Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

 

 Erich Leinsdorf (1912-1993)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Erich Leinsdorf (1912-1993) Empty
MessageSujet: Erich Leinsdorf (1912-1993)   Erich Leinsdorf (1912-1993) EmptyJeu 10 Oct 2013 - 21:11

Un sujet dédié au chef d'orchestre autrichien.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Erich Leinsdorf (1912-1993) Empty
MessageSujet: Re: Erich Leinsdorf (1912-1993)   Erich Leinsdorf (1912-1993) EmptyJeu 10 Oct 2013 - 21:29

Mélomaniac, in Prokofiev: Roméo et Juliette, a écrit:

Erich Leinsdorf (1912-1993) Prokof11

Je réécoute ces extraits qu'enregistra Erich Leinsdorf avec le Boston Symphony Orchestra (RCA, 13 février 1967).

Rien que la prise de son, réalisée pendant la période Dynagroove de la firme américaine, est à tomber à la renverse !

Transparence, dynamique, relief, présence... Impressionnant.

Comparé à l'interprétation au fond assez classique (mais très cohérente) de Seiji Ozawa avec le même orchestre vingt ans plus tard, le chef autrichien montre ici beaucoup de caractère et exploite au forceps la palette dramatique. Quitte à ce que les nuances expressives s'estompent et que les plans intermédiaires, les voix médianes, tendent à s'infatuer, et à saturer le message.

Cette sollicitation peut sembler excessive, mais dans le genre spectaculaire, on n'a guère fait mieux pour qui souhaite en prendre plein les oreilles.
 
 
 
André a écrit:

Les extraits de Leinsdorf à Boston sont disponibles dans un coffret tout Proko-Leinsdorf que RCA édite à mini-prix. Vrai, la prise de son est d'un spectaculaire achevé. Inclus dans ce coffret: symphonies 2,3,5,6, concertos pour piano (tous ) avec John Browning et concertos pour violon avec Friedman et Perlman.

Dommage que Leinsdrof n'ait pas enregistré les symphonies 1,4,7. Ce coffret serait une référence.
 
 
http://www.amazon.fr/Erich-Leinsdorf-dirige-Prokofiev-Coffret/dp/B004H6P2LA
Erich Leinsdorf (1912-1993) 416ynWoJnTL
 
Voilà ci-dessus le coffret dont tu parles.
L'intégrale des sept symphonies était envisagée mais le projet n'aboutit pas.
 
Leinsdorf enregistra aussi la Sinfonia concertante, avec Samuel Mayes au violoncelle (25 mars 1963). Ainsi que la Suite Scythe, captée le 24 octobre 1966 (originellement couplée en LP avec la Symphonie n°3).
Ces deux oeuvres ne sont pas incluses dans le coffret, hélas, et je crois que ces versions ne sont même jamais reparues en CD.
 
Erich Leinsdorf (1912-1993) Prokof13
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Erich Leinsdorf (1912-1993) Empty
MessageSujet: Re: Erich Leinsdorf (1912-1993)   Erich Leinsdorf (1912-1993) EmptyJeu 10 Oct 2013 - 23:20

Voilà un mystère profond. Pourquoi la RCA n'a-t-elle pas repris ces deux gravures dans ce coffret ?? Quoi qu'il en soit, ça demeure un indispensable dans toute collection pour plusieurs raisons:

- À cette époque le BSO n'avait aucun égal dans le monde en terme de virtuosité instrumentale (pour la virtuosité collective c'était Cleveland). La puissance et la personnalité unique des principaux pupitres est phénoménale. Et la phalange des cordes était sans égale. Munch en répétition à Paris mentionne avec regret les instruments douteux de l'orchestre, mentionnant au passage qu'à Boston il y avait douze Stradivarius dans les violons !!

- La réverbération et la brillance de la prise de son sont incroyables. Symphony Hall est reconnu comme une des meilleures salles du monde et ça s'entend.

- Quoique n'ayant pas la finesse de Szell et la joie de faire de la musique de Munch, il faut recomnaître à Leinsdorf ses immenses qualités de technicien de l'orchestre. Dans une musique où l'essentiel du message vient de la partition (et non d'un style national ou d'une tradition instrumentale), Leinsdorf était à son affaire. Dans Prokofiev le résultat était garanti.


Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Erich Leinsdorf (1912-1993) Empty
MessageSujet: Re: Erich Leinsdorf (1912-1993)   Erich Leinsdorf (1912-1993) EmptyVen 11 Oct 2013 - 3:11

Autre disque unique dont la vérité n'a jamais été égalée: la messe en mi bémol D. 950 de Schubert (EMI, puis Testament, avec Pilar Lorengar, Fritz Wunderlich, Josef Greindl). Avec le Philharmonique de Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Erich Leinsdorf (1912-1993) Empty
MessageSujet: Re: Erich Leinsdorf (1912-1993)   Erich Leinsdorf (1912-1993) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Erich Leinsdorf (1912-1993)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erich Kleiber
» Tatiana Nikolaïeva (1924-1993)grande dame russe du piano
» Ivan Kozlovsky (1900-1993)
» Yakov Flier (1912-1977)
» Erich Wolfgang Korngold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: