Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
10 €
Voir le deal

 

 Alfred Bruneau (1857 - 1934)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 15:17

"Louis Charles Bonaventure Alfred Bruneau, né à Paris le 3 mars 1857 et mort à Paris le 15 juin 1934, est un compositeur français. Il joua un rôle déterminant pour introduire le réalisme sur la scène lyrique française.

Alfred Bruneau étudia le violoncelle au Conservatoire de Paris et joua pour les concerts Pasdeloup. Il commença bientôt à composer, écrivant une cantate, Geneviève de Paris. En 1884, il fit jouer son Ouverture héroïque, suivie par les symphonies chorales Léda (1884) et La Belle au bois dormant (1886) puis, en 1887, par son premier opéra, Kérim.

L'année suivante, Bruneau fit la connaissance d'Émile Zola. Les deux hommes entamèrent une collaboration qui allait durer quinze ans. En 1891, Bruneau compose un opéra intitulé Le rêve, basé sur le roman de Zola. Dans les années suivantes, Zola fournit le sujet de plusieurs des ouvrages du compositeur, telle que L'Attaque du moulin (1893). Zola écrit lui-même le livret de Messidor (1897) et de L'Ouragan (1901) ainsi que de L'enfant roi (1905). Parmi d'autres opéras influencés par Zola, on peut citer Naïs Micoulin (1907), Les quatre journées (1916) et Lazare (créé à titre posthume en 1954 et toujours sur un livret de Zola).

Dans ses opéras, Bruneau s'est également inspiré d'Hans Christian Andersen, (Le jardin de Paris, 1923) et de Victor Hugo (Angelo, tyran de Padoue, 1928).

Ses pièces pour orchestre révèlent l'influence de Wagner. Ses autres œuvres comprennent un Requiem (1896), des pièces instrumentales ainsi que de nombreuses mélodies dont les Lieds de France et Chansons à danser sur des poèmes de Catulle Mendès.

Bruneau obtint la légion d'honneur en 1895 et fut également élu à l'Académie des Beaux-Arts.

Son livre de souvenirs, À l'ombre d'un grand cœur (1931), évoque sa belle amitié et sa collaboration fructueuse avec Émile Zola."

wikipedia

On peut donc dire que Bruneau au mouvement -très minoritaire en France- du vérisme.

Peu de disques sur ses oeuvres ont été enregistrés :

Alfred Bruneau (1857 - 1934) 41glVZLCAeL._SL500_AA300_

Alfred Bruneau (1857 - 1934) 210PTSW286L._SL500_AA300_

Alfred Bruneau (1857 - 1934) 41-laJ6oMSL._SL500_AA300_

Alfred Bruneau (1857 - 1934) 516W4ZAPDCL._SL500_AA300_

Désolée mais les deux dernières images ne veulent pas s'afficher...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 15:21

On en avait un peu parlé sur le fil des anniversaires il y a trois ans. Smile

L'histoire de l'éviction de Cain par Zola est assez intéressante sur le plan des relations artistiques et humaines.

Après, pour le résultat, j'ai la partition du Rêve, que j'ai lue en partie, et c'est franchement assez plat : les essais harmoniques se veulent audacieux mais sont fades, la déclamation est raplapla, l'action gentillette. Il faudrait que j'en enregistre un morceau, tiens, à titre de document.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 15:24

Merci pour cette présentation. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Icon_smile

Hier soir, j'écoutais donc Lazare, poème lyrique de Zola, et j'ai beaucoup aimé. Ce n'est pas une oeuvre subversive, ce n'est pas du tout l'enjeu. Néanmoins, Bruneau révèle d'un certain talent mélodique, tout cela est vraiment bien ficelé; c'est très fin.
Et puis l'extrait du Rêve du BT d'hier était très beau je trouve. D'une efficacité redoutable, immédiatement parlant, tout en ayant une certaine puissance. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Drunken_smilie
Assez viscéral en fait.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 15:56

Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 16:02

DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...

Non, il s'agit de l'ouverture, je te laisse en juger:
Lien retiré

Ca dégouline un peu... mais la reprise du premier thème des cuivres par les bois est si belle. C'est très évocateur je trouve comme musique. Une sorte de Debussy bien sucré et un peu plus puissant. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 19:31

DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...

L'extrait en question vient d'une retransmission radiophonique d'une représentation parisienne en 2003 (avec Beuron notamment).
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 19:39

Wolfgang a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...

Non, il s'agit de l'ouverture, je te laisse en juger:
Lien retiré

Ca dégouline un peu... mais la reprise du premier thème des cuivres par les bois est si belle. C'est très évocateur je trouve comme musique. Une sorte de Debussy bien sucré et un peu plus puissant. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Icon_smile

Pourquoi avoir retiré le lien ? Smile

Bon, je le remets si vous me le permettez :

/watch?v=dZIqMfcr2oE
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 19:51

Elvira a écrit:
Pourquoi avoir retiré le lien ? Smile

Ben je ne sais pas, on m'a censuré. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Icon_neutral
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 19:53

Wolfgang a écrit:
Elvira a écrit:
Pourquoi avoir retiré le lien ? Smile

Ben je ne sais pas, on m'a censuré. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Icon_neutral

Tu avais peut-être mis le lien complet, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 20:19

Elvira a écrit:
Wolfgang a écrit:
Elvira a écrit:
Pourquoi avoir retiré le lien ? Smile

Ben je ne sais pas, on m'a censuré. Alfred Bruneau (1857 - 1934) Icon_neutral

Tu avais peut-être mis le lien complet, non ? Smile

Vu que ce n'est qu'un extrait, je pensais que cela va encore...
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 20:26

Je croyais que l'Attaque du Moulin passait à Paris cette année mais je ne trouve plus!!

Dommage, apparemment la pièce de Zola est bien.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 20:30

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...

L'extrait en question vient d'une retransmission radiophonique d'une représentation parisienne en 2003 (avec Beuron notamment).
J'entends Cleme arriver au loin.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 21:14

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...

L'extrait en question vient d'une retransmission radiophonique d'une représentation parisienne en 2003 (avec Beuron notamment).
Amusant, c'est à peu près l'époque où j'ai lu la partition (deux ans après, quelque chose comme ça.

C'est indécent le nombre de choses qui se font dans mon dos. Rolling Eyes

Et tu en penses quoi, donc, puisque tu as écouté ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 21:25

Ca fait un bout de temps que je l'ai écouté, mais j'avais bien aimé. Le BT d'hier m'a donné l'occasion d'en écouter un petit bout.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:09

A propos du Requiem:
Ce Requiem possède véritablement plusieurs visages:

Requiem & kyrie: commence sombrement, puis plus libéré, avec une montée en puissance glorieuse, avant de retomber dans certaines profondeurs et une certaine tristesse dans un épuisement du souffle

Dies irae & tuba mirum: les cuivres et les cordes une dimension véritablement épique au début. Subitement, tout s'interrompt, le climat est beaucoup plus tendu et sombre, puis la lumière revient progressivement. Le climat n'est pas franchement tristre ni effrayant, le choeur fait vraiment épique, avec des tournures tragique. J'aime bien le climat d'appaisement final.

Quid sum miser & rex tremendae: Des plaintes, des cris de douleurs intérieures assez authentiquement humains, suivi d'un choeur plus métaphysique, sans pathos. Je ne suis pas convaincu ni franchement touché, à part la fin une nouvelle fois très belle.

Recordare: Cela commence superbement, très inspiré et très lyrique, dans un climat divin. C'est assez joyeux en fait!

Oro supplex & lacrimosa: après la voix de femme, c'est une voix d'homme, seule, qui débute ici. La musique est assez nordique, avec des couleurs assez froides, et toujours ce climat assez épique bien qu'apaisé ici. Pas très inspiré selon moi, si ce n'est à partir du moment où le choeur, dans les aigus, commence une belle période, avec ce violon qui virevolte autour de la voix de la soprano, ce qui est très beau mais aussi très éphémère.

Hostias: Très beau, un peu plus inspiré. Atmosphère de boîte à musique mélancolique, qui contraste vraiment avec le reste de l'oeuvre.

Sanctus: Très lyrique, puis plus puissant. Mais on se demande ce que vient faire ici cette musique, et accentue vraiment l'impression d'un requiem assez décousu. Bon, c'est très beau, mais on ne sait pas vraiment Bruneau veut en venir.

Agnus dei: Plus reccueilli, très beau, mais la tristesse est exprimée bien superficiellement!

Et lux perpetua: Le requiem se termine en grandes pompes, avec de grands accords puissants, que viennent succéder une mélodie plus légère que pathétique. La toute fin est belle.

Bilan: Beau, mais assez décousu, léger. Cela ne pas vraiment touché.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:25

Elvira a écrit:
Ca fait un bout de temps que je l'ai écouté, mais j'avais bien aimé. En particulier le ténor.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:29

Moander a écrit:
Je croyais que l'Attaque du Moulin passait à Paris cette année mais je ne trouve plus!!

Dommage, apparemment la pièce de Zola est bien.
Ca me dit quelque chose, mais ce n'était pas plutôt à Metz ou Nancy ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:32

DavidLeMarrec a écrit:
Moander a écrit:
Je croyais que l'Attaque du Moulin passait à Paris cette année mais je ne trouve plus!!

Dommage, apparemment la pièce de Zola est bien.
Ca me dit quelque chose, mais ce n'était pas plutôt à Metz ou Nancy ?

Metz... mais j'avais peut-être rêvé qu'ils programmeraient ça à l'Athénée plutôt que le Glass en boîte!
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:34

Frère Elustaphe a écrit:
Elvira a écrit:
Ca fait un bout de temps que je l'ai écouté, mais j'avais bien aimé. En particulier le ténor.

Je ne crois pas avoir écris la dernière phrase. dwarf

D'autant plus que je n'aime pas les ténors. En particulier le ténor qui chante dans le Rêve.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:35

Mais si, mais si. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:38

Frère Elustaphe a écrit:
Mais si, mais si. fleurs

Dans tes rêves, pruneau !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 3 Avr 2010 - 22:41

Moander a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Moander a écrit:
Je croyais que l'Attaque du Moulin passait à Paris cette année mais je ne trouve plus!!

Dommage, apparemment la pièce de Zola est bien.
Ca me dit quelque chose, mais ce n'était pas plutôt à Metz ou Nancy ?

Metz... mais j'avais peut-être rêvé qu'ils programmeraient ça à l'Athénée plutôt que le Glass en boîte!
hehe

Tu te consoleras l'an prochain avec de la vraie musique.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 53
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptyMer 7 Avr 2010 - 7:59

DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
Et puis l'extrait du Rêve
Juste un air, je présume ? Parce que pour l'intégrale ou même de larges extraits...

Il existe une integrale Radio de 2003
et une quasi integrale ORTF

On peut trouver ORTF OURAGAN et MESSIDOR

à noter que ces dernières années en Allemagne Messidor et l' Attaque du Moulin furent donnés
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 1 Jan 2011 - 20:06

Le Rêve.

Je l'avais joué, mais jamais écouté. C'est quand même très bien orchestré, ça fait bien mieux passer la musique que je trouvais un peu fruste. Finalement, c'est pas mal du tout, ça pique ma curiosité tout ça. Vraiment de belles choses, une musique étrange, qui a entendu Wagner, les français de l'époque aussi, mais qui a une couleur mystérieuse qui lui est vraiment propre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 1 Jan 2011 - 20:30

Je vais même être obligé de manger mon chapeau : c'est magnifique. Pas ce qu'on a fait de mieux à l'époque, mais magnifique quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 53
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:34

DavidLeMarrec a écrit:
Je vais même être obligé de manger mon chapeau : c'est magnifique. Pas ce qu'on a fait de mieux à l'époque, mais magnifique quand même.

Oui le Rêve j' adore , je pense que tu écouté la version 2003 Radio France. Le final de l' acte II me fait tressaillir
Le final de l' opéra est fabuleux, je ne comprends pas que nous ne disposions pas d' une version commerciale .
à Paris il avait eu la bonne idée avant la représentation de 2003 de diffuser Le film de Baroncelli 1921.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:39

Exactement, c'est cette version que j'écoute (il faut dire que la distribution faisait rêver !). Very Happy

Il n'y a aucun opéra de Bruneau en version orfficielle, de toute façon, il me semble. C'est forcément un manque, au moins théorique... et même un peu plus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 53
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptySam 1 Jan 2011 - 21:59

DavidLeMarrec a écrit:
Exactement, c'est cette version que j'écoute (il faut dire que la distribution faisait rêver !). Very Happy

Il n'y a aucun opéra de Bruneau en version orfficielle, de toute façon, il me semble. C'est forcément un manque, au moins théorique... et même un peu plus. Smile


C' est sûr que c 'est un manque pour la connaisance de l' opéra naturaliste .
Il y a des documents sonores

Un Ouragan en large extrait acte I scène 1 de larges extraits acte II
acte III et IV
RTF 1957 Bigot Desmoutier,Monmar,Morane,Genoty,Clavenci

Un Messidor
RDF - 1948 - Albert Wolff - L.Lovano, Ch Cambon, J.Rolland, Y.Kork, …

L' attaque du Moulin 1952 Bigot
et un pirate de la représentation allemande en 2001
Une représentation à Metz récemment

Le Rêve en larges extraits tableaux 1-2-4-7 de l' opéra
RTF Bigot 1964 Colar,Kabdenu,Lovano

L' ouragan est bouleversant d' intensité, des scènes impressionnantes
L' Attaque du moulin , je ne suis pas un fan,je n' accroche pas
Messidor aurait tendance à m' ennuyer aussi
Mais le Rêve je suis très enthousiaste , juste un bémol pour le début du 2è acte.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptyVen 24 Juin 2011 - 18:32

Je viens d'écouter l'ouverture du Rêve sur YouTube et c'est très beau... Dommage qu'aucun disque ne soit disponible Sad

A propos de cet opéra, Jean-Christophe Branger, interviewé par ODB, déclarait :
Citation :
C’est un univers très particulier. La première fois que j’ai regardé la partition et lorsque j’ai entendu un vieil enregistrement des années 60, j’ai eu un choc. Je me suis dit c’est Pelléas ! L’œuvre date de 1891, et est donc antérieure d’une dizaine d’années.

Koechlin qui a une grande admiration pour Bruneau et surtout pour Le Rêve a écrit dans sa monographie consacrée à Debussy : « On peut retenir des dates dans l’histoire du théâtre lyrique français : Faust (1859), Carmen (1875), Le Rêve (1891), Pelléas (1902). » Il a entièrement raison. Le Rêve est complètement oublié et fait sourire aujourd’hui. C’est pourtant une œuvre fondamentale dans l’histoire de l’opéra français

http://odb-opera.com/modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=244

Malheureusement, à part le disque Marco Polo et le disque "Requiem/Lazare" RCA (épuisé), il n'y a rien...
Revenir en haut Aller en bas
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan

Nombre de messages : 1524
Age : 56
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptyVen 16 Mar 2012 - 23:56

Le Requiem à la Monnaie en 2012-2013…

Alfred Bruneau, Requiem

Mireille Delunsch, soprano
Nora Gubisch, mezzo
Edgaras Montvidas, ténor
Jérôme Varnier, basse
Chœur d'enfants de la Monnaie , Vlaams Radio Koor
Martino Faggiani, chef de chœur
Orchestre symphonique et chœurs de la Monnaie
Ludovic Morlot, direction

Jeudi 8 novembre 2012
Palais des Beaux-Arts, Bruxelles
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28435
Date d'inscription : 21/09/2012

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptyVen 20 Déc 2013 - 0:24

Rafsan a écrit:

Le Requiem à la Monnaie en 2012-2013…

Spoiler:
 
 


Le voilà à paraître en CD : http://www.amazon.fr/Requiem-Alfred-Bruneau/dp/B00GH1WSPQ
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89366
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) EmptyVen 20 Déc 2013 - 0:28

C'est super que ça paraisse (Delunsch, Varnier, Morlot !)... mais on pourrait aussi publier des trucs qui manquent au catalogue de Bruneau, par exemple une version moderne de L'Attaque du Moulin, ou carrément de L'Ouragan...

Oui, je devrais plutôt me réjouir, c'est mal, je l'admets.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty
MessageSujet: Re: Alfred Bruneau (1857 - 1934)   Alfred Bruneau (1857 - 1934) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred Bruneau (1857 - 1934)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: