, op. 129 «Vinter og Vaar»
Ari Rasilainen / Orchestre de la Radio Norvégienne
Oslo, IV.2000
Finlandia


Ce ne sont pas des œuvres très proches de ma sensibilité [il était question dans le même post de Czerny 1], mais il faut reconnaître que ces deux symphonies sont de très grandes réussites - déjà, on ne s’y ennuie pas une seconde. (J’ai même trouvé Sinding meilleur que dans mon souvenir - assez ancien, il est vrai.)

Sinding fait pas mal penser à Strauss pour la richesse de l’orchestration, l’évidence mélodique, l’élan rhapsodique (on pense beaucoup plus à un poème symphonique façon Alpensinfonie ou Älven d’Atterberg), le déploiement des contrechants, les chromatismes wagnériens - mais avec une harmonie nettement plus sage (malgré les chromatisme, le cadre reste finalement plutôt post-brahmsien: ça ne module et ne bifurque pas excessivement), moins de recherches de détails tarabiscotés et de surcharges: c’est du très beau postromantisme «classique», élancé et lumineux. Interprétation assez idéale de Rasilainen (ça avance sans cesse, l’orchestre a de l’ampleur mais reste très lisible.)
Revenir en haut Aller en bas
Walther
Mélomane averti
Walther

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 09/09/2010

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyMer 18 Déc 2019 - 10:42

La suite pour violon et orchestre en la mineur de Sinding a été enregistrée par Perlman et Previn dans le cadre de leur collaboration à Pittsburgh :
Christian Sinding (1856-1941) Ref=sr_1_8?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=sinding&qid=1576661402&s=music&sr=1-8

Je suppose que Perlman ignorait les accointances de Sinding avec le régime nazi, autrement je doute qu'il aurait enregistré cette œuvre (puisqu'il avait toujours refusé de jouer sous la direction de Karajan pour la même raison) ! ça reste d'ailleurs un des rares enregistrements d'une œuvre de Sinding par des interprètes "de renommée internationale".
J'ai ce CD depuis quelques temps mais ne l'ai pas encore écouté...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyMer 18 Déc 2019 - 10:50

Walther a écrit:
les accointances de Sinding avec le régime nazi

Tiens, j'avais oublié... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyLun 23 Déc 2019 - 14:25

Est-ce que quelqu'un a déjà entendu cette version (beaucoup plus facile à obtenir que Rasilainen pour l'écoute hors ligne, mais plus difficile à écouter en ligne, vous voudriez pas que ça soit simple en plus Mad ) ?

Christian Sinding (1856-1941) 07612010
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyLun 23 Déc 2019 - 15:11

Oui, nettement plus enthousiasmante que Rasilainen, a fortiori pour toi qui aimes les prises de son un peu nimbées (ici c'est ample, mais précis). Tu as à la fois la poésie de Handley, la structuration de Hickox et le feu de Storgårds dans une seule interprétation.

Après, je te le dis tout de suite, ça va manquer d'ombres pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyLun 23 Déc 2019 - 15:47

DavidLeMarrec a écrit:
a fortiori pour toi qui aimes les prises de son un peu nimbées (ici c'est ample, mais précis). Tu as à la fois la poésie de Handley, la structuration de Hickox et le feu de Storgårds dans une seule interprétation.

bounce  bounce  bounce Merci

Citation :
Après, je te le dis tout de suite, ça va manquer d'ombres pour toi.

Tu parles des œuvres ? Parce que j'ai écouté la 4 (par Rasilainen, voir au-dessus) et j'ai tout aimé sauf le final. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) EmptyLun 23 Déc 2019 - 16:10

Oui, des œuvres, mais c'est vrai que tu avais aimé, alors a priori Porcelijn est encore plus pour toi. (Les 1 et 2 par Dausgaard – et Hanovre également – valent aussi l'écoute.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Christian Sinding (1856-1941) Empty
MessageSujet: Re: Christian Sinding (1856-1941)   Christian Sinding (1856-1941) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Sinding (1856-1941)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: