Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 5 Oct 2014 - 14:01

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
(EDIT : Opdebeeck, c'est l'enregistrement de Compiègne ?)

Oui.

Citation :
Est-ce que les récitatifs, conçus dans un second temps, ici, ne rallongent pas le spectacle ? Pour les opéras-comiques j'aime assez le rythme induit par les dialogues (ça a d'autres inconvénients, évidemment, qui tiennent à l'exigence de la maîtrise de la langue), cf. Mignon. Souvent, je trouve que les récitatifs génèrent une hypertrophie, voire un excès de sérieux ; disons, en tout cas, que ça peut sensiblement changer l'économie générale du propos (pour certains compositeurs, mais je veux bien croire qu'avec Meyerbeer, ils ne fonctionnent pas que comme un motif de liaison/remplissage et qu'ils constituent de la "vraie" musique).
Tu as tout dit. Oui, d'ordinaire ça change les équilibres, et apporte un fondu plus sérieux, parfois plus épais. Mais ici, Meyerbeer prolonge les ensembles avec la même qualité d'écriture, et sans perdre en jovialité. Pour moi, choisir les dialogues, ce serait un peu comme faire ça avec Tristan : pourquoi pas, mais comment se résoudre à perdre une musique de cette trempe ?

En plus les articulations sont tellement naturelles que les remplacer par la brutalité des alternances dialogues / numéros, ce serait vraiment dommage. Pour Carmen ou les Contes, j'accepte tout à fait les deux options (plutôt avec récitatifs pour Carmen, plutôt avec dialogues pour les Contes...) ; mais ici, clairement, le choix me paraît facile à opérer.

Programme de Dinorah à Berlin : estampille du Palazetto Bru Zane et dates annoncées pour la suite des festivités Meyerbeer in loco (je ne l'ai pas sous les yeux mais je confirme dès que possible) Wink . Par ailleurs, il s'agit là, nous dit-on, de la première représentation de l'édition critique conforme à la version donnée à l'Opéra-Comique en 1859 ; donc avec dialogues (désolé David ).
Je fais un point sur la représentation (vraiment réjouissante), dès que j'ai le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 5 Oct 2014 - 14:01

Donc : Meyerbeer à Berlin.
Sont annoncés : Vasco de Gama (première le 04/10, mise en scène de Vera Nemirova & direction de Mazzola), Les Huguenots le 13/11/2016 & Le Prophète en 2017/2018.
Pour Dinorah, c'est l'édition critique de la version de la création, en 1859, qui a été retenue ("mélodrames" & dialogues).
Des photos ici : http://www.deutscheoperberlin.de/de_DE/calendar/dinorah-oder-die-wallfahrt-nach-ploermel-k.12093963# .
L'effectif orchestral n'est sans doute pas idéalement conforme aux norme de l'Opéra-Comique d'alors (7 contrabasses, 5 cors, etc.) ce qui instaure un rapport différent (et c'est tant mieux, selon certains) entre voix et orchestre ; ce dernier très à la fête (quantité et qualité). Dès l'ouverture, Mazzola dirige fin et coloré (belles cordes expressives/oniriques pour le thème de Dinorah, beaux vents boisés, beaux cuivres, etc.) ; il ne relâche pas la tension, l'intérêt dramatique est soutenu (final du II) avec une belle palette dynamique ; même en version de concert le théâtre est présent, qu'il s'agisse d'humour (Corentin), "d'effets" (l'air d'entrée de Hoël) ou de poésie (Dinorah dès son entrée, pour la chanson de la grand-mère assez incroyablement campée en suspension entre le plateau et la salle). Mieux, les (quelques) morceaux de bravoure retenus par la traditions s'inscrivent dans le déroulement sans le perturber (même quand le public interrompt longuement la représentation pour réserver une ovation à "Ombre légère").
Demi-caractère (ou naïveté, ou simple plaisir de jouer/chanter ensemble ; je ne sais pas) qui dévoile un Meyerbeer peut-être inattendu, évidemment loin de ses années italiennes mais aussi à la marge des grandes fresques, mais toujours "constructeur" et sans jamais renier (rogner) les ailes d'une orchestration toujours éminemment personnelle/originale, notamment aux vents (sans parler de la rythmique, des contre-temps, etc. dont la partie principale, notamment, est émaillée).
Côté plateau : un choeur fabuleux, modelé en pleine pâte (le Pater noster du III) maître de ses effets sans maniérismes pour autant.
Des seconds rôles "allusifs" dont les parties sont d'un intérêt mineur (mais retenir la superbe basse sonore, anguleuse et parfaitement articulée de Seth Carico).
Un Corentin cabot, joliment ténor de/avec caractère (Philippe Talbot) ; spontanément, j'ai pensé à Louis Arnoult (à vérifier, quand même tongue ).
Un Hoël magnifique d'Etienne Dupuis : autant dans la diablerie (sa scène du I) que dans l'élégie (air du III), au phrasé large et au timbre rond assis sur une diction mordante (et belle présence dans les dialogues). Vite, qu'on lui distribue les rôles écrits pour Faure (et d'abord Hamlet ; bientôt Posa, à Berlin en avril/mai prochain http://www.operabase.com/diary.cgi?lang=fr&code=wdbed&date=20150423 ).
Dinorah ? Patrizia Ciofi joue moins le mot que l'élan, la variété des affects, la vision générale et la coloration ("Ce tintement") ; présence fraîche mais pas, pour autant, personnage insignifiant/pépiant. Au contraire, la bergère gagne à être parée de l'estompe générale du timbre qui lui confère l'étrangeté d'un "entre-deux" (pas tout à fait "seulement" colorature et pas "seulement" lyrique non plus). Forcément, le premier air y est exhaussé ; comme l'entrée au II qui fait terriblement penser à celle d'Ophélie chez Ambroise Thomas ; comme le III encore, en général mais pour autant "Ombre légère" n'est ni sans brillant, ni sans fierté (et les "échos" ont un charme particulier dans cette salle qui met beaucoup d'air autour du/des son[s], entre les voix et l'orchestre). L'art, la manière ; et une certaine vie en plus. C'est, en substance, ce qu'a relevé la presse germanophone :
http://www.tagesspiegel.de/kultur/deutsche-oper-berlin-eine-ziege-als-opernheldin/10786154.html
http://www.nmz.de/online/semikonzertanter-auftakt-zum-neuen-meyerbeer-zyklus-der-deutschen-oper-berlin-dinorah-oder-di
http://www.kulturradio.de/rezensionen/buehne/2014/philharmonie-berlin-dinorah.html
http://www.deropernfreund.de/berlin-9.html
http://noethers-kritiken.de/2014/10/02/deutsche-oper-meyerbeer-dinorah-philharmonie/
http://www.livekritik.de/kultura-extra/musik/spezial/konzertkritik_dinorah_dob.php
Pour mémoire, c'est diffusé ce soir à partir de 19h05 : http://www.deutschlandradiokultur.de/konzert.1090.de.html Wink .


Dernière édition par bAlexb le Lun 13 Oct 2014 - 8:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81651
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 5 Oct 2014 - 14:07

Merci !

Meyerbeer par Mazzola, c'est du beau luxe (en revanche je me console très bien de l'ostracisme de Dupuis).

C'était pas hier soir la diffusion ? J'espère pouvoir la récupérer, ce n'est pas comme si on croulait sous les témoignages (et même si ces pendards ont supprimé un tiers de la musique !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 5 Oct 2014 - 14:20

DavidLeMarrec a écrit:
C'était pas hier soir la diffusion ?  J'espère pouvoir la récupérer, ce n'est pas comme si on croulait sous les témoignages (et même si ces pendards ont supprimé un tiers de la musique !).

Si si ; mais le message date d'hier Wink ...
Est-ce que l'imprimatur Palazetto BZ doit laisser imaginer une mise en boîte (dispositif de captation luxueux par rapport à nos habitudes françaises, j'ai trouvé, pour une prise radio) ?
(EDIT : c'est effectivement très différent, en terme d'économie générale, de la version Judd ; mais je persiste à ne pas m'en plaindre Embarassed !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlfredoGermont
Mélomane averti


Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 5 Oct 2014 - 19:21

(Dinorah de Berlin sera publié sur CD!)



Lien retiré (non libre de droits)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Ven 10 Oct 2014 - 7:57

http://www.gbopera.it/2014/10/deutsche-oper-berlin-dinorah/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1080
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 11 Oct 2014 - 22:16

bAlexb a écrit:
http://www.gbopera.it/2014/10/deutsche-oper-berlin-dinorah/

Merci pour ce lien qui m'a donc permis de découvrir le Pardon de Ploermel dont le titre ne laissait pas supposer a priori une fin heureuse.
La musique est séduisante, et puis nous avons LE tube pour P.Ciofi- fort applaudie-, qui est bien accompagné par P.Talbot.

Pour ceux qui veulent suivre, le livret est ici:
http://javanese.imslp.info/files/imglnks/usimg/2/23/IMSLP114466-SIBLEY1802.6133.8bd4-39087008964530.pdf

Dinorah, prénom féminin breton?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81651
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 11 Oct 2014 - 23:09

Le tube étant tout de même à peu près le truc le plus ennuyeux de la partition.

J'ai écouté la bande radio cette semaine moi aussi, grâce à la générosité proverbiale de Mariefran. Je reste frustré par la disparition de certains moments (le récitatif entre Corentin et Hoël au I, un des grands morceaux de bravoure que j'attends…), mais je dois bien avouer qu'avec des dialogues exécutés à ce degré d'excellence, je n'ai plus beaucoup à redire. Assez impressionné par l'accent parfait de Ciofi dans les parties parlées (et celles chantées me paraissent beaucoup moins floues qu'autrefois). Dupuis aussi est sous son meilleur jour, et flatte ses qualités (grain prégnant) plutôt que ses défauts (aspect gras et pesant, absolument pas présent ici). Et puis Talbot, sans avoir l'abattage de Mazzotta est très bien chantant et expressif.

La vraie plus-value réside sans doute dans l'orchestre : on n'entend pas tous les jours Meyerbeer joué avec de tels moyens !

Très chouette – même si je reste indéfectiblement attaché aux profils vocaux de Compiègne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 11 Oct 2014 - 23:15

Tu veux dire que Mariefran écoute toujours Meyerbeer?
(et qu'elle passe toujours pour voir un peu ce qui est écrit ici... coucou )

Pas encore écouté, mais ça ne saurait tarder! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 11 Oct 2014 - 23:15

DavidLeMarrec a écrit:
on n'entend pas tous les jours Meyerbeer joué avec de tels moyens !



Polyeucte a écrit:
Pas encore écouté, mais ça ne saurait tarder! Very Happy

Curieux d'avoir ton avis, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1080
Age : 58
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 12 Oct 2014 - 14:43

DavidLeMarrec a écrit:
Le tube étant tout de même à peu près le truc le plus ennuyeux de la partition.

Et puis Talbot, sans avoir l'abattage de Mazzotta est très bien chantant et expressif.

La vraie plus-value réside sans doute dans l'orchestre : on n'entend pas tous les jours Meyerbeer joué avec de tels moyens !

Très chouette – même si je reste indéfectiblement attaché aux profils vocaux de Compiègne…

Le tube étant tout de même à peu près le truc le plus ennuyeux de la partition.
Peut-être au bout de la Nème fois, mais pas la 1ère fois avec lecture du livret.

Et puis Talbot, sans avoir l'abattage de Mazzotta est très bien chantant et expressif.
Une belle diction

La vraie plus-value réside sans doute dans l'orchestre : on n'entend pas tous les jours Meyerbeer joué avec de tels moyens !
J'ai été vraiement surpris par l'introduction, et ce qui suit peu après: très voluptueux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81651
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 12 Oct 2014 - 14:54

charles.ogier a écrit:
Peut-être au bout de la Nème fois, mais pas la 1ère fois avec lecture du livret.

Ah non, je l'ai très peu écouté (en général je zappe quand j'arrive là)… mais c'est un air purement belcantiste, très différent de tout le reste de la partition.


Citation :
J'ai été vraiement surpris par l'introduction, et ce qui suit peu après: très voluptueux

Oui, c'est une partition surprenante, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Lun 13 Oct 2014 - 8:29

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
J'ai été vraiement surpris par l'introduction, et ce qui suit peu après: très voluptueux

Oui, c'est une partition surprenante, vraiment.

Effet(s) garanti(s) en salle c'est exact avec, notamment, un sens parfait de l'étagement (physique & sonore) des plans de l'orchestre.
Une recension en français, ici : http://www.forumopera.com/dinorah-berlin-meyerbeer-a-berlin-saison-1 .
(EDIT : Pennetier évoque à la fin de son article des versions autorisées par Meyerbeer ; je vois bien l'alternative entre la version avec dialogues et celle avec récitatifs enregistrée par Judd mais quid d'autres possibilités ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 18 Oct 2014 - 16:07

J'ai découvert cette oeuvre en écoutant la retransmission de ce concert. Et je dois dire que j'ai été totalement conquis par l'oeuvre en elle-même, savant mélange de drame fantastique et de comédie... super bien construit...

Question interprétation, superbe orchestre, Dupuis magistral, Talbot parfait...
Des petits soucis au début avec Ciofi j'ai l'impression. Le timbre était très très voilé, plus qu'à l'habitude et du coup, j'ai eu un peu de mal. mais rapidement ça se libère pour une très belle composition, loin de la démonstration, mais vraiment émouvante : éthérée et fantômatique par moments, puis totalement joyeuse sur la fin. Du coup, je lui pardonne son petit soucis du début! Very Happy (oui, je suis gentil hein! hehe)

En tout cas vraiment content d'avoir découvert et en plus avec cette version. Reste à espérer qu'on nous sorte ça un jour en disque! Ce serait un bel hommage à Meyerbeer! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 18 Oct 2014 - 17:30

Polyeucte a écrit:
(oui, je suis gentil hein! hehe)

Trop aimable en vérité Wink !
Quant au début du rôle pour Ciofi, je ne saurais trop que te dire ; si ce n'est qu'en salle, je n'ai pas nécessairement ressenti de couverture particulière du son (ni par rapport à ce qu'elle fait en général, ni sur l'ensemble de cette représentation-ci).
En revanche, l'attention portée à la mise en situation du personnage (Dinorah qui parcourt la lande comme elle parcourrait la scène de long en large et d'avant en arrière, à la recherche de Bella ; puis qui s'endort) pourrait expliquer ce que j'aurais plutôt eu tendance à décrire comme une question de coloration plus que d'émission strico sensu .
(C'est pas clair pale ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 18 Oct 2014 - 18:07

Ah mais je peux tout à fait comprendre... peut-être aussi un effet de la prise de son qui n'est pas géniale! Mais sa prestation est quand même superbe! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Sam 18 Oct 2014 - 18:15

Polyeucte a écrit:
peut-être aussi un effet de la prise de son qui n'est pas géniale!

Quel équipement, pourtant affraid (d'où ma question initiale concernant une éventuelle captation pour la disque) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Dim 19 Oct 2014 - 1:10

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
peut-être aussi un effet de la prise de son qui n'est pas géniale!

Quel équipement, pourtant affraid (d'où ma question initiale concernant une éventuelle captation pour la disque) !

Oui, mais après peut-être que ma source n'était pas très bonne pour rendre la prise de son Embarassed
En tout cas, ça n'empêche pas de bien apprécier l'oeuvre. A voir après pour une ré-écoute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Mer 19 Nov 2014 - 10:41

Une ré-écoute avec une autre source me fait encore plus apprécier non seulement l'oeuvre, mais aussi l'interprétation...
Vraiment un petit bijou de fraîcheur et d'inventivité ce Pardon je trouve. Et quelle trio magnifique nous est proposé pour les chanteurs : Ciofi lunaire et éthérée avec une forte implication, Dupuis qui est toujours aussi rayonnant et jeune de timbre, et Talbot parfait et d'une belle verve comique!
Direction allante et vive...

Espérons que la présence d'une grande installation ait pour but de faire une diffusion commerciale par la suite! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Ven 20 Mar 2015 - 13:51

La distribution pour Vasco, la saison prochaine : http://www.deutscheoperberlin.de/en_EN/repertoire/1031465# .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Lun 16 Nov 2015 - 10:22

Considérant que Ricordi a publié (au moins) les versions critiques des Huguenots & de Robert, peut-on espérer une utilisation de ce nouveau matériel pour les représentations berlinoises ? Et quel gain, si certain(e)s ici ont eu ces partitions entre les mains ?
(EDIT : pour mémoire, je ne sais pas si on a déjà des infos au sujet du cast de Robert mais les Huguenots devraient afficher Florez en Raoul et Ciofi en Marguerite.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Lun 16 Nov 2015 - 10:57

bAlexb a écrit:
Considérant que Ricordi a publié (au moins) les versions critiques des Huguenots & de Robert, peut-on espérer une utilisation de ce nouveau matériel pour les représentations berlinoises ? Et quel gain, si certain(e)s ici ont eu ces partitions entre les mains ?
(EDIT : pour mémoire, je ne sais pas si on a déjà des infos au sujet du cast de Robert mais les Huguenots devraient afficher Florez en Raoul et Ciofi en Marguerite.)

L'édition critique des Huguenots a déjà servi pour les représentations de Bruxelles (mis à part quelques légères coupures, indiquées dans le programme d'ailleurs).
N'écoutant presque maintenant que cette version, je n'arrive plus à savoir ce qui est nouveau ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Mer 18 Nov 2015 - 14:26

Pour ce qui est des Huguenots, je me permets de m'auto-citer:

http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2011/07/11/1779-giacomo-meyerbeer-les-huguenots-un-nouvel-etat-de-la-partition-fragments-jamais-joues-edition-ricordi-minkowski-bruxelles-2011

Et j'espère bien sûr que la Deutsche Oper fera le choix de l'édition critique! Celle-ci étant publiée chez Universal (dont Ricordi est une filiale), je pense qu'elle aura peu de mal à s'imposer (d'autant que les autres éditions sont extrêmement vieilles et bourrées d'erreur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   Mer 18 Nov 2015 - 14:31

Guillaume a écrit:
Pour ce qui est des Huguenots, je me permets de m'auto-citer:

http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2011/07/11/1779-giacomo-meyerbeer-les-huguenots-un-nouvel-etat-de-la-partition-fragments-jamais-joues-edition-ricordi-minkowski-bruxelles-2011

Et j'espère bien sûr que la Deutsche Oper fera le choix de l'édition critique! Celle-ci étant publiée chez Universal (dont Ricordi est une filiale), je pense qu'elle aura peu de mal à s'imposer (d'autant que les autres éditions sont extrêmement vieilles et bourrées d'erreur).

Je veux y croire ; et d'autant plus qu'il me semble que les démarches vues avec Dinorah & Vasco vont à mon avis largement dans ce sens.
(N'empêche, j'aimerais en savoir un peu plus sur la distribution ; et sur celle de Robert, dans al foulée Mad ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meyerbeer : une "tétralogie" berlinoise (2014-2018)
» Wagner - La Tétralogie
» Giacomo MEYERBEER (1791-1864)
» Tétralogie au Châtelet
» Les Huguenots - Meyerbeer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: