Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Metteurs en scène d'opéra - les styles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Quelle est la pire production de tous les temps ?
Ring Met Schenk (c'est la bonne réponse)
20%
 20% [ 5 ]
Aida de Tokyo (50-60)
4%
 4% [ 1 ]
Forza de Naples (59)
0%
 0% [ 0 ]
Fledermaus de Neuenfels
0%
 0% [ 0 ]
Flûte de la Fura del Baus
16%
 16% [ 4 ]
Parsifal de Schlingensief
0%
 0% [ 0 ]
Traviata de Zeffirelli
28%
 28% [ 7 ]
Crépuscule de Konwitschny
4%
 4% [ 1 ]
Noces de Strehler
0%
 0% [ 0 ]
Ariadne d'Aix (années 60)
0%
 0% [ 0 ]
Noces de Marthaler
28%
 28% [ 7 ]
Elektra de Hartmann
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 25
 

AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Mises en scène d'opéra   Lun 17 Avr 2006 - 21:53

Quels sont vos goûts en la matière?

Etes-vous plutôt pour les mises en scène traditionnelles (qui respectent le livret et les connotations historiques qui y sont prévues, etc...), pour les mises en scène modernes, ou provocatrices?
Ou bien ça dépend?... Ou peut-être les 2?
Ne me dites pas "j'aime les bonnes mises en scène, qu'elles soient modernes ou pas..." ça ne répond pas à la question.

Pour ma part je suis en général plutôt énervé par ce qu'on appelle les transpositions (par exemple Elektra l'an dernier à Bastille avec les servantes dans le lavomatic, Chrysothémis en tailleur... ou bien le Ring de Chéreau en costards qui change d'époque à chaque journée), mais, bien que plus naturellement porté par les mises en scène traditionnelles où seul le compositeur et le librettiste s'expriment (et pas le metteur en scène qui veut faire son malin et se croit plus intelligent que tout le monde) et où leur volonté est respectée (je préfère que le spectateur soit libre de son interprétation plutôt que d'en avoir une figée qui soit celle d'un metteur en scène prétentieux), je ne suis pas contre certaines mises en scène modernes particulièrement réussies ou adéquates. (les mises en scène de Kupfer par exemple, notamment dans son Ring futuriste, ce n'est pas à proprement parlé une transposition, c'est plutôt intemporel je trouve, comme la mise en scène de Wilson)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 22:54

Je t'ai aiguillonné, je crois. Very Happy

Pour ma part, je préfère les mises en scène épurées, que les décors soient transposés ou non. Cela permet au metteur en scène de se débarrasser du fatras décoratif pour livrer une vraie lecture, sans forcer les analogies ou transpositions. Comme costumes, l'idéal se trouve dans des vetements sans coutures apparentes, des sortes de pyjamas qu'on ne peut rattacher à aucune époque. J'aime énormément Giuseppe Frigeni, qui dispense des pistes au spectateur, de façon contruite (pas une collection de trouvailles), mais sans lui livrer une grille de lecture exclusive et préfabriquée.

Je suis par principe opposé aux transpositions, parce qu'elles changent les codes de l'époque de composition, et qu'aucune époque n'est strictement équivalente. Au mieux, on trouve des échos. C'est souvent un moyen de stimuler l'imagination du metteur en scène - ou de masquer son manque d'idées. A mon sens, elles devraient rester exceptionnelles, lorsqu'une conception les justifie vraiment. Elles n'empêchent cependant pas de faire de bonnes mises en scène, lorsque la transposition reste secondaire (et donc inutile, mais passons).

Mais le pire, pour moi, est sans doute la mise en scène traditionnelle de l'Italie des années 50 (le Rheingold de Schenk, le Boccanegra du Met également, dans le genre). L'absence d'idée est la norme, les décors font tout. Je préfère encore des provocations à trois sous, au moins ça force à réfléchir. Une mise en place statique, sans idées, c'est insupportable.


A titre d'exemple, j'ai bien aimé le Ring de Stuttgart (Prologue et Troisième journée). Une lecture du Rheingold dans le milieu judiciaire, avec une mise en lumière assez précieuse des rapports, des nécessités, des violences, du droit qui seront à l'origine des trois journées. Le travail aurait pu être plus fouillé, et il demeure très vilain à regarder, néanmoins c'est intéressant. Le Götterdämmerung de Konwitschny, lui, était vraiment bric-à-brac, sans queue ni tête, mais de la provocation à la petite semaine, bon enfant au total. C'était sans intéret mais ne m'a pas dérangé le moins du monde.

Au fond, je userais peut-être pour la généralisation de la mise en espace. Aucune violence faite une spectateur, un peu d'animation, et tout dans l'imaginaire.


Au total, je préfère donc les mises en scène très "essentielles", mais je supporte très bien les modernes et traditionnelles, pourvu qu'il y ait un minimum de fond . Le pire est peut-être plus du côté du joli que du provocant, à mon goût.
Et pour échapper aux sottes transpositions ou aux décors inutiles, je suis prêt à tout voir en "mise en espace".


*****


P.S. : J'ai résumé grossièrement les "modernes" à la transposition, mais c'est beaucoup plus complexe que cela.
On pourrait dire :
- traditionnelles : les statiques OU celles qui laissent parler l'oeuvre seule OU celles qui jouent sur les beaux costumes (on peut donc inclure certaines transpositions du type Joël) ; pour elles , l'opéra reste du domaine du rêve façon Disney
- modernistes : les transpositions construites OU les démonstrations OU les provocations OU l'esthétique de la grisaille qui vise à aller au delà du decorum ; pour elles, l'opéra est un traité de philosophie aride

Manière de faire une grossière distinction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:00

DavidLeMarrec a écrit:

A titre d'exemple, j'ai bien aimé le Ring de Stuttgart (Prologue et Troisième journée). Une lecture du Rheingold dans le milieu judiciaire, avec une mise en lumière assez précieuse des rapports, des nécessités, des violences, du droit qui seront à l'origine des trois journées. Le travail aurait pu être plus fouillé, et il demeure très vilain à regarder, néanmoins c'est intéressant. Le Götterdämmerung de Konwitschny, lui, était vraiment bric-à-brac, sans queue ni tête, mais de la provocation à la petite semaine, bon enfant au total. C'était sans intéret mais ne m'a pas dérangé le moins du monde.

C'est pas le pire qu'on puisse imaginer en termes de transposition??? Shocked
Où est Wagner là-dedans?
Tu préfères une mise en scène qui détruit l'oeuvre, la contredit, plutôt qu'une qui la respecte au lieu de la parasiter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:04

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

A titre d'exemple, j'ai bien aimé le Ring de Stuttgart (Prologue et Troisième journée). Une lecture du Rheingold dans le milieu judiciaire, avec une mise en lumière assez précieuse des rapports, des nécessités, des violences, du droit qui seront à l'origine des trois journées. Le travail aurait pu être plus fouillé, et il demeure très vilain à regarder, néanmoins c'est intéressant. Le Götterdämmerung de Konwitschny, lui, était vraiment bric-à-brac, sans queue ni tête, mais de la provocation à la petite semaine, bon enfant au total. C'était sans intéret mais ne m'a pas dérangé le moins du monde.

C'est pas le pire qu'on puisse imaginer en termes de transposition??? Shocked
Où est Wagner là-dedans?
Tu préfères une mise en scène qui détruit l'oeuvre, la contredit, plutôt qu'une qui la respecte au lieu de la parasiter?
En outrant un peu mon propos, c'est plus ou moins ce que je dis.

Disons que je fonctionne à rebours de qu'on pourrait penser. Je m'explique :
- une version qui représenterait littéralement, sans rien faire, une oeuvre que je connais (ou pas, d'ailleurs), m'ennuie. Elle m'enferme dans tout ce qu'il y a de plus rabâché, de plus littéral. Rien à apprendre, que de la redite.
- une version qui fait n'importe quoi ne fait pas écran pour moi, et même son n'importe quoi peut stimuler ma réflexion ; au pire, le décalage entre la musique et la scène peut éviter l'ennui. Il y a au moins l'avantage de la surprise.

Je me sens plus prisonnier de la littéralité que du massacre, paradoxalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:06

Et pour celui qui ne connaît pas l'oeuvre, tu imagines la catastrophe?...

Pour ma part, l'intérêt je le cherche plus du côté de la musique, même pour une oeuvre que je connais par coeur, et des interprètes, que du côté d'un metteur en scène qui vient faire son malin; sa nouveauté à lui ne m'intéresse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:12

DavidLeMarrec a écrit:
- une version qui représenterait littéralement, sans rien faire, une oeuvre que je connais (ou pas, d'ailleurs), m'ennuie.

Ca revient à dire que l'oeuvre elle-même t'ennuie et ne suffit plus à ton bonheur... non?

Idem pour une oeuvre instrumentale, tu préfères si l'interprète rajoute quelques pains ou bien joue une sonate de Chopin sur un synthé Casio pour la nouveauté? Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:12

Xavier a écrit:
Et pour celui qui ne connaît pas l'oeuvre, tu imagines la catastrophe?...
Je ne conseillerais pas à quelqu'un d'aller voir un opéra sans connaître l'oeuvre, et surtout pas avec n'importe quel metteur en scène. Dans un sens comme dans l'autre, ça peut faire des ravages : l'ennui dans un cas, le dégoût dans l'autre.

Je ne dis pas que je suis satisfait des mises en scènes d'aujourd'hui, bien au contraire, puisqu'on nous fait du vilain et du provoquant partout. Je remarquais simplement que le Met était très largement pire pour moi (ennui intersidéral) que Konwitschny (ni chaud ni froid).


Citation :
Pour ma part, l'intérêt je le cherche plus du côté de la musique, même pour une oeuvre que je connais par coeur, et des interprètes, que du côté d'un metteur en scène qui vient faire son malin; sa nouveauté à lui ne m'intéresse pas.
Moi ça m'intéresse, et beaucoup, pourvu qu'il ait quelque chose à dire. Le problème avec une mise en scène planplan est que souvent les artistes ne se donnent pas autant, alors que mis en danger avec une mise en scène n'importe quoi, ils donnent presque aussi bien que dans une mise en scène.
Compare les bandes son du Boccanegra dont je te parlais avec le Parsifal de Schliegensief, manière de prendre les deux pires horreurs imaginables. Le Parsifal est beaucoup plus tendu et intéressant, même si je suis ravi de ne pas avoir eu à subir le travail de sape de ce cinglé (c'est peut-être le seul cas où je préfèrerais le Met).

Si je vais voir une oeuvre en scène, tant qu'à faire, si je peux avoir plus que la musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:16

Xavier a écrit:
Ca revient à dire que l'oeuvre elle-même t'ennuie et ne suffit plus à ton bonheur... non?
Disons que si je la connais, je préfère apprendre quelque chose de neuf. Si c'est pour me montrer ce que je sais déjà, ça perd largement de son intérêt. La réitération pure ne m'intéresse pas.

Citation :
Idem pour une oeuvre instrumentale, tu préfères si l'interprète rajoute quelques pains ou bien joue une sonate de Chopin sur un synthé Casio pour la nouveauté? Confused
Quitte à jouer le paradoxe jusqu'au bout (et comme Sofro n'est pas là...), je dois dire que je ne suis pas gêné par les pains plus que ça. Ce qui compte avant tout, c'est le discours tenu, le souffle de l'interprétation. C'est particulièrement sensible pour le chant, où j'aime bien les petits formats à la limite (parfois passée) de la rupture, parce qu'il y a cette tension-là.

Plutôt Ligendza que Nilsson en Isolde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:17

En même temps, je comprends quelque chose, c'est que nous n'en sommes pas du tout au même point dans notre parcours opératique, moi ça fait relativement peu de temps que j'aime vraiment l'opéra.
Toi tu as vu au moins 7-8 mises en scène différentes de toutes les oeuvres que tu aimes, donc tu cherches de la nouveauté plus que du respect de l'oeuvre.

Pour moi une oeuvre doit se suffire à elle-même sans l'intervention d'un metteur en scène zélé, dire "c'est du 1er degré" pour une mise en scène classique... oui, c'est le 1er degré qui est représenté, et cela laisse toute latitude au spectateur pour se faire son interprétation de l'oeuvre, et je préfère cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:21

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Ca revient à dire que l'oeuvre elle-même t'ennuie et ne suffit plus à ton bonheur... non?
Disons que si je la connais, je préfère apprendre quelque chose de neuf. Si c'est pour me montrer ce que je sais déjà, ça perd largement de son intérêt. La réitération pure ne m'intéresse pas.

C'est là que nous divergeons; pour une oeuvre passionnante, nul besoin d'interprétation farfelue à mon sens. Je n'ai pas l'impression de "tout savoir" sur la Mer de Debussy, sur le Ring... contrairement à toi si j'ai bien compris.

DavidLeMarrec a écrit:
Plutôt Ligendza que Nilsson en Isolde.

Je n'ai pas entendu Ligendza en Isolde, mais dans l'idée je suis plutôt de ton avis là-dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:40

DavidLeMarrec a écrit:

Je ne conseillerais pas à quelqu'un d'aller voir un opéra sans connaître l'oeuvre

Et quand c'est une oeuvre nouvelle?... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:44

Xavier a écrit:
En même temps, je comprends quelque chose, c'est que nous n'en sommes pas du tout au même point dans notre parcours opératique, moi ça fait relativement peu de temps que j'aime vraiment l'opéra.
Toi tu as vu au moins 7-8 mises en scène différentes de toutes les oeuvres que tu aimes,
Non, non, pas exactement ! J'ai surtout entendu ces oeuvres, de nombreuses fois pour certaines, mais entendu.
En plus, vu les titres biscornus qui sont mes références, si je voyais une seule fois Thora, Polyphème, Antikrist ou Ocean of Time sur scène, je m'estimerais très heureux.

Citation :
donc tu cherches de la nouveauté plus que du respect de l'oeuvre.
Ce n'est pas exact. Je cherche avant tout un discours sur l'oeuvre, nouveau ou pas. Une mise en scène qui ne dit rien est une mise en scène inutile.

Mais attention, discours ne signifie ni élucubration, ni grille de lecture philosophisante. Un opéra n'est pas un lieu de démonstration théorique !

En fait, je me moque éperdument de l'époque des costumes (moins ils sont datables, mieux c'est), ce qui compte est vraiment le discours du metteur en scène derrière.


Citation :
Pour moi une oeuvre doit se suffire à elle-même sans l'intervention d'un metteur en scène zélé, dire "c'est du 1er degré" pour une mise en scène classique... oui, c'est le 1er degré qui est représenté, et cela laisse toute latitude au spectateur pour se faire son interprétation de l'oeuvre, et je préfère cela.
Oui, le premier degré en mise en scène, je ne supporte pas, je préfère une version de concert.
Le pire est que ces metteurs en scène ne font parfois pas les didascalies (du genre Wilson...). J'aime bien Wilson dans certaines oeuvres, d'ailleurs (Gluck).

Mais on peut faire quelque chose de très proche du texte et de l'époque qui dise suffisamment. J'avais beaucoup aimé le Cos`i de Toffolutti (un décorateur, à l'origine !), tout en costumes XVIIIe, assez statique. Néanmoins il y avait un jeu, dans la gestique, qui laissait entendre les causes de chacun des actes décrits par le livret. C'est très peu de choses, c'est une mise en scène très traditionnelle, et pourtant c'était intéressant.


Citation :
C'est là que nous divergeons; pour une oeuvre passionnante, nul besoin d'interprétation farfelue à mon sens.
Ce n'est pas ce que je dis ! Je raisonne à partir du pire : tant qu'à réprouver, je suis plus à l'aise avec du n'importe quoi qu'avec du premier degré creux.
Sinon, toute interprétation cohérente me va, mais tu avais précisément interdit cette réponse... batman


Citation :
Je n'ai pas l'impression de "tout savoir" sur la Mer de Debussy, sur le Ring... contrairement à toi si j'ai bien compris.
Oui, évidemment, je connais par choeur le Ring, je chante la ligne des contrebasses du II de Götterdämmerung (à la sixte, c'est plus confortable) tous les matins sous ma douche. Rolling Eyes

Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire. Si je veux en apprendre plus dans une mise en scène, c'est bien qu'il reste de la marge...
Une mise en scène qui se contente de ne rien dire me fait préférer une écoute studieuse, livret ou partition en main, chez moi, j'ai plus de chances d'apprendre.


Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Plutôt Ligendza que Nilsson en Isolde.

Je n'ai pas entendu Ligendza en Isolde, mais dans l'idée je suis plutôt de ton avis là-dessus...
Ligendza n'a pas toutes les notes (grave très petit, aigus souvent craqués), mais elle a l'engagement et la grâce. Tant pis si la partition est un peu malmenée, Wagner n'avait qu'à pas l'écrire n'importe comment. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:46

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Je ne conseillerais pas à quelqu'un d'aller voir un opéra sans connaître l'oeuvre

Et quand c'est une oeuvre nouvelle?... Laughing
Eh bien c'est souvent très frustrant, parce qu'on n'a pas le livret à l'avance, sans parler de la partition !

Alors on y va quand même, mais en rageant de ne pouvoir mieux préparer la soirée.

Du coup, on lit l'oeuvre qui a inspiré le livret (généralement massacré par les élucubrations du compositeur qui ne sait pas adapter une situation dramatique), manière de relever les variations et d'avoir une idée du contexte initial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:49

DavidLeMarrec a écrit:

Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire.

Je veux dire que je préfère approfondir une oeuvre via la partition, une écoute attentive, et des interprètes, que par une interprétation bizarre, qui se veut nouvelle, ou une mise en scène qui se veut provocatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:54

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire.

Je veux dire que je préfère approfondir une oeuvre via la partition, une écoute attentive, et des interprètes, que par une interprétation bizarre, qui se veut nouvelle, ou une mise en scène qui se veut provocatrice.
On est entièrement d'accord là-dessus. A tel point que je n'achète pas de DVD, ou alors sans regarder l'image...

Ma question portait sur le fait que je connaisse supposément tout, je ne comprends pas bien comment tu en arrives là. Mais je crois deviner, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 17 Avr 2006 - 23:59

Parce que tu disais "si c'est pour me rabâcher ce que je sais déjà", alors que pour moi ça ne sera jamais rabâché, il y a toujours à découvrir, même dans une unique (bonne) version d'une oeuvre, si elle est passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:01

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire.

Je veux dire que je préfère approfondir une oeuvre via la partition, une écoute attentive, et des interprètes, que par une interprétation bizarre, qui se veut nouvelle, ou une mise en scène qui se veut provocatrice.
On est entièrement d'accord là-dessus. A tel point que je n'achète pas de DVD, ou alors sans regarder l'image...

Par contre moi je préfère un DVD pour découvrir un opéra... en ayant soin de défricher un tant soit peu le minimum à savoir sur le livret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:04

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire.

Je veux dire que je préfère approfondir une oeuvre via la partition, une écoute attentive, et des interprètes, que par une interprétation bizarre, qui se veut nouvelle, ou une mise en scène qui se veut provocatrice.
On est entièrement d'accord là-dessus. A tel point que je n'achète pas de DVD, ou alors sans regarder l'image...

Par contre moi je préfère un DVD pour découvrir un opéra... en ayant soin de défricher un tant soit peu le minimum à savoir sur le livret.
Je trouve que c'est un vrai confort, oui, et je le recommanderais à d'autres que moi. Mais j'aime trop le contact avec la langue pour lever les yeux du livret ou de la partition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:06

Xavier a écrit:
Parce que tu disais "si c'est pour me rabâcher ce que je sais déjà", alors que pour moi ça ne sera jamais rabâché, il y a toujours à découvrir, même dans une unique (bonne) version d'une oeuvre, si elle est passionnante.
Ce que je veux dire par là, c'est que le metteur en scène qui ne fait que les didascalies ne m'apprend pas plus que ces didascalies. Je peux méditer sur le livret avec ou sans son travail, du coup, et je ne l'ai pas attendu.
Alors payer une place pour faire un boulot qu'on peut réaliser chez soi plus sérieusement et mieux assis, pas vraiment. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:06

Tu peux toujours mettre les sous-titres dans la langue originale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:09

Xavier a écrit:
Tu peux toujours mettre les sous-titres dans la langue originale...
Oui, à condition de la lire couramment...

Pas forcément besoin du livret si on connaît la langue et que les chanteurs ne sont pas des gorets.

Et puis avec le livret, on n'est pas tributaire du temps d'affichage. Idéal pour l'immersion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
avatar

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:39

Allant très peu au concert, je suis limite "hors sujet".

J'ai quand même bougé mes fesses trois quatre fois.

Je ne surprendrai personne en disant que je préfère les représentations "traditionnelles" et que j'ai eu quelques descentes d'organes en découvrant certains spectacles baroques récents (je pense surtout aux Paladins de Rameau par les Arts Flo).

Ça a été l'occasion pour William Christie de sortir une belle conner*** :

Citation :
... Le fait que, pour certains, cette musique évoque le bon vieux temps, celui des concerts à bougies, des chaises à porteurs, et puis les privilèges, et puis l’Ancien Régime, me semble répugnant !

Cela explique certaines des réactions entendues après « Les Paladins », telle dame regrettant, l’air pincé, qu’on fasse ainsi « voyager Rameau en banlieue », tel monsieur m’accusant d’avoir transformé ce délicat compositeur en « faiseur de revue nègre »…

Tous ces gens croient qu’il existe une tradition XVIIIe, le spectacle qui ne fait pas de bruit, BCBG, mettant en scène des gens à perruques et robes Watteau, des danses style menuet, anodines et un peu bêbêtes."

http://perso.wanadoo.fr/jean-claude.brenac/Betisier.htm

Du portnawak intégral. Rolling Eyes Ce monsieur, qui conserve malgré tout mon respect, a une bien piètre idée de son public !

J'ajoute que j'ai pour les "représentations traditionnelles" une curiosité de quasi profane (curiosité "archéologique" je dois bien l'avouer).

PS : décidément... sale temps sur la musique versaillaise... on avait déjà Niquet qui crachait abondamment dans la soupe... voilà que le père William nous ch*** dans les bottes ! Confused


Dans la galaxie "musique classique", la "vanité" et le "mépris" sont décidément des molécules très abondantes. Confused


Dernière édition par le Mar 18 Avr 2006 - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 0:55

Stanislas Lefort a écrit:
Je ne surprendrai personne en disant que je préfère les représentations "traditionnelles" et que j'ai eu quelques descentes d'organes en découvrant certains spectacles baroques récents (je pense surtout aux Paladins de Rameau par les Arts Flo).
Il est vrai que c'était très inoffensif, et pas profond pour deux sous. Néanmoins, ça se consommait agréablement, avec un certain sens du rythme. Le seul truc, c'est qu'on aurait pu appliquer cette mise en scène au triomphe d'Aïda ou même à une relecture soft du Grand Macabre, mais bon, c'était mignon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 10:51

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-762514@51-721104,0.html

Je viens de tomber dessus, et ça m'a bien fait rire...
Du William Christie pour Stanislas, de la mise en scène ridicule pour Xav, et du Mozart pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
avatar

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mar 18 Avr 2006 - 14:17

Heureusement que là, je n'en ai rien à f**** ! Mr. Green Mon Dieu, mon Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 19 Avr 2006 - 1:30

Ca n'intéresse personne à part David et moi-même?

J'aurais aimé avoir d'autres points de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
avatar

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 19 Avr 2006 - 22:21

DavidLeMarrec a écrit:
et comme Sofro n'est pas là
Erreur fatale!

DavidLeMarrec a écrit:
Mais j'aime trop le contact avec la langue pour lever (...)
Mais l'un n'empêche pas l'autre, mon cher David?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 19 Avr 2006 - 22:50

Xavier a écrit:
Ca n'intéresse personne à part David et moi-même?
J'aurais aimé avoir d'autres points de vue...

Ben.... j'aime les bonnes mises en scène, qu'elles soient modernes ou pas...

Du moment que ce ne soit pas incohérent ou hors de propos avec le livret, et qu'il y ait des idées interessantes qui mettent en valeur ou éclairent ce que le texte et la musique laissent dans l'ombre, je supporte tout.
Dans Pelleas, le décor/costume 19eme siècle passe très bien car la pièce est intemporelle, et le livret très vague sur la manière de la représenter. Alors que le Ring, c'est une autre paire de manche, Wagner ayant dejà détaillé à fond la manière de représenter ses oeuvres, il y a beaucoup moins de place à la création et l'inventivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Mer 19 Avr 2006 - 23:52

Bezout a écrit:

Ben.... j'aime les bonnes mises en scène, qu'elles soient modernes ou pas...

Xavier a écrit:

Ne me dites pas "j'aime les bonnes mises en scène, qu'elles soient modernes ou pas..." ça ne répond pas à la question.

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Jeu 20 Avr 2006 - 20:25

Eh oh j'ai répondu après plus sérieusement hein... :cyclops:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
avatar

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 6 Aoû 2006 - 20:05

Lu dans operabaroque.com

Citation :


Pierre Hantaï dans Classica - juillet/août, à propos de l'opéra

"...la situation est aujourd'hui dans ce domaine tellement navrante que je ne pourrais y trouver ma place. Tout le travail fait par les musiciens ces trente dernières années est remis en cause par ce qu’on voit sur scène, que ce soit dans Monteverdi ou dans Verdi, c’est toujours la même batterie de cosmonautes, d’uniformes nazis, femmes nues sous la douche, rappeurs, toutes ces choses volontairement « décalées » et censées réactualiser l’oeuvre, alors que dans la fosse, on trouve des instruments anciens et des chefs qui, par opportunisme, je suppose, collaborent au massacre."

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81155
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Dim 6 Aoû 2006 - 20:08

Cela dit, préfèrerait-on que tous les chefs fassent comme Leonhardt ?

(Oui s'ils dirigent comme Leonhardt, OK, mauvais exemple.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 1:58

Citation :
Pour ma part je suis en général plutôt énervé par ce qu'on appelle les transpositions (par exemple Elektra l'an dernier à Bastille avec les servantes dans le lavomatic, Chrysothémis en tailleur...
J'ai beaucoup aimé cette mise en scène moi... J'étais avec un ami à la première je lui ai dit "Pierre tu vois là ils vont siffler le metteur en scène" il ne m'a pas cru... bronca quand le pauvre homme est arrivé... J'ai trouvé que le personnage d'Electre était particulièrement réussi: une espèce de clocharde gigantesque et effrayante... J'ai aimé avant tout parcequ'il y avait une bonne utilisation de l'espace... ça bougeait pas mal... j'ai particulièrement aimé l'arrivée d'Egisthe... c'était jouissif avec cette petite lampe torche, cette façon dont elle le conduit à la mort avec ce sourire à la bouche... ET puis la danse finale... Electre qui s'arrête plusieurs fois et qui tombe... Non c'était vraiment un bon spectacle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:05

Citation :
(je préfère que le spectateur soit libre de son interprétation plutôt que d'en avoir une figée qui soit celle d'un metteur en scène prétentieux)
Alors là je pense tout le contraire de toi... J'aime avant tout que le metteur en scène me propose quelque chose... S'il est simplement illustratif je préfère pas de mise en scène du tout ou écouter les cd à la maison... L'opéra est un spectacle vivant et pour qu'il vive il faut un renouvellement dans les représentations... Wagner a detesté la mise en scène de son premier ring... Bref je préfère qu'on me propose des choses nouvelles quitte à ne pas aimer comme le Tristan de Sellars et Violla... Mais je commence à comprendre quelque chose: après avoir vu trois spectacles de Sellars je m'aperçoit que je n'aime pas son travail... idem pour Laurent Pelly... On a des affinités avec des compositeurs qu'ils soient classiques ou révolutionnaires... on a aussi des affinités avec des metteurs en scène qu'il soient classiques ou non... Bref... Il faut parler des metteurs en scène de façon nominative et non porter des critiques généralisantes contre "les mises en scènes contemporaines" ça veut rien dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:18

C'est bizard....On ne parle pas de musique alors que la question de la mise en scene d'opéra reste à mon sens toute entiere dans cette question : Coment donner chair à de la musique ????
Contemporaine ou traditionelle on s'en fout je trouve....
Le truc c'est qu'il faut que "ca" existe sur scene...Les pseudo invention n'ont souvent au theâtre comme ailleurs que le but d'eviter la question "Comment faire exister ça " ????
Il faudrait voir la mise en scene avec la même exigence que celle de la musique....Une main qui se déplie un quart de seconde trop tard et tout est rater..La direction d'acteur c'est aussi de la mise en scene.
Je ne croit pas que l'opera soit du théâtre mais quand même il s'agit bien d'une entreprise de "charnellisation" (desolés pour ce néologisme de bazar mais le mot incarnation est un peu trop conoté a mon gout)
Rentrer dans l'oeuvre et lui donner corp et pas seulement au sens figurer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:22

Sauron le Dispensateur a écrit:
On a des affinités avec des compositeurs qu'ils soient classiques ou révolutionnaires... on a aussi des affinités avec des metteurs en scène qu'il soient classiques ou non... Bref... Il faut parler des metteurs en scène de façon nominative et non porter des critiques généralisantes contre "les mises en scènes contemporaines" ça veut rien dire...

Oui je suis d'accord, ma critique portait sur un certain nombre de mises en scène qui se veulent "modernistes" et proposent souvent un peu n'importe quoi, mais il n'y a pas lieu de généraliser en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:24

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Pour ma part je suis en général plutôt énervé par ce qu'on appelle les transpositions (par exemple Elektra l'an dernier à Bastille avec les servantes dans le lavomatic, Chrysothémis en tailleur...
J'ai beaucoup aimé cette mise en scène moi...

C'est le premier avis positif que j'entends sur cette mise en scène...
Après que ça m'ait saoulé, je me suis assoupi quelque temps... Heureusement que Polaski était là, bien que pas au mieux vocalement.
Et Klytemnestre en vieille bourgeoise... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:39

Citation :
Contemporaine ou traditionelle on s'en fout je trouve....
Le truc c'est qu'il faut que "ca" existe sur scene...Les pseudo invention n'ont souvent au theâtre comme ailleurs que le but d'eviter la question "Comment faire exister ça " ????
Il faudrait voir la mise en scene avec la même exigence que celle de la musique....Une main qui se déplie un quart de seconde trop tard et tout est rater..La direction d'acteur c'est aussi de la mise en scene.
Je suis tout à fait d'accord avec toi... J'ai entendu des gens me dirent qu'il " s'en foutaient de la mise en scène... qu'ils écoutaient la musique" Mais alors pourquoi diable le compositeur s'est cassé les pieds à écrire un livret!!! Bref je crois que pour réussir une mise en scène il faut s'en prendre au sens général du livret, définir l'ambiance générale de l'oeuvre plus qu'une époque, définir le caractère de chaque personnages et ses relations avec les autres personnages. Enfin il faut une bonne dose d'imagination pour ne pas faire du déjà vu et faire bouger tout ce petit monde sur scène... en cela la mise en scène de Lucia de Serban m'a scotché sur place... idem pour le Ring de Kupfer: tout est étudié, chaque instant... Le résultat: les metteurs en scène son quasi-systématiquement sifflés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:43

Citation :
C'est le premier avis positif que j'entends sur cette mise en scène...
Après que ça m'ait saoulé, je me suis assoupi quelque temps... Heureusement que Polaski était là, bien que pas au mieux vocalement.
Et Klytemnestre en vieille bourgeoise...
Je ne dis pas que ce soit la meilleure mise en scène que j'ai pu voir... Tu devais être d'humeur ronchonne avec un a-priori négatif à cause du lavomatique... que d'histoires pour un lavomatique... En tout état de cause on ne peut pas dire "il s'est foutu de nous et il a fait n'importe quoi"... et qu'as tu pensé de Donhnany? J'ai trouvé ça superbe personnelement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:50

En fait ce qui m'interesse c'est (mais on en a parler sur le topic des operas au cinema) ce qui peut être "mis en jeu et en enjeu" et le justifier le raport a la mise en forme...Vu d'une certaine maniere un "ne me touchez pas , ne me touchez pas Ou je me jette à l'eau" est vite ridicule comment faire que cela non seulement existe mais que ca restitue de l'enjeu ????

Pour ce qui est de l'idée génerale ...A vrai dire je me méfie des idées...et aussi des generaux Very Happy ....
Je suit plus (hyper)sensible au details..
Souvent le metteur en scene a une idée ......Et c'est la que le malheur comence..Pour justifier la pertinence de cette idée il va tordre l'oeuvre dans tout les sens....Quite a rater ce qui est essentiel en elle et d'un interet bien superieur a son idée a lui.


Dernière édition par le Lun 22 Jan 2007 - 3:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:56

Citation :
Pour ce qui est de l'idée génerale ...A vrai dire je me méfie des idées...et aussi des generaux ....
Je n'ai pas parler d'idée mais de "sens général" de l'oeuvre... si tu comprend pas que dans le ring il est question de pouvoir c'est pas la peine par exemple... toi aussi tu te tords un peu les idées dans la tête quand tu parles de mise en forme kezako? Le thé^^atre c'est à la fois de la littérature puisqu'il faut comprendre le texte et puis un certain sens du concret... des idées quoi... comme Kupfer et l'oiseau dans le II de Siegfried... Et je pense qu'il faut partir des personnages c'est l'essentiel... il faut "voir" les personnages et définir ainsi leurs réactions sur scène... Pour ce qui est du décor il doit restituer l'ambiance qu'on veut donner... C'est un peu le pbe de Wilson: il nous donne des ambiances et ça s'arrête-là... Dans un livret comme La Femme sans Ombre c'est fatal: on comprend rien à l'histoire si on ne la connaît pas d'avance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80115
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 2:58

Sauron le Dispensateur a écrit:
et qu'as tu pensé de Donhnany?

Bien mais pas extraordinaire.
On en avait parlé à l'époque: http://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/Concerts-f7/Fin-d-annee-a-Bastille-t89.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:02

Ce que je veut dire par la c'est que parfois pour justifier une idée generale on va la mettre en premier plan dans toutes les scene (c'est ce que fait dailleurs Wilson dans ces mise en scene de theatre que je connait contrairement a celle d'opera)
Genre : Je pense que Marivaux parle de rupture de classe sociale donc la scene ou blaise et lisette tombe amoureux est a lire et a jouer selon les code marxiste. ( je grossit le trait volontairement pour etre plus clair)
Le danger de l'idée generale c'est qu'elle risque de passer a coté de l'instant ...de l'intensité de la situation..et de bien d'autres choses.
Enfin je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:14

je reconait que cette atitude a l'avantage de parfois de creer une tension qui justement "tend" l'oeuvre mais elle risque bien souvent d'en tuer les richesses, les nuance et même les contradiction qui la constitue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:16

Citation :
Le danger de l'idée generale c'est qu'elle risque de passer a coté de l'instant ...de l'intensité de la situation..et de bien d'autres choses.
Enfin je trouve...
Je suis d'accord avec toi... c'est un écueil à éviter... disons qu'il faut sans cesse jongler entre les deux... mais il ne faut pas perdre de vue l'idée générale... C'est la même chose quand tu écris sérieusement sur un sujet. Il faut être capable de faire la synthèse d'un ensmble de faits contradictoires parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:22

En prenant garde que cette synthese ne soit pas réductrice....Ce qui est en soi une sorte de paradoxe....!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:25

Citation :
En prenant garde que cette synthese ne soit pas réductrice....Ce qui est en soi une sorte de paradoxe....!

Mais la vie est improbable, contradictoire et souvent paradoxale... on jongle tous avec un tas d'aspirations et désirs contradictoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:29

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
En prenant garde que cette synthese ne soit pas réductrice....Ce qui est en soi une sorte de paradoxe....!

Mais la vie est improbable, contradictoire et souvent paradoxale... on jongle tous avec un tas d'aspirations et désirs contradictoires...


Je suit pleinement d'accord acec ça !
D'ou le risque de l'obsesion de la synthese..De " l'IDEE" generale qui risque de passer a coté de cete improbable et autres traits que tu évoques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
avatar

Nombre de messages : 7003
Age : 34
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:32

Citation :
Je suit pleinement d'accord acec ça !
D'ou le risque de l'obsesion de la synthese..De " l'IDEE" generale qui risque de passer a coté de cete improbable et autres traits que tu évoques
Aspiration contradictoire: poursuivre cette conversation intéressante ou finir de préparer un exposé que je dois présenter demain matin... eh tout à l'heure... bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Muet ventriloque
avatar

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   Lun 22 Jan 2007 - 3:34

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Je suit pleinement d'accord acec ça !
D'ou le risque de l'obsesion de la synthese..De " l'IDEE" generale qui risque de passer a coté de cete improbable et autres traits que tu évoques
Aspiration contradictoire: poursuivre cette conversation intéressante ou finir de préparer un exposé que je dois présenter demain matin... eh tout à l'heure... bonne nuit!


Fais une synthese ! Very Happy


Bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autourdelatartemoder.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Metteurs en scène d'opéra - les styles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Metteurs en scène d'opéra - les styles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Wagner - La Tétralogie (DVD) (2)
» Mises en scène d'opéra
» Entrée en scène de johnny à St Etienne
» la position de vos ampli sur scène
» Les différents styles de metal (pas gag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: