Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Hector Berlioz: les cantates

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyMer 3 Juil 2013 - 23:30

Je déconseille Borodina et Gergiev. Je trouve cela trop épais et je n'ai pas l'impression qu'elle comprend ce qu'elle chante. On dirait une ogresse, la justesse laisse à désirer. Cela me déçoit beaucoup car Borodina a normalement une très belle voix.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 10 Jan 2014 - 20:58

Herminie par Delunsch et Herreweghe chez Harmonia Mundi est une version très intéressante. La soprano française à l'époque de cet enregistrement était au sommet de ses moyens, je n'ai pas la date exacte en tête et je ne suis pas allé vérifier. Ce chef dans ce répertoire romantique est très surprenant, c'est plutôt intéressant même si c'est un peu trop lent. Delunsch comme toujours donne un poids important au texte et se fait véritable tragédienne, au niveau de la diction, c'est très bien. La voix est belle en plus. J'aime beaucoup la version de Gens mais celle-ci me plaît beaucoup également. Savez vous si Delunsch a déjà interprété La Mort de Cléopâtre ? Sans doute trop grave pour elle mais cela aurait été passionnant à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 10 Jan 2014 - 22:47

aurele a écrit:
Savez vous si Delunsch a déjà interprété La Mort de Cléopâtre ? Sans doute trop grave pour elle mais cela aurait été passionnant à mon avis.

Oh tu sais ! Hendricks y arrive sans truquer outre mesure, alors Delunsch Wink ...
Sinon, pour répondre à ta question : http://www.opera-bordeaux.com/detail-spectacle/opera-1/la-mort-de-cleopatre-la-voix-humaine-26/06-07-1.html .
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 10 Jan 2014 - 22:56

Je chercherai pour voir s'il existe une critique au moins de cette série de concerts mis en espace. Cela n'était pas passé à la radio à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89726
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptySam 11 Jan 2014 - 2:13

Non, pas de captation radio. C'était une belle soirée ; dans le bas-médium, évidemment, ce n'étaient pas ses meilleures notes, mais dans l'ensemble, la composition était forte – et le français bien meilleur que l'essentiel de la discographie (franchement sinistrée, entre les ogresses et les volapükesses). Elle était encore plus impressionnante dans la Voix Humaine.

Visuellement, rien de particulier à signaler : c'était pas mal dans la Voix Humaine grâce à son jeu toujours persuasif (dans un décor sans parois, vraiment minimal). Dans le Berlioz, elle était quasiment tout le temps en front de scène (et portant un diadème-cobra d'une précision un peu douteuse), sans grande mobilité : pas très intéressant (mais qu'en faire, de toute façon ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20363
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 21 Nov 2014 - 16:06

C'est fou comme les valeurs peuvent se renverser!
Dans la Mort de Cléopâtre, je ne jurai pendant un temps que par Baker... Et après l'avoir mise de côté et avoir écouté Antonacci, Gens, Larmore... et bien voilà, Baker fait un peu mégère je trouve dans sa deuxième version (Barbirolli)... ça manque de majesté, trop raide et cassant... on est loin du grand portrait que peuvent en donner d'autres.

Déçu Sad (et un peu déçu aussi dans une moindre mesure par ses Nuits d'Eté... Sa Didon s'en sort mieux finalement! Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyLun 18 Avr 2016 - 15:57

Initiative originale du Festival Berlioz de la Côte-Saint-André cet été : donner les 3 Herminie du concours du Prix de Rome 1828, http://www.festivalberlioz.com/Le-tournoi-des-trois-Herminie . C'est Isabelle Druet qui assurera la partie vocale sous la baguette de Nicolas Chalvin ; et le public est appelé à voter pour sa version.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyDim 4 Sep 2016 - 13:35

bAlexb a écrit:
Initiative originale du Festival Berlioz de la Côte-Saint-André cet été : donner les 3 Herminie du concours du Prix de Rome 1828, http://www.festivalberlioz.com/Le-tournoi-des-trois-Herminie . C'est Isabelle Druet qui assurera la partie vocale sous la baguette de Nicolas Chalvin ; et le public est appelé à voter pour sa version.

Et dire que le concert n'a pas été capté, apparemment (pas plus que le Benvenuto de Roth ou le Roméo de Gardiner, mais, pardon ! on aura eu les Nuits & Harold par Von Otter/Roth pour la radio, en réécoute d'ailleurs si ça intéresse quelqu'un, http://www.radioclassique.fr/player/progaction/initPlayer/listen/concert-berlioz-anne-sofie-otter-25-aout.html tutut ).
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3601
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:17

J'ai fait une écoute comparée de mes versions de Cléopâtre en ce moment (j'en ai trop ... Embarassed ). Il y en a deux que je retiens tout particulièrement :
Baker dans la version Davis que je préfère à la version Barbirolli. Baker est prodigieuse et assez spectaculaire. C'est drôle d'ailleurs d'entendre comment une chanteuse aussi tenue vocalement, aussi peu adepte du débraillé vocal ou interprétatif est toujours capable, dans ces pages, d'une férocité vocale impressionnante. Elle chante ça comme si elle allait mourir demain. Ce n'est pas toujours très beau (le chant est souvent dans le nez, les aigus tendus, les graves poitrinés et rauques) et on entend beaucoup l'air, les respirations, mais elle utilise toutes les ressources vocales, toutes ses limites aussi, pour peindre avec sa voix. Il faut vraiment entendre ce qui se passe à la toute fin, quand progressivement, sans pousser ou exagérer, elle se met progressivement à parler au lieu de chanter (l'ultime César est absolument dit).

Plus surprenant, dans mon palmarès, Jennifer Larmore "chante" plus, avec des graves très présents et des aigus de soprano et elle donne une interprétation, à l'inverse des nuances d'émission de Baker, hyper timbrée. C'est sans doute "facile" de chanter Cléopâtre comme une furie, mais elle y met une conviction dévastatrice, qui m'a fait écouter la version en boucle. Les agitato sont "bouleversifiés/bouleversifiants", avec une accentuation martelée du plus bel effet. Le français n'a pas l'évidence hiératique de celui de Baker, mais il est tout à fait correct et dans cette lecture très opératique (qui rappelle en fait ce qu'elle fait en Gertrude dans Hamlet) ça passe très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20363
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 14:35

Francesco a écrit:
J'ai fait une écoute comparée de mes versions de Cléopâtre en ce moment (j'en ai trop ... Embarassed ). Il y en a deux que je retiens tout particulièrement :
Baker dans la version Davis que je préfère à la version Barbirolli. Baker est prodigieuse et assez spectaculaire. C'est drôle d'ailleurs d'entendre comment une chanteuse aussi tenue vocalement, aussi peu adepte du débraillé vocal ou interprétatif est toujours capable, dans ces pages, d'une férocité vocale impressionnante. Elle chante ça comme si elle allait mourir demain. Ce n'est pas toujours très beau (le chant est souvent dans le nez, les aigus tendus, les graves poitrinés et rauques) et on entend beaucoup l'air, les respirations, mais elle utilise toutes les ressources vocales, toutes ses limites aussi, pour peindre avec sa voix. Il faut vraiment entendre ce qui se passe à la toute fin, quand progressivement, sans pousser ou exagérer, elle se met progressivement à parler au lieu de chanter (l'ultime César est absolument dit).

Faut avouer que c'est assez sidérant ce qu'elle y fait... Une droiture de tous les instants mais aussi une grande implication dans le drame.

Citation :
Plus surprenant, dans mon palmarès, Jennifer Larmore "chante" plus, avec des graves très présents et des aigus de soprano et elle donne une interprétation, à l'inverse des nuances d'émission de Baker, hyper timbrée. C'est sans doute "facile" de chanter Cléopâtre comme une furie, mais elle y met une conviction dévastatrice, qui m'a fait écouter la version en boucle. Les agitato sont "bouleversifiés/bouleversifiants", avec une accentuation martelée du plus bel effet. Le français n'a pas l'évidence hiératique de celui de Baker, mais il est tout à fait correct et dans cette lecture très opératique (qui rappelle en fait ce qu'elle fait en Gertrude dans Hamlet) ça passe très bien.  

C'est dans son récital "Royal Mezzo"? Si oui je garde un superbe souvenir de cette version oui...


Sinon, dans mes chouchoutes dans cette pièce, il y a forcément :
- Véronique Gens avec Langrée... quelque chose de tellement naturel et simple, loin de la grande reine, mais une grande souffrance, une grande qualité de diction (texte, mais aussi sens du texte...)
- Anna-Caterina Antonacci avec Nezet-Séguin (même si avec Colin Davis c'était encore mieux à Pleyel) : elle y retrouve la même figure tragique ou presque que pour Andromaque, une vie palpitante et un côté tragédie grecque que je trouve assez fascinante.
- Lucile Richardot avec Gardiner : enregistré à Versailles (en DVD), avec bien sûr l'Orchestre Révolutionnaire et Romantique... Comment dire... Richardot semble par moment totalement dépassée mais aussi totalement dans le drame. On sent combien la voix ne pourrait tenir beaucoup plus longtemps, mais elle y met une intensité jamais entendue, c'en est presque douloureux par moments mais c'est frappant, glaçant... (et puis l'orchestre aide bien!)

et puis après il y a aussi d'autres... mais en gros, ces trois là plus Baker et j'ai mon quatuor de tête je crois.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3601
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 18:32

Mais, tu parles de Baker/Barbirolli, non ? Je croyais qu'à la réécoute, tu avais été très déçu. Avec Davis, elle donne tellement que c'est vraiment jouissif (pardon, Janet Embarassed ) Et Herminie est magnifique aussi.

Larmore, c'est dans Royal Mezzo, oui, je trouve le disque très réussi (c'est son dernier comme soliste) dans l'ensemble et sans faiblesse, dans aucune des quatre pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20363
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 22:39

Francesco a écrit:
Mais, tu parles de Baker/Barbirolli, non ? Je croyais qu'à la réécoute, tu avais été très déçu. Avec Davis, elle donne tellement que c'est vraiment jouissif (pardon, Janet Embarassed ) Et Herminie est magnifique aussi.
quote]

Non j'ai ré-écouté Davis! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hector Berlioz: les cantates   Hector Berlioz: les cantates - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hector Berlioz: les cantates
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: