Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

 

 Luigi Boccherini

Aller en bas 
+25
Democrite
Xavier
Mélomaniac
Nestor
Philippe VLB
Cololi
Smorfioso
Froberger
Percy Bysshe
Jules Biron
Octavian
Hidraot
doumne
franchom
sofro
Pison Futé
HOLLIGER
bouddha
jesus
tria
General Custer
Kermit
Jorge
DavidLeMarrec
joachim
29 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91947
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMer 11 Déc 2013 - 18:49

Je ne suis pas forcément partisan des instruments d'époque pour Boccherini (ce qu'y font les Mosaïques est un peu ascétique pour une musique de « décoration »), mais ne pas le jouer comme on jouait Mozart dans les années soixante est quand même un atout non négligeable.

Sinon, j'ai écouté aujourd'hui les Quatuors de Boccherini (les Quintettes m'attendent) par les Petersen, c'est effectivement très bien. Pas de grand vertige métaphysique (même si ceux en mineur sont bien sympas), mais ça fait toujours plaisir à entendre. Je me demande si je n'avais pas déjà écouté l'un de ces deux disques, d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Smorfioso
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 07/12/2013

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 8:28

Je suis vraiment très surpris que ça ne dépasse pas le stade d'un plaisir tiède, dans la mesure ou je considère ces  œuvres comme des plus réussies de Boccherini, avec, entre autres, une intégration parfaite des rythmes espagnols dans le cadre de la musique de chambre, des recherches rythmiques subtiles et des anticipations évidentes de Schubert. Dans ces conditions, je ne crois pas que les autres CD t'apporteront davantage. Dommage!
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28681
Date d'inscription : 21/09/2012

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMer 22 Oct 2014 - 0:07

joachim, le 28 mars 2006, a écrit:

ce forum, plutôt orienté vers le XXème ou la fin XIXème

Déjà en 2006 ?  Mr.Red


joachim, le 28 mars 2006, a écrit:

Qui [...] apprécie Boccherini ?


Même si j'ai un peu de mal à prendre du recul par rapport à son gigantesque catalogue chambriste, que je n'ai d'ailleurs pas entendu entièrement, les découvertes m'ont toujours enthousiasmé. Musique ravissante qui ne m'ennuie jamais, mieux que jolie (les Quintettes avec piano, notamment, sont grisants) car outre l'inspiration mélodique et les effets de textures qui attestent de la virtuosité de ce compositeur, se manifestent des ambitions formelles qui établissent Boccherini comme le père de l'exigeant genre du Quatuor à cordes, avec Haydn.


joachim, le 28 mars 2006, a écrit:

Luigi Boccherini est l'un des "grands" de la fin du 18ème, que l'on peut placer juste après Mozart et Haydn.


Quitte à être normatif, effectivement d'accord avec ce jugement.


Dav' le brave, in playlist le 21 octobre 2014, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Luigi Boccherini (1743-1805) :

Quatuor à cordes en sol mineur Op. 32 n°2

= Quartetto Esterházy

(DHM, octobre 1976)

Luigi Boccherini - Page 2 MI0001132192.jpg?partner=allrovi

Le moins que l'on puisse dire c'est que le forum ne croule pas sous les sujets à propos des œuvres de Boccherini. Je ne me sens pas capable non plus d'en créer pour l'instant, mais j'aime ce que j'ai écouté de lui dernièrement. Un album de Cocset chez Alpha notamment.
Je vais écouter ces enregistrements.


Et pour l'opus 32, tu peux y aller en confiance avec les Esterházy, qui ont aussi enregistré (Oiseau Lyre) une délectable interprétation des Quatuors 14-19 de Mozart.


Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86916
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMer 22 Oct 2014 - 0:10

Mélomaniac a écrit:
joachim, le 28 mars 2006, a écrit:

ce forum, plutôt orienté vers le XXème ou la fin XIXème

Déjà en 2006 ?  Mr.Red

Eh oui, paraît-il que j'en suis le premier responsable...
Revenir en haut Aller en bas
Democrite
Mélomaniaque
Democrite

Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMer 22 Oct 2014 - 9:28

Mélomaniac a écrit:

Même si j'ai un peu de mal à prendre du recul par rapport à son gigantesque catalogue chambriste, que je n'ai d'ailleurs pas entendu entièrement, les découvertes m'ont toujours enthousiasmé. Musique ravissante qui ne m'ennuie jamais[...]
Et pour l'opus 32, tu peux y aller en confiance avec les Esterházy, qui ont aussi enregistré (Oiseau Lyre) une délectable interprétation des Quatuors 14-19 de Mozart.

Pareil pour le manque de recul, pas seulement par rapport à sa production, aussi parce que c'est de la musique aussi agréable à écouter qu'à vivre. On en débat d'autant moins que de Wagner, Mahler, Beethoven, etc.

La suggestion des quatuors de Mozart est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91947
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyJeu 23 Oct 2014 - 17:04

J'aimerais pouvoir être aussi enthousiaste, mais je ne trouve ça que joli, justement. Il y a de très bonnes choses (quintettes à cordes en particulier), mais rien qui excède vraiment le fond sonore décoratif. C'est pas dévastateur comme les Mozart ou les Haydn (ou les Cambini, ou même les Grétry, c'est dire).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4772
Age : 921
Date d'inscription : 27/11/2008

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyDim 8 Nov 2015 - 13:12

En fouinant sur amazon, j'ai vu qu'un enregistrement du Stabat Mater de Boccherini, couplé avec celui de D'Astorga, était paru récemment. S'il y en a bien un qui connait je suis sure que c'est David hehe . Ca vaut quoi ces deux Stabat Mater?
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91947
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyDim 8 Nov 2015 - 13:36

Ce sont deux belles pièces très expressives. Je ne suis vraiment pas le plus grand amateur de musique italienne du XVIIIe siècle, mais ces pièces-là illustrent la suprématie harmonique et contrapuntique admirée (et imitée) des Français à l'époque. Ce n'est pas de la virtuosité très musicale comme ceux de Vivaldi et Pergolesi (au demeurant réussis, hein), on est dans une recherche beaucoup plus fine de l'expression juste – c'est d'ailleurs une pièce assez atypique dans le catalogue couramment disponible de Boccherini, d'ordinaire plus primesautier.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4772
Age : 921
Date d'inscription : 27/11/2008

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyDim 8 Nov 2015 - 13:38

kiss Ca va aller dans ma liste d'achats à venir
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3698
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptySam 1 Mai 2021 - 12:46

xoph in playlist a écrit:
Cadenza
Luigi Boccherini (1743-1805)
Concertos pour violoncelle (transcriptions Sonia Wieder-Atherton et Françoise Rivalland)
Cadences : Eric Dolphy, Sonia Wieder-Atherton, Michael Riesman, Françoise Rivalland, Igor Stravinsky, György Kurtág, Georg Friedrich Haendel

Sonia Wieder-Atherton, violoncelle
Françoise Rivalland, cymbalum
Amaryllis Billet, violon
Robin Billet, basson
Rémi Magnan, contrebasse

Sonia Wieder-Atherton rêve de Miles qui rêve de Boccherini… et trouve dans le cymbalum un allié percussif pour Boccherini.
https://www.francemusique.fr/emissions/l-invite-du-jour/sonia-wieder-atherton-est-l-invitee-de-musique-matin-72562
https://www.soniawiederatherton.com/fr/news/creation/boccherini/

drunken et c'est chouette !
Luigi Boccherini - Page 2 41kph810 Luigi Boccherini - Page 2 61m3w310

-------------
Pas mention de Cocset  drunken ou Ophélie Gaillard  Very Happy sur ce fil : ça roupille sec !
Revenir en haut Aller en bas
Bourru
Néophyte


Nombre de messages : 3
Age : 38
Date d'inscription : 18/12/2020

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 2:04

Bien qu'elles reposent toujours sur les mêmes schémas, la ligne mélodique, la rythmique et la ponctuation des œuvres de Boccherini suscitent toujours mon intérêt. Les ornements sont très simples et les figures très sûres, il s'en dégage un aristocratisme presque minimaliste (pour l'époque !) qui cherche d’avantage la justesse du ton (comme dit plus haut par LeMarrec) qu'un quelconque maniérisme. On retrouve chez lui une certaine authenticité française très directe alliée à une sophistication italienne.

Boccherini est une belle âme qui, à mon sens, a conscience de la limite de ses moyens d'expression. Le génie du compositeur est de parfaitement maîtriser l'ensemble de ses possibilités créatrices sans jamais aller ou il ne doit pas et ne peut pas aller et sans tomber dans les facilités d'une sentimentalité excessive. Une page est tournée avec le style galant.

Il me semble que pour conquérir son public, Boccherini use d'avantage de la sympathie que suscitent ses confidences que du charme et de la virtuosité. Il ne nous parle pas en amant mais en ami.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4115
Age : 26
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 10:21

Bourru a écrit:
Il me semble que pour conquérir son public, Boccherini use d'avantage de la sympathie que suscitent ses confidences que du charme et de la virtuosité. Il ne nous parle pas en amant mais en ami.

Cela se discute pour les concertos et certaines sonates pour violoncelle : l'utilisation du registre aigu, nouvelle pour l'époque, pose de véritables problèmes techniques, qui s'ajoutent à l'exigence de légèreté et de clarté.
Mais je concède que le meilleur de Boccherini n'est probablement pas dans les œuvres solistes pour violoncelle. Il me semble qu'elles cèdent souvent à la tentation d'imiter des recettes de concertos pour violon, en particulier la prédominance du registre (sur)aigu. C'était probablement une étape historique nécessaire -- démontrer les capacités virtuoses de l'instrument -- mais à l'écoute des concertos j'ai parfois l'impression que le violoncelle n'a qu'une seule corde.
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3698
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 10:59

hehe D'ailleurs "Le récit du récit assure en effet [sa fin misérable, plus ou moins de légende…] qu'il composait dans une petite cabane en bois accolée à la "muraille" de son unique chambre avec un alto troué auquel il manquait trois cordes." Olivier Fourès dans la notice du disque Accademia Ottoboni* (avec un concerto pour violoncelle G480  sunny ).

Plus sérieusement : si l'un lui retire la composante espagnole (pour privilégier son rapport à la musique française - une petite année à Paris, des déboires au concert spirituel, et par contre une vraie amitié avec Pleyel) pour ne pas céder à des facilités folkloriques ; si l'autre lui retire son violoncelle, pour de pas céder aux attraits de la virtuosité (l'on dit que c'est un peu l'inventeur du pouce sur la touche…), que restera-t-il de Boccherini : un couteau sans lame auquel il manque le manche ?

coucou bon je fais un peu de la provoc, histoire de contribuer au réveil ce ce fil assoupi.

* Zig-Zag Territoires 2013
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4115
Age : 26
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 11:41

Ou comment déshabiller Boccherini hehe

Cela dit, les concertos pour violoncelle sont très beaux, et on dispose de magnifiques enregistrements. A jouer, si l'on n'est pas un virtuose, c'est extrêmement frustrant Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3698
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 11:49

Horatio a écrit:
[…]

Cela dit, les concertos pour violoncelle sont très beaux, et on dispose de magnifiques enregistrements. A jouer, si l'on n'est pas un virtuose, c'est extrêmement frustrant Mr. Green

Wink Heureusement, je n'avais pas atteint ce niveau.
cheers Ô que oui : Cocset, Bylsma, Gaillard ou Marco Ceccato, que je réécoute donc dans ce si bel et mystérieux adagio de G480
" La musique est faite pour parler au cœur de l'homme. Sans sentiment ni passion, elle est insignifiante " L. Boccherini.

et voilà encore une matinée d'envolée !

PS. dans ma série prosélytisme et HS : Horatio (qui connaît le pouce sur la touche comme sa poche), si tu connais pas : Dall'Abaco > Kristin von der Goltz, formidable ; et Elinor Frey, épatante.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91947
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 13:31

Toujours fascinant, ce décalage de perception dans les "passions" en cette fin du XVIIIe. Le public en pleurs pour Iphigénie en Aulide (pourtant farcie, à notre oreille, de plein de jolie cadences parfaites dans des tonalités majeures), Werther mis en musique avec la musique mozartienne de Pugnani, toute la littérature du sentiment qui se déroule tandis qu'en musique Haydn mène la danse...

C'est difficile à se représenter pour nous, et pourtant, il y avait vraiment ce dialogue qui existait, avant même que le langage musical romantique ne se développe.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3698
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyMar 18 Mai 2021 - 20:20

Oui, sous plusieurs aspects, comme je le comprends de ce que tu dis (qui pose beaucoup de questions)
> La continuité d'une veine de "passion" (d'exacerbation des affects) que l'on peut déceler sans doute avant la fin XVIIIème (les correspondances entre tonalités et couleurs des sentiments chez Mattheson - qui restent néanmoins dans l'optique d'une caractérisation) ; on peut aussi penser à Couperin (« j’avoue de bonne foi que j’aime beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend ») puis à tout ce qui tourne autour de l'Empfindsamkeit (les descriptions d'un CPE Bach littéralement convulsé d'émotion au clavicorde).
> Les décalages entre notre perception et celle de ces compositeurs (comme certains l'on fait à propos des couleurs - Pastoureau pour ne pas le citer : peut-être il y a-t-il des approches d'une histoire des affects en musique et de ce que ces termes recouvrent). Il est probable que la "passion" de Boccherini n'est pas le fa#mineur de Mattheson "Grand trouble, plutôt languissant et amoureux. Quelque chose d’abandonné, de solitaire, de misanthrope. Ton obscur. Tiraille la passion comme le chien hargneux la draperie.", ni celui des passions romantiques.
> Le décalage temporel sans doute entre écriture, peinture, musique lors de ces diverses époques.

Mais pour en revenir à Boccherini, si ses propres termes "Sans sentiment ni passion, elle est insignifiante" ne peuvent pas suffire à décrire sa musique, et n'avaient sans doute pas le sens que nous leur accordons, on peut néanmoins écouter ce qui au-delà des qualificatifs, presque péjoratifs aujourd’hui de galant, de rococo, s'inscrit dans une histoire des sentiments pré-romantique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3698
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 EmptyVen 21 Mai 2021 - 23:50

FRANCE-MUSIQUE QUE SAVONS NOUS DE : Luigi Boccherini
Par F. Y. à propos de deux émissions d' Yves Gérard

https://www.lemonde.fr/archives/article/1970/03/27/france-musique-que-savons-nous-de-luigi-boccherini_3120004_1819218.html

Les deux émissions n'ont plus l'air d'être accessibles. Le texte de présentation (du Monde) donne pourtant envie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Luigi Boccherini - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Luigi Boccherini   Luigi Boccherini - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Luigi Boccherini
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: