Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

 

 Metropolitan de New York 2011-2012

Aller en bas 
+22
WoO
Froberger
Michel Desrousseaux
OYO TOHO
fliegender
JM
Fiordiligi
Otello
Ino
DavidLeMarrec
Martine
Zéphire
saint corentin
Xavier
jerome
Siegmund
bAlexb
Cololi
Polyeucte
Guillaume
Montfort
aurele
26 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97403
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMer 5 Oct 2011 - 13:56

bAlexb a écrit:
Mais pourquoi "Dieu nous en préserve" ?
Autant l'abîmer pour des trucs intéressants. Ca ne ne flatterait pas son instrument dans le bon sens (je pressens un glissement vers une émission moins antérieure, une diction plus matelassée...), et ça la spécialiserait dans les reprises de tubes.

Alors que lorsqu'elle chante Armide, Camille Lugano ou Aspasia (l'a-t-elle fait en entier ?), elle apporte réellement du neuf.

Citation :
mais aussi pour pas mal de choses du répertoire français "juilletiste" ou du Second-Empire (les rôles de Sanderson, notamment). En France ou... au MET (pour raccrocher les wagnons Wink ) !
A ce compte-là, bien sûr tout à fait d'accord. Ou du répertoire italien d'un belcantisme un peu naïf, du tout début du XIXe.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMer 5 Oct 2011 - 15:46

Marcello Giordani. Désolé pour cette erreur pouvant prêter à confusion comme tu l'as souligné David.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 10:08

Retransmission H D du 15 octobre

Anna Bolena

Anna : Anna Netrebko
Giovanna : Ekaterina Gubanova
Smeton : Tamara Mumford
Enrico : Ildar Abdrazakov
Percy : Stephen Costello

Mise en scène : David Mc Vicar
D M : Marco Armiliato

Contrairement à la récente Anna viennoise, celle du Met s'est révélée captivante.
La version de l'oeuvre donnée était nettement plus complète qu'habituellement : 3h10 de musique alors qu'en général elle dure de l'ordre 2h45.
Pour la mise en scène, j'ai envi de dire que Mc Vicar, à part les scène finales a assuré le minimum syndical : essentiellement de magnifiques costumes d'époque - d'ailleurs à l'entracte, ce n'est pas lui qui a été interviewé mais la réalisatrice des costumes, présentée comme une spécialiste de l'histoire du vêtement au XVIème siècle !

Vocalement et musicalement, ça a été une belle réussite, avec bien sur des nuances.
Le cas de Netrebko pour moi est un peu étrange : pendant les 3/4 de l'oeuvre, elle a fait preuve d'une placidité déconcertante : la voix est belle, colorée, endurante, bien menée, mais impuissante à émouvoir - puis à partir du jugement, tout change, elle fend l'armure, et là nous assistons à quelque chose de superbe.
La grossesse d'Elina Garanca aura été une double bénédiction : pour elle bien sur, mais aussi pour les spectateurs : au lieu d'entendre la belle, mais froide lettone, nous avons eu une chanteuse expressive et sensible - la voix n'est aussi belle, mais sur le plan de l'incarnation, c'était autrement plus intéressant.
Smeton : Tamara Mumford : un nom à retenir.
Enrico très noir, un peu monolithique, mais impressionnant.
J'ai été moins séduit par le Percy de Stephen Costello.

Globalement une belle soirée : un DVD est prévu, avec -pour moi malheureusement - Garanca, qui est sans doute plus attractive commercialement que Gubanova.

Montfort

P S : pour le fun, extrait du booklet de présentation de la saison H D du Met : "Si aujourd'hui Haendel est principalement connu pour ses oratorios, il fut de son vivant un très grand compositeur d'opéra." !!!


Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 11:03

Montfort a écrit:
Retransmission H D du 15 octobre

Anna Bolena

Anna : Anna Netrebko
Giovanna : Ekaterina Gubanova
Smeton : Tamara Mumford
Enrico : Ildar Abdrazakov
Percy : Stephen Costello

Mise en scène : David Mc Vicar
D M : Marco Armiliato

Contrairement à la récente Anna viennoise, celle du Met s'est révélée captivante.
La version de l'oeuvre donnée était nettement plus complète qu'habituellement : 3h10 de musique alors qu'en général elle dure de l'ordre 2h45.
Pour la mise en scène, j'ai envi de dire que Mc Vicar, à part les scène finales a assuré le minimum syndical : essentiellement de magnifiques costumes d'époque - d'ailleurs à l'entracte, ce n'est pas lui qui a été interviewé mais la réalisatrice des costumes, présentée comme une spécialiste de l'histoire du vêtement au XVIème siècle !

Vocalement et musicalement, ça a été une belle réussite, avec bien sur des nuances.
Le cas de Netrebko pour moi est un peu étrange : pendant les 3/4 de l'oeuvre, elle a fait preuve d'une placidité déconcertante : la voix est belle, colorée, endurante, bien menée, mais impuissante à émouvoir - puis à partir du jugement, tout change, elle fend l'armure, et là nous assistons à quelque chose de superbe.
La grossesse d'Elina Garanca aura été une double bénédiction : pour elle bien sur, mais aussi pour les spectateurs : au lieu d'entendre la belle, mais froide lettone, nous avons eu une chanteuse expressive et sensible - la voix n'est aussi belle, mais sur le plan de l'incarnation, c'était autrement plus intéressant.
Smeton : Tamara Mumford : un nom à retenir.
Enrico très noir, un peu monolithique, mais impressionnant.
J'ai été moins séduit par le Percy de Stephen Costello.

Globalement une belle soirée : un DVD est prévu, avec -pour moi malheureusement - Garanca, qui est sans doute plus attractive commercialement que Gubanova.

Montfort

P S : pour le fun, extrait du booklet de présentation de la saison H D du Met : "Si aujourd'hui Haendel est principalement connu pour ses oratorios, il fut de son vivant un très grand compositeur d'opéra." !!!



Garanca a annulé toute la série, donc le DVD sera bien avec la Seymour que tu as vue!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 11:35

Montfort a écrit:
Retransmission H D du 15 octobre

Anna Bolena

Anna : Anna Netrebko
Giovanna : Ekaterina Gubanova
Smeton : Tamara Mumford
Enrico : Ildar Abdrazakov
Percy : Stephen Costello

Mise en scène : David Mc Vicar
D M : Marco Armiliato

Contrairement à la récente Anna viennoise, celle du Met s'est révélée captivante.
La version de l'oeuvre donnée était nettement plus complète qu'habituellement : 3h10 de musique alors qu'en général elle dure de l'ordre 2h45.
Pour la mise en scène, j'ai envi de dire que Mc Vicar, à part les scène finales a assuré le minimum syndical : essentiellement de magnifiques costumes d'époque - d'ailleurs à l'entracte, ce n'est pas lui qui a été interviewé mais la réalisatrice des costumes, présentée comme une spécialiste de l'histoire du vêtement au XVIème siècle !

Vocalement et musicalement, ça a été une belle réussite, avec bien sur des nuances.
Le cas de Netrebko pour moi est un peu étrange : pendant les 3/4 de l'oeuvre, elle a fait preuve d'une placidité déconcertante : la voix est belle, colorée, endurante, bien menée, mais impuissante à émouvoir - puis à partir du jugement, tout change, elle fend l'armure, et là nous assistons à quelque chose de superbe.
La grossesse d'Elina Garanca aura été une double bénédiction : pour elle bien sur, mais aussi pour les spectateurs : au lieu d'entendre la belle, mais froide lettone, nous avons eu une chanteuse expressive et sensible - la voix n'est aussi belle, mais sur le plan de l'incarnation, c'était autrement plus intéressant.
Smeton : Tamara Mumford : un nom à retenir.
Enrico très noir, un peu monolithique, mais impressionnant.
J'ai été moins séduit par le Percy de Stephen Costello.

Globalement une belle soirée : un DVD est prévu, avec -pour moi malheureusement - Garanca, qui est sans doute plus attractive commercialement que Gubanova.

Montfort

P S : pour le fun, extrait du booklet de présentation de la saison H D du Met : "Si aujourd'hui Haendel est principalement connu pour ses oratorios, il fut de son vivant un très grand compositeur d'opéra." !!!



J'y étais aussi Monfort. Tu as choisi de poster dans ce topic. Je ferai une copie dans deux autres topics. Merci pour ce commentaire. Comme toi, j'ai été captivé. C'était beaucoup plus intéressant qu'à Vienne sur le plan de la mise en scène et meilleure sur le plan de la direction orchestrale et du chant. On peut saluer Armiliato qui a réduit le nombre de coupures alors que Pidò maniait le sécateur. Après, j'ai cru que c'était complet mais Otello m'a détrompé. Pourtant, j'ai déjà entendu plusieurs fois cet opéra qui ne plaît pas à tout le monde. Certes, c'est assez long mais tellement intense dramatiquement et avec des pages vocales sublimes et une belle orchestration (notamment dans la scène de la folie) que cela passe très bien en ce qui me concerne.

Armiliato fait bien le job et nous évite le pompérisme de Pidò. Il s'agite un peu vainement néanmoins dans l'ouverture, pas le moment que je préfère de l'oeuvre, trop répétitive et trop longue. Ce n'était pas transcendant mais c'était convaincant.

Avec McVicar, on a une direction d'acteurs, certes pas transcendante mais plus présente qu'avec Génovèse. La reconstitution historique est bien faite. L'ambiance est bien rendue par le choix des couleurs des décors et costumes. On a ce côté huis clos dans un château.

Concernant Netrebko, elle met peut être au début un peu de temps à se chauffer mais son tempérament dramatique prend vite le dessus. Je l'ai trouvé meilleure qu'à Vienne alors qu'elle était déjà excellente. On frise l'idéal pour moi avec elle dans ce rôle. Elle n'a pas le trille de Sutherland ou Sills (que je ne connais qu'en partie dans le rôle pour cette dernière). J'ai trouvé que dès le début, elle est touchante. C'est à partir du duo avec Percy voire de sa première rencontre avec lui avant le départ à la chasse qu'elle se révèle. La scène du jugement est aussi saisissante qu'à Vienne tant vocalement que dramatiquement. Elle varie les inflexions sur "Giudici ad Anna" de manière magistrale. Elle empoigne la cabalette avec une énergie saisissante et un aplomb sidérant et la contre-note finale est superbe. Le duo des deux reines a été un autre grand moment, l'ultime confrontation avec Enrico et surtout la scène de la folie m'ont pris aux trippes. C'est aussi extraordinaire que Callas dans cette scène finale. On y croit totalement, les expressions du visage sont parfaites (d'ailleurs on sent l'émotion qu'elle met dans ce rôle par ce biais notamment). La voix est toujours aussi sublime, je lui reproche juste par moment une certaine mollesse (surtout au début de l'opéra) dans les attaques notamment et une articulation pas toujours claire.

Gubanova a un sacré tempérament, elle se trouve peut être d'ailleurs un peu trop à l'étroit dans ce rôle. Sa Giulietta au Met (entendue uniquement à la radio) et surtout sa Fricka m'avaient enthousiasmé. Cela lui convenait mieux vocalement. Son Amneris d'Orange, je ne l'ai pas vu et je ne l'ai pas entendu. Elle a une voix plus dramatique que Garanca et beaucoup moins froide. C'est tellement investi que les problèmes de vibrato, de graves un peu trop forcés et d'aigus pas toujours très beaux et tendus sont relativement bien passés. La confrontation des deux reines était plus vivante qu'avec Garanca, plus dramatique. On a perdu la beauté du timbre de Garanca et son physique de rêve (Gubanova n'est pas moche mais elle n'était pas avantagée physiquement dans ce rôle, en Fricka elle était superbe).

Abdrazakov est monolithique comme tu le soulignes mais le rôle veut cela et c'était très bien chanté. D'Arcangelo maîtrisait les codes du bel canto, avait une présence scénique aussi mais n'était pas en forme vocalement. Là, on avait la puissance du Roi et c'était effectivement impressionnant. La voix est très belle par ailleurs. Je le connaissais uniquement en Raimondo dans Lucia di Lammermoor en DVD .

Costello est loin d'avoir démérité. Le timbre sans être séduisant sur toute la tessiture faisait penser à Blake. Il y a une belle implication dramatique de sa part et les aigus sont assumés avec aplomb, beaucoup plus qu'avec Meli, à la voix trop courte pour un tel rôle malgré une belle sincérité. C'est un nom à suivre pour le répertoire rossinien à mon avis en particulier voire dans des rôles comme Nemorino et Ernesto. Il a son répertoire le rôle de Nemorino qu'il chante assez régulièrement. Il est beau par ailleurs comme Abdrzakov, ce qui ne gâte rien.

Mumford est un nom à retenir effectivement, la voix m'a fait penser à celle de Charlotte Hellekant. Je l'ai trouvé très bonne vocalement et il y avait une belle implication sur le plan de l'incarnation (d'ailleurs bien défigurée par le maquillage et quand le personnage vient d'être torturé et qu'on apprend qu'il a parlé, c'est saisissant).

Les chanteurs interprétant Rochefort et Hervey étaient efficaces.

Les choeurs n'étaient pas parfaits. C'est dommage.

Dommage comme tu dis que Deutsche Grammophon ait fait le choix de la version de Vienne mais c'est à cause de Garanca. Peut être Sony éditera-t-il ce live. Si c'est le cas, j'aurai du plaisir à le revoir.

Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 12:05


@ Aurèle : le DVD sera la captation du spectacle du Met, avec Gubanova, donc pour moi globalement très supérieur à celui de Vienne.
Je trouve que Sills est meilleure que Netrebko dans ce role - mais cette dernière, à son age, a des marges de progression.

Je n'ai pas parlé d'Armiliato, réellement excellent, et en effet bien meilleur que Pido - c'est un très bon point, à lui attribuer je pense, que d'avoir rétabli une version plus complète de l'oeuvre.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 12:17

Je parlais du DVD DGG à paraître. Je n'avais pas fait attention à la remarque d'Ino annonçant qu'un DVD de la production du Met paraîtra.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 17:22

Pour Montfort: non! le DVD officiel qui va sortir chez DGG, c'est la production de Vienne avec Garanca. Si l'Anna Bolena du MET doit sortir en DVD, tant mieux mais je me demande bien du coup quel en sera l'éditeur...

Pour ce qui est du spectacle d'hier soir, je rejoins Aurèle sur à peu près tous les points:
- Une très belle production, évidemment supérieure à celle de Vienne (pourtant en rien indigne) et une direction d'acteurs toujours juste et sobre.
- Mumford est une jolie découverte dans le rôle de Smeaton: un timbre un peu étrange et sauvage mais une qualité de chant et de style remarquable.
- Costello m'a très agréablement surpris dans le rôle de Percy (rôle pourtant si fadement chanté depuis les références absolues de Blake et Merritt): le timbre est corsé et rappelle d'ailleurs souvent celui de Chris Merritt, l'aigu assez aisé, une certaine souplesse et une implication dramatique bienvenue (bref un Percy de bien plus haute volée que celui de Meli, fadissime, à Vienne).
- Abdrazakov campe un Enrico d'une grande justesse scénique et très impressionnant d'impact vocal avec des envolées dans l'aigu particulièrement scotchantes. L'écriture du rôle ne lui pose sensiblement aucun problème.
- Gubanova, c'est un peu particulier: elle est physiquement beaucoup plus proche de Jane Seymour que ne l'était la presque trop belle Garanca. On sent bien que ce répertoire ne lui est pas congénital et que sur le strict plan technique et stylistique et, disons le aussi, en termes de pure beauté vocale, Garanca lui est très supérieure. Pour autant, la prestation de Gubanova force l'admiration tant la préparation du rôle a été audiblement très sérieuse et elle assume crânement l'écriture pourtant bien difficile du rôle; on peut donc être indulgent avec une sensible métallisation de l'aigu particulièrement flagrante dans son grand air au 2ème acte d'autant que l'investissement scénique est bien plus marqué avec elle qu'avec Garanca.
- Netrebko! Une splendeur du début à la fin! Elle a visiblement approfondi le travail sur le rôle de Bolena et, en très grande forme vocale (ce suraigu plein, rond, sonore, percutant!! et le grave qui s'est étoffé!), elle a délivré une interprétation magistrale de chant, de style, de technique (hier soir elle a fait des trilles qu'à Vienne elle ne faisait qu'esquisser) et d'une crédibilité dramatique totale. Son triomphe au rideau final était amplement mérité.
(précision: Sills est admirable mais intrinsèquement c'était pas vraiment la voix adéquate, contrairement à Netrebko dont les moyens vocaux, infiniment plus importants, se rapprochent davantage de ceux souhaitables pour endosser la vocalité du rôle)
- Enfin Armiliato s'est montré bien plus intéressant que l'aride et sécateur Pido! Certes on a encore quelques coupures mais moitié moins qu'il y en avait à Vienne. Et au moins au MET, on avait une direction ample, énergique, toute en relief qui laissait la musique et le chant se déployer.
Donc une excellente soirée, sentiment d'ailleurs partagé par une grande majorité des 300 jeunes qui étaient dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 16 Oct 2011 - 22:15


@ Otello : si mes souvenirs sont bons, c'est aussi DG qui édite les DVD du Met...
Personnellement j'aimerais de beaucoup que ce soit le Met plutot que Vienne qui soit édité, mais c'est certain que sur le plan du marketing, Garanca se vendrait beaucoup mieux que Gubanova - je trouve pour ma part que la perfection de Garanca est plutot ennuyeuse, mais mon avis est probablement minoritaire.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 0:45

Montfort a écrit:
@ Otello : si mes souvenirs sont bons, c'est aussi DG qui édite les DVD du Met...
Personnellement j'aimerais de beaucoup que ce soit le Met plutot que Vienne qui soit édité, mais c'est certain que sur le plan du marketing, Garanca se vendrait beaucoup mieux que Gubanova - je trouve pour ma part que la perfection de Garanca est plutot ennuyeuse, mais mon avis est probablement minoritaire.
ben oui mais je ne vois pas DGG éditer 2 videos différentes d'Anna Bolena coup sur coup! Or celle de Vienne sort demain en DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 8:07

Otello a écrit:
Montfort a écrit:
@ Otello : si mes souvenirs sont bons, c'est aussi DG qui édite les DVD du Met...
Personnellement j'aimerais de beaucoup que ce soit le Met plutot que Vienne qui soit édité, mais c'est certain que sur le plan du marketing, Garanca se vendrait beaucoup mieux que Gubanova - je trouve pour ma part que la perfection de Garanca est plutot ennuyeuse, mais mon avis est probablement minoritaire.
ben oui mais je ne vois pas DGG éditer 2 videos différentes d'Anna Bolena coup sur coup! Or celle de Vienne sort demain en DVD.

Dommage, parce que des deux, c'est nettement le moins bon : intégrité de la partition, mise en scène, direction....

Par ailleurs, j'ai des places pour voir "The enchanted island" - c'est un opéra baroque "de synthèse" puisque composé à partir d'extraits d'oeuvres de Vivaldi, Haendel et Rameau sur le thème de "La tempête" de Shakespeare.
Ce sera dirigé par Christie, dont j'imagine que ce seront les débuts au Met : quelle formation sera dans la fosse : est-ce que les Arts Flo seront du voyage, ou est-ce que c'est l'orchestre du Met qui officiera? Ils ne jouent pas souvent ce type de répertoire : à part Rodelinda, y-a-t-il d'autres oeuvres baroques qui ont été données au Met ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 9:30

Ce qui est à remarquer quand même, c'est la forte présence du Mariinsky : Netrebko, Gubanova, Abdrazakov... Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Mélomaniaque
Martine


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 10:16

Otello a écrit:
Montfort a écrit:
@ Otello : si mes souvenirs sont bons, c'est aussi DG qui édite les DVD du Met...
Personnellement j'aimerais de beaucoup que ce soit le Met plutot que Vienne qui soit édité, mais c'est certain que sur le plan du marketing, Garanca se vendrait beaucoup mieux que Gubanova - je trouve pour ma part que la perfection de Garanca est plutot ennuyeuse, mais mon avis est probablement minoritaire.
ben oui mais je ne vois pas DGG éditer 2 videos différentes d'Anna Bolena coup sur coup! Or celle de Vienne sort demain en DVD.
Il me semble avoir bien compris que la production du MET fera l'objet d'un DVD.
Personnellement, mon choix est vite fait : je préfère ce que j'ai vu et entendu samedi soir. C'était globalement supérieur à la production de Vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 10:21

Polyeucte a écrit:
Ce qui est à remarquer quand même, c'est la forte présence du Mariinsky : Netrebko, Gubanova, Abdrazakov... Very Happy

Cette remarque est très juste : depuis la fin de l'URSS le Met a déployé, avec pas mal de succès, des efforts pour capter des talents de cette région, à commencer, mais pas exclusivement par Gergiev.
C'est une politique artistiquement avisée, car ces artistes sont très bien formés.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 10:24

Oui, le MET en effet, mais pas que... quand on regarde sur les grandes scènes la quantité de chanteurs qui sortent du Mariinsky, c'est quand même impressionnant ce que cette troupe peut créer de talents! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 11:20

Christie a fait ses débuts au Met la saison dernière dans Così fan tutte. J'ai moi aussi une place pour The Enchanted Island. Je ne sais pas si la juxtaposition des compositeurs sera heureuse. Par ailleurs, tout sera en anglais et pas dans les langues originales de composition selon les choix qui ont été faits. Giulio Cesare a été donné à plusieurs reprises au Met. Néanmoins, il est vrai que le baroque n'occupe pas la plus grande place du répertoire du Met.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 17 Oct 2011 - 13:01

aurele a écrit:
Christie a fait ses débuts au Met la saison dernière dans Così fan tutte. J'ai moi aussi une place pour The Enchanted Island. Je ne sais pas si la juxtaposition des compositeurs sera heureuse. Par ailleurs, tout sera en anglais et pas dans les langues originales de composition selon les choix qui ont été faits. Giulio Cesare a été donné à plusieurs reprises au Met. Néanmoins, il est vrai que le baroque n'occupe pas la plus grande place du répertoire du Met.

Merci pour ces informations - pour Giulio Cesare, il me semblait que c'était au N-Y C O - j'ai un enregistrement avec Sills et horreur des horreurs, une basse en César !!!

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMar 1 Nov 2011 - 21:27

Don Giovanni, retransmission samedi 29 octobre dans les cinémas :

J'y étais et j'ai fait découvrir son premier opéra en intégralité à une personne à qui je tiens énormément. Cette personne a apprécié, ne s'est pas ennuyée.
Avant la retransmission, il y avait une mise au point sur l'oeuvre mais étant arrivé alors que cela avait déjà commencé, je ne sais pas qui c'était qui parlait.
Renée Fleming comme pour la première retransmission de la saison était la "host" de la soirée. Elle est habituée à ce rôle. Elle connaît très bien cet opéra pour avoir chanté dans la production de Zeffirelli le rôle de Donna Anna, pour l'avoir chanté en concert avec Solti également mais elle a aussi chanté Donna Elvira à La Scala sous la direction de Muti en 1993. Je l'ai entendu dans "Mi tradì quell'alma ingrata" qu'elle a enregistré au disque et dans sa Donna Anna sous la direction de Solti. Ce n'est pas la première à avoir chanté les deux rôles, d'ailleurs c'est le cas de Barbara Frittoli qui est Donna Elvira dans la production de Grandage. Elle a chanté les deux rôles au Met d'ailleurs.
La direction de Fabio Luisi n'est pas ce que je retiendrai de cette retransmission. J'ai trouvé que l'ouverture était jouée correctement mais de manière très impersonnelle, cela manquait de tension dramatique et ceci tout du long de l'oeuvre. C'était trop neutre.
La mise en scène de Grandage est classique comme j'aime. Néanmoins, il ne s'est pas foulé niveau direction d'acteurs et heureusement qu'on avait deux très bons acteurs en particulier dans la distribution. Le maquillage du Commandeur lors de son apparition finale faisait Halloween effectivement comme cela a pu être dit sur un autre forum.
Mariusz Kwiecien brûlait les planches en Don Giovanni. Vocalement, c'était globalement excellent. Quelle énergie incroyable, surtout quand on sait qu'il a été opéré il y a peu de temps. La voix est toujours aussi séduisante, la sérénade était magistralement inteprétée en particulier. C'est un Don Giovanni qui compte assurément. Son physique par ailleurs est un atout supplémentaire et non négligeable pour camper ce rôle.
Luca Pisaroni en Leporello a été extraordinaire, il a montré une grande finesse en terme de jeu et vocalement, c'est irréprochable, je n'ai rien à redire.
Marina Rebeka que j'ai entendu en salle dans le rôle d'Elettra dans Idomeneo à Nancy en juin 2009 est une artiste qui monte. Elle faisait ses débuts au Met dans ce rôle qu'elle avait déjà interprété. La voix manque de couleurs, certains aigus étaient un peu acides mais la ligne de chant globalement a été magnifique. La vocalisation agrémentée me semble-t-il de trilles ne lui a posé aucun problème. L'actrice est moins marquante mais le rôle n'est pas le plus remarquable sur ce plan là, surtout dans une telle production. Les récitatifs auraient pu être plus incarnés mais elle a géré avec un aplomb assez incroyable "Or sai chi l'onore". J'ai trouvé une certaine fragilité à son chant et l'émotion passait par ce biais, notamment dans "Non mi dir" que j'ai trouvé superbement interprété.
Barbara Frittoli est la grande mozartienne que l'on connaît. Elle a du tempérament, les inflexions sont très maîtrisées. La vocalisation de "Mi tradì" était très maîtrisée. Malheureusement, le timbre a perdu de sa splendeur, il y a un grelot assez important dans la voix, le vibrato était relativement contrôlé cette fois-ci, le grave manque d'une certaine assise, les aigus ne sont pas toujours très beaux, loin de là même. C'est vraiment dommage.
Ramón Vargas que je connaissais déjà en Idomeneo pour ce qui est du répertoire mozartien a offert deux très grands moments de chant mozartien dans les deux airs et notamment dans "Il mio tesoro". Le deuxième air le mettait un peu plus en difficulté. Les aigus doux étaient superbes.
Moja Erdmann que je voyais/entendais pour la première fois dans un rôle en entier après un premier disque solo chez DGG très très moyen voire assez nul est une bonne comédienne et a une petite voix pas désagréable du tout, d'ailleurs parfaite pour Zerlina. Elle a osé des variations, la première dans "Batti, batti, o bel Masetto" était assez jolie, en revanche celle de "Vedrai carino" était hors de propos et moche.
Joshua Bloom a été très bon et a formé un couple très convaincant avec Erdmann.
Stefan Kocán dans "Don Giovanni a cenar teco" m'a fait une excellente impression vocalement, il a une présence scénique indéniable et une belle voix, dommage qu'il était ridiculisé par son costume type Halloween. J'avais déjà remarqué son Ferrando dans Il Trovatore la saison dernière.
J'ai passé globalement une agréable soirée. C'est une version dans une haute moyenne à mon avis et si elle paraît en DVD, je l'achèterai peut être pour le duo Don Giovanni/Leporello en particulier. Il y a eu quelques problèmes de son dans la salle dans laquelle j'étais lorsque cela montait dans les aigus, chez les femmes en particulier, des espèces de saturation.
On a pu voir pendant l'entracte des extraits de la production de Siegfried qui est dans la continuité des deux premiers volets visiblement. La diffusion est prévue ce samedi mais je n'ai pas prévu d'y aller. Jay Hunter Morris remplaçant Gary Lehman pour Siegfried et pour Götterdämmerung a été interviewé par Renée Fleming. Il a déjà chanté au Met le rôle de Steva dans Jenufa pour 2 représentations en 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi


Nombre de messages : 872
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMer 2 Nov 2011 - 15:36

aurele a écrit:
Don Giovanni, retransmission samedi 29 octobre dans les cinémas
Merci Aurèle pour ce compte rendu. Je regrette de n'avoir pas pu y aller, on ne peut pas être partout !
Tout de même, j'aurais bien aimé voir le commandeur en déguisement d'Halloween (hé hé).
Pour les parisiens, il y a une séance de rattrapage à la Géode ce vendredi, 19h30.
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti



Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 11:58

J'étais assez curieux de voir ce que pouvait donner ses retranscriptions d'opéras dans les salles de cinéma - j'en avais encore jamais vu - et je suis allé voir la production du Satyagraha de Philip Glass hier soir et je dois dire que suis vraiment resté sur ma faim. Je parle pas de la qualité du spectacle mais de la retransmission que j'ai vraiment trouvé décevante. La définition de l'image est assez médiocre, le son sature souvent et manque de relief mais le pire c'est qu'une bonne partie du livret n'est même pas sous-titré et les interviews du metteur en scène, compositeur etc, réalisés pendant les interludes n'ont aucun sous-titres ! A ce prix là, je trouve que c'est quand même un peu de l'arnaque. Après peut-être que les diffusions en différés offrent une meilleure qualité ; je me doute aussi que techniquement, il ne doit pas être évident de retransmettre par satellite et en direct des images et un son dans des conditions optimums, mais dans ce cas le prix ne devrait pas être aussi élevé. C'est dommage parce qu'il y avait là un bon moyen d'attirer un public plus large que celui qui vient habituellement dans les salles d'opéras mais présenté dans des conditions aussi brouillonnes, je ne suis pas sûr que ça leur donne envie d'y retourner. En tout cas pour ma part, j'ai été très déçu Neutral
Revenir en haut Aller en bas
fliegender
Mélomaniaque
fliegender


Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 12:18

C'est dommage GM que c'etait une deception pour toi.
D'habitude le soustitrage fonctionne tres bien et le son/image est d'une excellente qualite. C'est plutot la prise de l'image qui est difficile avec bcp trop de gros plans qui, dans une salle avec un tres grand ecran, deviennent vite insupportables (pour ne pas parler de la fameuse bave de 1 metre 30 de la bouche de Jonas Kaufmann qu'on avait vue dans toute sa "splendeur".)

Les interviews ne sont pas soustitrees car elles sont faites en direct. On est d'accord que c'est tres cher et c'est probablement une arnaque quelque part (nul part au monde ca ne coute autant qu'en France; j'ai vu qu'a Barcelone ca coute 19 euros, en Angleterre £15...) Mais ca reste une belle facon pour passer une soiree operatique quand on n'est pas dans une grande ville ou on donne les operas de ce niveau la. Et puis au cine c'est BEAUCOUP mieux que devant la teloche ou son PC.

Qu'est ce que tu penses sur la qualite de la production ?
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6995
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 12:24

JM a écrit:
les interviews du metteur en scène, compositeur etc, réalisés pendant les interludes n'ont aucun sous-titres ! A ce prix là, je trouve que c'est quand même un peu de l'arnaque.

en plus c'est tellement facile de sous-titrer en français ce qui se dit en direct à New York... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
JM
Mélomane averti



Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 12:36

fliegender a écrit:
Les interviews ne sont pas soustitrees car elles sont faites en direct.

Oui j'avais bien compris mais dans ce cas là il me semble qu'il aurait été préférable de réaliser ces interviews avant le spectacle pour pouvoir ensuite incruster les sous-titrages. Si l'on diffuse à travers le monde il faut avoir aussi le souci que tout le monde puisse comprendre ce qui est dit. Ça ne me parait pas tellement compliqué à faire en plus ; ou alors peut-être que l'on trouve des sous-titres sur les diffusions en différés. En tout cas ce n'est pas étonnant que l'opéra soit devenu un genre aussi élitiste, en présentant les choses de cette manière là, il n'y a que les spécialistes que ça peut vraiment intéresser.

fliegender a écrit:
Qu'est ce que tu penses sur la qualite de la production ?

Le plateau vocal était de qualité, en particulier la soprano Rachelle Durkin. Sinon la mise en scène était quelque peu décevante et manquait de dynamisme. (Celle d'Achim Freyer, réalisé en 1981 me paraissait bien plus intéressante). Dommage parce que l'idée d'intégrer des marionnettes géantes était une idée visuelle excellente mais on ne les voit pas beaucoup sur scène en fait.
Revenir en haut Aller en bas
fliegender
Mélomaniaque
fliegender


Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 13:05

Oui, je comprends bien et je suis assez d'accord avec toi, mais comme l'idee du depart etait de faire le direct... La magie du direct toujours attire des gens plus que des rediffusions... Tu vois que notre epoque est tres marque par des "reality shows". Meme les fans d'opera ici ralent quand on donne un opera a la tele avec UNE HEURE de decalage !
Oui, pour les interviews c'est different, on pourrait les preparer avant, mais ca aurait enleve une partie d'excitation -- cad. de voir en live ce qui se passe en coulisses. Deux facon de voir cela sont valables.

Au debut ca a ete organise que pour les US ; ensuite ca a pris en popularite mondiale. Et puis il y a aussi le phenomene que presque tout le monde comprend l'anglais... Si tu trouves un moment, ecris un message sur le site de Met, et ils considereront ce cote du probleme aussi. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 13:31

JM a écrit:
J'étais assez curieux de voir ce que pouvait donner ses retranscriptions d'opéras dans les salles de cinéma - j'en avais encore jamais vu - et je suis allé voir la production du Satyagraha de Philip Glass hier soir et je dois dire que suis vraiment resté sur ma faim. Je parle pas de la qualité du spectacle mais de la retransmission que j'ai vraiment trouvé décevante. La définition de l'image est assez médiocre, le son sature souvent et manque de relief mais le pire c'est qu'une bonne partie du livret n'est même pas sous-titré et les interviews du metteur en scène, compositeur etc, réalisés pendant les interludes n'ont aucun sous-titres ! |
La qualité du son et de l'image dépendent des salles. Où étais-tu ?
Pour les sous-titres, il y en a toujours (même pour les opéras en français !) pour des opéras traditionnels mais évidemment pas pour les interviews réalisées en direct. Hier, l'absence de sous-titre était spéciale : c'était fait à la demande du compositeur. Il s'en est expliqué pendant les interviews : d'une part, le texte chanté est uniquement constitué d'extraits en sanscrit de la Bhagavad Gita et n'a pas de rapport direct avec l'action (Gandhi) ; par ailleurs, ces extraits sont projetés en traduction anglaise périodiquement sur la scène et là, ils étaient bien traduits en français.
J'ai adoré le spectacle et sa mise en scène.
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti



Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 14:51

J'ai vu le spectacle à la géode. Sinon, même s'il sagit d'une volonté du compositeur, je ne comprends pas bien l'intérêt d'avoir occulté dans la traduction, la plupart des textes du livret. Dans les autres productions que j'ai pu voir, il n'y avait pas toutes ces coupes et je trouvais justement que ça rendait l'action beaucoup plus compréhensible ; d'autant qu'il s'agit plus d'un oratorio que d'un opéra contenant originellement assez peu de texte, vu qu'il est répété plusieurs fois ; alors pourquoi ce choix, d'en avoir traduit seulement qu'une partie ? J'avoue que ça m'échappe complètement.

fliegender a écrit:
Si tu trouves un moment, ecris un message sur le site de Met, et ils considereront ce cote du probleme aussi. Wink

Oui pourquoi pas ! Mais il me semble que c'est aussi aux responables de la diffusion par satellite (je crois que c'est la société Ciel Ecran en France) et aux exploitants de salles de prendre en compte ce problème, en proposant par exemple une traduction simultané en voix off. Mais bon peut-être suis je trop exigeant. Il n'empêche que pour celui qui ne comprend pas la langue - et crois moi, il y en a beaucoup - c'est vraiment frustrant.


Dernière édition par JM le Dim 20 Nov 2011 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:03

Le texte complet est disponible sur le site du Met :
http://www.metoperafamily.org/metupload/Satyagraha_libretto.pdf
Je ne trouve pas qu'il aide à comprendre l'action, qu'il ne décrit ni ne commente ; il l'éclaire simplement, mais les extraits choisis me paraissaient suffisants pour comprendre l'essence du texte et éviter de fixer son attention sur les paroles quand l'important était l'esprit et la musique.
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti



Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 20 Nov 2011 - 15:34

Ca rend quand même le livret beaucoup plus abstrait et obscur. Il n'ont gardé que des phrases clés et ce qui m'a surtout gêné c'est qu'il y a des passages entiers comme l'épilogue de l'Acte III qui ne sont carrément pas sous-titré. C'est quand même déroutant comme procédé.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptySam 3 Déc 2011 - 14:12

Dans le Financial Times de ce week end, sous le titre "Old songs, new story" Richard Fairman lève le voile sur cette "Enchanted Island".
La justification de ce pasticcio repose sur un certain nombre d'à priori sur les opéras baroques AMHA typiquement états uniens : ils sont incompréhensibles, trop longs et rasent les spectateurs et donc vident les salles.
L'idée de Peter Gelb, directeur du Met et homme de marketing est de choisir les "meilleurs airs d'opéras oubliés" (sic) et de les rendre attractifs à l'audience contemporaine en les insérant dans une intrigue "compréhensible" (re sic) - là encore on sera dans le domaine du pasticcio, puisqu'il s'agira d'une intrigue dont les personnages seront tirés de "la Tempête" et du "Songe d'une nuit d'été".
De ces "opéras oubliés" ne sera conservée que la musique, le livret étant réécrit - en anglais - "l'auteur" est un britannique nommé Jeremy Sams - dans ses commentaires il explique que son travail respectera la discipline de l'art lyrique, mais il est un peu permis d'en douter quand dans ces propos il ne cesse de proclamer la supériorité du "musical".
Comme souvent au Met, la distribution sera de haut niveau : il y aura notamment Placido Domingo - Neptune - qui chantera un récitatif et air tiré de Tamerlano "and then segues into some baritone Rameau".
Pas un mot dans l'article sur William Christie, qui par sa présence va endosser cette curieuse aventure.....

Ceux qui comme moi iront assister à la retransmission du 21 janvier pourront juger sur pièce.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptySam 10 Déc 2011 - 17:21

Rodelinda, samedi 3 décembre 2011 :

Je ne sais pas si d'autres personnes que moi ont assisté à cette retransmission. C'est la première fois que je voyais et entendais cet opéra en intégralité même s'il y a eu quelques coupures dans cette retransmission du Met, notamment dans le da capo de "Morrai si" et l'air "Scacciata dal suo nido" de Bertarido.

C'est la troisième mise en scène de Stephen Wadsworth que je vois au cinéma après Boris Godunov et Iphigénie en Tauride la saison dernière. J'ai trouvé sa mise en scène très convaincante et très belle par ailleurs. Il y a avait suffisamment de mouvement sur scène pour que l'on ne s'ennuie pas.

Belle direction de Harry Bicket avec des choix de tempi judicieux, de belles couleurs. L'orchestre du Met a été bien préparé. Il avait déjà dirigé cette oeuvre lors de la saison 2004-2005.

Par rapport à la distribution de 2004-2005 et celle de 2005-2006, il y a quelques changements.

Renée Fleming incarnait pour la troisième fois Rodelinda dans cette production. Je ne crois pas qu'elle ait incarné le rôle ailleurs. Le Met avait spécialement monté cet opéra pour elle. Ce que je connais de Fleming dans le répertoire baroque me faisait avoir des craintes. Au final, j'ai plutôt eu une belle surprise, notamment dans les airs élégiaques. La voix est toujours aussi superbe dans l'aigu en particulier, le grave est beaucoup moins beau malheureusement. La souplesse au niveau de la vocalisation n'est pas idéale mais elle s'en est bien tirée. Les trilles étaient parfaits. C'était investi sur le plan dramatique. "Ombre piante", "Ritorna o caro" et surtout "Se'l mio duol non e si forte" ont été des moments magnifiques en terme de chant et d'expressivité, en particulier pour le troisième air que je cite. Certes, elle n'est pas une spécialiste de ce répertoire, c'est maniéré par moments mais moins que je l'aurais cru mais cela restait d'un très haut niveau.

Andreas Scholl chantait déjà Bertarido en 2006. Ce n'est pas mon contre-ténor favori mais il faut reconnaître que globalement, ce rôle lui convient très bien, notamment dans certains airs, en particulier "Dove sei" et "Con rauco mormorio", le deuxième a été un vrai instant de grâce. Dans "Vii tiranno" malgré les variations remarquables, on peut regretter l'absence de grave. "Confusa si miri" était un peu trop neutre. Il conférait la noblesse nécessaire au personnage et le duo avec Fleming mêlant leur deux voix a été un des moments les plus beaux de cette retransmission.

Joseph Kaiser que j'ai entendu déjà dans divers rôles à la radio + vu et entendu lors d'une précédente retransmission du Met : Admète dans l'Alceste de Gluck de juillet 2010 à Aix en Provence, Lenski dans l'Eugène Onéguine parisien de la saison dernière et Flamand dans Capriccio au Met est un ténor plein de qualités. C'est ma révélation sur cette retransmission. Je crois que c'était son premier rôle baroque. Tout y était : grande musicalité, sensibilité dans les airs qui en requéraient, abattage vocal, présence scénique, caractérisation remarquable du rôle, timbre superbe, vocalisation excellente.

Stephanie Blythe m'a déçu dans le premier air d'Eduige malgré l'abattage dont elle a fait preuve. J'ai trouvé les registres un peu trop déconnectés et la voix pas toujours très séduisante. Pourtant, elle maîtrise ce répertoire et son portrait était convaincant. L'air dans lequel elle a été excellente est "De' miei scherni per far le vendette" au second acte.

Iestyn Davies campait un Unulfo très sympathique et c'était très bon sur le plan vocal. Il a fait de beaux allègements comme Scholl d'ailleurs. "Fra tempeste funeste a quest'alma" et "Un zeffiro spiro" sont les airs dans lesquels je l'ai préféré.

Shenyang a une très belle voix de basse et il a une présence incontestable. Excellent Garibaldo, rôle important et en même temps moins servi musicalement. Les deux airs ont été interprétés de manière excellente.

Dans l'ensemble, la distribution était très homogène. Globalement, j'ai passé une très bonne soirée.

Je vais voir Faust tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptySam 10 Déc 2011 - 17:30

Je suis assez d'accord avec ton analyse, Aurèle, excepté que j'aurais été moins généreux pour Scholl, qu'on n'entend quasiment pas (et c'était encore pire dans la salle, paraît-il), et plus généreux pour Blythe qui a été excellente et bien dans le style mais dont hélas la monstrueuse grosseur entrave la crédibilité malgré mon immense capital de sympathie pour elle. Fleming a fait plus du Fleming que du Händel authentique, mais ça tombe bien, j'aime bien Fleming : c'était très beau.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptySam 31 Déc 2011 - 15:48

Personne n'a parlé de la retransmission du Faust du 10 décembre, en tout cas dans ce topic.
J'avais passé globalement une agréable soirée grâce à la distribution et à la direction orchestrale.

La mise en scène de Des McAnuff gênait pour l'accentuation sur Hiroshima et/ou Nagasaki. La Nuit de Walpurgis raccourcie d'ailleurs ne fonctionnait pas du tout avec les personnages portant les stigmates du bombardement nucléaire et des masques. La couleur verte fluo en plus était une horreur. J'ai bien aimé en revanche les visages animés de Faust et Marguerite, l'apparition des roses rouges. Cela n'apportait pas forcément énormément mais c'était plutôt poétique. La scène de la mort de l'enfant en revanche était ridicule et beaucoup plus dérangeante avec ce bébé noyé dans le lavabo, il y avait en plus rajout des cris du bébé. Le metteur en scène a choisi de mettre l'accent sur le fait que Marguerite est enceinte. Poplavskaya devait porter un faux ventre qu'elle caressait de temps en temps. Je n'ai pas vu la production de Martinoty ou celle de Lavelli en entier mais celle de McVicar est beaucoup plus convaincante et plus intéressante.

Excellente direction de Yannick Nézet-Séguin insufflant suffisamment de rythme et très belle dans les pages plus intimistes et lyriques. Seul "Gloire immortelle" a été râté, trop pompier à mon goût.

Kaufmann en dépit d'une contre-note râtée dans "Salut demeure chaste et pure" a offert des trésors de poésie, de très belles nuances. J'adore le timbre par ailleurs. La qualité de sa diction en français depuis son Werther parisien en particulier n'est plus à démontrer. J'ai adoré son incarnation qui passait beaucoup par le regard comme souvent avec lui. C'est un excellent Faust.
Poplavskaya a été une excellente surprise pour moi. Je ne l'avais entendu essentiellement que dans Elisabetta di Valois lors de la retransmission du Met de la saison dernière. Sa diction tout d'abord a été excellente. La vocalisation du rôle ne lui posait pas de problèmes et elle incarnait surtout magistralement le personnage, on sentait l'évolution de celui-ci. Elle est beaucoup plus intéressante que Gheorghiu et Mula (je me base uniquement sur le Faust d'Orange en ce qui la concerne) sur le plan de l'incarnation du rôle et je la préfère même sur le plan vocal en dépit de quelques aigus particuliers.
Pape est l'un des meilleurs Méphistophélès actuels et il l'a encore démontré. On peut déplorer parfois une diction un peu flottante mais il a offert un chant élégant dans l'ensemble, loin de la vulgarité de Terfel qui triomphait surtout scéniquement dans la production de McVicar. La voix est toujours aussi séduisante. L'humour et le second degré étaient bien présents par ailleurs et c'est important dans ce rôle. Il a par ailleurs une présence scénique incontestable.
Remarquables Valentin et Siebel de Russell Braun et Michèle Losier.
Marthe tout à fait convaincante de Wendy White, assez drôle et Wagner efficace de Jonathan Beyer.
Choeurs un peu irréguliers malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptySam 31 Déc 2011 - 16:20

aurele a écrit:
J'avais passé globalement une agréable soirée grâce à la distribution et à la direction orchestrale.
J'ai commencé à écouter, mais ne suis pas allé au bout...

Citation :
Kaufmann en dépit d'une contre-note râtée dans "Salut demeure chaste et pure" a offert des trésors de poésie, de très belles nuances. J'adore le timbre par ailleurs. La qualité de sa diction en français depuis son Werther parisien en particulier n'est plus à démontrer. J'ai adoré son incarnation qui passait beaucoup par le regard comme souvent avec lui. C'est un excellent Faust.
Une contre-note beuglé en effet... mais aussi des effets totalement déplacé à mon goût dans Faust, qui demande une délicatesse d’émission, une classe et une clareté que ne possède pas Kaufmann.
Et sinon, beaucoup devrait passer par sa voix non? Mr.Red

Citation :
Poplavskaya a été une excellente surprise pour moi. Je ne l'avais entendu essentiellement que dans Elisabetta di Valois lors de la retransmission du Met de la saison dernière. Sa diction tout d'abord a été excellente. La vocalisation du rôle ne lui posait pas de problèmes et elle incarnait surtout magistralement le personnage, on sentait l'évolution de celui-ci. Elle est beaucoup plus intéressante que Gheorghiu et Mula (je me base uniquement sur le Faust d'Orange en ce qui la concerne) sur le plan de l'incarnation du rôle et je la préfère même sur le plan vocal en dépit de quelques aigus particuliers.
J'ai trouvé ça très quelconque en fait... Très froid, pas particulièrement nuancé... Mula est beaucoup plus intéressante je trouve parce que même si la vocalisation est une catastrophe, elle phrase avec art, nuançant magnifiquement (elle arrive même à faire alléger Alagna!!)

Citation :
Pape est l'un des meilleurs Méphistophélès actuels et il l'a encore démontré. On peut déplorer parfois une diction un peu flottante mais il a offert un chant élégant dans l'ensemble, loin de la vulgarité de Terfel qui triomphait surtout scéniquement dans la production de McVicar. La voix est toujours aussi séduisante. L'humour et le second degré étaient bien présents par ailleurs et c'est important dans ce rôle. Il a par ailleurs une présence scénique incontestable.
Ce que j'ai entendu ne m'a pas vraiment intéressé... beaucoup moins classe qu'à Oranges, il donnait plutôt dans le gros méchant j'ai trouvé... dommage...


SInon, quelqu'un sait si les représentations avec Calleja seront retransmises?

Enfin pour moi, ce Faust du MET n'a pas grand chose à envier à celui de Paris question musique...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptySam 31 Déc 2011 - 20:34

L'appréciation de la musique, et surtout des voix, est complètement subjective. Je ne me retrouve pas du tout dans l'avis de Polyeucte mais beaucoup plus dans celui d'Aurèle. J'ai trouvé Jonas Kaufmann splendide de sensibilité et de classe, et Poplavskaia tout à fait convaincante (je ne l'oppose pas à Mula que j'aime bien aussi dans le rôle de Marguerite). Personnellement, la mise en scène assez décriée dans les journaux m'a beaucoup plu à part un ou deux trucs. La direction de Nézet-Seguin était aussi enthousiasmante que le bonhomme lui-même qui est un défenseur ardent de la musique française ; je viens de revoir à la télé son beau Roméo et Juliette de Salzbourg d'il y a quelques années avec Villazon (que je viens aussi de voir dans les récents Contes d'Hoffmann de Münich ; il semble avoir bien retrouvé sa voix).
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23540
Age : 32
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 2 Jan 2012 - 12:11

http://www.metoperafamily.org/metopera/enchanted-island-music.aspx

critiques de la première :

http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/n/a/2011/12/31/entertainment/e230347S33.DTL

http://www.nytimes.com/2012/01/02/arts/music/the-enchanted-island-at-the-metropolitan-opera-review.html?pagewanted=1&_r=1&ref=music (avec photos + video mêlant extraits et interviews)

http://www.seenandheard-international.com/2012/01/01/metropolitan-opera-presents-world-premier-baroque-pastiche-the-enchanted-island/

http://theclassicalreview.com/2012/01/a-strong-cast-and-magical-staging-win-out-over-pc-cliches-in-the-mets-enchanted-island/

http://parterre.com/2012/01/01/noble-salvage/

On apprend qu'il y a eu des transpositions d'airs d'une tessiture à une autre et des coupures dans les da capo. De Niese a deux airs très difficiles à chanter mais celui de Griselda, "Agitata da due venti" sur un nouveau texte en anglais dont on peut entendre un extrait dans la vidéo est coupé. Les critiques sont plutôt positives.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 2 Jan 2012 - 15:57

Merci pour les critiques Aurèle !
Les photos laissent penser que la mise en scène est d'un kitch un peu effrayant...

J'ai lu sur un autre forum la liste des extraits recyclés : ça a l'air très abondant, enfin si le recyclage est exhaustif, avec les da capo...
Haendel se taille la part du lion, avec des airs tirés souvent d'oeuvres mineures.

J'ai des places pour la retransmission du 21 : je dirai alors si cette entreprise valait mieux qu'une production d'Ariodante ou des Indes Galantes....

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2012 - 9:01

Voilà ce qu'écrit le F T sur cette "Enchanted island" ou plutot pour l'auteur de l'article "Unenchanted" !

.http://www.ft.com/intl/cms/s/2/fa48881a-352f-11e1-a4ab-00144feabdc0.html#axzz1iJyRseM5

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 8 Jan 2012 - 14:05

Enchanted Island commentée par ses créateurs :

http://www.metoperafamily.org/metopera/broadcast/template.aspx?id=15418

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Mélomaniaque
Martine


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMar 10 Jan 2012 - 10:24

Polyeucte a écrit:

SInon, quelqu'un sait si les représentations avec Calleja seront retransmises?

Enfin pour moi, ce Faust du MET n'a pas grand chose à envier à celui de Paris question musique...
Celle d'hier soir était retransmise sur Sirius mais, après s'être arrété au 1er entracte jeudi dernier, Joseph Calleja a annulé dans la journée d'hier. C'est Roberto Alagna qui l'a remplacé et qui chantera Mario pour la 1ère de Tosca ce soir.

Roberto I love you !! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMar 10 Jan 2012 - 10:30

Donc pas de Faust qu'on pourrait écouter avec Calleja... Sad (parce que bon, le Faust d'Alagna, on en a quand même un certain nombre... hehe)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Mélomaniaque
Martine


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyMar 10 Jan 2012 - 10:38

Polyeucte a écrit:
Donc pas de Faust qu'on pourrait écouter avec Calleja... Sad (parce que bon, le Faust d'Alagna, on en a quand même un certain nombre... hehe)
Pas de retransmission radio (car pas de matinée) et pas de retransmission par MET Live. Retransmission uniquement par Sirius. que l'on peut écouter gratuitement pendant 7 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 22 Jan 2012 - 11:09


The Enchanted Island

Musique de Haendel, Vivaldi, Rameau
Livret de Jeremy Sams, d'après "La Tempête" et "Le Songe d'une nuit d'été"
Mise en scène : Phelim Mc Dermott
Décors : Julian Crouch
Costumes : Kevin Pollard

Sycorax : Joyce di Donato
Ariel : Daniele de Niese
Miranda : Lisette Oropresa
Helena : Leyla Claire
Hermia : Elizabeth de Shong
Prospero : David Daniels
Caliban : Luca Pisaroni
Neptune : Placido Domingo
Ferdinand : Anthony Roth Costanzo
Demetrius : Paul Appleby
Lysander : Elliott Madore

Choeurs et Orchestre du Metropolitan Opera, William Christie, Direction

J'abordais ce spectacle avec un certain scepticisme - l'idée que l'opéra baroque puisse nécessiter un "rajeunissement" pour toucher le grand public me semble discutable - mais si la visée commerciale de l'entreprise me semble indiscutable, je rends les armes devant le talent et l'intelligence mis en oeuvre dans ce pasticcio.

Le mérite en revient d'abord à Peter Gelb, qui a eu l'idée, et à Jeremy Sams, homme rompu aux musicals de Broadway pour la fabrication de l'objet - pour moi, c'est presqu'un tour de force - à partir de la trame shakespearienne, il a conçu une intrigue qui intéresse de bout en bout, qui permet d'insérer toutes les formes habituelles de l'opéra baroques : élégies, airs de fureur, scènes de songe ou mythologiques.. avec en plus une bonne pincée d'humour : on rit souvent pendant ce spectacle.
L'aspect scénique est beaucoup plus intéressant que ce que laisse penser les images diffusées dans la presse : le metteur en scène arrive à combiner les techniques du spectacle baroque, avec ses toiles et ses machines avec l'usage des vidéos. Pas une once de vulgarité.
Le résultat est une oeuvre qui est dure environ 3 heures, mais qui captive en permanence.
La fabrication de la partition, à partir du répertoire baroque, est la clé de voûte de l'ensemble et elle résulte d'un travail collectif entre Jeremy Sams, William Christie et les principaux interprètes vocaux.
La partition comporte une quarantaine de numéros, Haendel se taille la part du lion, avec 27 numéros, suivi par Vivaldi et Rameau - il y a aussi une oeuvre de Purcell et de Campra - l'écriture du livret, en langue anglaise fonctionne bien avec la musique - celle-ci fait l'objet d'un respect scrupuleux : il ne manque, AMHA, pas une note ou aucune vocalise et toutes les reprises des da capo sont faites dans le strict respect du style.
Cela ne pourrait pas évidemment fonctionner sans une distribution de haut niveau parfaitement rompue à ce répertoire:
La distribution est dominée par Joyce di Donato et David Daniels, mais Daniele de Niese, que j'apprécie modérément, est bien à son affaire en Ariel.
Interrogé par Deborah Voigt à l'entracte, Domingo, dont c'est le 146ème role a expliqué qu'il s'agissait de son premier role de dieu.

L'orchestre était celui du Met en formation restreinte, auquel Christie, particulièrement en forme, a rendu un hommage appuyé.

Finalement, je n'aurais pas misé un cent sur cette entreprise, qui s'avère etre une belle réussite : un DVD serait parfaitement justifié.

Montfort




Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 22 Jan 2012 - 16:34

Excellent spectacle qui a pourtant été accueilli très froidement par la critique classique. Un enchantement !
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Mélomaniaque
Martine


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 22 Jan 2012 - 18:33

Moi qui ne suis pas une fana de ce répertoire, j'ai passé une superbe soirée.
Finalement, de faire ce pastiche sous la forme d'un conte fonctionne à merveille. Ce n'était des airs bout à bout mais une vraie histoire.
Les décors, les projections et les costumes sont magnifiques. Tout fonctionnait à merveille.
Tous les interprètes sont à louer, en premier lieu Joyce di donato, David Daniels et Luca Posaroni (que je l'aime celui-là). J'ai toujour un peu de mal avec D. de Niese.

Cette Ile enchantée était un véritable enchantement et j'espère bien qu'il y aura un DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 22 Jan 2012 - 20:13

Quand on pense que l'Obéron de Wranitzky attend toujours une version scénique correcte, l'intérêt de ce collage, le plus beau soit-il (Vivaldi in english tout de même!) laisse dubitatif. Que des musiciens tenants de "l'historiquement informé" et du "baroquement correct" se livrent à ce genre de pitreries relativise quelque peu leur sérieux quand ils s'attaquent à de vraies oeuvres au lieu de bariolages carnavalesques pour américains aculturés.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 75
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyDim 22 Jan 2012 - 22:28

sud273 a écrit:
Quand on pense que l'Obéron de Wranitzky attend toujours une version scénique correcte, l'intérêt de ce collage, le plus beau soit-il (Vivaldi in english tout de même!) laisse dubitatif. Que des musiciens tenants de "l'historiquement informé" et du "baroquement correct" se livrent à ce genre de pitreries relativise quelque peu leur sérieux quand ils s'attaquent à de vraies oeuvres au lieu de bariolages carnavalesques pour américains aculturé

On peut présumer que tu n'as pas regardé cet objet très achevé qu'on peut qualifier de beaucoup de choses, mais certainement pas de pitrerie.
Quand aux américains "aculturés -sic - il faut etre parfaitement ignorant de la vie culturelle souvent foisonnante des grandes villes U S pour écrire des contre-vérités pareilles

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Froberger
Mélomaniaque
Froberger


Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 23 Jan 2012 - 8:32

Montfort a écrit:
sud273 a écrit:
Quand on pense que l'Obéron de Wranitzky attend toujours une version scénique correcte, l'intérêt de ce collage, le plus beau soit-il (Vivaldi in english tout de même!) laisse dubitatif. Que des musiciens tenants de "l'historiquement informé" et du "baroquement correct" se livrent à ce genre de pitreries relativise quelque peu leur sérieux quand ils s'attaquent à de vraies oeuvres au lieu de bariolages carnavalesques pour américains aculturé

On peut présumer que tu n'as pas regardé cet objet très achevé qu'on peut qualifier de beaucoup de choses, mais certainement pas de pitrerie.
Quand aux américains "aculturés -sic - il faut etre parfaitement ignorant de la vie culturelle souvent foisonnante des grandes villes U S pour écrire des contre-vérités pareilles
Il faut surtout être très con pour dire une connerie pareille. Et oublier que ce sont des américains (tels William Christie) qui ont longtemps milité à contre-courant, pour faire redécouvrir aux français (et aux italiens, etc.) une époque qu'ils avaient largement oubliés, et n'étaient pas pressés de revisiter. En effet, La France qui se targue de sa haute culture a souvent (et continue toujours) de traiter son patrimoine avec beaucoup de dédain.

Par ailleurs, Monsieur "historiquement informé" et "baroquement correct", le pastiche étaient une des formes les plus en vogues à l'époque de la musique baroque, et c'est une démarche parfaitement naturelle — et intéressante — de vouloir essayer de s'y adonner. Si au passage cela permet de faire découvrir de l'opéra baroque — sa musique et ses trames narratives bien plus élaborées que ce qui a suivi — à un public qui s'en était éloigné, et bien ce n'est qu'un avantage supplémentaire.



Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1192
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 23 Jan 2012 - 9:20

Froberger a écrit:
Il faut surtout être très con pour dire une connerie pareille. [...]
Par ailleurs, Monsieur "historiquement informé" et "baroquement correct", le pastiche étaient une des formes les plus en vogues à l'époque de la musique baroque, [...]
Ne vous laissez pas impressionner par les petits pièges de Sud, qui n'est ni con ni inculte, comme le montrent ses messages assez fouillés sur des sujets voisins dans d'autres forums (par exemple ici) Mais il est resté très gamin et adore provoquer. Plus c'est primaire et plus c'est drôle !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 23 Jan 2012 - 13:52

Froberger a écrit:
Montfort a écrit:
sud273 a écrit:
Quand on pense que l'Obéron de Wranitzky attend toujours une version scénique correcte, l'intérêt de ce collage, le plus beau soit-il (Vivaldi in english tout de même!) laisse dubitatif. Que des musiciens tenants de "l'historiquement informé" et du "baroquement correct" se livrent à ce genre de pitreries relativise quelque peu leur sérieux quand ils s'attaquent à de vraies oeuvres au lieu de bariolages carnavalesques pour américains aculturé

On peut présumer que tu n'as pas regardé cet objet très achevé qu'on peut qualifier de beaucoup de choses, mais certainement pas de pitrerie.
Quand aux américains "aculturés -sic - il faut etre parfaitement ignorant de la vie culturelle souvent foisonnante des grandes villes U S pour écrire des contre-vérités pareilles
Il faut surtout être très con pour dire une connerie pareille.

Hé! Depuis quand on se parle comme ça ici?
Tu peux prendre le message de Sud pour une provocation mais ça ne te donne pas le droit de répondre de cette façon et d'insulter directement ton interlocuteur!
Pas de ça ici, j'espère ne pas avoir à le redire.
Revenir en haut Aller en bas
Froberger
Mélomaniaque
Froberger


Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 EmptyLun 23 Jan 2012 - 14:21

Xavier a écrit:
Hé! Depuis quand on se parle comme ça ici?
Tu peux prendre le message de Sud pour une provocation mais ça ne te donne pas le droit de répondre de cette façon et d'insulter directement ton interlocuteur!
Pas de ça ici, j'espère ne pas avoir à le redire.
Franchement, je me fiche suprêmement de mon devenir dans un forum qui n'est collectivement pas capable de reconnaître que l'Hercule Mourant de Dauvergne est un chef d'œuvre (prend ça, Obéron de Wachowski !!).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan de New York 2011-2012   Metropolitan de New York 2011-2012 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Metropolitan de New York 2011-2012
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Metropolitan Opera-saison 2012-2013
» Versailles 2011-2012
» Futures saisons du Met
» La Monnaie 2011-2012
» Vienne 2011-2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: