Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Pack LEGO Super Mario – La forteresse de la Plante Piranha
32.48 € 49.99 €
Voir le deal

 

 Rameau : une symphonie imaginaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 13:54

... par les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski, édité il y a peu par Archiv produktion.

C'est un SACD hybride (donc "lisible sur lecteur CD standard").

On nous sert une sorte de "pot pourri", avec des extraits de Zaïs, Castor & Pollux, Dardanus, Les Boréades, Le Temple de la gloire, Platée, Hippolyte & Aricie... C'est brillamment interprété, mais relativement "inintéressant" pour les connaisseurs : rien de vraiment neuf sous les lambris. Un disque sympathique mais un peu vain.


Le hic : le boîtier SACD superjewelbox ! perso, je m'en suis débarrassé pour le remplacer par un boîtier CD standard. Pas de problème pour le livret ; un peu plus casse-pied pour le verso de la jaquette, car il n'est pas au format standard... je m'en suis sorti avec un coup de lame de rasoir !

Evidemment : peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse... mais bon ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Mr Bloom
Ancien bagnard
Mr Bloom

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 13:56

Commissaire Juve a écrit:

Le hic : le boîtier SACD superjewelbox ! perso, je m'en suis débarrassé pour le remplacer par un boîtier CD standard. Pas de problème pour le livret ; un peu plus casse-pied pour le verso de la jaquette, car il n'est pas au format standard... je m'en suis sorti avec un coup de lame de rasoir !

C'est quoi le problème de ces boitiers au juste? Honnêtement je ne vois pas vraiment de différence avec les boitiers jewelbox habituels...
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:01

The Scythe-Meister a écrit:
Commissaire Juve a écrit:

Le hic : le boîtier SACD superjewelbox ! perso, je m'en suis débarrassé pour le remplacer par un boîtier CD standard. Pas de problème pour le livret ; un peu plus casse-pied pour le verso de la jaquette, car il n'est pas au format standard... je m'en suis sorti avec un coup de lame de rasoir !

C'est quoi le problème de ces boitiers au juste? Honnêtement je ne vois pas vraiment de différence avec les boitiers jewelbox habituels...

J'en parlais dans le topic SACD... en gros, la rondelle de fixation est ultra-rigide et tenace (difficile d'extraire le disque sans le tordre dans tous les sens), la taille est légèrement supérieure à celle des boîtiers CD standard, et, surtout, quand tu te retrouves avec un boîtiers rayé, pété ou que sais-je encore, pas sûr qu'il soit possible de le remplacer ! En gros, je préfère un boîtier standard "souple" et facile à remplacer ! 😉
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Mr Bloom
Ancien bagnard
Mr Bloom

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:07

Commissaire Juve a écrit:

J'en parlais dans le topic SACD... en gros, la rondelle de fixation est ultra-rigide et tenace (difficile d'extraire le disque sans le tordre dans tous les sens)

Avec la bonne technique ils se sortent tous seuls je trouve (et les larges prises pour le pousse sont là pour ca). Et au moins les petits bouts de rondelle se pètent moins facilement (principale raison de changement de boitier cd chez moi).

Commissaire Juve a écrit:
surtout, quand tu te retrouves avec un boîtiers rayé, pété ou que sais-je encore, pas sûr qu'il soit possible de le remplacer !

Oui mais ca ca va venir, on va en trouver de plus en plus des boitiers vides de ce type (comme pour les boitiers dvd au début).
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:11

Mr. Green

Sinon, pour en revenir au disque, je pense qu'il s'agit surtout d'un truc un peu "promo" pour donner envie aux gens qui ne connaissent pas Rameau (et les Musiciens du Louvre Mr. Green ) d'aller un peu plus loin et d'acheter les oeuvres complètes.

Dans ce cas, le choix des morceaux n'est pas forcément le plus judicieux. Mais, je le répète, le disque est tout de même sympa.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Mr Bloom
Ancien bagnard
Mr Bloom

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:39

Je m'en fous, j'aime pas la musique baroque. Boulet (Xav j'aime ton forum avec ses avatars à la con et ses smileys encore plus à la con)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:44

Laughing

Les smilies je n'y peux rien, ils sont là et je ne peux pas les enlever en plus! tongue

Quant aux avatars chacun met ce qu'il veut je n'en suis pas responsable! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:47

Xavier a écrit:
Laughing

Les smilies je n'y peux rien, ils sont là et je ne peux pas les enlever en plus! tongue

Quant aux avatars chacun met ce qu'il veut je n'en suis pas responsable! Cool

C'est pas un peu fini de venir me pourrir mon topic ! Mr. Green Sinon, ils sont très bien les smilies ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Mr Bloom
Ancien bagnard
Mr Bloom

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:50

Xavier a écrit:
Laughing
Quant aux avatars chacun met ce qu'il veut je n'en suis pas responsable! Cool

Mais il y a dans la librairie du forum tout un tas d'avatars dont le mien (j'avoue, j'ai hésité entre Jesus et l'esclave sexuel dont j'ai oublié le nom). elephant
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:56

Oui enfin je me suis quand même cassé le cul à constituer une galerie d'avatars de compositeurs qui normalement apparaît en premier par défaut!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 14:57

The Scythe-Meister a écrit:
Xavier a écrit:
Laughing
Quant aux avatars chacun met ce qu'il veut je n'en suis pas responsable! Cool

Mais il y a dans la librairie du forum tout un tas d'avatars dont le mien (j'avoue, j'ai hésité entre Jesus et l'esclave sexuel dont j'ai oublié le nom). elephant

Monsieur Esclave... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Mr Bloom
Ancien bagnard
Mr Bloom

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 15:18

Xavier a écrit:
Oui enfin je me suis quand même cassé le cul à constituer une galerie d'avatars de compositeurs qui normalement apparaît en premier par défaut!

Roh voilà je suis Dieu maintenant et vous devez vous agenouiller devant moi petits compositeurs futiles.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 15:22

Bon si on en revenait au sujet initial??

Bref, Commissaire Juve, si tu devais me conseiller une oeuvre ou deux de Rameau pour débuter tu me conseillerais quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 15:23

The Scythe-Meister a écrit:

Roh voilà je suis Dieu maintenant et vous devez vous agenouiller devant moi petits compositeurs futiles.

Ceci dit tu es mal placé pour dire ça parce que Scriabine est le premier (et le seul je crois) à avoir affirmer être Dieu. tongue
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 15:24

mes oeuvres pref de Rameau: Platée et Hippolyte et Aricie ensuite ses pièces pour clavecin.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 15:28

encolpio a écrit:
Platée et Hippolyte et Aricie

Tu penses que c'est bon comme première approche?
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 15:29

Xavier a écrit:
encolpio a écrit:
Platée et Hippolyte et Aricie

Tu penses que c'est bon comme première approche?
J'ai commencé par ces 2...
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 16:01

Je suis d'accord. Et je recommande les versions Minkowski dans les deux cas.

La version Hippolyte des Arts Flo est "ratée"... l'orchestre est impeccable (avec quelques petites fautes de goût côté tempi), mais côté vocal, c'est moins ça. Le choeur (et Dieu sait s'il y a des choeurs chez Rameau) perd souvent les pédales et va jusqu'à chanter carrément faux ! (c'était la première fois que je "voyais" ça chez Christie !)


Dernière édition par le Sam 11 Juin 2005 - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptySam 11 Juin 2005 - 16:03

Cela dit, on peut ajouter Les Indes galantes par les Arts Flo...
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Piem
Mélomane averti
Piem

Nombre de messages : 138
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 15 Juin 2005 - 9:47

quoi ? ratée la version d'Hippolyte par Christie ? Ah non alors, pas du tout d'accord. Je la prèfère à celle de Minko à cause de Thésée et Phèdre que je n'apprécie pas du tout là-dedans (chez Minko).

Je la trouve la distrib de Christie très bonne au contraire, et les chœurs aussi. Quant à Christie, il fait montre d'un dramatisme peu commun chez lui (bien sûr, Minko en fait des tonnes à côté, mais est-ce vraiment nécessaire dans cette œuvre ?)

Sinon, je conseille aussi Les Boréades par Gardiner, l'autre chef d'œuvre de Rameau.

Piem
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 15 Juin 2005 - 10:33

Piem a écrit:
quoi ? ratée la version d'Hippolyte par Christie ? Ah non alors, pas du tout d'accord. Je la prèfère à celle de Minko à cause de Thésée et Phèdre que je n'apprécie pas du tout là-dedans (chez Minko).

Je la trouve la distrib de Christie très bonne au contraire, et les chœurs aussi. Quant à Christie, il fait montre d'un dramatisme peu commun chez lui (bien sûr, Minko en fait des tonnes à côté, mais est-ce vraiment nécessaire dans cette œuvre ?)

Sinon, je conseille aussi Les Boréades par Gardiner, l'autre chef d'œuvre de Rameau.

Piem
Pour ma part comme Stan, je pref largement Minko dans Rameau...
En revanche entièrement ok pour Les Boréades par Gardiner
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 15 Juin 2005 - 11:05

Je suis désolé, je n'en démordrai pas : dans la version Christie, les choeurs chantent faux ! Crying or Very sad c'est épouvantable... et presque de notoriété publique (d'une manière générale, la critique est perplexe voire assez peu amène avec ce disque, et ne sauve que Naouri et Hunt).

Pour les solistes, je ne me prononcerai pas.

Je suis un grand fan des Arts Flo, ce disque m'a quasi traumatisé quand il est sorti et il a rejoint "l'enfer" de ma discographie. Je ne pouvais pas imaginer qu'ils puissent se planter comme ça (je parle uniquement des choeurs ; ils ont une grande présence dans l'oeuvre)...

J'ajoute que l'orchestre est très bon, mais trop lent souvent.
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Piem
Mélomane averti
Piem

Nombre de messages : 138
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 29 Juin 2005 - 16:31

ben écoute, cite-moi un endroit où le choeur chante faux dans l'H&A de Christie...

Sinon, pour les tempi, tu parles de "fautes de gout", comment ça ?


Quant à la critique, ce n'est pas parce qu'elle est perplexe que la version n'est pas bonne ! Les impératifs commerciaux influent hélas bien trop sur les critiques dans les revues notamment.

Bon enfin, de là à ranger cette version dans "l'enfer" de la discographie, faut pas exagérer !!! ça frise le n'importe quoi là ! Bad)

Si on parle de choeur épouvantable, citons celui qui chante dans le Platée de Minko, ça c'est l'enfer !!

Piem
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 29 Juin 2005 - 16:49

Piem a écrit:

Quant à la critique, ce n'est pas parce qu'elle est perplexe que la version n'est pas bonne ! Les impératifs commerciaux influent hélas bien trop sur les critiques dans les revues notamment.

Tout à fait d'accord avec ça; sans oublier le copinage...
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 29 Juin 2005 - 16:57

Xavier a écrit:
Piem a écrit:

Quant à la critique, ce n'est pas parce qu'elle est perplexe que la version n'est pas bonne ! Les impératifs commerciaux influent hélas bien trop sur les critiques dans les revues notamment.

Tout à fait d'accord avec ça; sans oublier le copinage...
Dans le cas de Minko c'est plus que du copinage... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 29 Juin 2005 - 19:11

Piem a écrit:
ben écoute, cite-moi un endroit où le choeur chante faux dans l'H&A de Christie...

Sinon, pour les tempi, tu parles de "fautes de gout", comment ça ?


Quant à la critique, ce n'est pas parce qu'elle est perplexe que la version n'est pas bonne ! Les impératifs commerciaux influent hélas bien trop sur les critiques dans les revues notamment.

Bon enfin, de là à ranger cette version dans "l'enfer" de la discographie, faut pas exagérer !!! ça frise le n'importe quoi là ! Bad)

Si on parle de choeur épouvantable, citons celui qui chante dans le Platée de Minko, ça c'est l'enfer !!

Piem

Kesk'il a le barbu, i' me cherche des poux dans la perruque ? What the fuck ?!? Mr.Red

Le choeur chante faux sur tout le disque... il y a des secondes "écoutables" et plein de passages où il perd carrément les pédales ; tu compares avec la version Minko et tu auras mal aux oreilles.

Choeur qui chante faux sur le Platée de Minko ??? Hein ? Quoi ? Qui me parle ? Confused A l'époque, le choeur n'était pas encore tout à fait au point, mais je le trouve bien plus audible que celui des Arts Flo dans Hippolyte.

Quant aux fautes de goûts côté tempi, je parle de la "lenteur" (mollesse) de certaines pièces de ballet. Je pense notamment à l'entrée des habitants de la forêt dans le prologue... Trop molle chez Christie, plus pimpante chez Minko.

Je maintiens : le coffret Hippolyte des Arts Flo a sa place dans l'Enfer de MA discothèque (précision : dans ce genre d'oeuvre j'aime surtout les choeurs et les ballets... si les choeurs sont ratés, eh bien, c'est l'horreur ! Confused ).

Enfin : une personne perplexe devant un disque, on peut douter... à partir de plusieurs personnes perplexes, on peut se dire qu'il y a un problème.

L'intérêt des fora, c'est de pouvoir confronter les points de vue. J'achète tout ce qui sort en profane français versaillais... Ce disque m'a "horrifié" (sauf côté orchestre) et je dis que la version Minkowski est une meilleure solution. C'est tout ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Piem
Mélomane averti
Piem

Nombre de messages : 138
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 30 Juin 2005 - 1:18

je réitère ma question, cite moi un passage PRECIS où le chœur chante faux...

Dans la Platée de Minko, c'est un chœur amateur qui gâche complètement cet enregistrement, c'est inaudible. Si tu ne fais pas la différence entre un chœur amateur et un chœur pro et si tu trouves le chœur des Arts FLos dans H&A pire que ça, y'a un problème !

Minko pousse pratiquement toujours systématiquement les tempi de ses collègues : encore plus vite quand c'est rapide, ou encore plus quand c'est un passage lent (il pousse aussi les dynamiques, notamment les pianississississimi). Ca fait de l'effet les premières fois, mais quand ça devient systématique, ça devient lassant.

C'est sûr que Christie n'a pas le tempérament dramatique de Minko, c'est évident meme. Mais depuis qqes années, Christie "bouge" bien plus que dans ses premiers enregistrements. Cpdt, il est à son meilleur dans la mus sacrée ou le répertoire profane sauf l'opéra (exception : sa Médée hallucinante de Charpentier).

Piem
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85258
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 30 Juin 2005 - 3:52

J'adore ce genre de discussion sans fin! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 30 Juin 2005 - 8:28

Mon grain de sel:
Il convient de comparer l'Hippolyte de Christie avec celui de Minko et non avec son Platée (certes le choeur n'y ai pas top, et pire encore écoutez son Dixit Dominus de Haendel, mais passons ce n'est pas le sujet...)

Pour ma part, juste un mot: Je m'emmerde en écoutant la version Christie, et toujours en éveil avec celle de Minko.
Pour une comparaison interprète/interprète, morceau/morceau, discours/discours se sera pour une autre fois mais il y a beaucoup à dire... Dans l'ensemble je pref largement Minko ici...
Et je suis comme Stan: le choeur est moins que terrible (rare chez christie mais ça arrive, ici c'est le cas, les chanteurs eux-même le reconnaissent...)
Revenir en haut Aller en bas
Piem
Mélomane averti
Piem

Nombre de messages : 138
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 30 Juin 2005 - 10:20

ben écoutez désolé de vous importuner !... Confused
mais il faut juste argumenter quand on affirme d'un ton péremptoire de telles choses : où le chœur chante-t-il faux ? (et pourqoi ce serait "pour une autre fois" ?...)
Que le chœur ne soit pas aussi en forme que dans d'autres enregistrements, ok, peut-être (ça ne m'a pas frappé), mais de là à dire qu'il chante faux...

Bon, et puis relativisons, je ne dénie pas la version de Minko, mais ses excès me déplaisent à la longue, et ses chanteurs ne m'emballent pas du tout, contrairement à ceux de Christie. Je trouve pas ex Fouchécourt bien trop léger (et tjrs avec ce coté un peu "niais" fantastique pour Platée - son meilleur rôle - mais gênant ici) et Fink manquant d'ampleur (contrairement à Hunt qui a un vrai port de Reine à mon goût). Mais tout ça est subjectif je vous l'accorde !

J'aime aussi bcp la version de Gardiner (Aix 82) qui ne sortira visiblement jamais en CD ou en DVD...

Piem
Revenir en haut Aller en bas
Stanislas Lefort
Baroqueux fou
Stanislas Lefort

Nombre de messages : 2477
Localisation : Aux trousses du fantôme de l'Opéra !
Date d'inscription : 11/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 30 Juin 2005 - 23:06

Piem a écrit:
ben écoutez désolé de vous importuner !... Confused
mais il faut juste argumenter quand on affirme d'un ton péremptoire de telles choses : où le chœur chante-t-il faux ? (et pourqoi ce serait "pour une autre fois" ?...)
Que le chœur ne soit pas aussi en forme que dans d'autres enregistrements, ok, peut-être (ça ne m'a pas frappé), mais de là à dire qu'il chante faux...

Piem

Salut, ne sois pas triste : pour ce qui me concerne, tu ne m'importunes pas Smile 😉.

Là, je suis overbooké (fin de l'année scolaire, j'ai un tas de truc à boucler pour avant-hier).

Pour ce qui est de dire : "le choeur chante faux"... comment te dire ? tu as l'oreille musicale... tu es capable d'accorder une guitare... tu sais quand quelque chose de dissonant te "mord" les oreilles ?

Sur l'ensemble des choeurs, j'ai ce sentiment très désagréable ; c'est tout. Il suffit de prendre le même choeur sur chaque disque et de comparer. Ça saute aux oreilles ! (surtout que j'avais beaucoup écouté la version Minko avant de passer à la version Arts Flo ; ça m'a tout de suite décoiffé !)

Choeur fatigué, choeur en petite forme, choeur qui n'assure pas, choeur qui perd les pédales... appelons-ça comme on peut ! 😉 (Chose vraiment "traumatisante" venant d'un choeur comme celui des Arts Flo ; choeur que je vénère !)

A une époque, du reste, les Arts Flo ont eu une sorte de "passage à vide" (je ne trouve pas d'autre expression) dans ce domaine particulier. Je repense notamment aux Fêtes d'Hébé où le choeur vocifère comme jamais ! (ça gueule, ça gueule ! hallucinant ! à moins que cela ne vienne de la prise de son)

Médée (1984), Atys (1987), David & Jonathas (1988), Les Indes Galantes (1991), Idoménée (1992)... là, le choeur des Arts Flo faisait des merveilles Smile ... A partir de Jephté (1992) et Castor & Pollux (1993), je commence à percevoir un petit malaise (juste "petit"). Sur la 2nde Médée (1995), c'est mieux (même si je continue de préférer certains choeur de la 1ère édition). Et puis, patatra : Hippolyte et Aricie (1997) ! Crying or Very sad (les Fêtes d'Hébé sont également sorties en 1997)

Depuis la Guirlande & Zéphyre (2001) puis Zoroastre (2003), c'est mieux. (ce sont les dates de sortie des disques)

Je ne me prononcerai pas sur les récentes Boréades en DVD. Ça me gave d'écouter de la musique sur la télé et je n'ai pas eu le courage de regarder le disque en entier (pour l'instant).

Pour revenir à ta question : je n'ai pas le temps de chercher, mais un choeur me revient à l'esprit, je pense qu'il y a déjà de quoi sortir son mouchoir (en comparant les deux enregistrements, bien sûr)... Que tout soit heureux sous les lois (à la toute fin, avant la chaconne).

Mais en me repassant le disque, je suis sûr que des exemples bien affreux me sauteraient aux oreilles !
Revenir en haut Aller en bas
http://ahbon.free.fr/Ars_Musica.html
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:45

J'écoute en ce moment même la Symphonie Imaginaire qui, d'après, ce que j'ai compris, a été "composée" par Minkowski d'après des extraits orchestraux de Rameau.
J'avoue que je ne comprends pas très bien la démarche de faire un pot-pourri des plus belles pages orchestrales de Rameau. Minkowski aurait très bien pu se contenter de faire une compilation sur CD plutôt que s'en attribuer une partie de la création. Surtout que l'hétérogénéité évidente n'est pas très convainquante, je ne vois pas l'intérêt.

A part ça, je découvre Rameau et la musique est très belle, c'est déjà beaucoup plus expressif que Lully et même que Destouches, on sent bien l'évolution entre les différentes "écoles", j'ai presque l'impression d'un Vivaldi français, ça annonce déjà Mozart (excusez moi pour mes comparaisons peut-être douteuses mais c'est un répertoire que je ne connais pas très bien).
Revenir en haut Aller en bas
Stanlea
Mélomane chevronné
Stanlea

Nombre de messages : 5374
Age : 62
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:48

Oui, à certains moments, on croirait presque du Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:49

Wolferl a écrit:
A part ça, je découvre Rameau et la musique est très belle, c'est déjà beaucoup plus expressif que Lully
David te dira : ce n'est pas comparable. Et moi je te dirai : complètement d'accord avec toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:53

Eragny a écrit:
Wolferl a écrit:
A part ça, je découvre Rameau et la musique est très belle, c'est déjà beaucoup plus expressif que Lully
David te dira : ce n'est pas comparable. Et moi je te dirai : complètement d'accord avec toi Very Happy
Il a raison de dire que ce n'est pas comparable, ce n'est pas la même époque, mais je ne fais pas un jugement de valeur, c'est juste une constatation. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:54

Comme dire que Verdi, c'est mieux que Mozart par exemple... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:57

Elvira a écrit:
Comme dire que Verdi, c'est mieux que Mozart par exemple... Mr. Green
Voilà, il n'y a pas plus absurde. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 21:59

Wolferl a écrit:
Elvira a écrit:
Comme dire que Verdi, c'est mieux que Mozart par exemple... Mr. Green
Voilà, il n'y a pas plus absurde. Rolling Eyes

N'est-ce pas puisque "ce n'est pas comparable, ce n'est pas la même époque, mais je ne fais pas un jugement de valeur, c'est juste une constatation. "

...
Revenir en haut Aller en bas
Stanlea
Mélomane chevronné
Stanlea

Nombre de messages : 5374
Age : 62
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 22:00

carton rouge HS
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 22:03

Elvira a écrit:
Wolferl a écrit:
Elvira a écrit:
Comme dire que Verdi, c'est mieux que Mozart par exemple... Mr. Green
Voilà, il n'y a pas plus absurde. Rolling Eyes
N'est-ce pas puisque "ce n'est pas comparable, ce n'est pas la même époque, mais je ne fais pas un jugement de valeur, c'est juste une constatation. "
Oui, c'est sincèrement pour ça que c'est absurde. Smile

mais chut, Stan est pas d'humeur...
Revenir en haut Aller en bas
Stanlea
Mélomane chevronné
Stanlea

Nombre de messages : 5374
Age : 62
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 22:06

Ceci dit, moi aussi j'ai écouté cette compil. Je trouvais l'idée intéressante, mais je trouve que ça ne tient pas la route. Chaque partie est agréable à écouter, mais jamais le CD entier. Ce n'est absolument pas une symphonie imaginaire, plutôt un bon coup marketing.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyLun 16 Juin 2008 - 22:10

Stanlea a écrit:
Ceci dit, moi aussi j'ai écouté cette compil. Je trouvais l'idée intéressante, mais je trouve que ça ne tient pas la route. Chaque partie est agréable à écouter, mais jamais le CD entier. Ce n'est absolument pas une symphonie imaginaire, plutôt un bon coup marketing.
Oui, c'est aussi l'effet que ça me fait et qui m'agace un peu...
Mais je serais curieux de savoir comment Minkowski motive sa "création", peut être qu'il y a derrière un processus de recherche ou de découverte d'oeuvres jamais enregistrées...
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMar 17 Juin 2008 - 0:39

Stanlea a écrit:
Ceci dit, moi aussi j'ai écouté cette compil. Je trouvais l'idée intéressante, mais je trouve que ça ne tient pas la route. Chaque partie est agréable à écouter, mais jamais le CD entier. Ce n'est absolument pas une symphonie imaginaire, plutôt un bon coup marketing.

coucou
Je vois pas ce qui a de dérangeant ici ? Des suites d'orchestre, Christie , Gardiner en on fait . Et brüggen n'a fait que ça chez rameau .
On a pas toujours envie d'écouter un opéra et ces suites ne sont pas faites pour donner un sens à l'oeuvre.
Certainement un beau moyen pour découvrir sa musique et d'en savoir plus.
Du beau et bon marketing
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMar 17 Juin 2008 - 8:33

"La symphonie imaginaire", pour moi, c'était juste histoire de trouver un nom à une compilation de danses tirés d'opéras divers. Il n'y a pas de volonté de "création", à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
droopy
Mélomaniaque
droopy

Nombre de messages : 639
Age : 60
Date d'inscription : 01/07/2008

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 2 Juil 2008 - 14:22

Un cd réjouissant, mettant en valeur le Rameau "orchestrateur", ce qui va au-delà d'un coup marketing !
Entendu en concert récemment, avec les pièces orchestrales du Don Juan de Glück, et la Symphonie La reine d' Haydn (Haydn qui figure parmi ses projets de cd).
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyMer 2 Juil 2008 - 16:18

Minko c'est superbe , Gardiner, Christie ou Brüggen sont souvent meilleurs.

Un peu de lecture :
https://classik.forumactif.com/discographie-f2/rameau-disques-indispensables-t1105.htm?highlight=rameau
Revenir en haut Aller en bas
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 996
Age : 21
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 28 Fév 2019 - 10:29

C'est donc ici que Beethoven piquait les idées pour ses symphonies.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyJeu 28 Fév 2019 - 12:37

Si tu crois cela, il te reste cinquante ans d'histoire de la musique à explorer. Smile

Tu trouveras davantage matière à ces hypothèses avec Haydn ou Gluck, qui ont eu un impact beaucoup plus tangible. Mais Beethoven est quand même furieusement singulier, difficile de le relier à quoi que ce soit si on parle d'emprunts…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 996
Age : 21
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyVen 1 Mar 2019 - 8:05

DavidLeMarrec a écrit:
Si tu crois cela, il te reste cinquante ans d'histoire de la musique à explorer. Smile

Tu trouveras davantage matière à ces hypothèses avec Haydn ou Gluck, qui ont eu un impact beaucoup plus tangible. Mais Beethoven est quand même furieusement singulier, difficile de le relier à quoi que ce soit si on parle d'emprunts…

Justement, parlant de compositeur qui s'est le plus péter les neurones à innover, c'est qui selon vous les top dans le système tonale? Wagner?

Plus j'écoute Rameau plus je suis impressionné. En plus, on est dans la période baroque et il me semble que le romantisme semble déjà se former, tel une nébuleuse qui s'apprète à donner naissance à une étoile. Cette symphonie s'écoute drôlement bien en plus, aussi bien que du Mozart à mon sens.

Rameau a aussi écrit un livre sur l'harmonie. Mais puisque je n'y connais rien je ne pourrais vous en faire le résumer qu'en peu de mots: On y apprend la théorie de l'harmonie. Eh ouais. Je me débrouille non?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89561
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire EmptyVen 1 Mar 2019 - 12:34

ScareDe2 a écrit:
Justement, parlant de compositeur qui s'est le plus péter les neurones à innover, c'est qui selon vous les top dans le système tonale? Wagner?

Beethoven / Berlioz / Wagner / Decaux / Debussy / R. Strauss / Stravinski, à vue de nez. Beethoven et Wagner étant les deux gros points de rupture.


Citation :
Plus j'écoute Rameau plus je suis impressionné. En plus, on est dans la période baroque et il me semble que le romantisme semble déjà se former, tel une nébuleuse qui s'apprète à donner naissance à une étoile. Cette symphonie s'écoute drôlement bien en plus, aussi bien que du Mozart à mon sens.

La Symphonie Imaginaire du disque Minkowski, je suppose ? Ce n'est pas une symphonie, comme indiqué dans la notice, mais une réorganisation d'extraits de danses d'opéras (le mot simphonie existe à l'époque en France, mais désigne toute pièce qui convoque un certain nombre de musiciens, voire le groupe de musiciens lui-même).

C'est splendide, est vraiment neuf pour son époque, c'est du baroque finissant (tu veux peut-être dire qu'il y a de l'affect assez saillant, par rapport au XVIIe ou au style classique ?), mais ça présage d'autant moins le romantisme qu'il y a toute la période classique qui arrive avant cela, pendant près de 50 ans. Smile


Citation :
Rameau a aussi écrit un livre sur l'harmonie. Mais puisque je n'y connais rien je ne pourrais vous en faire le résumer qu'en peu de mots: On y apprend la théorie de l'harmonie. Eh ouais. Je me débrouille non?

Il y insiste (tropisme du temps) sur les origines physiques et naturelles de l'agencement des sons.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Rameau : une symphonie imaginaire Empty
MessageSujet: Re: Rameau : une symphonie imaginaire   Rameau : une symphonie imaginaire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rameau : une symphonie imaginaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: