Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

 

 Musique italienne de la Renaissance

Aller en bas 
AuteurMessage
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Musique italienne de la Renaissance Empty
MessageSujet: Musique italienne de la Renaissance   Musique italienne de la Renaissance EmptyJeu 18 Fév 2010 - 1:20

Musique italienne de la Renaissance 61fgsNLuA9L._SL500_AA240_

Costanzo Festa (1485-1545)
32 contrepoints sur La Spagna

jerome a écrit:
natrav a écrit:
poisson a écrit:
jerome a écrit:

Constanzo Festa : La Spagna, Huelgas. zen
cheers
alors? Mr. Green
C'est du tout cuit à mon avis.
Ben pas forcément tant que ça... d'un point de vue sonore c'est un vrai bain moussant. Mais musicalement, je trouve ça assez uniforme, on ne sent pas toujours le caractère propre des variations, et l'harmonie très limpide réserve peu de surprises.
Quand les voix arrivent après 3h de saqueboutes, ça fait un bien fou drunken

On se rappelle peut-être que Festa est l'inventeur, avec Verdelot, du madrigal italien en publiant en 1530 à Rome: Madrigali di diversi autori - Libro primo de la Serena. Les cosignataires du recueil connaîtront des fortunes assez semblables, Festa triomphe à Rome chez Clément VII et compose des oeuvres sacrées, Verdelot est à Florence comme maître de chapelle et continuera de publier des madrigaux.

Sur la durée, il y a une certaine lassitude en effet à se laisser flotter dans cette houle contrapuntique consonante. Je ne sais pas quel est l'instrumentarium dédié originellement à cette oeuvre, s'il est respecté ou non, mais les pièces avec 'gros trombone' (les sacqueboutes ?) sont très opaques, l'harmonie est noyée dans ce gros remugle. Tout de suite plus de clarté et d'émotion dans les variations pour violes (comme le contrepoint 117 à 5 - piste 26) et violes et flûtes, les cornets à bouquin (?) également. Rythmiquement c'est assez homogène à de rares exceptions près, ça n'aide pas. Beaucoup de couleurs mélancoliques cependant, de la noblesse dans pas mal de pièces.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Musique italienne de la Renaissance Empty
MessageSujet: Re: Musique italienne de la Renaissance   Musique italienne de la Renaissance EmptyJeu 18 Fév 2010 - 14:08

Musique italienne de la Renaissance B0000028YQ

Costanza Festa
Motets,
Messe "Se congie pris",
Madrigaux,
Magnificat septimi toni,
Élégie pour la mort d'Anne de Bretagne

par les Huelgas et Van Nevel.

Le choix de van Nevel est ici d'enrichir le timbre des pièces en doublant par des violes ou des flutiaux. Sans doute une bonne idée compte tenu de la légèreté finesse de l'harmonie festienne. Belle interprétation.

Superflamina Babylonis: motet à cinq voix, lénifiant et grave, courte pièce qui appelle au recueillement. Une viole soutient. Tout est dit. Mr.Red

Missa Se Congie Pris: à 5 voix, plus charpentée que le motet précédent, un bel archaïsme qui évoquerait presque Machaut, la tonalité se fait encore discrète. Mais pas beaucoup de personnalité.

Magnificat septimi toni: ce que je trouve de plus intéressant dans la musique sacrée de cet enregistrement, un peu plus charpenté rythmiquement et proche du madrigal, de la couleur et un jeu contrapuntique moins convenu, modulant joliment.

Quis dabit oculis: Elégie sur la mort d'Anne de Bretagne, Reine de France (1514): C'est de la déploration sans originalité mélodique, deux voix, homme et femme, soutenues par un positif et une flûte, délicat et pathétique. On ne se déchire pas le coeur mais l'interprétation choisit l'option de voix blanches, mélancolie.

Tribus Miarculis: motet à six voix, pas intéressant.

Les madrigaux pour ce soir, plus intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Musique italienne de la Renaissance Empty
MessageSujet: Re: Musique italienne de la Renaissance   Musique italienne de la Renaissance EmptyVen 19 Fév 2010 - 1:25

Les madrigaux de Festa,

ici accompagnés dans des configurations variées à la flûte, viole, positif..., explorent discrètement les moyens expressifs qui fleuriront dans la deuxième moitié du XVI° siècle. Nous sommes en 1530, soit 57 ans avant la publication du premier livre de madrigaux de Monteverdi.
Déjà quelques figuralismes subtils, de rares mélismes, quelques beaux frottements, beaucoup d'expressivité.

Costantia'l vo' pur dire: A 5 voix, sur une poésie plutôt banale, variation sur le thème de l'aimée ingrate et qui pourtant enchaîne le coeur. Quelques charmant figuralismes. Le texte est chanté deux fois, voix féminines pour le premier énoncé, voix mixte dans un registre plus pathétique pour la reprise.


Il s'achève sur:
"Tu as fait de cette âme la servante
d'une dame qui surpasse toutes les autres
en beauté infinie et en manque d'infidélité
"

Ambiance ! hehe


E'morta la speranza: A 4 voix. Long exposé à la viole et au positif, toutes les voix ont été remplacées par les instruments, la reprise voit une seule voix masculine entrer et se lancer dans un beau lamento. L'inflexibilité de la Dame triste le malheur de l'homme.

"Il [Amour] sait bien que les prières
N'ont pas de pouvoir sur toi
Mais morte est l'espérance,
Vivant le beau désir
Qui me fasse devenir tien et toi mienne"

Quando ritrovo la mia pastorella: à 4 voix accompagné ici de tout un continuo dansant aux flutes virtuoses. On est sans doute proche de la frottola avec sa structure musicale strophique, léger et dansant.

"Quand je retrouve ma bergère
Faisant paître son troupeau dans la prairie
Je la rejoins et m'empresse de la saluer

[...]
Et elle me réplique:
'Je suis bien disposée envers les désirs de toncoeur
Mais si tu n'as pas d'argent, passe ton chemin !
"

Madonna Ohimè: à 4 voix a cappella dans cette interprétation. De très belles lignes mélodiques qui tressent une longue plainte entrecoupée de surprenantes trille en seconde majeure. Un très beau texte pour une déploration digne et douloureuse.

"Hélas, Madame, pourquoi m'avez-vous privé
De tout plaisir, de toute consolation ?
"

Chi vuol vedere: à 4 voix mais ici une soprano, une flûte et un positif.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Musique italienne de la Renaissance Empty
MessageSujet: Re: Musique italienne de la Renaissance   Musique italienne de la Renaissance EmptyMar 23 Oct 2012 - 12:35

Matteo da Perugia (1350 env - 1416), mélodies profanes

De petites perles de mélodie et de contrepoint, avec ce souffle de liberté de la musique profane jusque dans les mots ; un des meilleurs précurseurs de la renaissance.

On trouve maintenant pas mal d'enregistrements de cette époque, sous la direction de Christopher Page ( I love you I love you I love you ), Brigitte Lesne ( I love you ) Paul Van Nevel ( I love you I love you I love you ) et Michele Pasotti ( I love you I love you I love you I love you I love you )

exemples :

/watch?v=CiL_0m9oK00

/watch?v=INJbklr8BCM

repostage depuis le fil playlist à des fins de relance du fiiiiiiil
Oui, ça dit musique italienne et je poste un exemple en français, mais l'influence française de l'époque était bien grande, jusqu'en la cour de Pavie, du côté de Milan.
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Musique italienne de la Renaissance Empty
MessageSujet: Re: Musique italienne de la Renaissance   Musique italienne de la Renaissance EmptyMar 23 Oct 2012 - 20:59

La merveille des merveilles, c'est ça :

http://www.amazon.fr/Helas-Avril-Matteo-Perugia-Chansons/dp/B00004SX36/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1351018555&sr=1-1

Disque sublimissime. Un seul exemplaire en vente, à 129 €...
J'ai de la chance de l'avoir trouvé pour pas cher il y a quelques années, mais je crains que les occasions ne se reproduisent guère.
Après, il faut chercher dans les médiathèques.

Un disque de musique ancienne pour l'île déserte, d'un niveau de raffinement - et d'étrangeté - indescriptible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Musique italienne de la Renaissance Empty
MessageSujet: Re: Musique italienne de la Renaissance   Musique italienne de la Renaissance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique italienne de la Renaissance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: