Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ...

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... Empty
MessageSujet: 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ...   2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... EmptyMar 15 Oct 2013 - 12:13

LUNDI 14 OCTOBRE 2013 - 20H - Salle Pleyel

'Nouveau Monde'

La Cetra | Joël Grare, Pierre Hamon
Patricia Petibon


Anonyme, Ballo del Granduca

Henri le Bailly, Yo soy la locura

Extrait du Codex Martínez Compañón, Cachua a voz y bajo Al Nacimiento de Cristo Nuestro Señor

José De Nebra, En amor, pastorcillos

Henry Purcell
Extrait orchestraux de The Fairy Queen
Dido and Aeneas
«Thy hand Belinda... When I am laid in earth»
The Fairy Queen
«If Love’s a Sweet Passion»
Dance of the Fairies


Marc Antoine Charpentier, «Sans frayeur dans ce bois»

Anonyme, «Mon amy s’en est allé»

Jean-Philippe Rameau
Les Indes Galantes
«La nuit couvre les cieux... Vaste empire des mers»
Platée
Air pour les foux gais et tristes
Tambourin
«Aux langueurs d’Apollon, Daphné se refusa»


*******

Marc Antoine Charpentier
Médée
Prélude
«Quel prix de mon amour»
Seconde entrée des démons


Traditionnel, «Greensleeves to a ground»

Traditionnel
«J’ai vu le loup, le renard, le lièvre»
«Tonada la Lata» a voz y bajo para bailar cantando

Georg Friedrich Händel, Sarabande et Gigue en ré majeur

José De Nebra, «El bajel que no recela»

*******

Bis :
Lambert, «Vos mépris chaque jour»
Händel, «Lascia ch'io pianga»
(reprise) Cachua a voz y bajo Al Nacimiento de Cristo Nuestro Señor


On sort enchanté et heureux d'un récital pourtant parfois inégal.

J'évacue les défauts immédiatement : la voix de Patricia Petibon peine à se faire entendre dans le medium et il en résulte à la fois une quasi inaudibilité et une diction incompréhensible dans les airs populaires ; dommage pour les paroles souvent savoureuses !
La Cetra, dirigée par son premier violon Éva Borhi, brillante au demeurant, semble être le complémentaire des Nouveaux Caractères entendus vendredi dernier : les graves sont un peu absents malgré un violone en plus du duo violoncelle - basse de viole. En résulte certains morceaux un peu superficiels dans le rendu, notamment les Rameau (Platée, Indes Galantes), semblant dirigés par Lully pour contrer la révolution ramiste. Cependant tous sont excellents et l'on ne boude pas son plaisir d'entendre Pierre Hamon distiller des soli magnifiques quand il ne se pare pas d'une cornemuse.

Passé ces menus obstacles, le concert ménage des moments absolument formidables.
Petibon déborde d'énergie et maîtrise totalement son instrument : inflexions, arrêt du vibrato, suraigus interpolés, tout semble absolument naturel et sans effort, quel confort pour l'auditeur! Le charme opère également quand elle laisse libre cours à sa fantaisie, réussissant toujours à rester du bon côté de la barrière et à ne pas tomber dans le ridicule.

Mais ce qui nous marquera vraiment, ce sont les instants suspendus amenés naturellement par un programme très bien construit. Le lamento de Didon d'abord, qui échoit habituellement à des voix plus sombres, montre l'étendue de l'intelligence musicale d'une artiste accomplie. We will remember you. Greensleaves ensuite est chanté avec un accompagnement aux archiluths irrésistible, avec une science des équilibres et des silences parfaite. Enfin, quand, en premier rappel, les violons entament la mélodie de "Vos mépris chaque jour" je suis aux anges. Rien n'est laissé au hasard dans les intonations, les phrasés et l'articulation... Je ne sais pas qui de l'air ou de la sarabande est apparu le premier à Händel, mais il est clair que cette dernière, jouée vers la fin du programme, préfigurait ce qui serait le 2e rappel de la soirée. Dans ce "Lascia", Petibon et la Cetra suspendent le temps, elle par des tenues de souffle et des aigus sans vibrato magnifiques, l'orchestre par sa capacité à lâcher et reprendre les phrases dans une synchronisation parfaite, clef de l'émotion dans cet air si fragile. Dur d'applaudir après cela!

La chanteuse reprendra un moment dansant du spectacle "Pour rester sur quelque chose de gai", et le cœur léger l'on s'envolera d'un récital qui n'avait pas l'air indispensable à vue de nez. Grossière Erreur!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... Empty
MessageSujet: Re: 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ...   2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... EmptyMar 15 Oct 2013 - 13:43

J'avais posté ça à propos du même programme, à Genève en mars dernier :

bAlexb a écrit:
En concert, avec ce même programme (ou presque : récupération de Platée et Ariodante piochés dans des disques précédents) à Genève samedi soir.
D'abord ce sentiment étonnant/étonné de parvenir à recréer une intimité propre à l'échange entre l'artiste et son public dans la grande salle du Victoria Hall.
Ensuite un orchestre qui joue sans chef, un brin moins excitant qu'au disque (deux violons plutôt aigres pour ne pas dire grinçants, parfois) ; formation réduite à cinq cordes frottées, un luth, un théorbe (les deux pouvant être remplacés par des guitares), une harpe, une flûte, une cornemuse et une percussion. Il n'empêche, la gamme des couleurs reste incroyable, réjouissante, de l'ascèse à l'exubérance. Personnellement, j'ai beaucoup apprécié les réductions pour Ariodante joué aux cordes seules (ouverture, danse, "Il mio crudel martoro" et "Neghittosi...") ; aucune emphase, au contraire une matière affûtée.
J'aurais troqué avec plaisir "Il mio crudel martoro" par la "Se pietà" modulé avec un goût parfait que j'ai entendu il y a des années. Ou contre "Ah ! Mio cor", même si de toute évidence je suis l'un des rares à l'avoir apprécié Rolling Eyes ! Tant pis !
Quant à Petibon ? La maîtrise de l'instrument est totale, autant dans la gamme des affects que des dynamiques. Souffle inépuisable, timbre riche, corsé sans trucages (Dido hallucinante de ce point de vue quand on l'a entendue, comme moi, il y a 10 ans en concert). Précision de l'intonation, aussi ; calibrage des effets. Je ne comprends toujours pas ceux qui discutent son anglais ; aussi compréhensible que son français (un air de Lambert à l'élocution parfaite, parfaitement claire et sans affectation) ou que son italien (je ne parle ni ne comprends l'espagnol, alors...).
Quels sommets, s'il faut vraiment en chercher ? Un Greensleeves commencé a capella qui emplit le vaisseau de la salle comme une onde chaleureuse et vite rejoint, de couplet en couplet, par l'instrumentarium complet. Dido ; Platée (c'était attendu) et tout le répertoire populaire (quelle qu'en soit l'origine).
En tout cas un programme d'une belle et franche générosité à l'énergie communicative sans que la profondeur de chant/champ en souffre.
J'avais écrit à propos du disque : "une artiste en liberté". Je réitère !
Ah oui ! J'oubliais : salle debout à l'issue du concert (ce qui n'est pas forcément la norme, à Genève ; Harteros n'y a pas eu droit 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... 2661413304)...
Merci pour ton CR.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... Empty
MessageSujet: Re: 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ...   2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... EmptyMar 15 Oct 2013 - 15:59

bAlexb a écrit:
J'avais posté ça à propos du même programme, à Genève en mars dernier :

bAlexb a écrit:
En tout cas un programme d'une belle et franche générosité à l'énergie communicative sans que la profondeur de chant/champ en souffre.
J'avais écrit à propos du disque : "une artiste en liberté". Je réitère !
Ah oui ! J'oubliais : salle debout à l'issue du concert (ce qui n'est pas forcément la norme, à Genève ; Harteros n'y a pas eu droit 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... 2661413304)...
Merci pour ton CR.
De rien! Je vois qu'on a vu des spectacles très semblables, à part quelques petits changements de programme ; la générosité était là, et le succès aussi. Le public s'est chauffé peu à peu, pour faire un beau succès à la fin du I et un triomphe en fin de spectacle, avec également une standing au bout ; tant qu'elle restait, le public restait!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... Empty
MessageSujet: Re: 2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ...   2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
2013.10.14 Patricia Petibon à Pleyel - Purcell, Rameau, ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle Pleyel 2012 - 2013 (programmation)
» Pleyel 18 Juin LSO Haitink Pires Purcell Mozart Schubert
» 2013/10/11 Cité de la Musique : Rameau, Vivaldi, Blamont
» Buniatishvili | OP | Pleyel | 12/06/2013
» Pleyel 2013/2014 (programmation)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: