Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Playlist (142)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 0:44

Witold Lutosławski : Livre pour orchestre (1968)
WOSPRiTV (Witold Lutosławski)
Zygmunt Krauze : Utwór na orkiestrę nr 1 (1969)
Sinfonia Varsovia (Szymon Bywalec)
Andrzej Dobrowolski : Amar – Muzyka na orkiestrę nr 2 (1970)
AUKSO (Marek Moś)
Kazimierz Serocki : Fantasmagoria pour piano préparé et percussion (1971)
Emilia Sitarz, Magdalena Kordylasińska-Pękala
Zbigniew Penherski : Incantationi I pour 6 percussonnistes (1972)
Hob-beats Percussion Group
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31532
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 8:42

Benedictus a écrit:

Du temps où j'aimais les opéras de Strauss

Désolé … cette phrase est soumise à droit d'auteur. Elle a été déposée par DavidLeMarrec !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 11:16

Non, c'est assez différent: je crois que David aime à présent juste un peu moins la plupart d'entre eux (FroSch, il me semble), et il reste absolument fou d'Arabella.

Alors que moi, après en avoir été longtemps totalement dingue (quand j'avais entre 16 et 30 ans), leur écoute m'indispose carrément aujourd'hui - et pas tant d'ailleurs le côté dégoulinant de l'orchestration, que les tics dans l'écriture des lignes vocales (qui m'agacent très, très vite.) Rétrospectivement, je me demande d'ailleurs si c'est juste un changement de goût ou si en fait je ne m'étais pas abusé dès le début (à cause de ma passion littéraire pour Hofmannsthal.)
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 11:54

Artur Malawski : Wierchy – balet-pantomima w 5 częściach (1950)
Joanna Freszel, Tomasz Kuk, Szymon Komasa
Chór NFM (Izabela Polakoska-Rybska)
NFM Filharmonia Wrocławska (Piotr Sułkowski)


Tadeusz Baird : Colas Breugnon pour cordes et flute (1951)
Łukasz Długosz
AUKSO Orkiestra Kameralna Miasta Tychy (Marek Moś)


étonnant ce Wierchy, je ne m’attendais pas à y trouver mon compte, ça a presque des accents futuristes.
en revanche la période néoclassique (façon pseudo-baroque ici) de Baird j’ai un peu de mal.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 13:22

Roman Palester : IV Symfonia (1952)
Sinfonia Varsovia (Bassem Akiki)

Grażyna Bacewicz : IV Symfonia (1953)
Sinfonia Varsovia (Ewa Strusińska)
Revenir en haut Aller en bas
Mohirei
Mélomaniaque
Mohirei

Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 06/04/2007

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 15:45

Jongen : Quatuor à cordes No.3
Rogister : Quatuors à cordes No.2 & No.6

Quatuor Gong
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 17:45

Roman Haubenstock-Ramati : Recitativo ed aria – koncert na klawesyn i orkiestrę (1954)
Gośka Isphording
Polska Orkiestra Radiowa (Michał Klauza)

Piotr Perkowski : Nocturne pour orchestre (1955)
Polska Orkiestra Sinfonia Iuventus (Maciej Tworek)
Kazimierz Serocki : Sinfonietta na dwie orkiestry smyczkowe (1956)
Orkiestra Kameralna Polskiego Radia Amadeus (Anna Duczmal-Mróz)
Tadeusz Machl : IV Koncert organowy (1957)
Andrzej Białko
Orkiestra Stołecznego Królewskiego Miasta Krakowa Sinfonietta Cracovia (Jurek Dybał)
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 22:53

Juliusz Łuciuk : Miłość Orfeusza – opero-balet w 2 częściach (1973)
Olga Pasiecznik, Joanna Freszel, Tadeusz Smlenkier, Tomasz Konieczny
Chór Filharmonii Naradowej (Bartosz Michałowski)
Sinfonia Varsovia (Grzegorz Nowak)


Barbara Buczek : Anekumena – koncert na 89 instrumentów (1974)
Narodowa Orkiestra Symfoniczna Polskiego Radia w Katowicach (Maciej Tworek)

Andrzej Krzanowski : Audycja IV pour récitant, sirène, cymbales, accordéon et deux bandes magnétiques (1975)
Radosław Krzyżowski
Olga Przybył, Magdalena Kordylasińska-Pękala, Jarosław Bester
Miłosz Pękala


Les œuvres de Buczek et Krzanowski sont des chefs-d’œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyJeu 6 Fév 2020 - 23:57

Henryk Mikołaj Górecki : III Symfonia Symfonia pieśni żałosnych (1976)
Zofia Kilanowicz
Narodowa Orkiestra Syfoniczna Polskiego Radia w Katowicach (Antoni Wit)


Romuald Twardowski : Sequentiae de SS. Patronis Polonis pour baryton, chœur et orchestre (1977)
Tomasz Konieczny
Chór Filharmonii Narodowej (Bartosz Michałowski)
Sinfonia Varsovia (Grzegorz Nowak)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 0:38


5) Giacomo Puccini (1858-1924) :

Suor Angelica, opéra en un acte

Suor Angelica : Cristina Gallardo-Domâs
Zia Principessa: Bernadette Manca di Nissa
La badessa : Felicity Palmer
Suora zelatrice : Elena Zilio
Maestra della novizie : Sara Fulgoni
Suor Genovieffa : Dorothea Röschmann
Suor Osmina : Judith Rees
Suor Dolcina : Rachele Stanisci
Suor infimiera : Francesca Pedaci
Prima suora cercatrice ; Prima conversa : Anna Maria Panzarella
Seconda suora cercatrice : Susan Mackenzie-Park
Una novizia : Rosalind Waters
Seconda conversa : Deborah Miles-Johnson
Simon Toyne, Chœur de garçons Tiffin
Terry Edwards, London Voices

Antonio Pappano, Philharmonia Orchestra

(Emi, août 1997)

Playlist (142) Puccin11
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 2:59

Liszt: Dante-Symphonie/Sinopoli

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +

Avec partition.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 10:35

Eugeniusz Knapik : Corale, interludio e aria pour flute, clavecin et 11 cordes (1978)
Łukasz Długosz, Marcin Świątkiewicz
AUKSO (Marek Moś)

Augustyn Bloch : Anenaiki pour chœur a cappella (1979)
Camerata Silesia (Anna Szostak)
Tomasz Sikorski : Struny w ziemi pour 15 instruments (1980)
AUKSO (Marek Moś)
Andrzej Panufnik : Sinfonia votiva (VIII Symfonia) (1981)
NOSPR (Tadeusz Wojciechowski)
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 13:38

Playlist (142) Gp686-12

Une vraie joie,toujours  pour moi ,d'écouter,cette belle et longue oeuvre  (100 minutes ) ,ces variations sont pour moi jouissives ,elles sont pourtant simples et n'ont rien de flamboyant,et d'autres compositeurs de l'époque, peuvent prétendre à mieux, mais cet immense projet me plaît beaucoup.Quelle bonne et riche idée de l'avoir joué au piano moderne et pas au pianoforte, pour moi,les oeuvres qui vont vers l'avenir, méritent toutes un tel instrument et les oeuvres qui restent dans le passé ,peuvent toujours se jouer au pianoforte, on ne leur demande pour finir ,que ce qu'elles n'ont pas ,de plus et d'universel.Bon j'exagère comme d'habitude ,mais tant pis .
Saluons surtout ,la performance de Vitlaus von Horn,le pianiste qui nous rend cette oeuvre, aujourd'hui  ,avec tout son talent et qui disait à propos de ce compositeur «Il n'y a, que deux façons de penser de Johann Wilhelm Hässler (1747–1822), soit comme une note de bas de page à juste titre oubliée dans l'histoire de la musique allemande / russe, soit comme rien de moins qu'un génie mineur. Au cours des neuf longues années qui ont pris pour achever ce projet, j'ai alterné entre ces deux points de vue. Je pense qu'il était un génie mineur maintenant. Cet ensemble de deux CD présente, pour la première fois, le magnum opus de Hässler, 360 Preludes in All Keys, et son second magnum opus, la Grande Sonate. Ce ne sera probablement rien de moins qu'une révélation pour l'auditeur. » - Vitlaus von Horn.
PS /la sonate opus 26,même si elle a des airs beethovéniens, reste très "Haydn " , mais semble précéder les 360 préludes.


Dernière édition par gluckhand le Ven 7 Fév 2020 - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20682
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 13:43

Chostakovitch : Lady Macbeth (Jansons DVD)
Playlist (142) 51nwW%2BnfITL._AC_SY445_

Composition saisissante de Eva Maria-Westbroeck, excellente mise en scène de Kusej et direction virtuose de Mariss Jansons.

Inoubliable.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 13:52

Bronisław Kazimierz Przybylski : Program „S”. Hommage à Karol Szymanowski pour piano et orchestre à cordes (1982)
AUKSO (Marek Moś)
Witold Lutosławski : III Symfonia (1983)
WOSPRiTV (Witold Lutosławski)
Józef Świder : Canon pour chœur a cappella (1984)
Camerata Silesia (Anna Szostak)
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 17:22

Marta Ptaszyńska : Koncert na marimbę i orkiestrę (1985)
Marta Klimasara
Sinfonia Varsovia (Szymon Bywalec)

Wojciech Kilar : Orawa pour orchestre à cordes (1986)
AUKSO (Marek Moś)
Witold Szalonek : Inside? – Outside? pour clarinette basse et quatuor à cordes (1987)
Michał Górczyński, Kwartet Śląski
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 21:45

Tadeusz Wielecki : Liczne odnogi rozgałęzionych splotów pour clarinette, piano et violoncelle (1988)
Julian Paprocki, Adam Kaśmieja, Andrzej Bauer
Aleksander Lasoń : Katedra pour orchetre (1989)
WOSPRiTV (Antoni Wit)
Pawel Szymański : Quasi una sinfonietta pour orchestre de chambre (1990)
AUKSO (Marek Moś)
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 777
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 21:57

Berstein : Mass, Orchestre de Philadelphie/Yannick Nézet-Séguin

Puisque je suis dans une période plaisirs coupables, restons en Amérique avec ce grand gloubi-boulga objectivement peu défendable (un mélange de genres tellement improbable que ça en est quand même franchement décousu) mais c'est de la musique que j'aime quand même écouter, ça a un côté bêtement euphorisant, sûrement en fait mon oeuvre de Bernstein préférée malgré ses défauts. J'aime particulier les trois Méditations orchestrales.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mohirei
Mélomaniaque
Mohirei

Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 06/04/2007

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 22:04

Liszt : Sonate en si mineur (Ránki) sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 23:02

6) Ambroise Thomas (1811-1896) :

Hamlet,
« Mais quelle est cette belle … A vos jeux mes amis »

= Anna Moffo, soprano ; Peter Maag, Philharmonia Orchestra

(RCA, juillet 1974)

Playlist (142) 20161016
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20682
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 23:25

Beethoven : Quatuor n°8 et n°9 (Berg)

Le final du 9ème quatuor est frénétique dans sa jubilation et jubilatoire dans sa frénésie. colors
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyVen 7 Fév 2020 - 23:38

Grażyna Pstrokońska-Nawratil : Le soleil – koncert na instrumenty perkusyjne i orkiestrę (1991)
Marianna Bednarska
Sinfonia Iuventus (Maciej Tworek)


Mieczesław Wajnberg : Symfonia kameralna nr 4 (1992)
Orkiestra Kameralna Amadeus (Agnieszka Duczmal)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 1:15

7) Sergueï Prokofiev (1891-1953) :

Le Joueur, opéra en quatre actes, Op. 24

Alexei : Vladimir Galuzin, ténor
Polina : Lyubov Kazarnovskaya, soprano
Général : Sergueï Aleksashkin, basse
Blanche : Marianna Tarasova, mezzo-soprano
Marquis : Nikolai Gassiev, ténor
Mr. Astley : Valery Lebed, baryton
Baron Wurmerhelm : Andreï Khramtsov, basse
Babulenka : Elena Obraztsova, mezzo-soprano
Prince Nilsky : Viktor Vikhrov, ténor

Valery Gergiev, Chœur et Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg

(Philips, mars 1996)

Playlist (142) Prokof30
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 7:59

Playlist (142) 71ibfg10

Encore un chef-d'oeuvre un peu oublié,de cette belle musique française de l'entre-deux-guerre, pourquoi va t'on toujours voir ailleurs ,si c'est plus beau? Sans doute un manque de confiance en nous-mêmes,peut être,quand je pense que Radulescu s'est fait nationalisé français et qu'on le lui rend bien mal, bon mais,c'est une autre histoire et une autre époque .Ces douze signes du Zodiaque sont beaux, complexes,l'émotion et le lyrisme y sont présents et c'est une oeuvre exigeante,avec un ton particulier à Migot, il enrichit encore par cette oeuvre,cette belle musique  que Debussy et Ravel ont porté si haut.Très bon livret du pianiste Stéphane Lemelin et très beau disque (double-album ),un disque plein de joie et de maturité ,qu'il faut fréquenter souvent.Après plusieurs auditions,Migot a accompagné, ces douze signes ,de vers ,Psaumes pour mon zodiaque,qui sont assez beaux,et cités dans le livret, mais est-ce que la musique a vraiment besoin d'explications ou de limites, elle vit par elle-même et en elle-même d'abord non?
J'aime aussi beaucoup la version de Jacqueline Eymar,c'est avec elle que j'ai découvert cette belle oeuvre en 33 tours, normal. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 13:45

Playlist (142) France11
Les Gauloiseries du week-end...





Au programme :    M. Dupré – H. Berlioz – C. Debussy – M. Duruflé – J. Massenet – F. Poulenc – O. Messiaen




Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 14:20

Playlist (142) Widor_10


1) Marcel Dupré (1886-1971) :

Prélude et Fugue en sol mineur, Op. 7 n°3
Triptyque, Op. 51

= Marcel Dupré, orgue de l'église Saint Thomas de New York

(Mercury, octobre 1957)

Smile L'emblématique église de la Fifth Avenue ouvrit ses portes en 1913, et fut aussitôt dotée d'un orgue de 91 jeux construit par Ernest Skinner.
Plusieurs modifications intervinrent après 1945, et particulièrement en 1954 quand l'organiste William Self demanda d'importants changements dès qu'il fut nommé.
A peine 600 tuyaux de 1913 furent réutilisés dans les quelque 8900 du nouvel instrument qui s'inspirait de la facture française : plan principal placé sur le clavier du bas,
un plan manuel de grand chœur (une première aux États-Unis)... C'est dans cet état achevé en 1956 que fut réalisé ce disque.
D'autres aménagements se succédèrent, jusqu'à un nouvelle configuration par la firme Miller-Scott qui a été inaugurée voilà quelques mois.
Pour en savoir plus sur l'histoire du lieu, voir cet article : https://www.saintthomaschurch.org/files/uploads/Organists_Review_Article.pdf
Le Triptyque (Chaconne, Musette, Dithyrambe) venait d'être composé pour le tout nouveau Aeolian-Skinner du Ford Auditorium de Detroit,
où Dupré l'avait joué en concert le 6 octobre 1957, dix jours avant cet enregistrement à New York.


Playlist (142) New_yo10
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 18:28

Webern: Passacaille/Dohnanyi

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile

Avec partition.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20682
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 19:27

Beethoven : Sonate pour piano n°32 (Arrau)

L'arietta... Sad Sad Sad

Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 19:36

2) Hector Berlioz (1803-1869) :

Lélio, ou le Retour à la vie, monodrame lyrique Op. 14

José Carreras, ténor
Thomas Allen, baryton
John Constable, piano
Renata Scheffel-Stein, harpe
Roy Jowitt, clarinette

Colin Davis, Chœur John Alldis, Orchestre symphoniques de Londres

(Philips, juillet 1980)

Playlist (142) Berlio19
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 19:48

Stanisław Krupowicz : Fin de siècle pour orchestre (1993)
WOSPRiTV (Takao Ukigaya)
Zbigniew Bargielski : Trigonalia pour guitare, accordéon, percussion et orchestre de chambre (1994)
Marcin Dylla, Klaudiusz Baran, Ryszard Haba
Sinfonietta Cracovia (Jurek Dybał)

Krystyna Moszumańska-Nazar : III Kwartet smyczkowy (1995)
Kwartet Śląski
Revenir en haut Aller en bas
mabuse
Mélomaniaque
mabuse

Nombre de messages : 1391
Date d'inscription : 15/11/2016

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 21:36

Xavier a écrit:
Webern: Passacaille/Dohnanyi

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile

Avec partition.

Tu as des commentaires à faire ?
Dohnanyi donne l'impression d'être un chef assez scrupuleux avec le texte, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 22:37

C'est une excellente version, très précise, oui, très belle aussi. Magnifiques couleurs de l'orchestre de Cleveland.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 23:03

Krzysztof Meyer : Msza pour chœur mixte et orchestre (1996)
Chór Polskiego Radia
NOSPR (Antoni Wit)


Rafał Augustyn : Miroirs pour cinq interprètes (1997)
NFM Ensemble

Marek Stachowski : Sinfonietta pour orchestre à cordes (1998)
Orkiestra Kameralna Amadeus (Agnieszka Duczmal)

Paweł Łukaszewski : Antyfony pour chœur mixte a cappella (1999)
Camerata Silesia (Anna Szostak)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 23:34

Schmitt: La Tragédie de Salomé/Janowski

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +

Avec partition.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20682
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptySam 8 Fév 2020 - 23:56

Brahms : Quatuor pour piano et cordes n°1 (Gilels/Amadeus)
Playlist (142) 4474072

Quel dommage qu'il n'y ait pas les deux autres quatuors...

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 0:36

Strauss: 2 lieder avec orchestre opus 44/Petrova, Skovhus, Haider

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +

Avec partition.

Vraiment un chef d'œuvre méconnu, très en avance (1899) sur le langage futur de Strauss: le Notturno (qui a quand même été enregistré assez souvent) fait parfois penser à la Femme sans ombre et à Ariane, et la Marche nocturne (dont c'est à ma connaissance le seul enregistrement), déchaînée, est un peu à mi-chemin entre Elektra et les Gurrelieder.

On trouve les traductions françaises sur lieder.net:
https://www.lieder.net/lieder/get_text.html?TextId=107079
https://www.lieder.net/lieder/get_text.html?TextId=107078


Dernière édition par Xavier le Dim 9 Fév 2020 - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 1:15

3) Claude Debussy (1862-1918) :

La Mer

= Paul Paray, Orchestre symphonique de Detroit

(Mercury, décembre 1955)

Playlist (142) Debuss64
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1806
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 1:31

Chopin : 4 ballades.
Valentina Kameníková.

/JmuL3-Ls-L8
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 2:42

Playlist (142) Trier_10
Basilique Constantin de Trèves (Allemagne, Rhénanie-Palatinat)


4) Maurice Duruflé (1902-1986) :

Prélude et Fugue sur le nom d'Alain, Op. 7

= Martin Bambauer, orgue Schuke de la Basilique de Trèves

(Ifo, juin 2001)

Smile Excellente interprétation de la pièce la plus connue de Duruflé, écrite en hommage à Jehan Alain.
Cette basilique nous renvoie à l'Antiquité tardive puisqu'elle fut érigée en lieu de l'ancienne salle du trône de l'Empereur Constantin Ier.
Détruite par les Francs au V° Siècle, ensuite diversement transformée jusqu'à ce que le Roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV décide une reconstruction,
achevée en 1856, selon son architecture romaine d'origine.
Hélas l'édifice périt dans les bombardements en 1944, et avec lui l'orgue Ibach de 40 jeux abrité dans un monumental buffet de 15 mètres de haut dont les énormes
tourelles latérales laissaient voir les trente tuyaux du Principal 32' !
Après la guerre, la reconstruction du bâtiment permit l'installation en niche d'un nouvel orgue de modeste dimension (30 jeux sur deux claviers à traction mécanique),
d'esthétique néobaroque, assemblé par le facteur Karl Schuke de Berlin.
En 2004 fut installé un second instrument d'envergure symphonique.
En tout cas, l'orgue de Schuke, malgré son étroite façade, rayonne de plénitude et profite de l'imposante réverbération en ce gigantesque espace acoustique
de la Basilique dont le volume intérieur ne compte ni pilier ni étançon.
La suavité du vent, la nette rondeur de la sonorité, la projection magnifiquement focalisée s'avèrent particulièrement délectables
au travers cet album qui révèle la polyvalence de l'instrument, de Sweelinck à Duruflé, en passant par Buxtehude, Bach, Grigny, Schumann et Liszt.


Playlist (142) Trier_11
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 4:14

Playlist (142) Oip10

Zappé hier soir sur KTO et suis tombé sur la Création de Joseph Haydn,avec la Kammerchor Wien et la Philharmonie Haydn dirigée par Nicolas Altstaedt,et là ,j'ai vraiment été époustouflé ,par la performance de ce jeune chef, il a fini carrément trempé de sueur, mais tout était génial dans cette version en hommage au compositeur, les chanteurs,l'orchestre ( instruments d'époque )et les choeurs ,vraiment un régal à voir et à écouter, un soin dans les détails (qu'ils sont beaux ,ces passages de solistes ,dans cette oeuvre )dommage qu'il n'y ait pas eu de traduction sur l'écran ,tout cela dans le superbe décor du château d’Esterahzy à Eisenstadt en Autriche.Je ne sais si ça fait partie d'une vidéo du commerce , mais j'ai bien envie de l'avoir, tellement ça m'a plus.Je ne connaissais pas bien Nicolas Altstaedt, ni comme violoncelle soliste,ni autrement, mais ,je vais tout faire pour trouver de ses enregistrements,il est vraiment remarquable.

Rediffusion /dimanche 10h /Lundi 12H30 etcc

PS. En plus ,sur le net,un replay sur la chaine,avec un débat avec entres autres,Vignal et Marnat /Haydn, serviteur et créateur 16/06/2009
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3208
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 11:07

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Cantate
• BWV 92 « Ich habe in Gottes Herz und Sinn »
Amsterdam Baroque Orchestra & Choir / Ton Koopman
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 12:23

Regardé une seconde fois La Création de Haydn sur KTO,quelle joie de la revoir une deuxième fois et comme ça a passé vite. Je voulais simplement citer les solistes, comme la soprano , Martina Janková, vraiment formidable ,qui irrigue par sa joie et sa bonne humeur, toute l'oeuvre, entraînant les autres,la magnifique basse Miklós Sebestyén, impressionnant je trouve de hauteur et de simplicité à la fois, et bien sûr ,le ténor David Szigetvar aussi très bon, quand ils chantent tous les 3 ensemble ,c'est grandiose et ça remue vraiment intérieurement.Un dernier truc pour dire qu'on sent vraiment à l'écoute de cette oeuvre que Beethoven en a profité, dans son ode à la Joie, mais Papa Haydn, mérite vraiment le titre ,de compositeur européen .Bravo  surtout à Nicolas Altstaedt ,qui maintient une cohésion et un ensemble parfaits, il mérite bien les nombreux applaudissements de fin (heureusement, il n'y en a pas dans l'oeuvre, ce qui couperait aussi l 'élan)
Rediffusion ,lundi / 12H30 pour ceux qui peuvent le voir et jeudi 22H40.
Pour ceux qui ne le voient pas, ils ratent ,à mon avis, un grand moment de musique, tant pis pour eux! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1422
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 13:05

Bartók : Musique pour cordes percussions et célesta. Budapest festival orchestra, Ivan Fischer.
--> En boucle en ce moment, venant d'acheter la partition et de tailler mes crayons. Very Happy Pour moi la version moderne la plus parfaite. Tempi, lisibilité, poésie, engagement, ADN; tout y est.

Prokofiev : Visons fugitives - Sonate n°6 - Florian Noack
Bartók : Concerto pour piano n°1 - Zoltan Kocsis, Budapest festival orchestra, Ivan Fischer.
Kabalevsky : Symphonie n°2 - Malmö symphony orchestra, Darrell Ang

Roupoil a écrit:

Tenté aussi diverses choses de Lutoslawski, c'est beaucoup plus varié et je suis logiquement plus intéressé par sa première manière, mais là encore rien qui ne m'ait emballé (le Concerto pour orchestre sent quand même terriblement le décalque de Bartok en moins bien ; dans les oeuvres plus modernes, je sauverais le Concerto pour violoncelle mais honnêtement plus pour le son du violoncelle que pour le contenu musical ; quand aux expérimentations aléatoires, cf ce que j'ai dit sur Boulez plus haut...).

Essaye la symphonie n°4. Il y reste des séquence de musique aléatoire mais son langage moderne est épuré, plus transparent et poétique. Une œuvre plus proche de Dutilleux (ce qui n'est pas le cas du concerto pour violoncelle dont je ne suis vraiment pas friand). Personnellement la 4ème est l'œuvre que je préfère de Lutosławski avec Les espaces du sommeil (sur un texte génial de Desnos).

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Brahms : Concerto pour piano n°1 (Arrau/Haitink)
La plus belle oeuvre concertante de Brahms ? bounce
Oui.
Non.

Si. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier En ligne
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 777
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 13:48

Iskender a écrit:
Essaye la symphonie n°4.

Elle fait partie des oeuvres que j'ai écoutées (j'ai testé toutes les symphonies) mais ça ne m'a pas emballé non plus... Merci quand même pour le conseil mains .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mohirei
Mélomaniaque
Mohirei

Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 06/04/2007

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 13:57

Sibelius : Kullervo (Davis)
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5967
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 15:36

P. I. Tchaïkovski
* Symphonie no. 4
Philharmonie de Leningrad
Kurt Sanderling (1956)

Playlist (142) 81gnu810

Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17901
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 16:16

Sergey Slonimsky : Requiem (2004)
Tatiana Mineyeva, Polina Shamayeva, Andrei Bashkov, Dmitri Kuznetsov
Conservatoire de Moscou, etc. (Lev Kontorovich)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28492
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 16:40

Playlist (142) Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 138°/250



Playlist (142) Wolff_10
Albert Wolff (1884-1970)


5) Jules Massenet (1842-1912) :

Scènes pittoresques
Scènes alsaciennes


= Albert Wolff, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire

(Decca, juin 1955)

Smile Quand on pense à Massenet, on songe d'abord à ses opéras, mais il légua aussi une poignée de Suites orchestrales, écrites entre 1871 et 1882 (si l'on excepte une première mouture de 1863 concoctée à la Villa Médicis), où son génie de la caractérisation se plie à l'art de la vignette : Hongroises, Dramatiques, Pittoresques, Napolitaines, Féériques, Alsaciennes. Il n'en faut pas davantage pour flatter mon goût des genres illustratifs, surtout quand ils sont si délicieusement instrumentés. Car ici l'orchestration n'est pas un simple habillage mais contribue pleinement, voire substantiellement, au dessein de ces miniatures. À condition de leur prodiguer une interprétation qui garantisse leur saveur, qui préserve leur texture originale. Même si Jean-Yves Ossonce (chez Naxos) reste le seul à avoir gravé la série complète, et outre la remarquable anthologie de John Eliot Gardiner (Erato), pour les Pittoresques et les Alsaciennes l'on privilégiera donc les délectables réalisations d'André Cluytens (Columbia), Jean Fournet (Philips) et Albert Wolff, -celui que j'ai retenu pour ce palmarès car son efficacité narrative, son sens de l'évocation (sûr mais sans ostentation) et ses pupitres aux mille arômes (d'une inimitable typicité) raflent la mise. Wolff fait preuve d'une naïveté émerveillée, comme s'il avait retrouvé un album familial dans une malle du grenier, et fait revivre des souvenirs à peine effacés. Sa sobriété laisse parler l'antan d'une voix émouvante, et par homothétie nous replace dans une tradition où l'on s'inscrit spontanément. Écoutez seulement le vibrato des cors, la gouaille des vents, la droiture des cordes, la candeur des moments élégiaques, la pugnacité des pages festives... En moins de dix secondes, on sent, on sait que voilà le traitement qui authentifie ces pièces. Et qui représente aux mieux leur idiome, fût-ce au prix d'une propension à l'image d'Épinal qui n'est point pour déplaire. Non une caricature ; bien au contraire : un goût de vrai et d'autrefois... et une certaine simplicité quotidienne, comme dans les clichés d'André Gamet. Des chromos de l'ancien temps avec des gros morceaux de nostalgie dedans, qui s'érigent en mémorial.
D'origine batave, doté d'un fort tempérament, Albert Wolff fut avant tout un chef de fosse, dont la carrière resta essentiellement parisienne, et qui s'illustra particulièrement à l'Opéra Comique. Son talent d'accompagnateur lyrique lui fera diriger Pelléas et Mélisande, qu'il fit découvrir à Buenos Aires et aux quatre coins de l'Europe, ainsi que la création parisienne de L'Enfant et les Sortilèges. Son répertoire de prédilection compte des contemporains comme Florent Schmitt, Albert Roussel, ou Marcel Landowski, mais aussi les symphonies de Mahler ! Après quelques 78 tours engrangés chez Polydor durant l'entre-deux-guerres, il enregistra Carmen pour Decca, ainsi que des opus d'apparat et de la musique française, réédités en double-albums dans la collection Eloquence qu'on thésaurisera.

Chacune de ces deux œuvres comprend quatre parties. Les Scènes pittoresques débutent par une malicieuse Marche en ré majeur. Un pizzicato et une saillie du cor dressent l'oreille, éveillant l'attention sur une discrète procession à pas de souris, timidement : acciacatura des violons, commentaire des bois (comme un museau qui prend confiance, regarde droite et gauche). Trot vigoureux (0'20) puis la progression reprend (0'39), enjolivée de figurations d'archets, et déchaine un turbulent tutti (0'55), avant une reprise de la marche (1'10) mais cette fois aux bois, sur nuées d'archets. Nouvel intermède (1'25), en glissando, nouvelles turbulences (1'41). Reprise ornée de la marche (2'13), parenthèse aux cordes graves (2'28). Un gonflement aux bois (3'02), une gaillardise de trompette (3'11) achèvent cette page aussi mignonne que cocasse.
L'ingambe Air de ballet donne essor à une élégante complainte des violoncelles, suivie par un intermède (1'05) staccato aux flûte, hautbois et clarinette, où les violoncelles essaient de relancer leur mélodie, qui réussit enfin à se remobiliser (1'54). Rappelons que l'Angelus est une prière quotidienne récitée trois fois par jour, pendant laquelle on cesse toute activité pour se recueillir (on pense là au célèbre tableau campagnard de Millet) et que l'église annonce par le clocher, -trois séries de trois tintements, illustrés ici par les quatre cors fortissimo (0'08), entrecoupés de versets aux bois et altos. Cet Andante sostenuto en fa majeur s'apparente donc au carillon de L'Arlésienne de Bizet qui, bien que plus rapide et taillé en moto perpetuo, adoptait la même scansion triadique. Un crescendo amène la section centrale (1'25) dont les jaculations frémissant en tutti, secouant le paysage, alternent avec des passages individués aux bois (1'46, 2'06), d'une humble spiritualité. Un déroulé des violons (2'40) se lie à une tendre méditation aux cordes, puis revoilà les cloches métaphorisées par les cors (3'26), auréolées du piccolo. Un verset des flûtes (3'54) amène une péroraison (4'04) qui progressivement va dissoudre l'écho du campanile dans la platitude des champs.
Après ces trois volets badin, lyrique et contemplatif, voici la réjouissance qui occupe la moitié de la partition. Une virile Fête bohême qui s'ébroue à 3/4. Une semonce des quatre trompettes élance une sorte de polka (0'11) dont le premier trio est « rudement accentué » (0'47). Reprise des joyeuses festivités (1'24). Un roulement de tambour ramène la sonnerie (1'49) freinée par les violoncelles (2'02) qui développent un couplet ample et chantant (2'14) poursuivi par les bois (2'31) que soulignent des éruptions martiales aux archets. On sent la polka se reformer impatiemment (3'13) et elle éclate soudain (3'26) jusqu'à une nouvelle fanfare (4'12) et enfin une fiévreuse reprise de la danse folklorique (4'23) martelée par les percussions.

À mon avis les Scènes alsaciennes surclassent les Pittoresques, tant en envergure qu'en séduction, devenant quasiment des poèmes symphoniques. Rappelons qu'à l'époque de la composition (1882), cette contrée avait été annexée par l'Empire allemand depuis une dizaine d'années. Les quatre volets brossent un tableau d'une journée dominicale. Pour Dimanche matin, Massenet prescrit « un caractère très paisible », ce que suggèrent d'emblée les appels de clarinettes en triolet, prolongés par les calmes et fraîches réponses de flûtes, hissées vers l'aigu, ensuite modulées (0'42) et déclinées à la clarinette (0'55) sur une sorte de quinte à vide résonnant aux violons et altos. Les cordes graves s'emparent de la mélodie (1'35) sur des trilles acidulés aux bois. Les levées initiales repartent aux clarinettes (1'55) sur un bariolage des violons, la mélodie serine dans un mélange soufflé en creux (flûte, hautbois). Un andante religioso (2'45) s'élève au cor et au grave des violons, puis ombré par diverses combinaisons dans un climat fervent, laissant transparaître un choral qu'on devine comme le Ein feste Burg ist unser Gott. Les violoncelles (3'52) réamorcent les thèmes de la première partie, exploités avec un maximum d'expressivité jusqu'à un crescendo. Retour à la sérénité (5'11), la clarinette gazouille (5'22), le hautbois aussi (5'40). Come prima : incursion des clarinettes (5'50), réponses de flûtes. Les cordes (6'14) plongent lentement et solennellement, mais s'éclairent d'un réconfortant accord (6'33), achevant cette matinée qui semble se partager entre repos et prière.
Comme de bien entendu, Au Cabaret se veut « bruyant et avec entrain », et fait pendant à la Fête bohême. Un solo frappé sur la timbale avec baguettes de bois émoustille les noceurs qui, au gré d'une débandade arpégée aux bois (0'11), oublient toute vergogne. Un vigoureux trille arco et voilà encore une sorte de polka (0'20), en sol majeur, dont le motif en tutti s'étend sur quatre mesures : trois accroches martelées par la timbale (peut-être destinées à être claquées dans l'esprit d'une Klàtschtànz), un repli épinglé par le triangle, et une désinence au grave de la tessiture. Les clarinettes entonnent une musette (0'50). Reprise du thème principal en tutti (1'04) avant une nouvelle diversion (1'19), syncopée sur un glissando, puis un chant des altos et violoncelles (1'26) secoué par ces contretemps sur degrés conjoints. Le thème principal se signale aux bois et cuivres (2'00) et éclate en tutti (2'06) jusqu'à un large accord en palier (2'25) suivi d'un silence. Les quatre cors (Massenet prescrit même de les doubler à huit dans ce passage) se voient confiés le Trio central (2'31), à 2/4 en fa majeur, une fanfare d'abord majestueuse, puis d'une veine cynégétique saluée par un tutti. Cette séquence se répète dans plusieurs tonalités, puis des bourrasques de cordes (4'06) ramènent la polka (4'12), la musette (4'26), la ritournelle adoucie aux flûtes (4'40) avant un ultime crescendo qui conclut cette danse véhémente et trépidante.
Sous les Tilleuls déploie un calme Adagio en si bémol, un tableau vespéral d'une transparence chambriste. Les cordes sont divisées et en sourdines. D'abord une moirure d'altos et violoncelles, où les cloches (placées en coulisses pour un effet lointain) viennent annoncer six heures (0'10). Les violons déroulent un accompagnement sinueux (0'27) où violoncelle solo (0'40) et clarinette (0'58) viennent alternativement épancher une longue et poignante cantilène qui varie son chant sans se répéter. On note l'élégant quintolet (3'10) puis l'accompagnement moutonne maintenant aux altos (3'19). Un bref crescendo sur roulement de mailloches (4'10) laisse le violoncelle seul (4'14) puis il se joint à la clarinette (4'25), qui élève un arpège (4'42), aussitôt répété par le violoncelle avant deux accords sereins à l'ensemble des archets.
On pourrait croire que ce crépuscule a dissipé toute énergie mais voici pour Dimanche soir une kermesse qui rivalise avec le tableau du cabaret, quoique dans une liesse encore plus exubérante, qui éclate aussitôt par des influx de violons. Un musculeux air alsacien s'exclame à deux reprises aux cuivres et cordes graves (0'10, 0'24). Une extrapolation saccadée (0'27) déclenche une houle aux flûte et hautbois (0'45) puis un autre air populaire (0'55) aux hautbois et clarinette qui s'attire des diatribes d'archets. Un crescendo ramène l'impatiente diversion (1'20) ainsi qu'une réexposition qui expulse la fanfare, aux cuivres (1'40) puis aux cordes graves (1'48). Le pépiant second air (1'53) s'oppose au premier qui peu à peu triomphe (2'14). Soudain, un roulement de trois tambours (2'42) escorte une « sonnerie de la retraite française », à six cornets qui doivent marcher en coulisse en se rapprochant, engendrant un crescendo de perspective, puis en reculant, comme une troupe qui passe et s'éloigne. Pendant ce temps, la cloche tinte les huit heures. Un épisode adagio (3'22) à l'alto s'importe du tableau précédent (Sous les tilleuls), puis les tambours reconduisent la claironnade (3'41) mais « beaucoup plus éloigné que la première fois ». Des violoneux raclent le crin (3'57) et revoilà la polka de Au Cabaret (4'07) ! révélant combien Massenet fait confiance à sa force d'impact. Ultime télescopage : une escalade (4'49) précipite la kermesse (4'57) où fulmine la fanfare folklorique (5'08) avant un étourdissant tourbillon (5'17).


Playlist (142) Massen12
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 17:48

Une fois de plus: ça a été réédité en CD? où ça?
(Question subsidiaire: à ta connaissance, les versions stéréo de Cluytens dans les mêmes œuvres ont-elle été réédités en CD ailleurs que dans l'énorme coffret tout-Cluytens?)
Revenir en haut Aller en bas
Mohirei
Mélomaniaque
Mohirei

Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 06/04/2007

Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) EmptyDim 9 Fév 2020 - 17:57

Apparemment, c’est disponible chez Decca Eloquence (un double CD intitulé « Fête à la française ») et chez Testament (avec des ouvertures d’Adam, Auber, Hérold, Rezniček et Suppé) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Playlist (142) Empty
MessageSujet: Re: Playlist (142)   Playlist (142) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Playlist (142)
Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: