Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Carl Schuricht

Aller en bas 
AuteurMessage
Urbain
Mélomane du dimanche
Urbain

Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : Indre-et-Loire
Date d'inscription : 12/07/2010

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 14 Juil 2010 - 14:57


J'ai regardé dans l'index et il n'y a rien sur ce chef, alors je me lance !!

Mes parents ont pas mal de vieux disques vinyle, plusieurs sont dirigés par Carl Schuricht, qui n'a pas l'air très connu. Il y a des symphonies de Beethoven, des ouvertures de Wagner et un disque Mozart que j'adore : la symphonie "Prague" et la symphonie "n° 40". C'est avec l'Orchestre de l'Opéra de Paris, j'ai trouvé celà curieux, mais peut-être qu'ils ont fait d'autres disques de musique sans les voix.

En tout cas, j'adore comment Schuricht dirige ces 2 symphonies, il y a plus de mouvement et de vie que dans les disques de Boehm ou Karajan que je connais aussi. Je ne sais pas pourquoi mais les mots qui me viennent en l'écoutant, c'est "désespoir" et "cruel". En fait, je trouve que Mozart est déjà pré-romantique, mais je vais me faire disputer LOL

Que pensez-vous de ce Schuricht ? Des disques à me conseiller ? Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87197
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 14 Juil 2010 - 15:00

On a beaucoup parlé de lui dans certains fils, en particulier consacrés à Bruckner.

Tu peux aussi aller voir du côté de ses Wagner, il y excelle dans l'allant et le naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 14 Juil 2010 - 15:38

Shocked J'ai été à deux doigts de créer ce fil ce matin. hehe

Je suis tombé par hasard sur une version dirigée par lui du dernier mouvement de la Symphonie n°3 de Mahler et j'ai été très agréablement surpris. Il faudra que j'aille écouter l'ensemble de cet enregistrement (ça se trouve sur Deezer, ici).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urbain
Mélomane du dimanche
Urbain

Nombre de messages : 77
Age : 26
Localisation : Indre-et-Loire
Date d'inscription : 12/07/2010

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 14 Juil 2010 - 16:10


Bruckner, Malher, celà me fait encore peur. Quand j'en ai écouté, j'avais l'impression de m'enfoncer dans des sables mouvants, c'était horrible !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 30853
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 14 Juil 2010 - 16:12

Urbain a écrit:

Bruckner, Malher, celà me fait encore peur. Quand j'en ai écouté, j'avais l'impression de m'enfoncer dans des sables mouvants, c'était horrible !!

Ca me semble normal comme impression.
J'ai eu la même, surtout pour Bruckner. Il faut simplement attendre le bon moment, et écouter beaucoup de fois. (donc finalement être patient).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 14 Juil 2010 - 16:17

Et justement, dans Bruckner, Schuricht est un bon guide : vif, précis, clair.

Par exemple la 8e :

Carl Schuricht 51VBA378MVL._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guermantes
Néophyte


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 20/08/2010

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Schuricht, un très très grand chef méconnu   Carl Schuricht EmptyVen 20 Aoû 2010 - 12:18

Urbain ouvre une rubrique sur ce chef injustement méconnu.
Il n'a pas été pris en charge par une 'major', un moment par Decca au début des années cinquante. Il nous reste plusieurs coffrets d'enregistrements en studio et des enregistrements de concerts. Pour ma part, je suis 'tombé' dans la musique classique vers 13-15 ans et dans le Schuricht en achetant sa 9ème de Beethoven à sa sortie en 60. J'ai eu la chance à 18 et 20 ans d'assister à ses deux derniers concerts parisiens, notamment en 63 une époustouflante Héroïque de Beethoven un moment disponible chez Montaigne. Pour faire court, en CD:
- un coffret Decca, avec une 2ème de Brahms tout à fait remarquable, deux concertos du même, le violon avec le tout jeune Ferras et le 2ème piano avec Backhaus, deux enregistrements qui montrent ses dons d'accompagnateur entre écoute et humilité, Beethoven les 1, 2 et 5, de très belles pages de Wagner, un Inachevée à pleurer d'émotion, etc.
- un coffret Scribendum qui rassemble les enregistrements de la Guilde après 58 avec des splendeurs tels qu'une 4eme de Brahms et une 9ème de Schubert qui font référence; les Mozart avec l'orchestre de l'opéra sont dans ce coffret
- non disponible en France, mais sur Amazon, une intégrale des symphonies de Beethoven avec l'Orchestre de la société des concerts du conservatoire, intégrale splendide, d'évidence, tout y est, dynamisme et retenue, l'équilibre de pupitres, l'articulation permanente tension/détente...
- des enregistrements de concert:
. Archiphon, avec la aussi des merveilles, en particulier une Missa Solemnis habitée par une urgence quasi métaphysique
. Hänsler, un coffret de 20 CD avec l'orchestre de Stuttgart, deux concertos de Mozart avec Haskil et plein d'autres découvertes, disponibles séparément.
+ chez bien d'autres éditeurs des disques séparés, des concerts avec la Philharmonique de Vienne ou Dresde, ce dernier en 44 avec un très très beau Debussy, etc.
En tapant Carl Schuricht sur un moteur de recherche, on trouve un site japonais qui lui est entièrement dédié et qui comporte une discographie exhaustive.
Cela fait beaucoup, mais c'est juste pour marquer à sa juste valeur ce chef que d'aucuns ont considéré après la mort de Furtwangler et dans un tout autre style malgré l'admiration qu'ils se portaient l'un l'autre, comme le plus grand chef Beethovénien vivant. Je sais bien que ces formules ont un côté un peu absurde et qu'il y avait bien d'autres très grand chef mais c'est aussi lui rendre justice.
Enfin, ajoutons que si Carl Schuricht n'a pas la notoriété de quelques autres, cela est sans doute du à sa modestie, le service de la musique avant le sien, sa discrétion pendant la Guerre où antinazi convaincu il est resté en dehors de tous les honneurs et manifestations nazis jusqu'à son départ précipité pour la Suisse en 44 afin d'échapper à son arrestation. Pour l'anecdote, en 40, il était pour une série de concerts en Hollande et avait pris un billet pour les EU afin de fuir ce nazisme exécré juste au moment où les nazis envahissaient la Hollande. Il n'a donc pas pu partir... D'autres chefs plus connus après la Guerre ont inversement adhéré au NSDAP.
Bonnes découvertes
Guermantes (oui, c'est un peu prétentieux comme signature, mais Proust est aussi génial que Mozart et Beethoven, alors...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyVen 30 Aoû 2013 - 5:33

Interessant de revisiter ce chef d'après les avis ci-dessus, perso j'ai toujours un peu souffert du son un peu  métallique de ses enregistrements à bas-prix que ce soit Beethoven chez Trianon ou ses Bruckner dans les coffrets de 10cd dans Eternelle musique classique, peut être que les repiquages sont bien meilleurs? Sur amazon ,une multitude d'enregistrements  parues en CD, maais par contre dans les Bruckner on s'y perd un peu dans toutes les versions? Par contre j'ai été plus qu'agréablement surpris par son chant de la terre qui est magnifique qui est dans le coffret Membran, une version injustement oubliée je trouve!J'ai vu qu'il y a aussi une 2éme de Mahler mais à un prix exorbitant hélas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 944
Date d'inscription : 07/08/2012

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyVen 30 Aoû 2013 - 8:43

gluckhand a écrit:
j'ai été plus qu'agréablement surpris par son chant de la terre qui est magnifique qui est dans le coffret Membran, une version injustement oubliée je trouve!
Schuricht dirigé à la place de Mengelberg, malade, à Amsterdam juste avant l'occupation des Allemands en 1939. Cette version est fameuse au moins à cause la voix d'une femme spectatrice qui s'adressa au chef en plein concert, dans le Abschied (dernier mouvement) " Deutschland über Alles, Herr Schuricht ".

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87197
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyVen 30 Aoû 2013 - 22:21

... et comme c'est dans son genre (cursif et sans excès d'emphase) la meilleure version possible, il y a deux raisons de l'écouter. (Cela dit, l'intervention est tout sauf spectaculaire, elle parle dans le micro...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMar 21 Avr 2015 - 5:53

Carl Schuricht 85507111[/img]

Vu le faible prix de ce coffret (4 euros ), je ne peux que le recommander grandement , ce sont des enregistrements de bande radio, je pense faites avant et pendant la guerre.Il faudrait se pencher sur tous ses enregistrements assez nombreux pour finir qu'il nous reste de cette époque, et le pourquoi de ces enregistrements.Bon une fois qu'on a posé la question,on sait déjà que personne va y répondre car elle est assez complexe, et le complexe est l'ennemi du facile et qu'on a écrit ça pour faire bien.Schuricht d'après le site officiel anglais, était à l'époque, un des chefs   en titre à Francfort et l'on peut être  assez surpris ( moi du moins, mais je le suis souvent de le retrouver là, à la tête du Berlin Philarmoniker en 1941?) Quoiqu'il en soit cet enregistrement de la 3ème de Beethoven est vraiment jouissif  et il y a toujours chez Schuricht, cette facilté incroyable à entraîner un orchestre ,à rendre clair la moindre ligne, lui le pathos, il connaît pas, ce n'est pas dans son vocabulaire, il navigue entre le dyonisiaque et l'olympien, témoin cette 3ème menée de main de maître, je ne peux croire qu'en 41, c'est dû seulement à la victoire supposée de l'Allemagne, non, c'est un chef comme ça, il ne sait pas rendre ennuyeux, ce que d'autres rendent facilement, ainsi cette 9ème de Bruckner (1943) , est un exemple de grandeur bucknérienne, rien de pesant là-dedans, tout est aèrien,pas de lourdeur angoissante et tragique comme chez Furt, pas de conflit exacerbé, non vraiment une vision plus que passionnante de cette belle 9ème, oeuvre testament.Il y a d'autres oeuvres dans ce coffret,mais j'en parlerai plus tard! Very Happy
PS.Un truc me revient à ce sujet , j'ai vu que L.C Jochum, le frère d'Eugen avait enregistré pas mal de Bruckner pendant la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMar 21 Avr 2015 - 17:00

ça doit être bien, en effet ! Schuricht est un très grand chef. Où l'as-tu trouvé à 4€ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMar 21 Avr 2015 - 17:26

Bonjour Marie-France, content de te revoir, pour le coffret , je l'ai acheté a Paris, mais on le trouve facilement sur Priceminister (8717423013136),pour les Bruckner, j'ai vu qu'ils avaient été (la 7ème et la 9 ème ) réédités dans un coffret Bruckner assez panaché.Sinon, il y a plusieurs symphonies de Beethoven,attention, les reports en CD, n'ont pas été fait par un grand spécialiste, mais dans l'ensemble, c'est pas mal et assez vivant, très écoutable. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8151
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMar 21 Avr 2015 - 18:58

Tout à fait d'accord avec Gluckhand sur les exceptionnelles réussites de Schuricht dans Bruckner (s'il n'y avait pas Andreae, je pourrais même dire que c'est mon chef brucknérien préféré); d'ailleurs, les enregistrements de Georg-Ludwig Jochum sont d'une veine stylistique assez proche: textures orchestrales aérées, tempi cravachés, phrasés vivants, simples et directs, ça va de l'avant sans jamais manquer de grandeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 22 Avr 2015 - 5:20

Une 4ème de Beethoven, très allante et bien enlevée,(1942 ) avec pas mal de réverbération, mai ça reste très écoutable, suivie d'une 5ème (1946) qui échappe à l'existentialisme , et toujours cette grande douceur et cette grande légèreté chez Schuricht, dans cette symphonie ou l'on pourrait facilement cèder aux effets spéciaux si ce n'est spécieux.Bref toujours une belle liberté naturelle dans une oeuvre qui semble marquée par le destin,mais ça , c'est le propre des grands chefs, de ne jamais tricher avec la musique et d'aller directement au principal sans en faire des caisses .Bon je vais écouter la 6ème  (1943 )et la 7ème (1937 ) et je vous tiens au courant pour la suite, que c'est formidable de pouvoir remonter le passé avec la musique ! Very Happy
Bénédictus, j'ai sous la main le coffret (éternelle musique) consacré à Bruckner, dont la plupart des 10cd sont des Schuricht, une bonne occasion de faire le point sur ces enregistrements, rien de mieux que te temps réviser et revisite ses classiques?
j'ai dans mon souvenir une 5ème assez décevante, pourtant j'ai lu quelque part, qu'il avait enregistré une 5ème dans les années 50, superbe, bon les critères évoluent et changent en musique, et pour moi, difiicile de battre le célèbre enregistrement Phillips de cette 5ème par Jochum et le Concertgebow, mais c'est la diversité qui fait la richesse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 22 Avr 2015 - 7:17

Très interessante et assez juvénile pastorale, il ne faut pas oublier que Schuricht est dans la soixantaine dans les années 40, puisque né en 1880, donc il a connu Mahler et son époque, il aurait pu approcher Bruckner, Wagner n'en parlons pas, les cendres de Beethoven, étaient encore fumantes, bon il a pas été incinéré c'est vrai , la crémation n'existait pas à l'époque, mais son aura était toujours là, avec Brahms qui préservait jalousement l'héritage beethovénien,, malheureusement il était amoureux de Clara Schumann et était obligé d'aller voir des prostituées , pendant que Robert, lui devenait fou, bref l'histoire de la musique , un pastaga pas possible à démèler ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 22 Avr 2015 - 15:41

Merci, c'est commandé ! J'avais déjà la Troisième et la Septième (chez Grammofono), mais tant pis Laughing
On oublie souvent que le Schuricht des années 50 était un très vieux monsieur, tu as raison ! Pour l'anecdote, il était le chef préféré de Thomas Bernhard. Very Happy

Tu ne seras pas surpris d'apprendre que l'ouverture de Coriolan et les Lieder eines fahrenden Gesellen sont les quelques rares pièces de choix du coffret des 80 ans édité par l'INA… Quand on sait tout ce qui dort dans les cartons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 22 Avr 2015 - 16:17

MarieFran, tu es insatiable, une fondamentaliste de la musique , lol.
Rien qu'a lire , le programme (difficilement d'ailleurs , il était même pas sur Amazon, service réduit chez eux pour les nouveautés ) de ces concerts, je me suis dit ça vaut pas le coup ce coffret, comme à dit quelqu'un ici , quand on voit les coffrets du Concertgebow, c'est autre chose,je vais m'en passer, comme tu dis, quand on pense aux belles chose qui dorment ,de même que la guerre, ne confions pas la musique à des musiciens, lol
télérama a fait mieux avec les coffrets mahler, avec une 3ème par Schuricht, qui est interessante plus pour les choeurs et les parties chantées.Le grand Mahlérien, c'était Mengelberg, dommage!
thomas Bernhard, j'aimerais bien connaître ses propos sur la musique, ça doit être chouette et croustillant Wink Je sais qu'il adorait Gould et a écrit sur lui.
J'ai lu Perturbation de lui, le prince délire pendant 120 pages, c'est génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8151
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 22 Avr 2015 - 16:48

gluckhand a écrit:
avec une 3ème par Schuricht, qui est interessante plus pour les choeurs et les parties chantées.Le grand Mahlérien, c'était Mengelberg, dommage!
Ah, je ne connais pas cette 3e (mais je suis curieux d'essayer), mais le Chant de la Terre de Schuricht (le live du Concertgebouw avec Thoborg - et la nazie hystérique dans la salle) est pour moi une des plus grandes versions de cette œuvre.

gluckhand a écrit:
thomas Bernhard, j'aimerais bien connaître ses propos sur la musique, ça doit être chouette et croustillant Wink Je sais qu'il adorait Gould et a écrit sur lui.
Oui, Le Naufragé. Je pense que c'est là qu'on trouve l'essentiel de ce qu'il a pu écrire sur la musique. Ce livre est un peu le pendant du Neveu de Wittgenstein, où il ne serait pas impossible qu'on parle aussi de musique (je ne me rappelle plus avec précision, il faudrait que je les relise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 22 Avr 2015 - 17:33

Moi aussi Bénédictus, j'ai trouvé ce Chant de la terre tellement génial (d'ailleurs je l'ai vu proposé à 862 euros sur amazon)quand je l'ai écouté (il fait partie du cofffret Schuricht /Membran) alors je m'attendais à beaucoup mieux, mais c'est d'un excellent niveau.J'ai lu sur Amazon anglais , par un client ,que la version de la 3ème de Mahler par Lévine était supérieure à celle de Charles Adler, j'ai ce coffret Lévine , mais dans le fouillis que j'ai, je n'arrive pas à le retrouver?
Merci pour le tuyau pour la musique, Bernhard est vraiment un écrivain hors-normes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyJeu 23 Avr 2015 - 18:31

Pour le Chant de la terre, je l'avais mis sur le site de David si certains veulent l'écouter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87197
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyJeu 23 Avr 2015 - 20:59

Là : http://musicontempo.free.fr/musique-ouverte.html (ce n'est pas mon site d'ailleurs, simplement l'hébergement temporaire de Musique Ouverte). Mais c'est tout à fait mort comme endroit (les liens doivent fonctionner encore en revanche), il serait opportun de faire le transfert sur un site autonome, si jamais il y a toujours des volontaires pour y contribuer. Il est vrai qu'entre Deezer, Qobuz et YouTube, l'enjeu n'est sans doute plus le même qu'il y a quelques années.

Sinon, version de chevet pour moi aussi : dans une œuvre qui peut apparaître assez peu continue et tendue pour du Mahler, elle apporte justement un fil très adroit, et sans grosses épaisseurs orchestrales, vraiment le style de Schuricht à son meilleur – et, ce qui n'est pas toujours le cas, avec un orchestre de première catégorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 6 Mai 2015 - 23:54

Symphonies 4 et 5 de Beethoven
Concerto pour piano et orchestre n°2 de Brahms avec Backhaus

Des oeuvres dirigées par Schuricht à (re)découvrir !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1524
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyJeu 7 Mai 2015 - 0:55

Tous les livres de Thomas Bernhard que j'ai lus comportaient un ou plusieurs passages plus ou moins approfondis sur la musique. Dans Perturbation, par exemple, le père du narrateur compte parmi ses patients un homme qui résume les compositeurs à quelques mots ... Dans Maître anciens, il est aussi question, entre autres, de musique. Ce qu'il y est dit de Beethoven est d'ailleurs super contestable, mais ça ne reflète pas forcément ce que pensait Bernhard.

Je serais curieuse de savoir quel était vraiment son avis sur la musique.

(Etant précisé que je m'intéresse à ce qu'a fait Bernhard sans réellement apprécier ses œuvres).


Oui, c'était une intervention totalement H.S.

J'aime beaucoup ce que je connais de Carl Schuricht. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 11:18

Plusieurs fois que je réécoute la 5ème de Bruckner avec Stuttgart, et comme toujours Schuricht, est toujours original et se distingue de tous les chefs de son époque, il découpe sans hésiter le premier mouvement à sa façon,comme un puzzle ou une sorte de légo, musical ,n'hésitant pas à ralentir, s'arrêter même, une sorte de lecture assez lente,au scalpel assez fouillée , qui peut nuire à l'ensemble, mais qui nous montre le chemin contrapuntique et pour finir pas aussi compliqué qu'on a voulu, le faire croire, bref Schuricht nous éclaircit tout ça à sa manière très personnelle, on est loin de la lourdeur brumeuse de certains chefs .peut être que le discours poètique y perd un peu à mon avis et je reste assez Jochum pour cette symphonie.Cet enregistrement date de 1955 et les enregistrements de Bruckner n'étaient pas nombreux, surtout cette 5ème qui passait après la 4 ème, alors que maintenant elle semble tout naturellement avoir pris plus d'importance.Chef de la légèreté, oui Schuricht,est un formidable amoureux de la musique et il sait admirablement la présenter au public non musical,son adagio est d'une continuité ,d'une fluidité et d'une légereté bien que profonde reste très poètique.on voudrait des chefs d'orchestre comme ça, qui n'hésitent pas à transgresser les règles et les habitudes, et avoir à l'esprit cet adage "ce qu'on ne comprend pas soi même, comment le faire comprendre aux autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 13:35

Voilà, Schuricht livre un Bruckner dépouillé, rafraichissant, loin des représentations hyper romantiques à la Furtwängler. C'est très inhabituel. J'aime les deux pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8151
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 13:49

Ce n'est pas si inhabituel que ça, en fait, si on écoute les enregistrements antérieurs aux années 60: non seulement avec Schuricht mais aussi avec Andreae, le jeune Böhm ou G.L. Jochum (voire, dans un autre genre, Kabasta ou Hausegger), on ne patauge pas dans la mélasse «métaphysique». Cette façon de jouer Bruckner lent et épais ne s'est imposée qu'assez tard, finalement.
(En revanche, comme on s'en sera douté, je n'aime pas les deux, pour ma part.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 13:52

Furtwängler et Schuricht sont contemporains, non ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8151
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 13:58

Mariefran a écrit:
Furtwängler et Schuricht sont contemporains, non ? scratch
Oui, mais à leur époque, les deux approches semblaient coexister de manière à peu près équivalente, alors que dans les années 70-90...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 15:43

Benedictus a écrit:
Ce n'est pas si inhabituel que ça, en fait, si on écoute les enregistrements antérieurs aux années 60: non seulement avec Schuricht mais aussi avec Andreae, le jeune Böhm ou G.L. Jochum (voire, dans un autre genre, Kabasta ou Hausegger), on ne patauge pas dans la mélasse «métaphysique». Cette façon de jouer Bruckner lent et épais ne s'est imposée qu'assez tard, finalement.
(En revanche, comme on s'en sera douté, je n'aime pas les deux, pour ma part.)

C'est très juste, ce que tu dis Bénédictus, même si Furt apportait un  mysticisme sublime  à toute grande oeuvre qu'il jouait .Si l'on compare l'enregistrement de la 5ème de 1953, par Rosbaud, c'est assez dégraissé et très clair,, de Franz Konwitschny aussi (qui pour moi, a laissé la plus belle intégrale des symphonies de Beethoven ) ou de  Gerhard Pflüger (une version passionnante )qui même si elle date un peu et traduit une certaine époque de l'interprètation, Schuricht reste quand même pour moi,, le plus clair, le plus concis , le moins barbant , sa lecture de Bruckner est la même que celle de sa 9ème de Schubert, la plus vivante, mais c'est ton droit de ne pas aimer et on peut aimer aussi différentes façons de jouer ce compositeur . Very Happy


Dernière édition par gluckhand le Sam 9 Mai 2015 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8151
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptySam 9 Mai 2015 - 15:54

gluckhand a écrit:
Schuricht reste quand même pour moi,, le plus clair, le plus concis , le moins barbant , sa lecture de Bruckner est la même que celle de la 9ème de Schubert, la plus vivante, et c'est ton droit de ne pas aimer. Very Happy
Ah, mais au contraire! Andreae, Schuricht, Rosbaud, effectivement Pflüger, Jochum frère - c'est exactement ce que j'aime dans Bruckner. Ce que je trouve franchement pénible, c'est la vulgate giulino-celibidienne du Bruckner lent et opaque. (Furtwängler, disons qu'il me laisse plutôt indifférent dans Bruckner.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 959
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyMer 13 Mai 2015 - 15:42

Il me semble qu'on est parti de la discographie de Carl Schuricht pour en arriver à discuter la seule interprétation des symphonies de Bruckner par ce chef.

Pourtant, si Schuricht a enregistré les 7eme et 9eme de Bruckner avant guerre, au temps du 78 tours, et si ces enregistrements ont fait date, il fut plutôt un interprète de Beethoven et de quelques autres, Mozart, Brahms, Mahler, Richard Strauss, par exemple.
Il est vrai que sa discographie commerciale de l'après guerre fut centrée sur un petit nombre de compositeurs et il est heureux que Concert Hall/La Guilde Internationale du Disque lui ait donné l'occasion d'enregistrer une quinzaine de disques divers à la fin des années cinquante et au début des années soixante. Il est aussi heureux que Archiphon d'abord puis Hänssler Classic ensuite éditent des concerts donnés en Allemagne et des enregistrements radiophoniques faits à Stuttgart (Il reste bien encore de quoi faire une dizaine de CDs).

Pour ma part, je n'ai jamais été très satisfait par les enregistrements EMI des 3ème, 8éme et 9ème symphonies de Bruckner, dirigées assez vite et sèchement à mon sens. Si mes souvenirs sont bons, la 9ème et surtout la 8ème ont été accueillies avec un enthousiasme modéré, voire quelques réticences (coupures dans la 8ème et tempi dans la 9ème). Pour moi, Schuricht reste avant tout un interprète privilégié de Beethoven qu'il interprétait avec chaleur, grandeur et simplicité. C'est avec sa fameuse intégrale parisienne des symphonies que j'ai appris mon Beethoven et je me souviens l'avoir vu diriger la 9eme avec le National, un formidable concert. C'était presque le "spécialiste" de la 9ème avec les orchestre français : A la tête du National ou de la vénérable Société des Concerts du Conservatoire, il a bien du diriger cette œuvre pas loin d'une dizaine de fois de 1950 à 1965 !
Il a dirigé un concert Wagner avec l'Orchestre Philharmonique de la RTF, Sébastian Feiersinger et Marianne Schech en février/mars 1963, concert qui fût télévisé, l'INA le restaurerait-il, s'il fût enregistré ?Il n'est pas interdit de rêver.
Beaucoup des concerts de Carl Schuricht avec le National ont été rediffusés par France-Musique à la fin du siècle dernier et sont édités sur CD au Japon par le label Altus. C'est très bien et je me réjouis de constater que ce chef, un des premiers que j'ai aimés et appréciés, trouve toujours des admirateurs et un public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyJeu 14 Mai 2015 - 1:52

Retour sur le Bruckner de Schuricht.... Effectivement les enregistrements EMI sont plutôt convenus dans leur brusquerie, quoique dégageant une impétuosité redoutable. J'écoute en ce moment la 8ème dans l'enregistrement Urania de la Radio de Hambourg (quelque part dans les années cinquante) et cette version dure un gros 8 minutes de plus (79 mins vs 71). À noter que Schuricht dirigeait toujours du Haas, pas du Nowak (donc pas de coupure dans l'adagio et le finale) ce qui fait du disque EMI un des plus rapides (précipités) de la discographie. La moyenne des Haas est de 78-80 minutes, celle des Nowak 74-76 minutes.

Au-delà des considérations techniques, je remarque une plus grande affection dans l'adagio de Hambourg et une solidité dans l'argumentation du finale.

'Schu', 'Kna' et 'Furt' demeurent les grandes références dans le Bruckner de tradition germanique des années 1930-60, chacun lui apportant ses révélations propres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1563
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyJeu 14 Mai 2015 - 9:47

Dès que l'on aborde Bruckner et ses interprètations, ça devient complexe, sans entrer ,en plus dans les différentes versions existantes,qui pour ne non averti, brouille encore plus le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 959
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht EmptyJeu 14 Mai 2015 - 10:18

André a écrit:
Retour sur le Bruckner de Schuricht.... Effectivement les enregistrements EMI sont plutôt convenus dans leur brusquerie, quoique dégageant une impétuosité redoutable. J'écoute en ce moment la 8ème dans l'enregistrement Urania de la Radio de Hambourg (quelque part dans les années cinquante) et cette version dure un gros 8 minutes de plus (79 mins vs 71). À noter que Schuricht dirigeait toujours du Haas, pas du Nowak (donc pas de coupure dans l'adagio et le finale) ce qui fait du disque EMI un des plus rapides (précipités) de la discographie. La moyenne des Haas est de 78-80 minutes, celle des Nowak 74-76 minutes.

Au-delà des considérations techniques, je remarque une plus grande affection dans l'adagio de Hambourg et une solidité dans l'argumentation du finale.

'Schu', 'Kna' et 'Furt' demeurent les grandes références dans le Bruckner de tradition germanique des années 1930-60, chacun lui apportant ses révélations propres.

La 8ème de Hambourg a également été publiée par Music and Art et Tahra. C'est un concert des 23-24 octobre 1955.

Les enregistrements EMI (9ème, novembre 1961, 8ème, octobre 1963 et 3ème, décembre 1965) seraient-ils arrivés trop tard dans la carrière de Carl Schuricht ?
Je le penserai volontiers quand bien même Schuricht a dirigé des symphonies de Bruckner, les 4ème et 7ème, dans quelques uns de ses ultimes concerts. C'est d'ailleurs de ces deux symphonies que Carl Schuricht donne les interprétations les plus convaincantes, à mon sens.

La durée de la 8ème ?
Dans ma discothèque, les extrêmes : De 68 minutes, Josef Krips à New York en décembre 1961 (diffusion France-Musique, années quatre-vingt ou quatre-vingt-dix) à 97 minutes, Sergiu Celibidache à Tokyo en octobre 1990 (diffusion NHK)...

Furtwängler et Knappertsbusch des références dans Bruckner ?
Le premier m'a toujours paru être un interprète obligé de cette musique et non pas en être un interprète convaincu (et convaincant). Quant au second, c'est un interprète plutôt marginal, montrant des options interprétatives très discutables dans le domaine symphonique.
La référence, pour moi, a toujours été Eugen Jochum...Bien sûr, j'enfonce là une porte ouverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Carl Schuricht Empty
MessageSujet: Re: Carl Schuricht   Carl Schuricht Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Schuricht
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carl Schuricht
» Adam green & Carl Barat
» Carl And The Rhythm All Stars
» Les Symphonies de Carl Nielsen
» Carl Czerny (1791-1857)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: