Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 2 Déc 2017 - 9:47

J'en parle à l'avance : j'espère un choc majeur : ce sera chanté par Nina Stemme et Waltraud Maier.
Il y a quelques années j'avais assisté à Pleyel à un Tristan en V C avec les mêmes : Stemme, le Philhar, Franck - je me demande si ce n'était pas la première apparition de Franck a la tête de l'orchestre - j'avais été scotché sur mon fauteuil de la première à la dernière seconde...

Il y a encore des places, mais pas dans les catégories les moins chères...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 3 Déc 2017 - 23:16

Si la distribution annoncée est bien là au complet, ça sera sans doute quelque chose.
Stemme, Magee, Meier, Goerne. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Lun 4 Déc 2017 - 13:50

Oui, et il faudra que je trouve le temps de potasser le livret pour ne pas en perdre une miette : presque tout va très vite dans cet opéra...

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19150
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Lun 4 Déc 2017 - 16:54

Belcore a écrit:
Oui, et il faudra que je trouve le temps de potasser le livret pour ne pas en perdre une miette : presque tout va très vite dans cet opéra...

Belcore

Oh c'est pourtant simple :
Elektra hurle sa douleur, Klytemnestra hurle parce qu'elle ne peut pas faire autrement, Chrysothémis chante très fort car elle est une jeune fille amoureuse, Oreste chante de manière totalement froide, Egyste chantonne... et tout ça se termine dans un bain de sang! Mr.Red

En tout cas, j'espère que la Philharmonie ne va pas noyer les voix... Neutral

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5262
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Lun 4 Déc 2017 - 17:18

Polyeucte a écrit:
Oh c'est pourtant simple :
Elektra hurle sa douleur, Klytemnestra hurle parce qu'elle ne peut pas faire autrement, Chrysothémis chante très fort car elle est une jeune fille amoureuse, Oreste chante de manière totalement froide, Egyste chantonne... et tout ça se termine dans un bain de sang! Mr.Red
hehe thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Lun 4 Déc 2017 - 23:10

Polyeucte a écrit:
Belcore a écrit:
Oui, et il faudra que je trouve le temps de potasser le livret pour ne pas en perdre une miette : presque tout va très vite dans cet opéra...

Belcore

Oh c'est pourtant simple :
Elektra hurle sa douleur, Klytemnestra hurle parce qu'elle ne peut pas faire autrement, Chrysothémis chante très fort car elle est une jeune fille amoureuse, Oreste chante de manière totalement froide, Egyste chantonne... et tout ça se termine dans un bain de sang! Mr.Red

En tout cas, j'espère que la Philharmonie ne va pas noyer les voix... Neutral

Excellente - et à peine caricaturale - synthèse... Il manque la hache !!
Aucune inquiétude sur l'acoustique - à fortiori avec cette oeuvre - on entend bien de partout.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19150
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Lun 4 Déc 2017 - 23:25

Belcore a écrit:

Aucune inquiétude sur l'acoustique - à fortiori avec cette oeuvre - on entend bien de partout.

L'orchestre oui bien sûr... mais les voix ont quand même tendance à se perdre parfois dans cette salle, surtout pour les pauvres spectateurs qui ne sont pas en face de la scène... d'où ma peur. Pas sûr d'entendre très bien Waltraud Meier du fond de mon second balcon (de face pourtant!).

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Lun 4 Déc 2017 - 23:35

Oui, l'orchestre est énormissime, dans les Gurrelieder on n'entendait pas toujours bien Schager et Theorin, de très grandes voix pourtant, et même de face.

Donc oui, il y a un risque de ne pas toujours bien entendre les voix, en revanche c'est l'occasion de profiter de l'orchestre d'Elektra davantage encore qu'à Bastille ou ailleurs.

Je serai au 9è rang du parterre pour ma part, j'espère bien profiter de tout. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Mar 5 Déc 2017 - 9:33

Évidemment je suis loin d'avoir exploré tous les positionnements dans la salle, mais lorsque j'ai écouté l'Orfeo avec Gardiner en septembre dernier j'étais en haut du second balcon et j'ai parfaitement entendu une représentation donnée avec des effectifs très limités...
Ceci dit dans Elektra le risque est plutôt celui de l'orchestre couvrant les chanteurs : j'ai tendance à penser que Franck saura bien gérer cet aspect.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Ven 8 Déc 2017 - 0:57

Déjà un changement annoncé: Gun-Brit Barkmin remplace Emily Magee dans le rôle de Chrysothémis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Ven 8 Déc 2017 - 17:22

Pas fan de Magee (quand même pas super gracieux pour une Chryso, même si ses Arabella sont décentes), mais Barkmin, c'est quand même l'étage au-dessous, sa voix sonnait assez blanche et poussée dans sa Salomé avec Dutoit.

Nous verrons bien. (En cette saison, on peut aussi remplacer les remplaçants des remplaçants, on finira peut-être avec Schnwanewilms, Welchenbach, Leitgeb ou Delunsch ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 0:04

La saison dernière elle chantait Marie (Wozzeck) à Bastille, c'était très correct mais pas marquant, et voix pas très belle en effet.

J'aurais bien aimé entendre Magee quand même; elle avait aussi annulé Isolde au TCE il y a deux ans. (je ne crois pas qu'elle ait souvent chanté à Paris, en tout cas je ne l'ai jamais entendue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 383
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 19:33

Magee avait chanté dans le magnifique Capriccio il ya 2 ans à Garnier.... Pas tres gracieuse vocalement, mais touchante et plutot bien chantante. Je ne connais pas du tout sa remplacante, mais bon, du moment que Stemme vient.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 19:48

Moi, pourvu que celle qui tient Elektra puisse tenir vaguement sa partie (ce qui n'est pas rien), ça me va. (Et tant mieux, parce que Stemme actuellement, bof.)

En revanche, une belle Chryso… I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 19:52

Et surtout, tant que Mikko n'attrape pas froid et que ça n'est pas annulé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 20:50

Oh, même sans Franck… J'avoue que ma seule motivation ici, c'est d'entendre l'orchestre d'Elektra dans l'acoustique de la Philharmonie qui devrait lui convenir à la perfection.

Donc tant qu'ils n'annulent pas, en effet, ils peuvent prendre n'importe quels tocards pour le chanter ou le diriger (je garde le Philhar' quand même, merci), ça me conviendra. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 21:13

DavidLeMarrec a écrit:
Oh, même sans Franck… J'avoue que ma seule motivation ici, c'est d'entendre l'orchestre d'Elektra dans l'acoustique de la Philharmonie qui devrait lui convenir à la perfection.

Pas ma seule, mais ma principale moi aussi. (idem pour les Wagner à venir avec Gergiev)

Par contre je préfère si les interprètes ne sont pas des tocards. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 21:22

Ah ouais non, dans Rheingold et Walküre je veux des vrais gens qui chantent bien (la troupe du Mariinskii fera très bien l'affaire).

C'est pas comme dans Götterdämmerung (où de toute façon on n'entend rien, ou en tout cas rien de beau, sortir des bouches hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19150
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 22:10

DavidLeMarrec a écrit:
Ah ouais non, dans Rheingold et Walküre je veux des vrais gens qui chantent bien (la troupe du Mariinskii fera très bien l'affaire).

Ouiiii!! J'espère qu'on va avoir des chanteurs bien typés pour ces deux là.. idem pour l'orchestre.

Pour Elektra, du moments qu'ils prennent des voix assez puissantes pour passer l'orchestre, ça me va (bon, si ça peut ne pas être Charbonnet, c'est mieux hein! Very Happy)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 9 Déc 2017 - 23:27

Ah oui, Charbonnet, ça serait un peu la tuile quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 10:35

On se calme, on se calme ! affraid N'importe qui, mais plutôt pas Charbonnet, Schnaut ou Kristine Ciesinski. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 383
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 16:58


Elektra ca gagne beaucoup à etre chanté, pas crié, quand-meme... Stemme n'est plus toute jeune mais on a de bons echos de ses Elektras et à part elle, Goerke, Theorin, sans doute une Russe du Marinsky, je ne vois pas bien qui peut le faire... (surtout pas Herlitzius!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalbéron
Mélomane du dimanche
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 999
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 17:18

DavidLeMarrec a écrit:
Oh, même sans Franck… J'avoue que ma seule motivation ici, c'est d'entendre l'orchestre d'Elektra dans l'acoustique de la Philharmonie qui devrait lui convenir à la perfection.

Donc tant qu'ils n'annulent pas, en effet, ils peuvent prendre n'importe quels tocards pour le chanter ou le diriger (je garde le Philhar' quand même, merci), ça me conviendra. Very Happy

+1 pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 22:08

Patzak a écrit:
Elektra ca gagne beaucoup à etre chanté, pas crié, quand-meme... Stemme n'est plus toute jeune mais on a de bons echos de ses Elektras

Ce n'est pas une question d'âge en l'occurrence, simplement qu'elle a changé sa technique (sa voix était émise en avant, très nette, désormais elle est tout dans un moelleux un peu uniforme… ça change complètement le rapport au texte).

Ça fait dix ans qu'elle suit cette pente, mais la voix ne montre pas par ailleurs de signes de fatigue, ce sera impeccablement chanté – simplement pas le grand frisson pour moi de côté-là.


Citation :
et à part elle, Goerke, Theorin, sans doute une Russe du Marinsky, je ne vois pas bien qui peut le faire... (surtout pas Herlitzius!).

Pourtant, Herlitizius est celle qui le chante le plus dans le monde en ce moment… Certes, la voix s'est asséchée, mais de là à dire qu'elle ne peut pas le faire, ce n'est manifestement pas le cas. La Russe, tu veux dire Gogolevskaïa, je suppose ?

Mais tout de même, et je m'en tiens (non pas à celles dont j'estime pouvoir le faire) à celles qui le chantent effectivement en ce moment : Nadja Michael (peut-être pas en bon état, pas entendue depuis longtemps), Pantrakova, Lindström, Hogrefe, Rachel Nicholls (ce doit être bien beau), Catherine Foster (des doutes, vraiment ?), Brimberg (on ne doit pas faire plus sain), prise de rôle de Merbeth (sans doute sans difficulté, vu la charpente de ses Chryso). Certes, Eva Johansson en ce moment, je suis un peu plus sceptique, mais pour les autres, en principe…
D'ailleurs deux d'entre elles sont tellement en bonne forme vocale qu'elle peuvent encore chanter les séductions de Chryso cette saison (Brimberg et Merbeth).

Stemme doit être l'une des plus à l'aise vocalement, clairement, mais ce n'est pas la seule, n'exagérons pas, même si ces voix sont rares : il y a beaucoup de prétendantes très capables.

(Après, qui le chante comme Schlüter, c'est une autre histoire.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 383
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 23:02

D'accord avec toi pour Foster et Nicholls; connais pas les autres, sauf: Nadja Michael: elle chante  archi-faux!!! Sad Sad Non?!  Entendu un bout de son Salomé, une véritable horreur! Jamais entendu chanter aussi faux à ce niveau. (fin du HS!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 23:09

Je ne crois pas qu'elle chante faux, non, mais la technique est particulière et ça fait longtemps qu'elle chante ces rôles, peut-être qu'elle est maintenant un peu dépassée. Avec l'inertie du système, les engagements pris à l'avance et la course à l'affiche célèbre, il faut toujours un moment avant qu'on acte qu'un artiste en vue ne peut plus tenir les rôles.

Mais au moment où elle a été révélée au monde en Salomé, non, c'était vraiment bien chanté. Comme je ne suis pas fanatique de sa voix (émission un peu brute et large, diction au troisième plan) et qu'elle ne chante rien de rare, ça fait très longtemps que je n'ai pas vérifié ce que ça donnait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 23:32

Effectivement, Michael ça ne va plus depuis un moment, ne serait-ce que sa Judith au Met, il y a 3-4 ans je crois, c'était vraiment très très moche.

Pankratova, oui, ça c'est bien.

Nicholls, elle chante déjà Elektra?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 10 Déc 2017 - 23:45

Déjà qu'au naturel, c'était un peu particulier, une fois que la voix dévisse…

Oui, Nicholls fait sa prise de rôle à Bâle en janvier. (Et sa première Brünnhilde de Walküre, à Karlsruhe, c'était il y a un an.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Ven 15 Déc 2017 - 13:52

Le programme du concert donne le livret bilingue intégral.
L'oeuvre sera-t-elle donc donnée sans coupures?

https://radio-france.selfmail.fr/uploads/482-uqsg6o/15-dec-Electra-3052.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Ven 15 Déc 2017 - 13:58

Ça serait une bonne nouvelle pour vous, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Ven 15 Déc 2017 - 14:08

Ca serait la cerise sur le gâteau, oui!

Mais j'ai l'impression que ça a tendance à se faire de plus en plus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 19150
Age : 35
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Ven 15 Déc 2017 - 14:11

En version de concert vu la durée de l'ouvrage, ce serait assez malvenu je trouve de couper... autant en version scénique l'argument de la tension dramatique ou de l'impact théâtrale peut être évoqué. Autant là...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 1:36

Eh bien finalement on a eu la version coupée habituelle, avec les coupures dans la dernière réplique d'Elektra face à sa mère et dans la 2è scène Elektra-Chryso.

Bon, c'est quasiment le seul point négatif de la soirée, j'en dirai plus demain. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 918
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 8:54

Pas cool. Y auraient pu faire un effort Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 10:00

Absolument grandiose !!

 J'ai été scotché sur mon fauteuil de la première à la dernière note !!!

Je laisse décanter et j'y reviendrai en détail un peu plus tard.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 383
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 12:26

Décidément, les opéras superlatifs s'enchainent à Paris cette automne......!! Chance énorme d'entendre Elektra joué à ce niveau, avec un orchestre à la hauteur, un plateau excellent, et l'Elektra exceptionnelle de Nina Stemme. Sa voix est absolument intacte, toujours aussi belle, puissante, fluide, ce pendant 1H45.... Interprétation intense et tres émouvante, du monologue d'entrée à la 2e scene avec Chrysothemis, à la scene avec Oreste, beaucoup de moments bouleversants. Chrysothemis excellente de Barkmin, belle voix juvénile et engagée. Waltraud Meier, projection un peu discrete mais tres torturée et tres classe, il faut le faire.... (Le face à face avec sa fille associe les deux grandes Isoldes de notre époque Smile ) Goerne encore plus en retrait, en tout cas du fond du 1er balcon: pas tres audible sauf quand il est completement découvert, j'ai l'impression qu'il a perdu tous ses harmoniques aigus. Tres grand chanteur mais il faut l'entendre ailleurs... Mikko Franck assez respectueux des chanteurs, qui sont devant l'orchestre; tres gros effectif orchestral; les climax sont terrifiants! (Le couperet final!!) Bref, une soirée mémorable, pour Stemme et pour cette oeuvre extraordinaire. J'ai rarement vu des ovations aussi longues et chaleureuses à Paris... Tres beau pour Stemme qui devait découvrir la PP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 16:47

Je suis totalement passé à côté. À aucun moment soulevé. Je fais encore des conjectures pourquoi.

Les chanteurs, ok, je savais que ce n'était pas pour moi (de la tragédie en yahourt), mais même la composition, l'orchestration, ça ne fonctionnait pas.

Pourtant, ça m'a paru bien interprété, j'étais placé comme d'habitude et ce n'était pas ma première Elektra en vrai.

Vocalement, j'ai quand même beaucoup aimé Valentine Lemercier (Dritte Magd) et Lauren Michelle (Vierte Magd, quelle rondeur glorieuse, une future Chrysothemis !).
Et Goerne bien sûr, le seul à dire vraiment sa partie, mais un peu grave pour lui, et souvent couvert par l'orchestre pendant sa courte présence, du fait de sa voix puissante mais peu chargée en harmoniques métalliques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomane averti


Nombre de messages : 383
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 17:46

DavidLeMarrec a écrit:
Et Goerne bien sûr, le seul à dire vraiment sa partie, mais un peu grave pour lui, et souvent couvert par l'orchestre pendant sa courte présence, du fait de sa voix puissante mais peu chargée en harmoniques métalliques.

Exactement, harmoniques métallliques qui donnent le tranchant, et harmoniques aigues (les memes peut-etre?); j'ai l'impression que ce caractere de sa voix s'accentue, non? Grand diseur, c'est sur, belle présence aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 17:48

Elektra : Nina Stemme
Klytemnestre  ; Waltraud Meier
Chrysosthemis : Gun - Brit Barkmin
Erste Magd : Bonita Hyman
Zweite Magd : Yaël Vandoor
Dritte Magd : Valentine Lemercier
Vierte Magd : Lauren Michelle
Funfte Magd : Kirsi Tiihonen
Oreste : Mathias Goerne
Egisthe : Norbert Ernst

Chœurs de Radio France : Victor Jacob
Orchestre Philharmonique de Radio France : Mikko Franck

Il n'y avait aucun dispositif de mise en espace, ce qui n'a eu la moindre importance : l'engagement des protagonistes a suffi à restituer l'intensité de l’œuvre : son déroulement est linéaire, et essentiellement constitué face à face - le livret d'Hofmannstahl est d'une grande efficacité dramatique, peut être le meilleur qu'il est écrit pour Strauss - même si certains hellénistes distingués lui reprochent d'avoir pris des libertés avec la Doxa - au passage on mesure combien la Grèce archaïque, futur berceau de la civilisation, aura été un univers barbare..
J'étais placé au 7ème ou 8éme rang du 1er balcon de face, dans l'axe du chef, donc idéalement situé face au gigantesque orchestre et suffisamment proche pour saisir l'expression des chanteurs.
Pour moi un quasi sans - faute : minimes réserves : la vois de Waltraud Meier a perdu en puissance et en couleur : mais en artiste consciente de ses limites elle incarne une reine effrayée avec une belle efficacité dramatique - Goerne : l'émission un peu engorgée..
Autrement quelle force.
Stemme : grande voix, riche, puissante, colorée, donnant une vision du personnage oscillant entre l'impassibilité, l'ironie, la fureur : dés qu'elle ouvre la bouche, on est collé à son fauteuil;
Barkmin : voix claire, à l'aise dans tout l'ambitus - offre le contraste idéal avec sa sœur torturée.
Une des qualités de cette représentation, c'est qu'à aucun moment l'orchestre n'a limité sa puissance, avec par moment des fortissimi d'une intensité incroyable, sans que les chanteurs n'aient jamais été couvert, résultat à la fois de leur santé vocale et du savoir - faire du chef.
La partition est particulièrement raffinée, et Franck a apporté un soin particulier à mettre en valeur chaque passage.
Philhar vraiment superlatif, notamment les pupitres de cuivres.
Je ne sais pas combien de temps l'orchestre a répété pour délivrer un résultat aussi exceptionnel pour une représentation unique ; cette interprétation mériterait d’être reportée en CD ou DVD.

Après un final hallucinant, délire d'applaudissements.

Belcore

PS : diffusion sur France Mu le 11 février à 20 heures - à écouter, même si les ingénieurs du son aplatissent les climax.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 17359
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 19:31

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis totalement passé à côté. À aucun moment soulevé. Je fais encore des conjectures pourquoi.

Les chanteurs, ok, je savais que ce n'était pas pour moi (de la tragédie en yahourt), mais même la composition, l'orchestration, ça ne fonctionnait pas.

Pourtant, ça m'a paru bien interprété, j'étais placé comme d'habitude et ce n'était pas ma première Elektra en vrai.


Trop unidimensionnel, musicalement parlant (toujours la même couleur ou presque) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 20:08

Après m'être interrogé, je crois que :
1) j'ai été frustré d'entendre moins de détail qu'au disque (la faute à Franck ? à la salle ? à l'orchestration de Strauss ?) ;
2) finalement, l'orchestre seconde surtout l'action, il n'y a pas ces beautés autonomes comme dans le Rosenkavalier (ou même Salomé, je crois) ;
3) il y a certains endroits que je n'aime pas vraiment (aussi étrange que ça paraisse, la tirade de Clytemnestre ou la Reconnaissance…) ;
4) et comme les endroits que j'aime étaient chantés d'une façon qui ne m'a pas du tout convaincu (pas mal chanté du tout, mais pas du tout déclamé, et aucun mot intelligible), je suppose que rien n'a réussi à m'accorcher.

J'ai eu peur d'être frustré, mais la veille, j'ai écouté les Variations et l'Ascension de Messiaen (pour orgue), et une Suite d'orchestre de Rusalka, qui m'ont totalement euphorisé, donc en principe, non.

Je les voyais se démener à l'orchestre, mais j'entendais un truc tiède, très bizarre.

Bon, il y a des soirs où on n'est pas dedans, tout simplement (je n'avais pas cette impression, mais je ne vois pas d'autre explication).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Belcore
Mélomane averti


Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 22:57

DavidLeMarrec a écrit:
Après m'être interrogé, je crois que :
1) j'ai été frustré d'entendre moins de détail qu'au disque (la faute à Franck ? à la salle ? à l'orchestration de Strauss ?) ;
2) finalement, l'orchestre seconde surtout l'action, il n'y a pas ces beautés autonomes comme dans le Rosenkavalier (ou même Salomé, je crois) ;
3) il y a certains endroits que je n'aime pas vraiment (aussi étrange que ça paraisse, la tirade de Clytemnestre ou la Reconnaissance…) ;
4) et comme les endroits que j'aime étaient chantés d'une façon qui ne m'a pas du tout convaincu (pas mal chanté du tout, mais pas du tout déclamé, et aucun mot intelligible), je suppose que rien n'a réussi à m'accorcher.

J'ai eu peur d'être frustré, mais la veille, j'ai écouté les Variations et l'Ascension de Messiaen (pour orgue), et une Suite d'orchestre de Rusalka, qui m'ont totalement euphorisé, donc en principe, non.

Je les voyais se démener à l'orchestre, mais j'entendais un truc tiède, très bizarre.

Bon, il y a des soirs où on n'est pas dedans, tout simplement (je n'avais pas cette impression, mais je ne vois pas d'autre explication).

Bizarre tout ça, parce que :
Au contraire la direction de Franck faisait ressortir de multiples détails de la partition
C'est un opéra, donc c'est dans la nature des choses que l'orchestre soit au service de l'action, et la transe finale d'Electre n'est pas la danse des 7 voiles, mais qui s'en plaindrait ?
Et comment prétendre qu'il n'y avait aucune déclamation, quand on entend la tirade d'Agamemnon chantée comme elle l'a été par Stemme..
Parler d'un truc tiède à propos d'une interprétation aussi incandescente, c'est assez curieux

Ceci dit cela peut arriver à tout le monde de passer à coté d'une représentation exceptionnelle..

Belcore

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5262
Age : 43
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 23:17

Peut-être commence-t-il en ce moment à arriver à David ce qui m'arrive depuis quelques années vis-à-vis des opéras de Strauss: après les avoir adorés depuis l'adolescence, je me suis mis à éprouver à leur égard une sorte de lassitude mêlée d'agacement (et c'est avec Elektra que ça avait commencé.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 23:29

Belcore a écrit:
Au contraire la direction de Franck faisait ressortir de multiples détails de la partition

J'étais placé au même endroit que pour la Deuxième de Mahler (très originale, remarquablement habitée, très détaillée en effet), et pourtant, j'ai trouvé l'orchestre très opaque. C'est peut-être lié à l'orchestration même (ne serait-ce que la taille…), mais je ne trouvais pas facile d'individualiser les instruments, d'entendre les parties secondaires (pourtant très nombreuses sur la partition).

Citation :
C'est un opéra, donc c'est dans la nature des choses que l'orchestre soit au service de l'action, et la transe finale d'Electre n'est pas la danse des 7 voiles, mais qui s'en plaindrait ?

Ce que je veux dire est que, dans certains opéras, on peut se contenter d'écouter l'accompagnement (dans Parsifal ou Rosenkavalier, si c'est mal chanté, on a amplement de quoi s'occuper !), et là, je me suis rendu compte qu'en fait, on était vraiment proche de l'action, une écriture assez séquentielle, qui n'a pas de valeur autonome.

On ne pourrait pas tirer une suite orchestrale d'Elektra comme on pourrait le faire avec Salomé ou Friedenstag. (Je crois cela dit que ce serait vrai aussi d'Intermezzo et Arabella, que j'adore…)


Citation :
Et comment prétendre qu'il n'y avait aucune déclamation, quand on entend la tirade d'Agamemnon chantée comme elle l'a été par Stemme..

Bon, là, en revanche, ce n'est pas moi : elle ne chante pas les consonnes, elle nivelle toutes ses voyelles, et dans les phrasés, très peu d'appuis expressifs, tout est à la même intensité, avec le même timbre un peu terne…

C'est chanté avec une netteté impressionnante (les aigus dardés, d'une justesse parfaite, jamais forcés, poussés, criés ou détimbrés), mais pour ce qui est de l'expression, non, service minimum. On peut avoir une diction floue et être plus éloquent que ça (la plupart des grandes Elektra sont dans ce cas).
Bien sûr, pour moi, l'idéal, c'est Erna Schlüter ou Rose Pauly, mais ces techniques n'existent plus dans ce répertoire.


Citation :
Ceci dit cela peut arriver à tout le monde de passer à coté d'une représentation exceptionnelle..

Exceptionnelle, ça ne l'aurait pas été pour moi de toute façon (parce que je ne me faisais aucune illusion sur le type de chant que j'entendrais, pas pour moi), mais quand même, passer même à côté de l'œuvre, qui n'est pas le petit truc léger et dérisoire, ni extrêmement abstrait et exigeant…

J'ai un peu l'impression de trouver que Le petit bonhomme en mousse n'est pas mélodiquement prégnant, en ressentant ça. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Sam 16 Déc 2017 - 23:37

Benedictus a écrit:
Peut-être commence-t-il en ce moment à arriver à David ce qui m'arrive depuis quelques années vis-à-vis des opéras de Strauss: après les avoir adorés depuis l'adolescence, je me suis mis à éprouver à leur égard une sorte de lassitude mêlée d'agacement (et c'est avec Elektra que ça avait commencé.)

Je ne crois pas : j'ai réécouté plusieurs versions il y a peu (Thielemann avec les détails inédits), et à l'instant Jochum (ou Schmidt-Isserstedt, on ne saura jamais) avec Schlüter ( /watch?v=x1pFGdB_fbQ ) et j'adore. Pour le Rosenkavalier, je le réévalue même constamment à la hausse, alors que je ne l'ai jamais adoré. Et Arabella est sur mon piano depuis des années, LE truc que je joue systématiquement quand je me remets d'une période d'abstinence de pratique.

Je suis embarrassé de le dire comme ça, mais il y a des endroits que je n'ai jamais vraiment aimés dans Elektra, et couplé à une interprétation (que j'ai trouvée) tiédasse… Honnêtement, tu aurais écouté ça, tu aurais détesté (tout en yahourt, personne ne phrase rien, aucune tension).

Stemme a quand même mis 1/3 de l'œuvre à se chauffer, avant que la voix ne sorte pleinement. Je ne la blâme pas, c'était une prise de rôle ou quasi (cette année, en tout cas), et il ne faut pas s'épuiser en échauffement quand on a ce truc à chanter, dont elle faisait par ailleurs vaillamment toutes les notes, sans être jamais totalement couverte, même à pleine puissance orchestrale. Simplement, ce n'est pas du tout pour moi (c'est un peu le style de Nilsson version legato, mais émis plus en arrière avec le timbre de la jeune Voigt Confused ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 17 Déc 2017 - 3:52

Honnêtement, je n'ai pas entendu les choses comme ça, et pourtant je ne suis pas plus fan de Stemme que toi, mais j'étais au 9è rang du parterre, évidemment ça change beaucoup de choses, et même j'ai été surpris par la présence de ses consonnes, justement. (est-ce que tu entendais davantage les consonnes de Theorin, Merbeth et Meier à Bastille?)
Je regrette toujours moi aussi ce côté un peu froid, toujours homogène, jamais très varié, mais franchement hier soir, c'était scotchant, et c'était vraiment interprété, on ne peut pas lui nier ça, c'était incarné, et les efforts d'expression étaient évidents.
Il y a ce truc qui me gêne chez elle, c'est quand elle coupe la phrase pour faire un aigü, sa bouche s'ouvre et on entend la note sortir une petite seconde plus tard.
Parfois ça n'est pas trop gênant, parfois ça l'est davantage, notamment sur le "Or-     EEEEEEst", là ça fait vraiment bizarre.
Pour le reste, c'est la première fois qu'elle m'emballe autant en live, et je suis sûr que le placement n'y est pas pour rien, mais pour moi elle a donné une grande prestation.
Peut-être que placé ailleurs je serais resté un peu en dehors également.
Il est évident qu'on ne peut pas être autant immergé, happé par la musique et les voix, en étant beaucoup plus loin, au 2è balcon.
Pour ma part j'ai été encore plus scotché par les voix que par l'orchestre, mais c'est sans doute dû à mon placement.
J'ai également été bluffé par Lauren Michelle, projection incroyable.
Meier a clairement moins de voix qu'avant, mais d'aussi près, on entend davantage ses qualités.
Barkmin, c'est un peu aigre, un peu strident, mais c'est plus qu'honnête, c'est très bien assuré, et très engagé.
Goerne, j'imagine bien qu'on l'entendait mal au 2è balcon; pour moi c'était parfait.
Ernst, on peut difficilement faire mieux dans ce rôle, tout est bien chanté jusqu'au bout, jamais crié.
Malgré mes efforts j'ai été moins attentif à l'orchestre, il y a eu quelques pains de cuivres (presque inévitables, il y a peu de partitions plus difficiles pour eux, alors sur la longueur...), à part ça ça m'a semblé vraiment précis, très en place, Franck mesuré dans le déchaînement orchestral et toujours très attentif aux chanteurs. (aucun décalage à déplorer)
J'ai regretté qu'on entende si mal le choeur dans sa courte intervention, même de près on l'entendait à peine.
L'idée de le faire chanter sur le côté de la scène pouvait sembler bonne sur le papier, mais en pratique, on n'entendait rien.
Après, personnellement j'aurais préféré une lecture plus échevelée, là on n'était pas loin de Jordan finalement, mais ça n'a pas empêché la scène de la reconnaissance d'Oreste de me tirer des larmes...
L'ensemble a vraiment pris, hier soir, pour moi, et pas qu'un peu; j'ai été happé de la première à la dernière note, tout simplement.
J'avais les joues rouges à la fin du concert, et j'y ai repensé toute la nuit, avec l'envie de réécouter Elektra, encore...


Dernière édition par Xavier le Dim 17 Déc 2017 - 4:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 17 Déc 2017 - 4:04

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis totalement passé à côté. À aucun moment soulevé. Je fais encore des conjectures pourquoi.

Les chanteurs, ok, je savais que ce n'était pas pour moi (de la tragédie en yahourt), mais même la composition, l'orchestration, ça ne fonctionnait pas.

Mais quel chanteur-se t'a tant déplu en dehors de Stemme? (d'accord, c'est le rôle principal, et elle est là en permanence, mais comme tu as précisé "les chanteurs"...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 17 Déc 2017 - 11:47

C'est qu'ils étaient tous dans cette esthétique (certes de plus en plus répandue) du son flottant, rond, en arrière, pas du tout articulé. Barkmin, c'était pas beau, mais elle faisait l'effort de phraser vraiment. Tous les autres semblaient assez peu impliqués, ne pas faire l'effort d'ajouter de l'expression.

C'était impeccablement chanté (sauf Barkmin, justement), mais alors, l'impression que tout le monde faisait bien attention à tout chanter en place, sans trop se préoccuper de l'intensité des situations (sans parler du détail du texte, les gradations de la première tirade de Chryso, je ne les ai pas eues…).

Donc je peux les citer un par un si tu veux, mais quand je dis les chanteurs, j'aurais pu écrire tous les chanteurs. Je te réponds en détaillant alors :


Xavier a écrit:
(est-ce que tu entendais davantage les consonnes de Theorin, Merbeth et Meier à Bastille?)

Theorin, non, sans surprise : la voix est très ronde. C'est beau (moins gris que Stemme), mais en salle, ça n'a pas beaucoup d'impact.

En revanche, Merbeth et Meier, oui, sans comparaison !

Pourtant, de la même place, je trouve qu'en n'entend pas plus mal les chanteurs, voire plutôt mieux, qu'à Bastille.

C'est normal d'entendre les consonnes de près, évidemment : ils les surarticulent précisément pour qu'on puisse les entendre de loin, là non.


Citation :
c'était scotchant, et c'était vraiment interprété, on ne peut pas lui nier ça, c'était incarné, et les efforts d'expression étaient évidents.

Tout ça imperceptible d'où j'étais. Très lisse tout le temps, une Elektra un peu tranquille pourquoi pas, mais pas de contrastes, pas d'accentuation de phrasés… (Vraiment étrange, j'ai entendu l'inverse de la part de gens à côté de moi, et la même opinion que moi de la part d'autres au parterre…)


Citation :
Il y a ce truc qui me gêne chez elle, c'est quand elle coupe la phrase pour faire un aigü, sa bouche s'ouvre et on entend la note sortir une petite seconde plus tard.
Parfois ça n'est pas trop gênant, parfois ça l'est davantage, notamment sur le "Or-     EEEEEEst", là ça fait vraiment bizarre.

Ça lui permet de faire une attaque impeccablement juste et timbrée, je croyais que tu aimerais. Moi en tout cas, j'aime beaucoup, c'est assez grisant et ça évite tous les machins poussés qui dégoulinent à côté de la note.


Citation :
Il est évident qu'on ne peut pas être autant immergé, happé par la musique et les voix, en étant beaucoup plus loin, au 2è balcon.

L'explication ne me suffit pas : d'habitude, ça fonctionne parfaitement de là (et l'orchestre sonne mal en bas, je trouve). Mais pour les seules voix, oui, évident que ce doit être mieux, d'autant qu'elle chantait en regardant ses pieds.


Citation :
Meier a clairement moins de voix qu'avant, mais d'aussi près, on entend davantage ses qualités.


De loin, on n'entendait pas bien le détail, mais ça restait très bien – la voix a perdu en puissance, mais n'a pas du tout bougé (les aigus sont toujours ceux de ses Sieglinde de début 2000 !).


Citation :
Barkmin, c'est un peu aigre, un peu strident, mais c'est plus qu'honnête, c'est très bien assuré, et très engagé.

Oui, c'est la seule qui était vraiment habitée et essayait de phraser. Mais outre que ce n'était pas intelligible non plus (les stridences passaient bien, moins quand elle assombrissait en arrière pour faire dramatique…), elle dévisse complètement dans la dernière scène, c'est crié de partout.


Citation :
Ernst, on peut difficilement faire mieux dans ce rôle, tout est bien chanté jusqu'au bout, jamais crié.

J'ai été étonné, la voix a beaucoup plus de charpente qu'au disque, mais c'est aussi plus gris. Pas passionné non plus.


Citation :
Franck mesuré dans le déchaînement orchestral et toujours très attentif aux chanteurs. (aucun décalage à déplorer)

Oui, j'ai eu l'impression que j'avais moins été séduit parce qu'il restait toujours assez mesuré, et qu'il faisait très attention à ne pas couvrir les chanteurs.


Citation :
Après, personnellement j'aurais préféré une lecture plus échevelée, là on n'était pas loin de Jordan finalement,

J'avais trouvé Jordan rond mais très intense ; là, j'avais l'impression d'écouter les interludes de Peter Grimes.


Citation :
mais ça n'a pas empêché la scène de la reconnaissance d'Oreste de me tirer des larmes...

Moi c'est carrément le moment où je me suis mis à lire le programme… mais ça me fait ça à chaque fois, c'est un moment qui ne m'a jamais intéressé. (Je parle de la tirade, pas de l'échange avec Oreste que j'aime beaucoup.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 81564
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 17 Déc 2017 - 15:42

DavidLeMarrec a écrit:

Theorin, non, sans surprise : la voix est très ronde. C'est beau (moins gris que Stemme), mais en salle, ça n'a pas beaucoup d'impact.

En revanche, Merbeth et Meier, oui, sans comparaison !

Pourtant, de la même place, je trouve qu'en n'entend pas plus mal les chanteurs, voire plutôt mieux, qu'à Bastille.

Là encore, chacun ses oreilles: il y a des gens hier soir qui me disaient qu'on entendait mal, voire très peu les chanteurs au 2è balcon.
D'autres qui m'ont dit l'inverse...
Et pour ma part je me souviens de l'Enfant et les sortilèges avec Salonen où j'entendais mal les voix au 2è balcon. (bien de face)

Citation :
C'est normal d'entendre les consonnes de près, évidemment : ils les surarticulent précisément pour qu'on puisse les entendre de loin, là non.

OK mais à partir du moment où les entend très articulées au parterre, il est pour le moins exagéré de dire "elle ne fait pas les consonnes".
Elle pourrait sans doute les faire encore plus, d'accord...

Citation :
(Vraiment étrange, j'ai entendu l'inverse de la part de gens à côté de moi, et la même opinion que moi de la part d'autres au parterre…)

Je pense vraiment qu'il y a une partie de la réponse à tout cela qui vient de l'état d'esprit dans lequel on va au concert: tu étais assez persuadé que tu n'aimerais pas, j'ai l'impression, moi j'étais persuadé que j'allais passer une grande soirée. Dans un sens comme dans l'autre (même si évidemment tu n'y es pas allé dans le but de ne pas aimer!), je pense que ça joue.

Citation :
Citation :
Il y a ce truc qui me gêne chez elle, c'est quand elle coupe la phrase pour faire un aigü, sa bouche s'ouvre et on entend la note sortir une petite seconde plus tard.
Parfois ça n'est pas trop gênant, parfois ça l'est davantage, notamment sur le "Or-     EEEEEEst", là ça fait vraiment bizarre.

Ça lui permet de faire une attaque impeccablement juste et timbrée, je croyais que tu aimerais. Moi en tout cas, j'aime beaucoup, c'est assez grisant et ça évite tous les machins poussés qui dégoulinent à côté de la note.

Oui, je vois, mais je trouve que sur cette réplique-là, vraiment, ça n'est pas une bonne idée, et ici on peut peut-être se passer de faire une note parfaite, au moins pour ne pas couper le nom du frère retrouvé en deux!
On pourra le réécouter lors de la diffusion, la coupure était vraiment très très audible.

Citation :
Citation :
Il est évident qu'on ne peut pas être autant immergé, happé par la musique et les voix, en étant beaucoup plus loin, au 2è balcon.

L'explication ne me suffit pas : d'habitude, ça fonctionne parfaitement de là (et l'orchestre sonne mal en bas, je trouve). Mais pour les seules voix, oui, évident que ce doit être mieux, d'autant qu'elle chantait en regardant ses pieds.

Ca fait deux fois que je goûte au parterre dans ces places-là (entre 7è et 9è rang) et vraiment je ne suis pas de cet avis, j'aime de plus en plus.
Je préfère encore le 1er balcon latéral, mais même mardi avec l'Orchestre Français des Jeunes, c'était scotchant.
Evidemment, du coup, hier soir, les voix prenaient beaucoup de place pour moi.

Citation :
Citation :
Barkmin, c'est un peu aigre, un peu strident, mais c'est plus qu'honnête, c'est très bien assuré, et très engagé.

Oui, c'est la seule qui était vraiment habitée et essayait de phraser. Mais outre que ce n'était pas intelligible non plus (les stridences passaient bien, moins quand elle assombrissait en arrière pour faire dramatique…), elle dévisse complètement dans la dernière scène, c'est crié de partout.

Là aussi, je trouve que ce que tu dis n'est pas faux, mais que tu vois un peu plus le verre encore un peu vide au lieu de le voir presque plein.  Smile

Citation :
Citation :
Après, personnellement j'aurais préféré une lecture plus échevelée, là on n'était pas loin de Jordan finalement,

J'avais trouvé Jordan rond mais très intense ; là, j'avais l'impression d'écouter les interludes de Peter Grimes.

Là tu n'exagères pas non plus.  Mr.Red

Citation :

Moi c'est carrément le moment où je me suis mis à lire le programme… mais ça me fait ça à chaque fois, c'est un moment qui ne m'a jamais intéressé. (Je parle de la tirade, pas de l'échange avec Oreste que j'aime beaucoup.)

Bon là je ne peux rien pour toi. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 83790
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   Dim 17 Déc 2017 - 15:58

Xavier a écrit:
Là encore, chacun ses oreilles: il y a des gens hier soir qui me disaient qu'on entendait mal, voire très peu les chanteurs au 2è balcon.

Hier, oui, c'était pas terrible. Mais en général, c'est très décent pour une salle de cette taille et non adaptée. (Pour Falstaff, j'entendais remarquablement bien, mais ils étaient derrière l'orchestre, où ça passe bien mieux – mais ceux du parterre s'étaient plaints…)


Citation :
OK mais à partir du moment où les entend très articulées au parterre, il est pour le moins exagéré de dire "elle ne fait pas les consonnes".

Honnêtement, elle les fait pour elle-même, mais ce n'est pas proportionné à ce qui est nécessaire pour du répertoire wagnérien. Nilsson aussi devait les faire les consonnes, même si on ne les entend pas, dans sa salle de bains, je suis sûr que ça passait. Il n'y a que Várady, finalement, qui les supprime vraiment.


Citation :
Je pense vraiment qu'il y a une partie de la réponse à tout cela qui vient de l'état d'esprit dans lequel on va au concert: tu étais assez persuadé que tu n'aimerais pas,

Ben non, je n'attendais rien du chant (je savais que Stemme ferait exactement ça, irréprochable sur le plan technique, et qui ne me toucherait pas), donc je ne pouvais pas être déçu, j'étais persuadé que j'allais passer une grande soirée d'orchestre, comme pour Falstaff ou Mahler 2 dans cette même salle, ou leur Tristan à Pleyel. Et au moins d'entendre Elektra, quoi, même mal joué comme je le disais plus haut, je m'en moque, c'est beau…

C'est au delà de l'interprétation (que j'ai trouvée sur la réserve, certes), même l'œuvre m'a moins intéressé. J'ai réécouté aujourd'hui dans une de mes versions habituelles (Jochum), j'aime toujours autant pourtant.


Citation :
Oui, je vois, mais je trouve que sur cette réplique-là, vraiment, ça n'est pas une bonne idée, et ici on peut peut-être se passer de faire une note parfaite, au moins pour ne pas couper le nom du frère retrouvé en deux!

Pourtant, ce hoquet est écrit dans la partition, il y a un gros intervalle… je l'ai entendu aussi, mais j'ai trouvé ça très bien, ça donnait du relief justement. Or. affraid Rest. affraid


Citation :
Là aussi, je trouve que ce que tu dis n'est pas faux, mais que tu vois un peu plus le verre encore un peu vide au lieu de le voir presque plein.  Smile

Honnêtement, vu comme je n'aime pas du tout ce genre de voix, j'étais assez content que ça ressemble à ça, que j'entende ce qu'elle chante, et que ce ne soit pas trop sale ni impavide. Si tout le monde avait été comme Barkmin, ça aurait très bien été.


Citation :
Là tu n'exagères pas non plus.  Mr.Red

Ben non, j'ai vraiment eu l'impression d'un truc étale et un peu, d'écouter Tapiola joué par Szell…


Citation :
Bon là je ne peux rien pour toi. Shit

Mais il se passe quoi, à ce moment-là ? J'entends la même plainte à l'orchestre pendant un quart d'heure, et mélodiquement il ne se passe rien. Dramatiquement non plus, toute la tension s'est dissipée avec Orest !
Mais bon, ça, ça a toujours été, même avec les chanteuses que j'aime, je saute souvent la piste. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elektra - V C - Philhar - Franck - Philharmonie 15 XII
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Repérages des leitmotivs dans Elektra
» Philharmonie Luxembourg
» Pleyel 7/10/2011 Berlioz/Mendelssohn/Rossini Philhar/Chung
» Strauss - Elektra
» Strauss - Elektra - Bastille - Octobre-novembre 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: