Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Joly Braga Santos (1924-1988)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 13:54

Compositeur portugais ami de Ravel et Falla. Il a écrit 6 symphonies.

Dispo chez Marco Polo :

Joly Braga Santos (1924-1988) 61Snh9-IKeL._SL500_AA300_

Joly Braga Santos (1924-1988) 41ZpjfyLL5L._SL500_AA300_

J'ai juste écouté des bouts de la 4 (le peu de dispo). Ca a l'air très beau. Qq un connait ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Mar 7 Jan 2020 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1228
Age : 73
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 17:14

Un compositeur qui m'était complètement inconnu, et que j'ai découvert il y a un mois avec sa 4ème symphonie. Cette symphonie m'avait tellement plu que j'ai cherché à écouter les autres.

Comme il n'y avait rien en français sur Wikipedia, j'ai créé un fil sur un autre forum, dont je fais un copier-coller :

José Manuel Joly Braga-Santos était un compositeur portugais, né le 14 mai 1924 à Lisbonne et mort le 18 juillet 1988 à Lisbonne. Il est considéré comme le principal compositeur portugais du 20ème siècle.

Il étudie la composition au conservatoire de Lisbonne, de 1934 à 1943, avec notamment Luis de Freitas Branco. Puis la direction d'orchestre au Conservatoire de Venise avec Hermann Scherchen (1948). Il étudie aussi la musique électronique au studio expérimental d'acoustique de Gravesano en Suisse (1957-58)
De 1955 à 1959 il est chef de l'orchestre radio symphonique de Porto puis continue sa carrière comme chef invité.

Jusque vers 1960, sa musique est de style post romantique, une sorte de fusion entre les modalités portugaises de la Renaissance et les rythmes traditionnels. Ensuite, elle évolue vers un chromatisme accru et une forme moins traditionnelle.

Il a composé 3 opéras, 3 ballets, 6 symphonies, 3 ouvertures symphoniques, des oeuvres concertantes, un Requiem (1964), 2 Quatuors à cordes et autres musiques de chambre
.

Ainsi que je le précisais ci dessus, son style est d'abord d'essence post romantique, ce qui est le cas des quatre premières symphonies, puis a penché vers un plus grand modernisme, comme l'attestent les symphonies 5 et 6.

Bien évidemment, mes goûts me portent vers les premières symphonies, et je te conseille en priorité la quatrième Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 17:21

J'ai commandé la 4 Very Happy
Si ça me plait j'acheterai les autres évidemment.

Merci de ton message Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 21:17

C'est très tonal et très thématique comme musique. En revanche, orchestralement, c'est somptueux.
Et ces disques sont superbement captés.

Le premier mouvement de la première symphonie a des parentés plus qu'évidentes avec la marche funèbre de la Première de Mahler.

(Ca y est, il a acheté. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 22:21

DavidLeMarrec a écrit:
C'est très tonal et très thématique comme musique. En revanche, orchestralement, c'est somptueux.
Et ces disques sont superbement captés.

Le premier mouvement de la première symphonie a des parentés plus qu'évidentes avec la marche funèbre de la Première de Mahler.

(Ca y est, il a acheté. hehe )

"En revanche" ... c'est bien du David, aucun doute Evil or Very Mad
Etre tonal et "thématique" c'est un défaut ? Dans ce cas élimons toutes les oeuvres qui sont dans ce cas dans l'histoire de la musique ... Il va pas rester grand chose.
Ah si ... Boulez Laughing

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 22:26

Quand je le présente comme un défaut, c'est que je trouve ça un peu monolithique. La Cinquième m'ennuie assez à vrai dire, des thèmes qui se traînent, joliment orchestrés, mais pour aller où ?

J'ai envie de comparer ça aux Symphonies de Ropartz ou de Vaughan Williams : une mélodie sur un tapis orchestral, certes soigné.

Pas majeur du tout pour moi, en tout cas.

Tu ne veux pas plutôt aller voir Nielsen ou Martinů ? Je suis sûr que leurs Quatrièmes respectives te plairaient. Sans parler de la Première brucknéro-mahléro-wagnérienne de Langgaard. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 22:37

DavidLeMarrec a écrit:
Quand je le présente comme un défaut, c'est que je trouve ça un peu monolithique. La Cinquième m'ennuie assez à vrai dire, des thèmes qui se traînent, joliment orchestrés, mais pour aller où ?

J'ai envie de comparer ça aux Symphonies de Ropartz ou de Vaughan Williams : une mélodie sur un tapis orchestral, certes soigné.

Pas majeur du tout pour moi, en tout cas.

Tu ne veux pas plutôt aller voir Nielsen ou Martinů ? Je suis sûr que leurs Quatrièmes respectives te plairaient. Sans parler de la Première brucknéro-mahléro-wagnérienne de Langgaard. hehe

ça serait pas pour me faire venir ça ... par hasard siffle
Au passage je n'écoute pas que des choses majeures ... quand j'écoute Weingartner ou Gouvy ... j'ai l'impression d'être dans le majeur hehe ... mais le très agréable et le bien foutu ! J'espère d'ailleurs que ma contribution sur ce forum montre qu'on peut écouter des choses très différentes (sauf de la variétoche et du baroque ... faut pas déconner non plus Mr.Red )

Connais pas Nielsen ou Martinů, mais je vois pas pourquoi il ne ferait pas parti de mes futures victumes.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 22:43

Cololi a écrit:
Au passage je n'écoute pas que des choses majeures ... quand j'écoute Weingartner ou Gouvy ... j'ai l'impression d'être dans le majeur hehe ... mais le très agréable et le bien foutu !
Quand je dis "pas majeur", ça veut dire poliment "dispensable". Mr. Green Pour moi Weingartner ou Gouvy, sans être importants pour l'histoire de la musique, ne sont en rien mineurs.

Sinon, je t'assure sans exagérer, tu peux aller voir mon compte-rendu de ma dernière écoute dans le fil, c'est vraiment ça la Première de Langgaard, une tuerie d'une heure sur les grands canons germaniques. Assez épatant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14123
Date d'inscription : 14/04/2007

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 23:38

J'ai écouté la première symphonie de ce compositeur et je n'ai vraiment pas trouvé ça terrible... Il n'y a quasiment aucune polyphonie, seulement des lignes mélodiques d'une grande horizontalité, pas énormément de couleurs. L'ensemble est très linéaire, le rythme plutôt lent. On pense à une BO de film, avec ce côté descriptif assez marqué, plus qu'à une symphonie "classique". Ce n'est pas complètement désagréable mais ce n'est vraiment pas inoubliable. Indigent est le premier mot qui vient à l'esprit après l'écoute.


Dernière édition par WoO le Jeu 27 Mai 2010 - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 59
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 23:53

WoO a écrit:
J'ai écouté la première symphonie de ce compositeur et je n'ai vraiment pas trouve ça terrible... Il n'y a quasiment aucune polyphonie, seulement des lignes mélodiques d'une grande horizontalité, pas énormément de couleurs. L'ensemble est très linéaire, le rythme plutôt lent. On pense à une BO de film, avec ce côté descriptif assez marqué, plus qu'à une symphonie "classique". Ce n'est pas complètement désagréable mais ce n'est vraiment pas inoubliable. Indigent est le premier mot qui vient à l'esprit après l'écoute.
J'avais pensé à peu près la même chose, mais en plus négatif… Surprised
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyJeu 27 Mai 2010 - 23:54

WoO a écrit:
Il n'y a quasiment aucune polyphonie, seulement des lignes mélodiques d'une grande horizontalité, pas énormément de couleurs. L'ensemble est très linéaire, le rythme plutôt lent.
Merci de me venir en aide, Cololi ne voulait pas me croire. Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 28 Mai 2010 - 8:59

Jaky ? Tu as vu que David a encore dit du mal de RVW dans ce fil ? hehe

Je me doutais bien en ouvrant le fil qu'il y aurait du canardage, mais là c'est de l'envoie de bombe !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1228
Age : 73
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 28 Mai 2010 - 15:27

Je vais finir par croire que, pour David, la musique du 20ème siècle ne doit absolument pas être post romantique mais résolument moderniste (de Schoenberg à Boulez, en gros) Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 28 Mai 2010 - 16:06

Pourquoi, il y a autre chose Mr. Green ?
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 28 Mai 2010 - 16:14

Mais on peut aimer tout les courants du 20° ... du plus complexe au plus simple.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 28 Mai 2010 - 16:17

Comme on peut aimer le Babybel et le Comté affiné... Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 28 Mai 2010 - 20:01

joachim a écrit:
Je vais finir par croire que, pour David, la musique du 20ème siècle ne doit absolument pas être post romantique mais résolument moderniste (de Schoenberg à Boulez, en gros) Mr.Red
Ca prouve surtout que tu ne me lis que très épisodiquement... Basketball

C'est quand même à un type qui tient Damase et Daniel-Lesur (sans parler de Weingartner et Langgaard...) pour des compositeurs majeurs du XXe siècle que tu viens de dire ça. Laughing

Et puis je n'aime pas trop ce genre de discrédit : ce n'est pas parce que je trouve qu'il y a du postromantisme fade que je suis un idéologue anti-romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31186
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyVen 4 Juin 2010 - 9:23

Bon pour montrer que David à tort, voici un dossier sur ce compositeur sur resmusica :

(le lien ne marche pas tel quel à cause des () ... il n'y a rien à faire ... faites un copier coller)

http://www.resmusica.com/article_8223_biographies_compositeurs_joly_braga_santos_(1924-1988).html

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1228
Age : 73
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyMer 9 Juin 2010 - 15:25

DavidLeMarrec a écrit:
joachim a écrit:
Je vais finir par croire que, pour David, la musique du 20ème siècle ne doit absolument pas être post romantique mais résolument moderniste (de Schoenberg à Boulez, en gros) Mr.Red
Ca prouve surtout que tu ne me lis que très épisodiquement... Basketball

C'est quand même à un type qui tient Damase et Daniel-Lesur (sans parler de Weingartner et Langgaard...) pour des compositeurs majeurs du XXe siècle que tu viens de dire ça. Laughing

Et puis je n'aime pas trop ce genre de discrédit : ce n'est pas parce que je trouve qu'il y a du postromantisme fade que je suis un idéologue anti-romantiques.

Désolé, David, je ne voulais pas te froisser Embarassed C'est seulement l'impression que j'avais, car j'ai remarqué que bien souvent tu n'apprécies pas trop la musique du 20ème siècle qui ne sort pas des sentiers battus, et prolonge celle du 19ème. Et Braga Santos est de ceux là...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyMer 9 Juin 2010 - 16:21

Je ne suis pas du tout froissé, pas de panique. Ca me paraissait juste un reproche injuste. Il y a certains postromantiques que je n'aime pas beaucoup (c'est vrai que j'aime moins les ultraconsonants que toi, par exemple), et certains modernistes qui ne me plaisent pas démesurément non plus, mais on peut vraiment trouver de tous ces courants dans mes goûts. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomane averti
Mefistofele

Nombre de messages : 130
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyMar 7 Jan 2020 - 0:17

Parce que c'est un peu plus étoffé qu'une simple recension, je me permets de jeter ces notes ici. Si elles ont plus leur place ailleurs, que la modération ne se prive pas de les déplacer.

Complete Chamber Music, volume One (Quarteto Lopes-Graça, Leonor Braga Santos, Irene Lima)

Quatuor à cordes no1, op.4 : de facture un peu trop académique à mon goût, et très long, plus de 40 minutes !

Quatuor à cordes no2, op.29 : bref et souriant, dansant, et surtout moitié moins long que le premier !

Sextuor à cordes, op.65 : alors que je l’attendais folklorique et souriant, il est d’une étonnante noirceur, et pas seulement à l’aune des compositions de son auteur en général. Qui plus est, le langage est éminemment synthétique et fait preuve d’audaces harmoniques étonnantes - à l’échelle du catalogue, pas de l’histoire de la musique ni de l’époque, car on parle de 1986. J’aurais dû me rappeler du concerto pour cordes et du concerto pour piano, au lieu de penser seulement aux ballets et aux très cinématographiques symphonies. L’ouverture est d’une tonalité fort vacillante, conjure un paysage nu et désolé, fait sonner des bribes de marche mortuaire, de Verklärte Nacht, de Tod und Verklärung, en moins moëlleux, mais jamais agressif à l’oreille. L’Allegro ben marcato, ma non troppo est presque soviétique, mélodies cabossées, ostinatos, sans la violence exacerbée, mais peut-être un peu plus de folie, au sens clinique du terme. La faute aux motorismes et bifurcations ? (Ça me rappelle d’autres compositeurs sans que je ne parvienne à mettre le doigt dessus. Wellesz grinçant ? Shostakovich ?). L’Andante revient à une atmosphère lunaire après avoir été lunatique. L’Allegro enchaîné marque le retour des chevauchées inquiètes du II., moins sinueuses, plus hallucinées et crues. Un déluge de croches crescendo, et sa chute marquent la fin de ce périple aux confins de la lucidité. Je mentirais en disant ne pas avoir adoré, et j’ai cru à une œuvre de guerre lors de ma première écoute.

Trio pour piano, op.64 / Trio Pangea
Langage proche du sextuor par son instabilité et son caractère dépouillé. Le Largo initial, sinistrement chanté par les cordes alors que le piano égrène ses accords épars, est glaçant. Cela ne s’améliore guère avec la section centrale, pulsations des cordes sur fond de martèlements sourds au piano, entre plages d’inquiétude alanguie. Le piano progresse toujours en ostinati, avant de courir sur le clavier, toujours en sourdine, tandis que les cordes pleurent, jusqu’à une sonnerie suspendue au piano, qui intime le silence d’abord et invite le retour des autres musiciens pour une mélodie franche, avant de brefs appels, dissonants, qui vont clore ce premier volet. L’Allegro central se pare des couleurs et de la fougue des courses du mouvement central du sextuor, en moins désaxé, en plus dansant, rappelant les folklorismes nocturnes de Bartók. Le Lento final est encore un retour dans les ombres et leurs ambiguités : calme, mais sérénité… ? Le piano sonne pratiquement préparé, la fantasmagorie est dérageante… Et l’on est surpris par de nouveaux changements de couleurs, de texture, de rythmes, d’ambiances. Pizz’ inquiétants, sensation d’asphyxie, franc lyrisme, sentiment d’irréel (comme chez Auerbach, que je porte en haute estime), avant de se dissoudre dans la nuit…
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88214
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyMar 7 Jan 2020 - 14:46

C'est très tentant, merci ! (ajouté à la liste)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomane averti
Mefistofele

Nombre de messages : 130
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) EmptyMar 7 Jan 2020 - 15:34

J'ai été cueilli parce que je n'en attendais rien, peu du moins. Et la différence de langage entre les quatuors - dont le deuxième remplissait exactement le cahier des charges de mes attentes côté procédés, rythmes et couleurs - et le sextuor est vertigineuse. Définitivement pas un chef d'œuvre immortel, mais un énorme coup de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Joly Braga Santos (1924-1988) Empty
MessageSujet: Re: Joly Braga Santos (1924-1988)   Joly Braga Santos (1924-1988) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joly Braga Santos (1924-1988)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: