Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike : jusqu’à 50% de remise sur le running
Voir le deal

 

 Johann Jakob Froberger

Aller en bas 
AuteurMessage
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptySam 9 Fév 2008 - 21:10

Johann Jakob Froberger (1616 - 1667)

Johann Jakob Froberger naît le 19 mai 1616 à Stuttgart. Son père Basilius est alors ténor à la chapelle ducale de Württember et offre à son fils une formation musicale conséquente, peut-être auprès de l'organiste de la cour J.U Steigleder à partir de 1627. Ses études achevées, Johann est introduit à la cour de Vienne par l'ambassadeur de Suède et entre au service de l'Empereur mélomane Ferdinand III. En 1637, le monarque, désireux de voir son compositeur parfaire ses connaissance, l'envoi auprès du déjà fameux Girolamo Frescobaldi, organiste de la balisique Saint-Pierre de Rome. Durant quatre années, le jeune compositeur s'imprègne de l'enseignement de son maître et commence à composer dans le style italien, écrivant dans des formes telles que la canzone, la fantaisie ou la toccata.
Commence à partir de 1641 une longue période de voyages : il rentre alors à Vienne, retourne à Rome quatre ans plus tard, de nouveau à Vienne en 1649, puis reprend la route mais cette fois-ci vers le Nord, passant des Pays Bas espagnols aux villes de Bruxelles, Londres et Paris... Froberger s'imprègne ainsi des grands styles européens et fréquente un grand nombre de musiciens et compositeurs de diverses origines, dont Louis Couperin, qu'il l'initie à la manière française (dit « style brisé ») et à la suite de danses dont la structure est encore embryonnaire mais en pleine mutation. Sa renommée s'accroît et un grand concert en son honneur est donné à Paris en 1652 – nous sommes pourtant alors en pleine Fronde !
Il repart à Vienne en 1653, effectue quelques autres voyages, se consterne de la mort de son protecteur Ferdinand III en 1657 pour lequel il écrit une lamentation, puis se met en 1658 au service de la cour de Wurtemberg, retrouvant ainsi sa région natale. Il devient aussi le professeur de la princesse Sybilla, qui est son amie d'enfance ainsi que sa protectrice. Mais Froberger est un électron libre et poursuit ses voyages, qui le mèneront à rencontrer Huygens et 1665. Il mourra subitement deux ans plus tard, en 1667.

Johann Jakob Froberger 255_2277
Je ne sais pas si c'est vraiment lui,
c'est la seule image google...


Son oeuvre est essentiellement dédiée à l'orgue et au clavecin. Le style de Froberger se veut une synthèse des traditions musicales française, anglaise, germanique, italienne et néerlandaise, mais l'influence de son maître Frescobaldi domine largement. On considère aussi généralement Froberger comme l'inventeur de la musique à programme et l'un des grands organisateurs de la fameuse suite de danses. L'influence de Froberger est aussi assez importante sur l'écriture de Johann Sebastian Bach.

La diversité des styles nourrissant la musique de Froberger est intéressante, néanmoins, cette musique ne me passionne pas. J'aime assez, c'est agréable disons, mais globalement, j'ai l'impression d'entendre du Frescobaldi en moins bien. Peut-être que je ne connais pas assez la musique de ce siècle pour pouvoir, par comparaison, me rendre compte de la richesse de ce compositeur... mais je dois bien avouer qu'elle ne me saute pas au yeux, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12376
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyDim 10 Fév 2008 - 14:06

J'ai entendu une seule pièce pour clavecin : Méditation faite sur ma mort future.
Magnifique, et tout à fait en accord avec le titre, et ça me donne envie d'en entendre d'autres...!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88937
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyDim 10 Fév 2008 - 15:21

Amusant, je trouve ça beaucoup plus existant que du Frescobaldi, personnellement. Sans doute en raison de la richesse de ces styles synthétisés. J'ai l'impression d'entendre tout un monde. L'un des corpus pour clavecin qui m'enthousiasme le plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyDim 10 Fév 2008 - 15:23

Mais c'est très austère. Pas assez flamboyant pour moi, dans mon souvenir.

Pour le coup, je vais remettre le récital de Rousset sur ma platine pour me rafraichir la mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyLun 11 Fév 2008 - 15:43

Citation :
J'ai entendu une seule pièce pour clavecin : Méditation faite sur ma mort future.

Le titre donne envie Mr. Green

Citation :
Amusant, je trouve ça beaucoup plus existant que du Frescobaldi, personnellement. Sans doute en raison de la richesse de ces styles synthétisés. J'ai l'impression d'entendre tout un monde.

Je ne juge qu'à partir d'un disque de Leonhardt assez vieux... le son n'est pas terrible et le jeu est très raide. Mais j'ai beau essayer de faire abstraction de ça, je trouve cette musique beaucoup moins riche que celle de Frescobaldi Neutral ... je n'y retrouve pas le mystère, les ambiguïtés, les harmonies bizarres ; tout est beaucoup plus clair, plus défini. Je ne dit pas pour autant que c'est désagréable, mais pour l'instant, je ne suis pas vraiment sensible au charme de Frescobaldi : je n'entends plus ce qui me plait chez son maître et je ne parviens pas vraiment à entendre ce que vous lui trouvez en plus...

Citation :
Pour le coup, je vais remettre le récital de Rousset sur ma platine pour me rafraichir la mémoire.

Tiens je l'ai vu à la bibli, je l'emprunterais la prochaine fois. Cependant, je trouve Froberger plus « brillant » que Frescobaldi... fleurs
Revenir en haut Aller en bas
jesus
Mélomane averti
jesus

Nombre de messages : 179
Age : 55
Localisation : Est
Date d'inscription : 19/01/2008

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyLun 11 Fév 2008 - 20:29

DavidLeMarrec a écrit:
Amusant, je trouve ça beaucoup plus existant que du Frescobaldi, personnellement. Sans doute en raison de la richesse de ces styles synthétisés. J'ai l'impression d'entendre tout un monde. L'un des corpus pour clavecin qui m'enthousiasme le plus.

Tout à fait d'accord, Frescobaldi me semble ennuyeux, mais pas Froberger;

J'ai entendu pas mal de trucs parmi les Toccatas, les suites, les Capriccios, Fantaisies et autres ricercare ou canzone.

Il y a des pages tristes, des lamentations sur la mort de M Blancrocher, sur Ferdinand III, Ferdinand IV, jusqu'à sa propre mort future ! mais aussi de jolies pages comme la Partita auff die Meyerin (extrait de la 6ème suite). La dernière Suite (n° 30) comporte une Plainte faite à Londres pour passer la mélancolie.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12376
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptySam 26 Avr 2008 - 15:39

J'ai écouté le cd de Rousset pendant mes vacances. Vindieu que c'est beau quand même... Sad C'est bourré de surprises en tout genre et Rousset joue ça magnifiquement bien (j'avais un souvenir flou et pas très bon de lui, je ne sais pourquoi, mais c'est effacé !). Une petite nuance peut être quand au choix du clavecin, dont le son est un peu grinçant dans le quatre pieds, peut être dû à l'accord. Mais une prise de son assez remarquable.

De belles oeuvres au style assez indéterminable tant il est riche.
Si vous avez un enregistrement sous la main, vous remarquerez la courante à la française de la suite XIX en Ut mineur qui a des allures de "Sarabande rapide", avec des coupures ressemblant à s'y méprendre à des petits soupirs.
Et il ne faut pas oublier de bien écouter la Méditation faite sur ma Mort future, je n'en dirai pas plus car toute la pièce est décrite dans son titre.

Wink

NB : Même s'ils ne sont pas comparables du point de vue des époques, rien ne pourra remplacer Forqueray dans ma première place des compositeurs pour le clavecin I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMar 29 Juin 2010 - 10:54

Froberger a écrit:
Or Froberger, connu pour son obsession que l'on allait mal jouer sa musique -- à tel point qu'il voulait que sa mécène et amie, la duchesse de Wurtemberg, brûle la majeure partie de son oeuvre à sa mort
Merci pour l'anecdote, c'est marrant. Smile
Et a-t-on plus de précisions sur le style d'interprétation qu'il préconise ? Tu peux donner quelques exemples ?

Je ne connais pas ces préludes non mesurés, mais j'ai parfois été étonné par certains détails rythmiques chez Froberger. Exemple : la mesure 10 de la Toccata n°2 en ré mineur. scratch

Citation :
(et comment j'ai pleuré une semaine durant récemment quand un manuscrit avec deux suites inédites à été vendu à un collectionneur privé...).
Mais il n'y a pas une loi qui oblige l'acheteur à faire part du contenu musical aux chercheurs qui en font la demande ? C'est quand même une part du patrimoine artistique mondial, on peut pas kidnapper ça... Neutral

En tous cas grâce à ton post très intéressant je viens de relire quelques pièces de Froberger, et me rends compte à quel point ça annonce Bach par certains aspects. A part l'inévitable Buxtehude, Froberger est peut-être l'un des plus proches, qu'en penses-tu ?
C'est une musique parfois bizarre, puissamment spéculative tout en restant élégante.
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque


Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMar 29 Juin 2010 - 12:04

Ce n'est pas un fil discographique, mais je voudrais absolument signaler quand même l'intégrale en cours de Bob van Asperen chez Aeolus, que je trouve aussi remarquable au niveau de l'interprétation que du choix des instruments, qui sont d'une beauté sonore rare !
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Froberger
Mélomaniaque
Froberger

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMer 30 Juin 2010 - 1:39

Jérôme, Rameau, j'ai bien entendu beaucoup de choses à dire sur Froberger (et je bous d'impatience de vous en parler), mais cela devra attendre la fin de la semaine car je n'ai pas le temps de rédiger quoique ce soit de non trivial en ce moment... !

Mais oui, l'intégrale en cours de Bob van Asperen compte parmi les plus beaux disques dédiés à Froberger. J'en dirai plus bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88937
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMer 30 Juin 2010 - 19:14

jerome a écrit:
Je ne connais pas ces préludes non mesurés, mais j'ai parfois été étonné par certains détails rythmiques chez Froberger. Exemple : la mesure 10 de la Toccata n°2 en ré mineur. scratch
L'harmonie aussi est souvent bizarre. En fait, ça dépend largement des oeuvres ; certaines sont assez banales et d'autres plutôt vertigineuses. bounce

... et je confesse avoir fait partie de ceux qui ont mal joué Froberger (et au piano en plus Laughing ).


Citation :
C'est quand même une part du patrimoine artistique mondial, on peut pas kidnapper ça... Neutral
Non, on ne peut pas. Sauf si on a les sous.


Citation :
En tous cas grâce à ton post très intéressant je viens de relire quelques pièces de Froberger, et me rends compte à quel point ça annonce Bach par certains aspects. A part l'inévitable Buxtehude, Froberger est peut-être l'un des plus proches, qu'en penses-tu ?
Il y a quand même certaines pièces de Telemann (pas seulement les Passions) et surtout les cantates de Pachelbel qui s'en rapprochent bien plus que Froberger.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12376
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMer 30 Juin 2010 - 19:59

Bach l'a tout de même énormément étudié donc pas étonnant qu'on puisse trouver que ça s'en rapproche.
Après, moi je ne trouve pas, mais bon...Smile
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyJeu 14 Avr 2011 - 21:19

J'adore son "Tombeau fait à Paris sur la mort de Monsieur Blancrocher", c'est un vrai joyau aux contours surprenants et qui exprime une forme assez convaincante de regret, de chagrin.

J'ai une très belle version enregistrée en juin 1990 par Anne Robert, elle est poignante et pénétrée et jouit d'une très belle prise de son chaleureuse et cristalline.

Certaines versions trouvées sur le net me semblent plates et mornes alors que cette pièce est triste mais vivante avec de vrais reliefs, des élans et des retombées propres au chagrin.

La version de Rousset est en revanche de très bon niveau :
/watch?v=ES5v0MJD8mA&feature=related

Il y a également une version de Blandine Verlet de très belle tenue qui fait la part belle aux contrastes et à une forme de ritenuto qui convient très bien à cette musique :
/watch?v=5h3FYJsIY6k&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17731
Date d'inscription : 25/11/2012

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptySam 26 Oct 2013 - 15:49

coucou 

Vous avez des conseils discographiques pour le clavecin de Froberger ? Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28404
Date d'inscription : 21/09/2012

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptySam 26 Oct 2013 - 16:07

Lucien a écrit:


Vous avez des conseils discographiques pour le clavecin de Froberger ?
http://www.amazon.fr/Johann-Jacob-Froberger-Works-Harpsichord/dp/B002HQWQL6

Johann Jakob Froberger Frober10
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17731
Date d'inscription : 25/11/2012

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptySam 26 Oct 2013 - 16:58

merci Mélo ! Very Happy 

(j’voyais bien venir Leonhardt, mais ma médiathèque en a deux cd, et je ne savais pas lequel choisir.)
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3045
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyVen 11 Juil 2014 - 23:27

Johann Jakob Froberger Unknow15
Froberger ou l'intranquilité
Blandine Verlet

Suite II, XIX, XIV, Toccata XVI, Fantasia 1

L'ombre de Pessoa et de beaucoup d'autres (François Couperin, pour moi; pour d'autres Louis). Un son magnifique (clavecin Ruckers - Colmar). Un texte que l'on peut aimer ou moquer "Cet homme ouvert à tous les vents, cet homme offert aux courants d'air,..." -pour moi j'ai choisi-. "Il était tout à fait naturel de revisiter cette musique qui bat dans mes veines" écrit Blandine Verlet: on peut la croire

Nota: tout le texte serait à citer et le disque est magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28404
Date d'inscription : 21/09/2012

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMar 29 Juil 2014 - 15:08

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johann Jacob Froberger (1616-1667) :

= Davitt Moroney, orgue Dallam de l'église de Lanvellec

(Tempéraments, mai 1996)

drunken

Johann Jakob Froberger Lanvel10


Smile On n'a pas encore beaucoup abordé l'oeuvre d'orgue sur ce topic.
Outre la méritoire intégrale en cours, par Bob van Asperen chez Aeolus, on trouve les pièces de Froberger égrenées sur plusieurs albums, mais finalement assez peu de disques qui leur sont entièrement consacrés -bizarre, il me semblait pourtant avoir déjà parlé ici de celui-ci que je suis en train d'écouter.
Ce fabuleux CD ne semble plus disponible qu'en occasion, mais on peut le télécharger sur différentes plateformes.
Pour comparer, j'ai réécouté la Fantaisie sur l'hexacorde jouée par Herbert Tachezi à la Collégiale d'Ossiach : l'interprétation par Moroney s'avère tellement plus souple, voluptueuse, vivante...
A ne pas manquer non plus : les délicieuses Partite sur l'air Auf die Maÿerin.
Voici dans l'encadré un petit texte de présentation que j'avais rédigé y a quelques années.

Citation :

Comme l'illustrent les quelques mésaventures racontées dans le livret, J.J. Froberger (1616-1667) fut une des personnalités musicales les plus attachantes de l'époque.
Doté d'un esprit moderne, clairvoyant et parfois désabusé, ce compositeur allemand né à Stuttgart voyagea dans presque toute l'Europe : Cour de Vienne, Rome (où il étudia avec Girolamo Frescobaldi considéré comme son maître), Bruxelles, Paris (où il rencontra Jacques Champion de Chambonnières et Louis Couperin), Londres et finalement au château d'Héricourt près de Montbéliard où il termina ses jours comme maître de clavecin auprès de la duchesse Sibylle de Wurtemberg.

Son oeuvre, quasi exclusivement destinée au clavier, contribua à former le style organistique de l'Allemagne du Sud, influencé par l'invention thématique et la spontanéité mélodique de l'école italienne, se coulant dans des formes telles que la Variation, la Fantaisie, l'Aria ou la Toccata, celle-ci bien différente des contrastes dramatiques du genre homonyme cultivé au Nord par les maîtres hanséatiques.

Pour servir ce répertoire sensible, lyrique et volubile, Davitt Moroney a choisi un des plus vénérables représentants du patrimoine organistique français : celui que Robert Dallam installa à la tribune de l'église bretonne de Lanvellec en 1653.

Un seul clavier, renforcé par un pédalier en tirasse permanente, fait parler quatorze jeux extrêmement typés et savoureux qui assaillent l'oreille de leur charme.
Support de la plupart des registrations ici entendues, le bourdon 8' est une pure splendeur, même quand il conte joies et peines à découvert (Capriccio en mi mineur). Et quand son vent tremble, la mélancolie s'instille au plus profond de l'âme (Toccata da Sonarsi alla Levatione).
Soulignons aussi la gouaille de ce nazard qui pépie comme un oiseau dans l'Aria en ré mineur, la faconde de la flûte 4' dans la Canzon, ou la verve claironnante de la trompette 8' qui déclame la « Fugue faite à Paris ».

Les bruits mécaniques de l'instrument contribuent à une écoute exceptionnellement réaliste et vivante, confortée par une prise de son brillante et rapprochée.

Sous le toucher vif et souple de l'organiste anglais dont les ressources poétiques se renouvellent et nous subjuguent à chaque instant, ce disque est un enchantement de la première à la dernière minute.



Johann Jakob Froberger 51zfN7GnPeL._SL500_AA280_
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 749
Date d'inscription : 03/04/2010

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyMer 16 Mai 2018 - 8:00

Des nouvelles transcriptions pour violoncelle d'Oreste de Tommaso, à mon avis elles sont intéressantes. D'ailleurs son essai sur la musique est là

http://www.orestedetommaso.com/cd_notes_froberger.html

Johann Jakob Froberger Frober10
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3045
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyDim 17 Mai 2020 - 11:43

Je savais pas trop où poster, ce serait dommage ne pas signaler ce disque autour de Froberger.

Froberger en tête à tête

DUO COLOQUINTES*
Alice Julien-Laferrière, violon
Mathilde Vialle, viole de gambe

study « C'est le répertoire pour violon et viole de gambe du XVIIe siècle que le Duo Coloquintes explore avec ce premier album. Dans celui-ci sont interprétées des œuvres de Froberger, Zieglern et Kelz, pièces originales ou arrangées pour cette formation inhabituelle et pourtant attestée à l'époque. Le livret d'accompagnement retrace l'étonnant travail que les musiciennes ont effectué pour revivifier une pratique oubliée. Un répertoire rarement exploré et une très belle façon de fêter le quatrième centenaire de la naissance de Froberger. »
in https://www.placedeslibraires.fr/music/0637913944758-froberger-en-tete-a-tete-duo-coloquintes-duo-coloquintes/

> Comme rares pièces originales Le Ballo de Mathias Kelz « étrange et expérimental, tout à fait dans la vogue du stylus phantasticus caractéristique de l’époque : ruptures abruptes de tempi et d’affects, recherches rythmiques et harmoniques. »
> Comme transcriptions d’époque « à 2 », tirées du Partiturbuch Ludwig : des pièces de Froberger, Christoph Bernhardt, et anonymes.
> Et dans cette continuité leurs propres transcriptions de Froberger.
« C’est une approche personnelle et inédite de la musique de Froberger que nous livrons au public, un travail d’interprètes présentant un aspect original de la manière de jouer la musique de Froberger de son vivant et de nos jours, grâce à l’association du violon et de la viole de gambe sans accompagnement.
Citations Alice Julien-Laferrière.

Petit label breton (avec livret en breton) comme signalé par mabuse sur le fil Bach suites violoncelle (Suites a violoncello solo senza basso par Elena Andreyev). Edition soigneuse et riche livret. Production impeccable
Et très joli disque.

* Viennent de faire paraître un disque Louis Couperin, diapason d'or : "Cet enregistrement est une première escale sur le chemin des sonorités que nous n'avons pas fini de sillonner."

Very Happy
Johann Jakob Froberger 61c5dw10 Johann Jakob Froberger Frober10
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 749
Date d'inscription : 03/04/2010

Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger EmptyDim 17 Mai 2020 - 12:04

Nouveau disque, sobre mais pas tout à fait sans intérêt! C’est bon d’avoir l’intégral de canzonas sur un disque, comme un cycle. En plus le clavicorde est quelque chose de nouveau dans cette musique.

Johann Jakob Froberger EyJidWNrZXQiOiJwcmVzdG8tY292ZXItaW1hZ2VzIiwia2V5IjoiODc3NTEzNy4xLmpwZyIsImVkaXRzIjp7InJlc2l6ZSI6eyJ3aWR0aCI6MzAwfSwianBlZyI6eyJxdWFsaXR5Ijo2NX0sInRvRm9ybWF0IjoianBlZyJ9LCJ0aW1lc3RhbXAiOjE1ODU5MjgxMDF9
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Johann Jakob Froberger Empty
MessageSujet: Re: Johann Jakob Froberger   Johann Jakob Froberger Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Jakob Froberger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: