Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en ...
Voir le deal
26.90 €

 

 Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril

Aller en bas 
+9
Otello
Patzak
HELENE ADAM
DavidLeMarrec
Adalbéron
Stefano P
Xavier
Polyeucte
Belcore
13 participants
AuteurMessage
Belcore
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1048
Date d'inscription : 28/09/2017

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 7 Mar 2019 - 16:03

Première ce soir.

J'irai le 13 mars et en parlerai ensuite.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Belcore
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1048
Date d'inscription : 28/09/2017

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 9:52

Je viens de parler avec une amie qui a assisté à la première : Alagna a été sublime pendant les deux premiers actes pour s'effondrer vocalement lors de deux derniers....

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 10:25

Comme à Oranges donc...
Sur Forum Opera ils parlent d'un refroidissement. Moi je penche plus sur le fait que ce rôle le sollicite vraiment trop et que du coup il s'y épuise vite.
Si tel est le cas, je me demande comment il pourra tenir la série... Neutral Neutral

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90687
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 10:33

Et moi j'ai lu qu'il était malade pendant les répétitions… (non non, il ne faut pas dire "comme d'hab" Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 10:39

Polyeucte a écrit:
Comme à Oranges donc...
Sur Forum Opera ils parlent d'un refroidissement. Moi je penche plus sur le fait que ce rôle le sollicite vraiment trop et que du coup il s'y épuise vite.
Si tel est le cas, je me demande comment il pourra tenir la série... Neutral Neutral

Non, je ne pense pas que ce soit une question de rôle ; l'année dernière à Vienne, il a tenu parfaitement les quatre actes et il a été vraiment très bon (c'était d'ailleurs aussi avec Kurzak en Desdemona). D'après ce que j'ai lu ici ou là, il souffre d'une trachéite qui doit certainement lui poser pas mal de problèmes...
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 10:42

Stefano P a écrit:
Non, je ne pense pas que ce soit une question de rôle ; l'année dernière à Vienne, il a tenu parfaitement les quatre actes et il a été vraiment très bon (c'était d'ailleurs aussi avec Kurzak en Desdemona). D'après ce que j'ai lu ici ou là, il souffre d'une trachéite qui doit certainement lui poser pas mal de problèmes...

Ah je ne savais pas qu'il l'avait chanté à Vienne. J'étais resté sur Oranges comme unique fois.
Du coup je me tais... honteusement... Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron


Nombre de messages : 1224
Age : 1004
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 16:38

Direction musicale Bertrand de Billy
Mise en scène Andrei Șerban
Décors Peter Pabst
Costumes Graciela Galán
Lumières Joël Hourbeigt
Chef des Choeurs José Luis Basso

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Maîtrise des Hauts‑de‑Seine / Chœur d’enfants de l’Opéra national de Paris


Otello Roberto Alagna (7, 10, 13, 16, 20, 23, 26, 29 mars) / Aleksandrs Antonenko (1, 4, 7 avr.)
Jago George Gagnidze
Cassio Frédéric Antoun
Roderigo Alessandro Liberatore
Lodovico Paul Gay
Montano Thomas Dear
Desdemona Aleksandra Kurzak (7, 10, 13, 16, 20, 23, 26, 29 mars) / Hibla Gerzmava (1, 4, 7 avr.)
Emilia Marie Gautrot

Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 18:24

Polyeucte a écrit:
Ah je ne savais pas qu'il l'avait chanté à Vienne. J'étais resté sur Oranges comme unique fois.

C'est bizarre, pourquoi tu rajoutes un "s" à Orange ? Question
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 20:48

Stefano P a écrit:
Polyeucte a écrit:
Ah je ne savais pas qu'il l'avait chanté à Vienne. J'étais resté sur Oranges comme unique fois.

C'est bizarre, pourquoi tu rajoutes un "s" à Orange ? Question

J'ai honte... juste parce que je me plante... Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 23:58

Belcore a écrit:
Je viens de parler avec une amie qui a assisté à la première : Alagna a été sublime pendant les deux premiers actes pour s'effondrer vocalement lors de deux derniers....

C'est un résumé trompeur de la situation, il ne s'est pas du tout effondré. On a entendu des raucités mais ni le timbre ni la justesse n'étaient affectés. Il n'a que dans les derniers instants (juste avant Nium mi tema) qu'on a senti que la voix se dérobait. Pas sûr qu'il ne doive pas annuler la prochaine date, ou qu'il tienne jusqu'au bout, mais hier soir, c'était superbe de bout en bout.

Pour répondre aux alarmes de Polyeucte (légitimes après Orange), non, il s'en tire très, très bien. Le bout de l'aigu est un peu blanc et métallique, comme d'habitude (et souvent un peu haut), mais le médium et jusqu'au la est superbement timbré au contraire, et il semble chanter tout cela sans effort, c'est très impressionnant. (Depuis son Samson, de toute façon, je suis convaincu qu'il peut tout chanter.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyVen 8 Mar 2019 - 23:58

Je n'avais jamais autant été frappé par la parenté orchestrale entre Otello (première fois en salle) et Falstaff ; non seulement la rupture évidente en matière de quantité d'informations musicale, mais aussi ce pointillisme d'orchestration, par touches, par phrasé, sans cesse changeant.

Splendide couple principal, étrangement à front renversé : Alagna clair et radieux ne fait pas bien peur face à la Desdémone très intense de Kurzak, presque ogresque, de plus en plus callassisée (timbre dans les joues, nature du legato…). Quoi qu'il en soit le résultat est remarquable, d'autant que je suis étonné d'entendre l'orchestre si présent et en place, Billy est assez bien suivi par les troupes, et rattrape les petits départs en avance d'Alagna dans la première partie. (Certes, pour un orchestre de sa catégorie, on peut perplexer que les attaques de cordes ne soient jamais tout à fait ensemble, mais rare de les entendre ainsi engagés et attentifs dès la première !)

Gagnidze est assez surprenant : à la fois moelleux et voix de méchant, toujours audible même si la voix ne 'claque' pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1048
Date d'inscription : 28/09/2017

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptySam 9 Mar 2019 - 12:39

Merci David.

Donc globalement une belle représentation...

Je croise les doigts pour le 13.....

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
HELENE ADAM
Mélomane averti



Nombre de messages : 123
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/01/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptySam 9 Mar 2019 - 16:00

Merci pour ce récit enthousiasmé (les retours sont globalement très contrastés quand même mais compte tenu de l'état physique du ténor, cela parait assez logique...

DavidLeMarrec a écrit:
(Depuis son Samson, de toute façon, je suis convaincu qu'il peut tout chanter.)

Tu veux dire, je suppose, dans les répertoires français et Italiens du 19ème siècle ? J'ai toujours été frappée au contraire par le fait que les rôles d'Alagna étaient regroupés dans une période et un style très spécifique où il excelle (davantage il y a une vingtaine d'années qu'aujourd'hui à mon avis ). Le ténor n'a jamais abordé le répertoire baroque en général, pas même Mozart d'ailleurs, ni le répertoire contemporain d'ailleurs, assez peu le bel canto (et pas le bel canto pur) et, son actuelle auto-limitation à ses deux langues maternelles, l'ont conduit à également ne jamais encore chanter dans les répertoires allemands, russes ou autres. Etant un ténor essentiellement lyrique, certaines "impasses" sont tout à fait logiques (le bel canto pur par exemple). Mais globalement cela lui fait un répertoire plutôt moins large (et moins varié) qu'un Beczala par exemple (et que bien d'autres évidemment). Ce n'est pas du tout un reproche d'ailleurs. Son talent dans le répertoire français devrait pouvoir briller dans bien d'autres rôles non encore explorés du grand opéra français comme il a commencé de le faire avec La Juive, le Cid, Arthus ou ce magnifique Samson.
Revenir en haut Aller en bas
http://passionoperaheleneadam.blogspot.fr/2018/05/parsifal-wagne
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 961
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptySam 9 Mar 2019 - 21:07

HELENE ADAM a écrit:
Merci pour ce récit enthousiasmé (les retours sont globalement très contrastés quand même mais compte tenu de l'état physique du ténor, cela parait assez logique...

DavidLeMarrec a écrit:
(Depuis son Samson, de toute façon, je suis convaincu qu'il peut tout chanter.)

Tu veux dire, je suppose, dans les répertoires français et Italiens du 19ème siècle ?

Il a quand-meme chanté l'opéra de son frere, et il a failli chanter Lohengrin; j'espere qu'il le fera. Je ne vois l'interet ni la possibilité pour lui de chanter le bel canto et je comprends qu'il puisse écarter le répertoire russe et le contemporain atonal: ce n'est pas le seul. Il n'y a pas si longtemps les chanteurs chantaient tout le repertoire dans leur propre langue. Et coté allemand, tu veux qu'il chante quoi? Freischutz? Hérode? Cappriccio? Je ne vois pas trop quelles oeuvres lui manquent de ce coté. Il se lance dans Otello et Samson, il chante Arthus, soyons déja contents.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptySam 9 Mar 2019 - 22:00

HELENE ADAM a écrit:
(les retours sont globalement très contrastés quand même mais compte tenu de l'état physique du ténor, cela parait assez logique...

Honnêtement, pour faire la fine bouche, sauf une question de principe (on veut une voix sombre, plus puissante, il a peu de graves, etc.), il y a eu un aigu escamoté (je ne crois pas qu'il soit issu d'une tradition) et les cinq dernières minutes. Le reste était d'une aisance assez confondante. Après on peut ne pas aimer le timbre, les manières (et moi je trouve toujours son italien pas fabuleux, il a beau le parler couramment, on sent clairement qu'il est français), mais difficilement qu'il n'a pas tenu le rôle de bout en bout, c'est rare d'entendre un chanter manifester aussi peu d'efforts apparents dans Otello.

(Et même si j'aime beaucoup Alagna, j'avais tout autant aimé Todorovich en Lancelot, et son Otello à Orange m'avait terrifié, aphone à mi-parcours – il avait ensuite étonnamment tenu les deux suivants, mais on sentait sans cesse qu'il essayait de chanter Otello… Je veux dire que je ne lui tresse pas des couronnes par principe parce que je l'aime bien.)


Citation :
Tu veux dire, je suppose, dans les répertoires français et Italiens du 19ème siècle ?

Oui, tu as raison bien sûr : je veux dire dans les rôles qu'il est susceptible d'aborder et qu'on lui déconseille toujours parce qu'il va « perdre sa voix » (chose annoncée pour Manrico, puis pour Otello, puis pour Samson…). Évidemment, ne maîtrisant pas l'allemand et le russe, n'ayant pas beaucoup l'expérience de l'agilité, je ne lui conseille pas franchement Cessa di più resistere et n'ai pas de velléité particulière de l'entendre tenir Herman (ou alors en VF, là oui, totalement !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7282
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 10:48

HELENE ADAM a écrit:
Le ténor n'a jamais abordé le répertoire baroque en général, pas même Mozart d'ailleurs, ni le répertoire contemporain d'ailleurs, assez peu le bel canto (et pas le bel canto pur)
N'a rien chanté de Bellini et n'a chanté de Donizetti que L'Elisir d'amore, Lucia et LuciE di Lammermoor, Roberto Devereux! Je persiste à penser qu'il serait formidable en Pollione et en Poliuto!
Revenir en haut Aller en bas
HELENE ADAM
Mélomane averti



Nombre de messages : 123
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/01/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 10:49

Patzak a écrit:
HELENE ADAM a écrit:
Merci pour ce récit enthousiasmé (les retours sont globalement très contrastés quand même mais compte tenu de l'état physique du ténor, cela parait assez logique...

DavidLeMarrec a écrit:
(Depuis son Samson, de toute façon, je suis convaincu qu'il peut tout chanter.)

Tu veux dire, je suppose, dans les répertoires français et Italiens du 19ème siècle ?

Il a quand-meme chanté l'opéra de son frere, et il a failli chanter Lohengrin; j'espere qu'il le fera. Je ne vois l'interet ni la possibilité pour lui de chanter le bel canto et je comprends qu'il puisse écarter le répertoire russe et le contemporain atonal: ce n'est pas le seul. Il n'y a pas si longtemps les chanteurs chantaient tout le repertoire dans leur propre langue. Et coté allemand, tu veux qu'il chante quoi? Freischutz? Hérode? Cappriccio? Je ne vois pas trop quelles oeuvres lui manquent de ce coté. Il se lance dans Otello et Samson, il chante Arthus, soyons déja contents.... Smile

Moi je ne veux rien (et personnellement je l'apprécie beaucoup moins qu'il y a quelques années) ! Je précise une phrase de David qui me parait peu exacte telle quelle. Quant au "je ne vois pas trop quelle oeuvre lui manque de ce côté" c'est également hors sujet. Rien ne lui "manque" en soi. Il a un répertoire précis, moins vaste que nombre de ses confrères, Pavarotti c'était encore plus évident (face à Domingo par exemple) cela ne l'a pas empêché d'être la star que l'on connait. Quant à tes exemples en allemand, bon... passons Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://passionoperaheleneadam.blogspot.fr/2018/05/parsifal-wagne
HELENE ADAM
Mélomane averti



Nombre de messages : 123
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/01/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 10:55

DavidLeMarrec a écrit:
c'est rare d'entendre un chanter manifester aussi peu d'efforts apparents dans Otello.

Je me fie à la plupart des retours qui parlent d'un écroulement de la voix après l'entracte. J'imagine que Duault et Forum Opéra ne se sont pas donnés le mot pour décrire le même phénomène... à tort ? Si ?
Revenir en haut Aller en bas
http://passionoperaheleneadam.blogspot.fr/2018/05/parsifal-wagne
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7282
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 10:59

Je suis d'accord avec Hélène: une grande majorité des retours rapporte un état vocal très contrasté entre les actes 1 et 2 (où il a été apparemment formidable) et les actes 3 et 4 où la voix, fragilisée par la trachéite (il a fini la générale quasi aphone selon ceux qui y assistaient) et victime de la pause de l'entracte, se montre "refroidie sur un timbre voilé", lestée de "graillons très audibles". Les deux derniers actes ont été "une lutte acharnée contre une voix qui se dérobe".
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 12:02

En tout cas, il chante cet après-midi, j'espère que l'on aura quelques échos si certains de nos amis y vont ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 961
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 12:21

HELENE ADAM a écrit:
Patzak a écrit:
HELENE ADAM a écrit:
Merci pour ce récit enthousiasmé (les retours sont globalement très contrastés quand même mais compte tenu de l'état physique du ténor, cela parait assez logique...
DavidLeMarrec a écrit:
(Depuis son Samson, de toute façon, je suis convaincu qu'il peut tout chanter.)
Tu veux dire, je suppose, dans les répertoires français et Italiens du 19ème siècle ?

Il a quand-meme chanté l'opéra de son frere, et il a failli chanter Lohengrin; j'espere qu'il le fera. Je ne vois l'interet ni la possibilité pour lui de chanter le bel canto et je comprends qu'il puisse écarter le répertoire russe et le contemporain atonal: ce n'est pas le seul. Il n'y a pas si longtemps les chanteurs chantaient tout le repertoire dans leur propre langue. Et coté allemand, tu veux qu'il chante quoi? Freischutz? Hérode? Cappriccio? Je ne vois pas trop quelles oeuvres lui manquent de ce coté. Il se lance dans Otello et Samson, il chante Arthus, soyons déja contents.... Smile

Moi je ne veux rien (et personnellement je l'apprécie beaucoup moins qu'il y a quelques années) ! Je précise une phrase de David qui me parait peu exacte telle quelle. Quant au "je ne vois pas trop quelle oeuvre lui manque de ce côté" c'est également hors sujet. Rien ne lui "manque" en soi. Il a un répertoire précis, moins vaste que nombre de ses confrères, Pavarotti c'était encore plus évident (face à Domingo par exemple) cela ne l'a pas empêché d'être la star que l'on connait. Quant à tes exemples en allemand, bon... passons  Wink

Désolé, j'ai lu un peu vite, tu avais l'air de critiquer son répertoire, jugé étroit. Alagna chante plus de choses que Carreras, Bergonzi, probablement que Jussi Bjorling; Domingo est vraiment un extraterrestre à qui on ne peut le(s) comparer!

Tu avais aussi l'air de regretter des oeuvres précises, d'où ma question. Alagna serait un super Lohengrin et peut-etre un bon Bacchus, mais perso, les oeuvres où j'ai envie de l'entendre il les chante presque toutes déja, je ne vois pas trop les manques (ou alors Tristan dans une petite salle, ca oui!)

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 12:23

Ah, mais vous croyez qui vous voulez, moi j'y étais et je décris ce que j'ai entendu (depuis les places des pauvres, je précise : galerie totalement de côté). Peut-être qu'on entendait davantage les « coutures » de la voix de près.

La seule chose qui était audible à l'acte III et IV, c'était ceci :

Citation :
lestée de "graillons très audibles".

, des raucités fréquentes qui montraient que la voix n'était pas dans son état normal. Mais ça ne produisait aucun effet sur le timbre ni la justesse (il est possible, ceux qui pratiquent le savent, de produire ce genre de saturation en faisant vibrer les cartilages, ça ne fait pas mal aux cordes vocales, deux mécanismes totalement distincts – certains chanteurs le font pour ajouter de l'expression dans les moments de terreur ou de fureur).

Citation :
Les deux derniers actes ont été "une lutte acharnée contre une voix qui se dérobe".

Justement, non : c'est seulement après la mort de Desdémone que la voix a commencé à pâlir (et très vite en effet). À cinq minutes près, on aurait cru qu'il surjouait la mort d'Otello.

C'est une très grosse exagération à mon sens, un raccourci parce qu'on n'a pas forcément la place pour le détail dans une critique à rendre en temps limité, voire avec un nombre de caractères contraint.


Après, honnêtement, la réputation d'Alagna n'est pas mon affaire, donc on peut bien raconter ce qu'on veut (d'autant qu'il n'est pas le dernier à mettre en scène son statut de superténor, les aventures de sa voix, etc.), mais la voix qui se dérobe, je l'entendais parfaitement tout en haut sur le côté de Bastille, avec le même timbre et les notes justes (là où bien des chanteurs en forme forcent pour y parvenir), donc lui luttait sans doute (dès le début, on peut supposer), mais écroulement, faut pas pousser !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15453
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 15:04

HELENE ADAM a écrit:
J'imagine que Duault et Forum Opéra ne se sont pas donnés le mot
J'aurais bien encore une autre explication, mais...
Revenir en haut Aller en bas
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller


Nombre de messages : 5635
Age : 923
Date d'inscription : 27/11/2008

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 16:24

DavidLeMarrec a écrit:
Ah, mais vous croyez qui vous voulez, moi j'y étais et je décris ce que j'ai entendu (depuis les places des pauvres, je précise : galerie totalement de côté). Peut-être qu'on entendait davantage les « coutures » de la voix de près.

La seule chose qui était audible à l'acte III et IV, c'était ceci :

Citation :
lestée de "graillons très audibles".

, des raucités fréquentes qui montraient que la voix n'était pas dans son état normal. Mais ça ne produisait aucun effet sur le timbre ni la justesse (il est possible, ceux qui pratiquent le savent, de produire ce genre de saturation en faisant vibrer les cartilages, ça ne fait pas mal aux cordes vocales, deux mécanismes totalement distincts – certains chanteurs le font pour ajouter de l'expression dans les moments de terreur ou de fureur).

Citation :
Les deux derniers actes ont été "une lutte acharnée contre une voix qui se dérobe".

Justement, non : c'est seulement après la mort de Desdémone que la voix a commencé à pâlir (et très vite en effet). À cinq minutes près, on aurait cru qu'il surjouait la mort d'Otello.

C'est une très grosse exagération à mon sens, un raccourci parce qu'on n'a pas forcément la place pour le détail dans une critique à rendre en temps limité, voire avec un nombre de caractères contraint.


Après, honnêtement, la réputation d'Alagna n'est pas mon affaire, donc on peut bien raconter ce qu'on veut (d'autant qu'il n'est pas le dernier à mettre en scène son statut de superténor, les aventures de sa voix, etc.), mais la voix qui se dérobe, je l'entendais parfaitement tout en haut sur le côté de Bastille, avec le même timbre et les notes justes (là où bien des chanteurs en forme forcent pour y parvenir), donc lui luttait sans doute (dès le début, on peut supposer), mais écroulement, faut pas pousser !

Les mythes ont surtout la vie dure Wink . Si Martine était là, elle hurlerait au scandale en disant que de toute façon vous êtes tous sourds et qu'Alagna est THE Otello actuel et que les autres sont relégués dans les limbes Mr.Red hehe .

Plus sérieusement, il est un peu comme Dessay en son temps. C'est à dire qu'il essaiera de tenir aussi longtemps que possible malgré la trachéite et qu'il n'annulera que si vraiment il n'a plus d'autre choix
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90687
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyDim 10 Mar 2019 - 23:38

L'état de santé de Roberto Alagna attire les 3/4 des commentaires, mais il y a bien d'autres choses intéressantes dans cet Otello.

La qualité de la mise en scène est à souligner notamment je trouve: efficace, lisible, assez jolie, de bon goût, avec quelques idées intéressantes.
Du genre qui peut faire l'unanimité ou au moins ne gêner personne, sans que ce soit synonyme de tiédeur ou d'ennui, et ce n'est pas rien.

La beauté de l'orchestre aussi, même si comme l'a dit David on peut pinailler sur les attaques de cordes effectivement pas toujours impeccable, mais honnêtement ça ne m'a pas gêné plus que ça.

La direction de Bertrand de Billy, très énergique mais aussi souple et gracieuse.

L'excellence de l'ensemble de la distribution également, même si je trouve que Gagnidze n'est pas hyper mordant, mais ça fonctionne.
Le duo principal était pour moi exceptionnel cet après-midi, après, je n'y suis pas allé pour guetter d'éventuelles scories d'Alagna (mais surtout pour entendre Otello et éviter Antonenko), mais je n'en ai pas entendu en dehors d'une ou deux notes où j'ai cru l'entendre en difficulté mais qu'il a su rattraper finalement.
Et puis c'est quand même un chanteur qui sait se faire entendre comme peu dans cette salle, avec cette facilité-là, et ce du début à la fin, dans l'aigü comme dans le grave.
Même ses fréquents sanglots excessifs et ses habituelles attaques par en-dessous m'ont semblé avoir fait place à une plus grande sobriété et une plus grande justesse.
Kurzak formidable également, sans jamais être nunuche car comme l'a dit David, elle en impose vocalement. (sans excès à mon sens)

Bref, personne n'en parlait comme de l'événement de la saison, mais c'était une grande représentation.
Et confirmation (alors que je ne l'avais entendu qu'une fois il y a une douzaine d'années) que c'est bien mon Verdi préféré, devant Falstaff.
L'écriture orchestrale se situe plusieurs coudées au-dessus de ce que fait Verdi habituellement jusqu'alors.
Idem pour l'harmonie avec beaucoup de chromatismes et de modulations assez lointaines.
Par moments on pense à Puccini ou Herrmann.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 0:40

Oui, la mise en scène ne va pas faire la une des magazines comme source de débat, assurément, mais je la trouve aussi assez réussie, s'effaçant derrière l'œuvre. Pas de coup de génie, mais tout fonctionne bien et, détail non négligeable, les murs latéraux renvoient très bien le son des voix, ce qui est important dans une telle salle.

Sinon, d'accord avec toi sur la très haute volée de la distribution (a fortiori dans une œuvre vraiment exigeante) et même de l'orchestre (qui pourrait bien mieux vu son niveau réel, mais dans l'absolu ça reste vraiment très bien).

C'est vrai que la rupture est considérable entre Otello et ce qui précède. Pour ma part je trouve que Falstaff intègre mieux le côté disparate des changements incessants d'orchestration, dans un projet comique bigarré, là où ça paraît plus arbitraire et séquentiel dans Otello.

Il y a déjà des choses en germe dans Aida (recherche de modes égyptiens qui n'avait pas abouti, puisqu'on n'a rien, donc il avait créé ses propres modes spécifiques), mais il y a clairement un changement de degré dans Otello.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90687
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 3:56

Et puis le côté complètement continu… il n'y a pas un seul air!

Cela déconcerte d'ailleurs encore le public, car après l'Ave maria au IV, nous avons entendu la première note de contrebasses annonçant l'arrivée d'Otello puis le public s'est mis à applaudir… De Billy a dû arrêter l'orchestre et reprendre après les applaudissements, il avait donc plutôt prévu de tout enchaîner, et évidemment c'est ce que demande la partition…
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7282
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 7:10

Ben si! Même en enchainant tout, il y a des airs: 1 pour Iago, 2 pour Otello et 2 qui se suivent pour Desdemona!
C'est dingue ce rejet de l'air, j'ai un peu de mal à le saisir ...
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 10:57

Otello a écrit:
Ben si! Même en enchainant tout, il y a des airs: 1 pour Iago, 2 pour Otello et 2 qui se suivent pour Desdemona!
C'est dingue ce rejet de l'air, j'ai un peu de mal à le saisir ...

Et d'ailleurs, il y a aussi des airs dans Falstaff ; évidemment, on n'est plus dans les schémas : récitatif / air / cabalette, mais ce sont bien des airs (dans Otello, l'Ora e per sempre addio, Dio mi potevi scagliar, Niun mi tema, le Credo de Iago bien sûr, Era la notte, Cassio dormia, l'air du saule de Desdémone).

Je ne vois pas d'ailleurs de rupture nette entre Otello et les œuvres qui précèdent, il y a déjà longtemps que chez Verdi l'orchestre est un protagoniste du drame, et qu'il y a une recherche de continuité dramatique au-delà des schémas traditionnels hérités du bel canto ; déjà dans Macbeth, et évidemment dans le Ballo, la Forza et Don Carlos. Aida et le Requiem sont aussi très significatifs de ce point de vue-là, et la refonte de Simon Boccanegra avec Boito, Otello et Falstaff ne sont que l'apogée de cette longue évolution...
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron


Nombre de messages : 1224
Age : 1004
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 11:10

Stefano P a écrit:
Je ne vois pas d'ailleurs de rupture nette entre Otello et les œuvres qui précèdent, il y a déjà longtemps que chez Verdi l'orchestre est un protagoniste du drame, et qu'il y a une recherche de continuité dramatique au-delà des schémas traditionnels hérités du bel canto ; déjà dans Macbeth, et évidemment dans le Ballo, la Forza et Don Carlos. Aida et le Requiem sont aussi très significatifs de ce point de vue-là, et la refonte de Simon Boccanegra avec Boito, Otello et Falstaff ne sont que l'apogée de cette longue évolution...

Et Rigoletto !

Je vois moi aussi une évolution continue dans la production de Verdi, mais je n'aime pas beaucoup Otello, pour le livret avant tout (déjà que ça doit être le Shakespeare que j'aime le moins, si en plus on schématise les profils psychologiques...), mais aussi parce que je trouve qu'à part la tempête initiale il y a peu de moments musicalement saillants (et Desdemona est la moins gâtée...).

J'imagine que Xavier entend par "air" une séquence close, après laquelle il y a une pause. Dans Otello, tout est continu, quasi durchkomponiert, donc je comprends qu'un wagnérien convaincu puisse plus aimer ça que Nabucco Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32949
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 11:20

Adalbéron a écrit:
mais aussi parce que je trouve qu'à part la tempête initiale il y a peu de moments musicalement saillants (et Desdemona est la moins gâtée...).

Shocked De saillant ? Il n'y a pas une seule seconde ou ça retombe Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril 2661413304
Et Desdémone … a des moments les plus sublimes de l'histoire de l'opéra Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril 2661413304 : bien sûr les deux airs (l'air du saule et l'Ave) … mais ses deux duo avec Otello … que peut-on de plus poignant et des lignes mélodiques aussi bouleversantes ? Non je ne vois pas.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 11:33

Adalbéron a écrit:
Je vois moi aussi une évolution continue dans la production de Verdi, mais je n'aime pas beaucoup Otello, pour le livret avant tout (déjà que ça doit être le Shakespeare que j'aime le moins, si en plus on schématise les profils psychologiques...), mais aussi parce que je trouve qu'à part la tempête initiale il y a peu de moments musicalement saillants (et Desdemona est la moins gâtée...).

Hé bé, tu es bien exigeant : le chœur Fuoco di gioia est magnifique, et l'accompagnement orchestral est d'une puissance et d'une complexité étonnantes, tout le duo final du premier acte est aussi du point de vue mélodique et orchestral remarquable (la partie des violoncelles notamment), le traitement des instruments à vent pendant le Credo, le quatuor du mouchoir au deuxième acte, la scène extraordinaire entre Desdémone et Otello au troisième acte, juste avant le Dio, mi potevi scagliar, le petit prélude orchestral qui ouvre le dernier acte, la scène magnifique de Desdémone, les contrebasses sur l'entrée d'Otello : si tout ça, ce ne sont pas des "moments musicalement saillants", j'ai du mal à te suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller


Nombre de messages : 5635
Age : 923
Date d'inscription : 27/11/2008

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 12:15

Xavier a écrit:
L'état de santé de Roberto Alagna attire les 3/4 des commentaires, mais il y a bien d'autres choses intéressantes dans cet Otello.

La qualité de la mise en scène est à souligner notamment je trouve: efficace, lisible, assez jolie, de bon goût, avec quelques idées intéressantes.
Du genre qui peut faire l'unanimité ou au moins ne gêner personne, sans que ce soit synonyme de tiédeur ou d'ennui, et ce n'est pas rien.

La beauté de l'orchestre aussi, même si comme l'a dit David on peut pinailler sur les attaques de cordes effectivement pas toujours impeccable, mais honnêtement ça ne m'a pas gêné plus que ça.

La direction de Bertrand de Billy, très énergique mais aussi souple et gracieuse.

L'excellence de l'ensemble de la distribution également, même si je trouve que Gagnidze n'est pas hyper mordant, mais ça fonctionne.
Le duo principal était pour moi exceptionnel cet après-midi, après, je n'y suis pas allé pour guetter d'éventuelles scories d'Alagna (mais surtout pour entendre Otello et éviter Antonenko), mais je n'en ai pas entendu en dehors d'une ou deux notes où j'ai cru l'entendre en difficulté mais qu'il a su rattraper finalement.
Et puis c'est quand même un chanteur qui sait se faire entendre comme peu dans cette salle, avec cette facilité-là, et ce du début à la fin, dans l'aigü comme dans le grave.
Même ses fréquents sanglots excessifs et ses habituelles attaques par en-dessous m'ont semblé avoir fait place à une plus grande sobriété et une plus grande justesse.
Kurzak formidable également, sans jamais être nunuche car comme l'a dit David, elle en impose vocalement. (sans excès à mon sens)

Bref, personne n'en parlait comme de l'événement de la saison, mais c'était une grande représentation.
Et confirmation (alors que je ne l'avais entendu qu'une fois il y a une douzaine d'années) que c'est bien mon Verdi préféré, devant Falstaff.
L'écriture orchestrale se situe plusieurs coudées au-dessus de ce que fait Verdi habituellement jusqu'alors.
Idem pour l'harmonie avec beaucoup de chromatismes et de modulations assez lointaines.
Par moments on pense à Puccini ou Herrmann.

T'es bizarre toi hehe . C'est ton Verdi préféré et tu n'es même pas capable de repérer les arie des principaux personnages et les choeurs les plus notable de Trovatore. hehe
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90687
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 13:11

Otello a écrit:
Ben si! Même en enchainant tout, il y a des airs: 1 pour Iago, 2 pour Otello et 2 qui se suivent pour Desdemona!
C'est dingue ce rejet de l'air, j'ai un peu de mal à le saisir ...

Eh bien quand même, alors que le public a applaudi après l'Ave maria (alors que De Billy avait enchaîné), il ne l'a pas fait aux autres airs que tu cites! (et pourtant, ils n'ont pas été mal chantés)
Donc, oui ce sont des airs, si tu veux, mais pas au sens classique où tout s'arrête et où on peut applaudir sans gêner la continuité. (certains voient bien des airs dans Lohengrin ou la Walkyrie)
Mais je n'ai rien contre l'air par principe (sinon je n'aimerais pas les opéras de Mozart), même si je préfère en général les opéras qui sont en continu. (j'ai le droit?)
Si les compositeurs ont petit à petit cherché à synchroniser au maximum drame et musique (et notamment éviter les airs séparés où un chanteur répète souvent plusieurs fois les mêmes répiques et où le drame s'arrête complètement), et si après Wagner, cette séparation n'existe pratiquement chez plus aucun compositeur, il y a peut-être une raison quand même.

Luisa: pas compris le rapport avec le Trouvère. (que je n'ai jamais écouté)

Adalbéron: merci d'avoir pris la peine de chercher à comprendre ce que je voulais dire.


Dernière édition par Xavier le Lun 11 Mar 2019 - 13:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller


Nombre de messages : 5635
Age : 923
Date d'inscription : 27/11/2008

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyLun 11 Mar 2019 - 13:14

Oups Embarassed . Au temps pour moi, je me suis mélangé les opéras dans les patounes hehe
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron


Nombre de messages : 1224
Age : 1004
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyMar 12 Mar 2019 - 0:51

Cololi a écrit:
Adalbéron a écrit:
mais aussi parce que je trouve qu'à part la tempête initiale il y a peu de moments musicalement saillants (et Desdemona est la moins gâtée...).

Shocked  De saillant ? Il n'y a pas une seule seconde ou ça retombe Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril 2661413304
Et Desdémone … a des moments les plus sublimes de l'histoire de l'opéra Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril 2661413304  : bien sûr les deux airs (l'air du saule et l'Ave) … mais ses deux duo avec Otello … que peut-on de plus poignant et des lignes mélodiques aussi bouleversantes ? Non je ne vois pas.

Stefano P a écrit:
Adalbéron a écrit:
Je vois moi aussi une évolution continue dans la production de Verdi, mais je n'aime pas beaucoup Otello, pour le livret avant tout (déjà que ça doit être le Shakespeare que j'aime le moins, si en plus on schématise les profils psychologiques...), mais aussi parce que je trouve qu'à part la tempête initiale il y a peu de moments musicalement saillants (et Desdemona est la moins gâtée...).

Hé bé, tu es bien exigeant : le chœur Fuoco di gioia est magnifique, et l'accompagnement orchestral est d'une puissance et d'une complexité étonnantes, tout le duo final du premier acte est aussi du point de vue mélodique et orchestral remarquable (la partie des violoncelles notamment), le traitement des instruments à vent pendant le Credo, le quatuor du mouchoir au deuxième acte, la scène extraordinaire entre Desdémone et Otello au troisième acte, juste avant le Dio, mi potevi scagliar, le petit prélude orchestral qui ouvre le dernier acte, la scène magnifique de Desdémone, les contrebasses sur l'entrée d'Otello : si tout ça, ce ne sont pas des "moments musicalement saillants", j'ai du mal à te suivre...

Oui, je vois très bien de quoi il est question, mais c’est vrai que cet opéra ne me marque pas beaucoup, sans que je sache pourquoi — ce qui n’enlève rien à ses évidentes qualités, que je reconnais aisément.
Je parlais vraiment pour moi, et je peux par ailleurs citer des colonnes de moments que je trouve personnellement plus excitants et/ou poignants dans la production de Verdi, donc ce n’est pas une question d’exigence. Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyMar 12 Mar 2019 - 12:36

Xavier a écrit:
Et puis le côté complètement continu… il n'y a pas un seul air!

Cela déconcerte d'ailleurs encore le public, car après l'Ave maria au IV, nous avons entendu la première note de contrebasses annonçant l'arrivée d'Otello puis le public s'est mis à applaudir… De Billy a dû arrêter l'orchestre et reprendre après les applaudissements, il avait donc plutôt prévu de tout enchaîner, et évidemment c'est ce que demande la partition…

C'était encore plus déconcertant à la première de jeudi 7 : entrée des contrebasses, début de l'interlude-pantomime où Otello entre… là le public s'aperçoit que mince, il n'a pas applaudit, et une salve part sur la musique (sublime) qui suit (le fade) Ave Maria… Rolling Eyes  Pas nombreux, quelqu'un leur dit tout de même chut, mais quelques dizaines de personnes semblaient trouver plus important d'applaudir Kurzak (certes extraordinaire) que d'écouter la musique. Bon.

Après tout, ça part d'un sentiment généreux, ce n'est pas comme huer le chanteur ou la mise en scène pendant le spectacle.


Otello a écrit:
Ben si! Même en enchainant tout, il y a des airs: 1 pour Iago, 2 pour Otello et 2 qui se suivent pour Desdemona!
C'est dingue ce rejet de l'air, j'ai un peu de mal à le saisir ...

La catégorie d'air est discutable pour certains qui sont plutôt des ariosos (Era la notte, Addio e per sempre), mais effectivement, ceux que tu cites sont des airs assez formels, quoique enchaînés (le Saule !) ou alors des monologues vraiment clos (Credo in un dio crudel, Dio mi potevi scagliar, Niun mi tema)… Peut-être plus discutable pour le court Ave Maria vraiment enchâssé, mais pas moins un air que la prière d'Elisabeth dans Tannhäuser, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
artur
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/10/2011

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 14 Mar 2019 - 0:04

Alagna en forme vocale ce soir, mais il a zappé quelques départs (entraînant Iago à sa suite dans le III), et les parties tendues du rôle ne le voient pas à son aise (surtout au II). Quelques beaux moments (le duo du I, le duo du III et Dio mi potevi qui suit, Niun mi tema), mais aussi des passages "sans" scéniquement où on le sentait presque absent (fin du III, IV). Kurzak vibrante, mais avec quelques petits écarts de justesse. Bon Gagnidze, même si on aurait aimé un plus de volume. Antoun assez fade. Excellente Emilia de Maire Gautrot qui parvient à créer de l'émotion dans ces quelques répliques du IV. De Billy très mou, sans relief, lent, plat... Bref, une bonne représentation mais en dents de scie et qui laisse une impression bizarre et contrastée.
Revenir en haut Aller en bas
Belcore
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1048
Date d'inscription : 28/09/2017

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 14 Mar 2019 - 8:55

Assez d'accord avec Artur...
De fait j'ai eu l'impression d'assister à deux représentations différentes :
Durant les deux premiers actes, un robinet d'eau tiède : aucun problème vocal chez Roberto, mais tout le monde en roue libre, le duo Otello Iago à la fin du II tombant totalement à plat..
Et puis changement radical après l'entracte : tout le monde fend l'armure, et ça devient passionnant, on est captivé jusqu'à la dernière note..

Plus en détail :
La mise en scène est largement indigente, le pompon étant durant le Fuoco di gioia !
Alagna a été dans une bonne forme vocale pendant toute le représentation mais il paraissait peu concerné durant les deux premiers actes ; ensuite notamment ses interventions durant le III ont été magnifiques - pas très gâté par le metteur en scène qui l'affuble d'une perruque blonde : on croit voir Groucho Marx ! Mais on évite le "blackface" !
Iago assez monolithique.
Kurzak vraiment splendide d'art vocal et d'incarnation ; c'est elle qui triomphe à l’applaudimètre !
Excellents choeurs.
Orchestre et chef : plutôt anémiques en première partie, et excellents ensuite..

Ce chef d’œuvre mériterait un meilleur traitement scénique, mais comme il n'est pas donné très souvent...  

Belcore

P S : la loi d’airain qui veut qu'aucun spectateur ne puisse plus rentrer dans la salle après le début de la représentation jusqu'à l'entracte a été assouplie : des retardataires ont pu accéder durant le précipité entre le I et le II ; il faut dire qu'à la suite de travaux sur la voirie, la circulation dans le secteur de Bastille est purement cauchemardesque...
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 14 Mar 2019 - 9:26

Belcore a écrit:

Alagna a été dans une bonne forme vocale pendant toute le représentation mais il paraissait peu concerné durant les deux premiers actes ; ensuite notamment ses interventions durant le III ont été magnifiques - pas très gâté par le metteur en scène qui l'affuble d'une perruque blonde : on croit voir Groucho Marx !

Harpo plutôt, non ? hehe

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Harpo-marx-250
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 14 Mar 2019 - 9:39

artur a écrit:
Alagna en forme vocale ce soir, mais il a zappé quelques départs

Lors de la première, il était quelquefois en avance au contraire (dans le I et II uniquement), mais ça n'avait déstabilisé personne.

Citation :
Antoun assez fade.

Très déçu pour ma part (alors que j'avais été impressionné par son évolution en l'entendant récemment dans le Sanctus du Requiem de Berlioz) : un italien comme ça à ce très haut niveau professionnel, ce n'est pas possible. On avait l'impression qu'il parlait tranquillement québécois (et ça blanchissait tout). Confused Même vocalement, ce n'était pas fou fou, alors qu'il s'était tout à fait honorablement tiré de la salle dans Schicchi.


Citation :
Excellente Emilia de Maire Gautrot qui parvient à créer de l'émotion dans ces quelques répliques du IV. De Billy très mou, sans relief, lent, plat... Bref, une bonne représentation mais en dents de scie et qui laisse une impression bizarre et contrastée.

Elle était remarquable dans la version française des Fées du Rhin d'Offenbach récemment donnée à Tours ! En Emilia et dans Bastille, elle était un peu couverte dans le quatuor du III, mais effectivement plutôt charismatique dans ses répliques au IV. (Cela dit, type de voix qui ne passe pas très bien une aussi large rampe, j'étais vraiment loin pour en profiter pleinement.)


Belcore a écrit:
P S : la loi d’airain qui veut qu'aucun spectateur ne puisse plus rentrer dans la salle après le début de la représentation jusqu'à l'entracte a été assouplie : des retardataires ont pu accéder durant le précipité entre le I et le II ;

Autant je suis un intégriste du calme pendant les concerts, autant faire entrer les gens pendant les longs précipités ne me pose aucune difficulté. Il ne faut pas forcément leur attribuer leurs places d'origine, mais s'il y a des trous, ça ne gêne vraiment personne pendant qu'on attend (voire parle…).

C'est vrai que j'ai l'impression que ça s'est discipliné au niveau des retardataires (sauf pour les galeries, mais pour des raisons d'architecture : elles ne sont pas surveillées, il faudrait placer des gardiens à l'entrée).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1048
Date d'inscription : 28/09/2017

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptySam 16 Mar 2019 - 12:39

Petite curiosité : avant la représentation le panneau de surtitrage affiche un message de remerciement à une institution financière ayant soutenu l'ONP.
Est - ce choquant ? Je ferai une réponse nuancée : pas si le chèque est substantiel, et si le mécène ne s'immisce pas dans le fonctionnement de l'opéra - j'ignore si c'est le cas....
Ce point est à rapprocher de la polémique qui secoue La Scala, qui aurait accepter une donation significative de l'Arabie Saoudite.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 961
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 9:35

Encore un Verdi de tres grande classe à l'ONP, décidément, ils les enchainent (Aida, Don Carlos, !!Falstaff!!, ...)

J'ai trouvé Alagna phénoménal, je n'ai pas d'autre mot. Le medium riche et rond, on le trouve chez des heldentenors, mais cette voix solaire, lyrique dans Otello, je ne vois pas trop qui d'autre l'a fait (peut-etre Domingo, faudrait réécouter, mais le timbre d'Alagna est plus beau amha). J'avais l'impression d'entendre Bergonzi qui aurait accepté Otello (puis serait parti en retraite la voix brulée...) Style parfait, pas un sanglot de travers: tres classe. Intense émotion contenue  à la mort d'Otello, carrément bouleversante, mais dans le style (et par le style, lol...). Non, je ne suis pas un groupie: juste Bluffé! Que de buzz pour Kaufmann, mais là, je pense que c'est le meilleur role d'Alagna, en tout cas le meilleur actuel. Allez-y, les amis, c'est maintenant.

Gagnidze moins dans le style: belle voix et prestance, dommage qu'il aime taper à coter des notes de Verdi (pour corriger la ligne et faire plus dramatique surement). Ca ajoute un peu de banalité, alors qu'il a une superbe voix qui ressemble étonnamment à... Leonard Warren (mais qui chantait la partition, lui). 2-3 écarts ne me genent pas mais là, systématique = banal.

Kurzak splendide comme deja dit (presqu'au niveau de Harteros au TCE il y a 10 ans....)

Tres bel orchestre, direction fine et tranchante (sans quoi, Otello meurt...). de Billy n'est pas Toscanini mais tellement mieux que le banal Armiliato de la derniere production ONP (Antonenko/Fleming)! Beaucoup de poésie à l'orchestre au dernier acte et une belle retenue aussi. Vive les fins de séries!

Et pour une fois qu'on a un peu de couleurs dans une mise en scene, ouf! Public tiéde mais aucune interruption par des appluaudissements Smile et pas trop de sonneries de portables... La seule chose qui manquait c'est l'intimité d'un petit théatre...

Bref, Otello dans ces conditions c'est un bonheur extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 11:39

Je ne trouve pas que tu exagères sur Alagna : chanter un rôle aussi lourd et ancré dans une tradition aussi dramatique avec une voix aussi claire et finement timbrée, sans excès de manchon en effet, ça force l'admiration.

(En revanche pour moi ce ne peut pas être son meilleur rôle, son italien étant loin de valoir l'exactitude ni surtout l'expressivité de son français.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 961
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 11:44

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne trouve pas que tu exagères sur Alagna : chanter un rôle aussi lourd et ancré dans une tradition aussi dramatique avec une voix aussi claire et finement timbrée, sans excès de manchon en effet, ça force l'admiration.

(En revanche pour moi ce ne peut pas être son meilleur rôle, son italien étant loin de valoir l'exactitude ni surtout l'expressivité de son français.)

Justement, je me disais, si seulement ils pouvaient le donner en francais.... Smile Peut-etre son meilleur role italien quand meme.

Hier, il a fait pendant 4 actes ce que tu décrivais au début de la série pour les deux premiers... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 13:42

DavidLeMarrec a écrit:
(En revanche pour moi ce ne peut pas être son meilleur rôle, son italien étant loin de valoir l'exactitude ni surtout l'expressivité de son français.)

Sur ce point, je ne suis pas d'accord ; pour moi, il est aussi précis, clair et expressif dans les deux langues, je ne vois aucune différence...

Prenons par exemple ce Niun mi tema avec Abbado : si ce n'est pas précis et expressif, c'est que je ne comprends plus rien à l'italien : watch?v=LQ56We9ip74

Un autre exemple : Quando le sere al placido, cristallin et sensible : watch?v=PuJa_921sBc
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 17:34

D'une part on entend qu'il n'est pas italien (il le parle peut-être couramment, mais il a clairement un accent français dans le placement général de ses voyelles, moins pincé, moins chantant, moins brillant), d'autre part son italien n'a pas la même saveur, le même ancrage (c'est toute la poésie et tout le terroir qui passent dans son français).

C'est très très bien, hein, ce n'est pas une frustration ; mais j'entends cet écart évident, pour ma part, par rapport à ses incarnations françaises.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P


Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 18:37

DavidLeMarrec a écrit:
D'une part on entend qu'il n'est pas italien (il le parle peut-être couramment, mais il a clairement un accent français dans le placement général de ses voyelles, moins pincé, moins chantant, moins brillant), d'autre part son italien n'a pas la même saveur, le même ancrage (c'est toute la poésie et tout le terroir qui passent dans son français).

C'est ton ressenti, et je ne le discute pas, mais pour ma part, j'entends chanter un Italien et je serais incapable de discerner le moindre accent français quand Alagna chante en italien (je précise que pour des raisons familiales, j'ai appris presque simultanément l'italien et le français, et j'ai l'oreille assez exercée sur ce plan-là). Cela dit, je reconnais que ce qu'il fait en français est miraculeux, et que, parmi les ténors, personne ne lui arrive en ce moment à la cheville en matière de diction dans le chant français...
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron


Nombre de messages : 1224
Age : 1004
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 19:00

Bien sûr que si, Mathias Vidal.

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97095
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril EmptyJeu 21 Mar 2019 - 22:45

… qui, au train où il va, pourrait tout à fait mettre Otello à son répertoire.


Stefano P a écrit:
C'est ton ressenti, et je ne le discute pas, mais pour ma part, j'entends chanter un Italien et je serais incapable de discerner le moindre accent français quand Alagna chante en italien

Dans le placement, c'est vraiment différent, le lieu du son est vraiment français, sa couleur aussi (un peu voilée, pas trompettante). J'ai aussi le sentiment que les finales sont très légèrement plus lourdes, ou égalisées du moins, que chez les italiens – enfin, je compare à l'italien parlé, parce que beaucoup de ténors italiens actuels chantent leur langue comme des porcs. Et puis cette affaire de brillant, moins pincé, moins nasal. Je trouve que ça se perçoit vraiment – il ne fait rien de mal, mais il manque une touche de quelque chose pour que ça sonne tout à fait comme un natif.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty
MessageSujet: Re: Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril   Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010
» Don Giovanni-Opéra Bastille (mars-avril 2012)
» B. Cellini Jordan Gilliam - Bastille mars avril
» Amphi Bastille, Siegfried et l'anneau maudit mars-avril 2015
» Carmen - Bieito - de Billy - ONP mars juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: