Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

 

 Ildebrando Pizzetti (1880-1968)

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Marchoukrev
Mélomane averti
Marchoukrev


Nombre de messages : 445
Age : 27
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 7 Mar - 11:19

N'ayant pas trouvé de sujet sur ce compositeur, je me permets d'en créer un.

Ildebrando Pizzetti est né à Parme en 1880. Il fait donc partie de la même génération de compositeurs italiens que Respighi, Malipiero et Casella. De ces quatre compères, Pizzetti fut sans doute le moins moderniste. Il a d'ailleurs occupé de nombreux postes officiels en Italie, y compris pendant la période fasciste.

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) A-855710

Son œuvre est variée et comprend à la fois une vingtaine d'opéras (dont certains sur des livrets de Gabriele d'Annunzio), de la musique symphonique (j'aborderai la Symphonie et le Concerto pour harpe dans une autre post) et de la musique de chambre (quatuors à cordes, sonates...).

Peut-être que certains connaissent et peuvent nous en dire quelques mots ?
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4587
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 7 Mar - 11:27

Bon j'ai récemment écouté ce très beau disque et à part son opéra célèbre Meurtre dans la cathédrale,que j'avais beaucoup aimé, plus jeune, je connais assez peu ce compositeur ,si ça peut apporter quelque chose, je remets ce post ici,car ces deux sonates sont vraiment magnifiques.

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Azert10
Ildebrando Pizzetti (1880-1968)Violin Sonata in A Major  / Cello Sonata in F Major

Un beau disque qu'il faut prendre le temps d'explorer.Il ne faut pas s'attendre non plus, à de la musique d'avant-garde.Déjà ,ces oeuvres , la sonate pour violon et piano date de 1918 et semble dédiée à Ménuhin ,ce qui me paraît bizarre, puisque Ménuhin avait 2 ans à l'époque, sans doute une dédicace tardive? Bref , l'année 1918 ,c'est la fin de la première guerre et l'époque n'est pas à la joie, comme cette sonate d'ailleurs.Mais c'est une belle sonate,ou le partage des instruments ,est assez équilibré et qui mériterait bien plus d'écho.La sonate pour violoncelle et piano date de 1921, écrite peu après la disparition de son épouse et l'on sent beaucoup d'humanité dans cette oeuvre.elle est vraiment très belle.Deux oeuvres à découvrir, et qui le méritent vraiment ,en plus.Bravo surtout,aux interprètes, qui ne sont même pas mentionnés sur la pochette.
Revenir en haut Aller en bas
Marchoukrev
Mélomane averti
Marchoukrev


Nombre de messages : 445
Age : 27
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 7 Mar - 11:49

La Sonate pour violon et piano en la majeur de 1918 est justement l’œuvre de Pizzetti dont je souhaitais parler en premier.

Je l'ai découverte il y a quelques semaines grâce à un CD Hyperion où elle est interprétée par Hagai Shaham et Arnon Erez. Elle s'est rapidement hissée parmi mes sonates pour violon et piano préférées.

Sa forme est très classique, en trois mouvements. L'influence de la guerre est palpable dans les deux premiers.

Noté Tempestoso, le mouvement initial commence par un thème de quartes descendantes au piano. Ce motif plein d'une sombre détermination revient de nombreuses fois au cours du développement et fournit un matériau obsessionnel à ce début de la sonate. Sans doute représente-t-il la guerre et son déchaînement de violence entêtée.

Le cœur de la sonate est le deuxième mouvement, sous-titré "Prière pour les innocents". C'est une prière hautement mélodique, dans la tradition du chant italien. On est en plein drame, en pleine tragédie. C'est mon mouvement préféré, je ne sais pas trop expliquer pourquoi mais il m'a tout de suite fait un effet extraordinaire. C'est vraiment une musique poignante, le violon semble voler dans l'air et déclamer son thrène avec une tristesse infinie.

Le finale de la sonate est plus conventionnel et se trouve être beaucoup moins mémorable que les mouvements qui le précèdent. Il s'agit d'un allegro très classique en forme de danse plus optimiste et enjouée. A la place de Pizzetti, j'aurais sans doute laissé la sonate s'achever sur le mouvement lent, mais bon... Quand on veut respecter la forme... Cela reste de la bonne musique ceci dit.

En tout cas je recommande cette œuvre à tous les amoureux de l'alliance violon/piano. Elle vaut vraiment le coup et se range à mon sens parmi les grandes réussites du genre, au moins au vingtième-siècle.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4587
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 7 Mar - 11:56

Désolé Marchoukrev,de te court-circuiter avec mon post. Confused
Comment expliques tu, qu'elle soit dédiée à Ménuhin?
Revenir en haut Aller en bas
Marchoukrev
Mélomane averti
Marchoukrev


Nombre de messages : 445
Age : 27
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptySam 13 Mar - 11:48

gluckhand a écrit:
Désolé Marchoukrev,de te court-circuiter avec mon post. Confused
Comment expliques tu, qu'elle soit dédiée à Ménuhin?

Aucun soucis ! Plus on parle de cette sonate magnifique, mieux c'est ! Very Happy

Pour la dédicace, elle est sans aucun doute tardive mais je ne sais pas de quand elle date. Cependant, Ménuhin et sa sœur Hephzibah ont gravé la sonate pour une maison de disques britannique en 1938. A l'époque, graver une sonate contemporaine sur un 33 tours, c'était quand même une sacrée marque de reconnaissance pour le compositeur. Peut-être que la dédicace est donc une forme de remerciement de la part de Pizzetti.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14334
Date d'inscription : 14/04/2007

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 28 Mar - 14:16

J'ai eu une période "symphonique italienne" (Casella, Respighi, Pizzetti, Ghedini, Martucci, Alfano…) mais ça commence à remonter. J'avais beaucoup apprécié les disques Naxos consacré à la musique symphonique de Pizzetti en particulier ses Canti della stagione alta qui est un beau concerto pour piano avec un Adagio sublime, élégiaque et mélancolique. Sinon il y a le Concerto dell'estate qui est en fait plus une symphonie avec de beaux passages atmosphériques. Et puis sa musique de scène, le prélude de Fedra... En fait j'ai bien aimé toute sa musique symphonique Laughing

Je n'ai pas encore regardé son Assassinio nella catedrale mais j'ai le DVD qui traîne dans un coin. Vous me donnez envie de le regarder.

Pour ce qui est de Fedra la captation du Festival de Montpellier est le seul de la collection a ne pas être accompagné du livret physique et c'est un réel problème pour entrer dans cette œuvre. Le lien internet indiqué sur le boitier pour télécharger le livret ne fonctionne pas et je ne suis jamais arrivé à mettre la main dessus. J'avais envoyé un mail à Montpellier mais je n'ai jamais eu de réponse... Si vous savez comment se procurer le livret je vous en serai très reconnaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyLun 29 Mar - 23:11

Le disque ci-dessus est appétissant ! Merci du référencement !

Pour Pizzetti, pas de fil dédié, mais je m'étais fendu d'une présentation dans le fil dédié aux Italiens du XXe. Je me permets de le mentionner, car certains éléments biographiques et certaines œuvres avaient été discutées en conséquent.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4587
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 26 Mar - 15:04

Ildebrando Pizzetti (1880-1968): Sonata per pianoforte (1942/1943) -- Giancarlo Simonacci, pianoforte --

I. Assai mosso e arioso, ma non troppo vivace
II. Adagio
III. Turbinoso

"Fils d’un professeur de piano, le jeune Ildebrando Pizzetti montre très tôt un penchant pour le théâtre. Il obtient un diplôme au Conservatoire de Parme en 1895 sous la tutelle de Righi (harmonie et contrepoint) et Tebaldini (musique italienne des XVe et XVIe siècles), puis entame une relation importante avec le poète-librettiste D’Annunzio. La musique de scène de Pizzetti pour La nave de D’Annunzio (1905 - 1907) a conduit à une collaboration lyrique, Fedra (1915).
Malheureusement, dans les années 1930, la production d’opéra de Pizzetti souffrait d’une stricte adhésion à ses propres théories musico-dramatiques qu’il avait développées en 1908. Comme son style n’avait pas mûri, ses œuvres sont devenues dogmatiques et répétitives. Avec Respighi et d’autres réactionnaires, il a même signé un manifeste notoire le 17 décembre 1932, attaquant les tendances progressistes de l’époque et recommandant un retour à la tradition. Après la Seconde Guerre mondiale, il connaît un certain renouveau de la créativité, trouvant le succès avec Ifigenia (1950) et Assassinio nella cattedrale (1958), mais son meilleur écrit lyrique est toujours celui de ses débuts de carrière." YT

Bien sûr Pizzetti ( 1880-1968) a laissé des oeuvres ,autres que l'opéra. Des oeuvres de musique de chambre, comme la belle sonate pour violon et piano en la majeur de 1918 ,un trio pour piano et cette sonate pour piano que je vous propose,qui date de 1942/1943.Elle semble assez complexe ,bien qu'elle reste dans un langage tonal, parfaitement accessible.C'est le genre de sonates, que j'aime, qui ne se livrent pas de suite, mais qui avec le temps ,semblent plus riches ,qu'au départ.
Vu sa longue carrière, l'on peut considèrer, cette sonate comme une oeuvre importante ,du moins pour la période concernée, la seconde guerre mondiale, même si rien de spécial ,ne semble se reflèter ,à son écoute.
Bref, il vaut mieux l'écouter et s'en convaincre soi-même.Elle a trois mouvements.Le pianiste Giancarlo Simonacci est très bon.Il y a toute une vague ,de très bons pianistes italiens qui défilent depuis quelque temps.

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=/D1-WCbKRnp8

PS/ Une autre version de cette sonate,( un peu moins convaincante) par un autre pianiste italien Marco Vincenzi.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=pQWhyz44tVo
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4587
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) EmptyDim 26 Mar - 15:24

Il ne me semble pas qu'on ait parlé du concerto pour violon, créé en 1944, avec au violon Gioconda de Vito, mais malheureusement ,pas enregistré et c'est dommage.Oui, car les deux versions proposées sur YT  me semblent avoir des problèmes différents. Ce que je ne comprends pas surtout, pour la version de Črtomir Šiškovič - violin principal / Orchestre Filarmonica Marchigiana,car elle me semble récente et répondre à des critères de qualité.Je ne sais si ça vient de moi, écoutant au casque ,mais je trouve l'enregistrement un peu touffu et manquant de présence .C'est un live, avec ses qualités et ses défauts. Et pour la version Carmirelli, le violon est lui parfaitement audible, mais semble ignorer le reste.Peut être ,un jour sans, dans mes écoutes. La version Carmirelli, se penche plus émotionnellement sur l'oeuvre, surtout dans le premier mouvement.C'est bien plus détaillé et l'on est plus concerné.Je ne vais pas vous dire ,qu'il faut choisir l'une ou l'autre . Carmirelli avec son violon magique ne laisse pas indifférent, et surtout ,nous fait bien mieux partager l'oeuvre .Ce qui est quand même, le plus important.
La première avec  Črtomir Šiškovič me semble assez recommandable, bien que la version Carmirelli me touche plus.bref, c'est compliqué pour moi, c'est pour ça ,que je ne m'étends pas trop.
Pour l'écouter/ la version Šiškovič
www.youtube.com/watch?v=2B0DJA__0FU

La version
Violinkonzert a-moll (1944)
1. Molto mosso ed appassionato
2. Aria. Adagio
3. Andante largo
Pina Carmirelli, violon
Orchestra Sinfonica di Roma della RAI / Ferruccio Scaglia
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=ROeAUY168Tg

A vous de vous faire votre idée sur un concerto qui mérite bien plus d'estime et pour être franc, je pense qu'il mérite surtout aussi ,un tout nouvel enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty
MessageSujet: Re: Ildebrando Pizzetti (1880-1968)   Ildebrando Pizzetti (1880-1968) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ildebrando Pizzetti (1880-1968)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régis Campo (1968)
» Ernest Bloch (1880-1959)
» Henryk Wieniawski (1835-1880)
» Jean-Philippe Bec (1968)
» Louis Aubert (1877-1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: