Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €

 

 Edita Gruberova

Aller en bas 
+28
Hyacinthe
ojoj
malko
Glocktahr
twizzle
Fiordiligi
Xavier
Ino
Pan
Francesco
Otello
Polyeucte
AD
bAlexb
Cololi
WoO
Wagneropathe
Rameau
calbo
keane
Nicolas Le Floch
Wolferl
aurele
Ericc
DavidLeMarrec
Guillaume
Hidraot
Pison Futé
32 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Pour vous, Gruberova, c'est...
- LA Diva
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- LA Diva
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap22%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 22% [ 11 ]
- comme le cochon : tout est bon
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap4%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 4% [ 2 ]
- comme le cochon : tout est bon
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- un peu de tout : il y a à boire et à manger
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap39%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 39% [ 19 ]
- un peu de tout : il y a à boire et à manger
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- une délicieuse pintade dont le label ne serait non pas Label Rouge mais nightingale
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap12%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 12% [ 6 ]
- une délicieuse pintade dont le label ne serait non pas Label Rouge mais nightingale
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- rien : céki en fait ?
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- rien : céki en fait ?
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap6%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 6% [ 3 ]
- rien : vous vous en fichez comme de votre premier best-of classique
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- rien : vous vous en fichez comme de votre premier best-of classique
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap10%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 10% [ 5 ]
- obiwan kenobi
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap0%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 0% [ 0 ]
- obiwan kenobi
Edita Gruberova - Page 3 Vote_lcap6%Edita Gruberova - Page 3 Vote_rcap
 6% [ 3 ]
Total des votes : 49
 

AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 20:23

Chacun ses goûts. Il paraît que sa Lucrezia de Barcelone qui était sa première tenait la route. Ce n'était pas le cas à Munich. J'attends autre chose que ce que donne Gruberova dans ce final en terme de perfection vocale.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 20:31

aurele a écrit:
Chacun ses goûts. Il paraît que sa Lucrezia de Barcelone qui était sa première tenait la route. Ce n'était pas le cas à Munich. J'attends autre chose que ce que donne Gruberova dans ce final en terme de perfection vocale.

Ah mais moi aussi, en terme de perfection j'ai d'autres attentes ; et c'est bien ce que je disais plus haut. Mais là, comme toujours, je ne cherche pas la perfection ; j'espère la rencontre avec un personnage et, plus largement, une oeuvre. Il n'était écrit nulle part que ça allait être, a priori, le cas avec la Borgia de Gruberova ; ç'aurait pu tout aussi bien fonctionner avec une autre (et il y a d'autre Borgia, dans l'Histoire, qui me séduisent). Que le charme opère, je ne l'explique pas ; ou plutôt je ne me l'explique (à moi-même) que trop bien. Une "ondine" et un "serpent", c'est ce qu'a écrit Francesco, non ? Elle est là, Lucrezia ; et c'est justement ce qui m'embarque !
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 20:52

aurele a écrit:
Chacun ses goûts. Il paraît que sa Lucrezia de Barcelone qui était sa première tenait la route. Ce n'était pas le cas à Munich. J'attends autre chose que ce que donne Gruberova dans ce final en terme de perfection vocale.

https://www.youtube.com/watch?v=DeJzZ0lUnIo
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 20:57

Il n'y a pas les raucités atroces. L'aigu final est pris à l'arraché comme souvent mais est impressionnant. Néanmoins, j'ai du mal avec le reste de ses aigus que je trouve acides et faux.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95298
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:01

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Chacun ses goûts. Il paraît que sa Lucrezia de Barcelone qui était sa première tenait la route. Ce n'était pas le cas à Munich. J'attends autre chose que ce que donne Gruberova dans ce final en terme de perfection vocale.

https://www.youtube.com/watch?v=DeJzZ0lUnIo
J'aime beaucoup les chichis de la cantilène qui précède (vraiment beaucoup), mais la cabalette est vraiment atroce, elle trébuche, toutes les notes sont fausses, les graves supprimés, à côté Mireille Delunsch, c'est Sutherland ! Et le suraigu blanc et faux... Confused J'ai beau ne pas être du tout regardant sur la justesse, c'est quand même du hors piste permanent, là.


Il n'empêche que si je devais réécouter Borgia, ce serait bien plus volontiers avec elle, parce qu'au moins, ça vit ! Very Happy Mais disons que ça a plus de rapport avec le fait que je trouve cet opéra médiocre qu'avec le talent de Gruberová. En fait, j'ai sensiblement la même position que Francesco : je trouve ça objectivement très discutable (pour ne pas dire atroce), mais ça me permet de me plonger dans ce répertoire beaucoup plus agréablement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:04

Quand j'écoute ce répertoire, j'ai besoin d'un autre confort vocal et stylistique. Après, Gruberova a peut être fait de bonnes choses quand elle était plus jeune dans ce répertoire. Elle a mis ce rôle peut être trop tardivement à son répertoire. La voix ne suit plus tellement, en tout cas dans ce passage là de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95298
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:07

C'est pas une question d'âge, si tu écoutes le reste de la soirée, c'est remarquable, il y a même des moments où elle est vraiment dans le style. Quand tu regardes la partition, cette cabalette n'est pas chantable de toute façon, deux octaves à couvrir en vocalises en escalier, un truc à la fois moche, banal et impossible à exécuter proprement. Certaines déesses s'en tirent, mais franchement, sur scène, pour le réussir à coup sûr... et en plus avec le tempérament un peu désordonné de Gruberová.

Après, c'est vrai qu'elle chante vraiment faux certains soirs... [D'où un certain clivage entre les mélomanes-musicologues et les mélomanes-glottos, chacun percevant des paramètres différents en premier lieu.]
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:11

DavidLeMarrec a écrit:
J'aime beaucoup les chichis de la cantilène qui précède (vraiment beaucoup), mais la cabalette est vraiment atroce, elle trébuche, toutes les notes sont fausses, les graves supprimés, à côté Mireille Delunsch, c'est Sutherland ! Et le suraigu blanc et faux... Confused J'ai beau ne pas être du tout regardant sur la justesse, c'est quand même du hors piste permanent, là.
pas d'accord!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:12

DavidLeMarrec a écrit:
Quand tu regardes la partition, cette cabalette n'est pas chantable de toute façon, deux octaves à couvrir en vocalises en escalier, un truc à la fois moche, banal et impossible à exécuter proprement.
carton rouge n'importe quoi!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95298
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:18

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
J'aime beaucoup les chichis de la cantilène qui précède (vraiment beaucoup), mais la cabalette est vraiment atroce, elle trébuche, toutes les notes sont fausses, les graves supprimés, à côté Mireille Delunsch, c'est Sutherland ! Et le suraigu blanc et faux... Confused J'ai beau ne pas être du tout regardant sur la justesse, c'est quand même du hors piste permanent, là.
pas d'accord!
Heu... On appelle quelqu'un avec une oreille infaillible pour trancher, du genre Xavier ou Jérôme ? Je ne fais pas attention aux écarts de jutesse, mais au demi-ton près, j'entends tout de même. Mr. Green Elle ne fait tout simplement pas les notes qui sont écrites.

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Quand tu regardes la partition, cette cabalette n'est pas chantable de toute façon, deux octaves à couvrir en vocalises en escalier, un truc à la fois moche, banal et impossible à exécuter proprement.
carton rouge n'importe quoi!
Question de goût, on va dire, mais c'est purement une gamme d'ut majeur par paliers, il doit y avoir trois accords maximum. Ca pourrait être généré par ordinateur, il y a un patron tout simple qui produit quelque chose de pas spécialement en rapport avec le texte ou musical. Un peu comme les vocalises gratuites d'Odabella (qui ont au moins pour elles d'être un peu plus originales).
Je le dis d'autant plus volontiers que j'ai joué plusieurs fois la partition par le passé et que j'avais été marqué par l'indigence et la virtuosité simultanées de ce passage. La cantilène qui précède n'est pas forcément passionnante, mais elle est professionnellement écrite.

Et c'est proprement inhumain à exécuter avec justesse, au tempo et sans ruptures de souffle. Caballé y parvient remarquablement (même si c'est un peu mou), mais en studio... Il y a bien quelques Phénix qui en sont capables sur scène, mais peu, je pense ! Surtout que là, ça réclame indubitablement une voix assez longue et relativement large, vu l'étendue, la tessiture et le caractère du rôle.

C'est en tout cas un bon témoignage de l'importance respective du compositeur et de l'interprète dans cette musique : le compositeur écrit une formule totalement anodine, que n'importe quel amateur peu éclairé pourrait produire, mais qui a pour caractéristique de montrer la maîtrise hors du commun de l'interprète.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Dim 28 Nov 2010 - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:19

DavidLeMarrec a écrit:
Certaines déesses s'en tirent, mais franchement, sur scène, pour le réussir à coup sûr... et en plus avec le tempérament un peu désordonné de Gruberová.

Sutherland, Caballé et Gencer sont trois chanteuses qui se tirent admirablement de cette scène. Gencer est peut être moins bonne que les deux autres et n'a pas eu l'occasion de chanter très souvent cette scène mais cela reste de haute volée néanmoins. Gruberova est carrément en-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Ericc
Mélomaniaque
Ericc


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:33

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
J'aime beaucoup les chichis de la cantilène qui précède (vraiment beaucoup), mais la cabalette est vraiment atroce, elle trébuche, toutes les notes sont fausses, les graves supprimés, à côté Mireille Delunsch, c'est Sutherland ! Et le suraigu blanc et faux... Confused J'ai beau ne pas être du tout regardant sur la justesse, c'est quand même du hors piste permanent, là.
pas d'accord!
Ben si ça c'est pas faux, je ne sais pas ce qui peut l'être. Ca l'est autant que là :
/watch?v=ksk9BkZwEx8&feature=player_embedded
Au moins ça m'évite d'avoir à répondre à ton commentaire sur ses suraigus
Quant au reste, il y a me semble t'il une marge entre un chanteur qui va utiliser un portamenti ou qui comme tu le dis un chanteur qui va dans une phrase modifier le rythme à des fins et quelqu'un qui les généralise au point d'ériger cela en système de chant.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:41

Ericc a écrit:
Ben si ça c'est pas faux, je ne sais pas ce qui peut l'être. Ca l'est autant que là :
/watch?v=ksk9BkZwEx8&feature=player_embedded
ben justement non! là effectivement à Munich il est trop bas (ça vire au contre ré) et même raté mais à Barcelone, il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95298
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:42

Otello a écrit:
il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Pas de chance que tout l'orchestre joue faux au même moment, ça donne l'impression qu'elle manque sa note.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 21:47

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Pas de chance que tout l'orchestre joue faux au même moment, ça donne l'impression qu'elle manque sa note.
écoute! vérification faite au piano: c'est bien un contre mi bémol qu'elle chante à Barcelone (ce qui n'est pas le cas à Munich)
Revenir en haut Aller en bas
Ericc
Mélomaniaque
Ericc


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 22:04

bAlexb a écrit:
Ericc a écrit:
Qu'enfermé dans ton admiration (pour ne pas dire idolatrie : ben désolé ça y ressemble quand même) tu préfères la solution de facilité consistant à évacuer ou minimiser les critiques en ressassant "à court d'argument, mauvaise foi, etc..." jusqu'à te réfugier dans l'argument "typiquement français", soit. Et rebelotte bien sûr pour le "procès d'intention".
Parce que les portamenti à toutes les sauces c'est un procès d'intention peut être ? les aigus pris par en dessous c'est un procès d'intention peut être ? l'émission grossie c'est un procès d'intention ? le suraigu souvent faux, blanc et fixe, c'est un procès d'intention ? le grave inexistant et le bas medium sourd, c'est un procès d'intention ? Quant aux libertés prises avec les notions les plus élémentaires de solfège et de rythme qu'elle a pu prendre avec Norma, Borgia, ou la folie d'Imogène, une lecture partition en main permettra de s'en convaincre : si en plus elle se met à jouer la Caballe des mauvaises années, chapeau ! Ca fait beaucoup pour une prima donna Assoluta tu ne crois pas ? Et tu vois, je suis généreux je n'ai évoqué pour le moment ni le style ni l'incarnation, qui pourraient faire intervenir des approches disons "subjectives"...

Mais tout cela je le dis comme toi ; et j'ai écrit, aussi, tout autre chose quant à la manière dont je perçois l'art de Gruberova. Que tu ne veuilles pas le lire, je peux l'entendre, mais... Mais, pardon, Caballe n'a pas attendu les "mauvais jours" (ou les mauvaises années) pour malmener les partitions : cherche les doubles croches dans la cadence de l'air du I, dans Traviata, alors qu'on est "seulement", en 67 !

Oui, j'idolâtre Gruberova ; sans doute à peu près autant que tu la détestes. Et je me focalise autant sur ce que, moi, j'entends comme des qualités prométhéennes, comme des traits de démiurge, que toi tu t'arrêtes à ce qui ne te convient pas (ce qui est bien humain, après tout). Cela, simplement parce que j'aime les voix (et les voies, également) ; pas seulement ces instruments parfaits aux piani impalpables, comme ceux de Caballe et qui permettent aux artistes et à leur cohortes d'adulateurs de se dédouaner dans une transe esthétique d'un beau son consommé comme un viatique. Pas seulement ces instruments, donc, mais toutes ces voix éminemment imparfaites qui (mais la perfection, les doctes, etc. c'est tellement froid et chiant, et finalement inutile dans un monde qui a tout vu et tout entendu), ces sons perçants, stridents (et Dieu sait, pourtant, que Gruberova ne l'est pas, là pour le coup, après les acidités d'une Scotto ou d'une Caballe dans tout ou partie d'un répertoire commun), ces phrasés heurtés qui servent moins l'artiste (la preuve) qu'une vision, fût-elle subjective, et, partant, un compositeur. Moi je continue à croire que la scène finale de Devereux, les cascades de raucité de la fin de Borgia, etc. sont des valeurs ajoutées à une incarnation qui vaut pour Gruberova et pour Gruberova seule. Je ne cherche pas l'hégémonie, justement ; mais le droit à la différence dans la manière d'aborder la musique (une musique, quelle qu'elle soit), oui. Mais j'admets privilégier une médiation sensible !

Et comme je l'ai écrit ailleurs, je rêve d'entendre la Konstanze de... Silja !

Ah mais je te lis très bien, si je ne rebondis pas sur ce que tu expliques en termes de totalité et d'incarnation, c'est que je ne veux aborder que l'aspect vocal des choses. Le reste me semble trop subjectif, chacun ses goûts. D'ailleurs si je le faisais sur Gruberova se serait effectivement pire que ce que je dis sur sa manière d'abirder un répertoire donné, vu que l'on est pour moi dans des sommets du grotesque avec elle. Donc quand tu me dis que je m'arrête sur ce qui ne me conviens pas, non ce n'est pas ça du tout, vu qu'il n'y a pratiquement rien qui me convienne (exécution des échelles chronatiques, jadis ses longues et vraies phrases en suraigu dans Lucia : ça fait peu quand même.
Sur le reste ben contrairement à ce que tu penses je suis à peu prêt pareil que toi, je ne suis pas fasciné par les instruments parfaits ( sinon je serais fan de Janowitz et de Sutherland), à de rares exceptions prêts les contre notes ne me fascinent pas outre mesure, je peux aussi adorer les sons stridents, ceux de Scotto par exemple ne m'ont jamais dérangés, pas plus que le vibrato de Marton ou les canards de Rysanek etaucune Elisabetta de Devereux ne me fait autant prendre mon pied au II et au III que Ricciarelli. Parce qu'effectivement en parallèle des failles vocales il y a une incarnation qui trouve et touche.
Je pense qu'on est tous pareil avec deux curseurs, un plus vocal, l'autre plus interprétatif disons et on les fait bouger de façon différente selon nos sensibilités, les artistes, les répertoires et ça donne un résultat global. Personnellement il n'y a que 2 artistes pour lesquels les 2 curseurs sont placés au top, pour tous les autres on fait varier et pour Grubi les deux curseurs sont chez moi plutôt très bas... très haut chez toi, ben tant mieux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95298
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 22:14

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Pas de chance que tout l'orchestre joue faux au même moment, ça donne l'impression qu'elle manque sa note.
écoute! vérification faite au piano: c'est bien un contre mi bémol qu'elle chante à Barcelone (ce qui n'est pas le cas à Munich)
Oui, c'est un mib avec diapason à 440 Hz (j'ai vérifié aussi sur un MIDI), mais comme il est tout droit entend nettement qu'il n'est pas exact (un peu bas), surtout qu'il démarre encore plus bas sans jamais se fixer tout à fait sur la note. Et j'aimerais être sûr que l'orchestre joue au même diapason, parce que j'entends clairement un décalage entre la hauteur de l'une et celle des autres...

Indépendamment de tout cela, le reste n'est pas juste non plus et l'aigu est très moche...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ericc
Mélomaniaque
Ericc


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 22:16

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Pas de chance que tout l'orchestre joue faux au même moment, ça donne l'impression qu'elle manque sa note.

Ah mais ça c'est possible au Liceu : je me souviens d'un concert ou Caballe avait dérapé grave et mon voisin dépité avait lancé : Aquesta orquestra! que ha enganyat a la Montse ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 22:17

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est un mib avec diapason à 440 Hz (j'ai vérifié aussi sur un MIDI), mais comme il est tout droit entend nettement qu'il n'est pas exact (un peu bas), surtout qu'il démarre encore plus bas sans jamais se fixer tout à fait sur la note. Et j'aimerais être sûr que l'orchestre joue au même diapason, parce que j'entends clairement un décalage entre la hauteur de l'une et celle des autres... Indépendamment de tout cela, le reste n'est pas juste non plus et l'aigu est très moche...
bedo bedo bedo Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Ericc
Mélomaniaque
Ericc


Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 22:18

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Pas de chance que tout l'orchestre joue faux au même moment, ça donne l'impression qu'elle manque sa note.
écoute! vérification faite au piano: c'est bien un contre mi bémol qu'elle chante à Barcelone (ce qui n'est pas le cas à Munich)
Oui, c'est un mib avec diapason à 440 Hz (j'ai vérifié aussi sur un MIDI), mais comme il est tout droit entend nettement qu'il n'est pas exact (un peu bas), surtout qu'il démarre encore plus bas sans jamais se fixer tout à fait sur la note. Et j'aimerais être sûr que l'orchestre joue au même diapason, parce que j'entends clairement un décalage entre la hauteur de l'une et celle des autres...

Indépendamment de tout cela, le reste n'est pas juste non plus et l'aigu est très moche...

Et bien mes excuses Otello, je suis dans le même cas que David.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyDim 28 Nov 2010 - 22:30

Ericc a écrit:
Et bien mes excuses Otello, je suis dans le même cas que David.
Laughing ah ben ça j'avais remarqué Laughing
mais bon c'est pas grave. vous êtes sympas quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 9:45

Je ne peux vous conseiller que de remettre le même passage... mais à fond sur votre chaîne, limite saturation, et vous dire qu'en Live, la dame vous sort la même note à plus de 62 ans.
Et peu importe les imperfections mais ses détracteurs ont mon respect.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:03

AD a écrit:
Je ne peux vous conseiller que de remettre le même passage... mais à fond sur votre chaîne, limite saturation, et vous dire qu'en Live, la dame vous sort la même note à plus de 62 ans.
Et peu importe les imperfections mais ses détracteurs ont mon respect.

Et la pyrotechnie (avec Gruberova, jamais la notion de "feu d'artifices" n'aura été aussi littéralement appliquée silent !) de Konstanze ; et la cadence de la "Folie" de Lucia ; et le trille suraigu de Linda... Tout ça, entendu en live, est également ébouriffant ; avec un impact physique assez difficile à exprimer. Surhumain au sens propre du terme ; par-delà les tics, les trucs, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:11

https://www.youtube.com/watch?v=E0L0PX--S8g

C'est l'heure de la retraite. Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Dire que j'ai failli aller à Vienne juste pour ça... J'en serais ressorti au bord des larmes.

ça me rappelle un mot de Garanca qui disait, je paraphrase, "Il est essentiel pour moi de construire une famille et d'avoir une vie personnelle. Je ne veux surtout pas finir comme ces chanteuses qui ne veulent plus quitter la scène et qui finissent par se faire tirer hors de scène par les autres. Je veux avoir la conscience du moment de partir."

Je pense qu'on est dans ce cas MAIS pour mamie Grubi c'est hyper compliqué, parce que même après le massacre de sa dernière Borgia, le public est en délire. Du coup, je comprends ce qui la motive à continuer... Mais une si grande musicienne devrait entendre ce qui se passe. Même en comparant avec la saison 2008_2009, elle doit sentir le fossé.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:19

Ino a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=E0L0PX--S8g

C'est l'heure de la retraite. Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.

Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:28

Ino a écrit:
ça me rappelle un mot de Garanca qui disait, je paraphrase, "Il est essentiel pour moi de construire une famille et d'avoir une vie personnelle. Je ne veux surtout pas finir comme ces chanteuses qui ne veulent plus quitter la scène et qui finissent par se faire tirer hors de scène par les autres. Je veux avoir la conscience du moment de partir."

Mais une famille, ça ne se construit pas à plus de 60 ans. Gruberova est aussi passée par là (c'est même cette conscience critique d'une famille derrière le Rideau de fer qui l'a amenée à fuir définitivement vers Vienne, au début des années 70, au risque de perdre ce statut de "déjà-star" qu'elle connaissait dans son pays) ; et je ne crois pas que sa vie personnelle soit moins bien protégée que celle de ses consoeurs. A-t-on, d'ailleurs, déjà vu quelque part son enfant (je crois qu'elle n'en a eu qu'un) ?

Quant à se retirer, sans doute oui la question doit être posée. A ceci près qu'elle se pose avec moins d'acuité, à mon sens, que pour des collègues du même âge (voire plus jeunes) ; parce que, après tout, les moyens suivent encore plutôt assez bien.

D'autant que, sans comparer les mérites vocaux des unes et des autres, peu de chanteuses peuvent imposer, aujourd'hui, une Alaide, par exemple (Ciofi l'a faite au disque récemment ; et après ?) ; même une Borgia. Et cela sur leur nom seul.

Pour ceux qui l'ont réellement entendue, en 89 (j'ai l'enregistrement pour ma part mais j'ignore jusqu'à quel point on peut s'y fier), les moyens de Gruberova (et j'insiste bien, je ne parle pas du style) diffèrent-ils énormément de ceux de Sutherland dans sa dernière Borgia parisienne ?
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:40

Ino a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=E0L0PX--S8g

C'est l'heure de la retraite. Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Dire que j'ai failli aller à Vienne juste pour ça... J'en serais ressorti au bord des larmes.

ça me rappelle un mot de Garanca qui disait, je paraphrase, "Il est essentiel pour moi de construire une famille et d'avoir une vie personnelle. Je ne veux surtout pas finir comme ces chanteuses qui ne veulent plus quitter la scène et qui finissent par se faire tirer hors de scène par les autres. Je veux avoir la conscience du moment de partir."

Je pense qu'on est dans ce cas MAIS pour mamie Grubi c'est hyper compliqué, parce que même après le massacre de sa dernière Borgia, le public est en délire. Du coup, je comprends ce qui la motive à continuer... Mais une si grande musicienne devrait entendre ce qui se passe. Même en comparant avec la saison 2008_2009, elle doit sentir le fossé.

Je n'entends encore une fois qu'une lente dégradation des moyens.
Grubie restant Grubie, ces fans préférant une Grubie à cet âge avancé, mais encore honorable à une quelconque chanteuse jeune peut être mais fade ou sans personnalité... dans l'attente d'une autre étoile à venir.

Ecoutez donc Renée Fleming dans un (très) mauvais jour en 2005 : /watch?v=w1C5mZMAfBw
Faut-il s'arrêter à cela et déclarer sa fin de carrière?
Non bien sûr, la méforme ça existe.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:55

AD a écrit:
Ino a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=E0L0PX--S8g

C'est l'heure de la retraite. Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Dire que j'ai failli aller à Vienne juste pour ça... J'en serais ressorti au bord des larmes.

ça me rappelle un mot de Garanca qui disait, je paraphrase, "Il est essentiel pour moi de construire une famille et d'avoir une vie personnelle. Je ne veux surtout pas finir comme ces chanteuses qui ne veulent plus quitter la scène et qui finissent par se faire tirer hors de scène par les autres. Je veux avoir la conscience du moment de partir."

Je pense qu'on est dans ce cas MAIS pour mamie Grubi c'est hyper compliqué, parce que même après le massacre de sa dernière Borgia, le public est en délire. Du coup, je comprends ce qui la motive à continuer... Mais une si grande musicienne devrait entendre ce qui se passe. Même en comparant avec la saison 2008_2009, elle doit sentir le fossé.

Je n'entends encore une fois qu'une lente dégradation des moyens.
Grubie restant Grubie, ces fans préférant une Grubie à cet âge avancé, mais encore honorable à une quelconque chanteuse jeune peut être mais fade ou sans personnalité... dans l'attente d'une autre étoile à venir.

Ecoutez donc Renée Fleming dans un (très) mauvais jour en 2005 : /watch?v=w1C5mZMAfBw
Faut-il s'arrêter à cela et déclarer sa fin de carrière?
Non bien sûr, la méforme ça existe.

C'est sûr, la Borgia de Grubi restera toujours une référence, c'est pour ça que j'avais envie de l'écouter en live, mais là c'est trop dégradé pour moi. Sa violetta était écoutable sur youtube, mais à la demande de tous les commentateurs, moi compris, elle a été retirée (enfin je crois, ne la trouvant plus). C'était l'horreur, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:56

bAlexb a écrit:
Pour ceux qui l'ont réellement entendue, en 89 (j'ai l'enregistrement pour ma part mais j'ignore jusqu'à quel point on peut s'y fier), les moyens de Gruberova (et j'insiste bien, je ne parle pas du style) diffèrent-ils énormément de ceux de Sutherland dans sa dernière Borgia parisienne ?
ah oui! quand même pas les mêmes moyens vocaux. Sutherland avait une voix beaucoup plus large avec un medium et un grave plus charnus et la projection vocale était immense.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 10:59

bAlexb a écrit:
Ino a écrit:
Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
https://www.youtube.com/watch?v=O3_wNbxNAWY
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:04

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Ino a écrit:
Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
https://www.youtube.com/watch?v=O3_wNbxNAWY

Merci, enfin pour avoir trouvé..................ça n'a jamais été "son" rôle mais elle en a fait qqchose d'explosif à une époque (à Londres, je crois?), et là Sad
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:06

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Pour ceux qui l'ont réellement entendue, en 89 (j'ai l'enregistrement pour ma part mais j'ignore jusqu'à quel point on peut s'y fier), les moyens de Gruberova (et j'insiste bien, je ne parle pas du style) diffèrent-ils énormément de ceux de Sutherland dans sa dernière Borgia parisienne ?
ah oui! quand même pas les mêmes moyens vocaux. Sutherland avait une voix beaucoup plus large avec un medium et un grave plus charnus et la projection vocale était immense.

Dont acte ; je me posais la question au regard de la lente érosion des moyens (même si, quand on part de si haut...), notamment dans les enregistrements lives ou studio des années 80 (la Traviata gênoise, Ernani, entre autres).

Je soulève cette question parce que, chez moi, Sutherland ne suscite l'intérêt que dans sa voix glorieuse, lorsque le potentiel de coloration est à son maximum ; mais ça, je crois que c'est plutôt su puisque je ne m'en cache pas. Dès lors, une Borgia comme celle de Paris, la seconde Norma en studio, etc. (et je ne parle pas d'Ernani dont je regrette que Gruberova n'ait enregistré que l'air ; pourtant, Attila dans les années 60 drunken ...), n'emportent jamais réellement mon adhésion, parce que je n'entends plus qu'une technique immense confrontée à un instrument "défaillant" ; alors qu'a contrario, c'est la défaillance même, avec ce qu'elle suscite de surinvestissement (cf. le cas Fleming que j'évoque dans le fil Borgia) qui m'embarque dans les prestations actuelles de Gruberova.

Sans doute ce que j'appelais, plus haut, l' "avoir été et être encore"...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:09

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Ino a écrit:
Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
https://www.youtube.com/watch?v=O3_wNbxNAWY

Je me demandais, surtout, si ça se trouvait intégralement ; parce que c'est justement dans la construction (ou la déconstruction, d'ailleurs) du personnage, que j'aurais aimé l'entendre. Pour mesurer l'adaptation, les ajustements du "portrait" aux moyens du moment, encore une fois.

Le live avec Kleiber sunny !!!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89479
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:11

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
il est certes assez fixe mais c'est un contre mi bémol juste.
Pas de chance que tout l'orchestre joue faux au même moment, ça donne l'impression qu'elle manque sa note.
écoute! vérification faite au piano: c'est bien un contre mi bémol qu'elle chante à Barcelone (ce qui n'est pas le cas à Munich)

Pas besoin d'un piano pour se rendre que c'est complètement faux... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:13

Ino a écrit:
Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Ino a écrit:
Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
https://www.youtube.com/watch?v=O3_wNbxNAWY
Merci, enfin pour avoir trouvé..................ça n'a jamais été "son" rôle mais elle en a fait qqchose d'explosif à une époque (à Londres, je crois?), et là Sad
et là je te trouve incroyablement sévère! l'air lent est superbe de ligne de chant et de nuances et la cabalette est techniquement assumée et seul le contre-mi bémol final est effectivement un peu à l'arrache. Quand on entend ce que certaines font de cet air depuis des années sans parler de Mme Scotto qui, chez Muti, est stridente dès le haut medium et fait n'importe quoi des vocalises de la cabalette, je ne trouve pas que le qualificatif "immonde" correspond à cette prestation gruberovienne.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:32

Ino a écrit:
Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Ino a écrit:
Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
https://www.youtube.com/watch?v=O3_wNbxNAWY

Merci, enfin pour avoir trouvé..................ça n'a jamais été "son" rôle mais elle en a fait qqchose d'explosif à une époque (à Londres, je crois?), et là Sad

Je ne trouve pas cet air catastrophique, loin de là; elle aurait pu se dispenser du contre mi bémol à mon avis, raccourci, pas jouissif mais le public a apprécié. La prise de son est dure. Comme le dit quelqu'un sur le site, cette prise ne lui rend pas justice et sur les 3 représentations, la dernière fut la meilleure (il s'agirait de la captation de la 1°).
Mais je ne l'ai jamais aimée en Violetta de toute façon.

Ce que j'aime chez Gruberova, c'est que le style a évolué; elle s'est vraiment forgé une signature et je la trouve pour certains rôles bien plus intéressante dans le tournant des années 95 qu'avant. En reine de la nuit, je préfère sa version de la fin des années 80. D'ailleurs cette période fructueuse, avec Harnoncourt notamment (le récital Live des airs virtuoses de Mozart!) a été à son firmament, et on pouvait se demander ce qu'elle allait faire après.

En fait dans les années 90-95 elle a repris le répertoire italien en complétant des rôles qu'elle chantait depuis longtemps (Lucia, Violetta...).
Ce début des années 90 n'a pas été probant (Harnoncourt regrettait d'ailleurs ce choix) mais à partir de 1996 plus ou moins, elle trouva un nouveau style alors que sa carrière aurait pu s'arrêter après 25 années, mais c'est là qu'elle a surpris tout le monde à mon avis.

Forcément passée la cinquantaine pour se forger une nouvelle carrière, ce n'est pas facile et on ne peut empêcher malgré tout la détérioration des moyens.
Alors doit-elle s'arrêter maintenant?
Je n'en sais rien, c'est une décision qui n'appartient qu'à elle à vrai dire, c'est sa vie, ses choix, je ne vois pas en quoi nous devrions porter un jugement là dessus. Et les non intéressés ne vont pas à ses concerts, ni n'achètent de CDs ou DVDs de toute façon.

Comme l'a dit bAlexb, je ressens le cas Sutherland différemment : la voix fût vraiment glorieuse pour mûrir et vieillir naturellement. Même si on peut noter des différences de diction (air de Lakmé par exemple, entre le récital de jeunesse et l'intégrale), je parlerais d'évolution mais en rien de renouveau comme a pu le faire Gruberova.
C'est un peu pareil pour moi avec le cas Bartoli : elle aurait pu rester au premier plan, la prima mezzo dans Mozart, Rossini. On l'attendait ensuite dans Carmen (pas moi...) et autres rôles, carrière qu'a plutôt suivie Larmore (sic).
Et non elle a balayé toutes les pronostics avec son récital Vivaldi puis tous les autres... avec le succès que l'on sait (que l'on aime ou non).

Moi j'admire.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:37

Otello a écrit:
Ino a écrit:
Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Ino a écrit:
Et je ne parle pas de l'immonde Violetta donnée encore plus récemment.
Ah bon, ça s'écoute quelque part ?
https://www.youtube.com/watch?v=O3_wNbxNAWY
Merci, enfin pour avoir trouvé..................ça n'a jamais été "son" rôle mais elle en a fait qqchose d'explosif à une époque (à Londres, je crois?), et là Sad
et là je te trouve incroyablement sévère! l'air lent est superbe de ligne de chant et de nuances et la cabalette est techniquement assumée et seul le contre-mi bémol final est effectivement un peu à l'arrache. Quand on entend ce que certaines font de cet air depuis des années sans parler de Mme Scotto qui, chez Muti, est stridente dès le haut medium et fait n'importe quoi des vocalises de la cabalette, je ne trouve pas que le qualificatif "immonde" correspond à cette prestation gruberovienne.

Tu achèves de prouver le point qu'on a tous en tête sur la passion et la raison. Nous somme sans pitié pour certaines chanteuses et trop indulgents avec d'autres. Heureusement, ça nous permet d'avoir tous des places pour nos favorites Smile
N'empêche, même son e strano, comparé à Moffo, bein zut quoi
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1226
Date d'inscription : 19/04/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:41

Ino a écrit:
Tu achèves de prouver le point qu'on a tous en tête sur la passion et la raison. Nous somme sans pitié pour certaines chanteuses et trop indulgents avec d'autres. Heureusement, ça nous permet d'avoir tous des places pour nos favorites Smile
N'empêche, même son e strano, comparé à Moffo, bein zut quoi

C'est plus que certain...

Quand je cherche à découvrir les nouveaux chanteurs, ils doivent en faire beaucoup pour trouver une place chez moi... une fois "adoptés", c'est gagné et on les suit dans leur évolution avec leurs qualités et leurs défauts.

Mais c'est humain.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7264
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:43

Ino a écrit:
Tu achèves de prouver le point qu'on a tous en tête sur la passion et la raison. Nous somme sans pitié pour certaines chanteuses et trop indulgents avec d'autres. Heureusement, ça nous permet d'avoir tous des places pour nos favorites Smile
N'empêche, même son e strano, comparé à Moffo, bein zut quoi
non ce n'est pas une question d'indulgence! Gruberova n'est pas ma référence absolue dans cet air ni en 2010 ni avant mais je me refuse à considérer comme immonde ce qui ne l'est pas. Et en 2010, elle chante cet air quand même globalement suprêmement bien (suraigu mis à part)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:45

Une question hors répertoire italien...

Pourquoi Gruberova n'a jamais ou presque chanté de répertoire russe?
Il y a bien un air de Marfa dans la Fiancée du Tsar, mais je ne vois rien d'autre. Pourtant, ce ne sont pas les rôles périlleux qui manquent dans ce répertoire (aux premiers rangs desquels se trouvent Ludmilla ou la reine de Chemakha par exemple)...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 11:49

AD a écrit:
Ce que j'aime chez Gruberova, c'est que le style a évolué; elle s'est vraiment forgé une signature et je la trouve pour certains rôles bien plus intéressante dans le tournant des années 95 qu'avant. En reine de la nuit, je préfère sa version de la fin des années 80. D'ailleurs cette période fructueuse, avec Harnoncourt notamment (le récital Live des airs virtuoses de Mozart!) a été à son firmament, et on pouvait se demander ce qu'elle allait faire après.

En fait dans les années 90-95 elle a repris le répertoire italien en complétant des rôles qu'elle chantait depuis longtemps (Lucia, Violetta...).
Ce début des années 90 n'a pas été probant (Harnoncourt regrettait d'ailleurs ce choix) mais à partir de 1996 plus ou moins, elle trouva un nouveau style alors que sa carrière aurait pu s'arrêter après 25 années, mais c'est là qu'elle a surpris tout le monde à mon avis.

Forcément passée la cinquantaine pour se forger une nouvelle carrière, ce n'est pas facile et on ne peut empêcher malgré tout la détérioration des moyens.
Alors doit-elle s'arrêter maintenant?
Je n'en sais rien, c'est une décision qui n'appartient qu'à elle à vrai dire, c'est sa vie, ses choix, je ne vois pas en quoi nous devrions porter un jugement là dessus. Et les non intéressés ne vont pas à ses concerts, ni n'achètent de CDs ou DVDs de toute façon.

kiss mains Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyLun 29 Nov 2010 - 13:18

bAlexb a écrit:
AD a écrit:
Ce que j'aime chez Gruberova, c'est que le style a évolué; elle s'est vraiment forgé une signature et je la trouve pour certains rôles bien plus intéressante dans le tournant des années 95 qu'avant. En reine de la nuit, je préfère sa version de la fin des années 80. D'ailleurs cette période fructueuse, avec Harnoncourt notamment (le récital Live des airs virtuoses de Mozart!) a été à son firmament, et on pouvait se demander ce qu'elle allait faire après.

En fait dans les années 90-95 elle a repris le répertoire italien en complétant des rôles qu'elle chantait depuis longtemps (Lucia, Violetta...).
Ce début des années 90 n'a pas été probant (Harnoncourt regrettait d'ailleurs ce choix) mais à partir de 1996 plus ou moins, elle trouva un nouveau style alors que sa carrière aurait pu s'arrêter après 25 années, mais c'est là qu'elle a surpris tout le monde à mon avis.

Forcément passée la cinquantaine pour se forger une nouvelle carrière, ce n'est pas facile et on ne peut empêcher malgré tout la détérioration des moyens.
Alors doit-elle s'arrêter maintenant?
Je n'en sais rien, c'est une décision qui n'appartient qu'à elle à vrai dire, c'est sa vie, ses choix, je ne vois pas en quoi nous devrions porter un jugement là dessus. Et les non intéressés ne vont pas à ses concerts, ni n'achètent de CDs ou DVDs de toute façon.

kiss mains Wink

Ah si seulement c'était vrai pour tous les chanteurs...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyMer 1 Déc 2010 - 15:44

C'est de saison ; je vous le recommande (surtout à Francesco qui adore les albums de Noëlmême si ça n'a rien de comparable avec celui de Deutekom Wink ):

http://www.amazon.fr/Joy-World-Purcell/dp/B00002529A/ref=sr_1_5?s=music&ie=UTF8&qid=1291214489&sr=1-5

Et puis la pochette vaut son pesant de sucettes (pour l'habile mélange de flou artistique et de détermination extatique Laughing !).

Edita Gruberova - Page 3 51NO7RBLDFL._SS400_
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4004
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyMer 1 Déc 2010 - 16:04

T'inquiète pas, c'est déjà commandé ... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyMer 1 Déc 2010 - 16:32

Francesco a écrit:
T'inquiète pas, c'est déjà commandé ... Mr. Green

Le medley en plage 6 dure 26 minutes ! Toute la magie de Noël concentrée (et les Reger sunny !).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyJeu 6 Jan 2011 - 13:22

Il semble que Abeille Musique ait fait une grosse commande chez Nightingale, avec énormément de Gruberova...
http://www.abeillemusique.com/result.php?page=2&label=40

Plein de choses dispo à partir du 20 janvier chez eux. Rien de nouveau je pense, mais peut-être des disques indisponibles depuis quelques temps pour certains...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyJeu 6 Jan 2011 - 14:20

Polyeucte a écrit:
Il semble que Abeille Musique ait fait une grosse commande chez Nightingale, avec énormément de Gruberova...
http://www.abeillemusique.com/result.php?page=2&label=40

Plein de choses dispo à partir du 20 janvier chez eux. Rien de nouveau je pense, mais peut-être des disques indisponibles depuis quelques temps pour certains...

Oui et c'est plutôt une bonne nouvelle ! Il y a beaucoup de belles choses à glaner dans enregistrements (ce sont, par ailleurs, ceux pour lesquels les ingénieurs du son me semblent avoir le mieux capté la voix de Gruberova, dans une optique proche de la sensation qu'on peut ressentir en live, sans les acidités qu'on peut trouver, parfois, dans des enregistrements EMI ou DECCA). Qui plus est, le prix semble plutôt raisonnable en regard de celui habituellement pratiqué.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyJeu 6 Jan 2011 - 14:22

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Il semble que Abeille Musique ait fait une grosse commande chez Nightingale, avec énormément de Gruberova...
http://www.abeillemusique.com/result.php?page=2&label=40

Plein de choses dispo à partir du 20 janvier chez eux. Rien de nouveau je pense, mais peut-être des disques indisponibles depuis quelques temps pour certains...

Oui et c'est plutôt une bonne nouvelle ! Il y a beaucoup de belles choses à glaner dans enregistrements (ce sont, par ailleurs, ceux pour lesquels les ingénieurs du son me semblent avoir le mieux capté la voix de Gruberova, dans une optique proche de la sensation qu'on peut ressentir en live, sans les acidités qu'on peut trouver, parfois, dans des enregistrements EMI ou DECCA). Qui plus est, le prix semble plutôt raisonnable en regard de celui habituellement pratiqué.

Bien sûr ça ne va intéresser personne mais je relève que Lucrezia Borgia va sortir le jour de mes 30 ans ; je prends ça comme un cadeau insigne (ou comme un signe du destin ?) !

http://www.abeillemusique.com/CD/Classique/NC000100/9004686001000/Nightingale/Gaetano-Donizetti/Lucrezia-Borgia/cleart-36812.html
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyMar 1 Fév 2011 - 18:27

scène de la folie d'Anna Bolena en 1995 à Zurich : /watch?v=xLw9ue9uQQY

Je n'ai pas de détails sur ce live dont est tiré cet extrait. Son timbre si particulier convient bien à mon avis à ce passage de folie, il y a quelque chose qui fait "hors du temps". Malgré quelques errements stylistiques, le grave n'est heureusement pas trop sollicité, elle offre une interprétation tout à fait intéressante. Sa prise de risque dans la cabalette est intéressante et elle maîtrise mieux sa voix que parfois. Il y a un tempérament derrière. L'aigu final impressionne comme toujours, bien qu'il ne soit pas forcément très beau et plutôt faux.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 EmptyMar 19 Avr 2011 - 11:40

Un temps annoncée à l'horizon 2012, la retraite de Gruberova ne semble plus tout à fait d'actualité. Le site le mieux renseigné sur la dame annonce des engagements jusqu'en 2015 :

http://www.gruberova.com/sched.htm

A noter un beau bouquet de récitals de lieder, ce dont on ne peut que se réjouir ; en-dehors des rôles désormais traditionnels et de la Straniera attendue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Edita Gruberova - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Edita Gruberova   Edita Gruberova - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Edita Gruberova
Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: