Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

 

 Anatole Liadov (1855-1914)

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 3:23

Je découvre à l'instant les oeuvres pour orchestre de ce compositeur un peu méconnu, pour l'instant pas grand chose à dire si ce n'est que j'aime beaucoup.

J'écoute Baba yaga, le Lac enchanté, Kikimora, De l'apocalypse, la Ballade opus 21, tout cela par Svetlanov (enregistrement qui semble difficile à trouver, sinon on trouve un CD Naxos avec ces pièces), et cela fait penser à Moussorgsky, Borodine, un peu Tchaïkovsky, mais surtout le dernier Rimsky, le plus chatoyant, dont il a été l'élève. (évidemment)
Certains diront que c'est peut-être gentillet, inoffensif, que ça sonne un peu Walt Disney et que ça ne révolutionne strictement rien (on est avec ces oeuvres entre 1904 et 1912), mais Dieu que ça sonne bien et que c'est agréable à écouter. Très belle orchestration, dans la digne lignée de Rimsky.

3 mots de plus ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Anatoli_Liadov
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 9:19

Liadov excelle surtout dans ses oeuvres pour piano, souvent des miniatures, qui véhiculent en peu de mesures toute la nostalgie slave. On a peine à penser qu'elles ont été écrites par un compositeur qu'on disait fort paresseux et presque toujours soûl.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 11:52

Je ne connais pas encore les pièces pour piano, mais j'aime beaucoup ses oeuvres pour orchestre. Liadov en a écrit très peu et l'intégrale tient sur un seul disque. Des petits bijoux de poèmes symphoniques typiquement russes. Je ne connais pas la version Svetlanov, j'ai écouté quelques extraits du disque Naxos dirigé par Stephan Gunzenhauer, mais le disque n'est pas complet et il manque quelques pièces. Aussi je recommanderai plutôt l'excellente intégrale dirigée par Ivan Spiller chez Brilliant Classics. Les tempi sont plus vifs, la prise de son est excellente et le disque contient également l'Op.58 : 8 chants populaires russes pour orchestres.

Anatole Liadov (1855-1914) 41ECS5MZM4L
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 12:51

machinade a écrit:
Liadov excelle surtout dans ses oeuvres pour piano, souvent des miniatures, qui véhiculent en peu de mesures toute la nostalgie slave. On a peine à penser qu'elles ont été écrites par un compositeur qu'on disait fort paresseux et presque toujours soûl.

Oui j'ai lu ça, comme quoi il était paresseux, qu'il s'est fait virer du conservatoire, qu'il a très peu écrit...
Enfin quand même, je crois qu'il dépasse les 70 opus!
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 12:55

Oui mais enfin, Baba-Yaga dure quand même moins de 3 minutes... hehe

Sur sa paresse légendaire on peut aussi lire que Serge Diaghilev lui avait commandé l'Oiseau de Feu mais comme il n'avait pas l'air de vouloir se mettre au travail, impatienté, il confia celui-ci à Stravinsky.


Dernière édition par WoO le Lun 23 Fév 2009 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 12:57

WoO a écrit:
Oui mais enfin, Baba-Yaga dure quand même moins de 3 minutes... hehe

Mais les autresp pièces orchestrales durent plutôt 8 minutes... Et une pièce orchestrale de 8 minutes, c'est quand même du boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 15:38

à propos de l'alcool, je ne suis pas sûr que ce ne soit pas une légende, on dit ça de tous les compositeurs russes, Chostakovich y compris. Lyadov était surtout apparemment un très mauvais professeur. C'est en partie la haine commune qu'ils lui vouaient qui a réuni Prokofiev et Miaskovsky.
Les pièces pour orchestre sont effectivement merveilleusement orchestrées mais on sent bien, dès qu'il dépasse les 4 minutes, qu'il ne sait pas quoi en faire et qu'il n'a aucun sens de la forme (c'est assez net dans De l'apocalypse qui se termine en queue de poisson après quelques divagations erratiques).
Pour Kikimora et le Lac enchanté il y a de magnifiques enregistrements de Toscanini.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 15:40

Je crois que ce compositeur devrait me plaire... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 18:56

Une jolie interprétation de quelques préludes :
Lien retiré
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 19:07

Elvira a écrit:
Je crois que ce compositeur devrait me plaire... Surprised

A cause de son coté alcoolo ?


Désolé, c'était trop tentant Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 19:14

Je dois retirer le lien, ça n'est pas libre de droits.
Il n'y a qu'à chercher sur TonTube. Wink


On se passera de ton flood Guillaume.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 19:52

La seule oeuvre de Liadov que je connaisse est sa Polonaise orchestrale op. 49 composée pour le centenaire de la naissance de Pushkin.

Cette courte (- de 8 min) pièce très solennelle figure dans le coffret de Svetlanov.

C'est de la dynamite Anatole Liadov (1855-1914) Arme-bombes-00012
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 20:12

Dans le genre nostalgique, voilà son beau prélude op.40, n°3, si beau, et facile à jouer, ce qui ne gâte rien.
https://www.youtube.com/watch?v=XznMl4zsaB0&fmt=18
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 23 Fév 2009 - 20:23

machinade a écrit:
Une jolie interprétation de quelques préludes :
Lien retiré

Xavier, comment sais-tu que le lien ne serait pas libre de droits? Il semble qu'il ait été posté par le pianiste lui-même. En tout cas, ce serait sympa de signaler qu'il s'agit de Koji Attwood, pour permettre de le retrouver plus facilement, dans les préludes de l'opus 46 ou de l'opus 49.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyMar 3 Mar 2009 - 21:47

Bien, cela fait plusieurs jours que j'écoute en boucle ce compositeur, rien à dire, j'adore. C'est typiquement ce que j'aime chez la musique russe, ce côté si magique et qui est très vite captivant. Alors je n'ai strictement rien à faire si ce monsieur n'est pas à l'origine d'oeuvres terriblement originales.

Citation :
(c'est assez net dans De l'apocalypse qui se termine en queue de poisson après quelques divagations erratiques).

Oui, c'est vrai que c'est assez étonnant... les 5 premières minutes sont intéressantes, puis après on a une espace de drôlerie (surtout à partir de la 6 ième minute) où ça ne ressemble plus à rien, et sans grande continuité avec le début... quelques cuivres si et là, les percus qui sonnent par moment... et puis la fin, ça ne fait pas très apocalyptique...
Glorification est court, mais je ne trouve pas hyper transcendant, en tout cas, ça m'a peu marqué... mais ça se laisse bien écouter.

Néanmoins About Olden Times est vraiment ce qui m'a plu... machinade parlait de la nostalgie slave véhiculée par sa musique de piano, mais je crois que cela peut très bien s'appliquer pour cette page-là.
Par contre, c'est vrai que Baba Yaga, ça fait un peu Walt Disney... Very Happy le même type d'orchestration, par ailleurs assez séduisante... Smile Mais j'aime beaucoup.

En ce qui concerne le Lac Enchanté, Kikimora, je ne connais pas encore assez pour en parler mais j'aime beaucoup le lac. Smile

(ah oui, sauf pour Glorification, tout ce que j'ai écouté en symphonique, c'est par Svetlanov I love you)


Mais ce que j'aime le plus, ce sont ses Russian Folk Songs absoluments magiques I love you que je conseille vivement d'écouter. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 514
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyJeu 19 Mai 2011 - 21:34

Je découvre aujourd’hui même ce compositeur sur un CD de Stephen Coombs enregistré en 1997 (piano solo). C’est sur le label Hyperion. Une musique un peu nostalgique. Recommandé Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyVen 25 Nov 2011 - 13:29

Je viens de découvrir ces oeuvres de Liadov:
à l'orchestre:
-De l'Apocalypse
-Baba Yaga
-Le Lac enchanté
-Kikimora
-Ballade de l'Ancien temps
-Chants populaires russes
L'écriture orchestrale est vraiment extrêmement brillante, on sent parfaitement l'enseignement de Rimsky; au-delà de ça, un univers d'une féerie populaire vraiment très intéressant. Un réel discours que je trouve au contraire assez intéressant au niveau formel, et j'ai trouvé la la fin De l'Apocalypse très réussie, avec une atmosphère qui se fait aride.

Au piano:
-Barcarolle Op.44
-Prélude Op.11 No.1
A rapprocher de Chopin au niveau de l'écriture. En revanche, un lyrisme assez distinct, plus populaire. De très bons moments.

On sent dans toute cette oeuvre la profonde imprégnation dans la culture populaire, qui me semble la caractéristique majeure de son discours tout au long de son parcours, tout un monde d'évocation très riche.
Revenir en haut Aller en bas
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 514
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyJeu 1 Mar 2012 - 17:06

Paru récemment chez Melodiya : Symphony Works (non je n’ai pas – encore – acheté) de Liadov.


Dernière édition par JerMu le Mer 7 Mar 2012 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyLun 5 Mar 2012 - 11:50

JerMu a écrit:
Paru récemment chez Melodiya : Symphony Works (non je n’ai pas – encore acheté) de Liadov.

Et bien tu peux, Svetlanov oblige. Tu auras une quasi intégrale. Il manque juste trois pièces : Scherzo n°1 Op.16, Skorbnaya Pesn (Nenie) Op.67 et la Danse de l'Amazone Op.65 (à peu près 12 min de musique). Ces pièces figurent au programme du disque d'Ivan Shpiller réédité par Brilliant.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.1976
Mélomaniaque
vincent.1976

Nombre de messages : 736
Age : 43
Localisation : Côte d'Or
Date d'inscription : 13/11/2008

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyMer 17 Juil 2013 - 9:27

Etant en vacances, ce qui me permet de revenir sur le forum enfin !!! Je lis le livre de Michel Hofmann sur la musique russe, et sur Liadov, il précise qu'il a composé une symphonie en si mineur, avant d'écrire ses poèmes symphoniques, disant que cette symphonie témoignait de ses dons. Or, je n'ai jusqu'à présent jamais rien lu sur une symphonie de Liadov.

Quelqu'un en saurait il plus ?

Sachant qu'une symphonie serait extraordinaire dans la carrière de Liadov, vu sa paresse légendaire et le fait qu'il ne composait pas d'oeuvre symphonique qui dépasse les dix minutes !!!
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyVen 19 Juil 2013 - 10:22

Je n'en ai jamais entendu parler non plus.
Peut-être en existe-t-il une à l'état de manuscrit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyMer 31 Juil 2013 - 22:42

Anatole Liadov (1855-1914) 61MiCnTdc4L._SX450_

Le disque de Svetlanov a été réédité et je confirme tout le bien qui a été dit de cette musique.
L'orchestration est très intéressante, sans jamais devenir trop ostentatoire. Il y a une belle recherche de climat, des couleurs très surprenantes. Les pièces sont concises, on voit clairement qu'il n'aime pas la grande forme mais c'est très bien compensé par une certaine efficacité de la narration, dans Kikimora la progression est assez étonnante.
Evidemment Svetlanov est très efficace ici, comme toujours on n'a pas un fini orchestral parfait mais des couleurs difficilement égalables par un orchestre occidental.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptySam 11 Avr 2015 - 14:18

Je découvre le piano de Liadov. 

Anatole Liadov (1855-1914) 1910_o10

C’est délicieux ! J’ai été attiré vers ce CD par le titre mis en évidence de cette courte pièce, Marionettes . C’est d'un charme, comme chacune des vingt et une pièces jouées par Coombs ( délicieux, vraiment délicieux ).

J’ai un gros coup de coeur pour cette musique !
C’est un Chopin « allégé » , plus fin, plus mesuré, bien moins exacerbé ... J’adore Chopin, mais je crois bien que dans ce genre là, je sens d’ores et déjà que Liadov fait plus mon affaire. Et puis ça s’écoute tout seul. C’est fin, c’est fin, ça se mange sans faim ^^ .

Délicieuses pièces ( ai-je déjà dit que c’était délicieux ...  Mr.Red )
comme JerMu plus haut, je recommande !
Revenir en haut Aller en bas
Der Zwerg
Néophyte
Der Zwerg

Nombre de messages : 7
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/11/2013

Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) EmptyMar 28 Avr 2015 - 14:20

Rav-phaël a écrit:
Je découvre le piano de Liadov. 

Anatole Liadov (1855-1914) 1910_o10

C’est délicieux ! J’ai été attiré vers ce CD par le titre mis en évidence de cette courte pièce, Marionettes . C’est d'un charme, comme chacune des vingt et une pièces jouées par Coombs ( délicieux, vraiment délicieux ).

J’ai un gros coup de coeur pour cette musique !
C’est un Chopin « allégé » , plus fin, plus mesuré, bien moins exacerbé ... J’adore Chopin, mais je crois bien que dans ce genre là, je sens d’ores et déjà que Liadov fait plus mon affaire. Et puis ça s’écoute tout seul. C’est fin, c’est fin, ça se mange sans faim ^^ .

Délicieuses pièces ( ai-je déjà dit que c’était délicieux ...  Mr.Red )
comme JerMu plus haut, je recommande !

La musique pour piano de Liadov est digne d'intérêt, et il est étonnant qu'elle ne soit pas plus diffusée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Anatole Liadov (1855-1914) Empty
MessageSujet: Re: Anatole Liadov (1855-1914)   Anatole Liadov (1855-1914) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anatole Liadov (1855-1914)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: