Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Table de cuisson induction – SAUTER – 3 zones
299.99 €
Voir le deal

 

 Giordano - Andrea Chénier

Aller en bas 
+11
Otello
Pison Futé
Bertram
keane
aurele
senga
KidAmnesiac
Richard
DavidLeMarrec
Polyeucte
Guillaume
15 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyDim 15 Aoû 2010 - 12:31

Ericc a écrit:
Ericc a écrit:
D'ailleurs en 85, Carreras a chanté l'improviso dans un gala à Vérone, c'est très intéressant de mettre les 3 interprétations en parallèle : Scala ça passe encore, Vérone, il est à l'extrême limite, studio quelque chose s'est cassé...
).

Concert Vérone :

/watch?v=tS-YY1vHJjk

Tu ne connais pas ce concert Aurèle ?

Je ne connais que quelques extraits de ce concert. Je ne crois pas que c'est paru officiellement en DVD. Carreras est évidemment moins en forme qu'en 1979 au Liceu de Barcelone. Il force sur sa voix lors de ce concert. C'est dommage car il a une voix superbe. Il faudrait que je puisse comparer avec les prestations à La Scala et la version de studio.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptySam 21 Aoû 2010 - 0:37

Otello, j'ai cru comprendre que tu as la vidéo du Met avec Pavarotti, Guleghina et Pons en particulier. J'aimerais avoir s'il te plaît ton avis sur la mise en scène et les chanteurs surtout. Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 11:31

Le live de Vienne de 1960 dirigé par Lovro von Matacic est une très bonne version. Dommage que le son ne permet pas de profiter pleinement de celui-ci. Les voix sont en retrait.
Corelli est superbe dans le rôle de Chénier. C'est glorieux sur le plan vocal, sublime. Il tient beaucoup les notes comme à son habitude mais cela ne me gêne pas. La voix est magnifique et lorsque je l'écoute, je me représente facilement le poète. Il est très crédible sur le plan dramatique dans ce rôle.
Tebaldi est une Maddalena di Coigny sensible, touchante. La voix est très belle et le live la transfigure. Il faut aimer ses poitrinés dans le grave mais cela donne un relief intéressant à son interprétation. C'est de toute manière le répertoire qui lui convient le mieux.
Bastianini est un Carlo Gérard d'une grande classe. L'incarnation est fantastique et vocalement, c'est splendide.
Margarethe Sjöstedt est une Bersi peu marquante.
Höngen que je ne connaissais dans aucun rôle jusqu'à présent est une star invitée pour l'occasion. C'est très solide vocalement mais pas excessivement marquant.
Hilde Konetzi dans "Son la vecchia Madelon" est très émouvante.
Les autres interprètes sont convaincants, à défaut d'être vraiment concernés énormément par leurs rôles.
Ce n'est pas le répertoire de prédilection de Matacic. Sa direction est très conventionnelle, cela manque de beauté dans les phrasés, c'est plutôt fruste.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 11:55

Sans vouloir polémiquer, Corelli n'est pas tout à fait l'image que je me fais du poète, même un poète grandiose et ébouriffé, un peu batailleur. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 11:58

DavidLeMarrec a écrit:
Sans vouloir polémiquer, Corelli n'est pas tout à fait l'image que je me fais du poète, même un poète grandiose et ébouriffé, un peu batailleur. bounce

Qui préfères tu dans ce rôle?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 12:03

Il faudrait déjà que j'écoute André Chénier pour avoir un avis. Mr. Green

Je n'aime pas trop cet opéra, en fait, je trouve ça un peu lourdement lyrique, je ne suis pas très convaincu par les dialogues rapides ni par les thématiques larges, je trouve les personnages désagréablement stéréotypés.
L'explication est sans doute que je l'ai abordé un peu tard dans ma période italienne, quand j'étais lassé, et depuis ce n'est plus le répertoire que je fréquente le plus facilement, surtout pour découvrir de nouveaux titres (ça manque de consistance musicale ou dramaturgique, je trouve). Mais j'ai toujours eu de la peine.

Je n'ai pas du tout ressenti la même chose pour Adriana ou Fedora, par exemple. Et pourtant, j'ai abordé la seconde après m'être plongé dans Schreker.

En fait, c'est pas tant Corelli que le rôle que je trouve peu en phase avec l'image qu'on se fait du poète.

Cependant, quand tu relies la beauté du timbre et la poésie, pour moi le poète est avant tout celui qui a un pouvoir verbal (donc pour faire vite, à la rigueur Nimsgern l'incarnerait mieux que Janowitz Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 12:06

Si je comprends bien David, tu n'as jamais écouté cet opéra en entier.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 12:27

aurele a écrit:
Si je comprends bien David, tu n'as jamais écouté cet opéra en entier.
Ce n'est pas tout à fait ce que j'ai écrit...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 12:29

DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
Si je comprends bien David, tu n'as jamais écouté cet opéra en entier.
Ce n'est pas tout à fait ce que j'ai écrit...

Ceci est assez parlant :
DavidLeMarrec a écrit:
Il faudrait déjà que j'écoute André Chénier pour avoir un avis. Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 12:32

On peut aussi dire "je n'écoute jamais le Boléro", ça ne veut pas dire qu'on ne l'a jamais écouté.

En fait, les deux interprétations sont possibles si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 12:52

DavidLeMarrec a écrit:
On peut aussi dire "je n'écoute jamais le Boléro", ça ne veut pas dire qu'on ne l'a jamais écouté.

En fait, les deux interprétations sont possibles si tu veux.

Tu as donc déjà écouté cet opéra au moins une fois en entier.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:13

Aurèle, Aurèle... on va pas faire des déductions pendant deux pages ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4004
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:42

Tiens moi aussi je vais protester : je ne suis pas d'accord à propos de Tebaldi qui justement me semble souvent surexposer ses défauts dans un répertoire où on pensait les pires excès autorisés.
Je la préfère nettement dans Mozart ou le répertoire de concert (au sens large) par exemple.

Vive Höngen sinon, mais ce n'est pas ici qu'il faut la découvrir évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:44

Grégoire : Quelles sont tes versions favorites de cet opéra? Merci d'avance pour ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:49

Grégoire de la Tour a écrit:
Tiens moi aussi je vais protester : je ne suis pas d'accord à propos de Tebaldi qui justement me semble souvent surexposer ses défauts dans un répertoire où on pensait les pires excès autorisés.
Je la préfère nettement dans Mozart ou le répertoire de concert (au sens large) par exemple.

Vive Höngen sinon, mais ce n'est pas ici qu'il faut la découvrir évidemment.
Moi aussi j'aime avant tout Tebaldi dans la sobriété, elle a quelque chose d'épuré comme une vieille aristocrate... mais tu penses à quels Mozart ?

Oui, Höngen, c'est plutôt en Fricka, en Clytemnestre ou en Nourrice qu'il faut aller voir...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4004
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:52

Le live dont on parle est très beau, ça je ne peux pas le nier, je parlais de Tebaldi dans l'absolu.

Sinon je ne l'aime pas beaucoup non plus cet opéra, donc comme Ericc je ne connais pas tout, loin de là ... Chailly vaut pour un grand moment : le "Son Io" de Caballé au moment où on l'appelle à la guillotine. I love you I love you I love you "Marie-Antoinette n'aurait pas fait mieux" a écrit quelqu'un. Je suis d'accord.

Curieusement, moi qui ne suis pas fan de Callas, j'aime bien son live avec Del Monaco, où je la trouve elle en vol plané ( Wink ) au dessus des facilités du rôle (aristocrate jusqu'au bout des ongles), alors que lui se défonce avec quelque chose de très physique qui me touche.

Je connais aussi la version EMI avec Corelli et Stella et je n'en ai aucun souvenir, même de Stella (pourtant magnifique dans l'extrait que tu donnes, as usual.)

J'ai longtemps eu la version Levine avec Scotto et Domingo, tous les deux parfaits comme tout le reste d'ailleurs (y compris Levine) sauf que pour te donner une idée d'à quel point je restais de marbre j'ai fini par la jeter.

Du coup je me demande s'il ne me faudrait pas plutôt une version avec Hopf et Schech ou un truc comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4004
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:54

DavidLeMarrec a écrit:
Grégoire de la Tour a écrit:
Tiens moi aussi je vais protester : je ne suis pas d'accord à propos de Tebaldi qui justement me semble souvent surexposer ses défauts dans un répertoire où on pensait les pires excès autorisés.
Je la préfère nettement dans Mozart ou le répertoire de concert (au sens large) par exemple.

Vive Höngen sinon, mais ce n'est pas ici qu'il faut la découvrir évidemment.
Moi aussi j'aime avant tout Tebaldi dans la sobriété, elle a quelque chose d'épuré comme une vieille aristocrate... mais tu penses à quels Mozart ?

Oui, Höngen, c'est plutôt en Fricka, en Clytemnestre ou en Nourrice qu'il faut aller voir...

Comtesse. Je n'en reviens pas (tant pis pour le son) qu'une italienne puisse chanter ça si bien (vu que je ne jure que par les viennoises dans ce répertoire). C'est à pleurer à mes oreilles tellement c'est beau.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:54

Grégoire de la Tour a écrit:
Du coup je me demande s'il ne me faudrait pas plutôt une version avec Hopf et Schech ou un truc comme ça.

C'est ton goût pour les opéras traduits dans une autre langue, en particulier lorsque cela passe de l'italien à l'allemand qui te fait dire cela.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 13:54

Grégoire de la Tour a écrit:
Du coup je me demande s'il ne me faudrait pas plutôt une version avec Hopf et Schech ou un truc comme ça.
Avec le Symphonie de Vienne, dirigés par Moralt ? Vendu, j'achète ! Mr. Green

Un truc un peu tiède en allemand, ce devrait être parfait.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4004
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 23 Aoû 2010 - 14:01

@ David. Exactement.

@ Aurèle. C'est plutôt mon goût pour la manière dont les allemands abordent le répertoire italien en fait. Si Pavarotti chantait Andréa Chénier en allemand ça ne rendrait pas la même chose en fait.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 24 Aoû 2010 - 0:00

Grégoire de la Tour a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Grégoire de la Tour a écrit:
Tiens moi aussi je vais protester : je ne suis pas d'accord à propos de Tebaldi qui justement me semble souvent surexposer ses défauts dans un répertoire où on pensait les pires excès autorisés.
Je la préfère nettement dans Mozart ou le répertoire de concert (au sens large) par exemple.

Vive Höngen sinon, mais ce n'est pas ici qu'il faut la découvrir évidemment.
Moi aussi j'aime avant tout Tebaldi dans la sobriété, elle a quelque chose d'épuré comme une vieille aristocrate... mais tu penses à quels Mozart ?

Oui, Höngen, c'est plutôt en Fricka, en Clytemnestre ou en Nourrice qu'il faut aller voir...

Comtesse. Je n'en reviens pas (tant pis pour le son) qu'une italienne puisse chanter ça si bien (vu que je ne jure que par les viennoises dans ce répertoire). C'est à pleurer à mes oreilles tellement c'est beau.
Dans les récitatifs, oui, c'est magnifique, mais alors, si tu parles du San Carlo, avec le chef, les cantilènes sont d'un ennui mortel. Et puis la ligne est un peu ferme de toute façon... Je suis plus Hendricks que Fleming pour la Comtesse.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4004
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 24 Aoû 2010 - 0:22

Remarque que je ne suis ni Hendricks ni Fleming dans Mozart en général (je dis en général parce que je ne connais pas leur comtesse respective - encore que je suppose que pour Hendricks tu parles d'extraits en récital ? Question ) et justement ici c'est vrai que j'aime beaucoup les lignes fermes et une certaine tension vocale. Tebaldi a plus les unes que l'autre, mais je trouve que vocalement c'est d'une douceur et d'une luminosité qui me font fondre. Et qu'on n'aille pas me dire qu'elle n'était pas musicienne quand on entend la pudeur qu'elle met là dedans. Donc du coup je ne m'ennuie pas en fait. Mais je comprends qu'on soit réfractaire aussi, l'articulation musicale n'est sans doute pas idéale (le trille à la fin du grand air non plus).

Bref comment parler de Tebaldi en comtesse sur un fil Giordano ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 24 Aoû 2010 - 0:26

Grégoire de la Tour a écrit:
encore que je suppose que pour Hendricks tu parles d'extraits en récital ? Question )
Oui, tout à fait, c'était pour donner l'ambitus. J'ai failli dire Hendricks et Vaness, mais c'était un peu forcer le trait.

De toute façon, je suis du côté Tebaldi de la Force, alors tu n'as même pas besoin de m'évangéliser, j'ai toujours trouvé qu'elle avait un soin de l'articulation prosodique très louable et assez touchant. Pas forcément expressif en soi, mais soigné et sur une belle musique ça fonctionnait tout seul !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 55
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 24 Aoû 2010 - 11:39

Andrea Chénier est selon moi un des rôles (si pas LE rôle) le plus écrasant du répertoire vériste pour ténor Lyrico Spinto. Il est évident que, outre des moyens vocaux considérables, il faut avoir une technique en béton armé pour rendre justice au célèbre poète décapité sous la révolution et dont les écrits sont magnifiques.
Umberto Giordano a composé son oeuvre sur base des "canons stylistiques" du vérisme très en vogue à son époque et appelant des chanteurs qui pouvaient faire délirer les foules.
En 1948 la Scala donna Chénier avec le jeune Del Monaco et la Tebaldi. Lorsqu'on entend le Chénier que chantait Del Monaco à cette époque (cfr airs EMI), je ne peux que dire : voilà Chénier!
Giordano lui-même lui dédicaça une photo sur laquelle est écrit : "Al mio caro Chénier" (A mon cher Chénier). Venant de quelqu'un qui entendit Caruso, De Muro, Martinelli, Lauri Volpi, Merli, Gigli, etc.... c'est plus qu'un compliment, c'est une vérité!
Chénier n'est pas uniquement qu'une question de voix, c'est surtout une question d'interprétation et de .... déclamation et Del Monaco réunissait les trois auquelles il ajoutait une vis tragica saisissante.
Certes il ne fut pas le seul, Corelli fut un MAGNIFIQUE Chénier mais plus poète que soldat, Del Monaco lui est un soldat devenu poète (Si fui soldato!).
Gigli, Bergonzi et Pavarotti ont de beaux accents mais on ne sent pas la vis tragica.
Domingo a un bel engagement mais la tessiture impérieuse du rôle lui pose par moments des problèmes.
Giovanni Martinelli fut un très beau Chénier et les extraits de Caruso sont sublimes.
Di Stefano s'y fourvoya totalement et Carreras se jeta dans la bagarre et devint aphone à Marseille, si bien qu'il ne put finir l'opéra....
Disons que l'air du 1er acte équivaut à lui seul à tout un acte et le troisième acte est tout simplement.... meurtrier! Deux airs plus un duo final écrasant au possible peuvent avoir raison de beaucoup de ténors!
Bref un rôle écrasant pour une toute grande stature!
Pour le rôle de Maddalena : TEBALDI! Stella n'est pas mal aussi.
Certaines Wagnériennes l'ont abordé mais sans grand intérêt.
Pour Gérard : BASTIANINI! Protti, Sereni, Warren, Capuccilli et Zancanaro. Milnes pas mal...


Dernière édition par Radames le Mar 24 Aoû 2010 - 13:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95302
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 24 Aoû 2010 - 12:05

Radames a écrit:
Lorsqu'on entend le Chénier que chantait Del Monaco à cette époque (cfr airs EMI), je ne peux que dire : voilà Chénier!
Enfin, le Chénier de Giordano, parce que le vrai, il ressemblait pas franchement à quoi que ce soit qui sorte de cet opéra. hehe

    Heureux qui, se livrant aux sages disciplines,
    Nourri du lait sacré des antiques doctrines,
    Ainsi que de talents a jadis hérité
    D'un bien modique et sûr qui fait la liberté !
    Il a, dans sa paisible et sainte solitude,
    Du loisir, du sommeil, et les bois et l'étude,
    Le banquet des amis, et quelquefois, les soirs,
    Le baiser jeune et frais d'une blanche aux yeux noirs.
    Il ne faut point qu'il dompte un ascendant suprême,
    Opprime son génie et s'éteigne soi-même,
    Pour user sans honneur et sa plume et son temps
    A des travaux obscurs tristement importants.
    Il n'a point, pour pousser sa barque vagabonde,
    A se précipiter dans les flots du grande monde ;
    Il n'a point à souffrir vingt discours odieux
    De raisonneurs méchants encor plus qu'ennuyeux,
    Tels qu'en de longs détours de disputes frivoles
    Hurlent de vingt partis les prétentions folles :
    Prêtres et gens de cour, ambitieux tyrans,
    Nobles et magistrats, superbes ignorants,
    Tous vieux usurpateurs et voraces corsaires,
    Et dignes héritiers de l'esprit de nos pères.
    Il n'entend point tonner le chef-d'œuvre ampoulé
    D'un sourcilleux rimeur au fauteuil installé.
    Il ne doit point toujours déguiser ce qu'il pense,
    Imposer à son âme un éternel silence,
    Trahir la vérité pour avoir le repos,
    Et feindre d'être un sot pour vivre avec les sots.


(Tiré des Elégies.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Radames
Mélomaniaque
Radames


Nombre de messages : 850
Age : 55
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 24 Aoû 2010 - 12:59

Ben vi le Chénier de Giordano. Tu crois qu'André Chénier (le vrai) chantait? Possible...
En attendant les vers de "l'Azzurro spazio" font rappeler (et comment) le poète.
Ceci dit la personnalité de cette plume sortie de Saint Cyr et ayant servi sous les armes devait être nantie d'un certain romantisme téméraire. louis16
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyMar 15 Fév 2011 - 18:14

Critique d'un live du San Carlo de Naples du 29 novembre 1958 publié par Myto : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2335&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Je connais déjà le Chénier de Corelli et le Carlo Gérard de Bastianini par le biais du live de 1960 au Wiener Staatsoper dirigé par Lovro von Matacic. C'est d'ailleurs le seul enregistrement que je connais pour le moment. Je les adore tous les deux dans ces rôles. Malheureusement, le son de ce live comme celui du San Carlo d'après la critique n'est pas optimal. Stella est sûrement intéressante à entendre en Maddalena. Il est évident que pour le trio principal, plus que pour le chef évidemment que ce live fait envie.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 22 Aoû 2011 - 10:02

http://www.deccaclassics.com/cat/single?sort=newest&PRODUCT_NR=0743421&per_page=50&flow_per_page=50&presentation=flow&UNBUYABLE=1

Parution à venir en DVD d'un live du Met de 1996 avec Pavarotti, Guleghina et Pons dans les 3 rôles principaux. La mise en scène est de Nicola Joël, Levine dirigeait.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 EmptyLun 9 Jan 2012 - 12:18

version studio Levine 1978 :

C'est une version équilibrée avec un très beau trio de chanteurs en particulier. C'est globalement une très belle version.

Levine comme souvent est un très bon chef opératique et offre une direction théâtrale et en même temps idéale également dans des passages plus recueillis, plus lyriques. L'orchestre n'est que le National Philarmonic Orchestra évidemment. Sa direction est meilleure que celle de Lovro von Matacic pour l'unique autre version que je connais intégralement en tout cas.

Domingo est un très bon Chénier et a souvent chanté le rôle à la scène. Il est évidemment néanmoins un peu moins bon et à son aise que Corelli. Il y a certains aigus très tendus, ce qui n'est pas le cas pour le ténor italien qui en rajoute dans les tenues de notes et dans la démonstration. Dans "Colpito qui m'avete-Un di all'azzuro spazio", les accents dans le récitatif sont très beaux, le phrasé dans l'air est superbe, il y a de la passion dans son interprétation mais le problème des quelques notes tendues font que ce n'est pas totalement parfait. Par ailleurs, dans le disque "Verismo" de Kaufmann, l'interprétation de ce dernier est tellement idéale que je n'adhère pas totalement à celle de Domingo, c'est la même chose pour "Come un bel di maggio". Domingo dans cet air offre là encore un phrasé magnifique, son timbre superbe et des élans lyriques remarquables. "Credo a una possanza" est interprété avec passion, engagement et l'intensité de se retrouve également dans "Si fui soldato". Les duos avec Scotto sont merveilleux par l'alliance de leurs deux voix qui fait toujours merveille selon moi et l'intensité que met Domingo, la passion qui ressort de son interprétation. Domingo est très crédible dans ce rôle en tout cas, impliqué, poète même si j'ai hâte de pouvoir entendre Kaufmann dans tout le rôle.

L'évolution du personnage de Maddalena est parfaitement mise en évidence par Scotto. Elle est rieuse et espiègle au I et dans la suite, on sent la maturité du personnage suite aux évènements qui lui sont arrivés et le côté femme amoureuse, le côté déterminé voire désespéré dans la confrontation avec Gérard au IIIe acte. Comme souvent avec Scotto, on a une mise en valeur du texte qui est remarquable, un travai superbe sur les nuances et les couleurs. Elle offre une interprétation magistrale de "La mamma morta", c'est une des meilleures que j'ai pu entendre avec celle de Callas. Les phrasés sont superbes, c'est le cas dans toute l'oeuvre d'ailleurs, qualité qu'elle partage avec Tebaldi dans ce même rôle, l'interprétation est vécue, les stridences dans l'aigu ne la desservent pas et sont d'ailleurs pas trop insupportables et trop présentes dans cet enregistrement. Dans le cri final de l'Acte III, on ne reconnait pas Scotto à la voix parlé mais c'est vraiment extraordinaire néanmoins. Les duos sont passionnés, intenses. La confrontation avec Gérard est un des grands moments de l'enregistrement.

Milnes est un peu moins bon que Bastianini dans ce rôle mais offre un portrait néanmoins d'une grande sensibilité du personnage et s'implique dramatiquement même si l'émotion passe aussi beaucoup par la voix. Le registre aigu a toujours été son fort et cela ressort à nouveau dans cet enregistrement. Le grave est plus mat. "Nemico della patria" en particulier est magnifiquement interprété avec une grande attention au texte, beaucoup de sensibilité et d'intensité caractérisent également cette interprétation.

Maria Ewing est une Bersi très convaincante bien que le rôle soit très secondaire. Jean Kraft en Contessa di Coigny n'est pas très marquante mais le rôle ne l'est pas spécialement. Gwendolyn Killebrew est une émouvante Madelon. Sénéchal et Dara sont excellents en Mathieu et en Incredibile. Les deux ont beaucoup d'éloquence, surtout Dara, ce qui est fondamental dans ce rôle. Sénéchal a la voix parfaite et caractérise idéalement le personnage. Je n'ai rien de spécial à dire sur le reste de tous les rôles plus secondaires.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Giordano - Andrea Chénier   Giordano - Andrea Chénier - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Giordano - Andrea Chénier
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Giordano-Fedora
» Umberto Giordano
» André Chénier - Bastille - Décembre 2009
» Andrea Bocelli
» Andrea Bocelli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: