Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bernard Cavanna

Aller en bas 
AuteurMessage
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:27

Voilà un compositeur trop malconnu qui à mon avis mérite tout de même un sujet !

Je commence à connaître quelques oeuvres de ce compositeur qui depuis 2 ans est en résidence à l'ONLille et qui a en plus la gentillesse le temps d'un avant-concert de nous présenter les oeuvres interprétés par l'ONL juste après.

A noter parmi ses oeuvres les plus connues Messe un jour ordinaire, ses Chants cruels, son Concerto pour violon primé par une victoire de la musique et très prochainement je parie pour son double concerto (Shanghai concerto) dont les 2 premiers mouvements ont été créés ce mois de Septembre dernier à Lille durant le festival Présences et qui reste une de mes très belles expériences orchestrales de ma jeune vie.

A vrai dire, je vais voir ses 2 mouvements pour orchestre la semaine prochaine et je voudrais savoir si vous connaissiez l'oeuvre et si oui, ce que vous en pensiez Smile.

Son site officiel avec des extraits d'oeuvres : http://www.bernardcavanna.com/bdir.html


Dernière édition par Crapio le Mar 15 Avr 2008 - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:29

Malheureusement je n'ai pas grand chose à dire, je connais très mal puisque j'ai juste souvenir d'avoir écouté un disque il y a longtemps mais mon souvenir est relativement neutre, en tout cas sur le moment ça ne m'a pas passionné au point d'insister.
Mais à l'occasion je rééssaierai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:33

Amusant, j'en parlais il y a une heure chez moi...

C'est de la très bonne musique. Ca ne révolutionne rien, c'est peut-être même, en un certain sens, régressif (pas au point d'Aboulker non plus !), mais c'est vraiment accessible et suffisamment nourrissant à mon goût. Je regrette aussi qu'il n'ait pas de commandes plus ambitieuses.

Un petit côté militant un peu misérabiliste qui ne fait pas obstacle à la qualité de son travail (pour une fois !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:34

David, tu recommandes les mêmes oeuvres que Crapio?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:35

Xavier a écrit:
David, tu recommandes les mêmes oeuvres que Crapio?
Oui, la Messe, le très beau concerto pour violon, et puis son mini-opéra banlieue Raphaël, reviens !

C'est sans doute le concerto qui serait le plus à même de te plaire, mais je ne suis pas sûr que ça ait été publié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82300
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:38

DavidLeMarrec a écrit:

C'est sans doute le concerto qui serait le plus à même de te plaire, mais je ne suis pas sûr que ça ait été publié...

Si si, on le trouve sur Amazon. (le contraire aurait été étonnant puisqu'il a eu une victoire de la musique avec)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:40

Oui il a été publié



J'adore cette oeuvre egalement. A mes oreilles ma préférée reste son double concerto pas encore achevé . L'oeuvre est très très facile d'accés, il fait référence à Bach et à l'Asie, l'orchestration est très intelligente (on a le droit dans le premier mouvement aux sirènes de Varèse c'est très sympa Smile). J'espère qu'il achèvera son travail à Lille comme il se doit Twisted Evil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85307
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 0:46

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

C'est sans doute le concerto qui serait le plus à même de te plaire, mais je ne suis pas sûr que ça ait été publié...

Si si, on le trouve sur Amazon. (le contraire aurait été étonnant puisqu'il a eu une victoire de la musique avec)
A la bonne heure, je vais donc pouvoir me l'offrir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 3 Mar 2008 - 1:58

Excusez moi, je rectifie, je viens de réécouter le concerto pour violon et je le préfère au double pour finir Mr.Red.
Néanmoins le double cité est tout à fait dans la même veine que le concerto pour violon mais j'avais oublie dans ce concerto pour violon la folie du premier thème (je savais pas qu'un accordéon pouvait être aussi terrifiant !) suivi par un thème beaucoup plus méditatif avec une légère ligne d'horizon très discrète et rêveuse agrémenté par des tapotements de doigts légers sur le violon; on entend parfois des légères reminescences ou des retours très concrets à la folie du premier mouvement mais le caractère méditatif l'emporte finalement.

Bref, j'aime beaucoup king .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Dim 23 Mar 2008 - 2:42

Et bien voilà cette semaine j'ai fait des folies et j'ai acheté chez Harmunia mundi, Ce cd pour 15 Euros :

Spoiler:
 

J'ai déjà évoqué la messe un jour ordinaire. Bizarrement j'ai eu du mal a rerentrer dans l'oeuvre, mais après une deuxième écoute c'est quand même très efficace : reminescences de Zimmermann dans l'orchestration (Cf Requiem pour un jeune poète) et dans la folie du ténor et du soprano et d'autre part une diction à la Schoenberg (je fais référence à Pierrot lunaire) pour le personnage de Laurence, ménagère de 50 ans au discours très simpliste. S'il fallait résumer l'oeuvre, elle présente le clash entre le violon solo+cette femme (Laurence) au pauvre et simpliste discours et le choeur+soprano+tenor qui avec les tutti de l'orchestre scande leur folie.

Le trio avec accordéon est une belle découverte qui aborde encore la folie (Cavanna aime beaucoup faire des oeuvres très massiques et scandées) mais également douceur et finesse Smile.

L'oeuvre pour violon solo Fauve par contre semble ne rien apporter au répertoire du violon. Ca m'ennuie assez.

Voilà Smile.


Dernière édition par Crapio le Ven 26 Sep 2008 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Dim 23 Mar 2008 - 2:52

Dans cette messe tout comme le concerto pour violon il y a d'ailleurs présence d'accordéons, instrument fétiche de Cavanna.
Et tout naturellement Cavanna va créer un concerto pour accordéon intitulé Karl Koop Konzert à l'auditorium du nouveau Siècle (Lille), le jeudi 22 Mai 2008. Orchestre national de Lille, Grant Llewellyn (Chef d'orchestre) et Pascal Contet comme toujours à l'accordeon seront la pour participer à l'événement Smile.

Voila pour l'info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 16:05

Bon je fais un petit up du sujet pour vous dire que si vous avez envie de découvrir très rapidement le genre du compositeur, vous pouvez aller sur son site officiel qui a été mis à jour récemment avec pas mal d'extraits d'oeuvres ! Basketball

Pou ça il faut cliquer sur ce qui ressemble à une radio en bas à droite scratch (Production) et vous aurez son catalogue avec des extraits Very Happy. Je conseille d'écouter sa musique de chambre et orchestrale avant car le peu que j'ai entendu des oeuvres instrumentales, c'est moins intéressant.

Bon il manque des extraits de ses oeuvres majeures comme le concerto pour violon pour le moment mais il y en a déjà pour le double concerto (Shanghai concerto Smile), de la messe, des transcriptions des lieder de Schubert pour violon violoncelle accordeon et soprano, des trios etc...

Voici le site officiel : http://www.bernardcavanna.com/bdir.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 20:06

Il me branche bien ce gars-là moi ! Very Happy

Je vais écouter tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 20:32

J'espère que ça te plaira il a besoin d'élargir son public et mérite à être plus connu selon moi Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 20:40

C'est bien ce que je me disais : je connais ce compositeur. Et je n'aime pas, désolée. En fait, je connais sa suite de Zaïde... et c'est spécieux de vouloir continuer un opéra (ce n'est pas une petite dizaine de minutes comme pour la fin de Turandot)... Une rupture totale quoi. Mais pas n'importe laquelle ! Assez pénible pour moi d'avoir entendu cela... Neutral Je n'avais qu'une hâte: entendre la partie de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 20:45

Oui j'ai entendu parlé de cette suite de l'opera de Mozart... mais je l'ai jamais entendu...
Je ne sais pas si Bernard Cavanna c'est ton style néanmoins je comprends que lorsqu'on aime Mozart on a peut-être l'impression qu'une reprise contemporaine à la Cavanna dénature totalement l'oeuvre Confused. Je vais ecouter si y'a un extrait.

Cela dit ses reprises de lieder de Schubert pour accordéon violon et violoncelle je trouve ça pas mal. Ca accentue le côté populaire du Lied.
Ca se chante au coin d'une rue pavée une nuit d'été légèrement éclairée par la lune et une lampe à huile Very Happy.

[EDIT] Pas d'extraits tant pis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 20:51

D'un autre côté, je réécouterais bien pour voir, comme ça... Juger sur une seule oeuvre, ce n'est pas terrible non plus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mar 15 Avr 2008 - 20:56

Pour beaucoup de monde je crois que c'est de la musique très bruyante, avec une explosion de sons et d'accords inécoutables... "Ca veut faire du bruit mais c'est moche répétitif et ça veut rien dire..."
Mais ces gens là doivent écouter le thème médian et final du concerto pour violon ; le debut et la fin du 2eme mouvement du double concerto et même le premier mouvement ; les moments avec Laurence dans la Messe, le deuxième et dernier mouvement du 1er trio pour accordeon...
Après je suis loin de tout connaître Cavanna...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Sam 10 Mai 2008 - 13:12

Donc j'avais évoqué la création d'une oeuvre plus ambitieuse de Cavanna : un concerto pour accordéon Karl Koop Konzert, comédie pompière, sociale et réaliste dont la création se fera ce jeudi 15 mai.
J'ai reçu des infos sur l'oeuvre dans la newsletters de L'ONL :



"L’orchestre national de lille a commandé à son compositeur en résidence pour une deuxième saison une « comédie pompière, sociale et réaliste », un Concerto pour accordéon et orchestre.
Pascal Contet, soliste reconnu de cet instrument et grand collectionneur d’accordéons a initié cette composition pour laquelle Bernard Cavanna oppose à l’Orchestre un trois voix musette des années trente, mais aussi un accordéon traditionnel de concert.
La partition présente différents mouvements qui s’enchaînent sans aucune interruption. Chacun d’eux s’appuie sur une des caractéristiques propres à l’écriture soliste (Bellow-shake, Stéréophonie, Souffle etc...) et suscite des rencontres et des analogies avec l’Orchestre. L’instrumentation fait aussi appel à de bien inhabituelles trompes de chasse ou cornemuse."



Original Very Happy.
Une ambiance certainement très circassienne et populaire :
1. Cavanna est fan de la musique de Nino Rota, des allusions populaires de Mahler dans ses symphos etc...
2. Pas mal de choses me rappellent les dernières oeuvres de Satie : le surtitre "comédie pompière, sociale et réaliste" est très semblables aux plus loufoques titres de Satie, l'aspect comédie socialiste, l'utilisation d'instruments un peu hors catégorie (cornemuse et trompe de chasse) comme dans ses dernières oeuvres orchestrales.
Tout ça dans le style contemporain de Cavanna ça peut swinguer Very Happy.

Citation :
Bellow-shake, Stéréophonie, Souffle
Quelqu'un connait ces techniques d'accordéon ??

Je ne manquerai pas bien sûr de donner mon avis sur cette toute fraîche oeuvre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Sam 10 Mai 2008 - 13:41

En fait le site de Cavanna a été mis à jour et il y a une description bien plus précise de l'oeuvre déjà Very Happy Very Happy
En plus il y a enfin des extraits du concerto pour violon avec une analyse de l'oeuvre par Stroe qui reprend les mesures etc...

Bon Promis j'arrête mon monologue jocolor .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Sam 14 Juin 2008 - 2:13

Toujours difficile de parler d'une œuvre contemporaine, qui plus est d'une création vue il y a un mois environ donc.... mais j'en parle car ça pourra intéresser une infime partie passant sur ce forum
Il y a des traits qui vont sûrement être exagéré car se souvenir d'une oeuvre aussi complexe passée il y a un mois...

Le Karl Koop Konzert : Concerto pour accordéon

Cavanna en avant-concert a résumé ses oeuvres et je dois dire que cela les évoque simplement et plutôt pas mal : comme un cachet d'aspirine en effervescence dans l'eau ; au début c'est "le bordel" les bulles explosent et s'agitent dans tous les sens puis petit à petit, cela se calme, parfois on entend de réminiscentes agitations, mais il faut bien tendre l'oreille.

L'œuvre est déployée sous la forme d'un bal
Le Premier mouvement : Musette est assez difficile à décrire "C'est un sacré bordel" confie t'il lui même Very Happy, "chaotique, comme Voyage au bout de la nuit de Céline".
L'Orchestre est divisé en différentes sections, ces sections ne se regardent pas, se snobent et jouent dans leur coin, tout en s'ignorant ce qui donne cet aspect purement chaotique.
Parfois on entend dans la masse orchestrale, agitée, endiablée des bribes instrumentales lancées de pupitres en pupitres ; d'un coup la cornemuse s'élève de l'orchestre, un autre ce sont les cors, puis les bois etc...
A vrai dire j'ai adoré et je ne serais trop dire pourquoi. La masse orchestrale si complexe, je l'interprète simplement comme un fond sonore à vrai dire, comme par exemple les lignes d'horizons dessinées par les cordes sur lesquels se déploient une mélodie, une danse ou juste une simple note venant perturbée le paysage.
Ici le paysage serait simplement cette masse orchestrale chaotique sur lequel se dessine parfois une lueur d'espoir, une mélodie, quelquechose d'humain quoi Very Happy.
Il ne manque plus qu'en avant-scène le savant fou de Tintin et l'île mystérieuse criant "C'est la fin du monde !!!!" et on s'y croirait Very Happy
Première fois que j'entends un clavecin amplifié et ça déménage c'est franchement jouissif, en tout cas dans une œuvre comme ça Very Happy.

Deuxième Mouvement : Sans flon-flon ou Echos
Ah bah la tempête est passé, le calme.
Vraiment le Cavanna que je préfère je pense. C'est le moment "Fin d'effervescence, penchez l'oreille". Après des percus reprenant le rythme effréné du chaos, celui-ci (le rythme) s'essouffle et fait place au Calme [...]
[...]
au Silence
[...]
L'accordéon et les nombreuse percussions, douces percussions cette fois-ci sont là pour le combler : Les reposants souffles de l'accordéon, une feuille de papier caressée, on tapote délicatement sur le bois, on frappe doucement la matière, on tape sur des bambous et c'est numéro un...
[...]
Après le chaos la ligne d'horizon semble être le néant, le silence... un rescapé pour témoigner, le vent semble être le seul moteur de toute trace vivante dans ce paysage détruit par le chaos... matière, poussière s'envolent, des ombres se profilent toujours... c'est tout.

J'arrête là les descriptions narratives qui m'aident bien parce que là Cavanna dans le troisième mouvement hehe

Troisième Mouvement : Galop Pompier
J'ai failli avoir les larmes aux yeux tellement c'était surprenant et génialissime je trouve Very Happy
Totalement fou et totalement burlesque c'était vraiment grandiose. Du silence chaotique se lance un galop pompier, vous voyez le genre de choses qu'on peut trouver dans un très vieux film muet Smile. L'oreille s'est habituée à une œuvre contemporaine assez complexe et le fait de passer sans crier gare à quelquechose de très compréhensible pour l'oreille, quelquechose de très dansant ça m'a fait un choc monstrueux, comme si un mec avait poussé le précédent décor, vide, sans vie, desespéré pour le faire tomber et PAF vous voilà dans un vieux film animé, mouvementé, dansant, vivant quoi. Très vite la surprise à laisser place à la joie et à la danse qui se sont emparées de tout mon corps .

Après avoir chanté les fureurs de la guerre,
Chantons les douceurs de la paix


Merde je m'emporte, foutu baroque.

Mais bon très vite on se rend compte que le mouvement est pas si simple qu'il n'en a l'air : Cavanna a écrit ce galop sur papier comme si l'orchestre faisait de légère faute : le son est légèrement grinçant, le rythme hésitant, à vrai dire comme une vieille bande mono qui a mal vécu. Le rapprochement avec un vieux film est très tentant je dois avouer.

Quatrième mouvement : Quinquin
Bah je me souviens de rien. Ce mouvement m'a rien inspiré je me suis ennuyé. Seul remarque : le petit quinquin joué par les Chimes dans le halo orchestral. Un petit clin d'œil au nord et sa capitale qui l'a accueilli peut-être Very Happy.

On va me dire et l'accordéon dans tout cela hein... ? Bah l'accordéon avait à vrai dire une place d'honneur au sein de l'orchestre,certes, mais il faisait à part entière de l'orchestre je pense. Pas de solos, juste une omniprésence à tout casser, il lançait le thème en solo parfois oui... mais pas de combat ou de doux dialogue... juste l'instrument le plus présent dans l'orchestre... je n'avais pas tant l'œil fixé sur lui pour tout dire.

Enfin voilà, mes ressentis sur ce lointain concert. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Jeu 2 Avr 2009 - 18:18

Citation :
cela dit ses reprises de lieder de Schubert pour accordéon violon et violoncelle je trouve ça pas mal. Ca accentue le côté populaire du Lied.
Ca se chante au coin d'une rue pavée une nuit d'été légèrement éclairée par la lune et une lampe à huile

D'autres avis sur ces reprises de Lied Question J'irai peut-être écouter ça à Saint-Céré... mais vu que c'est assez cher que ce soit pour la place ou le déplacement, je n'ai pas envie de faire "un tour" pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 10 Aoû 2009 - 15:21

Sur le site officiel de Bernard Cavanna, on a une vidéo du Karl Koop Konzert, dont j'ai fait une petite présentation après la création à Lille, qui témoigne plus de mon enthousiasme que de l'oeuvre elle-même à vrai dire (la 2ème partie, je ne la perçois plus du tout comme ça ! Et je ne retrouve pas l'air du p'tit quinquin que je trouvais un peu longuet vers la fin scratch).
http://www.bernardcavanna.com/bdir.html

Si vous n'avez pas été sensible à Cavanna au préalable je ne pense pas de toute manière que c'est par là qu'il faut commencer (même si les pointes d'humour sont sympas).

Médication :
- Messe un Jour Ordinaire
- Concerto pour Violon
- Chants cruels
- Mini-Opéra "Raphael reviens !"


Et le Shanghai Concerto quand il sortira, car le site vient de nous apprendre que l'Orchestre national de Lille vient de l'enregistrer ce mois de Juin. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mer 9 Déc 2009 - 11:45

Les chants cruels (2000)
pour soprano et ensemble ou soprano et orchestre.

Spoiler:
 

"Les Trois chants cruels sont tirés de l'opéra La confession impudique écrit d'après le célèbre roman de l'écrivain japonais J. Tanizaki. En voici l'argument principal : un mari, très vieillissant, ne peut plus satisfaire son épouse beaucoup plus jeune que lui. Il utilise toutes sortes de médications et de subterfuges pour pallier sa défaillance. Il décide de commencer un journal intime qu'il feint de cacher à sa femme. Son épouse, Ikuko, agit de même et chacun prétend ne pas lire le journal de l'autre, le fait malgré tout, et sait que l'autre le sait. Par journal interposé, le mari parvient à jeter sa femme dans les bras de son futur gendre, Kimura, censé épouser leur fille unique Toshi-ko. Cette dernière joue d'ailleurs « l'entremetteuse » pour les amants. Ce procédé permet au mari, excité par sa jalousie, de continuer à répondre, malgré son épuisement, aux appétits de son épouse. Usé par ces excès, il succombe. Son mari mort, Ikuko achève son journal devenu inutile, et se prépare à suivre le plan de Kimura qui, pour sauver les apparences, épousera la fille Toshi-ko, pour cacher la réelle relation avec la mère."



Le premier de ces chants est somptueusement habillé de sonorités étranges, cymbalum, harpe, piano et cordes entre autres. Le langage musical semble atonal, fait intervenir des micro-intervalles. Tour à tour pointilliste ou plus spectral. La ligne mélodique de la soprano est plus tonale et chantée de façon lyrique, on trouvera du parlando ultérieurement, tout s'achève dans une belle pièces pour violons et cymbalum soutenue par de longues tenues du reste de l'orchestre. Magnifique.

Le deuxième est très dur, le cordes claquent, l'harmonie est déchirée faite de glissandis incessants des cordes, d'un chant plus haché et distendu de la soprano. Plus dévolu aux cuivres ensuite, l'ambiance devient glaçante à la manière des pièces pour choeur de Ligeti. Toujours un beau travail des timbres.

Le troisième voit la mort du mari chantée avec délectation par la soprano et scandé par l'orchestre avec vulgarité sur de fines harmonies de cordes, célesta et cymbalum. Retour d'un embrasement général, climax de l'oeuvre, l'exaltation de l'épouse devient une sorte de monstruosité qui déforme les lignes mélodiques et plonge l'orchestre dans une cacophonie, il se rassérène par petites formules mélodiques puis développe de longues plages presque spectrales.

De jolies idées dans l'orchestration. Une belle attention portée au texte qui reste parfaitement intelligible en dehors de quelques rares passages. Un discours musical très lié au texte, expressif. Une très belle interprétation de Rayanne Dupuis.


Dernière édition par natrav le Mer 9 Déc 2009 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mer 9 Déc 2009 - 12:06

Ta description des "chants cruels " donne envie! Smile
Je n'ai pas trouvé d'écoute disponible sur le net! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mer 9 Déc 2009 - 14:26

Bon j'ai finalement pu les écouter ces "chants cruels"!! Merci Wink
Une découverte intéressante

Pas grand chose à rajouter à la description de Vartan.

Le premier chant est vraiment très beau, avec un dépouillement orchestral, qui créé une ambiance quasi fantomatique.
C'est le chant que je préfère.

Beaucoup plus de violence dans les deux autres chants!! aussi bien du côté du chant que de l'orchestre, avec régulièrement un déchaînement des cuivres, des ambiances qui passent ici d'un extrême à l'autre!

Par contre, moi je n'ai pas compris grand chose au texte, à part de rares passages. Confused

ça donne envie de connaître l'opéra en entier!! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Mer 9 Déc 2009 - 17:51

J'ai découvert Bernard Cavanna par son TRIO avec accordéon et Messe un
jour ordinaire et il y a effectivement dans sa musique une espèce de tension
et de folie qui me plait beaucoup. Je regrette d'avoir laissé passer son concerto pour violon,mais j'aime beaucoup l'accordéon dans le contexte
harmonique où il l'emploie et d'apprendre qu'il l'utilise aussi dans la dernière
oeuvre citée me donne une urgente envie de la découvrir.
Dans la MESSE un jour ordinaire,il emploie trois accordéons,comme un "ersatz",une version portable et pauvre de l'orgue. Ce qui me galvanise à
chaque écoute de cette messe,c'est un énergique déploiement de timbres rares - aigus, acides,populaires,triviaux...Ce n'est pas une messe qui endort
son homme I don't want that mais une messe qui vous fiche la patate! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Ven 18 Déc 2009 - 12:42

Trio pour violon, violoncelle et accordéon.
Très réussi quant à l'association des instruments et la façon de marier les timbres. Longues tenus d'accords ou pépiement de l'accordéon, utilisation des cordes dans l'extrême aigu, atmosphère glaçante, de belles choses, mais laisse un peu sur sa faim, du mal à trouver dans quelle direction s'organise le discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Ven 18 Déc 2009 - 12:48

Tiens, de l'accordéon ici aussi. Décidément cet instrument est souvent utilisé dans le "classique contemporain"! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Ven 18 Déc 2009 - 12:54

Besoin de nouvelles sonorité, moyen d'apporter de l'originalité sans doute. Je crois que chez Cavanna il y a surtout une volonté affirmée de mêler des éléments populaires à la musique savante, l'accordéon ici ou dans le langage utilisé pour sa Messe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Ven 18 Déc 2009 - 14:01

natrav a écrit:
Besoin de nouvelles sonorité, moyen d'apporter de l'originalité sans doute. Je crois que chez Cavanna il y a surtout une volonté affirmée de mêler des éléments populaires à la musique savante, l'accordéon ici ou dans le langage utilisé pour sa Messe.

Une volonté que l'on peut retrouver aussi chez KAGEL (le banjo dans son
Kantrimiusik) et HENZE (l'harmonica dans Le chemin fastidieux menant à
l'appartement de Natacha Ungeheuer).
CAVANNA emploie trois accordéons dans sa Messe un jour ordinaire,ce qui
peut surprendre dans une oeuvre à caractère religieux,bien que le compositeur JEAN FRANCAIX l'employa dès 1937 autour de l'harmonium et
de la guitare électrique dans son Apocalypse selon St Jean et selon un usage
précis. Il disait de l'accordéon qu'il sonnait comme un orgue rétréci au lavage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 8186
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Ven 18 Déc 2009 - 15:13

Théo taschimor a écrit:
JEAN FRANCAIX disait de l'accordéon qu'il sonnait comme un orgue rétréci au lavage.
Par ici on dit "un harmonica avec un soufflet de forge"! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Ven 18 Déc 2009 - 15:15

C'est mieux,je trouve. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glocktahr
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4702
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Lun 17 Jan 2011 - 0:59

Crapio a écrit:
Son site officiel avec des extraits d'oeuvres : http://www.bernardcavanna.com/bdir.html
Je ne trouve pas les extraits d'oeuvres, ils ont disparu ou ils sont bien cachés?


Dernière édition par Glocktahr le Lun 24 Jan 2011 - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo taschimor
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Jeu 20 Jan 2011 - 7:35


Hier,j'ai fait une folie. Un nouvel album,cd+dvd de Bernard Cavanna est apparu dans les bacs et je n'ai pu résister,trouvé la patience d'attendre
qu'il paraisse d'occasion comme je le fais habituellement...visiblement trop curieux de découvrir ces oeuvres inédites,à croire que ce compositeur me
hante! Y figure son double concerto pour violon,violoncelle et orchestre Shangai Concerto,trois Strophes sur le nom de Patrice Emery Lumumba pour alto,viole de gambe,deux contrebasses,harpe et timbales et Karl Koop Konzert,comédie pompière,sociale et réaliste pour
accordéon et orchestre,avec trompes de chasse et cornemuse. S'ajoute à cela un dvd d'1h35 contenant La peau sur la table,un portrait filmé
de Bernard Cavanna et réalisé par Delphine de Bic qui,courant 2010,a obtenu le Prix Sacem du documentaire de création.

Peut-être viendrai-je écrire ici mes premières impressions. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3607
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   Jeu 26 Juil 2018 - 18:22

Il y a 5 ans, j'ai assisté à la création de "A l'agité du bocal" tiré de la satire de Louis Ferdinand Céline qui répondait à Sartre. A mon retour je mettrai la partie de mon CR rédigé à l'époque. Le CD vient de sortir. L'oeuvre a été commandée et créée par Ars Nova alors dirigé par Philippe Nahon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard Cavanna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Cavanna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bernard Cavanna
» Bernard Haitink
» François CAVANNA
» Bernard Aymable Dupuy (1717 - 1789)
» Bernard Lavilliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: