Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

 

 Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5

Aller en bas 
+3
DavidLeMarrec
Mélomaniac
vinclec
7 participants
AuteurMessage
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyDim 28 Oct 2012 - 17:23

Un GROS coup de coeur: la symphonie numéro 5 de Sibélius dans sa VERSION ORIGINALE de 1915, partition redécouverte bien longtemps après sa mort. Un souffle "jeune" et audacieux parcourt cette musique "originelle" pleine d'aspérités, aspérités que Sibelius a gommées (mais il en a rajouté d'autres) dans la version finale. Les différences sont si drastiques que même le simple amateur (que je suis) se régale de la comparaison entre les deux versions : c'est flagrant (beaucoup plus que dans le concerto pour violon, par exemple)

On a presque, par moments, la sensation rare d'entendre un "Sibélius inconnu" : la version originale fait en effet presque 4 minutes de plus !

- la version originale est en 4 mouvements au lieu de 3 (mais il s'agit en fait de la fusion des mouvements 1 et 2, donnant le vaste premier mouvement dans la version que nous connaissons)
- l'orchestration est singulièrement plus "claire" dans la version originale, moins "épaisse", plus spontanée, donc. Une évolution fascinante de la texture (par moments)... C'est tout l'inverse pour la fluidité mélodique : dans la version finale, épurée, c'est plus clair... Notamment dans ce grandiose dernier mouvement où la version originale "cherche" le thème, le torture un peu,...
Et surtout :
- la fameuse fin en "coups espacés par de grands mystérieux silences" n'existait pas dans la première mouture, qui se terminait par un banal unisson

Dans l'ensemble, la version originale est plus audacieuse (mais son premier mouvement est plus doux, plus apaisé), la version finale est bien plus "parfaite" voire "classique". Et vous, qu'en pensez-vous ?

APPEL A VOLONTAIRE: y aurait-il un mélomane averti pour nous faire une écoute comparative approfondie mouvement par mouvement?



Le disque de Vanska avec le Lahti Symphonic Orchestra (chez Bis) offre successivement les deux versions de la cinquième symphonie de Sibelius, celle de 1915 et celle de 1919 (une troisième, intermédiaire, a été détruite par le compositeur). Je recommande ce disque à tout amateur de Sibelius et, plus largement, à tout curieux de musique symphonique ou de composition. Il offre un saisissant regard évolutif sur une composition symphonique majeure du XXème siècle...

Le disque est dispo pour 3 fois rien en mp3 sur Amazon ou chez un autre fournisseur.

Seul bémol: l'interprétation globalement plate et peu lyrique de Vanska. Bien sûr on préférera Sanderling pour une première approche de la symphonie (par exemple).
Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  519z-l10


Dernière édition par vinclec le Mar 5 Fév 2013 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyDim 28 Oct 2012 - 18:46

vinclec a écrit:
[...]

APPEL A VOLONTAIRE: y aurait-il un mélomane averti pour nous faire une écoute comparative approfondie mouvement par mouvement?

Le disque est dispo pour 3 fois rien en mp3 sur Amazon ou chez un autre fournisseur.

Pour cela faudrait disposer de la partition... Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  2661413304

Très intéressant sujet au demeurant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyMar 26 Avr 2016 - 10:26

Ô réceptables de la sapience discographique !

Puissiez-vous m'être secourables.

J'ai remis cette première version de la Cinquième après une longue fréquentation des autres symphonies. Je suis frappé par sa lisibilité : là où les « ponts » de la version définitive sont assez complexes, ici tout coule de source. C'est en réalité le même matériau thématique, mais organisé assez différemment : l'ordre et l'importance des thèmes, la gestion des plans, et surtout les transitions, tout cela change ; plus qu'un autre version, c'est une autre symphonie.

Comme vous posiez la question et que c'est tout frais dans mon oreille (lu la partition et vu en concert la version de 1919 assez récemment, et je viens de réécouter les deux versions), je fais un point sur ce que j'ai entendu. Bien sûr, c'est de la généralité, plus pour informer ceux qui ne l'ont pas écoutée (ou qui n'en sont que peu familiers) que pour livrer une étude instructive, hein.

Au I, parfois élusif dans la version définitive, l'organisation thématique paraît limpide, presque une forme sonate, avec ses deux thèmes identifiables et leurs répliques, assez nettement organisés. Je suis très séduit par l'inversion du thème A et du choral d'entrée : au lieu d'une entrée simple et majestueuse, trompeuse sur les entrelacs retors qui suivent, on ouvre sur ce thème malingre aux bois, qui s'épanouit un peu plus tard dans le choral (un peu comme le chant des cors dans le dernier mouvement). D'une manière, générale, j'y trouve les équilibres plus séduisants, quelque chose de plus mordant, et de formellement beaucoup plus lisible, au lieu des longs ponts bizarres.
Le II est en fait attacca au I, et pas très développé.

Le III est le même Andante mosso (Sibelus y adjoint quasi allegretto en 1919), mais au lieu d'une forme variation assez régulière, et qui tire vers l'évocation folklorique, la version originale reste totalement dans l'allusion : les bois sont très audibles mais peu thématiques, et le thème de la variation est en réalité assez caché, discrètement énoncé par les cordes, en sous-main, et en l'évoquant, le contournant. Beaucoup moins mélodique et facile, beaucoup plus intéressant que la version finale.

Le IV est le point faible de la version de 1915 : bâti sur une série d'ostinati qui prennent l'exact même matériau, il manque toute la progression majestueuse. Le grand palpitement de cors, par exemple, ressemble à une marche harmonique au cœur de la pièce, contribuant à son évolution, alors qu'elle marque une forme de couronnement à chaque apparition dans la version de 1919.

J'ai tendance à aimer davantage la version de 1915, donc, malgré le dernier mouvement moins abouti. Comme suggéré par Vinclec, quelque chose de moins étale, de plus brut – sonne plus radical alors même qu'est moins complexe : effet d'orchestration, plus acide, moins fondue, alors que la forme est considérablement plus simple (sauf dans le mouvement lent).

--

J'avais imploré votre secours. C'est que j'aimerais bien en trouver d'autres versions, mais je ne crois pas en avoir repéré dans les intégrales ni isolément, hors Vänskä. Des pistes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyMar 26 Avr 2016 - 20:03

Il semble que Vänskä soit le premier et sans doute le seul à avoir enregistré la version de 1915. J'aime beaucoup, mais moins que la version définitive. En fait, tout comme pour les versions originale et définitive de la huitième de Bruckner ou la quatrième de Prokofiev, il s'agit d'une oeuvre tellement différente qu'on a de la difficulté à saisir les similarités. Chacune habite son propre monde sonore.

Voici un lien vers un court entretien avec le chef Rumon Gamba qui s'apprête àa diriger la première de la version de 1915 en concert, et en Finlande !. Pas de révélation ni d'analyse savante, mais une confirmation qu'il s'agit d'une oeuvre différente, jamais jouée auparavant. Gamba dirige le Queensland Orchestra (Australie). Peut-être existe-t-il un lien vers le concert?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyJeu 28 Avr 2016 - 12:23

Merci André !

Pas encore trouvé le concert, mais oui, ce doit être capté, il faudra que j'aille fouiller de plus près dans les archives de la radio concernée.

Je ne suis cela dit pas un inconditionnel de Gamba en général (que ce soit dans la musique française ou nordique), de belles lectures rondes, mais pas toujours très en style ni particulièrement tendues. Disons que je ne suis pas sûr que ça me change de Vänskä, pas très ardent mais très adéquat, en mieux.

Pour moi, la distance est beaucoup plus grande qu'ente les huitièmes de Bruckner (à moins que je n'ai jamais écouté que l'édition d'origine, ce qui est possible, vu que je l'écoute moins que les autres…), on est plutôt de l'ordre de la Cinquième de Langgaard (où, là, je ne retrouve carrément pas les thèmes… on dirait qu'il a recomposé autre chose et apposé le même numéro !).

Si je mets la main sur le lien de Gamba ou d'un autre, je fais suivre !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
papi1948
Néophyte
papi1948


Nombre de messages : 18
Age : 73
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 21/02/2015

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: sibelius    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyJeu 20 Oct 2016 - 17:44

Bonjour a tous
je ne fais pratiquement pas de message sur le forum , Mais je fais la lecture des sujets fréquemment
étant amoureux de la musique classique , je ne me donne pas le droit de juger une œuvre ou interprétation , toutefois je connais bien SIBELUIS le concerto pour violon , la célèbre valse triste
Mais LES SYMHONIES dure ! je viens de faire l 'achat et l 'écoute de la 5 em je reste sans émotion
une musique qui ne me transporte pas , avec Mahler je vibre
je vais bien sur approfondir mes écoutes , et lire vos avis

papi1948
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyLun 24 Oct 2016 - 10:34

Je ne peux juger cette version originale,que je ne connais pas,de la 5ème de Sibélius.

Cela étant je l'écouterais avec un grand plaisir, car la 5ème de Sibélius est une de mes symphonies préférées... fleurs

Je la connais depuis 1981, années à laquelle je l'ai entendue à France-Mu par Bernstein...Qui est resté mon interprète favori de cette oeuvre...

Et je vais te faire un avoeu : c'est cette incandescente 5ème de Sibelius qui m'a, peu à peu, détourné de Mahler. J'y voyais d'une part, une orchestration plus claire (comme souvent chez les compositeurs des pays maritimes : voir Bax) et, d'autre part, un aussi grande intensité expressive sans les longueurs, pas tjs divines, de Gustav.

M'enfin voilà, c'est mon idée, bon... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23364
Date d'inscription : 22/01/2010

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyLun 24 Oct 2016 - 16:45

Pour les longueurs tu penses à quelles symphonies et/ou à quels mouvements de Mahler ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  EmptyLun 24 Oct 2016 - 16:53

Quelles symphonies de Mahler?

Réponse : presque toutes!

Me paraissent d'une longueur raisonnable les 1, 4 et 5.

Me semblent tourner parfois à vide les 2, 3 (excuses-moi, mais quel fatras!) , 6, 7 (en dépit d'un magnifique 1er mouvement), 8, 9 (1er mouvement génial! Comme dit la publicité : "ce n'est pas la peine d'en rajouter!", 10 (idem)...

Trop cérébral, Gustav. Et parfois naïf derrière ses élans qui ne sont pas sans grandeur, pourtant...

Enfin, bon, voilà comment je vois les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty
MessageSujet: Re: Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5    Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Symphonies de Sibelius
» Jean Sibelius (1865-1957)
» Ecoute comparée Sibelius : 4e symphonie
» Symphonies de Sibelius
» Maria Callas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: