Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les concertos pour Piano de Brahms

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Lun 15 Juin 2015 - 23:56

Freire est toujours couvert d'éloges, ça m'étonnerait qu'il ait été mal accueilli – en revanche on aime bien, de façon moutonnière et parfaitement injuste, s'essuyer les pieds sur Chailly en général, ça ne m'étonnerait pas qu'il en ait fait les frais cette fois encore. Je n'ai écouté que leur Second Concerto (ils ont bien fait ça, n'est-ce pas ? je n'en retrouve plus trace dans mes papiers), qui est magnifique, très coloré et généreux sans aucune lourdeur dans les épanchements…

Pour Buchbinder, je crois que ça avait été effectivement accueilli de façon diverse, mais c'est justement l'une des rares versions que je place au-dessus de Mangova-Weller. Les autres, tant que j'y suis, ce serait Leonskaja-Inbal (forcément) et Pollini-Thielemann (plus étrangement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5270
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 16 Juin 2015 - 20:54

DavidLeMarrec a écrit:
Freire est toujours couvert d'éloges, ça m'étonnerait qu'il ait été mal accueilli – en revanche on aime bien, de façon moutonnière et parfaitement injuste, s'essuyer les pieds sur Chailly en général, ça ne m'étonnerait pas qu'il en ait fait les frais cette fois encore.
Oui, oui, c'est bien à cela que je pensais. D'autant que la critique aime bien dévaloriser ce genre d'interprétations traditionnelles mais très bien faites. C'est d'ailleurs souvent soit au profit des «grandes interprétations historiques», forcément géniales (comme le Rubinstein/Reiner que je suis en train d'écouter et que je trouve assez insupportable) - ça permet de faire valoir sa connaissance encyclopédique des grandes références du passé et de jouer sur la carte du «c'était mieux avant»; soit au profit des produits un peu mode (piano fluet, orchestre qui claque: j'imagine que Grimaud/Nelsons doit un peu relever de cette esthétique, non?) - ça permet de montrer qu'on est ouvert à la modernité et de jouer sur la carte du «place aux jeunes».

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'ai écouté que leur Second Concerto (ils ont bien fait ça, n'est-ce pas ? je n'en retrouve plus trace dans mes papiers), qui est magnifique, très coloré et généreux sans aucune lourdeur dans les épanchements…
Oui, c'est un double CD qui regroupe les deux concertos (je n'ai pas écouté le 2).

DavidLeMarrec a écrit:
Pour Buchbinder, je crois que ça avait été effectivement accueilli de façon diverse,
Ce qui peut se comprendre: les options d'Harnoncourt me plaisent beaucoup, mais sont rien moins qu'évidentes et, comme souvent avec lui, assez poussées. En revanche, la palette de Buchbinder est absolument magnifique (je ne sais pas s'il y a un fil «Les pianistes les plus sous-évalués», mais il y figurerait en bonne place).

DavidLeMarrec a écrit:
mais c'est justement l'une des rares versions que je place au-dessus de Mangova-Weller. Les autres, tant que j'y suis, ce serait Leonskaja-Inbal (forcément)
Je ne connais aucune de ces deux versions. (Mais bon, je ne connais pas non plus Curzon/Szell, c'est dire le retard que j'ai à rattraper dans ce concerto.)

DavidLeMarrec a écrit:
et Pollini-Thielemann (plus étrangement).
C'est le moins qu'on puisse dire. (A priori, hein, je ne les ai pas écoutés non plus.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 16 Juin 2015 - 21:11

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Freire est toujours couvert d'éloges, ça m'étonnerait qu'il ait été mal accueilli – en revanche on aime bien, de façon moutonnière et parfaitement injuste, s'essuyer les pieds sur Chailly en général, ça ne m'étonnerait pas qu'il en ait fait les frais cette fois encore.
Oui, oui, c'est bien à cela que je pensais. D'autant que la critique aime bien dévaloriser ce genre d'interprétations traditionnelles mais très bien faites. C'est d'ailleurs souvent soit au profit des «grandes interprétations historiques», forcément géniales (comme le Rubinstein/Reiner que je suis en train d'écouter et que je trouve assez insupportable) - ça permet de faire valoir sa connaissance encyclopédique des grandes références du passé et de jouer sur la carte du «c'était mieux avant»; soit au profit des produits un peu mode (piano fluet, orchestre qui claque: j'imagine que Grimaud/Nelsons doit un peu relever de cette esthétique, non?) - ça permet de montrer qu'on est ouvert à la modernité et de jouer sur la carte du «place aux jeunes».
Freire a toujours les faveurs de Diapason, et cette version n'avait surtout pas été mal accueillie. Alain Lompech est un grand ami de Nelson Freire par ailleurs. Et Chailly a les faveurs d'une bonne partie de la critique française (généralement très favorablement critiqué par Rémy Louis et JC Hoffelé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 16 Juin 2015 - 21:18

Pour compléter, on remarquera que l'enregistrement du concerto pour violon de Brahms par Repin / Leipzig / Chailly avait été reçu avec de nombreuses louanges en France, alors qu'au même moment la critique éreintait violemment Znajder / Vienne / Gergiev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 16 Juin 2015 - 21:43

Il faut dire que l'un fait sensiblement plus envie que l'autre, non ?

Benedictus a écrit:
Oui, oui, c'est bien à cela que je pensais. D'autant que la critique aime bien dévaloriser ce genre d'interprétations traditionnelles mais très bien faites. C'est d'ailleurs souvent soit au profit des «grandes interprétations historiques», forcément géniales (comme le Rubinstein/Reiner que je suis en train d'écouter et que je trouve assez insupportable) - ça permet de faire valoir sa connaissance encyclopédique des grandes références du passé et de jouer sur la carte du «c'était mieux avant»; soit au profit des produits un peu mode (piano fluet, orchestre qui claque: j'imagine que Grimaud/Nelsons doit un peu relever de cette esthétique, non?)

Non, Grimaud-Nelsons est plutôt dans la veine très-lyrique, mais ce n'est ni fluet, ni bruyant, plutôt bien proportionné. Après, il y a plus profond, c'est sûr, chez l'une comme chez l'autre.



Citation :
Ce qui peut se comprendre: les options d'Harnoncourt me plaisent beaucoup, mais sont rien moins qu'évidentes et, comme souvent avec lui, assez poussées. En revanche, la palette de Buchbinder est absolument magnifique (je ne sais pas s'il y a un fil «Les pianistes les plus sous-évalués», mais il y figurerait en bonne place).

Oui, c'est vrai : ses intégrales Beethoven figurent vraiment parmi les plus intéressantes, d'ailleurs, et elles sont peu citées… (cela dit, quand tu l'enregistres trois fois, peut-on parler de sous-évaluation ?)

En revanche, je ne trouve pas Harnoncourt particulièrement radical dans ces répertoires tardifs : Verdi, à la rigueur, il le joue différemment des autres, mais Brahms ou Bruckner, ce n'est quand même pas la Révolution.
Il a surtout l'avantage d'être engagé et assez mordant, alors que l'indolence est un mal assez répandu chez les brahmsiens.


Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
et Pollini-Thielemann (plus étrangement).
C'est le moins qu'on puisse dire. (A priori, hein, je ne les ai pas écoutés non plus.)

Pas si étrangement : ça entre dans la sphère de compétence des cinq compositeurs au répertoire de Thielemann, et le Pollini récent, en particulier dans Brahms, est toujours assez hallucinatoire. Pianistiquement, on peut difficilement faire mieux que ça… (mais le pianiste n'est pas forcément l'élément le plus important dans les concertos pour piano de Brahms)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
m.gruber
Mélomane averti


Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 16 Juin 2015 - 21:46

J'ai toujours trouvé que Brahms allait assez mal à Harnoncourt. Les symphonies sont moyennes, le Requiem allemand mou et bien moins exaltant que bien des versions anciennes. Dans le second XIXème, ce qui lui va le mieux, ce sont probablement les opérettes viennoises / allemandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 26 Sep 2015 - 14:29

Smile Interprétation très animée et détaillée, qui se démarque autant du monolithisme teutonique que des radiographies cadastrales.
Rien de radical, mais chef et pianiste s'entendent à dynamiser et relancer le discours avec une frémissante énergie -l'orchestre anglais s'avérant moins lisse qu'on ne l'attendrait d'une telle baguette.
On y perd un peu de poids et de pathos dans le I, au profit d'une mobilité et d'une luminosité assez revigorantes.
Et le Finale oublie son folklore hungarisant pour mieux s'ébrouer dans une faconde post-mendelssohnienne.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Concerto n°1 en ré mineur, Op. 15

= Stephen Bishop Kovacevich, piano ; Colin Davis, Orchestre symphonique de Londres

(Philips, décembre 1979)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Lun 28 Sep 2015 - 19:44

C'est une bonne version mais, assez curieusement, la prise de son y est nettement plus floue que dans le deuxième concertos des mêmes. Cette dernière interprétation est une de mes préférées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 975
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 29 Sep 2015 - 9:25

DavidLeMarrec a écrit:


Benedictus a écrit:
(...) piano fluet, orchestre qui claque: j'imagine que Grimaud/Nelsons doit un peu relever de cette esthétique, non?)

Non, Grimaud-Nelsons est plutôt dans la veine très-lyrique, mais ce n'est ni fluet, ni bruyant, plutôt bien proportionné. Après, il y a plus profond, c'est sûr.

Quand j'ai écouté cette version, je m'attendais en effet avec Nelsons à un orchestre qui claque. Mais maintenant quand j'écoute le 1er concerto avec les Wiener philharmoniker, j'ai toujours dans la tête la version oubliée et parmi mes préférées (que j'ai d'ailleurs réécoutée récemment) d'Andras Schiff avec Solti. L'orchestre y a un tel relief qu'en comparaison Nelsons m'a paru terne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Ravélavélo
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4068
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: concertos de Brahms   Lun 5 Oct 2015 - 5:07

Hélène Grimaud a écrit ce très beau passage dans son livre Retour à Salem:
Citation :
Je travaillais le Deuxième concerto de Brahms, et je voulais purger mon corps de toute la tension physique des exercices au clavier qu’exige cette œuvre aux complications rythmiques infinies, aux soubresauts complexes entre accords massifs et grands écartements, au scherzo fougueux – une musique tempétueuse. Brahms l’avait composée pour qu’elle outrepasse les capacités féminines,

La version de Valentina Lisitsa me plaît par la souplesse de son jeu.
Tout à fait fascinante:
watch?v=g4NifWkIFm8&list=RDg4NifWkIFm8#t=5


Dernière édition par Ravelavelo le Dim 20 Déc 2015 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mer 9 Déc 2015 - 13:53

A l'écoute en ce moment, les concertos par Barenboim/Mehta avec le Philar' de New York.
La prise de son est assez médiocre dans l'ensemble, je garde un meilleur souvenir de Barenboim avec Barbirolli et les Wiener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mer 9 Déc 2015 - 14:55

Barenboim et Barbie c'est avec les New Philharmonia. Barbirolli a fait les symphonies avec les WP, également sur EMI.

J'ai beaucoup aimé Ax et Levine (Chicago) dans le premier concerto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 975
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Jeu 10 Déc 2015 - 7:58

ojoj a écrit:
A l'écoute en ce moment, les concertos par Barenboim/Mehta avec le Philar' de New York.
La prise de son est assez médiocre dans l'ensemble (...)

Sans être une référence, je me souviens que c'est la version qui m'avait fait accrocher au 1er concerto quand j'étais ado Smile . Mais je ne l'ai jamais réécoutée depuis. Faudrait que je voie quelle impression elle me procure avec le recul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 11 Déc 2015 - 13:04

L'interprétation Barenboim et Mehta n'est pas si mauvaise, mais je trouve qu'on est loin du méme Barenboim avec Barbirolli , des années plus tot .

Barenboim a remit au cd ces concertos avec Dudamel cette année, un article sur Resmusica les descend en flèche :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 11 Déc 2015 - 14:50

ojoj a écrit:
Barenboim a remit au cd ces concertos avec Dudamel cette année, un article sur Resmusica  les descend en flèche :s

Entre autres...
... Et c'est mérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 11 Déc 2015 - 19:42

bAlexb a écrit:
ojoj a écrit:
Barenboim a remit au cd ces concertos avec Dudamel cette année, un article sur Resmusica  les descend en flèche :s

Entre autres...
... Et c'est mérité ?
N'ayant pas écouter encore cette dernière mouture de Barenboim, je ne saurais dire.
Des avis sont bienvenus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 11 Déc 2015 - 20:43

ojoj a écrit:
bAlexb a écrit:
ojoj a écrit:
Barenboim a remit au cd ces concertos avec Dudamel cette année, un article sur Resmusica  les descend en flèche :s

Entre autres...
... Et c'est mérité ?
N'ayant pas écouter encore cette dernière mouture de Barenboim, je ne saurais dire.
Des avis sont bienvenus Smile

Je ne te le fais pas dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83795
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 11 Déc 2015 - 22:49

Je n'ai pas du tout entendu les causes des réserves critiques : orchestre généreux, et qualité d'articulation exceptionnelle du piano, dans le détail comme dans l'évidence du discours général. Quelques sections un peu lentes dans le premier mouvement du II, sans doute, mais ça reste l'une des plus grandes versions que j'aie entendues.

Je place ça au niveau de Leonskaja-Inbal dans le 1, et juste après Pollini-Abbado-97 dans le 2 ; c'est peut-être même encore plus exaltant que Buchbinder-Harnoncourt ou Pollini-Thielemann, pour moi…

Mais ça peut assez bien se comparer à Pollini-Thielemann d'ailleurs : capté avec ampleur (mais des couleurs qui s'approchent davantage de Chailly), et piano qui fait preuve d'une maîtrise et d'une décantation hors du commun, sans rien sacrifier du feu nécessaire. J'adore, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Jeu 7 Jan 2016 - 16:13

- je viens de réécouter les 2 concertos LIVE MOSCOU 1968 par C. ARRAU : comme il a été dit plus haut, mis à part quelques réserves concernant l'orchestre, parfois un peu lourd ou un peu juste, c'est une splendeur ! aussi bien le premier que le deux - d'ailleurs quel tour de force de jouer ces deux concertos dans un même concert ! une version incandescente d'une rare intensité.

- découverte formidable du 2eme par POLLINI-THIELEMANN-Dresde : superbe ! certes, ce n'est pas la même fougue, la même prise de risque ni l'élan de Arrau (Moscou), mais je trouve Pollini magnifique de phrasé et de dialogue avec un orchestre aux sonorités riches et denses.
Quid du 1er concerto par les mêmes ? Je n'ai pas entendu cet enregistrement.

- ayant survolé le sujet, sauf erreur de ma part (?), je n'ai pas vu de remarques sur ces 2 concertos par ZIMMERMAN-BERNSTEIN-Vienne (personnellement jamais écoutés)...
si quelqu'un a un avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ojoj
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Age : 31
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Jeu 7 Jan 2016 - 21:33

Zimmermann et Bernstein: une belle collaboration marqué par un respect et une admiration mutuelle des deux artistes Smile
Oui c'est intéressant , à mon avis, de les écouter ( ou de les regarder car c'est également disponible en vidéo sur le net ou en dvd DG) dans ces deux concertos.
Zimmerman a réenregistré le 1er avec Rattle il y a quelques années, ce serait intéressant de comparer avec sa première mouture viennoise avec Bersntein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 975
Age : 50
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Jeu 7 Jan 2016 - 22:41

Zimerman (en passant le pianiste c'est un M et un N - contrairement au violoniste et à l'altiste - il est polonais Wink ) / Bernstein c'est une vraie réussite pour le 2ème concerto en effet, mais je n'en dirais pas autant du 1er.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 8 Jan 2016 - 8:15

bAlexb a écrit:
Et qu'est-ce que vous pensez de l'enregistrement de Lifschitz dirigé par Fischer-Dieskau avec le Konzerthausorchester de Berlin (Orfeo) ? J'aime assez la 4e symphonie qu'il avait fait avec la Philharmonie tchèque (une architecture qui se tient mais, surtout, un très beau sens de la couleur).

Puisque le sujet est remonté et que je n'avais pas forcément eu de réponse la première fois, je réitère Embarassed ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julot
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 811
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 12 Jan 2016 - 8:48

Réédition en HD du Gilels Jochum DG, que nous écouterons ce soir à la galerie:


Après une écoute de quelques petits bouts, c'est plus riche en détail, peut-être un peu plus froid, toujours très DG - mais la richesse d'harmoniques, le timbre du piano de Gilels, les nuances de l'orchestre ont comme surgi de nulle part (pour cette oreille).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesecoutes.blogspot.com
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 12 Jan 2016 - 8:51

julot a écrit:
les nuances de l'orchestre

En même temps, c'est Berlin ET Jochum ; soit autant de "mains" (individuelles et/ou collectives) tout sauf monolithiques. Et même avec un chef architecte traditionnellement plus (re)connu pour son sens intuitif de la "fabrique" que pour des lectures analytiques, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 12 Jan 2016 - 13:46

Il est quand même très curieux et regrettable que les Ballades, Op.10, enregistrées par Emil Gilels (en même temps que les Fantaisies, Op.116) soient "oubliées" dans cette réédition.
Et pourtant, il y avait largement la place !

En effet, dans sa série Galleria, DGG avait proposé les enregistrements brahmsiens de Emil Gilels en 2 CDs :
439979-2, le premier concerto et les ballades,
435588-2, le second concerto et les fantaisies...

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 12 Jan 2016 - 14:44

Ça existe des disques en HD ?? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinteix
Mélomane averti


Nombre de messages : 179
Age : 48
Localisation : Japon
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 12 Jan 2016 - 14:50

fomalhaut a écrit:
Il est quand même très curieux et regrettable que les Ballades, Op.10, enregistrées par Emil Gilels (en même temps que les Fantaisies, Op.116) soient "oubliées" dans cette réédition.
Et pourtant, il y avait largement la place !

En effet, dans sa série Galleria, DGG avait proposé les enregistrements brahmsiens de Emil Gilels en 2 CDs :
439979-2, le premier concerto et les ballades,
435588-2, le second concerto et les fantaisies...

fomalhaut

oui, fort regrettable, car ce double CD est magnifique !
pour moi, l'une des toutes meilleures versions + le live ARRAU à Moscou (1968)
et le récent 2eme concerto par POLLINI.
Les 4 ballades par GILELS sont parmi les plus belles de la discographie - avec celles de MICHELANGELI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Jeu 21 Jan 2016 - 13:25

Il est souvent question des enregistrements de Claudio Arrau, notamment des enregistrements de studio EMI sous réalisés la direction de Giulini et du concert moscovite donné sous la direction de Rojdestvensky.
Un autre enregistrement "live" des deux concertos interprétés par Claudio Arrau a été publié en 2004 dans une séries (Une dizaine de volumes) consacrée au chef Hans Schmidt-Isserstedt (un chef oublié de nos jours).



Il s'agit de concerts donnés à la Musikhalle (aujourd'hui Laeiszhalle) de Hambourg, les 3-4 avril 1966 (Concerto No 1) et les 5-6 mai 1963 (Concerto No 2).
Les deux concertos n'ont pas été donné durant la même soirée et il s'agit, malheureusement, de prises monophoniques.
Il me semble toutefois qu'on trouve la ce que Claudio Arrau a fait de plus fort dans ces concertos, non pas tant de son fait d'ailleurs que du fait du chef, Hans Schmidt-Isserstedt qui fut un Brahmsien hors pairs.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5548
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 15 Mar 2016 - 15:48

Annoncé pour le mois prochain:


Concerto pour piano n°1 + Ballades

Intéressant à plus d'un titre.

Lewis a sorti ce qui est peut-être le cycle des sonates pour piano de Beethoven le plus acclamé depuis 2000 et Harding a dirigé une version appréciée du concerto pour violon de Brahms avec Faust. Un collaboration qui pourrait s'avérer payante donc.

Par ailleurs, Harmonia Mundi avait déjà publié ce premier concerto pour piano il y a moins de 10 ans avec Tiberghien et Belohlavek. On peut se demander pourquoi ils ressortent une nouvelle version aussi vite. Il est vrai que la première lecture ne me semble pas avoir soulevé un enthousiasme démesuré mais je me trompe peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 2 Juil 2016 - 1:21

Smile Rubinstein avait déjà gravé cet opus à Londres sous la baguette d'Albert Coates en 1929, et le réenregistra avec Krips et Ormandy.
Ici, dans cette seconde mouture, outre le pianiste dans sa maturité rayonnante,
c'est la direction sanguine, fluide et cursive du chef alsacien qui fait tout le prix de cette version passionnée et passionnante !  
bounce

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Concerto n°2 en si bémol majeur, Op. 83

= Arthur Rubinstein, piano : Charles Munch, Orchestre symphonique de Boston

(RCA, août 1952)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 8 Juil 2016 - 21:19

bAlexb, in playlist, a écrit:

Spoiler:
 

Alors qu'en as-tu pensé ? Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 37
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 9 Juil 2016 - 10:52

Mélomaniac a écrit:
bAlexb, in playlist, a écrit:

Spoiler:
 

Alors qu'en as-tu pensé ? Very Happy




La prise de son, d'abord, m'a paru plus brouillonne à l'orchestre que dans mon souvenir ; presque saturée, en tout cas pas riche en couleurs et ne flattant pas le spectre dynamique. Moralité : ne pas se fier à sa mémoire siffle .
Quant à l'interprétation, on s'éloigne du brillant de surface (même si parler de surface c'est, forcément, supposer une profondeur ; sophisme) de la première version avec Coates ; et les moyens sont nécessairement (l'adverbe n'est pas complètement anodin : il y a nécessité à exister, face à Münch et peut-être plus que dans les autres versions de Rubinstein) plus sûrs, un peu bravaches mais assumés, que dans les années 70, avec Krips notamment.
Forcément la "cadence" du 1er mouvement y gagne ; le scherzo est d'un fameux ludisme, follet ; la csardas du 4e mouvement claque fièrement du pied, etc. Il n'y a guère que l'andante (mais andante quand même ; c'est à dire allant et pas adagio) me laisse un peu sur ma faim moins par défaut de poésie que par manque "d'air", comme si la fenêtre était seulement entrouverte.
Est-ce que c'est la grande version du concerto, pour autant ? Honnêtement, je ne saurais le dire ; j'ai du mal à me diriger dans le maquis Arrau/Pollini, je ne déteste pas (loin s'en faut ; on connaît mes idiosyncrasies Wink ) Grimaud, j'ai buté sur Horrowitz/Toscanini (mais Toscanini et moi pale ), mais je reviens (très) souvent à Biret/Wit chez Orfeo (pour elle et pour lui).
Finalement, fond et forme (cette espèce d'émerveillement "organique", aussi bien au sens français que comme anglicisme) je me demande si ma version ne serait pas Lifschitz/Fischer-Dieskau chez Orfeo, qui tient la gageure d'une musique de chambre démultipliée avec un piano authentiquement concertant (ce que n'est peut-être pas tout à fait Rubinstein ; parce que c'est lui et parce que c'est Münch aussi, dans le cas précis Rolling Eyes ) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Dim 2 Oct 2016 - 1:51

Smile Une version que je vous conseille si au-delà de son dramatisme vous souhaitez renouer avec la sève émotionnelle de ce concerto.
A une théâtralité fouettée par les assauts de borée, Steinberg et Firkušný préfèrent un voyage souvent bucolique, parcouru d'humeurs agrestes, où le clavier révèle une grande finesse de trait, et d'innombrables parfums champêtres.



Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Concerto n°1 en ré mineur, Op. 15

= Rudolf Firkušný, piano ; William Steinberg, Orchestre symphonique de Pittsburgh

(Capitol, octobre 1956)

 Une des lectures les plus narratives que cet opus ait pu connaître au disque.
On y entend souvent des démiurges ou des architectes, alors que dans le Maestoso, le chef plante un décor moins dantesque qu'à l'accoutumée. Propice à éveiller les instincts poétiques du pianiste morave qui envisage l'oeuvre comme un concerto-ballade, et révèle des phrasés d'une richesse sans cesse renouvelée.
La diction est si travaillée, d'une minutie quasiment chambriste, qu'on peut s'attarder à contempler le moindre détail.
La variété des attaques, des couleurs, des dynamiques, offre un récit aussi prenant qu'attachant, jusque dans les hungarismes du Rondo final.
Voilà une (re)lecture singulièrement habitée, qui nous change des fabrications à l'emporte-pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxagore
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1839
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Dim 21 Jan 2018 - 20:28



Brahms: concerto pour piano n° 1 en ré mineur op. 15 (Radu Lupu, The London Philharmonic, Edo de Waart).

Je ne pense pas que cette version ait été commentée et elle vaut à mon sens le détour. Clarté des plans et précision du côté d’Edo de Waart, douceur du toucher et poésie (mais au détriment de la puissance) du côté de Lupu : on tient là une version assez équilibrée du premier concerto. Le piano n’est pas à l’avant-plan, mais pas non plus noyé dans l’orchestre qui est très présent. Seul regret de ce point de vue, le piano a une sonorité assez métallique pas toujours agréable. Mais c’est finalement surtout la prestation du chef qui a retenu mon attention lors de cette première audition. De Waart donne une lecture très claire de la partition et révèle moult détails que je n’avais jamais entendus ailleurs. C’est un excellent chef : on l’a dit dans un fil dédié et ce disque le confirme encore si besoin était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PC_Music
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 33
Age : 67
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 30 Mar 2018 - 1:13

Il y a un moment que je ne suis pas venu ici...

C'est justement en cherchant une version de référence du 1er concerto que je suis tombé sur ce fil...

J'ai Gilels/Jochum que j'aime beaucoup surtout à cause du piano de Gilels qui est habité, surtout dans le mouvement lent.
J'aurais aimé un orchestre plus flamboyant dans les 2 autres mouvements.

J'ai écouté Curzon/Szell. Ça déménage, c'est le moins que l'on puisse dire ; mais ça manque de poésie dans le mouvement lent.

J'ai écouté aussi Freire/Chailly. Si l'orchestre me plaît bien, le pianiste me semble moins concerné.

Certains ont parlé de Pollini/Abbado mais pas de Pollini/Böhm en 1980 chez DG avec le même orchestre de Vienne.

J'ai une préférence pour cette version. Qu'en pensez-vous ?

https://www.deezer.com/fr/album/6439710 (CD 4)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5548
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 30 Mar 2018 - 11:38

PC_Music a écrit:
J'ai écouté aussi Freire/Chailly. Si l'orchestre me plaît bien, le pianiste me semble moins concerné.

Je ne sais pas si je dirais "moins concerné" mais il est vrai que, si je suis complètement emballé par Leipzig et Chailly pour les mêmes raisons que dans les symphonies (lecture finement tracée, alerte et fluide), Freire me laisse perplexe ici. Attention, c'est du piano magnifique, velouté et diaphane, extrêmement poétique mais bizarrement un peu hors sujet. Ce n'est pas mauvais du tout, bien au contraire, mais je verrais plus cette interprétation comme une excellente version alternative que comme une recommandation prioritaire.

A noter que je n'ai eu cette impression qu'avec le premier concerto, et plus particulièrement dans le premier mouvement, ce qui n'est pas étonnant vu son caractère flamboyant et exalté. L'approche me parait globalement comparable dans le second concerto mais c'est plus approprié à son côté pastoral (sauf dans le scherzo mais là, Freire m'a justement paru plus incisif).

PC_Music a écrit:
Certains ont parlé de Pollini/Abbado mais pas de Pollini/Böhm en 1980 chez DG avec le même orchestre de Vienne.

Pollini-Abbado-Vienne, c'est en effet ma référence dans l'opus 15.


Dernière édition par Cello le Ven 30 Mar 2018 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Ven 30 Mar 2018 - 12:06

Pour le premier concerto, il a été beaucoup question de Curzon/Szeel, tellurique et presque brutal, un peu de Serkin/Szell, où le piano un peu terne n'est pas à la hauteur de l'orchestre, mais très peu (me semble-t-il) de ce qui est pour moi une grande réussite: Fleisher/ Szell. Cleveland a comme toujours des pupitres magnifiques, Szell est incisif, et Fleisher présente le mérite par rapport aux deux autres pianistes d'avoir une palette extrêmement variée, aérien et cristallin quand il le faut (début du deuxième mouvement entre autre!), mais aussi net et puissant à d'autres moments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 31 Mar 2018 - 1:05

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Concerto n°1 en ré mineur, Op. 15

= Witold Małcużyński, piano ; Fritz Rieger, Philharmonia Orchestra

(Columbia, février 1953)

Smile Le trésor de cet enregistrement se situe au cœur, dans l'Adagio. Certes la partition offre intrinsèquement à cette partie centrale sa part de rêve,
mais le Polonais s'en saisit à plein doigts et enfourche Pégase comme peu d'autres pianistes y parvinrent.
La beauté mosaïste du timbre cisèle tout un cosmos de béatitude, invente l'irracontable sous couvert d'une intarissable imagination poétique,
sans même le secours de l'évanescence, au contraire : tout y parle avec une simplicité désarmante, guidée par le plaisir de l'évocation.
Le Maestoso nous y avait préparé : loin des fracas créationnistes, le chef allemand déploie une lecture dolente, saturée de nostalgie,
et son sens des proportions fait mieux que dominer cette vaste architecture : elle lui conquiert une âme.
L'entrée de Małcużyński annonce la sensibilité qu'il accorde à ce premier mouvement,
en complicité avec l'orchestre anglais qui sculpte le relief dramatique sans forcer les angles.
L'interprétation du Rondo ne manque pas de fougue, mais là encore c'est le lyrisme qui impose ses lois,
et surprend des phrasés qui se plaisent à chanter plus qu'à parader.
Une très grande version oubliée
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5270
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 31 Mar 2018 - 21:09


Concerto pour piano et orchestre nº1 en ré mineur, op. 15
Leon Fleisher (piano), George Szell / Cleveland Orchestra
Cleveland, II.1958
Sony «Masterworks Heritage»


Eusèbe a écrit:
Cleveland a comme toujours des pupitres magnifiques, Szell est incisif, et Fleisher présente le mérite par rapport aux deux autres pianistes d'avoir une palette extrêmement variée, aérien et cristallin quand il le faut (début du deuxième mouvement entre autre!), mais aussi net et puissant à d'autres moments.  

Je viens de découvrir cette version: c'est exactement ça. En effet, une version magnifique - tendue et incisive, avec des couleurs et des transparences extraordinaires! Merci Eusèbe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eusèbe
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 41
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 31 Mar 2018 - 23:24

Content que ça te plaise, Benedictus!

Szell et Fleisher, c'est une équipe qui ne déçoit pas. Anaxagore parlait récemment de leur Schumann, et il faut absolument écouter les Beethoven (un 4 drunken )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 24236
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Sam 31 Mar 2018 - 23:58

Eusèbe a écrit:

leur Schumann, et il faut absolument écouter les Beethoven


Smile Absolument d'accord, j'ajoute mon écot.
Non seulement les enregistrements de Beethoven, Schumann et Brahms par Fleisher/Szell s'inscrivent au sommet de la discographie,
mais c'est une leçon de direction, de dialogue concertant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 749
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   Mar 3 Avr 2018 - 17:58

Benedictus a écrit:

Concerto pour piano et orchestre nº1 en ré mineur, op. 15
Leon Fleisher (piano), George Szell / Cleveland Orchestra
Cleveland, II.1958
Sony «Masterworks Heritage»


Eusèbe a écrit:
Cleveland a comme toujours des pupitres magnifiques, Szell est incisif, et Fleisher présente le mérite par rapport aux deux autres pianistes d'avoir une palette extrêmement variée, aérien et cristallin quand il le faut (début du deuxième mouvement entre autre!), mais aussi net et puissant à d'autres moments.  

Je viens de découvrir cette version: c'est exactement ça. En effet, une version magnifique - tendue et incisive, avec des couleurs et des transparences extraordinaires! Merci Eusèbe!

Assez curieusement (Fleisher, c'était alors un jeunot qui avait enregistré ces concertos à coté de pianistes autrement connus et chevronnés), c'est avec ces enregistrements que j'ai découvert et aimé les concertos piano de Brahms...dans les années 1960. Je possède toujours ces deux LP, à l'époque une publication Columbia. Pour la petite histoire, Fleisher les a également interprétés sous la direction de Pierre Monteux, des bandes ont circulé sous le manteau.
Une autre réussite du binôme Fleisher/Szell est le 25ème concerto de Mozart, le K.503, qu'on trouvait couplé avec un magnifique 4ème de Beethoven, pour autant qu'il m'en souvienne.
On ne peut que regretter profondément que Leon Fleisher ait du interrompre si tôt sa carrière !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les concertos pour Piano de Brahms   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les concertos pour Piano de Brahms
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» La musique pour PIANO de Brahms
» Bartók - Œuvres pour piano seul
» Field - Nocturnes (et autres oeuvres pour piano seul)
» Tchaïkovsky : musique pour piano
» György Ligeti - Oeuvres pour piano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: