Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -55%
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à ...
Voir le deal
10 €

 

 Elisabeth Lutyens (1906-1983)

Aller en bas 
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10907
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Elisabeth Lutyens (1906-1983) Empty
MessageSujet: Elisabeth Lutyens (1906-1983)   Elisabeth Lutyens (1906-1983) EmptyLun 22 Juin 2020 - 15:07

La découverte enthousiaste de ses œuvres m’incite à créer ce nouveau sujet.

Étant encore en phase de découverte, je ne me risquerai pas encore à essayer de tracer un portrait synthétique - mais si d'autres veulent s’en charger, ils seront évidemment les bienvenus.

En revanche, je vais rapatrier ici des notations dans des fils épars:

En 2012, dans le topic «Compositrices», JM a écrit:
Il y a aussi le cas assez atypique d'Elisabeth Lutyens. Compositrice anglaise très influencée par la musique sérielle et à qui l'on doit notamment l'opéra The Numbered composé en 1965–67, d'après l'œuvre d'Elias Canetti. Une œuvre rarement jouée sur la scène lyrique et que même David Le Marrec ne connait pas.

Dans le fil «Cinq œuvres à faire découvrir», lulu a écrit:
Elisabeth Lutyens : Trio à cordes (1964)
et dans le fil «Les plus beaux trios», lulu a écrit:
Je me suis découvert récemment une passion pour le trio à cordes. Ils ne sont pas en grand nombre, mais il y en a quelques-uns que je place au plus haut niveau (alors que les trios avec piano... meh), toujours un peu dans le même style d’ailleurs, une sorte d’atonalité tardive... et austère—des compositeurs sans rapport direct, mais il y a des rapprochements intéressants à faire. Tous font dans une certaine mesure suite au remarquable trio de Schönberg (1946).

[...]
– Lutyens (1964). Là encore plus ou moins du dodécaphonisme tardif, une de mes œuvres préférées tout genre confondu en fait.
[...]

À l’été 2019, en Playlist:
lulu a écrit:
chez Lyrita, essayez aussi :
Elisabeth Lutyens (1906-1983) 03_lut10
Emeryck a écrit:
Elisabeth Lutyens : Présages pour hautbois       1963 / Maxwell
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile +
Elisabeth Lutyens : Motet (Excerpta Tractati Logico-Philosophici) pour chœur       1953 / Exaudi
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile
Elisabeth Lutyens : Trio à vents pour flûte, clarinette et basson       1963 / Endymion
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile
Elisabeth Lutyens : Magnificat and Nunc Dimittis pour chœur       1965 / Exaudi
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile +
Elisabeth Lutyens : String trio pour trio à cordes       1964 / Endymion
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile
Elisabeth Lutyens : Verses of love pour chœur       1970 / Exaudi
Very Happy  Very Happy  Very Happy  +
Elisabeth Lutyens : Fantasie trio pour flûte, clarinette et piano       1963 / Endymion
Very Happy  Very Happy  Very Happy   Very Happy  +
Elisabeth Lutyens : The country of the stars pour choeur       1963 / Exaudi
Very Happy  Very Happy  Very Happy
Emeryck a écrit:
Elisabeth Lutyens : Concerto de chambre n°1 pour orchestre de chambre       1939-40 / Jane's minstrels (Montgomery)
Very Happy  Very Happy  Very Happy  
Elisabeth Lutyens : The valley of Hatsu-Se pour soprano et petit ensemble       1965 / Manning, Jane's minstrels (Montgomery)
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile +
Elisabeth Lutyens : Six tempi pour dix instruments       1957 / Jane's minstrels (Montgomery)
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile
Elisabeth Lutyens : Triolet I pour clarinette, mandoline et violoncelle       1982 / Jane's minstrels (Montgomery)
Very Happy  Very Happy  Very Happy  Smile
Elisabeth Lutyens : Triolet II pour violoncelle, marimba et harpe       1983 / Jane's minstrels (Montgomery)
Very Happy  Very Happy  Very Happy  +
Elisabeth Lutyens : Requescat (in memoriam Igor Stravinsky) pour mezzo-soprano et petit ensemble       1971 / Manning, Jane's minstrels (Montgomery)
Very Happy  Very Happy  Smile +

Et dernièrement, dans le fil «Compositrices»:
Benedictus a écrit:
Deux œuvres vantées naguère par lulu, et que j’ai moi aussi beaucoup aimées:

Thea MUSGRAVE: Concerto pour cor
[...]

Elisabeth Lutyens (1906-1983) Lutyen10
Elisabeth LUTYENS: Trio à cordes, op. 57 (1964)
Endymion: Krysia Osostowicz (violon), James Sleigh (alto), Jane Salmon (violoncelle)
Londres, V.2006
NMC


D’un accès moins évident, mais pas moins enthousiasmant. On sent dans ces cinq mouvements brefs et denses l’influence de l’op. 20 de Webern (déjà dans le langage), mais ça reste très personnel, et très contrasté: les I, III et IV proposent comme une sorte de kaléidoscope où se recombinent sans cesse les modes de jeu et les gestes expressifs, les miroitements impressionnistes des timbres; le II est une sorte de longue phrase suspendue et un peu mystérieuse, d’une très grande beauté; le V fait enfin entendre une sorte de final formel et déclamatoire, mais passé au filtre d’une écriture pointilliste et disjointe (la notice évoque «a Webernian miniaturization of Beethoven’s Grosse Fuge», et je trouve ça assez bien vu.)

Oriane a écrit:
Je suis d'accord sur les deux œuvres !

Je me disais que ce serait bien de créer des fils sur des compositrices régulièrement citées dans des fils collectifs, histoire de retrouver plus facilement les discussions les concernant, en les centralisant.

Si je trouve le temps, je me chargerai de certains d'entre eux (et participerai à chacun).

Benedictus a écrit:
Oui: autant il y a encore une certaine pertinence à rapprocher Thea Musgrave et Elisabeth Lutyens (compositrices britanniques, faisant un usage très libre d'un langage hérité des Viennois), autant en parler dans un même fil que Marie Jaëll et Louise Farrenc, ça me paraît plus discutable.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10907
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Elisabeth Lutyens (1906-1983) Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Lutyens (1906-1983)   Elisabeth Lutyens (1906-1983) EmptyLun 22 Juin 2020 - 15:15

Elisabeth Lutyens (1906-1983) 03_lut10
Quincunx, op. 44 (1960) pour baryton, soprano et orchestre
John Shirley-Quirk (baryton), Josephine Nendick (soprano), Norman Del Mar / BBC Symphony Orchestra
Londres, I.1969
Lyrita


J’ai adoré! Ce Quinconce a quelque chose d’une quadrature du cercle: on peut apprécier à la fois:
- le travail formel très élaboré (tout un système de symétries, comme le titre l’indique, très immédiatement perceptible) et l’intense expressivité,
- les références à des traditions préclassiques (des effets de hoquetus, un jeu tutti / soli de concerto grosso) et la modernité (la technique est d’un sérialisme très libre.)

À l'écoute, le matériau sonore fait beaucoup penser aux climats expressionnistes des Pièces pour orchestre de Schoenberg ou de Berg - avec des touches de 7ᵉ de Mahler, une écriture percussive très riche, un baryton à la déclamation britténo-henzienne et un solo de soprano atmosphérique à la RVW/Nystroem/Alfvén. Vraiment prenant! Et comme je le disais, la perception très immédiate de l'organisation formelle vient encore redoubler le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth Lutyens (1906-1983)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: