Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyLun 8 Juil 2019 - 23:38

Mélomaniac a écrit:
Au fait, quand je pense que le Laphroaig triple wood casks est un de mes breuvages préférés (du moins pour la consommation ordinaire)
Ah tiens, toi aussi! hehe

Mélomaniac a écrit:
quelle infamie qu'il se trouve classé dernier hehe
Et puis, pour une fois que je trouvais Celibidache convaincant, moi qui ne rate jamais une occasion de me moquer de lui... Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyLun 8 Juil 2019 - 23:59


Twisted Evil M'est avis que tu avais aussitôt reconnu Abbado et que tu t'es complu à noircir le tableau.

Une des versions souvent citée comme référence et qui s'est fait déboulonner en aveugle Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 2661413304

De fait, ce n'est pas celle que j'écoute le plus souvent. Cette opacité, ces brouillards germaniques qui se perdent dans la lande
sont peut-être fidèles à l'Écosse mais assez peu au langage mendelssohnien.



Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 0:29

Mélomaniac a écrit:
Twisted Evil M'est avis que tu avais aussitôt reconnu Abbado et que tu t'es complu à noircir le tableau.
Non, je ne l'avais pas formellement reconnu - je ne gardais de ses Mendelssohn londoniens qu'un souvenir très vague quoique très négatif; mais en notant tout ce qui m'avait déplu dans «Ardbeg», j'ai fait le rapprochement avec ce mauvais souvenir.

Mélomaniac a écrit:
Une des versions souvent citée comme référence et qui s'est fait déboulonner en aveugle Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 2661413304
Sur ce point-là, je serais assez de l'avis de David sur la flemme de la critique quand il s'agit de désigner des «versions de référence»: un chef et un orchestre de grand renom international, une intégrale distribuée de façon ininterrompue par un grand label, et dans un pan pas hyper-couru du grand répertoire - on ne va pas forcément aller chercher plus loin, ni même réécouter histoire d'en avoir le cœur net.
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 15/11/2016

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 1:06

Que Dohnanyi et le Philharmonique de Vienne se fassent sortir comme ça, j'avoue que ça me fait plutôt plaisir. Abbado j'en parle même pas hehe
J'avais été assez déçu par leur intégrale Mendelssohn qui est pourtant aussi toujours citée comme une "version de référence" par certaines personnes  siffle

Je suis plus surpris de retrouver Szell. Sans dire que je l'adore, il est un chef pour qui j'ai de l'estime.
C'est curieux à quel point son interprétation fait penser à du Karajan.
En soi, d'ailleurs, je ne trouve pas que ce soit franchement mauvais. Le problème est qu'il est hors-sujet. Ça ne ressemble même plus à du Mendelssohn. A une écoute comparée, ça ne pardonne pas.

Bon, pour l'instant, tout va bien. Vivement la suite des révélations bounce
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 22:01


Dun Bheagan, 14°/18 du classement général


score = 5,12/10 ; Écart-type = 2,20

Meilleure note : 7,5/10 (JosefK)
A l'opposé : 1/10 (Roupoil)


Mais qui donc se cachait derrière Dun Bheagan ? :
 





Dernière édition par Mélomaniac le Dim 21 Juil 2019 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 22:41

docteur mabuse a écrit:
Que Dohnanyi et le Philharmonique de Vienne se fassent sortir comme ça, j'avoue que ça me fait plutôt plaisir. (...)
J'avais été assez déçu par leur intégrale Mendelssohn qui est pourtant aussi toujours citée comme une "version de référence" par certaines personnes  siffle
J'ai un peu de mal à saisir le pourquoi d'une telle Schadenfreude. Je conçois qu'on ne soit pas fan de Dohnányi, mais prendre plaisir à ce qu'il se fasse sortir: scratch
Je veux dire: ce n'est ni un histrion horripilant de mégalomanie verbeuse réputé pour harceler les musiciens, ni un chef qui joue à sa sauce avec des parti-pris systématiques et excessifs une poignées de scies du répertoire, ni le gourou d'une secte d'admirateurs fanatiques, ni un ancien membre du NSDAP (au contraire, même, quand on connaît un peu l'histoire familiale)...
Par ailleurs, j'ai toujours dit que, dans les intégrales tradi, ses symphonies de Mendelssohn se recommandait par son élan et sa clarté (sans parler de version de référence, la notion m'est même assez étrangère.) D'ailleurs, je le pense toujours: j'ai surtout eu l'impression (comme le disait Iskender) qu'il servait dans ces Hébrides l'antithèse des qualités que j'avais apprécié dans ses symphonies.


Mitropoulos: ça ne m'étonne pas que j'aie trouvé ça plein de scories, inégal, mais cravaché, «vertical», un peu brutal et finalement plutôt à mon goût (quoique pas du tout en style.)
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1201
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 23:04

Mélomaniac a écrit:

Twisted Evil M'est avis que tu avais aussitôt reconnu Abbado et que tu t'es complu à noircir le tableau.

Une des versions souvent citée comme référence et qui s'est fait déboulonner en aveugle Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 2661413304

Abbado je l'ai reconnue aussi et je ne l'ai pas démolie. Comme ça ça équilibre. Wink En fait j'en avais une bonne opinion jusque là, et au jeu des comparaisons j'ai trouvé que ce n'était pas si bien que ça. Du coup j'ai émis des réserves sans lui mettre une mauvaise note malgré tout. (7 je crois)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 15/11/2016

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 23:48

Benedictus a écrit:
docteur mabuse a écrit:
Que Dohnanyi et le Philharmonique de Vienne se fassent sortir comme ça, j'avoue que ça me fait plutôt plaisir. (...)
J'avais été assez déçu par leur intégrale Mendelssohn qui est pourtant aussi toujours citée comme une "version de référence" par certaines personnes  siffle
J'ai un peu de mal à saisir le pourquoi d'une telle Schadenfreude. Je conçois qu'on ne soit pas fan de Dohnányi, mais prendre plaisir à ce qu'il se fasse sortir:  scratch
Je veux dire: ce n'est ni un histrion horripilant de mégalomanie verbeuse réputé pour harceler les musiciens, ni un chef qui joue à sa sauce avec des parti-pris systématiques et excessifs une poignées de scies du répertoire, ni le gourou d'une secte d'admirateurs fanatiques, ni un ancien membre du NSDAP (au contraire, même, quand on connaît un peu l'histoire familiale)...
Par ailleurs, j'ai toujours dit que, dans les intégrales tradi, ses symphonies de Mendelssohn se recommandait par son élan et sa clarté (sans parler de version de référence, la notion m'est même assez étrangère.) D'ailleurs, je le pense toujours: j'ai surtout eu l'impression (comme le disait Iskender) qu'il servait dans ces Hébrides l'antithèse des qualités que j'avais apprécié dans ses symphonies.

Ce qui me fait plutôt plaisir dans l'élimination de Dohnányi, c'est que son intégrale Mendelssohn étant quand même largement portée au pinacle, il est une bonne chose de pouvoir la réévaluer.
Je ne pense pas non plus que pour lui et l'ensemble de son oeuvre, ça soit trop grave de dire ça.
Si cela peut te rassurer, je pense que Christoph von Dohnányi est quelqu'un de parfaitement respectable. Et que dans sa discographie, il y a aussi des choses que j'apprécie (comme ses enregistrements de Webern).

Tu dis que ce qu'il propose dans ces Hébrides [est] l'antithèse des qualités que [tu] avais apprécié dans ses symphonies. Il faut admettre qu'un tel contraste est assez étonnant. Mais soit, à l'occasion chacun pourra se faire son opinion drapeau
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMar 9 Juil 2019 - 23:57


Tomatin, 13°/18 du classement général


score = 5,46/10 ; Écart-type = 2,30

Meilleure note : 10/10 (Eleanore)
A l'opposé : 3/10 (Iskender, Ravelavélo, Pohjola)


Mais qui donc se cachait derrière Tomatin ? :
 



Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 15/11/2016

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 0:20

Heureusement que je n'ai pas joué au jeu des pronostics, ça aurait été la cata hehe
Pour Tomatin je voyais plutôt un orchestre américain ... Et plutôt un orchestre allemand pour Dun Bheagan.

J'imagine que Karajan a beaucoup enregistré Les Hébrides. Tu en as écouté plusieurs Mélo ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 0:21

docteur mabuse a écrit:
Ce qui me fait plutôt plaisir dans l'élimination de Dohnányi, c'est que son intégrale Mendelssohn étant quand même largement portée au pinacle, il est une bonne chose de pouvoir la réévaluer.
(...)
Tu dis que ce qu'il propose dans ces Hébrides [est] l'antithèse des qualités que [tu] avais apprécié dans ses symphonies. Il faut admettre qu'un tel contraste est assez étonnant. Mais soit, à l'occasion chacun pourra se faire son opinion drapeau
Je n'avais pas l'impression que cette intégrale ait été à ce point portée au pinacle (pas plus, me semble-t-il, que celle de Masur, par exemple.) En effet, ce sera une bonne occasion de vérifier ce qu'il en est - j'ai souvent écouté l'intégrale des Symphonies, mais je n'ai aucun souvenir des ouvertures ni de la Nuit de Walpurgis: peut-être ne les ai-je même pas écoutées. D'ailleurs, dernièrement, j'ai surtout écouté des versions plus récentes (Heras-Casado, Nézet-Séguin) ou isolées (Gardiner / Vienne, Bernstein / Israël.)

(Au demeurant, il est possible que les compléments de programme aient été captées un peu en bouche-trou des sessions d'enregistrement des symphonies, avec moins de répétitions que ces dernières, et avec un orchestre comme Vienne, ça peut avoir vite fait de passer en pilotage automatique.)

docteur mabuse a écrit:
Et que dans sa discographie, il y a aussi des choses que j'apprécie (comme ses enregistrements de Webern).
Oh oui, les Webern de Cleveland sont magnifiques!


Pour Karajan, je n'ai dû écouter que la version (ou une version?) DG, il y a longtemps. Pas d'énorme surprise, cela dit: «grosse sonorité orchestrale assez opaque, très legato avec des cordes très en avant et qui ont tendance à tout noyer (...) ça tire vraiment beaucoup sur Brahms. (...) pas du tout ma came, très bien réalisé (...)» Pour autant, venant de Karajan, je me serais attendu des idiosyncrasies plus marquées (c'est Szell que j'avais pris pour Karajan, en fait.)


Dernière édition par Benedictus le Mer 10 Juil 2019 - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 0:25

docteur mabuse a écrit:

J'imagine que Karajan a beaucoup enregistré Les Hébrides.


Smile Beaucoup, non. On ne lui doit que deux enregistrements, celui-ci en 1960 et l'autre chez DG (janvier 1971).
J'ai trouvé que le premier bénéficiait d'une captation plus spacieuse, propice au sujet, mais en fin de compte, à relire vos commentaires,
j'ai l'impression que cette ample réverbération vous a posé problème.




Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87730
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 1:50

Benedictus a écrit:
D'ailleurs, je le pense toujours: j'ai surtout eu l'impression (comme le disait Iskender) qu'il servait dans ces Hébrides l'antithèse des qualités que j'avais apprécié dans ses symphonies.

Oui, beaucoup plus opaque, moins coloré, j'avais trouvé qu'elles n'avaient pas de caractère particulier, là où ses symphonies touchent à une forme d'idéal d'équilibre entre l'articulation, la chair et la couleur.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1247
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 9:21

Concernant Szell, ce qui est assez curieux est que l'italienne couplée dans les disques avec ces Hébrides n'est, dans mon souvenir, pas du tout dans la même style : vive, nette, colorée. Il faudrait que je la réécoute tout de même pour me refaire une idée...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1012
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 16:24

Eusèbe a écrit:
Concernant Szell, ce qui est assez curieux est que l'italienne couplée dans les disques avec ces Hébrides n'est, dans mon souvenir, pas du tout dans la même style : vive, nette, colorée. Il faudrait que je la réécoute tout de même pour me refaire une idée...

A ma connaissance, il existe deux enregistrements de ces Hébrides dirigées par George Szell.
Le premier date du 25 octobre 1957 (C'est, apparemment, celui qui a été retenu) et le second date des 4-5 janvier 1963.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1012
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 16:34

Mélomaniac a écrit:
docteur mabuse a écrit:

J'imagine que Karajan a beaucoup enregistré Les Hébrides.


Smile Beaucoup, non. On ne lui doit que deux enregistrements, celui-ci en 1960 et l'autre chez DG (janvier 1971).
J'ai trouvé que le premier bénéficiait d'une captation plus spacieuse, propice au sujet, mais en fin de compte, à relire vos commentaires,
j'ai l'impression que cette ample réverbération vous a posé problème.


Je partage ton avis. Je possède les deux enregistrements de Karajan, Berlin 1960 (EMI/Warner) et Berlin 1971 (DGG) : j'ai toujours préféré le premier... que j'ai d'ailleurs très bien noté sous le label Tomatin (9/10) !

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 20:50


Bruichladdich, 11° ex aequo /18 du classement général


score = 5,63/10 ; Écart-type = 1,92

Meilleure note : 9/10 (Actéon)
A l'opposé : 2/10 (Iskender)


Mais qui donc se cachait derrière Bruichladdich ? :
 




Edradour, 11° ex aequo /18 du classement général

score = 5,63/10 ; Écart-type = 1,76

Meilleure note : 8/10 (Greg Skywalker)
A l'opposé : 2,5/10 (Dr Mabuse)


Mais qui donc se cachait derrière Edradour ? :
 



Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyMer 10 Juil 2019 - 22:30

Comme pour Mitropoulos et Karajan, mes appréciations se révèlent finalement assez cohérentes avec mes goûts habituels.

J'avais bien aimé Bruichladdich-Schuricht (noté 7/10), saluant une «sonorité [...] assez aérée, avec des cordes nettes, des équilibres intéressants [...] un bel élan, avec des tempi globalement vifs et des effets d’agogique qui animent le discours avec pertinence», déplorant un manque d'éclat et de couleurs.

Et je n'avais pas tellement aimé Edradour-Klemperer (noté 4/10): une «sonorité d’ensemble assez ferme, mais trop homogène, manquant désespérément de couleurs et de textures», une «image orchestrale un peu épaisse» et surtout une lecture «ni très éloquente, ni très exaltée et qui accuse trop souvent de vraies baisses de tension (avec des effets de ralentando qui donnent vraiment une impression de sur-place.)»

Ici, du moins, chacun des deux chefs aura été fidèle à sa manière habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Saegel
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 04/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 0:12

Agréablement surpris de découvrir l'existence de ces Hebrides de Mitropoulos (dont j'apprécie les deux Ecossaise, avec Cologne et Berlin) !  Smile

Légère déception pour Klemperer, en revanche. Mais une précédente écoute de cette version ne m'avait pas captivé, à cause de cette impression d'inertie et d'opacité qui se dégage par endroits. Je le préfère dans un live tardif (1969) avec la Radio Bavaroise (l'interprétation prend une bonne minute de plus au passage).
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1012
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 9:09

Saegel a écrit:
Agréablement surpris de découvrir l'existence de ces Hebrides de Mitropoulos (dont j'apprécie les deux Ecossaise, avec Cologne et Berlin) !  Smile

.

Forgotten Records a publié, il y a quelques années déjà, les deux symphonies (L'écossaise et la réforme) et les deux ouvertures (Les Hébrides et Ruy Blas) de Mendelssohn enregistrées par Dimitri Mitroupoulos à la tête du New York Philharmonic.
fomalhaut

https://forgottenrecords.com/en/Mitropoulos--Mendelssohn--348.html
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1247
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 10:42

fomalhaut a écrit:
Eusèbe a écrit:
Concernant Szell, ce qui est assez curieux est que l'italienne couplée dans les disques avec ces Hébrides n'est, dans mon souvenir, pas du tout dans la même style : vive, nette, colorée. Il faudrait que je la réécoute tout de même pour me refaire une idée...

A ma connaissance, il existe deux enregistrements de ces Hébrides dirigées par George Szell.
Le premier date du 25 octobre 1957 (C'est, apparemment, celui qui a été retenu) et le second date des 4-5 janvier 1963.

fomalhaut

Merci pour la précision. Mon CD (Essential classics) indique une troisième date: 26 octobre 1962, pour les Hébrides comme pour l'Italienne. Y a-t-il une erreur sur la pochette (enregistrement des Hébrides en 10'51)?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Saegel
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 04/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 11:55

fomalhaut a écrit:
Forgotten Records a publié, il y a quelques années déjà, les deux symphonies (L'écossaise et la réforme) et les deux ouvertures (Les Hébrides et Ruy Blas) de Mendelssohn enregistrées par Dimitri Mitroupoulos à la tête du New York Philharmonic.
fomalhaut

https://forgottenrecords.com/en/Mitropoulos--Mendelssohn--348.html

Un grand merci pour ce tuyau discographique !
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1201
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 18:59

Mélomaniac a écrit:
Laphroaig, 18° - 3,71/10
A l'opposé : 1/10 (Iskender...)

Mélomaniac a écrit:
Tomatin, 13° - 5,46/10
A l'opposé : 3/10 (Iskender...)

Mélomaniac a écrit:
Bruichladdich, 11° - 5,63/10
A l'opposé : 2/10 (Iskender)

Houlà; pour la prochaine fois, il va falloir que je me calme hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5544
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 22:59

Mélomaniac a écrit:

Tomatin, 13°/18 du classement général


score = 5,46/10 ; Écart-type = 2,30

Meilleure note : 10/10 (Eleanore)
A l'opposé : 3/10 (Iskender, Ravelavélo, Pohjola)


Mais qui donc se cachait derrière Tomatin ? :
 




Je serais curieux d'entendre la version Karajan sur DG...
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 23:17

Bon, alors, qui sont Auchentoshan et Aberlour, finalement?
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyVen 12 Juil 2019 - 22:16


Auchentoshan, 10°/18 du classement général


score = 5,96/10 ; Écart-type = 1,78

Meilleure note : 8/10 (Pipus, Fomalhaut, Ravelavélo, Dr Mabuse)
A l'opposé : 3/10 (Iskender, Cello)


Mais qui donc se cachait derrière Auchentoshan ? :
 



Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 1:26

Je ne connais ce chef que de nom. J'avais bien aimé les couleurs et le grain de terroir (je crois même qu'Eusèbe avait identifié la nationalité de l'orchestre), et le côté «sale et méchant» - dommage quand même que le début et la fin soient si brouillons.

Mais tu n'en dévoiles plus qu'un par jour?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 1:28

Iskender a écrit:
Mélomaniac a écrit:
Laphroaig, 18° - 3,71/10
A l'opposé : 1/10 (Iskender...)
Mélomaniac a écrit:
Tomatin, 13° - 5,46/10
A l'opposé : 3/10 (Iskender...)
Mélomaniac a écrit:
Bruichladdich, 11° - 5,63/10
A l'opposé : 2/10 (Iskender)
Houlà; pour la prochaine fois, il va falloir que je me calme hehe
Et la série continue...
Mélomaniac a écrit:
Auchentoshan, 10° - 5,96/10
A l'opposé : 3/10 (Iskender...)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 2:26


Aberlour, 09°/18 du classement général


score = 6,14/10 ; Écart-type = 2,74

Meilleure note : 9,5/10 (Ravelavélo)
A l'opposé : 1,5/10 (Pohjola)


Mais qui donc se cachait derrière Aberlour ? :
 



Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 2:44

J'aurais du m'en douter: des manières HIP flagrantes mais aussi un son très charnu, malgré une prise de son assez peu satisfaisante (problème récurrent des live du LSO au Barbican); des équilibres qui sonnent assez neufs et beaucoup de contrastes (même si ceux-ci comme ceux-là peuvent laisser perplexes); tantôt un peu de raideurs dans des phrasés très courts mais aussi une belle fermeté (les derniers accord, remarquables)... Tout cela (qualité comme défauts) était assez signé, en fait.

Il faudra vraiment que j'écoute la série: le Songe d'une nuit d'été et l'Écossaise m'avaient un peu déçu - mais ce n'était manifestement pas une raison pour négliger le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 2:46

Benedictus a écrit:

le Songe d'une nuit d'été et l'Écossaise m'avaient un peu déçu - mais ce n'était manifestement pas une raison pour négliger le reste.


Surprised La Réformation par Gardiner/LSO avait reçu un Mélomaniac d'Or.





Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 2:50

Embarassed

Assez impatient de savoir qui était Octomore, à présent... bounce
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 15/11/2016

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 2:58

A propos de Auchentoshan...
Václav Smetáček était plutôt un second couteau derrière Ancerl et Kubelik. Dans mon commentaire j'en disais néanmoins beaucoup de bien.
Sa discographie est large mais on y trouve surtout des œuvres mineures ou bien alors des concertos.
De plus Supraphon n'a pas l'air d'avoir réédité grand-chose.

Derrière cette interprétation, je trouve qu'on peut tout de même bien reconnaitre la patte de Karel Ancerl avec son orchestre Philharmonique Tchèque.
Le jeu proposé reste très spécifique, et forcément à une écoute comparée ça ne va pas plaire à tout le monde.
Personnellement j'avais beaucoup aimé cette version (8/10) et cela me conforte sur tout le bien que je pense de ces musiciens.
Dommage aussi qu'ils n'aient pas enregistré les symphonies (?)
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1201
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 10:33

Je reviens sur la "surprise" de voir Szell et Dohnanyi derrière Balvenie et Glendronach : comme quoi une bonne prise de son est le préalable à une bonne version. Car quand on reproche une certaine opacité, un manque d'équilibre, on est surtout dans le domaine des micros. (En ce sens je n'entends pas forcément enregistrement récent pour bonne prise de son.) Et je ne vois pas pourquoi Szell et Dohnanyi interprèteraient ici de manière "contre nature" pour eux.
De même, de par ses très bonnes intentions musicales et ses qualités d'interprétation, j'aurais pu encenser Gardiner si l'équilibre était moins pénalisant au début.

Benedictus a écrit:
Et la série continue...
Mélomaniac a écrit:
Auchentoshan, 10° - 5,96/10
A l'opposé : 3/10 (Iskender...)

Laughing Oui et en regard de mes commentaires je constate que c'est sévère comme note. Je m'en rendais compte au fil des semaines sur cette écoute : je ne sais pas comment vous autres le ressentez mais c'est difficile d'un jour sur l'autre de garder une cohérence de notation sur 18 versions.
Personnellement je crois que je suis un peu trop dans le "Tout ou rien". Il faudra que je me mette au point un véritable système de barème pour la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:02


Octomore, 08°/18 du classement général


score = 6,19/10 ; Écart-type = 2,64

Meilleure note : 10/10 (Pohjola) - 9/10 (Benedictus, Saegel)
A l'opposé : 2/10 (Cello, Dr Mabuse)


Mais qui donc se cachait derrière Octomore ? :
 



Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1247
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:04

Benedictus a écrit:
Je ne connais ce chef que de nom. J'avais bien aimé les couleurs et le grain de terroir (je crois même qu'Eusèbe avait identifié la nationalité de l'orchestre), et le côté «sale et méchant» - dommage quand même que le début et la fin soient si brouillons.

Oui j'avais eu le nez creux sur ce point Cool
Mais je crois bien que je n'avais même jamais entendu le nom de Smetáček!

Iskender a écrit:
je ne sais pas comment vous autres le ressentez mais c'est difficile d'un jour sur l'autre de garder une cohérence de notation sur 18 versions.

C'est, outre la difficulté à mettre des mots sur mes impressions, une des raisons qui m'a fait jeter l'éponge en cette période chargée. Cela demande au final de l'attention et de le concentration..
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:17

Mélomaniac a écrit:
Mais qui donc se cachait derrière Octomore ?
= Peter Maag, Orchestre symphonique de Londres (Decca, avril 1960)
J'en prends bonne note! Je ne connais pas du tout ce disque de Maag - mais, pour le peu que je connais de lui, c'est un chef capable de faire des choses passionnantes avec des orchestres très limités (notamment comme chef de fosse à la Fenice.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87730
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:19

Mélomaniac a écrit:
Benedictus a écrit:

le Songe d'une nuit d'été et l'Écossaise m'avaient un peu déçu - mais ce n'était manifestement pas une raison pour négliger le reste.


Surprised La Réformation par Gardiner/LSO avait reçu un Mélomaniac d'Or.

Je trouve que c'est du HIP assez gentil en effet.

(Pour l'instant, très peu de versions récentes, mes chouchoutes n'apparaissent pas !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1012
Age : 75
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:28

Eusèbe a écrit:


Iskender a écrit:
je ne sais pas comment vous autres le ressentez mais c'est difficile d'un jour sur l'autre de garder une cohérence de notation sur 18 versions.



Pour ma part, je ne me suis pas posé la question soulevée par Iskender : j'ai oublié ce que j'avais entendu auparavant avant d'aborder les trois versions suivantes.
Je ne suis donc pas revenu en arrière et n'ai pas cherché à "homogénéiser" les notes, cela me semblait ouvrir une, sinon plusieurs, boites de Pandore et ne pas pouvoir en finir.
Bien sûr, je me posais une question à laquelle je n'entends pas répondre : aurai-je mis la même note à chaque version si les séries de trois avaient été composées de façon différente ?

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87730
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:30

Smetáček est un très bon client, oui ! Pas forcément un chef subtil, mais direct, et avec les orchestres qu'il avait à disposition, ça suffit largement au bonheur d'un mélomane sensible aux timbres francs et aux interprétations pas trop contournées. Il y a aussi des opéras, il me semble, pas forcément réédités.


Iskender a écrit:
Car quand on reproche une certaine opacité, un manque d'équilibre, on est surtout dans le domaine des micros.

Au disque (et même à la radio), oui, forcément, le mixage influe sur l'interprétation. Ce que le chef choisit en termes d'équilibres peut être accentué ou contredit par la réorganisation sonore en chambre (à laquelle, selon son standing, il n'a pas forcément accès). Ce doit être très frustrant.

Un des critères de plus qui font qu'il est difficile de juger un chef sur un enregistrement, on peut tout au plus avoir une opinion sur le résultat, mais sur sa valeur intrinsèque, c'est plus difficile.


Citation :
(En ce sens je n'entends pas forcément enregistrement récent pour bonne prise de son.) Et je ne vois pas pourquoi Szell et Dohnanyi interprèteraient ici de manière "contre nature" pour eux.

Pour Dohnányi, par rapport à ses symphonies, il y a beaucoup moins de couleurs et de mobilité, ça reste assez tradi, un peu massif par rapport à ses habitudes. Probablement aussi parce qu'il a / ils ont moins travaillé les poèmes symphoniques « de complément » que les symphonies, tout simplement.


Citation :
Personnellement je crois que je suis un peu trop dans le "Tout ou rien". Il faudra que je me mette au point un véritable système de barème pour la prochaine fois.

Si tu veux mettre une note juste, oui, c'est difficile et on ne peut pas faire d'écarts trop grands. En revanche, pour un jeu comme celui-ci, accentuer ses goûts permet de hiérarchiser les versions de façon fiable. Si tout le monde dit « c'est un bon orchestre, je mets entre 8 et 10 », ça va rendre le classement assez aléatoire. Alors que si tu mets 9 à celui qui te touche et 1 à celui qui t'ennuie, on pourra plus facilement établir une hiérarchie – même si c'est, bien sûr, excessif et injuste.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87730
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptySam 13 Juil 2019 - 12:33

Benedictus a écrit:
Mélomaniac a écrit:
Mais qui donc se cachait derrière Octomore ?
= Peter Maag, Orchestre symphonique de Londres (Decca, avril 1960)
J'en prends bonne note! Je ne connais pas du tout ce disque de Maag - mais, pour le peu que je connais de lui, c'est un chef capable de faire des choses passionnantes avec des orchestres très limités (notamment comme chef de fosse à la Fenice.)

C'est un grand classique, une des versions « de référence » des magazines d'antan pour l'Écossaise (aujourd'hui, je ne sais pas, ça fait quinze ans que je ne lis plus Diapason). Assez éloigné du Maag de fosse à la Fenice ou symphonique de Padoue, lecture très traditionnelle, très équilibrée. Très réussie, sans caractère très spécifique, une excellente version de départ. Dans une comparaison, ou si on recherche des choses spécifique, ça me paraît moins convaincant.

Il me semble (souvenir lointain) que les Hébrides étaient effectivement particulièrement réussies.

Pour toi, le plus logique serait d'essayer ses disques (certes, surtout du Mozart et du Beethoven) avec l'Orchestre de Vénétie (de Padoue), très HIP, ça claque bien sans effets de manche, de la très belle ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 1:52


Kilchoman, 07°/18 du classement général


score = 6,21/10 ; Écart-type = 2,05

Meilleure note : 9/10 (Iskender) - 8,5/10 (Dr Mabuse)
A l'opposé : 2/10 (Pohjola)


Mais qui donc se cachait derrière Kilchoman ? :
 




Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5544
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 2:11

Beecham, un peu comme la version Karajan, aurait sans doute été mieux servi chez EMI au point de vue de la qualité sonore.
Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 15/11/2016

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 2:54

Very Happy  Je suis bien content de retrouver le RPO ici. Leurs enregistrements des années 50 et 60 ne m'ont jamais déçu. Je pense en particulier aux Mozart avec Leinsdorf et aux Beethoven avec Leibowitz.
C'est dommage qu'il soit si difficile de s'y retrouver dans leur discographie.

Et ici cet enregistrement des Hébrides n'a même pas l'air disponible en CD Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 12:42

Beecham, voilà bien un chef que j'ai peu pratiqué (comme chef symphonique, je n'ai dû réécouter que ses Schubert, ses concertos pour vents de Mozart et sa Jupiter, Sibelius 7 et ses Delius) et qui m'a toujours un peu décontenancé.

En fait, ces Hébrides m'ont fait le même effet que ces enregistrements: le paradoxe de tempi vifs donnant une impression de train de sénateur (affaire de phrasés, d'appuis...), l'impression que le chef veut faire entendre autre chose quant à l'image orchestrale mais sans parvenir à quelque chose de totalement convaincant (souvent du fait d'une mise en place un peu négligente.)

(Je n'avais pas fait attention à ce que signale docteur mabuse - à savoir que c'est le même orchestre que celui des Mozart de Leinsdorf et des Beethoven de Leibowitz, que j'aime beaucoup.)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 27454
Date d'inscription : 21/09/2012

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 19:30


Jura, 05° ex aequo /18 du classement général


score = 6,42/10 ; Écart-type = 2,79

Meilleure note : 9,5 (Ravelavélo) - 9/10 (Fomalhaut, Senthinel)
A l'opposé : 1/10 (Dr Mabuse) - 2/10 (Pohjola)


Mais qui donc se cachait derrière Jura ? :
 




Lagavulin, 05° ex aequo /18 du classement général

score = 6,42/10 ; Écart-type = 2,22

Meilleure note : 9/10 (Benedictus, Fomalhaut, Saegel)
A l'opposé : 3/10 (FrédériqueR) - 4/10 (Iskender, Roupoil, Dr Mabuse)


Mais qui donc se cachait derrière Lagavulin ? :
 



Revenir en haut Aller en bas
docteur mabuse
Mélomaniaque
docteur mabuse

Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 15/11/2016

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 20:29

Cachez votre joie les amis ...

Moi en tout cas, j'y suis pour rien s'ils finissent 5ièmes.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyDim 14 Juil 2019 - 20:54

Ah, oui, Bernstein, même à l'aveugle, je marche toujours à fond! Enfin, le chef, hein... (que n'a-t-il enregistré une intégrale Haydn au lieu de composer ses symphonies) En revanche, je n'avais pas souvenir que le Philharmonique de New York de ces années-là avait une si chouette sonorité.

Doráti, en règle générale, dans le répertoire moderne à contemporain, j'aime beaucoup (Stravinsky, Bartók, Szymanowski, École de Vienne, Messiaen...) mais dans le classico-romantique, bof (que n'a-t-il composé plus de symphonies au lieu d'enregistrer son intégrale Haydn): ça se confirme donc.

Je suis impatient de savoir qui était Caol Ila (j'avais adoré, mais apparemment, c'était une version assez clivante!)
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1247
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyLun 15 Juil 2019 - 15:15

J'avais eu le temps d'écouter Caol Ila et j'avais aussi adoré! bounce
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 8759
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 EmptyLun 15 Juil 2019 - 16:26

Et comme Mélo part en goguette pour la semaine, nous allons être contraints de spéculer...

En jetant un œil sur des sites comme Discogs, les versions stéréo des Hébrides qui se rapprochent le plus des 9:09 de Caol Ila sont Maxim Chostakovitch / Radio de Moscou (Denon), Dausgaard / Orchestre de chambre Suédois (BIS), Ormandy / Philadelphie (Sony) et Sargent / RPO (Beulah.) (Il y a aussi des versions de Boult et Beinum dont le minutage pourrait coller mais qui sont en mono.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn   Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Écoute comparée : Les Hébrides de Mendelssohn
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Écoute comparée : R. Strauss, Tod und Verklärung (terminé)
» Bernard Cavanna
» Origines Controlées (Mouss et Hakim)
» Doug Cox, Amos Garrett, Steve Dawson, Jim Byrnes
» DKtrem, nouveaux titres en écoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: