Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

 

 Wagner - Parsifal (3)

Aller en bas 
+45
Richard
Roupoil
Iskender
Morloch
BLESL
A
anaëlle
luisa miller
Figaro
Rubato
Friedreich
Francesco
concerto
Diablotin
Zéphire
Bertrand67
hugo75
Pipus
Anthony
Mario Ouellette
Coriolan75
Benedictus
Sinbad
jpwol
@lm@viv@
B&mol
Karajanis
Parnasse
Glocktahr
Philippe VLB
Roderick
Golisande
philippes
calbo
Stolzing
arnaud bellemontagne
aurele
Xavier
Guillaume
Polyeucte
bAlexb
Cololi
Otello
DavidLeMarrec
julot
49 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptySam 24 Aoû 2013 - 17:38

julot a écrit:
Xavier a écrit:

Pour Thielemann, je ne sais pas si j'ai des passages particuliers à te proposer... tu viens juste de voir l'ensemble, donc...
 
Tu me fais trop de crédit. Comme pour Wolfgang Wagner et Sinopoli, le premier acte a asuffi à me passer l'envie.
Mais... tu veux dire que tu n'as pas regardé les actes 2 et 3??
Ah c'est quand même dommage...
Mais il faut regarder l'ensemble, je ne vais pas te conseiller un bout du II ni du III, ça n'a pas trop de sens.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptySam 24 Aoû 2013 - 17:44

Je ferai Lehnhoff et Levine d'abord, si tu veux bien siffle

Ceci dit, c'est pas tant que tu me conseilles un bout, c'est plutôt que tu me le commentes pour m'aider à voir ce que j'ai raté.

Le fait que les acteurs ne jouent pas, ça va être difficile à surmonter. Mais ça peut marcher: regarde Valence.
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 970
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptySam 24 Aoû 2013 - 23:22

Xavier a écrit:


Pour Botha, je ne l'ai pas vu sur scène, mais en DVD dans la Walkyrie de Thielemann et les Maîtres chanteurs par le même.
Je l'ai trouvé formidable dans les deux vocalement.
Pour l'aspect scénique, je n'ai rien de particulièrement positif à t'en dire... Wagner - Parsifal (3) - Page 3 2661413304 
J'ai vu Botha régulièrement à Vienne (Tannhäuser une fois, Stolzing et Siegmund deux fois) et j'ai toujours été frappé par la qualité de sa prestation. La voix est étonnamment facile et l'interprétation juste, avec une sorte de fougue très contrôlée que j'aime beaucoup. Certes, il est très gros, ce qui limite ce qu'il peut faire sur scène et ce n'est sans doute pas un acteur né. Mais je m'en fiche complètement, la qualité musicale est telle qu'elle me fait passer aisément sur ces défauts. Le personnage existe de façon parfaitement crédible du fait de son chant et c'est l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 21:07

Je ne sais pas si c'est l'essentiel -- en CD bien sûr, et il est vraiment éblouissant à entendre. En salle, je peux croire qu'on est emporté par cette magie vocale. Mais en DVD, ça me paraît juste pas supportable -- et c'est pas parce qu'il est gros (Faut arrêter de persécuter les gros!). C'est parce qu'il ne joue pas. Même ici, on voit que le metteur en scène (ou son équipe) font ce qu'ils peuvent ; et il y a même, au second acte, des moments où on y croit pendant douze secondes.

Oui, sous la pression (intolérable  pale ) de Xavier, et compte-tenu de mon enthousiasme pour le Siegfried du même metteur en scène à Weimar, j'ai regardé la suite de ce Bluray de Thielemann à Salzbourg, et je n'ai pas changé d'avis: il y a des jolies choses (j'aime particulièrement le parti-pris du décor du second acte, faire du chateau de Klingsor un lieu de contemplation, de connaissance), mais ça n'est pas, littéralement, mis en scène. A la rigueur, ça fait des esquisses pour une mise en scène. Et au total un DVD éminemment dispensable.

La partie où on étouffe l'affreux gnôme bossu sous un sac, dans un opéra de Wagner, à Salzbourg, faut oser. C'est pour dire qu'on peut faire plus malaise que les croix gammées d'Herheim à Bayreuth au même moment? Et puis, Kundry qui avait juste besoin de se trouver un homme, un vrai, un qui sente bon le sable chaud et qui fasse pas son Christ, c'est quand même assez odieux dans le genre aussi (mais superbement joué par Michaela Shuster). Quant au final avec la communauté du Graal en bande d'odieux persécuteurs, on est juste une fois de plus dans le contresens. Bien sûr que par certains côtés Mace Windu est une brute qui n'a aucune compassion pour Anakin. Mais ça n'est pas le sujet de cet opéra, et certainement pas de ce troisième acte. Ceci dit, le fait même que je puisse ne pas être d'accord prouve que cette fin est au moins un peu lisible -- c'est nettement mieux que le reste, et à l'orchestre aussi.
Wagner - Parsifal (3) - Page 3 9k=
Ca fait juste mal aux yeux. Ou rigoler. Ou alors, j'ai rien compris: c'est très possible, il suffit de m'expliquer. Pourquoi les costumes, pourquoi la présence des beaux jeunes gens et des Emma Peels (surtout, pourquoi leur absence...) -- tout ça me semble surtout arbitraire, pas fini.

Peut-être que c'est juste filmé avec les pieds, et qu'en salle, ça faisait sens.

Je dirais bien de le regarder les yeux fermés, ce DVD, mais même ça, je le recommande pas vraiment. Ou alors, juste les parties avec Botha. La sonorité de Dresde est toujours aussi unique, mais Thielemann, à part au III, n'a vraiment rien à raconter d'autre que "écoute mon orchestre comme il est beau". Les deux monsieurs à voix grave sont assez vilains. La dame, elle joue mieux qu'elle ne chante.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 21:15

julot a écrit:
Je dirais bien de le regarder les yeux fermés, ce DVD, mais même ça, je le recommande pas vraiment. Ou alors, juste les parties avec Botha.
Ah tiens, moi j'aime bien le Gurnemanz de Milling, et puis surtout Schuster!...
Malgré les aigüs un peu difficiles, c'est une superbe Kundry je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 21:18

Et celui de Pape (s'il l'a déjà chanté)?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95087
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 21:33

calbo a écrit:
Et celui de Pape (s'il l'a déjà chanté)?
Gurnemanz ? C'est l'un de ses rôles de chevet depuis quinze ans au moins.

Certains soirs fantastiques (aussi bien la pâte que les mots), d'autres assez ternes... Pape, en somme.

Avec Gergiev (particulièrement en 2002, mais le récent disque n'est pas mal), ou avec Gatti au Met, c'était magnifique ; avec Barenboim à Berlin, en revanche (début des années 2000), j'avais trouvé ça tellement voix-de-fumeur, et assez peu inspiré. Mais la plupart des choses que j'ai entendues de lui à Berlin (son Boris, aussi...) m'ont laissé très dubitatif.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 21:54

Xavier a écrit:
julot a écrit:
Je dirais bien de le regarder les yeux fermés, ce DVD, mais même ça, je le recommande pas vraiment. Ou alors, juste les parties avec Botha.
Ah tiens, moi j'aime bien le Gurnemanz de Milling, et puis surtout Schuster!...
Malgré les aigüs un peu difficiles, c'est une superbe Kundry je trouve.
Milling, ça va, m'enfin c'est pas bouleversant. Schuster c'est bien, mais c'est encore mieux quand on regarde.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 22:10

julot a écrit:
Schuster c'est bien, mais c'est encore mieux quand on regarde.
Je suis bien d'accord, c'est bien pour ça qu'il ne faut pas fermer les yeux. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 6 Sep 2013 - 22:18

C'est bien ce que je disais. Et du coup on voit tout le reste, et on ramène son DVD chez Gibert.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 15 Sep 2013 - 19:45

En même temps que Le Lohengrin du début des temps, je suis tombé sur le Parsifal de Haitink, et je suis drôlement emballé après le premier acte.
Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Images?q=tbn:ANd9GcS25jYQMR1iKZxvYbA0K6c7Rik90kur85kN_Om4aAZtXWAqZtAnKw

Ca commence avec Haitink -- c'est absolument magistral, comme ça lui arrive dans les bons jours. J'ai du mal à en dire grand'chose, comme souvent Haitink en forme: c'est pas lourd, c'est pas confus, c'est pas léger, c'est pas lent, c'est pas rapide. C'est juste très bien, lisible d'un bout à l'autre mais pas au détriment de la ligne et de la tension, ça prend toujours soin des chanteurs. Ah si, j'ai trouvé la musique de transformation un peu confuse. Mais dans l'ensemble, ça me semble au niveau de Levine: y a pas mieux.

Et puis la mise en scène, je trouve top: simple et efficace, incarnée. J'aime de plus en plus Volle au fur et à mesure que je le découvre, avec son talent d'acteur, son intelligence, sa gueule -- et vocalement, je le trouve plus beau ici qu'en Sachs cet été. En Amfortas, il ne donne pas dans la pathos, n'en fait pas des tonnes, et ça marche trop trop bien. Admirable sobriété de la mise en scène qui, en même temps, en dit beaucoup et caractérise parfaitement bien ses personnages.

Le "Lass Ihn unenthöllt" de Volle est superbe à la fois par la prestation de Volle et par le lent mouvement du choeur des "fidèles", qui le sollicite, l'ignore, le désapprouve, lui tourne le dos, écoute le choeur des anges et reprend son attitude de commandeur... cette pression sociale dont Amfortas est autant prisonnier que de la blessure elle-même, je trouve ça très beau. Et David, ça nous montre bien comment cette tirade est vachement riche et pas redondante avec le(s) récits de Gurnemanz.

La façon dont les fidèles apparaissent d'abord comme des mendiants aveugles, puis comme des notables venus à un office élevé où des larbins les assistent, dont les cannes blanches deviennent des batons d'autorité, tout celà est juste impeccable, et surtout impeccablement fait (comme toujours, on peut avoir toutes les idées de la terre: ce ne sont pas elles qui rendent une mise en scène bonne ou mauvaise). Et puis ils amènent leur pain et leur vin (il s'avère que les sébilles sont des coupes). C'est solennel et sublime et pourtant hypocrite et décadent.

Pleins d'autres belles images: la scission physique de la scène du Graal, avec les chevalier à gauche, Amfortas forcé d'officier et Parsifal forcé de rester assis sur une chaise pour regarder. Ou Amfortas qui se dissout dans la lumière du Graal. Ou Gurnemanz qui fait son récit de la vie de Klingsor à des écoliers qui prennent des notes. Ou le danseur/cygne qui se meurt. Ou Kundry comme exposée sur une estrade, éclairée pas en dessous. Tout si simple, si beau, si humain.

Salminen plutôt impeccable comme toujours, même si j'aime plus de lyrisme chez Gurnemanz.

Preuve, en tous cas, qu'il n'y a pas besoin de faire du Herheim pour ne pas faire du Wolfgang Wagner...
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 15 Sep 2013 - 19:51

Au passage, une réflexion sur cette série de DVD venus de Zürich, majoritairement d'avant 2008: quand ça permet à une maison d'opéra de se maintenir à ce genre de niveaux (les maîtres de Lehnhoff, ce Parsifal, même le Tannhäuser de Welser-Möst, les Verdi...), ça a quand même du bon, les bulles financières. Faut voir que c'est aussi ce qui nous a donné le Ring de Valence, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyMer 18 Sep 2013 - 14:36

Hélas le II est moins bien que le I, et le III moins bien que le II.

Le tout reste plein de beautés, mais à ce niveau de simplicité, il faut pas se louper. La symbolique des couleurs qui est ce que Parsifal/le Vendredi Saint rapporte à une communauté du Graal dont on réalise rétrospectivement qu'elle était toute grise, est une belle chose. Yvonne Nataef me convainc pleinement dans ce personnage de femme qui cherche la paix, de la séductrice à la sorcière à la nonne (pourquoi pas, mais c'est justement un exemple de truc qui tombe à plat). Le II est délicieusement dénudé, un huis clos qui m'a rappelé à quel point Parsifal est contemporain de Freud, et à quel point ce II peut être lu comme quelque chose comme un psychanalyse.

Mais il semble que Ventris, un peu comme Jerusalem, n'a que deux ou trois expressions à son répertoire. Ca suffisait au I, ça passe au III, mais au II, il nous reste le texte. Son "Amfortas! Die Wunde" est remarquablement anti-climacique, même si ensuite, on le voit assez bien "durch Mitleid wissen", comprendre par la compassion.

Le Klingsor est un vieux monsieur lubrique et moribond, il rappelle plus Wolfgang Wagner que Tortue Géniale dans le genre. Sans grand défaut et sans grande qualité.

La première partie du III, portée par Salminen et Nataef et le côté lumineux de cette mise en scène est presque aussi réussi que le I -- la transformation des personnages, la résolution des douleurs. Mais la dernière scène est étrangement statique, et se finit sur du pas de l'oie au ralenti à la Wolfgang Wagner, justement, Parsifal emmenant avec lui un jeune page pendant que les chevalier communient en cercle ou quelque chose de ce genre.

Haitink et l'orchestre fatiguent peut-être aussi à la fin -- j'ai l'impression qu'il n'y a pas la luminosité, la légèreté et l'énergie du début -- et les deux musiques de transformation tombent un peu à plat.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 20 Sep 2013 - 14:22

JPC annonce la date de sortie du DVD de Parsifal du MET (Kaufmann, Dalayman, Pape, Mattei, Nikitin et Gatti) pour le 15/11/2013 chez Sony (sortie Blue-Ray aussi...)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 20 Sep 2013 - 14:36

Dire qu'il y avait à peine 2 versions en DVD il y a quelques années... là ça en fait beaucoup d'un coup! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 19:09

Et l'image de couverture du Parsifal de la Monnaie :
Wagner - Parsifal (3) - Page 3 1507-1

(prévu à la FNAC le 22 octobre...)

Superbe image... j'ai hâte!!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 19:26

Polyeucte a écrit:
Et l'image de couverture du Parsifal de la Monnaie
... est absolument magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
philippes
Mélomane du dimanche
philippes


Nombre de messages : 47
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 31/08/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptySam 28 Sep 2013 - 10:24

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Et l'image de couverture du Parsifal de la Monnaie
... est absolument magnifique !
Remarquable spectacle (il faut, certes, supporter Rootering), qui sera repris à Bologne début 2014.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-esprit-de-l-escalier.hautetfort.com/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23767
Date d'inscription : 22/01/2010

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 18:12

Réécoute de Kna 51.Certes l'orchestre est opaque, le son est revêche,les choeurs perfectibles, la direction d'une justesse plus que discutable, il n'empêche que la magie opère et ce pour 2 raisons:
Tout d'abord Kna bénéficie d'une équipe exceptionnelle (Windgassen[le chaste fol du siècle?], Modl, London même Weber et son Gurnemanz qui s'est levé du mauvais pied) d'engagement théâtral(le 2ème acte qui me pose tant de problèmes est ici transfiguré par le sens incroyable de la scène des 2 protagonistes).Ensuite le père Hans a pour lui une capacité à créer un climat étale qui plonge l'auditeur dans un état de béatitude contemplative.

Ca n'est pas la version la plus belle mais c'est sans doute la plus bouleversante.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 18:23

arnaud bellemontagne a écrit:
Réécoute de Kna 51.Certes l'orchestre est opaque, le son est revêche,les choeurs perfectibles, la direction d'une justesse plus que discutable, il n'empêche que la magie opère et ce pour 2 raisons:
C'est pas seulement des soucis de justesse, c'est aussi la mise en place qui est plus qu'approximative... c'est parfois du n'importe quoi.

Difficile pour moi de passer outre et d'être "contemplatif" devant une telle débâcle chorale et orchestrale.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23767
Date d'inscription : 22/01/2010

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 18:41

Xavier a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Réécoute de Kna 51.Certes l'orchestre est opaque, le son est revêche,les choeurs perfectibles, la direction d'une justesse plus que discutable, il n'empêche que la magie opère et ce pour 2 raisons:
C'est pas seulement des soucis de justesse, c'est aussi la mise en place qui est plus qu'approximative... c'est parfois du n'importe quoi.

Je n'en disconviens pas et à certains moments c'est accablant (la flûte sur la fin Mr. Green).
Mon bon dieu quel plateau vocal et quel engagement!!!cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 20:13

Mouaif... Confused Dans le genre vieux et avec un plateau tout aussi fabuleux et plus engagé, tu devrais (ré?)éécouter Krauss, Kna 54, et Leitner pour l'acte II (Mödl n'a jamais fait mieux (et donc personne d'autre Mr.Red ))... 51, ça se décompose quand même un peu sur place...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 20:19

Golisande a écrit:
Mouaif... Confused Dans le genre vieux et avec un plateau tout aussi fabuleux et plus engagé, tu devrais (ré?)éécouter Krauss, Kna 54, et Leitner pour l'acte II (Mödl n'a jamais fait mieux (et donc personne d'autre Mr.Red ))... 51, ça se décompose quand même un peu sur place...
Ah non... je viens au secours du pauvre Arnaud parce que 51, ça reste mythique comme ambiance et comme interprétations! Mödl plus engagée chez Leitner? Par vraiment je trouve... elle se défonce tout autant mais la voix répond moins bien. Windgassen a perdu déjà un peu de sa légèreté de 51...
Kna 51 reste un must je trouve par l'ambiance et la prestation des différents chanteurs... Kna tenant ça d'une poigne de fer pour donner une vision très personnelle (et pas forcément toujours propre, je suis d'accord) mais dans le domaine de grande messe hypnotique, difficile de faire mieux pour moi, même avec un autre Kna!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 20:19

Leitner pour le II, oui, mais le reste n'est pas si fantastique.
Krauss est bien distribué aussi, et nettement mieux joué que Kna, mais je ne trouve pas ça transcendant non plus.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 21:31

Ben on n'entend pas grand'chose, quoi, mais j'aime bien l'absence de lourdeur chez Krauss, le côté cursif plutôt que Marche de l'Empereur qui a trop fumé. Je préfère à Kna dans Parsifal (le Ring est une autre question, la fureur d'un bout à l'autre y a plus de valeur), mais c'est vrai que j'y retourne rarement, et en retournant rapidement à Levine.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 21:52

Polyeucte a écrit:
Mödl plus engagée chez Leitner? Par vraiment je trouve... elle se défonce tout autant mais la voix répond moins bien. Windgassen a perdu déjà un peu de sa légèreté de 51...
J'insiste : le duo du II est beaucoup plus réussi et impressionnant chez Leitner que chez Kna, la voix de Mödl répond parfaitement (non mais Mad ), et Windgassen est peut-être moins léger mais aussi plus assuré et concerné par son rôle (par ailleurs je préfère Vinay, donc la légèreté n'est pas forcément ma priorité... Mr.Red )

Citation :
Kna 51 reste un must je trouve par l'ambiance
Un peu déliquescente, comme ambiance... pale 

Citation :
Kna tenant ça d'une poigne de fer pour donner une vision très personnelle (et pas forcément toujours propre, je suis d'accord)
C'est vraiment le moins que l'on puisse dire... La poigne de fer, en 64 je veux bien (ou même avant), mais là je ne vois pas trop où elle est : niveau "tenue" on peut difficilement faire pire...

Citation :
mais dans le domaine de grande messe hypnotique, difficile de faire mieux pour moi, même avec un autre Kna!
Levine 85 (si, si). Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 21:56

Golisande a écrit:
J'insiste : le duo du II est beaucoup plus réussi et impressionnant chez Leitner que chez Kna, la voix de Mödl répond parfaitement (non mais Mad ), et Windgassen est peut-être moins léger mais aussi plus assuré et concerné par son rôle (par ailleurs je préfère Vinay, donc la légèreté n'est pas forcément ma priorité... Mr.Red )
Les aigus deviennent bien difficile au fil du II chez Leitner, alors que chez Kna 51, Mödl reste totalement à l'aise d'un bout à l'autre...

Citation :
C'est vraiment le moins que l'on puisse dire... La poigne de fer, en 64 je veux bien (ou même avant), mais là je ne vois pas trop où elle est : niveau "tenue" on peut difficilement faire pire...
Réussir à faire tenir Parsifal avec un tel tempo sans que ça tombe à plat, c'est ce que j'appelle tenir l'orchestre...

Citation :
Levine 85 (si, si). Like a Star @ heaven
Franchement, ce que j'en ai écouté... on en est très très très loin...


... pour moi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23767
Date d'inscription : 22/01/2010

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 21:57

Golisande a écrit:
Mouaif... Confused Dans le genre vieux et avec un plateau tout aussi fabuleux et plus engagé, tu devrais (ré?)éécouter Krauss, Kna 54, et Leitner pour l'acte II (Mödl n'a jamais fait mieux (et donc personne d'autre Mr.Red ))... 51, ça se décompose quand même un peu sur place...
Côté Krauss je considére Vinay pas vraiment adapté en Parsifal (c'est le père de Lohengrin pas celui de Tarzan Mr. Green )...de toute façon j'ai jamais entendu plus lumineux, rayonnant, nuancé, engagé et habité que Windgassen dans ce rôle.
Je ne connais pas Kna 54.

@Polyeucte:mains


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Dim 11 Mai 2014 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 22:19

Polyeucte a écrit:
Les aigus deviennent bien difficile au fil du II chez Leitner, alors que chez Kna 51, Mödl reste totalement à l'aise d'un bout à l'autre...
C'est possible pour les aigus, mais pour le feu il n'y a vraiment pas photo, c'est carrément tétanisant... Shocked (D'ailleurs, Polyeucte, je te rappelle que c'est toi qui m'a fait connaître cette version mains )

Sinon il y a Krauss : Mödl y est est moins impressionnante que chez Leitner, mais c'est tout de même plus vivant (et touchant, pour moi) qu'en 51, et là aucun problème d'aigus... En 54 c'est peut-être légèrement plus épais — mais de toute façon je suis de plus en plus scotché par sa Kundry de 59... Mr. Green

Citation :
Réussir à faire tenir Parsifal avec un tel tempo sans que ça tombe à plat, c'est ce que j'appelle tenir l'orchestre...
Ben justement, le problème pour moi est que ça tombe très souvent à plat (et même que ça s'étale de façon assez peu ragoûtante) (bon ça va j'ai rien dit).

Citation :
Citation :
Levine 85 (si, si). Like a Star @ heaven
Franchement, ce que j'en ai écouté... on en est très très très loin...


... pour moi! Very Happy
Qu'en as-tu écouté (si c'est pas indiscret) ?
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 22:30

arnaud bellemontagne a écrit:
Côté Krauss je considére Vinay pas vraiment adapté en Parsifal (c'est le père de Lohengrin pas celui de Tarzan:mrgreen: )...de toute façon j'ai jamais entendu plus lumineux, rayonnant, nuancé, engagé et habité que Windgassen dans ce rôle.
Le côté héroïque, claironnant et virevoltant de Windgassen me gêne un peu dans ce rôle (en Lohengrin aussi d'ailleurs).
Vinay, je n'ai jamais vraiment compris ce qu'on lui reproche : j'aime bien son côté ours mal léché (les héros wagnériens ne sont pas des gendres idéaux, si ?), et pour moi c'est un des plus beaux Siegmunds, Tristans et Parsifaux qui soient...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23767
Date d'inscription : 22/01/2010

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 22:50

Ah, mais je suis un des premiers a défendre le Siegmund sombre et mélancolique de Vinay.Mais je le trouve trop "lourd" pour Parsifal (c'est le chaste fol tout de même) et sa voix manque de souplesse et d'aisance dans les registres élevés pour caractériser Tristan de façon satisfaisante(c'est flagrant à l'acte 3).Je parlais de souplesse...c'est un des plus grands atouts de Windgassen.
Tu l'as compris, c'est mon chanteur préféré. sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 6 Oct 2013 - 22:54

Eh bien tu l'entendras aussi bien et surtout mieux soutenu chez Leitner.
Pas besoin de s'infliger Kna 51...

Je suis d'accord sur Vinay, qui est déjà plus à sa place en Siegmund, si tant est qu'il soit à sa place dans un rôle de ténor.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyLun 7 Oct 2013 - 1:06

arnaud bellemontagne a écrit:
Ah, mais je suis un des premiers a défendre le Siegmund sombre et mélancolique de Vinay.Mais je le trouve trop "lourd" pour Parsifal (c'est le chaste fol tout de même) et sa voix manque de souplesse et d'aisance dans les registres élevés pour caractériser Tristan de façon satisfaisante(c'est flagrant à l'acte 3).Je parlais de souplesse...c'est un des plus grands atouts de Windgassen.
D'accord pour la souplesse ; mais comme tragédien, Vinay est clairement d'un autre calibre que Windie (même si ce dernier est un de mes Tristan préférés, mais dans les années 60 (il est par ailleurs fort dommage qu'il faille se farcir Nilsson en face Confused )).

Chaste fol, ok, mais face à l'incendie Mödl il faut quand même un chanteur/acteur qui fasse le poids : à cet égard Vinay est bien plus à sa place que Windgassen, qui (je trouve) reste un peu en surface et fait limite branleur par moments... bom Attention, malgré tout je suis loin de le trouver mauvais, mais tant qu'à faire j'aime autant qu'il ait un peu mûri le rôle — sans compter que le tempo de Kna 51 ne lui laisse même pas la possibilité d'essayer d'habiter son personnage...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyLun 7 Oct 2013 - 9:14

Golisande a écrit:
C'est possible pour les aigus, mais pour le feu il n'y a vraiment pas photo, c'est carrément tétanisant... Shocked (D'ailleurs, Polyeucte, je te rappelle que c'est toi qui m'a fait connaître cette version mains )
Oui, mais Leitner joue de toute façon beaucoup plus la carte de théâtre que Kna... donc c'est logique!
Après entendons-nous bien, j'adore Leitner... mais j'adore tout autant Kna51 (et Kna64! Mr.Red)

Citation :
Sinon il y a Krauss : Mödl y est est moins impressionnante que chez Leitner, mais c'est tout de même plus vivant (et touchant, pour moi) qu'en 51, et là aucun problème d'aigus... En 54 c'est peut-être légèrement plus épais — mais de toute façon je suis de plus en plus scotché par sa Kundry de 59... Mr. Green
Houla... Mödl en 59... euh hehe
Je n'ai jamais écouté Kraus je crois... faudra que je tente un jour!

Golisande suite à l'avis de Polyeucte sur Levine 85 a écrit:
Qu'en as-tu écouté (si c'est pas indiscret) ?
Le premier acte... et bon... j'ai trouvé ça terne... sans accroche particulière...

Golisande a écrit:
D'accord pour la souplesse ; mais comme tragédien, Vinay est clairement d'un autre calibre que Windie (même si ce dernier est un de mes Tristan préférés, mais dans les années 60 (il est par ailleurs fort dommage qu'il faille se farcir Nilsson en face Confused )).

Chaste fol, ok, mais face à l'incendie Mödl il faut quand même un chanteur/acteur qui fasse le poids : à cet égard Vinay est bien plus à sa place que Windgassen, qui (je trouve) reste un peu en surface et fait limite branleur par moments... :bom:Attention, malgré tout je suis loin de le trouver mauvais, mais tant qu'à faire j'aime autant qu'il ait un peu mûri le rôle — sans compter que le tempo de Kna 51 ne lui laisse même pas la possibilité d'essayer d'habiter son personnage...
Justement, je trouve que la clarté du Windgassen jeune fait particulièrement bien contraste face à Mödl!
C'est dans 51 le rayon de soleil qui vient éclairer une vision très austère et sombre de l'oeuvre. Et du coup, il est super je trouve! (pour rappel, j'adore aussi Vogt en Parsifal! Mr.Red et Vickers... ah tiens, y a un soucis là non? hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyLun 7 Oct 2013 - 11:45

Polyeucte a écrit:
Justement, je trouve que la clarté du Windgassen jeune fait particulièrement bien contraste face à Mödl!
Je comprends ton point de vue : effectivement il doit y avoir contraste entre les deux personnages, et de ce point de vue Windgassen est une bonne pioche (pas encore entendu Vogt), mais le souci en 51 c'est surtout qu'il aborde le rôle et ne l'incarne pas du tout, on dirait qu'il reste à côté...

Bon mais après tout pourquoi pas, on peux trouver génial que Parsifal soit un peu absent face à Kundry, évolue dans une autre dimension (ce qui expliquerait bien des choses) ; le problème c'est que là c'est tout-à-fait involontaire, et du coup moi aussi je sors du trip. Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyJeu 31 Oct 2013 - 0:50

A propos du DVD Barenboïm/Kupfer:

Polyeucte a écrit:
Xavier a écrit:
Oui, Meier évidemment... mais elle est dans toutes les versions depuis 30 ans, alors que Tomlinson n'a pas souvent chanté Gurnemanz, et enregistré qu'une fois!
Bien sûr... mais vu que Tomlinson, je le trouve un peu en manque de noblesse (comme son Wotan en fait!), ce sont plutôt les autres qui me font de l'effet dans cette production... Meier, Jerusalem, Struckmann... Tous splendides dans une mise en scène vraiment chouette et avec un luxe à l'orchestre... Very Happy
Après, Tomlinson est très bon... mais voilà... Gurnemanz doit être un peu plus grand seigneur pour moi alors que là il est quand même bien grincheux et énervé...
Ah, moi j'aime toutes sortes de Gurnemanz... celui-là est très rustre et énervé, oui, mais c'est assez original et surtout scotchant je trouve. Smile 
(sinon ce n'est pas Jerusalem mais Elming en Parsifal)
Struckmann, superbe oui, j'adore, et il est peut-être encore meilleur dans le DVD Sinopoli...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyJeu 31 Oct 2013 - 10:35

Xavier a écrit:

Ah, moi j'aime toutes sortes de Gurnemanz... celui-là est très rustre et énervé, oui, mais c'est assez original et surtout scotchant je trouve. Smile 
AH oui, il est impressionnant... juste que j'en préfère d'autre styles de Gurnemanz! Very Happy

Citation :
(sinon ce n'est pas Jerusalem mais Elming en Parsifal)
Struckmann, superbe oui, j'adore, et il est peut-être encore meilleur dans le DVD Sinopoli...
Ah mince! Mais Elming est quand même superbe! EN gros dans mon souvenir ils sont tous superbes...
SInopoli, ça fait très longtemps que je ne l'ai pas vu... donc je ne me souviens plus trop...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 1 Nov 2013 - 17:57

ATTENTION : Dans ce post, pas mal de photos et descriptions de la mise en scène... donc si vous voulez avoir la surprise et regarder ce DVD de manière totalement objective, mieux vaut ne pas lire je pense.

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 0$GZIRElTY_2013104NEKCQE43FO

Amfortas : Thomas Johannes Mayer
Titurel : Victor von Halem
Gurnemanz : Jan-Hendrik Rootering
Parsifal : Andrew Richards
Klingsor :Tomas Tomasson
Kundry : Anna Larsson
Grälsritter : Willem Van Der Heyden, Friedemann Röhlig
Knappen : Ilse Eerens, Angélique Noldus, Gijs Van Der Linden, Guillaume Antoine
Klingsors Zaubermädchen : Hendrickje Van Kerckhove, Anneke Luyten, Angélique Noldus, Ilse Eerens, Tineke Van Ingelgem, Margriet Van Reizen
Stimme aus der Höhe : Anna Larsson

Orchestre Symphonique, choeurs et choeur de jeunes de la Monnaie
Direction musicale : Hartmut Haenchen

Mise en scène : Romeo Castellucci
Chorégraphie : Cindy Van Acker
Décors et costumes : Romeo Castellucci
Lumières : Romeo Castellucci

Enregistré au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, le 20 février 2011
Après avoir visionné avec beaucoup d'attention ce Parsifal, je reste avec bon nombre de questions sans réponses. Est-ce le but du metteur en scène de nous faire nous poser des questions ou alors n'a-t-il voulu que mettre en image ce que dit l'oeuvre ? Toujours est-il que si j'ai trouvé une sorte de fil conducteur, j'ai été assez décontenancé par certains passages et notamment la toute fin... Je vais essayer de livrer ici mon "interprétation" de la mise en scène, mais ça ne va pas être facile !

Description de la mise en scène :
Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=617038
Le prélude nous présente un serpent perché à hauteur de l'oreille d'un homme sur une ancienne photographie, semblant lui souffler à l'oreille visant sûrement à le pousser vers le "pêcher"...

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=621993
Puis grand noir ouvre le premier acte... un feu est la seule lumière qui pointe sur scène... les chanteurs commencent à chanter dans le plus grand noir... quelques lampes viennent furtivement nous éclairer des feuilles, des arbres... on se trouve dans une grande forêt touffue et sombre. Quelques éclairages viennent au fur et à mesure nous dévoiler les personnages, tous habillés de feuilles, comme faisant partie de cette forêt. Mais celle-ci semble aussi vouloir absorber nos chevaliers, recouvrant régulièrement le personnage. Kundry est la seule à trancher par son costume blanc et sera attachée à un arbre comme punition. Amfortas ? Lui aussi tout de feuille vêtu.

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=621991
Puis arrive Parsifal... en chemise et en pantalon. Par une magnifique illumination, on découvre toute la profondeur de la forêt où seule une petite trouvée baigne le sol d'une lumière blafarde. Il découvre dans les feuilles le squelette d'un homme puis celui d'un cygne (oui ! Il est bien là!). La cérémonie du Graal approchant, la forêt disparaît, écrasée par des néons modernes. Même les chevaliers du Graal se retrouvent dépouillés doucement de leurs feuilles. Après avoir été chassé, Parsifal va hésiter à se vêtir de ces feuilles et finalement partira comme il est venu : en chemise.


Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=617039
Le deuxième acte tranche. On retrouve le mur qui était apparu lors de la fin du premier acte, mais ici tout est baigné de lumière blanche, crue et on assiste à tout l'acte au travers d'un voile clair. Klingsor en chef d'orchestre dirige une sorte de boucherie humaine (il troque sa baguette de chef contre un tablier de boucher!) où les corps dénudés ne servent que de matière à l'art, attachés et suspendus. Blanchâtres mais marbré d'un gris malsain, tous ces corps sont contrastés par la présence de Kundry, vêtue d'une grande robe blanche où sa chevelure noire tranche superbement. Pas de Filles Fleurs sur scène, mais juste un corps blanc qui s'installe sur un promontoire, les jambes écartées (que c'est délicat...) attendant que Parsifal succombe.

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=621994
Ce dernier justement entre sur scène derrière un bouclier doré (là encore un bel effet visuel!) et enfin arrive Kundry du fond de scène, reléguant les Filles Fleurs à de simples objets : son port noble et plein de sagesse, le serpent roulé autour de son bras... tout ceci rend les corps dénudés et marbrés triviaux. Seule un corps restera, libérant le bras de Kundry de son serpent et dévoilant alors un gant rouge sang. Symbole de sa féminité sûrement ou du moins de la passion, il sera le premier à toucher Parsifal avant un baiser ardant où se superposent l'étreinte de Kundry avec Amfortas, étreinte qui se poursuivra bien sûr par un passage à l'acte clairement montré durant le monologue de Parsifal.

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=624868
La scène passe durant cette scène d'une clareté aveuglante vers une pénombre d'où ne sortent que les silhouettes de Parsifal et Kundry, nimbés dans un brouillard lumineux. Kundry revient ensuite dans une robe blanche et  beaucoup plus simple (très belle image que cette Kundry soulevée du sol...) et alors qu'elle lui raconte sa malédiction, Parsifal fuit en fond de scène (après s'être blanchi le visage) où il est rattrapé par une silhouette féminine qui l'emprisonne dans ses charmes à travers une toile tendue. Il s'en échappe et les silhouettes se multiplient, la scène se coupant en deux avec la clarté pour Parsifal qui délivre une femme totalement entravée par une corde... et l'obscurité pour Kundry (qui s'est noirci le visage!) qui invoque sa malédiction sur Parsifal. Klingsor arrive avec ses âmes damnées et, on ne sait pourquoi, une fois que Parsifal a terminé de libérer la femme, Klingsor est vaincu (oui oui, rien de particulier comme geste...). Le lustre qui occupait le centre de la scène en hauteur se trouve libéré et alors que toute autre lumière s'éteint, s'éclaire dans un balancement qui varie l'éclairage. Parsifal dévoile son message à Kundry, hésite à monter sur l'estrade de Klingsor et s'enfuit.

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=621996
Enfin le troisième acte... obscurité du premier, avec seulement une petite branche d'arbre... Kundry est présente en écolière et Gurnemanz habillé comme de nos jours. Trois zones de lumières pour Gurnemanz (tout le haut du corps), la branche et le haut du torse et la tête de Parsifal avec moins de clarté que Gurnemanz. Et toute la première moitié de l'acte restera comme ça... Gurnemanz transforme la dernière branche de la forêt en couronne... Parsifal la refuse et aplatit bien la branche (mais sans la remettre en terre???).

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=621990
Il rejoint alors la foule en arrière scène, la lumière se fait sur l'avant de la scène et toute cette foule avance sans jamais s'arrêter avant l'intervention finale de Parsifal. Effet scénique intéressant par cette avancée interminable, mais qui finit par être un peu longue. Émergent de cette foule un Gurnemanz immobile sur une estrade, quelques personnes portées de manière épisodiques par leurs voisins... puis pour bien montrer qu'ils vont à une cérémonie funèbre tous mettent une cagoule noire... puis arrive Amfortas qui reste figé au milieu de cette foule en mouvement menée par Parsifal.

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 GetBlob?BlobId=621187
L'intervention de Parsifal arrête la marche, la foule s'assoit pour l'écouter... puis finit par s'éloigner, laissant Parsifal faire un dernier adieu à Kundry et surtout une scène jonchée de détritus comme si ils y avaient déposés les restes d'un pique-nique... le rideau tombe...

Si les deux premiers actes sont superbes visuellement et assez complexes, le dernier semble avoir posé beaucoup de soucis au metteur en scène... selon lui il représente une ville... ah... mais pourquoi tout ce noir alors ? Et cette immobilité des lumières ?

Interprétation possible :
Que de questionnements durant le premier acte... et puis avec le deuxième, une idée m'est venue du pourquoi du comment... idée en partie confirmée par le truc assez indigeste que propose Castellucci dans le livret du DVD...

Voici donc "ma" vision de la mise en scène... on verra avec Xavier au moins si on a vu la même chose ou pas !:hehe :
Ainsi donc, cette forêt est une protection de la communauté. Repliée sur elle-même comme une ancienne tribut amazonienne, elle fait corps avec la forêt seule la cérémonie du Graal lui conserve un peu d'humanité. Parsifal fait irruption un peu à la manière des ethnologues occidentaux dans les tributs totalement isolées du monde extérieur, faisant se décomposer le cadre de la tribut (disparition de la forêt). Cette forêt était à la fois une protection pour la communauté mais aussi une menace tant elle les enfermait.
Le deuxième acte nous plonge dans la perversité de la vie moderne si j'ose dire... le corps féminin y est présenté comme un objet, la lumière y est froide et clinique... Klingsor représente tous les excès d'une société plongée dans la "modernité" et la chute du château nous redonnera une vision plus humaine avec non plus une lumière blafarde mais bien chaude et rassurante.
Le troisième acte semble nous emmener dans une ville... dont on ne voit que les habitants ! Et là, pas grand chose de compris... beaucoup de contradictions entre texte et action... et puis surtout ce final ? Parsifal normalement redonne un sens à la communauté, restaure une certaine noblesse... et finalement que voit-il ? Un peuple qui laisse ses déchets sur place et quitte celui qui devrait être son chef... Moi qui pensait que le dernier acte serait une sorte de réconciliation entre un peuple transplanté dans une urbanisation non voulue, il nous montre au contraire un peuple qui oublie totalement ses origines et semble d'un égoïsme sans nom, quittant la communauté (aucun départ massif mais chacun dans son coin) et sans le respect de l'endroit où il vit... Pas compris !

Conclusion sur la mise en scène :
Je ne sais trop qu'en penser au final... si certaines images sont magnifiques et marquantes, d'un esthétique rare... le message semble particulièrement trouble. Alors que faut-il faire ? Essayer de trouve un message à tout pris, quitte à se retrouver en contredit par des détails ? Ne voir que la mise en situation de l'oeuvre sans chercher à chercher une raison aux transpositions du metteur en scène ?
Les personnages ne sont pas particulièrement modifiés et restent fidèles aux habitudes... il n'y a que les décors qui sont des fois dérangeants. Donc pas une relecture décapante, mais plutôt une mise en image déroutante.

Et les chanteurs?
D'un point de vue vocal, on est très bien servis, même si on a entendu meilleur ces dernières années (Bastille en 2008 avec Haenchen déjà, Nagano au TCE en 2011, Gatti à Bayreuth en 2009, Van Zwedden en 2010 à Amsterdam ou Gatti au MET en 2012...) mais ça reste du très solide.
On commencera par les très bons choeurs de La Monnaie, solides mais pas lourds, avec une belle homogénéité... rien à redire là !
Bel ensemble de petits rôles, très bien tenus là aussi.
Pour Klingsor, on retrouve Thomasson qui a toujours cette façon de beugler un peu au lieu de chanter, mais vu que le rôle est court et le personnage assez moche, ça passe plutôt bien.
Amfortas est beaucoup mieux tenu par Thomas Johannes Mayer... Wotan il y a quelques temps à Paris, on retrouve une belle qualité de diseurs, une autorité certaine et un timbre assez sombre mais beau. Imprégné du rôle il compose un assez beau personnage, mais il lui manque un peu de tristesse, de déchirure. La blessure ne semble pas être si morale que ça. Dommage !
Jan-Hendrik Rootering me faisait très peur sur le papier. Mauvais souvenir d'une de ses prestations qui me faisait craindre une voix en lambeaux. Alors oui, l'instrument n'est pas très jeune, mais ça se tient encore bien et pour Gurnemanz, cette vieillesse va plutôt bien. On aurait peu espérer une composition plus paternaliste ou un timbre plus rond. Mais avec sa voix et sa droiture, il donne un Gurnemanz un peu gris qui colle au final bien avec la mise en scène. Loin d'être le Gurnemanz idéal, disons qu'il fait son boulot.
En Kundry, j'attendais beaucoup d'Anna Larsson... si vocalement et dramatiquement, elle donne une superbe interprétation, il lui manque un petit quelque chose pour être totalement Kundry : la séduction. Dès ses premières interventions j'ai entendu une Kunrdy sachant, un puits de connaissance et un être sans âge. Est-ce parce que je la connais en Erda ? En tout cas ce n'est pas la pécheresse que j'ai entendu mais un être torturé. Il faut dire que la mise en scène la présente aussi en contrepoint des autres créatures de Klingsor : elle n'est pas du tout dans la passion mais plutôt dans le raisonnement froid.
Andrew Richards m'avait fait grande impression dans Carmen à l'Opéra-Comique... j'étais donc curieux de l'entendre ici. Le chanteur est toujours intelligent et négocie de très belle manière le rôle, mais on sent un peu de difficulté dans les passages les plus héroïques du rôle, plus à l'aise dans la noblesse apaisée du héros en fin de troisième acte (où il retrouve cette façon de mixer le haut de la tessiture qui allège admirablement le chant) que lors des grands éclats du deuxième ou les aigus sont un peu en force. Le personnage est bien joué et vécu, le texte compris et nuancé... du très bon Parsifal donc.

Voilà... quand je regarde ce que je dis, on a l'impression que c'est mauvais au final. Mais non ! C'est juste que je suis très difficile. Je pense qu'en salle j'aurais été totalement pris... mais là, en DVD, on entend plus les limites et on compare forcément plus.

Haenchen et la direction :
Le livret du DVD nous offre un texte de Haenchen qui explique qu'il a voulu revenir vers l'origine de Parsifal, s'attachant à mettre en application les indications de Wagner et des participants aux premières représentations. Même si il tire des conclusions un peu étranges (que le Parsifal lent à la Kna serait une suite du régime nazi... euh... pas vraiment gentil pour les chefs lents ça...) il fait donc ce qu'il voulait faire à Paris, mais peut-être avec plus de liberté.
En effet, la machine de l'orchestre de Bruxelles est moins lourde qu'à Paris tant dans la sonorité que dans les habitudes. Si sa prestation à Paris allégeait déjà pas mal la partition par rapport à ce qu'on peut entendre souvent, la réalisation ici présentée est encore plus frappante car l'orchestre en lui-même est beaucoup plus clair, les cordes moins rondes et belles mais plus légères et flexibles. Ainsi par exemple, jamais je n'ai entendu des aigus de cordes aussi rêches dans le deuxième acte pour symboliser Klingsor. C'est particulièrement marquant. Donc pas ici de grande démonstration orchestrale, mais quelque chose de plus léger et moins enveloppant. Haenchent dit vouloir rétablir un équilibre logique entre voix et orchestre et en refusant trop de romantisme c'est ce qu'il fait.
Les tempi aussi sont assez rapides, mais jamais précipités. Avec un peu moins de 4h, son Parsifal se place parmi les rapides... mais à l'écoute je n'ai pas été frappé par une rapidité trop marquée. Les thèmes respirent, aucune précipitations et même une belle mise en avant de certains détails. Pour tout dire, j'ai été totalement absorbé par l'orchestre, au risque par moments d'être moins attentif à ce qui était chanté !
Donc une grande réussite pour Haenchen !

Conclusion personnelle :
Ce Parsifal reste visuellement une curiosité pour moi... intéressant, mais trop tordu par moments pour vraiment être une référence visuelle ! On est loin de la logique de Herheim ou le dépouillement de Girard... même Warlikowski à Paris semble plus clair !
Par contre, musicalement, c'est très intéressant particulièrement pour l'orchestre et ce que fait Haenchen !



Ce poste, un peu long et très descriptif était pour m'aider à mettre un peu d'ordres dans mes pensées, et aussi pouvoir un peu discuter de la mise en scène... désolé si je ne suis pas clair ou un peu trop long :?J'espère que ça n'empêchera pas d'essayer de mieux comprendre cette mise en scène!


Dernière édition par Polyeucte le Ven 1 Nov 2013 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roderick
Mélomane chevronné
Roderick


Nombre de messages : 3456
Age : 47
Date d'inscription : 10/06/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 1 Nov 2013 - 18:32

Merci pour ce post en tout cas, ce que tu dis de la mise en scène aurait plutôt tendance à bien tenter le tout petit wagnérien qui sommeille en moi... (Je trouve les images (surtout les 3 premières) très belles)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 1 Nov 2013 - 20:54

Le portrait du tout début, c'est pas n'importe quel homme, c'est Nietzsche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 1 Nov 2013 - 20:57

Polyeucte a écrit:
Klingsor : Anna Larsson
C'est une lecture encore plus radicale que je le pensais! Mr.Red

Sinon, merci pour ce message, il me reste le 3è acte à voir, mais ça sera intéressant à relire ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 1 Nov 2013 - 21:03

Xavier a écrit:
Polyeucte a écrit:
Klingsor : Anna Larsson
C'est une lecture encore plus radicale que je le pensais! Mr.Red

Sinon, merci pour ce message, il me reste le 3è acte à voir, mais ça sera intéressant à relire ensuite...
Merci! J'ai corrigé! hehe
Bon courage pour le troisième acte! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Philippe VLB
Mélomaniaque
Philippe VLB


Nombre de messages : 809
Age : 56
Date d'inscription : 21/07/2012

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyVen 1 Nov 2013 - 22:55




Polyeucte a écrit:
Je ne sais trop qu'en penser au final... si certaines images sont magnifiques et marquantes, d'un esthétique rare... le message semble particulièrement trouble. Alors que faut-il faire ? Essayer de trouve un message à tout pris, quitte à se retrouver en contredit par des détails ? Ne voir que la mise en situation de l'oeuvre sans chercher à chercher une raison aux transpositions du metteur en scène ?
Les personnages ne sont pas particulièrement modifiés et restent fidèles aux habitudes... il n'y a que les décors qui sont des fois dérangeants. Donc pas une relecture décapante, mais plutôt une mise en image déroutante.



J’ai vu ce Parsifal à la Monnaie. Et franchement, la mise en scène........ Pour moi, elle n’a aucun intérêt. On n’est ni dans une mise en scène classique, ni dans les outrances d'un certain Régie Theater ou dans une relecture intello façon Herheim. Mais quelque part au milieu du triangle, si je puis dire. Cela se veut peut-être une synthèse entre les 3 options susnommées mais au final, cela donne un drôle de mélange, avec oui des belles images, une certaine "provoc" toc complètement inutile, qui n’apporte rien et un brin d’intellectualisme pour dire "oh là là, réfléchissons" Laughing . Cette mise en scène ne comporte aucune cohérence, aucune vision d'ensemble, aucun intérêt.

En ce qui concerne le chant, je suis d’accord avec toi. Dans mes souvenirs, Anna Larsson et............ Tomasson sortent du lot. Les autres chanteurs sont très corrects. Sans plus.

Pour l’orchestre et sa direction, je souscrits entièrement à tes dires. Totalement convaincu par le travail de Haenchen avec l’orchestre de la Monnaie.



Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 3 Nov 2013 - 8:56

Unfortunately, the release date for the item(s) listed below was changed by the supplier, and we need to provide you with a new estimated delivery date based on the new release date:

"Wagner: Parsifal (Gatti) [DVD]"
Estimated arrival date: February 20 2014 - February 21 2014
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 3 Nov 2013 - 18:02

Au sujet du IIIe acte, en salle ça faisait un effet formidable, mais il est effectivement possible que le DVD ne retranscrive pas ça, le côté impressionnant de la foule en marche, combiné avec la multitude de visages sur lesquels s'attarder.

J'ai reçu le DVD mais je ne l'ai pas encore regardé.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89363
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 3 Nov 2013 - 19:11

Je ne vais pas chercher à décrire ou analyser davantage la mise en scène que Polyeucte, car je n'aurais pas grand chose d'intéressant à dire de plus...
Ca reste très énigmatique, mais pas forcément passionnant, à part peut-être le II où là on a vraiment envie de creuser et de chercher à comprendre.
Et surtout c'est très statique, ce qui n'aide pas.
Ce qui m'embête le plus au fond, c'est l'impression que ça bride énormément les chanteurs, qui non seulement n'expriment rien physiquement (à part un peu Amfortas et ce petit sourire de Kundry à la toute fin), ce qui doit être voulu par le metteur en scène, mais surtout coup ça déteint sur leur chant.
Bon vous me direz, Rootering, pour qu'il se mette à exprimer quelque chose, il y a du boulot, mais là ça n'aide pas.
Et je suis d'accord avec Polyeucte, Larsson se trouve étonnament neutre et froide, et je trouve la voix un peu vieillie par rapport à d'autres choses que j'ai entendues d'elle, c'est un peu décevant.

Haenchen est formidable, c'est un Parsifal dramatique, tranchant, ce qui semble d'ailleurs être en complète contradiction avec cette mise en scène très souvent statique et contemplative. (bien qu'il n'y ait pas toujours grand chose à contempler)
Malheureusement on ne peut même pas se satisfaire d'une partie musicale enthousiasmante, car aucun chanteur ne se révèle marquant.
Il y a quand même un très bon Amfortas avec Mayer, et un bon Parsifal avec Richards, mais on sent qu'ils peuvent tous les deux faire mieux dans un autre contexte.
Larsson j'en ai déjà parlé, c'est une déception par rapport à ce que je connais d'elle, c'est assez froid et sans séduction, bien chanté pourtant mais c'est tout.
Et Rootering, là aussi je suis d'accord avec Polyeucte, c'est beaucoup plus écoutable que ce que je craignais, mais c'est d'une telle platitude que la laideur du chant crève les oreilles. J'ai très bien supporté au I, au III il a fini par me lasser pour de bon. Toutes les notes sont attaquées et chantées pareilles, sans aucune nuance ni intention expressive. Un des Gurnemanz les plus ennuyeux que j'aie pu entendre.

Dans les Parsifal récents, j'ai nettement préféré Thielemann-Schulz (sorti en DVD et Blu-Ray) et Fischer-Audi. (diffusion télé néerlandaise)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 3 Nov 2013 - 19:37

Bon, ben voilà! hehe On est pas avancé! Mr.Red
Mais ce qui me rassure, c'est qu'on est d'accord!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe VLB
Mélomaniaque
Philippe VLB


Nombre de messages : 809
Age : 56
Date d'inscription : 21/07/2012

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyDim 3 Nov 2013 - 23:07




Merci, Xavier, pour ton commentaire. Maintenant, c’est vrai que je me suis basé, pour mon commentaire, sur mes souvenirs "live", si je puis dire. Et il est clair qu’avec ces derniers, comment dire, il me semble que je ne vois aucun motif pour dire que, réellement, ça vaut la peine d’acheter ce DVD. Certes, le travail de Haenchen est remarquable. Mais si ce n’est que cela (et c’est ce que je  pense) qui  peut justifier l’achat de ce DVD, ce n’est assurément pas suffisant.



Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5885
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyLun 4 Nov 2013 - 9:39

Et hop ! 23 euros gâchés. Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 EmptyLun 4 Nov 2013 - 13:14

Golisande a écrit:
Et hop ! 23 euros gâchés. Mr. Green 
Pas forcément, moi en salle j'avais trouvé ça superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Parsifal (3)   Wagner - Parsifal (3) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Parsifal (3)
Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wagner - Parsifal
» Wagner - Parsifal (2)
» Parsifal (Richard Wagner)
» Bons plans CD et plans pourris aussi (4)
» ONP – Parsifal, R. Wagner – Young / Jones – mai-juin 2022

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: