Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : où l’acheter ?
Voir le deal

 

 Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back

Aller en bas 
AuteurMessage
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyJeu 23 Fév 2023 - 15:44

Envie soudaine de consacrer un post ,à ce compositeur russo-britannique,important de notre époque.Son oeuvre est complexe et pas toujours facile d'accès ,au premier abord.C'est du moins, ce que moi, j'ai ressenti ,pour plusieurs oeuvres de lui.Mais bon, il n'y a rien, dont on ne vienne à bout, avec de la volonté,du temps et surtout l'envie de comprendre.
Lulu a déjà signalé ,que Smirnov a été mis sur liste noire ,en URSS,comme l’un des « Sept de Khrennikov » au sixième congrès de l’Union des compositeurs soviétiques pour sa participation non approuvée à certains festivals de musique soviétique en Occident[1979].
Voilà un résumé assez bref de sa vie , pris sur le journal Le Guardian, lors de l'annonce de son décès en 2020.Désolé pour la traduction approximative.

"Né à Minsk, alors en Union soviétique et aujourd’hui capitale de la Biélorussie, Dmitri était le fils de deux chanteurs d’opéra, Nikola Senkin-Sadovsky et Evgenia Smirnova. Au Conservatoire de Moscou, Dmitri rencontre une autre compositrice, Elena Firsova. Ils y terminent leurs études et se marient en 1972. Sa curiosité insatiable a été encouragée par son professeur de conservatoire Edison Denisov et par des leçons privées avec Philip Herschkowitz, lui-même élève d’Anton Webern et Alban Berg à Vienne, et Smirnov s’est éloigné de la gamme sûre de styles attendue d’un compositeur soviétique docile."


Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyJeu 23 Fév 2023 - 15:50

"En 1967, alors qu’il était nouvel étudiant au Conservatoire de Moscou, il fut captivé par les paradoxes des Augures of Innocence de Blake : « Voir un monde dans un grain de sable, et un paradis dans une fleur sauvage, tenir l’infini dans la paume de votre main, et l’éternité dans une heure ». Il avait commencé à apprendre l’anglais à la recherche de textes à mettre en musique et, avec le temps, s’est tourné vers tout ce que Blake écrivait et dessinait. Finalement, il a continué à produire des traductions publiées de toutes les œuvres achevées de Blake en russe, et la première biographie de lui,en langue russe .(2016).

Les mots, les images et les idées de Blake ont inspiré plus de 50 compositions de Smirnov. L’un des premiers est son cycle de mélodies The Seasons (1979), une mise en musique des quatre premières esquisses poétiques de Blake. L’année suivante, il transforme et prolonge ce cycle en termes purement orchestraux, sans voix, pour sa Première Symphonie, Les Saisons, dont la maîtrise de la couleur et de la texture contribue à établir sa réputation internationale."
The Guardian

Première oeuvre à proposer,ici, c'est son Trio N°1 ,écrit et dédié à Denisov.Forme que Denisov , lui aussi appréciait beaucoup.
PIANO TRIO No.1, Op 23 a été composé en 1977 et dédié à mon professeur Edison Denisov avec qui j’avais étudié l’orchestration au Conservatoire de Moscou. Pour moi, Denisov était bien plus qu’un professeur d’orchestration. Il était l’un des musiciens les plus inspirants. J’ai rencontré l’un des amis les plus chers pendant de nombreuses années jusqu’à sa mort à Paris le 24 novembre 1996. Le style et la technique du trio reflètent en partie ma passion pour sa musique et son esthétique, qui combine l’expérimentalisme courageux avec l’amour de l’équilibre, de la perfection et de la beauté presque classiques. Les trois mouvements de la composition correspondent à trois états différents d’un son musical, qui représente ici symboliquement la vie d’un esprit humain.

Adagio molto – la naissance du son
Allegro – sa vie active et expressive
Lento (thème Dies Irae avec variations) – le vieillissement du son et sa disparition

La première représentation a été donnée le 3 novembre 1978 à Moscou par le violon Evgenia Alikhanova, le violoncelle Vladimir Tonkha et le piano Tigran Alikhanov.

Voici la première britannique:
7 novembre 1998, St Cyprian Church, Londres:
Soong Choo, violon, Jonathan Ayling, violoncelle, John-Paul Gandy Piano

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=CVctoudsebA


Dernière édition par gluckhand le Sam 25 Fév 2023 - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyJeu 23 Fév 2023 - 17:23

Très Beau trio, et surtout très bel hommage à un ami et compositeur disparu.On se rend compte avec cettre oeuvre de la dimension exceptionnelle ,comme compositeur de Smirnov.

Avec sa Blake sonate, on va aborder un autre sujet qui  a toujours tenu à coeur et à l'esprit du compositeur ,William Blake, peintre, dessinateur et poète du 18ème siècle .Personnage assez hors-du -commun,il faut le dire.

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back 71-ja110


"Dmitri Smirnov a écrit plus de 40 œuvres basées sur les écrits de William Blake, dont deux opéras. Après avoir interprété deux des cinq sonates pour piano de son père, Dmitri Smirnov décide d’écrire une sixième sonate pour Alissa Firsova. Celle-ci est devenue la Sonate de Blake et se veut un portrait de William Blake. Dmitri Smirnov et Elena Firsova ont tous deux étudié à Moscou avec Philip Herschkowitz, un élève de Berg et Webern, et cette influence de la deuxième école viennoise est intégrée dans la sonate avec une connaissance des sonates tardives de Beethoven, avec leur utilisation de la forme rondo-sonate.

En deux mouvements, la sonate commence par un mouvement Lento qui s’ouvre sur une texture délicate interrompue par des accords qui s’écrasent. Ce sens du contraste, avec des textures variées, se poursuit tout au long du mouvement qui est un ensemble de variations sur un thème basé sur le nom de Blake. C’est un mouvement réfléchi, plutôt nerveux et intense avec un sous-jacent sens du drame puissant. Très exigeant techniquement, Dmitri Smirnov avait clairement une grande confiance dans les capacités pianistiques de sa fille. Le deuxième mouvement, Capriccioso, est plutôt dur (malgré le nom du mouvement) et les courses de bravoure se combinent pour créer une œuvre vibrante qui semble énervée et pleine de colère. Pourtant, Alissa Firsova le décrit comme une évocation du poème Tyger, Tyger brûlant !"
Extrait de la pochette du disque ci-dessus.


Pour l'écouter
www.youtube.com/watch?v=ws327euGJ4s
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptySam 25 Fév 2023 - 9:44

Pour ceux qui ont eu le courage de lire les posts précédents et d'écouter les deux oeuvres de Smirnov qui leur ont été proposées.Ils ont pu se rendre compte de l'intensité et du sérieux de sa musique.J'ai vu sur son site personnel,que c'était aussi un ami d'un autre grand compositeur russse Alexandre Vustin,sur lequel j'ai fait un post, mais avec le manque d'éléments musicaux enregistrés, c'est vraiment pas facile de parler d'un compositeur.Notons simplement ,que Vustin, est mort, lui aussi,des suites du Covid en avril 2020.

Il est beaucoup plus facile de parler ou présenter la prochaîne oeuvre de Smirnov.Il  s'agit du : Concerto pour violoncelle, op74 (1992) Dédié à Karine Georgian et joué ici par Karine Georgian (violoncelle) et BBC Philharmonics dirigé Yan Pascal Tortelier

LE CONCERTO POUR VIOLONCELLE Op.74 (1992), a été commandé par Karine Georgian et lui est dédié. Il a été écrit à l’automne 1992 à Dartington. Le point de départ était le nom « Karine » transcrit par intervalles musicaux. Le Concerto est une pièce très dramatique de 24 minutes avec un fort contraste entre un monde lyrique et spirituel pur et un monde menaçant, malveillant et agressif. Cette deuxième image musicale a été fortement influencée par le souvenir frais d’une colonne de chars que j’ai vu au début de 1991 dans les rues centrales de Moscou. Il n’est guère possible de retracer ici une victoire d’un monde sur un autre. Le conflit dramatique n’est pas résolu dans la musique, et la fin déroutante ne donne aucune réponse à la question. Dmitri Smirnov

Pour l'écouter
www.youtube.com/watch?v=gYhdaVYmTT4
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyDim 26 Fév 2023 - 9:42

On a la chance avec Dmitri Smirnov, d'avoir grâce à son site ou il présente ses oeuvres, une explication ,au sujet de chacune. Avec le quatuor N°2, nous allons vers une oeuvre bien plus lumineuse et Smirnov en explique très facilement la raison, la naissance de son fils Philip.

Dmitri N. Smirnov: 2e Quatuor Op.42, 1985. Dédié à mon fils Philip Firsov. I. Andantino 06:20, II. Lento 08:56. Joué par Chilingirian Quartet.
Écrit en 1985 à Moscou et dédié à mon fils nouveau-né Philip, c’est le Quatuor de deux chansons de berceau. Le premier est « Schlafe, mein Prinzcen » (qui a souvent été attribué à Mozart K.350 mais probablement écrit par Berngard Flies) Je sais depuis ma plus tendre enfance, quand ma mère me l’a chanté, est la base du premier mouvement. Le second « Dors, dors ! Beauté lumineuse ... » La mise en scène d’un poème de William Blake que j’ai emprunté à mon opéra « Tiriel » façonne le deuxième mouvement. Voici le texte :

Sommeil Sommeil beauté lumineuse
Rêver des joies de la nuit
Sommeil Sommeil : dans ton sommeil
Les petits chagrins s’assoient et pleurent

Sweet Babe dans ton visage
Des désirs doux que je peux tracer
Joies secrètes et sourires secrets
Petites ruses de jolies fuses infantiles.

Comme tes membres les plus doux, je me sens
Sourires dès le vol du matin
Oer ta joue & oer ta poitrine
Où repose ton petit cœur

O les ruses rusées qui rampent
Dans ton petit cœur endormi
Quand ton petit cœur se réveille
Puis les terribles éclairs éclatent

De ta joue et de ton œil
Bientôt les récoltes de la jeunesse
Ruses et sourires de nourrissons
Séduisants du Ciel et de la Terre de la Paix

William Blake (extrait du manuscrit Rossetti (1879-83)

Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=PiIKnXNe-wM
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyVen 3 Mar 2023 - 11:06

Dmitri N. Smirnov: « Trois portraits »
pour grand orchestre symphonique,

Op.168a, 2012,

Je voulais présenter dans cette œuvre les portraits musicaux de trois artistes des 13e-15e siècles qui se tenaient au début de la peinture européenne: Giotto, Durer et Rublev, et transmettre mon impression de leurs œuvres, telles que les fresques de Giotto de Capella dei Scrovegni à Padoue, en particulier « Noël », « Fuite en Egypte », « Baiser de Juda »; Les gravures de Dürer de la série Apocalypse, en particulier les « Quatre cavaliers apocalyptiques »; ainsi que les icônes de Rublev « Trinité » et « Christ Pantocrator ».

Première 14 avril 2019 Salle Bolchoï de la Philharmonie de Tomsk,
Orchestre symphonique de Tomsk
Mikhail Granovsky, chef d’orchestre.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=X5bYEEgWwJs
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyDim 5 Mar 2023 - 7:14

Dmitri N. Smirnov: First Symphony "The Seasons"

Très belle et très riche 1ère symphonie de Dmitri N. Smirnov.Dans cette oeuvre,il explore un monde musical harmoniquement plutôt dissonant.Mais ça reste une musique ,très construite et foncièrement sensuelle et lyrique.Moi j'y vois des traces de Scriabine, mais ne suis pas assez calé, pour m'avancer plus.
"Beaucoup d’œuvres de Smirnov reflètent sa fascination pour la poésie et l’art de William Blake. Il compose un cycle de mélodies basé sur The Season de Blake, qui devient sa première symphonie, sous-titrée The Seasons" Wiki
Malheureusement, pour cette oeuvre, je n'ai pas vu de commentaire de Smirnov,lui-même.


Dmitri  N. Smirnov: Symphony 1 "The Seasons" op30 1980
For symphony orchestra 26'  
In memory of William Blake.

1. To Spring
2. To Summer
3. To Autumn
4. To Winter
3.3.3.3 – 4.3.3.1– perc–cel(=pf)–harp–strings.
FP: 8 October 1981, Philharmonic Hall, Riga, Latvian State Symphony Orchestra, Vassily Sinaisky, conductor.
Pour l'écouter/
www.youtube.com/watch?v=VW8fPT9Mo
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back EmptyJeu 30 Mar 2023 - 16:04

Dmitri N. Smirnov VOYAGE DE RÊVE
17 Haiku de Matsuo Bashô Op.140 (2003-4) pour flûte soprano (ou ténor), clarinette, violon, violoncelle et piano (en japonais, anglais et traduction russe. par Dmitri N. Smirnov) Commande de Simon Rayner. Elena Bolgova (design). Erika Colon (soprano), Tzu Kao (flûte), Lucy Downer (clarinette), Lisa Ueda (violon), Jessica Hayes (violoncelle), Alissa Firsova (piano), Ian Anderson (chef d’orchestre) RAM, Londres, 6 février 2009
Très belle oeuvre ,même si la traduction nous manque.Smirnov nous propose toujours,des oeuvres de grande qualité .Il puise son inspiration,ou dans la puissance des textes particuliers de William Blake, ou de grands auteurs,comme ici Bashô.
Pour l'écouter et le voir, c'est un concert Live/
www.youtube.com/watch?v=NDc37JwXYPQ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty
MessageSujet: Re: Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back   Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dmitri N Smirnov (1948-2020) ou Blake is back
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TCE 2019-2020 - 2020, année Beethoven
» Claude Vivier (1948-1983) ou le désir d'enfance permanent
» Dmitri Kourliandski (1976-) entre ciel et terre
» Siegmund von Hausegger (1872-1948)
» Franz Lehar (1870-1948)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: