Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Rigoletto (Verdi, 1851)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:17

Je rebondis sur la discussion qui s'est engagée dans le fil sur Lucrézia Borgia autour de Rigoletto.
C'est un opéra en 4 actes tiré de la pièce de Victor Hugo " Le roi s'amuse". L'action se passe à la cour du très libertin duc de Mantoue, chez Rigoletto et chez le tueur à gage Sparafucile. La composition de ce quinzième opéra est un chemin du combattant pour Verdi qui doit affronter la censure et les tracas des négociations avec la Fenice pour la distribution notament pour le rôle de Montérone. Après maintes péripéties Rigoletto est créé le 11 Mars 1851 et connait un triomphe qui ne se démentira pas par la suite.
J'ai fait un résumé très bref de cet article très bien fait qui raconte toutes les péripéties parlesquelles Verdi et la fenice de Venise sont passés pour ce Rigoletto:

http://aligrecappuccino.free.fr/dossiers_fichiers/lyrique/Verdi.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:22

Les CDs

Rigoletto (Verdi, 1851) 41ZARVM3X9L._SL500_AA240_

Rigoletto (Verdi, 1851) 214H78DWBPL._SL500_AA130_

Rigoletto (Verdi, 1851) 411BAT14F1L._SL500_AA240_

Rigoletto (Verdi, 1851) 51JLu57UxaL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:26

Les DVDs

Rigoletto (Verdi, 1851) 51JLu57UxaL._SL500_AA240_

Rigoletto (Verdi, 1851) 412RGMEX4KL._SL500_AA240_

Rigoletto (Verdi, 1851) 41JBnEUJkbL._SL500_AA240_

Rigoletto (Verdi, 1851) 319cPDAWdkL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:26

La version, qui est pour moi, la meilleure est celle avec Sutherland, Pavarotti et Milnes. Bon, vocalement comme physiquement, je ne vois pas "mamie Joan" comme une jeune fille mais bon, c'est tout de même très bon.
Et Milnes, l'un des meilleurs Rigoletto pour ne pas dire LE meilleur... Quelle voix excitante (oui, je l'utilise ce mot, na ! ) !

J'aime moins la version Giulini qui m'avait ennuyé profondemment avec cette direction trop molle et un Cappuccilli qui ne m'avait pas marqué.

Par contre, j'ai un live ou un studio (je ne crois pas ) avec Bruson et Grubi, et je dois dire que j'ai un peu peur. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:30

Personellement j'ai une version avec Scotto/Kraus/Bastianini/Cossotto dirigée par Gavazzeni choeur et orchestre du Mai musical Florentin.
Je trouve ces trois la éblouisssants à tous niveaux I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:31

Ah je l'aie ! En 33t. Mais j'ai un peu peur des aigus acidulés de Scotto. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:35

Pour préparer mon live à l'opéra lillois j'ai suivi l'œuvre avec ça :
Rigoletto (Verdi, 1851) DV-OPRIGM

Vous en pensez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:37

Perso je ne connais pas du tout, mais je suis sure que David a un avis. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:37

Je ne connais pas Mula (que de nom) ni Machado (de toute façon, moi et les ténors) mais Nucci oui. Un très bon baryton verdien qui en a certes perdu mais qui tient encore diablement bien la route.

Et toi, tu en as pensé quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:45

J'ai très peu d'expérience en ce qui concerne les "voix" si je pense arriver à dire des choses qui tiennent la route pour un orchestre symphonique ou autre là... mais bon néanmoins j'en ai pensé quelquechose alors j'y vais...

Nucci est vraiment bien, on dirait que parfois sa voix fatigue qu'il n'est pas au meilleur de sa forme ou quoi que ce soit mais très bon acteur en tout cas. L'air de la vengeance est donné très rapidement c'est une véritable course (et j'ai aimé cela) et il tient vraiment bien la route.
Un des critères de sélection pour les sopranos personnellement ce sont les aigus c'est très con mais si l'aigu est trop poussé et tendu cela me fait mal aux oreilles et j'aime pas... et la je dois dire qu'elle force pas trop et que cela me semblait plus qu'agreable. Très bonne actrice.
Par contre Machado a peut être une très belle voix mais quel mauvais acteur !! Toujours un coup d'oeil tourné vers le public pendant des duos... parfois l'oeil vide du poisson... trop concentré sur sa voix parfois... il m'a pas convaincu.

Bon c'est très sommaire je compte m'améliorer en observant les critiques vocaux de ce forum et en écoutant à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:48

Mais c'est bien comme critique ! Wink (tu sais, moi c'est pire pour un orchestre, je suis nulle mais nulle !)

Bon, je fais un petit reproche à Nucci dans l'ensemble, c'est qu'il une voix assez sèche, et de manquer un peu d'ampleur mais à part ça, c'est très bien. On dit même que c'est l'un des derniers barytons verdiens et il est vrai qu'il y en a pas des masses aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papageno
Mélomane chevronné
Papageno

Nombre de messages : 2164
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:51

j'ai la version Chailly avec Pavarotti et Nucci, elle vaut plus que le détour. Pavarotti égal à lui meme et Nucci un tres grand Rigoletto !!
La version Kubelik que j'ai aussi est pas mal mais moins eclatante que celle ci dessus.

Il y a une version film en DVD avec Pavarotti que je n'ai pas vu aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 22:54

Pavarotti était un très beau duc de Mantoue.
Crapio : belle critique pour les voix mais que pense tu de l'orchestre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:02

Rien à dire sur l'orchestre il faut dire qu'il y a un très bon equilibre avec les voix et l'enregistrement à l'air de bien le rendre.

Mais j'ai l'impression qu'avec l'opéra je me concentre surtout sur l'intrigue, les personnages, les décors etc... et que du coup je suis plus indulgent avec les interpretations musicales ou que je les laisse de côté.
C'est surtout plus d'autant valable que je ne sais pas ce que c'est qu'un "mauvais verdi" : je connais "pas" ce compositeur et tout l'opéra italien, si c'était du contemporain j'aurais vraiment pu plus en dire.
En tout cas on entend bien la flûte pour "Caro norme" et les cordes pour "Cortigiani, vil razza dannata", et c'est beau [...].

Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:05

C'est déjà bien d'avoir donné tes impressions de manière objective. Comme Elvira j'ai plus de mal avec les CDs et DVDs purement instrumentaux, mais je me soigne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:06

Comme on le disait avec David, un mauvaise Verdi : c'est les oeuvres très zim boum boum comme Alzira (que j'ai écoutée récemment), Giovanna d'Arco (idem) etc. Mais disons que ces opéras appartiennent aux années de galère.

Mais n'hésite pas à demander plus de renseignements pour connaître Verdi, je me ferais un plaisir de t'en dire plus. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:08

Je corrige Mr. Green , nous nous ferons un plaisir de t'aider. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:10

Exact, désolée de t'avoir oublier ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:10

Vous avez déjà cité mes deux versions discographiques favorites. Bonynge/Milnes pour avoir vraiment le ton juste du drame. Malheureusement ça ne pense pas beaucoup du côté de Sutherland et Pavarotti, mais l'engagement des deux autres le rachète très amplement.

Dans une moindre mesure Chailly/Nucci pour le très bel orchestre de Chailly et surtout le Duc de Mantoue solaire et... subtil, en tout cas parfaitement possédé dans ses différentes facettes par Pavarotti (il fallait tout simplement que le rôle lui convienne). Au tournant des années 90, ses meilleures années vocales et interprétatives. Nucci est très bon aussi, alors j'oublie Anderson (que j'abomine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:11

Elvira a écrit:
Exact, désolée de t'avoir oublier ! Wink

Pas de problèmes. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:12

D'accord Very Happy
Le meilleur au jour d'aujourd'hui serait d'écouter l'une des meilleures versions de Rigoletto et de la comparer avec celle que je connais, ça m'aidera énormément.
Je ne pense pas que cela faisait Zim boum boum scratch

Bizarrement j'accordais plus d'importance à l'orchestre dans Lully tu vois... j''arrivais bien plus à en parler.
J'ai l'impression que chez les italiens l'orchestration est "mineure" que c'est juste écrit pour faire un bel air ou un simple accompagnement.
Limite chez Lully il y avait quelquechose de plus jouissif dans l'"orchestration" d'ensemble le peu que j'ai entendu...
Je sais (enfin je crois...) que je me trompe mais c'est malgré moi Confused
C'est vraiment bizarre scratch


Dernière édition par Crapio le Sam 10 Mai 2008 - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:14

Non, c'est vrai, c'est la voix est reine, surtout chez Verdi. Non pas que celui-ci soit dépourvu de qualité pour l'orchestrale (il suffit de voir son quatuor à cordes, pour un compositeur qui ne fleurt pas avec ce répertoire, c'est loin d'être indigne) mais il considérait que la musique orchestrale et de chambre était réservée aux allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:15

D'accord merci pour ces informations Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:21

Elvira a écrit:
Mais c'est bien comme critique ! Wink (tu sais, moi c'est pire pour un orchestre, je suis nulle mais nulle !)
T'as qu'à acheter des disques où les chanteuses ne couvrent pas le philharmonique et les choeurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:23

Je pensais que tu interviendrais plutôt sur le DVD de Crapio plus que sur la remarque d'Elvira. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:24

DavidLeMarrec a écrit:
Elvira a écrit:
Mais c'est bien comme critique ! Wink (tu sais, moi c'est pire pour un orchestre, je suis nulle mais nulle !)
T'as qu'à acheter des disques où les chanteuses ne couvrent pas le philharmonique et les choeurs !

C'est petit comme remarque mais petit ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:25

Non ça c'est petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:35

Eh bien, Viotti sur le vif, c'est généralement fin et du superbe son, mais ici, c'est assez banal et pas très subtil - Vérone n'aide pas. Nucci, c'est toujours extrêmement engagé et très sûr vocalement ; Mula, c'est sûr aussi, mais j'aime moins (on n'encadre rien à ce qu'elle cause), voix très ronde et lumineuse cela dit. Machado, c'est un beau ténor lyrique, voix équilibrée (mais pas très sonore à ce qu'il semble), qui doit cependant passer en "mode nasal" pour les aigus, c'est dommage. Je ne trouve pas qu'il joue mal, il est même très concerné - pour un ténor.

Je n'ai pas vu tout le DVD, donc il faut voir si avec ce beau plateau la sauce prend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Crapio
Mélomane chevronné
Crapio

Nombre de messages : 7577
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptySam 10 Mai 2008 - 23:41

Ses petits coups d'oeil vers le public lors des duos intimes, un regard passif et vide dans des moments où il est en train d'amadouer les demoiselles... je trouve cela mal joué personellement et ça m'a assez agacé.
Tiens mode nasal pour les aigus faut que j'écoute je comprendrai ce que tu entends par mode nasal.
Heuresement que c'est pas Arthur qui chante Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 10:43

Crapio a écrit:
Ses petits coups d'oeil vers le public lors des duos intimes, un regard passif et vide dans des moments où il est en train d'amadouer les demoiselles... je trouve cela mal joué personellement et ça m'a assez agacé.
Tiens mode nasal pour les aigus faut que j'écoute je comprendrai ce que tu entends par mode nasal.
Heuresement que c'est pas Arthur qui chante Neutral
Arthur ?

Oui, il regarde beaucoup le public, et il est ravi lorsqu'on lui demande de bisser... mais c'est aussi le jeu, il faut bien penser qu'on est à Vérone ! Alors la subtilité n'est absolument pas requise. Ne jamais oublier qu'une captation filmée d'opéra filme de près quelque chose qui est prévu pour être perçu d'assez loin... Alors évidemment, les chanteurs ne cherchent pas tous la précision (ils peuvent s'en abstenir, ou au contraire surjouer).
Moi je trouve ça bien, surtout pour un ténor lyrique ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 11:33

Citation :
Moi je trouve ça bien, surtout pour un ténor lyrique !

Tu as de la chance que Frère Elustaphe ne soit pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 11:37

Elvira a écrit:
Citation :
Moi je trouve ça bien, surtout pour un ténor lyrique !

Tu as de la chance que Frère Elustaphe ne soit pas là.
***nou est plutôt demi-caractère que foncièrement lyrique. D'ailleurs, c'est un bon acteur, c'est plus fréquent dans cette catégorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 11:38

Oui mais peut-être qu'en vieillissant, il le deviendra. Qui sait, son jeu changera peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 11:42

Elvira a écrit:
Oui mais peut-être qu'en vieillissant, il le deviendra.
Il a chanté de vrais rôles lyriques (Nangis chez Chabrier par exemple), mais sa nature vocale et sa technique telle qu'il l'a développée n'est pas de ce type, la voix ne pourra pas s'alourdir (et tant mieux).

Au contraire, il utilise la voix mixte, et une belle ductilité dans tout ça, il devrait tenir très longtemps, et même pouvoir changer du plus lourd s'il le désire - mais il ne pourra pas faire du Mantoue à longueur de temps...

Ce serait du gâchis de toute façon, de laisser un chanteur aussi subtil dans du répertoire rebattu - et un peu tout en force...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 11:49

En fait, si je disais cela, c'est que j'avais lu une interview où quelqu'un l'avait conseillé ne pas attaquer le répertoire lyrique trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 11:52

Elvira a écrit:
En fait, si je disais cela, c'est que j'avais lu une interview où quelqu'un l'avait conseillé ne pas attaquer le répertoire lyrique trop tôt.
Oui, il peut le faire, bien sûr, mais s'il ne veut pas faire comme Ragon, ne pas donner le meilleur de ses possibilités, il faudrait qu'il réforme de fond en comble sa technique, et ce serait dommage.
En revanche, s'il aborde du répertoire lyrique à la marge, il n'y a aucun problème. Je pense que dès maintenant, Roméo, il n'y aurait aucun problème.

En attendant, il chante du Fauré et Chausson, et il enregistre du Roussel. bounce Un bon petit gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 23:13

Au fait que vaut le Rigoletto de DFD ? Ne risque-t-il pas d'être un peu blanc dans les aigus, un peu trop germanique dans le style ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 23:17

Je ne l'ai jamais écouté dans ce rôle, mais en effet il peut y avoir les défauts que tu évoques. Il faut savoir que DFD préfèrait très largement chanter des oeuvres allemandes à des oeuvres italiennes ou il redoutait par dessus tout la diction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyDim 11 Mai 2008 - 23:23

Je suis allée voir dans ma bible verdienne (Guide des opéras de Verdi-direction J.Cabourg) :
"Fischer-Dieskau ne laisse jamais indifférent : il irrite ou il fascine. Irriteront les rires stéréotypés de son entrée et la syllabisation trop apuyée. Irriteront ses aigus blanchis et plafonnés. Indisposera la germanité de son expression, l'abscence d'étoffe sensible dans le haut-médium, quand vient le moment de l'invective. Personne en revanche n'aura su comme lui retrouver après Danise, Tibett, ou Schlusnus, le sens du délié, de la nuance psychologique, du chant à fleur de lèvres."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 1:15

C'est vraiment du poncif en barre... Laughing

Je n'aime pas beaucoup cette version Kubelik (vendue comme la référence), surtout en raison de la direction de Kubelik, qui joue vraiment la carte d'une usine à tubes (très bien amenée) plus que d'un drame.

DFD, c'est très bien. L'italien n'est pas parfait, c'est très subtil dans les nuances, c'est doux et rond plus que percutant. C'est très très bien, même si je préfère effectivement quelqu'un de plus à l'aise en italien.

Pour ce qui est de l'aigu blanchi, c'est du délire total. Il manque les harmoniques métalliques habituelles dans l'aigu, mais la voix est glorieuse. A cette date, il ne nasalise pas encore, tout est parfaitement équilibré.

A noter, il supprime tout un tas d'aigus extrapolés (qu'il peut tout à fait faire, surtout à cette date), sans doute par éloignement de la tradition et surtout par fidélité au texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 12:00

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'aime pas (...) vendue comme la référence[/b], surtout en raison de ...

N'en dites surtout pas plus: rien qu'avec ces deux mots, on a déjà compris.

Moi, du moins, qui vous connais bien...



On vous aime bien quand même, allez... kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87584
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 13:47

Commencez par en écouter une seconde, avant de porter des jugements confortablement définitifs. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 14:29

Sad Mais personne ne parle de la version Covent Garden avec Paolo Gavanelli et son vibrato bizarre, Christine Schäfer et ses aigus cadavériques et un Marcelo Alvarez pas encore tout à fait au point. J'adore. Au moins il y a du théâtre.

Heureusement, on s'est déjà moqué de moi il en a déjà été question ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 14:35

En somme : tu aimes le Verdi déglingué. tutut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 14:45

Elvira a écrit:
En somme : tu aimes le Verdi déglingué. tutut

rambo Verdi no future.

Les armes de la critique passent par la critique des armes. No pasaran !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 14:49

Excuse-moi mais Christine Schäfer... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 14:55

Elvira a écrit:
Excuse-moi mais Christine Schäfer... hehe

Sad

il faudrait créer un fil Traviata - d'auttant que j'ai vu que c'est confirmé, Natalie D. se lance dans le rôle à l'opéra de Santa Fe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 14:59

Morloch a écrit:
Elvira a écrit:
Excuse-moi mais Christine Schäfer... hehe

Sad

il faudrait créer un fil Traviata - d'auttant que j'ai vu que c'est confirmé, Natalie D. se lance dans le rôle à l'opéra de Santa Fe...

Oui, j'ai un peu peur je dois dire enfin peur pour elle et ceux qui vont aller l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 15:20

Et surtout, personne ne parle du film ultime de cet opéra : le Rigoletto Chailly/Ponelle de 1983.

Rigoletto (Verdi, 1851) Rigoletto_ponnelle[img]

Euh comment dire, euh quoi. Vocalement c'est bien, très bien même. Pavarotti est lâché et fait du duc une sorte de Barbe Bleue hyperactif, Ingwar Wixell en Rigoletto est totalement à côté de la plaque : il chante bien et se préoccupe du texte (n'importe quoi, j'espère que nous ne verrons plus ce genre de sinistres individus dans un opéra d'ici un bon moment), Edita Gruberova chante sous une perruque blonde hallucinante qui ne peut qu'être l'oeuvre d'un accessoiriste fou. Du coup, il est difficile de juger sa prestation tant la réaction normale devant son allure est de s'écrouler de rire pendant cinq minutes, mais quand même, ça paraît bien chanté.

La mise en scène de Ponelle est euuuuuh, enfin euuuuuuh, spéciale et ultra-littérale à la fois. Il semble que la fête du premier acte soit inspirée de Fellini. Enfin, c'est ce qui se dit dans les milieux autorisés qui ont eu le courage de regarder jusqu'au bout.

Une chose toutefois, beaucoup de mises en scène négligent de faire comprendre les sacrifices de Rigoletto et son projet social en construisant une villa de bon goût pour sa fille dans le quartier respectable et chic de la ville, ici Ponelle le rend très bien (sauf cette stupide histoire de bon goût mais qu'importe) et évite le clapier à lapin, le bunker nazi ou autres.

Je pense que ça reste une très bonne version mais je ne la recommanderais pas à Sauron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) EmptyLun 12 Mai 2008 - 15:22

pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire

Je ne connais pas cette version mais j'imagine sans mal Wixell, chanteur que je n'aime pas du tout. Voix assez froide, avec un fort vibrato et il beugle par dessus tout. Bof, bof, bof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Rigoletto (Verdi, 1851) Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rigoletto (Verdi, 1851)
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Giuseppe VERDI-Nabucco-
» Giuseppe Verdi - Otello d'après Othello
» Luisa Miller - Verdi
» Customize ton Verdi !
» Gwyneth Jones, soprano dramatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: