Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Kurt Weill

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Zeugma
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 292
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:24

Non a vrai dire, je ne connais pas, mais je vais me renseigner, ça m'interesse aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:28

Oki toute façon je compte l'acheter j'ai vu une version avec Marc chez Decca pas trop cher...
Et sinon David tu ne connais rien qui soit dans continuité de Weill?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:35

Sauron le Dispensateur a écrit:
Oki toute façon je compte l'acheter j'ai vu une version avec Marc chez Decca pas trop cher...
Et sinon David tu ne connais rien qui soit dans continuité de Weill?
Là, comme ça, pas beaucoup d'idées, mais il me semble bien que j'ai entendu un ou deux trucs comparables. Il y a de toute façon déjà beaucoup dans le catalogue de Weill, tu dois en avoir encore quelques-uns à connaître ? Je vais vérifier.

Là, tout de suite, je penserais à Krása, les interludes de Verlobung, et Brundibár surtout.

Ou le Schulhoff d'Ogelala, avec son désarticulé prosaïque.

Mais chez des compositeurs moins célèbres, je suis sûr qu'il y a de quoi faire - et ça m'échappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:41

Brundibar je l'ai vu à Bastille quand j'étais gamin dans la petite salle... Very Happy
Je n'ai aucun souvenir...

Citation :

Ou le Schulhoff d'Ogelala, avec son désarticulé prosaïque.
Je vais essayer ça Very Happy

Tu crois qu'il y a des Français qui ont fait des choses comparables?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:48

Sauron le Dispensateur a écrit:
Brundibar je l'ai vu à Bastille quand j'étais gamin dans la petite salle... Very Happy
Je n'ai aucun souvenir...

Citation :

Ou le Schulhoff d'Ogelala, avec son désarticulé prosaïque.
Je vais essayer ça Very Happy

Tu crois qu'il y a des Français qui ont fait des choses comparables?
Je n'en vois pas, comme ça. Le mieux que tu puisses trouver, c'est de l'opéra comique un peu grinçant (mais le pire que je voie, à l'instant, c'est Poulenc, Françaix et Sauguet...).

La décadence allemande a correspondu, en France, à un mouvement beaucoup moins délétère, quasiment académique, d'héritage de Debussy d'une part, d'Offenbach d'autre part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:54

Les chansons chantées par Marianne Oswald que m'a Sud m'a fait découvrir on quelque chose de Weill... et c'est un Français... et tout à coup cette langue me charme... quand elle ne cherche plus à faire dans la dentelle... suis-je normal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 22:58

Je vois. Mais à ce compte-là il ne faut plus chercher dans le répertoire "musique savante", il faut aller voir dans les chansons, et là, oui, il existe quelques choses plaisantes de ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 23:01

Oui c'est bien ce que je fais... hehe
Tu connais le cd d'Oswald?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 23:15

Sauron le Dispensateur a écrit:
Oui c'est bien ce que je fais... hehe
Tu connais le cd d'Oswald?
C'était sur mes étagères un temps... je ne sais plus où je l'ai mis. Je ne l'ai pas (encore) écouté, mais je vois assez ce dont il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Déc 2007 - 23:37

Les chansons de Hanns Eisler (1898-1962)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Lun 10 Déc 2007 - 12:27

felyrops a écrit:
Les chansons de Hanns Eisler (1898-1962)!
Ah oui, je n'y pensais plus. Mais ça reste tout de même du lied délétère, presque sinistre. Il manque la joie insolente de Weill. A présent, je ne connais pas toutes celles qu'il a écrites !

Tu as un disque à recommander précisément ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Lun 10 Déc 2007 - 17:58

Je n'ai pas de disques, mais j'ai fait connaissance avec sa musique en assistant, début de l'année, à "Die Mutter" (1932, de B. Brecht, avec qui il a collaboré autant que Kurt Weill). A découvrir!
Il y a Wiki, et son site officiel: http://www.hanns-eisler.com/index.htm (anglais et allemand)
Il fut le premier disciple de Schoenberg à écrire en dodekaphonie, et dans l'entre-deux-guerres lui et Weill furent un peu frères siamois.
Il a composé l'hymne national de la DDR (un peu délétère, comme tu dis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Lun 10 Déc 2007 - 18:22

felyrops a écrit:
Je n'ai pas de disques, mais j'ai fait connaissance avec sa musique en assistant, début de l'année, à "Die Mutter" (1932, de B. Brecht, avec qui il a collaboré autant que Kurt Weill). A découvrir!
Il y a Wiki, et son site officiel: http://www.hanns-eisler.com/index.htm (anglais et allemand)
Il fut le premier disciple de Schoenberg à écrire en dodekaphonie, et dans l'entre-deux-guerres lui et Weill furent un peu frères siamois.
Il a composé l'hymne national de la DDR (un peu délétère, comme tu dis).
Ah oui, je pensais à ses pièces isolées du temps de l'exil américain, merci. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Lun 10 Déc 2007 - 21:20

Merci Felyrops pour ces informations Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kurt Weill   Mar 11 Déc 2007 - 1:44

ah, j'avais oublié comment ça marchait; message envolé
-1) pourquoi chercher ailleurs? Weill a écrit de nombreux opéras durant sa carrière américaine
-2) Eisler est un grand symphoniste mahlérien contrairement aux idées reçues (deutsche symphonie) et aussi un minimaliste que le Mc Carthism a contraint à ré-émigrer vers sa patrie d'origine, ce que nul autre n'a fait: ses chants révolutionnaires de 1919 avaient été détournés entre temps
3) vous en voulez d'autres? Paul Dessau, Brecht lui-même, mais pourquoi ne pas commencer par les frères Gershwin?
4) The secret Marriage vow sur le double blanc de Sting est une mélodie d'Eisler
Revenir en haut Aller en bas
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Mar 11 Déc 2007 - 2:24

Et pour revenir dans le classique, je ne peux que recommander l'opéra de Paul Dessau "Die Verurteilung des Lucullus", mille fois mieux que Weill ou Eisler. (mais nourriture pour mélomanes, et aussi sur livret de Bertold Brecht)
Nous sommes là dans le genre sérieux, que Sud273 aimera sans façon, et qui respire aussi cette atmosphère entre-deux-guerres, quoique la premièré eût lieu en 1951.
Comparé à l"Oidipous Rex" de Stravinski, ce dernier tombe 4 à 5 mètres plus bas, je m'en excuse. Et malgré cette haute qualité, "Lucullus" n'a toujours pas gagné l'estimation qu'il mérite auprès des mélomanes.
J'ignore si ça existe en cd, je l'ai en lp, Telefunken SLT 43096/97.
Et je crains d'être déplacé par l'un ou l'autre despote; je m'en réjouirait, car Dessau vaut un fil à lui seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85086
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Mar 11 Déc 2007 - 11:18

sud273 a écrit:
cheers cheers cheers cheers cheers
cheers cheers cheers cheers cheers
cheers cheers cheers cheers cheers
cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 18 Juil 2008 - 18:38

Dites, on parle curieusement peu de Weill dans ce fil Weill, non ?...

Je viens de découvrir l’opéra Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny (Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny), créé en 1930 sur un livret de Brecht. Et le moins que l’on puisse en dire ... c’est qu’il y a plus à en dire que le fait que l’un de ses airs ait ensuite été repris par les Doors et Bowie ! (cf. la navrante notice Wikipedia en version française... mais sans vouloir balancer on en trouve guère plus dans les pages précédentes sur ce fil)

Mahagonny, la «ville-piège», est fondée par un trio d’escrocs en cavale sur le lieu désertique où leur tacot rend l’âme. Le but est d’y attirer les chercheurs d’or pour les délester de leur fortune en leur offrant en contrepartie «gin et whisky, femmes, petits garçons» et l’idéal d’une vie sans «souffrance» ni «contrainte». Parmi ces nouveaux arrivants, Jimmy, un bûcheron de l’Alaska, se met en couple avec une prostituée, Jenny, puis, à la faveur d’une nuit d’ouragan, promulgue les lois d’un ‘ordre’ anarchiste. Mais Jimmy oublie et transgresse la loi fondamentale de la ville: oui, à Mahagonny, on peut tout faire et tout est permis, s’empiffrer (jusqu’à ce que mort s’en suive si on le souhaite), baiser, se bagarrer, se saouler, mais à condition... de payer. Jimmy le découvre à ses dépends: pour n’avoir pas été en mesure de payer trois bouteilles de whisky et une tringle à rideau, brusquement abandonné de tous, il est condamné à mort au terme d’un procès grotesque.

D’inspiration clairement anticapitaliste, l’opéra ne se limite toutefois pas à une vision simpliste et binaire des choses. Mahagonny est une vision de la société capitaliste ‘à découvert’, montrée à nue sans le voile de la respectabilité bourgeoise, mais Jimmy ne fait que couvrir ce spectacle d’un autre voile, d’une nature idéologique différente, sans en changer le fond. Les discours changent, pas la nature des choses, et l’anarchisme qu’il prétend instaurer se révèle n’être qu’un avatar de ce qu’on appelle aujourd’hui l’ultralibéralisme. Reflet d’une certaine Allemagne de l’entre-deux guerres, l’œuvre est toujours actuelle.

Musicalement, il est vrai qu’on est loin de la richesse de Wagner, bien sûr (pour prendre un exemple -presque- au hasard), certains se plaindront peut-être de la non-conformité de la chose avec leur conception de la musique ou trouveront à redire à la simplicité de certains airs (bien que plusieurs d’entre eux soient très beaux)... mais la partition est, fondamentalement, parfaitement en adéquation avec le sujet : un mélange de cabaret branque et de musique ‘classique’ dissonante, qui s’avère tout à la fois immédiatement séduisant par certains aspects et générateur de malaise. Entre d’autres notations que je trouve plus contestables, la présentation qui se trouve dans mon CD compare cette musique aux (je cite) «charme» des «toilettes de pacotille des putains», ce qui me semble un parallèle particulièrement valable. Sans prétendre aucunement balancer Bartók, Berg, Strauss, Janáček, Britten et consorts aux oubliettes, il me semble qu’il ne faudrait pas oublier de laisser sa place à cet opéra parmi les grandes dates du genre dans la première moitié du XXe siècle...


Enfin, petite note ‘pour le fun’ quoique potentiellement révélatrice pour ceux qui connaissent : à la découverte, Mahagonny m’a irrésistiblement fait penser à la « trilogie américaine » en cours de réalisation de Lars Von Trier (Dogville, Manderlay). Je n’ai donc été qu’en partie surpris de découvrir en furetant sur le net... que cet opéra avait été une source d’inspiration du réalisateur.


Pour information discographique :

EN CD :
La version que je possède :

Lotte Lenya (Jenny), Heinz Sauerbaum (Jimmy Mahoney), Gisela Litz (Leocadia Begdick)...
Norddeutscher Radio-Chor & Orchester, direction Wilhelm Brückner-Rüggeberg, 1956.


Elle a récemment été rééditée sous ce format (mais sans livret, je suppose, selon la pratique en cours dans cette collection) :


Autre interprétation disponible :
(mais version amputée de la scène du bordel)

EN DVD :


[--> On peut trouver des images de la production du Los Angeles Opera sur Yout*be...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 18 Juil 2008 - 19:52

ah ça fait du bien de voir que quelqu'un s'intéresse à Weill. Il est vrai qu'on n'en parle pas beaucoup car peu de gens s'adonnent à cette musique, mal considérée à cause de la carrière américaine de Weill et du nombre considérable de standards de variété qu'il a écrits.
En celà il fait partie des précurseurs, mais aussi par sa volonté constante d'adapter ses moyens d'expression à des orchestres réduits intégrant le piano ou l'accordéon comme relais de l'expression.
Pourtant entre sa carrière américaine et sa carrière allemande, Weill a laissé pas mal de traces dans la musique française, avec de nombreuses mélodies composées en français (Au fond de la Seine, Youkali, la ballade de Fantomas sur le texte de Desnos) et quelques comédies musicales dont Marie-Galante.

A propos de Mahagonny, il faut écouter aussi le singspiel jumeau qui reprend Alabama song mais introduit tout un matériel neuf dont l'admirable chanson du téléphone et let's go to Benares.
Beaucoup de musique importante de Weill n'a toujours pas connu d'nregistrement intégral, comme l'immense oratorio-opéra Eternel Road, et c'est fort dommage. Des oeuvres aussi importantes de Johnny Johnson ou Street scene sont très difficiles à trouver -et retaillées en tous sens.
Merci d'en parler donc.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 35
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 18 Juil 2008 - 21:47

Je crois qu'il existe un DVD de Street Scene Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Jeu 28 Aoû 2008 - 21:49

Tiens je flâne sur un site de vidéos et j'entends une chanson française sur une musique de Weill : Youkali tiré de Marie Galante si mes recherches ont été fructueuses...

Je trouve que ça perd un peu de son charme mais c'est intéressant tout de même : toute l'œuvre est en français ?

[EDIT] Je réponds à ma question : apparemment oui, livret de J. Deval et les titres des mélodies comportent des titres bien français.

http://www.amazon.fr/Weill-Marie-Galante-Davy-Crockett/dp/B00004R7TI

Les filles de Bordeaux
Qui s'en vont sur la vague
F'raient mieux de s'foutre à I'eau
Sans sortir de Béhague.
Les filles de Bordeaux
Vont crever aux quat' coins du monde
Pour servir de proies à tous les salauds.
Les filles de Bordeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kurt Weill   Jeu 28 Aoû 2008 - 22:12

oui Marie-Galante est en français mais ce n'est pas un musical, plutôt une pièce de théâtre, il y a cependant des choeurs et quelques chansons dont "j'attends un navire". Une trentaine de minutes de musique dans lesquelles Weill recycle quelques bribes de Happy End (pendant le séjour de Weill à Paris, il y a des mélodies en français comme Au fond de la Seine ou la Complainte de Fantomas, mais aucun opéra ni musical complet) Youkali-Tango a été écrit comme de la musique incidentale pour petit orchestre en 1934. Les paroles françaises ont été ajoutées en 1946 par Roger Fernay.
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Jeu 28 Aoû 2008 - 22:14

D'accord, merci beaucoup pour ces précisions sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Nov 2008 - 19:35

Je suis dans une période d'achat... et j'hésite entre du Bartok, du Crumb, du Scriabine, du Chosta etc....

Et du Weill Very Happy

Si il n'y a que du positif sur l'interprétation, je choisis le Weill.
http://www.amazon.fr/Weill-Street-Scene/dp/B0000026OM/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1226255713&sr=1-2
Des Avis ?

[EDIT] Bon j'ai envie de découverte, donc j'ai pris le Weill, je donnerai mon avis. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Nov 2008 - 20:31

Ah Street Scene c'est trop bien ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Nov 2008 - 20:38

C'est quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 9 Nov 2008 - 20:58

Je ne suis pas sûre de connaître cette version. J'en ai entendu une à la radio et j'ai vu un DVD.
Je cherche comment faire un résumé...

C'est un opera tiré sur une pièce du même nom d'Elmer Rice.
ça raconte la vie d'un immeuble à travers le personnage de Rose. Son père boit, sa mère se console dans les bras de son amant, les voisins s'imaginent des choses, le fils de je sais plus qui est amoureux d'elle. C'est en langue anglaise.
C'est un opera et en même temps, y a des impressions de music-hall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Mar 11 Nov 2008 - 14:25

Tiens quelqu'un connait-il, Der Kuhhandel (Le Maquignonnage) ?
C'est une opérette apparemment.

http://www.amazon.fr/Weill-Kuhhandel-Kurt/dp/B001DELX2Q/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=dvd&qid=1226409805&sr=1-3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kurt Weill   Mar 11 Nov 2008 - 14:40

l'enregistrement intégral constitue une première, il existe un cd enregistré en 2000 mais ce ne sont que des extraits et il manque des passages importants comme la fugue du désarmement. Malheureusement il n'existe pas de version audio ni de version en anglais, alors que la création a été faite à Londres.
Le début est atroce, très mal ficelé, mal mis en scène, ennuyeux et grotesque, mais l'heure et demie qui suit est absolument géniale, avec sans doute les plus beaux ensembles jamais écrits par Weill. La distribution n'est pas mauvaise même si on pouvait rêver mieux.
Indispensable à mon avis à la connaissance de l'auteur, et bien que la partition soir restée dans les tiroirs et plus ou moins inachevée dans son dernier état, je pense que les auteurs de Cabaret (où Lotte Lenya jouait la vielle logeuse dans le spectacle de Broadway d'origine) s'en sont largement inspiré, en moins violemment drôle et critique.
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:24

Bon, je recite le fil Playlist, je trouve la question intéressante. bounce

Spiritus a écrit:
Kurt Weill: Grandeur & Décadence de Mahagonny:
- acte II Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
- acte III Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
L'acte III m'a bien déçu et m'a semblé très banal par rapport à cet incroyable patchwork jazzo-baroquo-classico-moderne totalement jouissif (bien que très pluvieux) qu'est l'acte II.

sud a écrit:
Pour Weill, il faut absolument écouter le Mahagonny-singspiel qui est beaucoup plus court et ne reprend que quelques pages de la partition dans de nouveaux arrangements et avec des ajouts extraordinaires (Benares song); là c'est un chef d'oeuvre à coup sûr alors qu'il y a quelques longueurs dans l'opéra (comme dans die Bürgschaft où le côté austère et désespérément sérieux nuit au génie comique de l'auteur à mon avis)

Mahagonny, c'est de l'epische Theater tout de même, il ne faut pas trop divertir le spectateur, et le laisser sur une impression d'ennui qui le pousse à réfléchir (voir les théories brechtiennes de la représentation)

Spiritus a écrit:
c'est exactement l'effet que produit l'acte III chez moi en tous cas, alors que ce qui précédait tenait vraiment du génie.


Dernière édition par Crapio le Dim 16 Nov 2008 - 17:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:25

Crapio a écrit:
sud273 a écrit:
Mahagonny, c'est de l'epische Theater tout de même, il ne faut pas trop divertir le spectateur, et le laisser sur une impression d'ennui qui le pousse à réfléchir (voir les théories brechtiennes de la représentation)

A part le duo amoureux Jim/Jenny avec les oiseaux, je trouve que tout est super prenant. scratch hehe

Crapio a écrit:
sud273 a écrit:
Pour Weill, il faut absolument écouter le Mahagonny-singspiel qui est beaucoup plus court et ne reprend que quelques pages de la partition dans de nouveaux arrangements et avec des ajouts extraordinaires (Benares song)

Mais Benares-song, c'est bien :
Leeeeeet's goooo,
Leeeeeet's goooo,
to Benaaaaareees.


?

Parce que cela fait parti de Grandeur et Décadence de Mahagonny également, ce n'est pas un rajout scratch ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:26

Crapio a écrit:
sud273 a écrit:
oui mais il me semble que ce n'est pas traité du tout pareil. Les chansons du petit lieutenant de l'amour de Dieu aussi sont dans l'opéra? il faut que je réécoute, l'opéra m'est moins familier que le singspiel

Non, ça ne me dit rien ça ! Surprised
Moi c'est le contraire, j'ai écouté des dixaines de fois l'opéra et une fois le songspiel hehe
Par contre le Benares Song est exactement le même !

Tu as peut-être une version qui a coupé le passage (genre l'historique avec Lotte Lenya est superbe, mais il y a la tonne de coupures et la plupart font partie des meilleurs passages (dont Benares Song) !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:26

sud273 a écrit:
Spiritus a écrit:
Crapio a écrit:

Tu as peut-être une version qui a coupé le passage (genre l'historique avec Lotte Lenya est superbe, mais il y a la tonne de coupures et la plupart font partie des meilleurs passages (dont Benares Song) !)

c'est la version que j'ai entendu!
ce qui pour le coup me fait m'interroger sur une réintégration dans les versions plus récentes de certains passages qui n'auraient pas été écrits pour l'opéra... à vérifier

Crapio a écrit:
Tout ce qui est sur la discographie récente est sur le Livret d'ODB en tout cas.

Avant la Benares Song dans le toisième Acte, lors du déclin de Mahagonny, le narrateur dit par exemple (et le narrateur n'est pas présent en discographie récente) :

LE NARRATEUR
En ce temps-là, nombreux étaient déjà à Mahagonny ceux qui rêvaient d'une autre ville, plus à leur goût, Bénares. Mais juste à cette époque, Bénarès fut ravagée par un tremblement de terre.

et après :

Ils apprennent par les journeaux la nouvelle du tremblement de terre de Bénarés. lls en frémissent d'horreur

TOUS
Pire que tout,
on dit que Bénarès a «été ravagée
par un tremblement de terre

etc....


Et d'ailleurs dans ma version d'origine de l'Opéra de Quat'sous il ya pleins de coupures également.

Spiritus a écrit:
Crapio a écrit:
et le narrateur n'est pas présent en discographie récente

ça c'est très dommage, ce type qui déclame froidement dans un allemand impeccable au milieu des numéros apporte beaucoup à l'ambiance générale "Berlin 1929" de l'opéra!

Octavian pourra peut-être nous répondre au sujet des coupures/réintégrations. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:50

Je viens de réécouter les Mahagonny songspiel, et tout ce qui est chanté se retrouve dans la Version König de l'Opéra, réorchestré ça c'est vrai.

Mais c'est laquelle le petit amour du lieutenant de Dieu ? J'ai fait des recherches, et apparemment c'est dans Happy End ! Tu aurais peut-être confondu.


Dernière édition par Crapio le Dim 16 Nov 2008 - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:54

ah oui voilà j'ai encore confusionné...
je vais ressortir les notices (il faut décidément que je remette ce disque sur mon disque dur Happy End-Mahagonny singspiel-Berliner Requiem etc, je suis périodiquement obligé d'aller le rechercher dans la pile ces derniers temps...)
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:55

Bon, c'est pas grave. hehe

Pour la peine je vais réécouter Happy-End. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 17:56

j'adore! que des merveilles là-dedans, il existe une extended version avec les dialogues?
Revenir en haut Aller en bas
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Dim 16 Nov 2008 - 18:00

J'ai cette version, et il n'y a que des extraits je crois, pas les dialogues Confused :
http://www.amazon.fr/Sept-P%C3%A9ch%C3%A9s-Capitaux-Happy-End/dp/samples/B000026DYH/ref=dp_tracks_all_1#disc_1

Mais le mois prochain (quand j'aurai de l'argent en fait...), je m'achète ça, avec les narrations (et pour pas cher !) Very Happy :
http://www.amazon.fr/Weill-Happy-End/dp/B000001WVK/ref=sr_1_4?ie=UTF8&s=music&qid=1226854806&sr=1-4

On peut entendre des extraits d'une minute sur l'amazon allemand :
http://www.amazon.de/Weil-Happy-End-Gesamtaufnahme/dp/samples/B000001WVK/ref=dp_tracks_all_1#disc_1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Sam 24 Jan 2009 - 0:45

Weill, on n'en parle pas on l'écoute !

Weill/Brecht c'est la poésie populaire à son sommet ; le Lully/Quinault pour les malfamés. L'association de deux hommes dont le livret et la musique ne font qu'un.
Quoi de plus touchant que l'Amour raconté par les malfrats démunis, dans un milieu où se rejoigne Alcool, Violence, Sexe, Argent ?

Ca va là ? Je peux mettre Weill dans mon Top 5 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Sam 24 Jan 2009 - 0:52

Crapio a écrit:

Ca va là ? Je peux mettre Weill dans mon Top 5 ?

Devant Satie, Debussy, Poulenc, Koechlin et Messiaen donc?
Bon bon, comme tu veux! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Sam 24 Jan 2009 - 0:56

Pas devant mais pas loin.

C'est vrai que j'en ai peu parlé, mais il y a des airs incomparables avec pour moi un génie de l'instrumentation simple et "efficace". Cet amour crû dans ces décors sales, ça me touche. tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FLORENT SCHMITT
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Kurt Weill   Ven 30 Jan 2009 - 10:55

Quasimment Tout a été enregistré en CD et en LP 33 T ou diffusé par les radio et TV de K.Weill .

Pour la période berlinoise Capriccio et quelques autres ont enregistré toute sa musique pour le centenaire de sa naissance

les deux symphonies, concerto violon, nuit magique (on vient d'ailleurs de retrouver l'orchestration originale) etc..

Le protagoniste, Royal Palace, le Tzar se fait photographier, Der Jasager, Siberlake, La caution, opera de quat'sous (complet) Happy end, grandeur et décadence de Mahagonny, The road of promise / the eternal road, etc...

Pour la période française aussi : les songs, marie galante, les 7 peches capitaux, der Kuhendel (ext en CD intégrale parla BBC en 2000 et qui vient de sortir en DVD),...

Période américaine : j'aime tellement Kurt Weill depuis sa découverte en 1975 que j'ai du aller aux USA pour acheter les oeuvres américaines de K.W, dès cette époque Simon Copans et Alain Lacombe (ancien producteurs de France Musique) m'avait passé les enregistrements qu'ils possedaient et que récemment j'ai numérisé :

Johnny Johnson (formidable version en CD et vieux LP avec Lotte Lenya)

Knikerbocker Holiday (pas d'enregistrement officiel de l'intégrale, la fondation Kurt Weill dont je suis membre m'avait expédié un enregistrement radio ancien que j'ai numérisé cette semaine)

One Touch of Venus pas de CD mais un LP et une intégrale live de la BBC en 2000

Lady in the Dark (CD, et LP)

down in the valley CD et LP

Street Scene (LP de la version de la création avec K.Weill qui rédige la jaquette) DVD et deux versions en CD

Love Life (ext en LP et CD)

the fireband of Florence (intégrale) BBC Symphony Orchestra, R.Gilfry, F. Palmer, L-Ann Fuller, ...., dir. A. Davis,

son chef d'oeuvre comparable à Porgy and Bess a mon sens est "lost in the stars" LP de la création et CD

en 1999-2000 la BBC, la France et la RFA ont diffusé un grand nombre d'inédits de K.Weill que j'ai pu enregistrer. ARTE a aussi diffusé plusieurs oeuvres documentaires sur K.W que je viens de mettre sur DVD cette semaine dont The road of promise / the eternal road June 13, 1999,

les enregistrements a se procurer :

VIDEO

der kuhendel (intégrale)
Opéra de Vienne 2007" Christoph Eberle, acteurs, Pfitzner, Kerschbaum, Kraus

grandeur et décadence de Mahagonny
Salzbourg - version integrale - Malfitano

divers songs
Lotte Lenya 1958 et G.May 1972 en vidéo

Street Scene

CD AUDIO du commerce
der kuhendel (ext) Cappricio
der protagonist Cappricio
Der Silbersee Cappricio
die burgschaft USA - 1999 - J.Rudel - EMI
down in the valley CD Cappricio
grandeur et décadence de Mahagonny LOTTE LENYA -DECCA
grandeur et décadence de Mahagonny (le seul CD Cappricio que je n'ai pas !)
happy hend CD Cappricio
Johnny Johnson J.COHEN
knickerbocker holiday (ext) T.Hampson
Lady in the dark L.ENGEL
le petit Mahagonny Köning-Ensemble - CD CAPRICCIO
le tzar se fait photographier CD Cappricio
lost in the stars Arthur Woodley, Gregory Hopkins, Cynthia Clarey, Carol Woods, Orchestra of St. Luke's, Concert Chorale of New York, Julius Rudel, cond.
love life (ext) T.Hampson
one touch of venus (ext) T.Hampson
opéra de quat'sous König ensemble -W.Raffeiner - G. Ramm
opéra de quat'sous LOTTE LENYA - 1960s
opéra de quat'sous (ext) LOTTE LENYA EN 1930
Royal-Palace J. Watson, S.Richardson, A. Holland, R.Coxon, T.Robinson,... dir. A. Davies, Londres 2000
street scene DECCA
the fireband of Florence (intégrale) BBC Symphony Orchestra, R.Gilfry, F. Palmer, L-Ann Fuller, ...., dir. A. Davis,
a potsdam sous les chênes KOCH
ballad of Magna Carta CD Cappricio
der Lindbergflug CD Cappricio
Der Neue Orpheus BBC Symphony Orchestra, Sir Andrew Davis, K.Harries soprano
four walt Whitman songs CHOEUR DE DUSSELDORF
Kiddiush CHOEUR DE DUSSELDORF
légende du soldat mort CHOEUR DE DUSSELDORF
recordare CHOEUR DE DUSSELDORF
requiem berlinois CHOEUR DE DUSSELDORF
The road of promise / the eternal road (highlights) NAXOS
les sept péchés capitaux Körnel Rundfunkorchester - Lothar Zagrosek - Doris Bierett - CD CAPRICIO
Zaubernacht (ballet intégral) Ingrid Schmithüsen, soprano, Ensemble Contrasts, Celso Antunes, cond. Capriccio
quolibet S.LANDO
suite de l'opéra de quat'sous London Symphony Orchestra, M.Tilson Thomas
suite de l'opéra de quat'sous S.LANDO
Suite panaméenne ENSEMBLE MODERN ;ETC...
symphonie n° 1 Bournemouth Symphony Orchestra, Marin Alsop, CD NAXOS 2005
symphonie n° 2 Bournemouth Symphony Orchestra, Marin Alsop, CD NAXOS 2005
concerto pour violon et orch de vents S.LANDO
Bastille musik (Gustav III ) ENSEMBLE MODERN ;ETC...
Marie Galante (intégrale) Loes Lucas - Ensemble Dreigroschen - direct Bernasconi
ach wär mein... ENSEMBLE MODERN ;ETC...
Berlin im licht ENSEMBLE MODERN ;ETC...
captain valentine's song ENSEMBLE MODERN ;ETC...
Charming Weill ( 19 songs arrangés par H.K Gruber) H.K Gruber - Das Palast Orchester
complainte de la seine Loes Lucas - Ensemble Dreigroschen - direct Bernasconi
cowboy song ENSEMBLE MODERN ;ETC...
die stille stadt ENSEMBLE MODERN ;ETC...
Frauentanz ENSEMBLE MODERN ;ETC...
Je ne t'aime pas Loes Lucas - Ensemble Dreigroschen - direct Bernasconi
klops-lied ENSEMBLE MODERN ;ETC...
pétroléum song ENSEMBLE MODERN ;ETC...
récital diver songs G.MAY
slow fox and algi-song ENSEMBLE MODERN ;ETC...
Youkali Loes Lucas - Ensemble Dreigroschen - direct Bernasconi

C'est aujourd'hui HK Gruber qui est le grand spécialiste de K.Weill son enregistrement de l'opera de quat'sous est la première chose à acquerir
Cette année il viendra au théâtre des champs Elysée le donner.
opéra de quat'sous : 2 CD Ensemble Modern, direct :HK Gruber, M.Raabe, Nina Hagen (mère), HK Gruber, S.McDonald,

Enregistrements hors commerce :

der jasager (en français)
France Culture 1988, Charlotte Nessi, dir., Vladimir Kojoukharov, cond. (in French)
der kuhendel (intégrale) Festival K.W - 2000 - BBC
one touch of venus (intégrale) Festival K.Weill - BBC - 2000
Train bound for glory BBC 1999

enregistrements historiques
der jasager LP 1948 Polydor 839 727-2 Joseph Protschka, Lys Bert, Willibald Vohla, Siegfried Kohler, cond.

happy hend LOTTE LENYA

opéra de quat'sous (en français) avec le texte Spectacle du théâtre de l'Est Parisien - direct :Oswald d'Andréa - M.Barrier, A.Medina, R.Thièry, M-C Mestral, P.Santini, S.Lods, A.Tephany, …CD 1993 - LP 1970 - MUSIDISC

les sept péchés capitaux G.MAY
les sept péchés capitaux LENYA
récital diver songs Catherine Sauvage
récital diver songs Pia Colombo + Damia, Lys Gautys, Florelle,

Pour en savoir plus sur K.WEILL s'abonner au Kurt Weill new letter (j'ai tous les numéros depuis le début en 1981 ! )

http://www.kwf.org/kwf/

Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 30 Jan 2009 - 12:21

Avant de créer de nouveaux sujets pour y mettre tes listes, tu pourrais regarder si le sujet en question n'existe pas déjà...
Il y a une fonction Recherche mais aussi un index en haut de la rubrique.
En l'occurrence il y a déjà un sujet Kurt Weill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FLORENT SCHMITT
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 30 Jan 2009 - 13:42

Xavier a écrit:
Avant de créer de nouveaux sujets pour y mettre tes listes, tu pourrais regarder si le sujet en question n'existe pas déjà...
Il y a une fonction Recherche mais aussi un index en haut de la rubrique.
En l'occurrence il y a déjà un sujet Kurt Weill.
----------------------------------------------
Erreur de ma part, toutes mes excuses...

Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Mer 4 Fév 2009 - 17:35

Crapio a écrit:
sud273 a écrit:
oui mais il me semble que ce n'est pas traité du tout pareil. Les chansons du petit lieutenant de l'amour de Dieu aussi sont dans l'opéra? il faut que je réécoute, l'opéra m'est moins familier que le singspiel

Tu as peut-être une version qui a coupé le passage (genre l'historique avec Lotte Lenya est superbe, mais il y a la tonne de coupures et la plupart font partie des meilleurs passages (dont Benares Song) !)

J'ai dit n'importe quoi !
La Benares Song est bien dans cette version (mais beaucoup moins remarquable que celle de Capriccio).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82208
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 27 Fév 2009 - 2:42

Crapio a écrit:
Je suis dans une période d'achat... et j'hésite entre du Bartok, du Crumb, du Scriabine, du Chosta etc....

Et du Weill Very Happy

Si il n'y a que du positif sur l'interprétation, je choisis le Weill.
http://www.amazon.fr/Weill-Street-Scene/dp/B0000026OM/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1226255713&sr=1-2
Des Avis ?

[EDIT] Bon j'ai envie de découverte, donc j'ai pris le Weill, je donnerai mon avis. hehe

Qu'en as-tu pensé?
J'ai vu le DVD dirigé par James Holmes, qui a été évoqué plus haut.

J'ai trouvé ça sympathique, musique qui oscille entre Puccini et un style plus comédie musicale, c'est assez efficace, le livret est bien fichu (avec tous les voisins qui s'espionnent, les commérages... un petit côté Fenêtre sur cour!), et la mise en scène vraiment excellente, avec de très bons acteurs-chanteurs. (et des enfants rudement bien dirigés)
Après, musicalement, c'est loin d'être inoubliable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Sam 4 Avr 2009 - 17:00

J'ai donc découvert Mahagonny à l'Opéra de Lille hier soir. Je n'ai pas trouvé cela ennuyeux une seconde, c'était peut-être dû à la mise en scène très vivante de Patrice Caurier et Moshe Leiser et à une équipe de chanteurs très homogène.
Je ne connaissais jusqu'à présent que l'Opéra de quat'sous, le disque de Lotte Lenya (The seven deadly sins / Happy end), et les chansons, bien sûr ! Mack the knife, chanté par Ella I love you
Je suppose que ce que Spiritus n'a pas supporté, c'est le discours brechtien du troisième acte, moi, c'est ce qui m'a plu le plus Mr. Green Cette volonté de faire de l'opéra un art populaire et militant, de faire réfléchir chacun… Bon, mais j'aime beaucoup Brecht et Weill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Ven 28 Aoû 2009 - 2:36

J'écoute en quasi en boucle L'Opera de quat'sous I love you
J'aime beaucoup l'impression de bricolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Jeu 3 Sep 2009 - 23:05

J'ai écouté des extraits de l'opera de quat'sous avec Lenya. C'est pas du tout le même rythme ni la même ambiance que les enregistrements plus récents. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Kurt Weill   Jeu 3 Sep 2009 - 23:10

Je connais que ça perso. hehe

Et la version du TCE. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kurt Weill   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kurt Weill
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kurt Weill
» Kurt Weill, musique vocale
» Kurt Weill
» L’Opéra de quat’sous
» Kurt Weil, chansons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: