Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

 

 Avraamov : Symphonie des sirènes

Aller en bas 
+3
hammerklavier
Le faiseur de reines
Siegmund
7 participants
AuteurMessage
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptySam 22 Sep 2012 - 19:56

On trouve très peu d'informations en français sur celle-ci. Très peu tout court d'ailleurs, et encore plus difficilement de CD.

A la base, je cherchais à recenser les reconstitutions, puis les comparer. Pour ce, je requière votre rescousse Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyVen 25 Jan 2013 - 19:35

Il y a un vague côté Charles Ives après avoir lu l'art des bruits de Russolo, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
hammerklavier
Mélomaniaque
hammerklavier


Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyVen 25 Jan 2013 - 19:51

le 13/09/2012 dans le matin des musicien du jeudis sur france musique il y a eu ça de diffusé :

Arseny Avraamov (1886-1944)
Symphonie de Sirènes
Reconstruction du concert de Bakou, 1922, par Leopoldo Amigo & Miguel Molina
2 CD Drone ReR RAG1&2

Mais je crois que c'est ne plus podcastable... a vérifier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptySam 26 Jan 2013 - 18:27

hammerklavier a écrit:
le 13/09/2012 dans le matin des musicien du jeudis sur france musique il y a eu ça de diffusé :

Arseny Avraamov (1886-1944)
Symphonie de Sirènes
Reconstruction du concert de Bakou, 1922, par Leopoldo Amigo & Miguel Molina
2 CD Drone ReR RAG1&2

Mais je crois que c'est ne plus podcastable... a vérifier
Crying or Very sad Non, ce n'est plus Podcastable...
Par contre on peu le trouver sur Youtube. J'étais curieux de découvrir ce morceau que je ne connaissais pas (pas plus que ce compositeur) depuis que j'avais croisé son nom sur "Compositeurs mégalo"... Et je ne suis pas déçu...
Si le Parti reprochera 20 ans plus tard à Shostakovitch de ne pas être "fredonnable", contre toute attente, cette symphonie répond parfois à ce critère !!!
En reprenant le boulot, je me suis surpris à siffloter "la symphonie des sirènes"... pété de rire
En tout cas j'aime bien. Mais j'aurais aimé des photos ou un document filmé de l'effectif et de sa disposition dans ce que je suppose être une plaine au pied du compositeur, dirigeant avec ses petits drapeaux.
Revenir en haut Aller en bas
hammerklavier
Mélomaniaque
hammerklavier


Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptySam 26 Jan 2013 - 23:19

j'avais également beaucoup aimé...

On peut dire que c'est un premier essais d'une musique concrète non ? Où y'a t-il des choses antérieures se rapportant à cette approche ?
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptySam 26 Jan 2013 - 23:49

l'art des bruits de Russolo, entre autres… Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim


Nombre de messages : 1232
Age : 76
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyJeu 31 Jan 2013 - 18:24

Je l'ai écoutée, mais pas en entier, je n'ai pas pu tenir...

Mais c'est horrible, du bruit de machines, sirènes et autres sans queue ni tête. Là on peut vraiment parler de "musique concrète" !
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyJeu 31 Jan 2013 - 19:43

Non, il y a une dynamique folle. C'est structurellement très organisée . Dans la reconstitution studio, le son et ses timbres sont même fort travaillés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyJeu 31 Jan 2013 - 19:45

Certaine musiques concrétes peuvent être bien plus abstraite, d'une poésie beaucoup plus éclatée. Ici, on a presque un scénario (révolutionnaire) avec les évidentes illustrations des hymnes et autres clins d'oeils.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyJeu 31 Jan 2013 - 21:45

Une autre reconstitution de la symphonie d'avraamov que celle que tout le monde connait ici : /watch?v=9Vszhs1X5w0

À noter qu'Avraamov a écrit une "suite" à sa symphonie des sirènes, lors de sa création à moscou en 1923, the march of workers funeral.
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyDim 2 Fév 2014 - 14:13

article complet de ce site : http://www.gaite-lyrique.net/gaitelive/dessiner-le-son-l-exposition-synesthesique....et en intégral ci-dessous

Texte retiré car non libre de droits
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89360
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyDim 2 Fév 2014 - 15:43

A moins que l'auteur ne t'ait autorisé à reproduire son article, merci de bien vouloir le retirer de ton message; tu peux laisser le lien, ça suffit.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyDim 2 Fév 2014 - 22:11

un module de remplacement?


Le soir il va négocier son talent à l’opéra, son piano accompagne les petites ballerines, comme il double sous l’écran du cinéma les images qui défilent des machines fumantes à l’assaut des spectateurs hurlant : ce monde est habité par la répétition. Le jour, il dessine des réseaux, des machines dans les bureaux de recherche des chemins de fer, quand ses trajets se limitent à la traversée des rues qui séparent la gare et le théâtre, le bruit des rails répète aussi, comme l’histoire la même note obstinée que ne contredit que le sifflets de vapeur actionnés telles des cornes de brumes, la masse d’acier animée petit à petit par la vitesse qui fonce aveuglément, le ventre plein des éclopés de retour de la guerre civile, les mêmes locomotives chargées de douze jeu de sirènes qui entonnent l’introduction de la symphonie au matin du 7 novembre, restaurant le ferraillement des blindés et les éclats des canons commandés par les feux d’artifice, ceux qui ont pris la ville dans les rougeoiements d’incendie reflétées par les eaux du Don tranquille.

Comme tous les élèves du conservatoire, il a les consignes écrites des vents de la fanfare, ceux qui savent souffler dans le premier cuivre venu, ces choses étranges à six pavillons qui sonnent aussi canardeux qu’un tuyau d’arrosage planté d’entonnoirs. Dans l’autre poche il a aussi les consignes rédigées à l’intention des ouvriers des chemins de fer, qui entonneront comme les foules entassées sur les places, les notes de la Marseillaise pour faire contrepoint à celles de l’Internationale jouée par l‘orgue à roue des Machines à sifflets à vapeur. Et le résumé du déroulement de la symphonie découpé dans le journal local depuis trois jours afin que toute la ville joue comme un seul homme à milliers de voix : pas de spectateurs, pas d’auditeurs, tous les acteurs du présent, mimant la fin d’un monde et la surrection du suivant, réintroduisant l’ordre dans le chaos qui mit fin au silence de l’immobilité.

« Au matin du 5ème anniversaire, tous les navires du port fluvial, y compris les petits barges et les barques se rassembleront près des docks de la gare à 7 heures précises. Tous les bateaux auront reçu les instructions écrites d’un groupe de musicien. Le destroyer porteur de la machine à sifflets vapeur sera ancré, entouré de ses conserves, plus haut, en face de la tour.
A 9 heures toute la flottille sera en position. Toutes les machines mobiles, les trains locaux, les vaisseaux de combat et les tracteurs arriveront en même temps. Les ouvriers des chemins de fer, ceux des usines de construction aéronautiques, les  cadets des Régiments, les étudiants du conservatoire, les musiciens professionnels et les troupes des théâtres seront en place sur les docks depuis 8h30.
A 10 heures, les troupes, l’artillerie, mitraillettes et canons mobiles ainsi que tout le reste des véhicules automobiles se placeront en position selon les ordres reçus. Avions et hydravions se tiendront prêts à décoller.
Pas plus tard que 10h30 les hommes en charge de produire les signaux, avec leur batteries de drapeaux bleu, blanc rouge, jaune et noirs auront pris leurs positions aux terminaux régionaux et ferroviaires. Le canon de midi a été décommandé.

L’équipe pyrotechnique donnera le signal aux véhicules venant de la périphérie d’avancer vers le centre-ville en prenant soin de faire le moins de bruit possible.
Au cinquième coup de canon, le premier et le second district actionneront leurs alarmes ; au dixième les sirènes des bureaux et des docks les rejoindront. Au 15ème les avions décolleront et les cloches sonneront à toutes volées. Au 18ème les sirènes des squares et des machines à vapeur qui y auront été positionnées, la première compagnie de l’Académie Militaire quittera le parc pour rejoindre les docks en jouant la marche Varashanka. Un dernier appel de sirène retentira au 21ème coup de canon avant que tout retourne au silence.

Pause.

Le triple appel des sirènes retentira accompagné d’un Hourra hurlé par la foule sur les docks. Les machines à sifflet vapeur donneront le signal du final en jouant l’Internationale (quatre fois). Au milieu une fanfare fera entendre la Marseillaise soutenue par un chœur de moteurs automobiles. La foule des places se mettra à chanter à la seconde répétition. A la fin du 4ème couplet les cadets et l’infanterie retourneront vers le parc ou la foule les saluera d’un nouveau Hourra.
A la fin un chœur festif et universel combiné avec toutes les alarmes, sirènes, jouera durant trois minutes, accompagné par les cloches.
Marche cérémonielle, Artillerie, flotte, mitraillettes reçoivent leurs signaux du chef d’orchestre installé au sommet de la tour. Le drapeau rouge et blanc est utilisé pour les batteries, le bleu et jaune commande les sirènes, le drapeau rouge quatre couleurs pour l’artillerie, le drapeau rouge uni pour les interventions en solo des bateaux, des trains, et du chœur d’automobiles. Au signal de la batterie, l’Internationale est répétée deux fois pendant la procession finale. Les engins devront continuer à tirer aussi longtemps que sont maintenus les signaux.
Les instructions ci-dessus sont impératives et leur exécution irrévocable sous la responsabilité des autorités militaires et des institutions scolaires associées. Tous les participants devront avoir sur eux leurs propres consignes durant les célébrations.

L’organisateur et chef d’orchestre de la "Symphonie des Sirènes" est M. Arseny Avraamov, commissaire pour les arts au sein du Commissariat populaire à l’éducation (Narkompros).
La Symphonie des Sirènes est un monumental ouvrage prolétarien pour la création duquel ont été employé des sons provenant uniquement des machines et des usines. Son exécution rappelle au peuple son véritable rôle, le pouvoir de décider de sa propre histoire. « La musique, parmi tous les arts est celui qui possède le plus grand pouvoir d’organisation social. Le travail collectif, qu’il soit militaire ou agricole ne peut se concevoir sans musique et sans chants… Le système capitaliste donne naissance aux dérives anarchistes. Sa peur de voir les travailleurs marcher, unis, empêche la musique de se développer en liberté. »

C’est pourquoi Arseny Avramov a proposé au Commissaire Lunacharsky un projet de loi visant à brûler tous les pianos qui sont le symbole du carcan religieux et bourgeois du système tempéré sur lequel s’est bâtie la musique occidentale, système qui mutile depuis Bach le sens musical du peuple et des compositeurs, et leur remplacement par des instruments destinés à produire des sons synthétiques seuls capables de rendre compte de la texture complexe du son, tel que les enregistrements en ont révélé le spectre.
Revenir en haut Aller en bas
tom1s
Néophyte



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/10/2012

Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes EmptyLun 28 Avr 2014 - 17:18

Cette symphonie me fascine. Il y a sur ce site une biographie d'Avraamov et une analyse de la symphonie, ainsi que d'autres morceaux présents sur le disque fait par Leopoldo Amigo et Miguel Molina.

http://monoskop.org/Arseny_Avraamov

http://monoskop.org/images/a/a8/Baku_Symphony_of_Sirens_Sound_Experiments_in_The_Russian_Avant-Garde.pdf

http://monoskop.org/Symphony_of_Sirens
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Avraamov : Symphonie des sirènes Empty
MessageSujet: Re: Avraamov : Symphonie des sirènes   Avraamov : Symphonie des sirènes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Avraamov : Symphonie des sirènes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5
» BT 145 "symphonie"
» Tchaikovsky - Symphonies
» Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques
» Symphonies de Sibelius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: