Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Koechlin - Quintette avec Piano Op.80

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 4:55

« La plus marquante, peut-être, de mes œuvres »
Charles Koechlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 4:55

I) Une Œuvre faisant la quasi unanimité

A) Les (nombreux) conquis

.Sud273
- Je viens d'écouter deux fois de suite ce quintette op 80 de Koechlin, et la surprise est totale! j'étais déjà convaincu par avance de l'importance de ce grand compositeur, mais là ça dépasse vraiment tout ce que j'ai pu entendre de sa musique de chambre.
On à peine à croire qu'un tel sommet soit passé sous silence: je lis qu'il s'agirait d'une pièce publiée après sa mort, ce qui expliquerait dans une certaine mesure qu'on la connaisse mal, et l'extraordinaire liberté de ton de l'écriture. Profondeur sans pareil et recueillement, ce quintette donne vraiment une impression d'étrangeté mystérieuse: dans le finale seulement on reconnaîtrait peut-être quelques traces de danses françaises. Quand on pense au bruit que l'on a fait du quintette de Franck, et même du (long) quintette de Schmitt: ici justement il n'est pas question de faire du volume, tout se déroule avec une simplicité de moyens et une évidence parfaite, la moindre note a son poids.
Merci pour cette incroyable découverte.
- Ce début du troisième mouvement avec cette énonciation d'intervalles au piano, comme un violon qui s'accorde, c'est vraiment unique. Je me demande si c'était écrit pour le concert, ça parait tellement hors-norme.


.natrav
- C'est épique et passionné. Moderne mais pas abscons. Un régal ! cheers
Spoiler:
 
[note Crapio : notre papa pingouin a conseillé à plusieurs reprises le Quintette à ceux qui voulaient (re)découvrir Koechlin]


.Jerome
- Je suis vraiment fasciné par la profondeur harmonique, au sens propre : souvent des basses très graves, et des aigus qui paraissent presque étrangers tellement ils sont perchés.
Sinon, je suis également frappé par le rôle peu conventionnel du piano : souvent dépouillé, en retrait, squelettique (mouvement 3), il laisse beaucoup les cordes chanter, et abandonne souvent le rôle traditionnel d'accompagnateur (basses et rythmique en accords) qu'on peut lui donner dans ce type de formation.


.WoO
- J'ai écouté à trois reprises le quintette pour piano et cordes. Chaque mouvement développe quelque chose de très différent et possède une personnalité très marquée. J'aime énormément le premier, sans doute le mouvement que je préfère, à la fois sombre et énigmatique, je ne vois pas le temps passer et je pourrais l'écouter en boucle. Le deuxième est une véritable tornade sonore, extrêmement véhémente et impressionante à son apogée. J'aime bien le début du troisième mais par la suite je finis immanquablement par décrocher... peut-être trop "squelettique" comme le notait jerome plus haut. Enfin j'aime beaucoup le quatrième et dernier mouvement, sauf peut-être sur la fin, avec un piano mélodique qui s'affirme fièrement et dialogue superbement avec les cordes.


.Crapio
- Le Piano Quintette est vraiment Un gros choc comme jamais, incomparable : j'ai enfin trouvé quelqu'un à la mesure des plus grands cheers
- Ca m'a saisi instantanément, dès la première écoute et me parle profondément.
- C'est un sommet dramatique (au sens théatral) ce quintette je ne connais vraiment pas mieux. Les quatuors 7 8 9 de Shosta peut être s'en rapprochent (seulement dans l'aspect "génie dramatique").
- Le premier mouvement est vraiment captivant, hypnotisant, vraiment mon préféré, même si je conçois ce quatuor comme une unité qu'il est vraiment difficile de choisir : c'est statique, funeste, amélodique, introverti, un peu malsain, les violons dessinent une plainte discrète, sur les doux et sourds accords du piano. Et il y a ce crescendo !
Les choses s'accélèrent dans le deuxième mouvement et on retrouve le côté "macabre" certes mais plus du tout passif loin de là (!) : un Scherzo totalement agité, allant jusqu'au machiavélique voire à l'halluciné ; quel contraste avec le premier mouvement ! Je n'arrive pas à concevoir qu'on ne puisse pas être sensible à ça ! Puis finalement retour à la passivité du premier mouvement qui annonce la fin du combat : Magique.
Le troisième mouvement est d'une méditation incroyable : les accords des cordes en ligne d'horizon accompagnée de la douce ligne mélodique très lente, très intimiste du violon ou du piano, moi ça m'hypnotise. Puis le piano commence à esquisser une mélodie plus rythmée plus dansante, plus mélodique vers le milieu du mouvement annonçant déjà l'issue finale...
...celui du 4ème mouvement : "La Joie" affirmée d'office par le piano qui se libère et la chante. Les cordes elles sont plus introverties, plus apaisées. Le mouvement va consister en un jeu entre cet apaisement et l'affirmation de la joie ! Bon on retrouve quelques accords un peu noirs mais c'est très vite estompé par un final en extase Very Happy
Quel voyage tout de même ! Shocked


.spiritus
- C'est vrai qu'il est génial, ce quintette! Je m'attendais à un truc hyper moderne, et bien même si harmoniquement, c'est très avancé, ce n'est pas bruyant ou cacophonique, loin de là. Au contraire, il y a ici un lyrisme constant vraiment emballant, beaucoup d'émotion, je trouve. Je suis très sensible à ce genre de musique langoureuse, à la fois agréable, fluide et réellement aboutie sur le plan technique. Dans les quatre mouvements, pas un seul ne m'a déplu, et je n'ai pas senti de longueur non plus, au contraire, la pièce s'est déroulée très vite, je n'ai pas senti le temps passer. Pour le reste, je rejoins assez les descriptions qui ont été faites de cette oeuvre vraiment plaisante, un chef d'oeuvre saisissant.


.David
- Après la musique pour violoncelle et piano, [ce quintette] confirme qu'il y a à creuser du côté de la musique de chambre. Very Happy
- Troisième audition de ce quintette. Il n'y a pas à dire, c'est inventif. Le premier mouvement me laisse toujours assez froid, avec cette inventivité objectivement intéressante, mais qui me paraît assez superficielle sur le plan de la nécessité musicale ou expressive. A retenter tout de même.
- Un chef-d'oeuvre absolument majeur
- […] chaque mouvement a son ton... Le deuxième est le plus effarant, je trouve. Mais le quatrième lumineux, assez caractéristique du temps (qu'on songe à la fin de sonate pour violon, aux finals de Le Flem, à la Villanelle de Dukas...), est tout autant délicieux. En revanche, au fil des écoutes, la véhémence du deuxième mouvement fascine vraiment, et puis les harmonies feldmaniennes qui ouvrent le troisième mouvement.
- Vraiment étonnant, très original, et très séduisant. Si l'on fait le parallèle avec le premier Quintette de Fauré que j'écoutais à plusieurs reprise ces jours-ci, au lieu d'une idée, on en rencontre vingt... Assez passionnant, avec de très belles couleurs, des climats très travaillées, mais sans le renfort un peu ostentatoire d'une orchestration chamarrée. Avec la seule écriture musicale, Koechlin déploie le même univers. Beaucoup plus essentiel pour moi, vraiment un grand jalon de la musique de chambre française de l'époque - qui pèche beaucoup par salonnardise. Enthousiasmant, en fin de compte, et de façon croissante aux écoutes.
- Ce Quintette passe en boucle chez moi... C'est vraiment d'une profondeur et d'un raffinement extraordinaires, quelque part entre la tendresse d'un Fauré et les recherches de Debussy, mais je trouve ça plus moderne que le trio de Debussy, par exemple. Vraiment une révélation, je n'ai pas souvenir d'avoir entendu aussi beau dans la littérature de musique de chambre avec piano. En tout cas jamais dans les formations pour quatuor ou quintette avec piano.
- Je l'écoute en moyenne une fois par jour depuis que je l'ai découvert, attention, c'est très addictif. Neutral Ce troisième mouvement qui débute comme du Feldman, ce deuxième qui finit dans un apocalypse assez impensable en musique de chambre... vraiment des choses extraordinaires. Comme tu le dis, il n'y a guère que la thématique du dernier mouvement (chef-d'oeuvre aussi) qu'on puisse rattacher à des choses de connues.
- On a peine à imaginer que les tiroirs contiennent de tels chefs-d'oeuvre absolus. Même chez Ravel et Debussy, je ne vois pas spontanément aussi passionnant et moderne en musique de chambre... En tout cas, c'est ce qui se faisait de mieux à son époque, je ne connais pas beaucoup de choses supérieures à ça.


.Cello
- Ma première réaction à été de me demander quand il avait été écrit. Ca sonne tellement moderne. Pourtant d'après le n° d'opus je dirais 1930. L'introduction est étonnante en tout cas, très ondulante et insasissable.
- Le quintette avec piano, que j'ai réécouté dans la foulée, est par contre autrement plus varié et palpitant [que les heures persanes].
Je me demande aussi pourquoi on le rapproche à Debussy et à Ravel. Certes, il y a quelque chose de "français" dans sa musique, un raffinement, une certaine délectation de la sonorité si j'ose dire mais à part ça, je ne suis pas sûr qu'ils aient tant en commun. Il me semble au contraire que je découvre ici une voix très singulière.


.Xavier
- Le 1er mouvement est magique, tout simplement.
- Je réécoute le Quintette pour piano et cordes, que j'avais déjà vanté plusieurs pages auparavant... Mais c'est vrai que c'est hyper étonnant, même comparé aux sonates pour alto ou pour violon.
Etonnant parce que c'est assez nettement plus moderne, et c'est même un peu le chaos ce truc en fait! Laughing
Le 1er mouvement est tellement mystérieux, athématique, presque sans mélodie distincte...
Et le 2è mouvement, quel déchaînement!
Je comprends que tu aimes tant David, parce qu'effectivement c'est une des pièces les plus dramatiques et les plus contrastées de Koechlin, sans aucun doute.
Le 3è mouvement offre un peu de repos et de sérénité, avec une de ces pièces un peu pastorales et aux harmonies raffinées comme Koechlin en a le secret, même si sur la fin ce n'est pas tout à fait de tout repos. On retrouve parfois des bribes de mélodies qui viennent des Heures persanes.
Le final nous ramène au Koechlin frais, souriant et moins moderne qu'on avait complètement oublié jusqu'ici.
Cependant je crois que je n'aime pas autant que certains ici à qui j'avais conseillé l'oeuvre. Very Happy
Ca n'est pas une de mes oeuvres préférées de Koechlin (ça me touche moins que les Heures persanes, le Livre de la jungle, la Sonate pour alto et certains des Paysages), même si les deux premiers mouvements sont assez fantastiques.


.Fgero
- Très bonne médication !
Pour préciser : le couple 2e mouvement / 3e mouvement est assez marquant, je trouve. Le 3e est immédiatement accessible et magnifique, par contre il faut un peu d'efforts pour le 2e. Les deux autres mouvements réclament plus d'écoutes pour intéresser autant, sans doute
[fgero précise son post : par "couple" je voulais dire qu'aux premières écoutes c'étaient ces deux là (2e & 3e) qui me parlaient le plus].


.Joachim
- Bon, j'ai écouté ce fameux quintette, et même deux fois car la première écoute m'avait semblé trop abstraite (d'ailleurs je crois qu'il est atonal) sauf le 4ème mouvement, plus joyeux.
Car je m'attendais plutôt à un quintette assez proche de Fauré ou même de celui de Florent Schmitt, alors que par moments j'avais l'impression d'écouter du Schönberg (j'exagère un peu mais pas tant que ça je pense).
Par contre, à la seconde écoute, j'ai commencé à reconnaître des thèmes, et aussi cette progression entre le calme et la lenteur du premier mouvement, l'explosion de violence du second, ce retour au calme et à la sérénité du 3ème, suivi de l'allégresse du 4ème.
Une oeuvre inclassable, ce n'est pas de l'impressionisme, ce n'est pas du moderne, non, du Koechlin tout simplement Wink
Spoiler:
 



B) Du scepticisme au reconvertissement

.pulcino ou le récalcitrant
- En fait je connais assez bien la musique de chambre du Monsieur, et rien qui m'ait plu pour l'instant. Et vus les commentaires dithyrambiques sur le quintette, je pensais que ça suffirait à me convertir, mais ça m'a plutôt conforté dans mon impression Confused
[Tout m'a l'air uniformément mou, gris, lancinant, dépourvu de tout point saillant. Je ne sais plus quel critique comparait la musique de Debussy à une méduse échouée, mais c'est exactement l'impression que me laisse cette musique. Quelle que soit la pièce, je décroche au bout de deux minutes, ça glisse sur moi sans le laisser le moindre souvenir, et jamais mon attention ne s'est focalisée sur autre chose que les deux trois harmonies étranges que j'ai pu déceler au hasard de mes tentatives.
Je ne sais pas trop quoi écouter pour réviser mon jugement.]


.Dave
- J'aime beaucoup mais ça ne me fait pas encore l'effet escompté, surtout après tous les commentaires lus sur cette œuvre !
Enfin, je persévère et parfois, ici et là, je ressens une petite pointe d'émotion qui me fait espérer.


.Wolferl ou la belle histoire d’un sceptique interpellé finalement conquis
- 1. Bon, je vais essayer d'expliquer alors, mais c'est n'est pas évident, surtout que je l'ai écouté déjà trois fois et qu'à chaque fois j'ai trouvé ça mieux.
Mais au début je m'attendais à du Fauré sautillant voire du gentil Debussy, mais en fait c'est très moderne et ce début avec des dissonances (sages me direz-vous, mais tout de même) m'a surpris.
J'ai toujours un peu de problèmes avec les premier et troisième mouvement dont la langueur désolée m'est peu supportable, c'est très beau mais vraiment ça me met mal à l'aise... Les mouvements rapides me conviennent mieux, plus éclatants parfois, plus douloureux aussi, mais une douleur qui n'est pas statique comme au début, ça me touche plus.
C'est pareil pour la sonate pour violon et piano assez clairement mélancolique qui est par contre magnifique. Ce n'est pas un immense choc, plutôt une agréable découverte...
- 2. La recette qui a marché pour moi : tous les jours pendant une semaine, même sans être très concentré, et quelques mois plus tard, tu y reviens l'air de rien, et là tu sens les larmes monter. fleurs


Dernière édition par Crapio le Mar 4 Aoû 2009 - 5:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 4:56

II) Discographie

A) Cymbelia

Centre National de Musique de Chambre d’Aquitaine
Couplé avec le Quintette primavera
Indisponible Neutral



B) Quantum (Festival Musicalta)
Spoiler:
 
Violons : Sabouret et Duroy | Alto : Marcel | Violoncelle : Bary | Piano : Rosbach
Couplé avec la Sonate pour violon Op.64
Indisponible (!) mais… :

.Amis-Charles
- Nous avons contacté Musicalta. Ils (elles, en fait) sont d'accord pour nous envoyer un lot de CD du Quintette op. 80 (+ la Sonate violon piano op. 64).
Il est encore possible d'en acheter à 20 € + frais d'envoi (50 % de réduction étudiants et autres amateurs vraiment fauchés) dans la limite du (petit) stock disponible. Wink
Si vous en voulez, merci de nous envoyer un mèl ou un MP
[Note Crapio : et j’atteste de la confiance que vous pouvez accorder à Amis-Charles, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, moi même ayant été servi dans les plus brefs délais après virement bancaire. Wink]



C) AR RE-SE
Spoiler:
 
Lavaud et le Quatuor Antigone
Couplé avec le Quatuor à Cordes 3

.Amis Charles
- Cet enregistrement du Quintette op. 80 arrive malheureusement avant que la révision en cours de la partition ne soit achevée et contient des erreurs résiduelles. Cela mis à part, nous n'aimons pas beaucoup les choix expressifs de cette interprétation (mais c'est une question de goût personnel).
NB : la page de la pianiste dit que c'est un premier enregistrement mondial... Alors comment doit-on qualifier les 2 précédents ??? Shocked
- L'édition précédente (et toujours disponible) comportait des inexactitudes de détail et des fautes de gravure (comme presque toutes les partitions). Les ensembles qui l'ont enregistré ont eu accès aux corrections connues de l'éditeur, après l'avoir consulté (ce qu'on doit toujours faire avant de faire un enregistrement !). Or la partition utilisée par le Quatuor Antigone est la copie d'une épreuve de la nouvelle gravure en cours, non revue par le musicologue chargé de la révision (le même que plus haut). Elle comporte inévitablement de nouvelles fautes puisque l'épreuve en question n'a pas encore été vérifiée.
Cette situation est très regrettable et pourrait générer de graves problèmes entre la productrice du CD et l'éditeur, ce que nous ne souhaitons pas.

.David
- Je suis en train d'écouter la version Lavaud / Antigone du Quintette. Grand Dieu ! C'est assez poussif. Neutral
Quand je pense à l'insolence joyeuse de la version Rosbach [Quantum]...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 10:41

Cello a écrit:
- Ma première réaction à été de me demander quand il avait été écrit. Ca sonne tellement moderne. Pourtant d'après le n° d'opus je dirais 1930.
Pas mal mais "peut mieux faire" : commencé en 1908 (il y a plus de 100 ans) - achevé en 1921 (et révisé en 1932-34) - créé le 24.04.1934 par Paul Collaer (pno), Quatuor de Bruxelles (MM. Henri Desclin, Théo Delvenne, F. van Schepdael, Léon Roy) au Palais des Beaux-Arts, Bruxelles (merci aux Belges).

Crapio a écrit:
[Note Crapio : et j’atteste de la confiance que vous pouvez accorder à Amis-Charles, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, moi même ayant été servi dans les plus brefs délais après virement bancaire. ]
... et le CD de Dave a été posté ce matin.


Dernière édition par Amis-Charles le Mar 4 Aoû 2009 - 10:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 10:49

Encore une fois : un grand MERCI à Crapio pour cette compilation !

Voici donc ce qu'en dit Koechlin lui-même en 1945 dans ses "Notes détaillées sur diverses de mes œuvres" :

Quintette pour piano et cordes :
Les titres des divers morceaux expliquent suffisamment cette œuvre. Elle n'a été jouée qu'en Belgique, et grâce au dévouement de Paul Collaer (qui en a travaillé d'arrache-pied la difficile partie de piano). Il y a dans le scherzo, une bitonalité (ou polytonalité) agressive, mais qui est à sa place. Le 1er morceau, sombre et mystérieux, fait aussi appel à des harmonies bitonales. Également le 1er andante (La Blessure), où cela devient même atonal, dans le désarroi et la souffrance.


Et il ajoute ailleurs : C'est, parmi mes compositions de musique de chambre, une de celle à quoi je tiens le plus.

(inédits - © Indivision Koechlin)


Dernière édition par Amis-Charles le Mer 5 Aoû 2009 - 23:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 12:45

Amis-Charles a écrit:
Les titres des divers morceaux expliquent suffisamment cette œuvre.

Oui, une véritable œuvre à programme encore une fois, assez proche de certains poèmes symphoniques (!) :
1. L'attente obscure de ce qui sera...
2. L'assaut de l'ennemi - La blessure
3. La Nature consolatrice
4. Finale. La joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franchom
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 50
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 4 Aoû 2009 - 19:17

J' ai écouté ce quintette il ya quelques années , j' avais déjà été surpris par sa hardiesse.
Une oeuvre composée en 1920-1921, créée en 1934 à Bruxelles d ' une telle circonspection,je serai curieux de lire les critiques de l' époque .


Du coup j' ai ressorti la galette.....
Et en effet ce premier mouvement avec cet ostinato lancinant est saisissant .Une utilisation et une juxtaposition des sous-graves et des sur-aigus déconcertantes.
Un deuxième mouvement un peu moins convainquant, mais on est tellement ébloui aveuglé par le premier...
le troisième est immensement intense, pur, polytonal.
le dernier avec son thème répétitif nous embarque dans une pseudo-danse joyeuse.
Mon coup de coeur va au premier mouvement .
P.S Merci à Crapio pour cette excellente synthèse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 5 Aoû 2009 - 0:40

Dans une Étude de Jules Guieysse sur les œuvres de Koechlin, on peut aussi lire :

Le Quintette pour piano et quatuor à cordes est un véritable poème par ses proportions et son inspiration. Koechlin y traduit une fois de plus cette idée pour laquelle il a une prédilection marquée - car il y revient souvent - du triomphe de la Vie sur la Douleur et le Désarroi.

Cette œuvre fut donnée en 1ère audition à Bruxelles en 1934 par les soins de l'excellent pianiste Paul Collaer, assisté du "Quatuor de Bruxelles".
Les titres de chacun des mouvements sont suffisamment évocateurs pour qu'on puisse se passer de commentaires :

I - L'Attente obscure de ce qui sera
II - L'Assaut de l'ennemi - La Blessure
III - La Nature consolatrice
IV - La Joie

Et l'auteur lui-même a écrit en titre de sa partition pour commencer le 1er mouvement :


"La sérénité d'une nuit parfumée et douce du printemps.
Mais, au début cette sérénité est d'abord objective ; ce n'est pas l'âme du poète, c'est l'âme des choses".

Ce Quintette, qui reflète l'ardente générosité du musicien, laisse déjà entrevoir les grandes œuvres orchestrales comme la Seconde Symphonie et Le Docteur Fabricius, où sera affirmée une fois de plus et avec quel éclat, la suprématie du Bien sur le Mal, le soleil après la nuit.

[Comme quoi Crapio a vu juste... ] thumright


Dernière édition par Amis-Charles le Mar 25 Aoû 2009 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Crapio
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7577
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 5 Aoû 2009 - 1:56

Oui, le Docteur Fabricius et également le Buisson Ardent (sans le côté agressif du 2ème mouvement) dont les programmes sont presque parallèles à celui de ce quintette. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Lun 5 Oct 2009 - 0:57

Crapio a écrit:
II) Discographie

A) Cymbelia

Centre National de Musique de Chambre d’Aquitaine
Couplé avec le Quintette primavera
Indisponible Neutral

Mais pas pour les parisiens inscrits à la Bibliothèque de Paris. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Lun 5 Oct 2009 - 1:34

Hein ? a écrit:
Crapio a écrit:
II) Discographie

A) Cymbelia = Cybelia

Centre National de Musique de Chambre d’Aquitaine
Couplé avec le Quintette primavera
Indisponible Neutral
Mais pas pour les parisiens inscrits à la Bibliothèque de Paris. Smile
Merci "Hein ?" d'en avoir touvé un exemplaire accessible.
On va bientôt pouvoir lire une évaluation comparée des 3 interprétations ?... Smile
(plus un nouvel avis sur le Quintette Primavera op. 156 Question )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 14 Oct 2009 - 19:04

Une sacrée bonne découverte que cette oeuvre là, comme souvent (toujours ?) avec Koechlin. Rien de particulier à dire qui n' ait déjà été dit: raffinement, élégance, finesse... Le premier mouvement est délicieusement envoutant, expressif (j' ai pensé à Berg.) en revanche, j' ai trouvé le piano de La joie assez cérémonieux (surtout au début, dans ses parties solo, celui-ci m' évoquait Gnome de Moussorgsky.) et les cordes plutôt mélancoliques. Ceci dit, tout s' arrange dans la deuxième moitié, jusqu' au final particulièrement ardent, fougueux.

Encore merci, Amis-Charles ! Si vous avez encore quelques même perles aussi rares qu' indisponibles au fond d' un carton, pensez à nous ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hein ?
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 17 Nov 2009 - 0:22

Hein ? a écrit:
...celui-ci m' évoquait Gnome de Moussorgsky.)
Shocked

Il fallait bien entendu lire Promenade... les lecteurs auront rectifié d' eux-même ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poisson
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 2 Fév 2010 - 19:40

Shocked

J'écoute ça presque en boucle depuis hier soir (reçu via Amis-Charles), ce quintette est absolument formidable, un moment que je n'avais pas fait une si belle découverte. Ces couleurs harmoniques et ces atmosphères qui se renversent [--- entre les mouvements ou au coeur des mouvements (dans le second mouvement) --- alors qu'on commence tout juste à les saisir et on est déjà loin quand on réalise ce qui vient de nous arriver] c'est vraiment sublime.

J'avais beaucoup aimé le livre de la jungle mais là l'expérience est plus bien plus marquante et radicale: ma sensibilité à la musique de chambre en partie, mais l'oeuvre elle-même... impossible d'en faire le tour. Comment des parties nettement plus tonales [consonantes] (enfin toujours avec de belles couleurs, disons tonales comme les quintettes de Fauré) peuvent tenir aussi bien avec des choses nettement plus radicales (qui pourraient venir d'un schoenberg entre ses deux premières périodes)? Un concentré d'idées et de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 2 Fév 2010 - 20:18

Il est à nouuuuuuuuuuuuuuuuuus ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 2 Fév 2010 - 22:34

Moi z'aussi… pété de rire
Une œuvre vraiment atypique, à la croisée de je ne sais quels chemins… C'est envoûtant, presque magique, d'une modernité ! J'adore !
Le mot exact est orgiaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nugava
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1450
Age : 31
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 3 Fév 2010 - 9:14

Chaque fois que je lis un commentaire sur Koechlin, j'ai l'impression qu'on parle de Dutilleux... Influence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 3 Fév 2010 - 9:16

Parentés en tout cas, mais Koechlin c'est infiniment moins touffu, beaucoup plus accessible et pour tout dire, plus de plaisirs pour moins d'effort. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 3 Fév 2010 - 10:40

Beaucoup plus accessible, ça je n'en suis pas certain.

Les Métaboles ou la 1ère symphonie, c'est tout à fait accessible, et certaines oeuvres de Koechlin ne se laissent pas facilement apprivoiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 3 Fév 2010 - 10:41

Tu trouves vraiment la Première Symphonie plus accessible que le Quintette Question Oui, ça dépend des gens, certes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 3 Fév 2010 - 10:44

Oui, je trouve ça plus facile d'accès.
Le Quintette, on a vu ici beaucoup de personnes être complètement convaincues après 3 ou 4 écoutes seulement, ça n'est pas facile à cerner au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mer 3 Fév 2010 - 11:11

J'attends toujours d'être convaincu par le Première Symphonie. Mr. Green

En termes de macrostructure et de langage harmonique, c'est quand même beaucoup plus aisé à saisir, ce Quintette, il me semble. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Mar 9 Fév 2010 - 13:11

Crapio a écrit:


C) AR RE-SE
Spoiler:
 
Lavaud et le Quatuor Antigone
Couplé avec le Quatuor à Cordes 3

.Amis Charles

... nous n'aimons pas beaucoup les choix expressifs de cette interprétation (mais c'est une question de goût personnel).

.David
- Je suis en train d'écouter la version Lavaud / Antigone du Quintette. Grand Dieu ! C'est assez poussif. Neutral
Quand je pense à l'insolence joyeuse de la version Rosbach [Quantum]...

Je viens juste d'écouter cette version. Elle ne m'a pas déplû à vrai dire mais ça en dit peut-être plus sur la qualité remarquable de l'oeuvre que sur l'interprétation en elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 35
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 21 Mar 2010 - 11:38

je vais poster au bon endroit (décidément j'ai fait un peu trop fort hier )

première écoute du quintet pour piano
le premier mouvement est vraiment très beau! j'aime ces atmosphères mystérieuses où la tonalité est comme "étirée"! Dans ce paysage lunaire, la suspension est la norme, comme si la résolution avait été oubliée depuis des millénaires par l'humanité.

le 2e mvmt (en cours) est plus délicat...quoique le passage lent dans la deuxième partie me touche beaucoup

ça a l'air chouette ce quintet Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 21 Mar 2010 - 11:41

Pinch a écrit:
le premier mouvement est vraiment très beau! j'aime ces atmosphères mystérieuses où la tonalité est comme "étirée"! Dans ce paysage lunaire, la suspension est la norme, comme si la résolution avait été oubliée depuis des millénaires par l'humanité.
Bien dit Very Happy
Pour moi aussi l'impression de détachement est très forte : c'est écrit du fond d'un ermitage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pinch
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 35
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 21 Mar 2010 - 11:47

Magnifique 3e mouvement Shocked

pas évident de décrire ce qui se passe. C'est très triste. Toujours ce paysage de désolation, lunaire. Mais l'espoir renaît parfois au détour d'un trait mélodique.


Je sens que ça va tourner en boucle I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 43
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Jeu 13 Oct 2011 - 13:29

Réécoute de ce quintette.

Je n'avais jamais perçu la progression des climats au fil des mouvements: l'attente inquiète - le déchaînement - la désolation - pour finir, une sorte de consolation triomphale. Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Jeu 13 Oct 2011 - 15:10

Pinch a écrit:
Magnifique 3e mouvement Shocked...
À propos de ce 3ème mouvement par Antigone et Lavaud, il faut quand-même savoir que le premier arpège du piano est FAUX. Il devrait être identique au suivant et semblable à celui d'après (les 3 dernières notes sont jouées une tierce plus haut que dans le manuscrit : fa-la dièse (!)-do au lieu de ré-fa dièse-la, faute provenant de l'épreuve non validée utilisée par les interprètes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 27 Oct 2012 - 14:18

J'écoute ce Quintette pour la seconde fois d'affilée.
Même si cette musique ne m'inspire pas vraiment de jubilation (ça viendra peut-être), je ne peux que me joindre au cœur des louanges. Le plus remarquable à mon sens est que les trois premiers mouvements échappent presque totalement à leur époque : ça ne peut bien sûr avoir été composé qu'au XXe siècle, mais ma fréquentation de différents "styles" de musique - et l'habitude acquise de jeter inconsciemment des ponts entre des musiques censées n'avoir rien en commun - me fait recevoir cette œuvre comme un ovni à peu près inclassable et indatable, ce qui est déjà extraordinaire en soi.
En outre, j'ai l'impression que le propos en est extrêmement concentré et épuré, que plusieurs plans et dimensions s'y font entendre simultanément qu'on ne peut commencer à vraiment appréhender qu'après plusieurs écoutes : apparemment, donc, une œuvre qu'on n'épuise pas facilement (d'où j'imagine les écoute "en boucle" de certains d'entre vous Smile )...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 27 Oct 2012 - 15:40

Golisande a écrit:
J'écoute ce Quintette pour la seconde fois d'affilée.
Même si cette musique ne m'inspire pas vraiment de jubilation (ça viendra peut-être), je ne peux que me joindre au cœur des louanges. Le plus remarquable à mon sens est que les trois premiers mouvements échappent presque totalement à leur époque : ça ne peut bien sûr avoir été composé qu'au XXe siècle, mais ma fréquentation de différents "styles" de musique - et l'habitude acquise de jeter inconsciemment des ponts entre des musiques censées n'avoir rien en commun - me fait recevoir cette œuvre comme un ovni à peu près inclassable et indatable, ce qui est déjà extraordinaire en soi.
En outre, j'ai l'impression que le propos en est extrêmement concentré et épuré, que plusieurs plans et dimensions s'y font entendre simultanément qu'on ne peut commencer à vraiment appréhender qu'après plusieurs écoutes : apparemment, donc, une œuvre qu'on n'épuise pas facilement (d'où j'imagine les écoute "en boucle" de certains d'entre vous Smile )...
Bonjour Golisande.
Ce n'est pas indicret de te demander quelle interprétation tu écoutes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 27 Oct 2012 - 16:50

Celle-là :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 27 Oct 2012 - 21:52

Serait-il possible de nous redonner de manière synthétique un petit aperçu de ce dont on dispose au disque ? Des nouveautés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 28 Oct 2012 - 11:59

À la troisième écoute, ça me semble déjà moins plurivoque et complexe qu'hier, mais toujours aussi dense, riche et original.

Le mouvement qui me séduit le plus directement pour l'instant est le dernier, sans doute parce que c'est le plus fauréo-(debusso-)ravélien des quatre, mais dans ce registre même il me semble particulièrement abouti et ambitieux. Et d'autre part le fait que les autres mouvements échappent presque à cet idiome-là (le troisième moins que les deux premiers) indique bien qu'il s'agit d'un choix délibéré du compositeur - qui avait plusieurs cordes à son arc, toutes parfaitement maîtrisées - pour exprimer quelque chose de lumineux et doux, rassurant, et non d'un mode d'expression automatique lié à son époque et à sa nationalité... Ce qui donne du même coup à ce mouvement une puissance qu'il n'aurait pas autrement.

D'ailleurs je me le suis remis (la boucle est en marche), et il y a des atmosphères assez fascinantes dans le premier mouvement...
Mon impression première se confirme : je suis en train de rejoindre le peloton des férus de ce Quintette Smile (et peut-être de ce compositeur, du coup, dont je n'avais écouté que le Livre de la jungle il y a très longtemps sans y trouver ce que je cherchais, c'est-à-dire du Debussy-Ravel juste un peu différent Mr.Red).


Dernière édition par Golisande le Dim 28 Oct 2012 - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 28 Oct 2012 - 12:02

Attention à ce que tu écris, toi.

Clairement, un chef-d'oeuvre. mais le genre convient bien à la musique française de l'époque, parce qu'après celui de Franck, ceux de Fauré, on a quand même le Schmitt qui est une merveille. Celui de Le Flem vaut par ailleurs le détour, ainsi que deux ou trois autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 28 Oct 2012 - 12:11

J'essaierai Schmitt (qui semble avoir le vent en poupe ces jours-ci sur le forum, ou alors non c'est Pierné je confonds); mais il y a belle lurette que le Franck me gonfle, quant à ceux de Fauré j'ai été assez déçu la dernière fois que je les ai écoutés... En fait ce Koechlin renouvelle assez radicalement ma vision de la musique de chambre française de cette époque (même si le Trio de Ravel reste au sommet), et ma foi c'est bien agréable. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 28 Oct 2012 - 12:38

Celui de Franck et ceux de Fauré sont les trois qui me comblent. Pour moi, c'est sublime. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golisande
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 43
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 28 Oct 2012 - 12:53

Objectivement je trouve le Franck extrêmement bien ficelé, avec de très beau thèmes, de belles sonorités et harmonies méta-wagnériennes avec juste ce qu'il faut de modalité par moments, mais, comment expliquer ça ?, je n'arrive simplement plus à l'écouter Neutral ... J'ai l'impression d'en avoir fait le tour plusieurs fois déjà, alors que (par exemple) certaines œuvres de Brahms que j'ai découvertes avant et écoutées davantage me comble toujours autant, et même de plus en plus...
Quant au Fauré, c'est magnifique évidemment (et je préfère le premier, peut-être parce que je l'ai moins écouté), mais il y a quand même toujours ce petit côté "trop" joli et séduisant, m'as-tu-entendu, un chouïa salonnard qui a tendance à me lasser...

Edit : En réfléchissant je me dis qu'il y a quelque chose de très indigeste chez Franck (et un peu chez Fauré), un langage très univoque avec beaucoup de "tics" harmoniques et mélodiques (un peu comme un énorme plat très goûtu et typé mais pas assez assaisonné... pale).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Dim 28 Oct 2012 - 13:10

Moi j'en redemande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Ven 23 Sep 2016 - 22:57

On peut ajouter mon nom à la liste des convertis...
J’ai écouté avant-hier et réécouté aujourd’hui ce Quintette pour piano et cordes dans l’enregistrement du Centre National de Musique de Chambre d’Aquitaine, mais (contrairement à d’autres, apparemment), c’est vraiment d’emblée que j’ai été frappé par ce chef-d’œuvre. En fait, c’est très précisément l’étrangeté de son écriture (qui peut décontenancer les amateurs de musique de chambre française) qui m’a immédiatement fasciné: l’atmosphère erratique et raréfiée du I, les véhémences du II avec leurs effets d’ostinato et d’unissons dissonants et l’espèce de mutisme effaré qui les suit, le climat suspendu (modal?) du début du III... Il n’y a guère que le IV, un peu plus attendu dans sa belle luminosité et son énergie positive, qui m’ait un peu moins plu - mais c’est vraiment de l’ordre de l’affinité personnelle (je suis plus sensible aux frottements, aux sinuosités, à une espèce d’austérité inquiète), le mouvement est intrinsèquement très beau, et parfaitement cohérent dans la construction de l’œuvre.
Au total, c’est une œuvre peut-être encore plus remarquable que la Sonate pour alto que j’aimais déjà beaucoup - peut-être plus «française» dans sa sonorité mais aussi plus originale, plus personnelle que le post-franckisme de la Sonate.
(En revanche, je n’ai pas tellement aimé le Quintette «Primavera»: là pour le coup, avec la flûte et la harpe, on se rapproche d’une espèce de cliché du chambrisme français chatoyant début-de-siècle.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Ven 23 Sep 2016 - 23:34

Benedictus a écrit:
On peut ajouter mon nom à la liste des convertis...
J’ai écouté avant-hier et réécouté aujourd’hui ce Quintette pour piano et cordes dans l’enregistrement du Centre National de Musique de Chambre d’Aquitaine, mais (contrairement à d’autres, apparemment), c’est vraiment d’emblée que j’ai été frappé par ce chef-d’œuvre...

L'enregistrement cité (de 1988) n'est pas le meilleur.
Mais celui du Festival Musicalta (de 2000) chez Quantum est difficile à trouver...
Oyez ! Oyez ! Qu'on se réjouisse !     coucou
Un enregistrement tout neuf est en cours de préparation, avec de jeunes (mais brillants) artistes français, sur une partition complètement révisée.
La sortie chez Timpani est pour le début de l'année prochaine, celle des 150 ans de la naissance de Koechlin...

À suivre...     Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Ven 23 Sep 2016 - 23:37

Heyyyyyyy! cheers

(j'aimerais bien aussi que ça avance pour le symphonique, qu'Holliger termine le Livre de la jungle, puis s'attaque aux symphonies et poèmes symphoniques encore négligés...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 24 Sep 2016 - 0:49

cheers en effet: en plus, quand on connaît la qualité du travail éditorial de Timpani...
Mais déjà avec cette vieille version Cybelia, l'œuvre est tout à fait frappante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Jeu 6 Juil 2017 - 1:10

Apparemment ça sort en septembre ou dans les environs, avec également la sonate pour violon par Stéphanie Moraly, déjà entendue en concert là-dedans et c'était superbe.

Et cerise sur le gâteau, concert couplant le quintette, la sonate pour violon et des oeuvres de Fauré pour les mêmes formations le dimanche 10 septembre, en entrée libre au CRR rue de Madrid:

"REGARDS CROISÉS" / DOUBLE PORTRAIT
of 2 great French composers
Gabriel Fauré and his pupil, Charles Koechlin
Celebrating the 150th anniversary of Charles Koechlin’s birth
and a 100 years since the premiere of the Violin Sonata

- 16:00
FAURE : Sonate n° 2 for violin* & piano (1916)
KOECHLIN : Sonate for violin* & piano (1916)

- Intermission : Meet the artists and enjoy a drink with them !

- 18:00
FAURE : Piano Quintet n° 2 (1921)
KOECHLIN : Piano Quintet op. 80 (1921)

- Reception & CD signing session

SYNTONIA
Stéphanie Moraly* & Thibault Noally, violins
Caroline Donin, vola
Patrick Langot, cello
Romain David, piano

Auditorium Marcel Landowski
Conservatoire à Rayonnement Régional
14 rue de Madrid
75008 Paris



Je trouve que c'est bien ficelé comme sortie de disque pour un répertoire assez peu grand public: on fait un concert gratuit avec du Fauré en plus (qui est quand même plus connu), une rencontre avec les musiciens, les gens ont le privilège d'assister à un superbe concert pour 0 centime, mais tout le monde repart avec le disque. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Jeu 6 Juil 2017 - 11:09

Xavier a écrit:
Apparemment ça sort en septembre ou dans les environs, avec également la sonate pour violon par Stéphanie Moraly, déjà entendue en concert là-dedans et c'était superbe.

Et cerise sur le gâteau, concert couplant le quintette, la sonate pour violon et des oeuvres de Fauré pour les mêmes formations le dimanche 10 septembre, en entrée libre au CRR rue de Madrid...

À noter que cet enregistrement (qui sort le 10 septembre donc) a suivi une partition réellement conforme aux manuscrits de Koechlin... C'est la première fois depuis sa création à Bruxelles en avril 1934...

Cette nouvelle édition (piano et parties séparées) doit être publiée par Durand-Salabert-Eschig avant la fin de l'année, mais comme ça fait plus de 10 ans que nous bataillons avec Eschig à cette fin, on attendra de la voir imprimée avec les dernières corrections pour y croire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4237
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Jeu 6 Juil 2017 - 11:52

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Jeu 6 Juil 2017 - 22:00

En plus ce sera dans un style formidable : Stéphanie Moraly a déjà donné la Sonate (Xavier, Ouannier et moi y étions) avec celle de Hahn et une Suite d'Emmanuel, et cette année elle a fait Ropartz 2… La beauté du son, la finesse du phrasé, la familiarité incroyable du style… Dans mon top 5 des plus beaux violons de tous les temps. Et avec ce programme, on serait déjà hystérique de toute façon.

Romain David (pas présent pour le Ropartz, mais pour le reste si) était phénoménal aussi, en voilà un qui ne trichait pas avec la pédale, tout en maintenant cette atmosphère un peu dégingandée typiquement française.

Ce sera le concert de musique de chambre de l'année, pour ne pas dire de la décennie ! I love you (et le disque sans doute aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Marchoukrev
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 388
Age : 21
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Ven 7 Juil 2017 - 9:47

Je n'ai jamais écouté le Quintette de Koechlin...
Vu vos critiques dithyrambiques, je devrais peut-être m'y mettre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amis-Charles
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 149
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/06/2009

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Ven 7 Juil 2017 - 11:43

Marchoukrev a écrit:
Je n'ai jamais écouté le Quintette de Koechlin...
Vu vos critiques dithyrambiques, je devrais peut-être m'y mettre ! Very Happy

Alors le plus sage, c'est d'attendre encore tout petit un peu... jusqu'au 10 septembre !   Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.koechlin.net/index.php/fr/histoire-famille-koechlin/d
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82440
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 8 Juil 2017 - 2:47

Marchoukrev a écrit:
Je n'ai jamais écouté le Quintette de Koechlin...
Vu vos critiques dithyrambiques, je devrais peut-être m'y mettre ! Very Happy

Malgré sa réputation (certes non usurpée) d'orchestrateur, je trouve que le meilleur se trouve dans sa musique de chambre : Paysages & Marines, les Heures persanes pour piano, la Vieille maison de Campagne, la Sonate pour violoncelle, et par-dessus tout la Sonate pour violon et ce Quintette avec piano. Very Happy

Le Quintette invente des mondes, c'est vraiment à découvrir !

Les deux versions qui existent sont très bonnes, mais surtout celle épuisée… Tu peux attendre la parution du nouveau, mais en tout cas, c'est une pépite incroyable à découvrir impérativement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80926
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   Sam 8 Juil 2017 - 3:02

Il y a même 3 versions déjà du quintette, si je ne m'abuse:
-Lavaud et quatuor Antigone
-Rosbach
-Centre National de Musique de chambre d'Aquitaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Koechlin - Quintette avec Piano Op.80   

Revenir en haut Aller en bas
 
Koechlin - Quintette avec Piano Op.80
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Koechlin - Quintette avec Piano Op.80
» Schumann - quintette avec piano op44
» Le Quintette avec clarinette K. 581 ( Mozart )
» Un quatuor avec piano
» Trios avec piano de Haydn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: