Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -71%
Plaque Induction Portable Amzchef
Voir le deal
49.99

 

 Manolis Kalomiris (1883-1961)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyDim 29 Juin 2008 - 17:46

Je laisse la biographie aux membres qui racontent mieux que moi, et je me penche directement sur sa musique, en découvrant les Trois danses grecques, une courte pièce en trois sections d'une durée totale de huit minutes, qui me semble très réussie. C'est certes très post-romantique, un peu dégoulinant et d'un orientalisme couleur locale prononcé et plutôt convenu, mais Kalomiris arrive très bien à communiquer le côté très authentique de ses émotions et de son inspiration, à l'aide de moyens musicaux prévisibles mais convaincants: des arabesques, une orchestration "Beni Mora à la John Williams" (je retiens la formule bedo ), un côté dansant très bienvenu ici.

J'aime beaucoup; je vais explorer. coucou
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyDim 29 Juin 2008 - 18:09

J'enchaîne avec une autre pièce très plaisante, le Triptych, en trois mouvements logiquement. Ici, le compositeur me semble beaucoup plus expressif, plus profond et plus personnel que dans les Danses, un peu faciles. Un vrai lyrisme post-romantique, aux échos décadents (Schreker n'est pas si loin), s'établit ici, dans des épisodes variés, qui bénéficient d'une orchestration dégoulinante mais habile, et d'une inspiration mélodique assez convaincante. Rien de transcendant, certes, mais une succession de climats qui va du calme mystérieux (le premier volet) à l'excitation la plus violente (finale). L'interlude prend des allures de marche funèbre; son climat méditatif me séduit beaucoup, et il y a ici plus de couleurs que de tragique. La coda est même un peu scriabinienne, on retrouve la même langueur passionnée.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1231
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyDim 29 Juin 2008 - 21:10

Manólis Kalomíris était né à Smyrne le 26 décembre1883

Après des études à Constantinople (qu'on n'appelait pas encore Istanbul) et à Vienne commença à composer dès 1902, puis enseigne la musique dans une école privée à Kharkov en Russie en 1906. De retour à Athènes en 1910 où il devient assistant à l'école de musique, il réussit à y faire interpréter ses oeuvres.
A partir de 1911, Kalomíris n'a cessé de jouer un rôle important dans la vie musicale grecque et est considéré comme le principal compositeur grec jusqu'à la deuxième partie du 20ème siècle avec la venue de Theodorakis et Skalkottas.


Pédagogue très estimé, il a ainsi formé deux générations de compositeurs grecs.

Il meurt à Athènes le 3 avril 1962.

Le catalogue de ses oeuvres recense 222 numéros d'opus.

On y trouve le premier opéra grec, Protomastoras (1916), suivi de l'Anneau de la Vierge mère (1917), l'Aurore (1945), les Eaux d'ombre (1952) et surtout Constantin Palaeologus, d'après Kazantzakis (1962).

Il s'est surtout consacré à la musique symphonique (3 symphonies, rhapsodie grecque, Tableaux insulaires, 3 Danses grecques, Concerto pour piano, Triptyque, des poèmes symphoniques...), à la musique de chambre et à de nombreux choeurs et mélodies.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyLun 30 Juin 2008 - 10:11

Je viens de finir la 3è symphonie. Je me demande pourquoi il y a un type qui ramène sa fraise et parle pendant l'exécution? C'est curieux, pas très agréable en tous cas.
Sinon, la musique est complexe, décidément proche des décadents pour moi (j'ai l'impression d'entendre du Schreker), originale, j'aime assez. Le premier mouvement est le plus complexe, un vrai déluge de notes, peu digeste mais plein de force expressive. Le second est un scherzo sauvage, plaisant par le luxe de l'orchestration; et le troisième, vraiment dégoulinant, est un Adagio riche qui me plaît bien. Le finale est par contre un peu décevant, sans saveur malgré tous les moyens mis en oeuvre.
Je ne sais trop où placer cette musique: dans un héritage post-romantique à la Strauss ou plutôt à la Schreker, sans aucun doute, mais avec une touche plus moderne, plus bruyante, qui n'est pas sans rappeler l'école allemande (Hindemith, Tiessen, Erdmann). Intéressant en tous cas, même si je n'y reviendrais pas tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyLun 30 Juin 2008 - 10:34

Spiritus a écrit:
(j'ai l'impression d'entendre du Schreker)
une crise d'apoplexie se prépare quelque part, dans les espaces inter-sidéraux...
Disons que ça fait plutôt penser à Alberto Williams... -dont je pense beaucoup de bien celà dit- cat
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1231
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyLun 30 Juin 2008 - 14:57

Spiritus a écrit:
Je viens de finir la 3è symphonie. Je me demande pourquoi il y a un type qui ramène sa fraise et parle pendant l'exécution? C'est curieux, pas très agréable en tous cas.

Oui, ça me chiffonne également Laughing Le récitant lit des extraits de poèmes de Costis Palamas, un poète grec très connu dans son pays qui a profondément influencé Kalomiris. D'ailleurs, cette troisième symphonie est sous titrée "symphonie Palamas".
Il est à noter que les deux autres symphonies sont également basées sur des textes de Palamas, la première intitulée Levendia (Vaillance), avec choeurs, la seconde "symphonie des bonnes gens" avec mezzo et choeur.
Revenir en haut Aller en bas
Théo taschimor
Mélomaniaque
Théo taschimor

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 03/07/2009

Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) EmptyVen 6 Nov 2009 - 16:28

DE MANOLIS KALOMIRIS,je ne connais que sa première symphonie pour
choeur et orchestre (1920). A la première écoute,j'avais trouvé ça un peu lourd et même "bateau",puis,les écoutes qui suivirent améliorèrent quelque peu mon impression de cette oeuvre d'envergure et assez passionnée. Mais,c'est plutôt la pièce avec laquelle elle est couplée qui fait qu'aujourd'hui j'ai toujours ce CD en ma possession. Il s'agit du CONCERTO GROSSO FOR WINDS AND TIMPANI OPUS 11 (1929) de PETROS PETRIDIS (1892-1977),un
des musiciens les plus intéressants de son époque,en Grèce,celui qui serait le
digne prédécesseur de NIKOS SKALKOTTAS (1904-49),autre figure emblématique de la musique grecque avant THEODORAKIS,XENAKIS et
HADJIDAKIS.
Dans le CD réunissant PETRIDIS et KALOMIRIS,on y trouve une excellente réflexion sur la technique et la méthode et sur la condition musicale grecque
de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty
MessageSujet: Re: Manolis Kalomiris (1883-1961)   Manolis Kalomiris (1883-1961) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Manolis Kalomiris (1883-1961)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: