Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -67%
Batterie externe à induction Samsung (via ODR ...
Voir le deal
9.99 €

 

 Aribert Reimann

Aller en bas 
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyDim 26 Sep 2010 - 12:28

J'aimerais en particulier avoir des avis sur le seul enregistrement de l'opéra Lear d'après la pièce de Shakespeare qui est un live de 1978 du Staatsoper de Munich publié par Deutsche Grammophon avec Fischer-Dieskau dans le rôle titre, Helga Dernesch dans celui de Goneril, Colette Lorand dans celui de Regan et Julia Varady dans celui de Cordelia. Le chef était Gerd Albrecht. Il s'agissait de la création de l'opéra.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:05

Aucuns commentaires, cela me surprend.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:17

Normal, tu es en disco. Comment faire un commentaire discographique sur une oeuvre dont il n'existe qu'une version ?

Sur l'opéra lui-même, il est d'une écriture assez sèche, avec une forme d'austérité parlando un peu ostentatoire à mon goût. Je n'ai pas vraiment été accroché, mais c'était il y a longtemps - il faudra que je réessaie à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:29

Il existe en fait un autre enregistrement :
2008 Sebastian Weigle; Frankfurter Museumsorchester, Chor der Oper Frankfurt
Cordelia: Britta Stallmeister
Edgar: Martin Wölfel
Edmund: Frank van Aken
Gloster: Johannes Martin Kränzle
Goneril: Jeanne-Michèle Charbonnet
Graf von Kent: Hans-Jürgen Lazar
Herzog von Albany: Dietrich Volle
Herzog von Cornwall: Micheel McCown
König von Frankreich: Magnus Baldvinsson
Lear: Wolfgang Koch
Narr: Graham Clark
Regan: Caroline Whisnant
Oehms Classics 921 (2 CD) (live)


Sa dernière création c'est-à-dire Medea est récemment parue en DVD :

http://www.prestoclassical.co.uk/r/Arthaus%2BMusik/101551

Il existe un enregistrement de son opéra Melusine :

http://www.prestoclassical.co.uk/search.php?searchString=reimann+melusine

Il existe un enregistrement de Troades mais qui doit être épuisé et difficilement trouvable :

http://www.operone.de/opern/troareim.html

enregistrement de Das Schloß :

http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/art/Aribert-Reimann-Das-Schlo%DF-Oper-in-2-Teilen/hnum/8255527


Sais tu si le livret de Lear est disponible sur un site en ligne avec traduction anglaise ou italienne ou espagnole?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:32

Lear il y a l'enregistrement de Franckfort, je peux fournir si on y tient mais c'est vraiment moins bien que Dieskau, déjà un peu pénible
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:38

sud273 a écrit:
Lear il y a l'enregistrement de Franckfort, je peux fournir si on y tient mais c'est vraiment moins bien que Dieskau, déjà un peu pénible

Il me semble que dans le live de Frankfurt, on trouve le livret avec traduction anglaise. Il me semble qu'à la médiathèque de Nancy, la version avec Fischer-Dieskau est disponible. Savez vous dans quelles langues est donné le livret dans cette version?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85334
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:47

aurele a écrit:
Il existe en fait un autre enregistrement :
2008 Sebastian Weigle; Frankfurter Museumsorchester, Chor der Oper Frankfurt
Cordelia: Britta Stallmeister
Edgar: Martin Wölfel
Edmund: Frank van Aken
Gloster: Johannes Martin Kränzle
Goneril: Jeanne-Michèle Charbonnet
Graf von Kent: Hans-Jürgen Lazar
Herzog von Albany: Dietrich Volle
Herzog von Cornwall: Micheel McCown
König von Frankreich: Magnus Baldvinsson
Lear: Wolfgang Koch
Narr: Graham Clark
Regan: Caroline Whisnant
Oehms Classics 921 (2 CD) (live)


Sa dernière création c'est-à-dire Medea est récemment parue en DVD :

http://www.prestoclassical.co.uk/r/Arthaus%2BMusik/101551

Il existe un enregistrement de son opéra Melusine :

http://www.prestoclassical.co.uk/search.php?searchString=reimann+melusine

Il existe un enregistrement de Troades mais qui doit être épuisé et difficilement trouvable :

http://www.operone.de/opern/troareim.html

enregistrement de Das Schloß :

http://www.jpc.de/jpcng/classic/detail/-/art/Aribert-Reimann-Das-Schlo%DF-Oper-in-2-Teilen/hnum/8255527


Sais tu si le livret de Lear est disponible sur un site en ligne avec traduction anglaise ou italienne ou espagnole?

Ok mais il existe une version de ces oeuvres, 2 maximum pour certaines... autant aller en général je pense.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 1:48

Tu peux déplacer si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 2:10

aurele a écrit:
sud273 a écrit:
Lear il y a l'enregistrement de Franckfort, je peux fournir si on y tient mais c'est vraiment moins bien que Dieskau, déjà un peu pénible

Il me semble que dans le live de Frankfurt, on trouve le livret avec traduction anglaise. Il me semble qu'à la médiathèque de Nancy, la version avec Fischer-Dieskau est disponible. Savez vous dans quelles langues est donné le livret dans cette version?
non en allemand uniquement j'ai les disques et ce fut assez pénible à suivre car mon allemand est pauvre
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 16 Mar 2011 - 2:18

sud273 a écrit:
non en allemand uniquement j'ai les disques et ce fut assez pénible à suivre car mon allemand est pauvre

C'est mal barré alors pour que je me mette à écouter cet opéra si je ne peux pas suivre avec un livret traduit.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85334
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyDim 23 Sep 2012 - 18:29

Si tu veux écouter du Reimann opératique en suivant le livret (je doute que ça te plaise, mais bon), il y a un DVD de Medea.
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomane averti
Prosopopus

Nombre de messages : 441
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 18 Juin 2020 - 2:39

Ah bah bravo, c'est quoi ce topic ?

Mr. Green

Aribert Reimann Aribert-reimann-komponist-122~_h-272_v-img__16__9__xl_w-483_-d14a9968b6314b64cbfb1fbee8edfee50e8c00e5

Aribert Reimann est donc né à Berlin en 1936 (ce qui donne déjà un indice sur sa musique).
Suite à ses études musicales il va mener de front une carrière de compositeur et de pianiste accompagnateur. Ses opéras vont lui permettre d'assoir sa notoriété, notamment son Lear, donné encore récemment à Paris.
C'est avant tout par ses disques admirables où il accompagne Brigitte Fassbaender que je l'ai découvert, grâce aux recommandations de Benedictus et je suis depuis fou de leur version du Winterreise de Schubert.

Sinon, sa propre musique est portée par un atonalisme assez prononcé, on pense aux influences de la seconde école viennoise, peut-être plus Berg que Webern, c'est gris et résolument torturé (mais bon, qu'attendre d'un allemand né à Berlin en 1936 ?).

Il a composé de la musique orchestrale, plusieurs pièces pour piano, des oeuvres vocales, deux ballets et neuf opéras dont le célèbre Lear d'après Shakespeare, conçu comme véhicule pour son collaborateur fréquent Dietrich Fischer-Dieskau.

Ein Traumspiel (1964), opéra sur un livret de Carla Henius, d'après Le Songe d'August Strindberg
Melusine (1971), opéra en 4 actes sur un livret de Claus H. Henneberg, d'après un spectacle d'Yvan Goll
Lear (1978), opéra en deux parties sur un livret de Claus H. Henneberg, d'après Shakespeare
Die Gespenstersonate (1984), livret de livret de Uwe Schendel, d'après La Sonate des spectres d'August Strindberg
Troades (1986), livret de Gerd Albrecht, d'après Les Troyennes d'Euripide
Das Schloss (1992), livret du compositeur, d'après Le Château de Franz Kafka
Bernarda Albas Haus (1998/2000), opéra sur un livret du compositeur, d'après Federico García Lorca
Medea (2007), opéra en deux parties
L'Invisible (2017), trilogie lyrique, livret du compositeur d'après Maurice Maeterlinck

Et donc j'étoffe le fil qui lui est consacré suite à l'écoute de ceci :

Aribert Reimann R-11403470-1518175653-4940.jpeg

Requiem, pour solistes, choeur et orchestre (1982)

RIAS Symphonie-Orchester Berlin, RIAS-Kammerchor - Gerd Albrecht ‎
Solistes : Julia Varady soprano, Helga Dernesch mezzo-soprano, Dietrich Fischer-Dieskau baryton

I love you

Un mélange du texte habituel du Requiem avec des extraits du livre de Job, le tout dans une esthétique volontairement très sombre et désespérée. L'orchestration se contente de cordes éparses et d'instruments à vents dans un registre assez grave, qui s'oppose au registre aigu du choeur, le tout étant fréquemment entrecoupé de percussions endiablées. Le choeur se contente du texte latin original et les solistes se partagent les paroles du livre de Job, ce qui apporte un aspect très dramatique et scénique à ce requiem, renforcé par l'utilisation de langues différentes pour les parties des solistes (allemand, anglais, français, polonais notamment).

Le Dies Irae est placé au centre de l'oeuvre et fait à lui seul plus de 30 minutes, offrant un paroxysme orchestral lorsque les cordes se mettent à jouer une partie plus tonale et mélancolique, avant de finir dans un fracas tonitruant.

Le reste de l'oeuvre est moins mouvementé mais on ne peut pas vraiment parler de sérénité non plus, la tension restant la même tout du long, à l'exception d'un instant plus apaisé dans le Sanctus.

Vraiment très beau, et si l'écriture musicale n'est pas toujours très parlante, l'expressivité de la pièce est elle assez évidente.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 18 Juin 2020 - 8:54

Prosopopus a écrit:
Ah bah bravo, c'est quoi ce topic ?
Mr. Green
Surprised Je n'avais même pas noté son existence - bravo et merci pour ta contribution!
(Comme accompagnateur, on peut aussi trouver Reimann avec Elisabeth Grümmer ou DFD.)
Pour Lear, on en avait aussi pas mal parlé en rubrique Concert ici.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 18 Juin 2020 - 10:12

Pour les amateurs je conseille vivement les deux disques de lieder publiés par Orfeo, c’est ce que je préfère chez Reimann. Very Happy

Aribert Reimann Ihmgmy10  Aribert Reimann 40117910

Le disque avec Fischer-Dieskau est moins convainquant pour moi.

Aribert Reimann 40117911
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 18 Juin 2020 - 11:08

lulu a écrit:
Pour les amateurs je conseille vivement les deux disques de lieder publiés par Orfeo, c’est ce que je préfère chez Reimann. Very Happy

Je vais même vous donner le détail.

À droite :

Nachtstück I (1966) – Joseph von Eichendorff
Barry McDaniel (bar) Aribert Reimann

Engführung (1967) – Paul Celan
Ernst Haefliger (ten) Aribert Reimann

Six Poems by Sylvia Plath (1975)
Catherine Gayer (sop) Aribert Reimann

Nachtstück II (1978) – Joseph von Eichendorff
Barry McDaniel (bar) Aribert Reimann

À gauche :

Nightpiece (1992) – James Joyce
Christine Schäfer (sop) Axel Bauni

Eingedunkelt (1992) – Paul Celan
Ursula Hesse (mez solo)

Entsorgt (1989) – Nicolas Born
Thomas Quasthoff (bar solo)

Lady Lazarus (1992) – Sylvia Plath
Claudia Barainsky (sop solo)

Wir, die wie der Strandhafer Wahren (1994) – Paul Celan
Ursula Hesse (mez) Axel Bauni
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 18 Juin 2020 - 11:18

Merci lulu pour le rappel! Smile

Je les ai commandés.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 18 Juin 2020 - 16:31

Prosopopus a écrit:
Ah bah bravo, c'est quoi ce topic ?

Chamisso l'avait prophétisé : Der Welt ist lear.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyLun 22 Juin 2020 - 16:28

Aribert Reimann Reiman10
Nachtstück I (1966)¹, Nachtstück II (1978)² pour baryton et piano
Barry McDaniel (baryton), Aribert Reimann (piano)
Berlin, VI.1973¹, XII.1981²
Orfeo


Deux cycles d’après Eichendorff.

Le premier s’inscrit nettement dans la descendance de Webern, mais avec quelque chose de plus ample: l’écriture vocale procède de la monodie suspendue wébernienne mais la déborde tantôt du côté du Sprechgesang, tantôt d’un grand lyrisme mélismatique; le pointillisme pianistique s’enrichit d’une profondeur coloriste jouant en particulier sur les résonances. Le tout au service de climats et d’une déclamation d’un expressionnisme très sombre et tendu.

Ces éléments personnels ont tendance à gagner en autonomie et en développement dans le second cycle (dont les numéros sont d’ailleurs plus longs), avec une écriture vocale plus expansive et «disséminée» dans ses procédés (l’œuvre est contemporaine de Lear) et des procédés pianistiques très variés qui multiplient les textures sonores (avec notamment l’apparition d’effets percussifs - résonances mais aussi ostinatos, cascades de staccatos, quasi-clusters…) Les atmosphères y ont quelque chose de plus halluciné, tantôt véhémente, tantôt effarées.

Très impressionnant!


Dernière édition par Benedictus le Lun 22 Juin 2020 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyLun 22 Juin 2020 - 17:18

Ah, chouette...j'attends la livraison! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptySam 27 Juin 2020 - 10:48

J'ai commencé à écouter le volume I des Lieder.

Nachtstück I (Eichendorff) et Engfürung (Paul Celan).

Bon, il va me falloir plusieurs écoutes avec une bonne concentration pour assimiler ces Lieder, qui ne sont quand même pas d'un "accès" facile.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptySam 27 Juin 2020 - 11:12

Ah oui, Reimann, c'est atonal.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptySam 27 Juin 2020 - 11:33

Benedictus a écrit:
Ah oui, Reimann, c'est atonal.

Oui, complètement! Mais il n'est pas le seul et j'y suis habitué quand même! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyMer 1 Juil 2020 - 18:50

J'ai écouté le volume 2 des Lieder, et j'ai été vraiment impressionné!!

Aribert Reimann 71eiz010
Programme:
 

Surtout par ceux qui sont chantés a capella, ce n'est quand même pas courant.
Alto (mezzo) solo, baryton solo et soprano solo.

Je suis aussi impressionné par la technique de chant, j'ai envie de dire "sans filet", sans point de repère.

J'y reviendrai peut-être, mais avec cette première écoute ces Lieder m'ont vraiment plu...pas communs! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 2 Juil 2020 - 14:17

Reçu ce midi:

Aribert Reimann 40102210

Ma curiosité a été attisée une nouvelle fois par une énigme du quizz "paroles et musique".

Cette fois c'était celle de Benedictus avec un poème de Louize Labé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 2 Juil 2020 - 14:27

C'est amusant, je suis précisément en train d'écouter ce disque! (Mais pour l'instant les Kinderlieder, je n'en suis pas arrivé aux Sonnette der Louïze Labé.)
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 2 Juil 2020 - 15:06

Benedictus a écrit:
C'est amusant, je suis précisément en train d'écouter ce disque! (Mais pour l'instant les Kinderlieder, je n'en suis pas arrivé aux Sonnette der Louïze Labé.)
Very Happy

Alors, c'est bien? bounce

Je prévois l'écoute pour demain.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 2 Juil 2020 - 15:30

Les Kinderlieder, c'est le même langage wébernien-lyrique que Nachtstück I et Engführung, mais avec quelque chose de plus lumineux et distancié (Christine Schäfer évidement idéale dans ce répertoire.) J'aime beaucoup.

J'écouterai les Louise Labé plus tard: en ce moment, je suis dans Yolimba de Killmayer - un Killmayer très inattendu (livret franchement loufoque, écriture polystylistique qui juxtapose toutes sortes de parodies très soignées - hautement réjouissant!)
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10951
Date d'inscription : 21/01/2007

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 2 Juil 2020 - 20:00

Benedictus a écrit:
Les Kinderlieder, c'est le même langage wébernien-lyrique que Nachtstück I et Engführung, mais avec quelque chose de plus lumineux et distancié (Christine Schäfer évidement idéale dans ce répertoire.) J'aime beaucoup.

Oui, je l'ai trouvée excellente, impressionnante dans "Nightpiece" (James Joyce / vol.2 des Lieder), alors que jusqu'à présent je ne l'appréciais que moyennement.

Il semblerait qu'elle soit vraiment dans son élément dans ce genre de répertoire (difficile).
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 2 Juil 2020 - 20:35

Ah, moi j'aime beaucoup Christine Schäfer en général - en particulier dans Winterreise, où elle propose une interprétation très singulière.

Mais il est vrai qu'elle est particulièrement convaincante dans le lied décadent et moderne (ses Ullmann, Krenek, Schoeck!) et dans le répertoire contemporain (superbe dans Pli selon pli, au disque comme en concert!)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyJeu 3 Sep 2020 - 22:14

En Playlist, Benedictus a écrit:
Dès que j’ai un peu de temps, je développe le fil Reimann…

Aribert Reimann Reiman13
Première Sonate (1958). Spektren (1967). Variations pour piano (1979). Auf dem Weg (1989-93)
Matthew Rubenstein (piano)
Cologne-Rondorf, V.2005
CPO


Le corpus pour piano de Reimann est tout bonnement immense! Une utilisation incroyable des ressources «physiques» de l’instrument (les textures sonores et les résonances, les gestes et les modes de jeu…), des techniques d’écriture et des langages (pointillisme, mélodisme monodique, «texturisme» quasi-spectral, agrégats clustérisants…) - mais toujours au service d’un discours très directionnel et de climats prégnants.


Aribert Reimann Reiman14
Das Schloss (1989-91)
Richard Salter (K.), Harry Dworchak (Der Wirt), Isoldé Elschlepp (Die Wirtin), Rüdiger Trebes (Schwarzer), Bengt-Ola Morgny (Artur), Ralf Lukas (Jeremias), Claes H. Ahnsjö (Barnabas), Ute Walther (Olga), Jennifer Trost (Amalia), Hermann Becht (Der Herrenhofwirt), Eva Zwedberg (Frieda), Kieth Engen (Der Gemeindevorsteher), Jochen Schäfer, Claudius Muth, Raphael Sigling (Vier Bauern), Michael Boder / Bayerisches Staatsorchester
Munich, X & XI.1996
Wergo


Je n’ai écouté que la première partie, mais cette adaptation opératique de Kafka me plaît beaucoup. Des scènes très individualisées, où des sortes de miniatures orchestrales aux atmosphères et aux textures un peu oniriques, toutes en camaïeux de gris, font une sorte de mise en abîme d’un Sprechgesang à la déclamation délibérément prosaïque, proche du langage parlé.
À développer et à compléter, donc.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptySam 5 Sep 2020 - 9:36

Benedictus a écrit:
Aribert Reimann Reiman13
Première Sonate (1958). Spektren (1967). Variations pour piano (1979). Auf dem Weg (1989-93)
Matthew Rubenstein (piano)
Cologne-Rondorf, V.2005
CPO


Le corpus pour piano de Reimann est tout bonnement immense! Une utilisation incroyable des ressources «physiques» de l’instrument (les textures sonores et les résonances, les gestes et les modes de jeu…), des techniques d’écriture et des langages (pointillisme, mélodisme monodique, «texturisme» quasi-spectral, agrégats clustérisants…) - mais toujours au service d’un discours très directionnel et de climats prégnants.

Pas emballé par ce CD. Je l’ai réécouté suite à ton descriptif (il me semble que tu l'avais déjà défendu récemment). Beaucoup de choses qui devraient me plaire (et tu le défends bien) mais je sais pas, peut-être que je suis pas dans le bon mood mais je peux pas m’empêcher de ne pas trouver ça marquant, d'y trouver un manque de consistence... (alors que je suis totalement convaincu du talent de Reimann.)

J’essaierai bien Das Schloss.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11210
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann EmptyLun 7 Sep 2020 - 21:59

lulu a écrit:
Beaucoup de choses qui devraient me plaire (et tu le défends bien) mais je sais pas, peut-être que je suis pas dans le bon mood mais je peux pas m’empêcher de ne pas trouver ça marquant, d'y trouver un manque de consistence... (alors que je suis totalement convaincu du talent de Reimann.)
Ah, oui, c'est surprenant, parce qu'en écoutant ça, je me suis justement fait la réflexion que ça devait te plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aribert Reimann Empty
MessageSujet: Re: Aribert Reimann   Aribert Reimann Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aribert Reimann
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: