Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Les baskets Nike Air Max 200 en promotion
63 € 125 €
Voir le deal

 

 Claude Delvincourt (1888-1954)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyDim 14 Nov 2010 - 14:57

Claude Delvincourt entre au Conservatoire de Paris en 1908, dans les classes de Contrepoint et fugue (Caussade) et de composition (Charles-Marie Widor). Il remporte le Prix de Rome à sa deuxième participation, la même année que Lili Boulanger, en 1911. Lors de la Grande Guerre, il a le bonheur d'être blessé en 1915, il perd un œil et cesse de composer.

Dans les programmes de concert parisiens, on retrouve ses œuvres à partir de 1923. Il est nommé directeur du conservatoire de Versailles en 1931, il y organise des concerts de musique de chambre et profite de ce qu'il a des élèves sous la main pour faire jouer son opéra-bouffe la Femme à Barbe (titre prometteur hehe ) au théâtre Montansier. Il succède à Henri Rabaud à la direction du Conservatoire de Paris en 1941. (merci Alfred Cortot). Son activité durant l'Occupation est pour le moins difficile à définir sans avoir sur le dos les brigades de la bienpensance, on se contentera donc de dire qu'il a soustrait ses élèves au STO et qu'au même moment les musiciens Juifs ont été dénoncés en prenant de l'avance sur les directives officielles. Il n'est pas vraiment inquiété à la Libération et garde son poste. Il meurt dans un accident de voiture en 1954, à 66 ans.

Sa carrière de compositeur est plus intéressante. Il a une prédilection pour l'imaginaire du Moyen Age et la musique de chambre bien qu'il en compose visiblement moins que de l'opéra. On lui doit un intrigant Lucifer (1940)sur un texte de Dumesnil, des ballets, des musiques de scène... Il se consacre aussi en partie au cinéma : La Croisière Jaune, l'Appel du silence, Sœurs d'armes, et d'autres)

--

J'ai écouté sa sonate pour violon et piano, et j'ai été pour le moins surpris par le style. Très agressif, grinçant et rythmé. Le violon a des accents folkloriques, pittoresques, un peu malsain. Tandis que le piano joue sur des harmonies à mi-chemin entre le Milhaud des années 30 et le Ravel énervé. Smile

J'ai écouté le premier mouvement de son quatuor posthume. Il est un peu tôt pour donner un avis mais Dieu qu'on dirait du Bartok ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyDim 14 Nov 2010 - 15:34

J'ai une piste pour son Faust, mais jusqu'à présent ça ne s'est jamais concrétisé. Ex-aequo avec Boulanger, il paraît que c'est d'une modernité comparable et ça me fait diablement envie, si j'ose dire.

Sinon, ce que j'ai pu entendre de lui (Heures Juvéniles, Croquembouches...) se plaçait dans la norme harmonique de l'époque, rien de très audacieux, voire légèrement rétro, plus Le Flem (du moins celui qui est publié...) que Koechlin.
En toute franchise, je ne trouve pas ça vertigineux.

Les commentaire qu'on peut lire dans les histoires de la musique, sous ta plume ou entendre de la bouche de ceux qui ont lu les partitions piquent d'autant plus ma curiosité...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jesus
Mélomane averti
jesus

Nombre de messages : 179
Age : 56
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyLun 15 Nov 2010 - 18:32

J'ai écouté la sonate pour violon et piano à la radio, il y a déjà plusieurs années, et je me souviens qu'elle ne m'avait pas tellement plu, à cause de dissonances qui me semblaient incongrues.
Il me semble que c'est lui qui a composé un cycle de mélodies appelées Croquembouche, (ou un nom approchant). Celles ci m'avaient assez plu.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyMar 16 Nov 2010 - 11:45

Oui, les Croquembouches sont son oeuvre la plus célèbre... de la mélodie française dans son versant pittoresque, assez fade à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan

Nombre de messages : 862
Date d'inscription : 20/01/2009

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyMar 16 Nov 2010 - 13:09

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, les Croquembouches sont son oeuvre la plus célèbre... de la mélodie française dans son versant pittoresque, assez fade à mon sens.

C'est un cycle de mélodies, les Croquembouches ? scratch

Je pensais que c'était un ensemble de pièces pour piano dont certaines avaient été adaptées pour sax.
Revenir en haut Aller en bas
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan

Nombre de messages : 862
Date d'inscription : 20/01/2009

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyMar 16 Nov 2010 - 18:13

D'ailleurs je découvre en ce moment même ce compositeur via ces Croquembouches version saxo.

C'est effectivement assez gentil, pour ne pas dire fade. Nègre en chemise a des accents jazzy rigolos, Grenadine est une jolie petite habanera. Rien de spécialement affolant dans les autres pièces, on pense un peu à la musique de chambre de Poulenc, à Satie parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyMar 16 Nov 2010 - 19:29

Pulcino a écrit:
D'ailleurs je découvre en ce moment même ce compositeur via ces Croquembouches version saxo.

C'est effectivement assez gentil, pour ne pas dire fade. Nègre en chemise a des accents jazzy rigolos, Grenadine est une jolie petite habanera. Rien de spécialement affolant dans les autres pièces, on pense un peu à la musique de chambre de Poulenc, à Satie parfois.

D'après ta description, je peux t'assurer que sa sonate et son quatuor sont à des années-lumières de ces mélodies. C'est féroce et très dissonant. J'aime beaucoup et ça ne me fait pas du tout penser à du Poulenc. Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyMar 16 Nov 2010 - 20:30

Pulcino a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, les Croquembouches sont son oeuvre la plus célèbre... de la mélodie française dans son versant pittoresque, assez fade à mon sens.

C'est un cycle de mélodies, les Croquembouches ? scratch

Je pensais que c'était un ensemble de pièces pour piano dont certaines avaient été adaptées pour sax.
Je pensais que c'étaient des mélodies parfois adaptées pour saxophone alto. Il faudra que j'aille vérifier, je croyais les avoir entendues chantées Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 53
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyDim 28 Nov 2010 - 11:20

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai une piste pour son Faust, mais jusqu'à présent ça ne s'est jamais concrétisé. Ex-aequo avec Boulanger, il paraît que c'est d'une modernité comparable et ça me fait diablement envie, si j'ose

David j' ai la partition piano chant de sa cantate Faust et Hélène
Toutefois d' après mes sources l orchestration est perdue,,,?
ou j' espère que ce n' est que le matériel.

Une émission de ORTF devait présenter sa cantate , elle fut remplacée par celle de Schmitt ( Sémiramis) motif invoqué . matériel non retrouvé. L' émission était présentée par Samazeuilh ce dernier étant décédé en 1967


Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89646
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyDim 28 Nov 2010 - 12:38

franchom a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
J'ai une piste pour son Faust, mais jusqu'à présent ça ne s'est jamais concrétisé. Ex-aequo avec Boulanger, il paraît que c'est d'une modernité comparable et ça me fait diablement envie, si j'ose

David j' ai la partition piano chant de sa cantate Faust et Hélène
Toutefois d' après mes sources l orchestration est perdue,,,?
ou j' espère que ce n' est que le matériel.

Une émission de ORTF devait présenter sa cantate , elle fut remplacée par celle de Schmitt ( Sémiramis) motif invoqué . matériel non retrouvé. L' émission était présentée par Samazeuilh ce dernier étant décédé en 1967


Pour mon usage personnel, le piano me suffirait amplement... mais j'ai de toute façon de quoi patienter... (à cause de toi, je m'arrache les cheveux sur les Barbares de Saint-Saëns, vraiment compliqués à mettre en place avec chant et piano simultanés...)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
francksonate
Néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 11/08/2010

Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyLun 11 Avr 2011 - 8:10

Moi j'aime beaucoup le rythme et les articulation de sa sonate pour violon, le quatuor un peu moins.
C'est bien vraiment dommage qu'il n'existe pas plus d'enregistrements de qualité de ses œuvres.

Il fait partie d'un monde esthétique malheureusement oublié après guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) EmptyLun 11 Avr 2011 - 11:19

Le quatuor posthume est un chef d'oeuvre, ce avec quoi on peut le comparer dans le répertoire français se compte sur les doigts d'une main.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Claude Delvincourt (1888-1954) Empty
MessageSujet: Re: Claude Delvincourt (1888-1954)   Claude Delvincourt (1888-1954) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Delvincourt (1888-1954)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: