Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €

 

 Compositeurs microtonaux

Aller en bas 
AuteurMessage
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 5:48

Bon, j'ouvre un premier topic, en espérant que ça n'ai pas été traité ici.

Je me suis récemment intéréssé pour je ne sais quelle raison aux compositeurs microtonaux du début du siècle que sont entre autres Julian Carrillo (1875-1965), Alois Haba (1893-1973) et Ivan Wyschnegradsky (1893-1979). Je dis entre autre car il y en a beaucoup d'autres, mais bon, il faut bien commencer quelque part.

Ces trois compositeurs se sont intéréssés principalement à une découpe plus fine de l'espace tempéré, cherchant d'autres sonorités amenées par la rencontre de nouveaux intervalles.

Carrillo et Haba ont eu une motivation à part, amenée par la prise de conscience qu'un choeur, un ensemble de corde etc.. ne jouait jamais réellement juste (et que cela apportait parfois des couleurs chatoyantes, je dis ça pour ceux qui rigolent au fond  Mad ). Ils ont donc axé leur recherche sur une tentative de systématisation de ces écarts au tempérament égal. Cela a donné toute une batterie d'oeuvre pour cordes ou même pour cuivres, bois, et piano spécialement construits en quarts, sizièmes, huitiemes, jusqu'au 1/16 de ton (cette derniere division réalisée sur une harpe et un piano construit pour l'occasion par Carrillo, piano dont on trouve d'ailleurs un exemplaire au CNSM de paris).

Wyschnegradsky de son côté, qui s'amusait déjà jeune avec ses deux pianos dont il avait fait accorder un à distance d'un quart de ton, et inspiré par sa fascination pour Scriabin, étendit la notion d'échelle harmonie de ce dernier à ce qu'il appela continuum sonore, et imagina "les espaces cycliques", ou modes non-octaviants. Ceci dans le but notamment de chercher un nouvel ordre dans une découpe plus fine de l'octave, trouvant le système sériel inapte à organiser de si grands espaces.

Bon, après ce petit préambule très simplifié, les oeuvres... Et bien les oeuvres sont dur à trouver. Je me suis battu à droite à gauche pour dénicher des enregistrements, et au final, j'ai trouvé ça très.... à part. Mais réellement fascinant, comme une porte ouverte sur le ciel. Evidemment les micro-intervalles ne datent pas d'hier, mais cette rencontre violente avec la musique occidentale du début du siècle est pour le moins originale.

Mon interet pour ces compositeurs est entre autre venu du fait qu'on entend parler de wyschnegradsky au coin d'un couloir, mais on entend jamais ses oeuvres. J'ai donc fini par aller chercher moi-même.

Bref, pour ceux qui connaissent et les autres, quels sont vos points de vue sur ces musiques "pionnières"? A part le fait qu'elles soient pionnières bien sur, donc encore en pleine quete d'elles mêmes (et toujours aujourd'hui je pense, les capacités humaines auditives et d'assimation de nouvelles couleurs musicales évoluant en permanence)
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 9:19

merci Gaial, tu sembles particulièrement spécialiste de ce courant, ça se sent ! Wink

je connais un peu l'oeuvre de Wyschnegradsky (auteur d'un excellent manuel d'harmonie en 1/4 de ton que je possède), une musique parfois hermétique avec quelques beautés plus évidentes dans la lignée d'un Scriabine de temps en temps.

pour Carrillo (au style un peu batard), je suis plus circonspect, mais je connais fort mal.

pour Haba c'est un peu idem, je connais trop peu (à part 1 ou 2 oeuvres).

sinon dans les musiques plus récentes j'aime beaucoup l'utilisation faite par Enesco des 1/4 de tons (la scène lunaire et envoûtante de la sphinge dans le magnifique "Oedipe") et surtout Grisey dans "Vortex Temporum", c'est encore plus réussi et impressionnant que les recherches des "ancêtres" comme Carrillo ou Haba je trouve.

à noter qu'il existe un courant de "rock microtonal" assez expérimental qui est parfois présent sur certaines radios américaines... fait trop marginal pour être connu du grand public malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 13:11

Gaial tu pourrais me renseigner sur l'op.5 d'Aloïs Haba ? J'ai entendu ça une fois la nuit sur FM j'avais trouvé cela magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 18:07

L'opus 5 d'Haba est sur ce disque. Ca doit être assez dur trouver encore. Je dis encore car j'ai vraiment galéré pour me faire un début de discothèque.


Citation :
je connais un peu l'oeuvre de Wyschnegradsky (auteur d'un excellent manuel d'harmonie en 1/4 de ton que je possède), une musique parfois hermétique avec quelques beautés plus évidentes dans la lignée d'un Scriabine de temps en temps.

Très intéréssant ce manuel oui, mais aussi amusant dans son côté ultra pionnier. C'est d'ailleurs je crois un des rares livres qu'il ai pu éditer de son vivant. Sa musique quand à elle me touche beaucoup avec son côté "spatial" dans tout les sens du terme. Après pour être hermétique, ça c'est sûr...


Citation :
pour Carrillo (au style un peu batard), je suis plus circonspect, mais je connais fort mal.

pour Haba c'est un peu idem, je connais trop peu (à part 1 ou 2 oeuvres).

Il est sûr que le style de Carrillo est batard. Ca transpire le Debussy et le violoniste aussi, avec des gammes interminables en 1/4 de tons et autres. Je me suis procuré récemment la réduction piano violon de son premier concerto pour violon, et il paraitrai qu'il y trascende ses influences. Je l'ai encore peu lu, mais il y a l'air d'avoir toujours autant de montées ultrachromatiques et de gammes par ton (Carrillo en met partout, et je ne parle pas du concertino en 1/3 de ton). Mais je trouve que l'origine mexicaine du compositeur teinte de façon amusante sa musique.

Pour Haba, son problème à mon avis vient trop de sa propension à vouloir coller un pseudo système tonale à des gammes de 24 sons et autres, et de la difficulté de jouer correctement les parties microtonales de ses quatuors en 1/5, et 1/6 de tons par exemple (bonjour l'horreur, et l'imprécision). Bien qu'on trouve également des choses très belles dans sa suite pour piano en quarts de tons, avec des couleurs parfois orientales et même jazzy (si l'on vire les gammes interminables, une vraie manie, bien que moins prononcée que Carillo). Sinon son opéra Mother en quarts de tons est à mon avis très interessant avec des sonorités assez incroyables pour l'époque.


Citation :
à noter qu'il existe un courant de "rock microtonal" assez expérimental qui est parfois présent sur certaines radios américaines... fait trop marginal pour être connu du grand public malheureusement.

Ca franchement j'aimerai bien voir ça, si t'as des liens ou autres à me passer ce serait sympa. J'avais eu cette idée quand je faisais encore du rock, mais on s'est foutu de ma gueule quand j'ai montré quelques trucs. Ca m'avait dissuadé. Donc je serais vraiment curieux d'entendre ce qui a été fait.
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 18:55

Gaial a écrit:
L'opus 5 d'Haba est sur ce disque.

Tu pourrais nous en dire plus stp ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 19:20

En dire plus c'est à dire? Je n'ai pas ce disque encore, jamais vu nul part, malgrès mes recherches. Mais j'avais entendu dire que l'ouverture pour orchestre était effectivement très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 19:35

Ok merci , j'essaierai de trouver ça en médiatheque .
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 19:42

Gaial a écrit:
Bon, j'ouvre un premier topic, en espérant que ça n'ai pas été traité ici.
La microtonalité: cela tombe bien car dans le forum jusqu'à présent, on tournait un peu en rond sur la macroatonalité de certains compositeurs:

Compositeurs microtonaux Bouleztm9
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 19:51

sofro a écrit:
Gaial a écrit:
Bon, j'ouvre un premier topic, en espérant que ça n'ai pas été traité ici.
La microtonalité: cela tombe bien car dans le forum jusqu'à présent, on tournait un peu en rond sur la macroatonalité de certains compositeurs:

Compositeurs microtonaux Bouleztm9

C'est Gui Roux non ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 23 Aoû 2006 - 21:40

Gaial a écrit:
Très intéréssant ce manuel oui, mais aussi amusant dans son côté ultra pionnier.
j'ai vraiment à faire à un cinglé de ce type de musique Wink, je connais très peu de monde qui possède cet ouvrage à part toi...

Gaial a écrit:
son opéra Mother en quarts de tons est à mon avis très interessant avec des sonorités assez incroyables pour l'époque.
totalement introuvable tout ça, à part dans des énormes médiathèques là encore... j'ai jamais mis la main dessus pour ma part Confused

Je possède par contre une grosse thèse de Franck Jedrzejewski sur le thème des microintervalles et qui propose un catalogue complet de toutes les notations des 1/16, 1/12, 1/8, 1/7, 1/5 de ton etc...

je m'en suis inspiré pour créer cette police de caractère :

http://perso.orange.fr/christian.texier/mididesi/html/tempera.htm

à télécharger ici :


http://perso.orange.fr/christian.texier/mididesi/index.htm

Citation :
Ca franchement j'aimerai bien voir ça, si t'as des liens ou autres à me passer ce serait sympa.
je me rappelle plus exactement du nom de la radio, je chercherais quand j'aurai plus le temps...

Citation :
J'avais eu cette idée quand je faisais encore du rock, mais on s'est foutu de ma gueule quand j'ai montré quelques trucs. Ca m'avait dissuadé.

toujours les problèmes de culture de "tribus" et les intolérances ou indifférences qui vont avec Wink

moi aussi j'avais tenté de faire du rock ou de la chanson expérimentale avec 1/4 de tons et tout ça, et mais sans succès moi non plus...

Le guitariste Blixa Bargeld du groupe Einsturzende Neubauten a parfois utilisé des 1/4, 1/3 de ton sur la chanson titre "From her to eternity" de Nick Cave ainsi que sur quelques titres de son groupe Einsturzende Neubauten je crois...

si les 1/4 et 1/3 de tons dans la musique de film t'intéressent, on en trouve parfois récemment chez Danny Elfman ("A simple plan"), ou plus anciennement dans "Le boucher" (Pierre Jansen) et surtout "Les dents du singe" de Maurice Ohana
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyJeu 24 Aoû 2006 - 3:18

sofro a écrit:
Gaial a écrit:
Bon, j'ouvre un premier topic, en espérant que ça n'ai pas été traité ici.
La microtonalité: cela tombe bien car dans le forum jusqu'à présent, on tournait un peu en rond sur la macroatonalité de certains compositeurs:

Compositeurs microtonaux Bouleztm9

Décidemment, il est partout scratch.

D'ailleurs en passant, Boulez avait créé des oeuvres de Wyschnegradsky en tant que pianiste, (en 45) et la première version du visage nuptial (1946-1947) utilise les microintervalles.


Citation :
Je possède par contre une grosse thèse de Franck Jedrzejewski sur le thème des microintervalles et qui propose un catalogue complet de toutes les notations des 1/16, 1/12, 1/8, 1/7, 1/5 de ton etc...

J'ai entendu parlé de cette thèse oui, d'ailleurs si tu sais ou je peut me la procurer. Il y en a une de Pascale Criton aussi je crois, mais plus ciblé sur je ne sais plus quoi exactemet.

Sympa la police. Va falloir que je me résolve à investir dans Finale décidemment. C'est hors de prix ces logiciels, c'est gavant Mad
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyJeu 24 Aoû 2006 - 3:23

Je ne connais pas trop ces compositeurs.
Il me semble que j'avais écouté du Wyschnegradsky et que j'avais trouvé ça plus expérimental et anecdotique qu'autre chose.

Comment recréer un langage avec des micro-intervalles après des siècles de musique à base de demi-tons?
Ca supposerait "oublier" toute notre culture musicale, ce qui est rigoureusement impossible...
A moins d'intégrer ces micro-intervalles à un langage plus "habituel" bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyJeu 24 Aoû 2006 - 5:26

Bah de toute manière les micro-intervalles sont partout, dans le solo du violoniste (romantique ou autre) qui va hausser sa sensible, dans les interprétations de quatuors à cordes, d'oeuvres chorales, dans la musique de l'instrumentiste chinois dans le metro, dans le générique du film qui passait tout a l'heure à la télé etc...

Bien sûr ils gravitent autour d'une ossature en demi-tons, et sont le fruit directe ou indirecte de l'interprétation, en décalage avec la notation.

Après, il s'agirait de savoir si ils peuvent êre incorporés dans un système comprenant des divisions plus fines de l'espace sonore (ce qui a bien sûr déjà été fait dans une certaines mesure. Mais je sous-entend un cadre plus large). Personnelement, je pense que le seul obstacle pour le moment est notre conditionnement auditif (et au delà même) et notre capacité en découlant à assimiler émotionnelement de nouvelles couleurs/figures sonores.

Dire que le système en demi-tons va suivre l'humanité jusqu'à sa tombe (ou autre), il est évident que non. Après il est sûr que les lointaines systématisations futures des phénomènes sonores n'auront surement que peu de rapports avec ce que l'on peut imaginer aujourd'hui.

En attendant, je supperpose dans mon coin mes synthés, et éprouve un réel plaisir à retrouver et ressentir d'anciennes sensations et couleurs enfouies dans ma mémoire auditive, ainsi qu'à en découvrir de nouvelles. Et je pense que c'est là le principal.
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyJeu 24 Aoû 2006 - 9:00

Xavier a écrit:
Comment recréer un langage avec des micro-intervalles après des siècles de musique à base de demi-tons?
Ca supposerait "oublier" toute notre culture musicale, ce qui est rigoureusement impossible...
on pense pourtant que les chants grégoriens usaient de 1/4 de tons, de même que certains modes grecs ou d'autres modes antiques...

Bach est passé par là depuis mais le Moyen Orient a une telle influence en ce moment qu'il n'est pas impossible qu'un jour ces modes reviennent au galop, personnellement je crois que l'avenir de la musique ne peut passer que par de telles solutions, on ne pourra pas jouer de la musique "bien tempérée" selon les dogmes occidentaux bourgeois jusqu'à la fin des temps.
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMar 19 Sep 2006 - 20:44

Bon, je remonte mon sujet mort-né pour mettre quelques petits liens, vu que les oeuvres de ces compositeurs sont introuvables, et que mon sujet s'en retrouve biaisé.

Le premier lien va au Prelude a colon de Julian Carrillo composé en 1924. C'est une pièce très pionnière (très creuse aussi je trouve, personnelement), pour soprano, quatuor à cordes, flute en 1/4 de tons et Harpe en 1/16ème de tons.

Ici une pièce de jeunesse de Ivan Wyschnegradsky extrèmement rare, La Journée de l'Existence (non complète), pour orchestre et récitant. Ce n'est pas microtonal, mais le compositeur a envisagé réellement sa "révolution" après cette pièce. On ressent énormément l'influence de Scriabine d'ailleurs. Tout les détails sont sur la page du blog.

Enfin ici, une petite émission de radio sur Alois Haba, avec de petits extraits très bref de sa musique.

Voilà voilà ^^
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 20 Sep 2006 - 9:05

merci Gaial, ces extraits sont fabuleux... je vais écouter ça en détail (j'ai déjà entendu le Carrillo mais une seule fois et il y a très très longtemps - personnellement je trouve ça magnifique - quelle atmosphère ! je vais te piquer l'idée pour mon blog je crois !!)
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 20 Sep 2006 - 14:33

Etonnant que ce courrant à premiere vue riche et interessant n'ait pas été plus poussé par la suite ... aucune information ou presque d'ailleurs à moins de vraiment vouloir chercher ça.
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 20 Sep 2006 - 18:41

Bon je viens de taper un roman de quatres pages et tout s'est effacé... En plus j'ai dormi 2 heures cette nuit spiderman batman Shit

Bref, en tout cas ça me fait bien plaisir, j'étais persuadé que mon topic allait encore sombrer aux oubliettes.

Pour la pièce de Carrillo personnelement je la trouve très pionnière, je la vois plus comme une amorce qu'un morceau réellement intéressant. Après, c'est une histoire de goûts, et je trouve qu'elle a tout de même de très belles sonorités.
J'ai pu écouter le concertino en 1/3 de tons à la médiathèque des halles (aux archives), et je l'ai trouvé bcp plus intéréssant, même si ça reste très gamme par tons (avec une gamme de 18 sons à distance égal on a 3 gammes par ton à distance d'un 1/3 de ton, logique). D'ailleurs tout ce que j'ai lu et entendu de Carrillo sonnait gamme par ton et gammes tout courts, c'est ce que je lui reproche dans ses oeuvres microtonales (ah les violoniste et les gammes.... il était violoniste). Après question de goût ^^

Pour répondre à Pauken, le courant microtonal a été creusé et l'est toujours, mais on en entend peu parler. Surement parce que ça a été quelque chose de plus naturel que le dodécaphéiné je pense, du fait de l'ancienneté et de l'omniprésence des micro-intervalles.

Mais bon, faut pas se leurrer, pour des oreilles non habitués, certaines oeuvres peuvent faire passer Boulez pour un guichetier de cirque (ne me demandez pas pourquoi j'ai choisi cette métaphore).

Mais de très belles chose sont possibles et ont été faites (et le sont en ce moment même surement). Et c'est bien triste de n'en avoir que peu d'enregistrements.

[EDIT: Hé christian, c'est quoi cette histoire que tu veux piquer mon idée pour ton blog Mad ?]
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 27 Sep 2006 - 3:58

Bon je tire encore le navire de l'eau pour dire que j'ai eu la chance d'écouter en profondeur les quatuors de Wyschnegradsky, et j'en suis encore tout ému. C'est un cd édité par Block joué MAGNIQUEMENT par les Arditti avec une justesse micro-intervallique suprenante pour des cordes. Bien sûr c'est introuvable mais j'ai entendu dire qu'il en restait. Bref, pour ceux que ça interesse bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 27 Sep 2006 - 10:48

Gaial a écrit:
Bon je viens de taper un roman de quatres pages et tout s'est effacé... En plus j'ai dormi 2 heures cette nuit spiderman batman
ah je connais le problème !! l'horreur n'est ce pas ? sur mon navigateur (Safari) il est heureusement capable de revenir en arrière (et de retrouver le texte tapé perdu) mais ça ne marche pas toujours à 100%...

Gaial a écrit:
Bref, en tout cas ça me fait bien plaisir, j'étais persuadé que mon topic allait encore sombrer aux oubliettes.
c'est vrai que c'est la niche la plus totale, même David n'ose pas intervenir...

Gaial a écrit:
Pour la pièce de Carrillo personnelement je la trouve très pionnière, je la vois plus comme une amorce qu'un morceau réellement intéressant. Après, c'est une histoire de goûts, et je trouve qu'elle a tout de même de très belles sonorités.
c'est le moins qu'on puisse dire ! Wink

Citation :
J'ai pu écouter le concertino en 1/3 de tons à la médiathèque des halles (aux archives), et je l'ai trouvé bcp plus intéréssant, même si ça reste très gamme par tons (avec une gamme de 18 sons à distance égal on a 3 gammes par ton à distance d'un 1/3 de ton, logique).
ça me dit quelque chose, je me demande si je ne l'ai pas en vynil, je vais chercher ça ce soir...

Citation :
[EDIT: Hé christian, c'est quoi cette histoire que tu veux piquer mon idée pour ton blog Mad ?]
LOL ! Laughing t'inquiète, je ne reprendrais pas tes mots, je veux juste en parler aussi sur mon blog (avec mes propres mots évidemment) en utilisant le lien radiophonique que tu as trouvé... mais je ne le ferais pas tout de suite.

A +


Dernière édition par le Mer 27 Sep 2006 - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 27 Sep 2006 - 10:49

Gaial a écrit:
Bon je tire encore le navire de l'eau pour dire que j'ai eu la chance d'écouter en profondeur les quatuors de Wyschnegradsky, et j'en suis encore tout ému. C'est un cd édité par Block joué MAGNIQUEMENT par les Arditti avec une justesse micro-intervallique suprenante pour des cordes. Bien sûr c'est introuvable mais j'ai entendu dire qu'il en restait. Bref, pour ceux que ça interesse bonne chance.
je l'avais ce coffret Wink (et je l'ai vendu !!) - très sympa effectivement même si je ne l'ai écouté qu'une seule fois...
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 27 Sep 2006 - 14:34

Gaial a écrit:
Bon je tire encore le navire de l'eau pour dire que j'ai eu la chance d'écouter en profondeur les quatuors de Wyschnegradsky

A tes souhaits ... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 27 Sep 2006 - 18:06

christian a écrit:
Gaial a écrit:
Bon je tire encore le navire de l'eau pour dire que j'ai eu la chance d'écouter en profondeur les quatuors de Wyschnegradsky, et j'en suis encore tout ému. C'est un cd édité par Block joué MAGNIQUEMENT par les Arditti avec une justesse micro-intervallique suprenante pour des cordes. Bien sûr c'est introuvable mais j'ai entendu dire qu'il en restait. Bref, pour ceux que ça interesse bonne chance.
je l'avais ce coffret Wink (et je l'ai vendu !!) - très sympa effectivement même si je ne l'ai écouté qu'une seule fois...

C'est mal spiderman. Sinon pour Carrillo il existe un cd avec des quatuors (pas folichons il parait) et la Misa a S.S. Jean XXIII en 1/4 de ton qui on m'a dit est magnifique. Mais faut aller à Mexico viking.

Pauken a écrit:
Gaial a écrit:
a écrit:
Bon je tire encore le navire de l'eau pour dire que j'ai eu la chance d'écouter en profondeur les quatuors de Wyschnegradsky


A tes souhaits ... Laughing

Je dois dire merci? Evil or Very Mad

Bon allez bonne nuit joli topic avec tes oeuvres introuvables Sad

J'aurais bien voulu en créer un sur Nicolas Obouhow mais c'est encore pire...
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyJeu 28 Sep 2006 - 10:19

Gaial a écrit:
C'est mal spiderman
je sais, je regrette un peu d'ailleurs mais j'avais besoin de fric à l'époque et puis de place aussi !
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptySam 8 Mar 2014 - 0:58

Julián Carrillo - Preludio a Colón
watch?v=lOihGnn6HoE

vraiment envoutant mais bizarre on dirait parfois de la musique indienne....
__________
__________

micro-intervalle

Un micro-intervalle est un intervalle musical plus petit qu'un demi-ton. Il s'agit donc (au sens le plus large) d'une note qui ne figure pas sur le clavier d'un piano classique dont l'accord est dit de tempérament égal.

À noter cependant qu'on ne parle pas forcément de micro-intervalles lorsque l'accord d'un instrument est autre que le tempérament égal : on parle surtout de micro-intervalles lorsqu'on accorde un instrument avec beaucoup de petits intervalles, et/ou d'intervalles très ésotériques.

Les micro-intervalles existaient bien avant l'avènement de la musique dite classique ou contemporaine, mais certains compositeurs les redécouvrirent à la fin du xixe siècle, lorsque la musique commença à atteindre un état de saturation chromatique.

Au xxe siècle, certains cherchent à retrouver un tempérament perdu de la Grèce antique ou empruntent aux musiques extra-européennes, d'autres cherchent une symbiose parfaite avec la résonance naturelle…

En 1895, le mexicain Julián Carrillo (1875-1965), écrivit un quatuor à cordes utilisant des quarts de tons.

Entre 1903 et 1914, Charles Ives écrivit un choral en quarts de tons pour cordes.

En 1907, Ferruccio Busoni envisagea l'usage du tiers de tons.

Ives utilisa le quart de ton dans au moins deux autres œuvres : Pièces en quarts de tons pour deux pianos et sa quatrième symphonie. Des expérimentations similaires furent menées dans la première moitié du xxe siècle par Hans Bach (Concerto pour piano à quarts de tons et cordes, 1930),

Ivan Wyschnegradsky (1893-1979) (Dithyrambe, 1926; Prélude et Fugue, 1929) et

Aloïs Hába (1893-1973), dont le vaste catalogue inclut des œuvres en quarts et en sixièmes de tons.

Maurice Ohana (1914-1992) mena également des recherches sur les quarts de tons et les tiers de tons (Tombeau de Debussy, 1962).

L'essentiel de l'œuvre du compositeur américain Harry Partch est basée sur des micro-intervalles, notamment sur une échelle divisant l'octave en quarante trois degrés inégaux.

Comme lui, plusieurs compositeurs hollandais (Henk Badings, Hans Kox, Peter Schat, etc.) estimant que la subdivision ultérieure de l'échelle des 12 notes également tempérées s'accommodait tout bonnement de ses erreurs harmoniques inhérentes, ont écrit des pièces utilisant l'échelle de 31 notes proposée par Christiaan Huygens (voir tempérament de Huyghens) à la fin du xviie siècle, et au xxe siècle par le physicien hollandais Adriaan Fokker.


Ensuite, les outils électroniques et numériques (synthétiseurs, ordinateurs) ont donnés un nouveau souffle à l'utilisation des micro-intervalles :
Dean Drummond (Colombus, 1980, pour trois zoomoozophones),
Warren Burt (Études, 1993, pour synthétiseur),
Pascale Criton (La Ritournelle et le galop, 1993, pour guitare en 1/16 ton,
Laurent Martin (Tranquillo barbaro, 1993, pour 10 instruments),
Alain Bancquart (Habiter l'ambre, 2001, pour piano en 1/16e de ton et bande).

L'accès à ces œuvres reste difficile tant pour les instrumentistes que pour les auditeurs.

Des compositeurs écrivent cependant des pièces pour l'initiation aux micro-intervalles :
Max Méreaux (Trois chants magiques, 1989, pour 1, 2 et 3 flûtes à bec sopranos; Trois danses sacrées, 1992, pour 1, 2 et 3 flûtes à bec altos ; Atouts, 1996, pour 1, 2, 3 et 4 flûtes à bec sopranos et altos; Élégie, 2004, pour flûte à bec alto; Oracles, 2005, pour flûte à bec soprano; Isthme, 2006, pour flûte à bec ténor et guitare; Trois prières à la lune, 2007, pour flûte à bec alto; Pantomime, 2011, pour flûte à bec soprano).

Certains compositeurs renoncent à des lutheries traditionnelles ou renouvelées et se tournent vers l'ordinateur.

C'est le cas du compositeur américain Carter Scholz qui a construit une pièce sur les 128 premiers harmoniques, chaque son étant accéléré ou ralenti selon une courbe prédéfinie.

wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptySam 8 Mar 2014 - 1:09

chers amis, vous devriez écouter cela.......si si si si.......vous allez étre surpris.
quelles couleurs ..... affraid 

Julian Carrillo, symphonie n°3 atonale

1er mvt :watch?v=7z6EPF0wR20
2ème mvt :watch?v=81Os4UeEWII
3ème mvt :watch?v=VpIO9XK_69o

je suis presque certain que Xavier ne détestera pas..... je suis donc très prudent !

j'ai terminé d'écouter....c'est vraiment pas mal.
__________
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17788
Date d'inscription : 25/11/2012

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 16:01

(pourrait-on retirer « du début du siècle », dans le titre ?)


en collaboration avec DavidLeMarrec,
UN BREF PANORAMA DES MUSIQUES MICROTONALES OCCIDENTALES


seizième, dix-septième, dix-huitième et dix-neuvième siècles

La recherche microtonale avant le vingtième siècle concerne principalement le tempérament. L’enjeu était de construire un instrument permettant la transposition dans toutes les tonalités de l’échelle pythagoricienne, c’est-à-dire des intervalles justes (qui sont seulement approchés par la gamme tempérée). Divers instruments à clavier(s) furent ainsi construits ; certains multiplient le nombre de touches par octave tandis que d’autres contiennent des mécanismes permettant de modifier facilement la hauteur des notes. L’un des plus célèbres est l’archicembalo (Nicola Vincentino, 1555), avec 36 touches par octave réparties sur deux claviers.

Il doit cependant y avoir un certain nombre d’exceptions. Dans une chanson (Seigneur Dieu ta pitié, 1558) Guillaume Costeley reprend et réaccorde le clavier supérieur de l’archicembalo et utilise une gamme micro-tempérée (division de l’octave en un certain nombre d’intervalles égaux) à 19 sons, en employant l’intégralité de ces 19 sons.


des quarts de ton au dix-neuvième siècle

Mais quelque chose de singulier apparait vers le milieu du dix-neuvième siècle. A.J.H. Vincent est un spécialiste de la musique de la Grèce antique. En 1840, il construit avec Botté de Toulmon un instrument à double clavier capable de réaliser divers modes et gammes, notamment ceux de la musique grecque ancienne. L’un des claviers est constitué de la gamme classique et ses touches sont fixe ; les notes de l’autre peuvent varier en hauteur, entre les deux notes adjacentes du clavier fixe. Mais là où cela devient fort intéressant, c’est par rapport aux quarts de ton. Vincent a étudié l’utilisation des quarts de ton dans certains modes de la Grèce antique (mais également dans le chant grégorien). Il défend, notamment dans une Communication publiée en avril 1854, que les quarts de ton peuvent être utilisés dans notre système tonal, et encourage les compositeurs de son temps à le faire. Dès 1832, il avait publié des tables indiquant les moyens de moduler, sur un double clavier à quarts de ton, dans toutes les tonalités séparée d’un nombre impaire de quarts de ton.

Tout ceci ne restera pas sans application puisqu’en 1849, Fromental Halévy, dans une section de Prométhée enchainé, utilise les quarts de ton. Leur emploi est plus ou moins modal, mais assez timide, puisque les quelques quarts de ton présents forment des notes de passages ou de petit détours mélodiques.

Compositeurs microtonaux 1409314631 Compositeurs microtonaux 1409314680

Compositeurs microtonaux 1409314712

Notons aussi l’Étoile musicale (1858) de Joseph Lubet d’Albiz, dédiée à Monsieur Vincent et composée pour piano ou orgue en quarts de ton. Je n’ai pas pu lire la partition, donc je ne sais pas précisément de quelle façon cette œuvre utilise les quarts de ton. En tout cas, l’élément principal semble être non pas les quarts de ton mais un système de marche harmonique basé sur des figures géométriques. Plusieurs sources considèrent cette partition comme un faux, mais cela me parait être une déclaration de principe (d’incrédulité, probablement).

Il est fort probable qu’il y ait eu d’autres choses au dix-neuvième siècle, mais c’est très peu documenté...


vingtième siècle

La création microtonale prend son envol au début du vingtième. À défaut de présenter tout en détail ce qui demanderait beaucoup, beaucoup de temps, j’ai identifié quelques approches de l’univers micro-intervallaire et réalisé à partir de celles-ci une ligne du temps avec plein de noms. Le placement vertical des noms selon l’approche est très approximatif, et à certains endroits il tente surtout de rassembler les compositeurs appartenant à un même milieu musical. Il va sans dire que tout cela n’est pas complet / exhaustif / exact. N’hésitez pas à me poser des questions ou à me demander des détails, je ferai ce que je peux pour répondre. Smile

1º Utiliser les micro-intervalles en plus, comme une ressource supplémentaire. Cela apparait timidement chez quelques compositeurs du début du vingtième siècle, et puis, de façon beaucoup plus développée, à partir de 1960 environ. À l’époque contemporaine, les noms indiqués ne sont que quelques exemples parmi d’autres. Et pour être honnête, j’ai mis là des compositeurs pas vraiment pour la façon (que je ne connais pas vraiment) dont ils utilisent les micro-intervalles, mais plutôt parce qu’ils les utilisent seulement dans quelques œuvres et parce qu’ils ne sont pas vraiment connus pour ça.

2º Une utilisation plus systématique, qui met sur un pied d’égalité les notes « classiques » et celles qui sont ajoutées, et qui recrée de nouvelles harmonies, etc. Au début du vingtième siècle, les trois grands noms sont Carrillo, Hába et (surtout) Wyschnegradsky et sa pensée microtonale très fouillée, pensée que j’ai envie de qualifier de structuraliste. À la suite de Hába, l’école de Prague développe une musique microtonale, atonale et athématique ; ses représentants ne sont pas passé à la postérité, mais des gens comme Schulhoff ou Ullmann y étaient liés et ont joué des œuvres microtonales. L’influence de Wyschnegradsky est très importante, notamment en France.

3º Dans le cadre de la pensée sérielle. Boulez fait quelques essais et abandonne. Bancquart développe un langage basé sur des séries microtonales défectives. Chez Stockhausen, on trouve des œuvres liées à l’intonation juste et d’autres dont les structures intègrent les micro-intervalles.

4º L’intonation juste, c’est-à-dire l’emploi d’échelles irrégulières (avec un nombre de degrés divers) dont les sons sont définis par des rapports acoustiques simple (2/1 pour l’octave, 3/2 pour la quinte, etc.). Ce genre d’études existe depuis très longtemps mais au vingtième siècle (à partir de Harry Partch), leur application est différente. Il ne s’agit plus simplement d’échelles pythagoriciennes ou autres utilisées pour l’accord des instruments (le tempérament). Les compositeurs, surtout américains, vont développer leurs propres échelles de sons et composer de nombreuses œuvres basées sur elles.

5º Les échelles micro-tempérées, c’est-à-dire des gammes divisées en plus de 12 intervalles égaux, sont utilisées depuis longtemps pour approcher les intervalles justes, mais là encore cela va se développer considérablement au vingtième siècle, notamment aux Pays-Bas avec le système tricesimoprimal (31) d’Adriaan Fokker. Ses deux grandes sources sont Huygens et Euler.

6º Ce que j’ai appelé « timbre » dans le schéma. Il s’agit en fait plus ou moins de la musique spectrale et de ce qui tourne autour. Comme avec l’intonation juste, l’acoustique est primordiale, mais de façon différente. Les compositeurs étudient les spectres harmoniques et utilisent les fréquences pour créer des objets sonores dans lesquels le timbre et l’harmonie se confondent. Plus largement, l’utilisation de micro-intervalles pour créer des effets de masses sonores, etc.
Compositeurs microtonaux 1457102795

Voilà. C’est un peu court et vague, mais je voulais seulement ouvrir des perspectives et donner quelques pistes. Smile


Dernière édition par lucien le Ven 4 Mar 2016 - 15:47, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4079
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 16:11

(Remarque guère constructive):
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11022
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 16:12

Chapeau bas. C'est clair, synthétique, et néanmoins suggestif et précis.

(Mais Botté de Toulmon et Lubet d’Albiz, ce sont de vrais noms?)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89399
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 16:34

C'est très impressionnant, Maître. Compositeurs microtonaux 3641590030 Vous ne donnez pas des pistes, vous ouvrez des Univers.

Quand je dis que Lucien a révolutionné ma perception de l'Histoire de la musique, vous voyez que je ne plaisante pas (trouver des quarts de ton chez Fétis et Halévy, franchement !).
Il est bien aimable de me considérer comme partie de l'entreprise, mais je lui ai tout au plus fait la conversation pour le divertir : il a tout fait tout seul ! C'est un peu je remercie ma femme de ménage, sans qui je n'aurais pas eu la sérénité nécessaire pour inventer la pénicilline.

D'ailleurs, on en a un peu discuté, mais je n'entends absolument pas les quarts de ton dans Polyphonie X (Lucien me disait que l'œuvre n'ayant pas été révisée, on devrait) ; j'ai dû écouter les mauvaises œuvres de Denisov, Badings et à peu près tout le monde, parce qu'il y a très peu d'exemples que je pourrais citer où je les ai réellement entendus. Cela dit, comme c'est très bien expliqué, ce sont souvent des utilisations ponctuelles sur des effets précis, et pas forcément une construction reposant sur un système infratonal.

Le fameux schéma est complexe, mais très éloquent. thumleft Et surtout, la catégorisation des types d'emplois, passionnante et fondamental.

Il n'y a pas d'exemples pour le 6e : Bruno Mantovani expliquait (à propos des Sette Chiese, je crois) qu'il avait désaccordé les clarinettes (en huitième de ton, me semble-t-il) pour donner une impression de brouillard harmonique à l'arrière-plan. Donc une utilisation tout à fait conjoncturelle et atmosphérique, pas du tout structurelle comme chez Wyschnegradsky, Hába ou les essais de Busoni.


Merci, merci, merci, merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17788
Date d'inscription : 25/11/2012

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 16:50

DavidLeMarrec a écrit:
D'ailleurs, on en a un peu discuté, mais je n'entends absolument pas les quarts de ton dans Polyphonie X (Lucien me disait que l'œuvre n'ayant pas été révisée, on devrait) ;
oui, c’est un problème...
(pour les autres : Boulez utiliserait les quarts de ton dans deux œuvres. 1º la première version du Visage nuptial (pas enregistrée et peut-être même jamais interprétée en entier), où c’est semble-t-il assez libre. 2º Polyphonie X, retiré du catalogue, où on aurait carrément une série de 24 sons.

DavidLeMarrec a écrit:
j'ai dû écouter les mauvaises œuvres de Denisov, Badings et à peu près tout le monde, parce qu'il y a très peu d'exemples que je pourrais citer où je les ai réellement entendus. Cela dit, comme c'est très bien expliqué, ce sont souvent des utilisations ponctuelles sur des effets précis, et pas forcément une construction reposant sur un système infratonal.
Pour tous les compositeurs que j’ai indiqué en haut à droite (ce ne sont que quelques exemples, je le répète), ce ne sont parfois que pour quelques œuvres. Et si c’est bien intégré, cela ne s’entend pas forcément, d’ailleurs. Pour Denisov, je n’ai entendu qu’une œuvre, un trio avec piano, mais là par contre, c’est beaucoup plus structurel.

Badings a composé quelques œuvres pour l’orgue de Fokker (à 31 sons par octave), et un certain nombre d’autres employant le même tempérament. Mais je ne connais pratiquement pas, il a sans doute composé autre chose !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89399
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:01

Badings est autrement assez postromantique (pas furieusement original ni intéressant, d'ailleurs).

Je n'ai donc pas écouté le bon Trio de Denisov (hautbois, violoncelle, clavecin). Quand je dis que je passe à côté de tout ce qui est intéressant. Sad Merci de changer ça. bounce



Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17788
Date d'inscription : 25/11/2012

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:13

DavidLeMarrec a écrit:
Il n'y a pas d'exemples pour le 6e : Bruno Mantovani expliquait (à propos des Sette Chiese, je crois) qu'il avait désaccordé les clarinettes (en huitième de ton, me semble-t-il) pour donner une impression de brouillard harmonique à l'arrière-plan. Donc une utilisation tout à fait conjoncturelle et atmosphérique, pas du tout structurelle comme chez Wyschnegradsky, Hába ou les essais de Busoni.

Tout à fait. Mantovani fait pour moi clairement partie de ce que j’ai ici appelé « post-spectral ». Mr. Green
Sinon, un exemple très simple, ce sont les Quattro pezzi de Scelsi : una nota sola, d’accord, mais il utilise toutes sortes de petites déviations autour de la note. Ce n’est pas vraiment encore « spectral », mais il y a le même genre de travail sur le son.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89399
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:21

Mantovani récupère pas mal de courants, oui, et ici effectivement des expédients trouvailles du spectralisme.

Pourquoi pas encore spectral, Scelsi ? Ces Quattro Pezzi sont au contraire un manifeste pour toute une génération, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17788
Date d'inscription : 25/11/2012

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:25

bah, j’ai l’impression qu’il n’y a pas encore d’exploration systématique des spectres et des harmoniques, mais je me trompe peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89399
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:30

D'accord, mais sur le principe, c'est un peu un point de départ, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17788
Date d'inscription : 25/11/2012

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:32

sans doute, sans doute !

c’est en tout cas comme ça dans mon schéma. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux EmptyMer 4 Fév 2015 - 10:43

Pauken a écrit:
Gaial tu pourrais me renseigner sur l'op.5 d'Aloïs Haba ? J'ai entendu ça une fois la nuit sur FM j'avais trouvé cela magnifique !

bonjour Pauken, j'espère que vous êtes toujours parmi nous,
je suis entrain d'écouter cette oeuvre de ALOIS HABA dont vous parliez :

Aloïs Haba (1893-1973) : Ouverture pour orchestre (1919)

Aloïs Haba (1893-1973) (Tchécoslovaquie)
Ouverture pour orchestre, op. 5 (1919)
Dir : Nikos Athinäos

Avant d'expérimenter la musique avec micro-intervalles,
le Tchèque Aloïs Haba s'illustra avec cette « Ouverture pour orchestre » (1919) dans le style romantico-flamboyant inauguré par Richard Strauss.

de grâce, sil vous pouviez écouter cet OPUS 5.........C'EST SOMPTUEUX.

watch?v=Xe7we0FLPE4

affraid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Compositeurs microtonaux Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs microtonaux   Compositeurs microtonaux Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Compositeurs microtonaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: